Category Archives: Femme

Tout dans la vie se développe à partir d’une femme

627.1Tout dans la vie se développe à partir d’une femme. Les hommes trouvent et conquièrent de nouvelles terres, traversent des océans et découvrent de nouveaux continents. Mais ensuite une femme arrive et ainsi une colonie surgit avec des maisons, des enfants apparaissent et la terre commence à être cultivée.

Par conséquent, nous les hommes avons franchi une certaine étape du chemin spirituel, et le moment est venu où les femmes devraient se joindre à nous pour nous aider à entrer dans la terre spirituelle et à s’y installer. Espérons que cette année cela se concrétisera déjà dans la pratique.

Extrait d’une conversation lors de l’événement « La Tente de l’Unité « » du 13/10/2022

Priez pour les hommes

504Question : Nous nous sommes toujours sentis dépendants du groupe des hommes et c’est avec beaucoup d’appréhension que nous découvrons maintenant que le groupe des hommes dépend aussi de nous d’une certaine manière. Nous voulons trouver l’endroit où nous devons faire notre effort, quelque chose qui ne dépend que de nous.

Comment pouvons-nous parvenir à une telle prière ? Comment pouvons-nous arriver à ce point qui ne dépend que des femmes ? Nous voudrions donner un coup de main aux hommes qui ont besoin de nous maintenant, et nous le ressentons.

Réponse : Il n’est pas nécessaire de donner un coup de main aux hommes. Vous devriez simplement prier pour eux. Les femmes, comme je l’ai dit, savent comment s’y prendre. Priez pour eux et vous réussirez.

Extrait du Congrès « Arava » (Europe, Lituanie 2022), Leçon n°1 du 22/07/2022

Dans la prière commune

934Question : Quelle devrait être la tâche principale des femmes pendant ce Congrès de connexion ? Comment prier ? Comment garder l’intention ? Comment aider les hommes ?

Réponse : Les femmes savent vraiment comment prier, elles savent comment demander. Il est très important qu’elles participent et ajoutent leurs prières aux nôtres.

Nous savons à quel point une femme peut soutenir, pousser et diriger un homme vers le bon objectif. Je pense donc que leur participation à nos côtés est tout simplement une nécessité. Je suis très heureux qu’elles soient avec nous. Seulement ensemble.

Extrait de la Convention « Arava » en Europe – Lituanie 2022, Leçon n°1 du 22/07/2022

Comprenons-nous ce qu’est l’amour ?

275Question : Le Créateur est une qualité de don sans réserve qui se manifeste en moi. Disons que la qualité du don sans réserve et de l’amour se manifeste en moi, et je la montre en quelque sorte en relation avec une autre personne ?

Réponse : Comment pouvez-vous mesurer cette qualité du don sans réserve et d’amour ? Uniquement dans votre égoïsme : dans quelle mesure vous vous élevez au-dessus de lui, comment, et dans quelles conditions exactement. Tout cela est très difficile. Mais en principe, la sagesse de la Kabbale parle de cela.

Commentaire : Lorsque l’on parle d’amour, on comprend ce qu’est l’amour.

Ma Réponse : Absolument pas ! C’est précisément la différence entre les hommes et les femmes. Regardez comment il comprend ce qu’est l’amour et comment elle le comprend, et quelles frictions il y a entre eux.

Commentaire : Mais il y a des principes généraux : se soucier, aider, etc.

Ma Réponse : En général, tout le monde est d’accord avec cela. Et lorsque vous commencez à entrer dans des définitions plus pratiques et plus détaillées, alors il y a déjà un problème parce que nous sommes tous différents. Il n’y a pas de personnes identiques.

Nous ne pouvons pas comparer nos impressions, mesurer nos sentiments, et déterminer réellement qui de nous est qui par rapport à l’autre.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 07/06/2022

Par le côté maternel

627.1Question : Pourquoi les maladies se transmettent-elles plus souvent par le côté maternel que par le côté paternel ?

Réponse : En théorie, c’est ainsi que cela devrait être car c’est par le côté maternel que tout se transmet de personne à personne. Le père ne donne que des informations, et la mère pose toutes les fondations de l’organisme matériel.

Dans la Kabbale, nous étudions que la base de la reproduction, de la naissance et du développement d’un enfant dans notre monde ou au degré suivant sur le plan spirituel provient de Malkhout, et c’est la partie féminine. Donc naturellement, tous les problèmes, les maladies, et surtout toutes les qualités sont transmis principalement par la mère. Et beaucoup moins par le père.

Alternativement, dans le père et la mère, il y a aussi un père et une mère, une partie intérieure masculine et une partie intérieure féminine. La partie masculine du père et la partie masculine de la mère sont réunies pour former la partie masculine. La partie féminine du père et la partie féminine de la mère s’unissent pour former la partie féminine. Ensemble, elles exercent leur influence sur le futur fœtus. C’est ce que dit la Kabbale, mais c’est aussi ce que disent les sciences, comme l’analyse combinatoire.

Cela détermine le sexe de l’enfant, ses propriétés internes, sa santé et sa maladie.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Un grand enfant

284Question : Pourquoi a-t-on toujours l’impression qu’un homme cherche une mère chez une femme ?

Réponse : Parce qu’il reste toujours un enfant. Même s’il développe l’industrie, la technologie, la science, l’art, et ainsi de suite, il est toujours guidé par sa fantaisie, qui est comme celle d’un enfant. Les hommes deviennent même de meilleurs chefs cuisiniers que les femmes. Et il en est ainsi pour tout. C’est précisément dû au fait que l’homme reste un enfant.

Il n’y a pas de fonction de reproduction chez l’homme. Il ne donne pas naissance au degré suivant, qui représente une nouvelle génération dans notre monde ou un degré spirituel dans le monde supérieur. Pour ce faire, il a besoin d’une partie féminine. Ce n’est qu’à travers elle qu’il peut se réaliser.

La femme prend le sperme de l’homme, que ce soit sa partie spirituelle ou biologique, et le développe.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Jumeaux Siamois » du 19/09/2010

Qui est l’hôte de la maison ?

938.02Question : Quel modèle familial est le plus proche des racines spirituelles : oriental ou occidental ?

Réponse : Le modèle le plus proche des racines spirituelles est celui où l’homme est responsable à l’extérieur et la femme à l’intérieur. Et nous voyons cela. La femme est chargée de s’occuper de la maison, elle est l’hôtesse. L’homme, en principe, ne l’est pas.

Commentaire : Mais il essaie de limiter la femme.

Ma Réponse : Non, dans une bonne famille, l’homme ne fait pas cela. Je l’ai observé dans des familles orientales et occidentales. En fin de compte, la nature amène de toute façon les gens à chercher des compromis. Et en effet, là où la femme travaille, elle commande.

L’homme n’intervient même pas car il n’est pas créé pour cela. Et vice versa, lorsqu’il s’agit de devoirs strictement masculins (sortir de la maison pour chasser ou travailler, courir après un mammouth ou de l’argent, peu importe, c’est-à-dire tout ce qui concerne l’extérieur de la maison), la femme lui donne une plus grande liberté à cet égard.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Jumeaux Siamois » du 19/09/2010

Devenir des partenaires égaux

608.02Question : A-t-il jamais existé un modèle familial dans lequel les hommes et les femmes étaient égaux ?

Réponse : Les hommes et les femmes peuvent être des partenaires égaux soit dans une société primitive où ils connaissent clairement leurs devoirs, sont proches de la nature et accomplissent naturellement ce qui leur est donné par la nature.

Ou lorsqu’après avoir traversé toutes les fournaises de l’enfer que nous avons connues dans notre histoire, ils atteignent une déception totale de ce que nous avons fait dans ce monde, dans la famille, avec nous-mêmes, avec les enfants, et arrivent à la conclusion que nous devons encore apprendre de la nature comment créer une société, une famille, et la relation entre les enfants et les parents basée sur celle-ci.

Et alors nous aurons besoin de la Kabbale qui explique comment créer la bonne communication dans la famille, dans la société et dans le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Jumeaux Siamois » du 19/09/2010

Naissance parallèle

294.2Question : Que signifie la naissance non pas de fils, mais de filles ?

Réponse : Dans la Torah, en règle générale, il y a une naissance parallèle de fils et de filles. Il ne peut y avoir l’un sans l’autre puisque l’intention vient toujours au-dessus du désir. La fille symbolise le désir et le fils symbolise l’intention.

Mais dans les Prophètes, il est dit allégoriquement qu’une des tribus n’avait pas de fils. Les filles sont venues vers Josué et ont reçu de lui une attribution de terre. Cela signifie qu’il y a un manque de fondement pour des actions justes. Il y a un désir de recevoir, mais il n’y a pas de bonne intention.

Question : Pourquoi les terres ne sont-elles données qu’aux hommes ?

Réponse : L’homme symbolise la qualité du don sans réserve. On lui donne une attribution parce qu’il est capable de l’utiliser correctement. La femme ne sait même pas comment l’utiliser. Elle personnifie le désir de recevoir sans aucune intention de donner.

Tout cela se passe à l’intérieur d’une seule personne. Le désir de recevoir est la femme en nous et l’intention de donner sans réserve est l’homme.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 27/09/2021

La bonne connexion entre les hommes et les femmes

765.1La connexion correcte entre les hommes et les femmes signifie que la femme donne à l’homme son désir et que l’homme peut le réaliser correctement.

Lorsqu’ils créent ensemble une famille, la partie féminine, le désir de créer, de gérer et de perpétuer l’espèce, provoque le besoin d’action chez l’homme. Il en va de même dans la spiritualité : la partie féminine, en s’attachant à l’homme, lui donne la possibilité d’aller de l’avant, car ce n’est que pour cela qu’il est prêt à travailler et à faire quelque chose.

Dans notre monde, cela se produit sous des formes un peu égoïstes et distordues. Mais s’il n’y avait pas eu de femmes, les hommes auraient joué toute leur vie à des jeux ou à la guerre, rien d’autre. Et grâce aux femmes, le monde avance en quelque sorte de manière plus rationnelle.

Il n’y a donc pas lieu de se plaindre des hommes ou des femmes, ni d’accuser les hommes de rechercher une partie externe et animale chez une femme, tandis qu’une femme recherche la fiabilité, l’avenir, etc., chez un homme. Ces relations entre eux viennent de la nature.

Les biologistes, les généticiens et les psychologues en parlent. C’est-à-dire que la partie féminine est plus rationnelle et que la partie masculine est plus déconnectée de la vie. Et leur équilibre correct n’est possible que si nous empoignons la Kabbale.

Extrait de « Gros Plan – Les Centaures » sur KabTV, le 15/01/2010