Category Archives: Garantie mutuelle

L’Arvout spirituel pas matériel

congrès, groupeQuestion : Lorsque nous discutons avec le grand public de l’Arvout (Garantie Mutuelle), voulons-nous dire l’Arvout matériel et pas l’Arvout spirituel ?

Réponse : Si vous parlez de l’Arvout matériel, c’est une conversation politique. Mais si nous parlons de l’Arvout spirituel, alors il s’agit de l’esprit qui demeure à l’intérieur des gens à travers lequel nous pouvons tout changer. Nous parlons de la puissance qui se trouve dans le centre du groupe, dans le centre de la connexion.
Nous ne demandons pas aux gens de se rassembler et de mettre de l’ordre dans les bureaux du gouvernement, dans la société humaine, dans la vie physique, dans les écoles, dans la police, et ainsi de suite. Nous parlons de la découverte d’une force supérieure unique à l’intérieur de notre connexion. Ce pouvoir est appelé le pouvoir de la connexion, le pouvoir de l’Arvut, et il peut organiser entièrement nos vies.

Si nous voulons tout corriger et tout organiser par le moyen de nos forces physiques, nous devons lutter avec quelqu’un et organiser une guerre civile au sein de la nation. Mais nous ne voulons pas lutter avec quiconque. Nous voulons seulement mettre en place l’éducation pour les gens. Et quand les gens se connectent et s’unissent à travers cette éducation, à travers l’étude de la sagesse de la connexion, alors ils découvriront le pouvoir de la connexion qui organise tout.

Nous comptons sur personne, ni sur nous-mêmes et sur nos forces. Nous sommes loin de toute politique, parce que la Lumière qui ramène vers le bien corrigera tout.

Question : Mais les gens ne ressentent pas cette Lumière.

Réponse : La Lumière n’intéresse pas les gens ; ce qui compte pour eux est d’avoir une bonne vie. Le manque de Lumière leur apporte tous leurs problèmes, alors qu’à travers l’Arvout ils atteignent la Lumière qui ramène vers le bien qui supprimera tous les problèmes.
Il existe un fournisseur de Lumière de grande intensité, mais il se trouve à dix pas de vous ; et ainsi vous ressentez à peine la vitalité qui vient de cette illumination. Mais à travers l’Arvout, tout le monde obtient le pouvoir de tout le monde. De cette façon, le fournisseur de la Lumière s’approche de nous et nous commençons à mieux nous sentir.

Nous nous tournons vers la même source qui nous crée des problèmes et L’attirons à nous afin qu’Il corrige tout pour nous. Cela fonctionne dans une forme très simple.

Il est seulement nécessaire d’attirer cette source à nous et les gens se sentiront bien. Ils ne demanderont pas également d’où provient ce bien. Soudain, ils auront le sentiment que tout va bien au travail, dans les relations avec les voisins, avec leurs enfants, à l’école, et dans leur famille. Mais ils comprendront que cela se fait grâce à l’Arvout, car il s’agit d’une action délibérée entre la Lumière et le Kli (récipient) et les gens commenceront à découvrir cela. C’est la Kabbale pratique.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 30/05/14, Écrits du Baal HaSoulam

Nous pouvons le faire aujourd’hui

congrès, groupeLe Baal HaSoulam, article « L’Arvout » (Garantie mutuelle) : Et une fois que l’ensemble de la nation a accepté à l’unanimité et a dit : « Nous ferons et nous écouterons », chaque membre d’Israël est devenu responsable que rien ne manque à tout autre membre de la nation. C’est seulement alors qu’ils devinrent dignes de recevoir la Torah, et pas avant.

« Exode » 24:7, « Nous ferons et nous écouterons » au Mont Sinaï se réfère à l’acceptation de la garantie. C’est uniquement dans la mesure de la révélation du récipient des désirs endommagés que nous sommes d’accord pour nous connecter afin d’aider chaque ami à corriger les désirs et à s’approcher du but de la création, pour atteindre l’adhésion au Créateur, et que nous attirons la Lumière qui ramène vers le bien. Elle corrige nos récipients et nous les mettons dans le cadre de la garantie mutuelle.

Pendant ce temps, tout le reste des désirs qui ne peut pas entrer dans le cadre de la garantie est laissé de côté. Cela signifie que la garantie est la condition que nous devons atteindre à chaque nouveau niveau.

En accord avec la garantie entre nous, à chaque fois nous recevons la Lumière qui Ramène vers le Bien qui nous corrige, puis nous découvrons le Créateur, le Maître, nous effectuons l’action pour le don sans réserve, nous parvenons à l’adhésion, et continuons en avant. A chaque niveau, il y a les conditions pour la garantie qui doivent être maintenues selon le niveau qui est atteint. Et dans ce récipient qui est appelé la garantie, nous recevons la Lumière qui ramène vers le bien.

Mais comment puis-je être un garant pour quelqu’un si je n’ai aucun pouvoir ; je ne suis pas en dehors du temps, je ne vois pas le passé, le présent et l’avenir, et je n’ai aucune possibilité de les changer ? Je ne peux pas changer mes désirs. Alors, comment puis-je être obligé d’être garant pour quelqu’un ?

La garantie signifie que je suis prêt à me joindre à vous avec toutes les forces disponibles, mais je dois attirer le Créateur à cela. Car qui suis-je pour être en mesure d’être un garant ?

À la banque, je signe une garantie pour un ami en espérant qu’il sera en mesure de payer. Dans le pire des cas, s’il ne peut pas rembourser le prêt, je vais en quelque sorte le payer. Tandis que là, je ne suis tout simplement pas en mesure d’y faire face. Comment puis-je être un garant pour atteindre la connexion, pour atteindre l’adhésion, pour atteindre le but spirituel ? Je dois, à la place du Créateur, signer des garanties comme celles-ci, sinon, c’est un mensonge !

Comment est-il possible de me demander quelque chose comme ça si, même dans ce monde, j’ai du mal à comprendre ce qui se passe ici ? D’autant plus que je ne suis pas responsable de ce qui se passe aux niveaux spirituels. Nous avons donc besoin d’une puissance plus élevée au sein de notre garantie.

Je n’attire pas plus de Lumière que ce dont j’ai besoin pour être un garant pour les autres. Je demande de l’aide et la coopération du Créateur pour aider tout le monde. C’est ce que nous pouvons réaliser aujourd’hui !

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 30/05/14, Écrits du Baal HaSoulam

Un récipient de garantie mutuelle

congrès, groupeQuestion: Pourquoi un groupe qui atteint garantie n’attire la Lumière qui ramène vers le bien ?

Réponse: La garantie crée un récipient qui ressemble à la lumière . Quand nous sommes toujours connectés aux connexions externes , c’est ce qu’on appelle la garantie mutuelle. Ainsi, à travers la garantie mutuelle nous recevons de la Torah , ce qui signifie la Lumière qui ramène vers le bien , l’élixir de la vie , la lumière de la correction.

La lumière de l’atteinte n’atteint pas encore la première garantie , parce que les récipients ne sont pas encore prêts pour cela. Vous n’avez quitté l’Egypte que maintenant ; Pharaon se trouve encore en vous. Vous avez apporté ces récipients de l’Egypte et ces récipients sont terribles : Ils sont tous à la haine , la jalousie, la luxure , l’honneur et la domination . Tout ce qui est en vous vient de votre ego.

Et vous avez un point dans le cœur par lequel vous réussissez en quelque sorte à vous connecter aux autres , et nous sommes prêts à atteindre la garantie mutuelle . Selon cette condition préalable , nous ne recevons que la Torah , la Lumière qui ramène vers le bien , et seulement après cela que nous faisons un Zivoug de Hakaa ( accouplement par coups) de la Lumière , de clarifier notre récipient, et de recevoir en son sein en vue de donner.

Mais la garantie est le récipient, et l’étendue de notre connexion à l’égard de la loi et les conditions de garantie détermine la taille de ce récipient.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 30/05/14 , Écrits du Baal HaSoulam

Une relation personnelle avec le Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je être responsable des autres, si je ne peux même pas être responsable de moi-même?

Réponse: C’est justement quand vous vous mettez au service des autres, que vous devenez responsable de tout le monde. Vous n’existez pas pour vous-mêmes, mais uniquement pour les autres.

C’est ainsi que fonctionne la loi de la garantie mutuelle, selon laquelle les autres n’ont pas pas de libre choix. C’est vous qui définissez leurs états et leur destin et par conséquent vous en prenez la responsabilité et vous êtes en mesure de les remplacer.

Tout ce qui arrive ne dépend que de moi: quoi qu’il arrive, tant le bien que le mal. Je relie tout le monde à moi en tant que mon Partsouf inférieur et je prends les décisions pour tout le monde.

N’est-il pas insolent de ma part de penser ainsi? Non, ce n’est pas insolent. Si nous sommes tous égaux, cela veut dire que chacun d’entre nous a une relation personnelle avec le Créateur, et non pas par l’intermédiaire des autres. Tous les autres me suivent.

En effet, j’ai un point dans le cœur – ma place dans la racine, qui n’appartient qu’ à moi et à personne d’autre. Et chaque personne a cette place unique. Par conséquent, chacun peut dire qu’il est le seul à gérer sa propriété, la racine de son âme.

Chacun a son propre attribut particulier et tout le reste provient de l’inclusion mutuelle avec les autres. Mais à partir de cette propriété personnelle unique, je me connecte directement au Créateur et dans mon domaine je suis avant les autres. Si je ne le fais pas, les autres ne pourront jamais atteindre la perfection. Il n’y a que moi qui puisse corriger cette propriété en la reliant à l’humanité tout entière, c’est-à-dire avec les autres propriétés de Malkhout du monde de l’Infini.

Supposons que Malkhout du monde de l’Infini a sept milliards de parties et que chaque partie est reliée au Créateur à travers sa propriété spécifique. Et que toutes les autres propriétés que je possède proviennent de l’inclusion réciproque dans les sept milliards qui restent.

Du cours quotidien de Kabbale, Ecrits du Baal Ha Soulam, « Le don de la Torah » du 27/05/2014

 

Impuissants

congrès, groupeQuestion: Que faire si après avoir vérifié les besoins et les lacunes des amis , nous voyons que nous ne pouvons pas les aider, nous ne savons pas comment répondre à leurs besoins ?

Réponse: Alors nous prions, nous demandons de l’aide.

Question: Comment faire un demande correcte, une prière , afin qu’elle apporte la lumière qui ramène vers le bien?

Réponse: Pour celavous devez entrer dans le problème de l’ami comme si c’était le vôtre.

Question: Mais je ne peux pas me changer.

Réponse : Oui, seuls les amis peuvent vous changer. Dans le chemin spirituel , une personne voit combien elle est faible. Dans le chemin spirituel je découvre que je n’ai pas de mains. Je n’ai aucun moyen de m’aider et je suis complètement à la merci de mon environnement . Si les amis le veulent, je vais avancer ; s’ils ne le veulent pas, je ne vais pas avancer.

Donc nous atteignons une vrai Arvout. Pour avancer, j’ai besoin d’ une connexion aux amis. Donc, je suis prêt à tout leur donner.

Et puis vice-versa : je ne veux plus rien pour moi et je ne pense pas à mon avancement. A la place, je pense à la possibilité de les soutenir, de les aider. Cela est la vraie Arvout.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 16/05/14 , Écrits du Baal HaSoulam

La connexion au-dessus de tout

congrès, groupeLe groupe est un groupe organisé de personnes qui sont prêtes à se connecter et à accepter de maintenir des règles spéciales. Ces lois ne sont pas déterminées par nous, mais par de grands kabbalistes qui sont passés par toutes les étapes de l’ascension et  savent comment assembler le Kli afin de découvrir le Créateur.

Les kabbalistes expliquent qu’il faut : «Un pour tous et tous pour un » « comme un seul homme avec un seul cœur  » il faut s’élever au-dessus de son ego pour le bien-être du groupe . . Personne ne pense à soi-même ou à certains amis  mais à l’ensemble du groupe. Tout le monde s’annule pour parvenir à l’unité. La connexion est au-dessus de tout , il n’y a pas d’autre but.

Si tout d’un coup quelque chose doit être fait, alors nous demandons : Cela accroîtra t-il notre connexion ou pas ? Si notre relation deviend plus forte, alors nous le faisons, et si non, alors nous ne le faisons pas. C’est le seul critère. Il n’y a rien, sauf un seul objectif , notre unité, la découverte du Créateur dépend de son intensité.

Du congrès en France  » un pour tous tous pour un », deuxième jour 10/05/14 , Leçon 3

L’ascension pratique de l’échelle spirituelle

Dr. Michael LaitmanL’ascension pratique de l’échelle spirituelle de niveau en niveau est réalisée de cette manière. Supposons que nous réunissions une dizaine de personnes et une force de rejet mutuel d’un kilo fonctionne. Si nous surmontons ce rejet , alors nous nous élevons au premier niveau.

Practical Ascent On The Spiritual Ladder

 

Au premier niveau, nous sommes une dizaine de personnes, comme avant, mais la haine entre nous a grandi de moins dix kilogrammes au lieu de moins un kilogramme. Cela signifie qu’il se peut que pour que l’ascension continue , nous ayons besoin de travailler avec un plus grand nombre de personnes. Cela pourrait être  qualitatif et aussi bien qualitatif que quantitatif.

Un groupe est une certaine quantité de gens qui prennent une obligation sur eux-mêmes de se connecter comme une personne avec un coeur. Si nous sommes prêts à cela, alors en fonction de cet objectif , que nous n’avons pas encore atteint , nous sommes déjà appelés un groupe kabbalistique. Au moment où nous atteignons le premier degré de connexion comme un, immédiatement la Lumière supérieure est découverte et le Créateur se révèle dans notre relation.

Nous avons travaillé dur sur notre ego et nous avons atteint ce premier niveau, la plus faible lumière de Nefesh ( Ohr Ha Nefesh) ( Lumière de l’âme ). Après cela un désir égoïste plus grand se révèle à nous avec leque nous devons travailler. Soudain, entre nous, il y a une haine et des divergences d’opinion flamboyantes que nous devons surmonter par un travail encore plus difficile. Et quand nous nous connectons, Ohr Ha Rouakh ( Lumière de l’Esprit ) apparait.

Après cela davantage d’ego est réveillé en nous, à surmonter et pour nous connecter, il est nécessaire de faire encore plus d’efforts. C’est ainsi que nous découvrons Ohr Ha Neshama ( Lumière de l’âme ), et après cela aussi Haya ( la dernière correction de Malkhout ) puis Yekhida.

L’ego grandit tout le temps et nous le surmontons par une connexion plus étroite et nous atteignons de plus en plus la révélation du Créateur. Ces niveaux sont appelés : Nefesh, Rouakh, Neshama, Haya, Yekhida – NRNHY.

Comme l’ego continue de croître, le travail devient de plus en plus difficile, nous sommes de plus en plus détachés de l’autre, et nous sommes en mesure de nous connecter à un degré encore plus grand. C’est ce à quoi ressemble le travail en groupe.

Du congrès en France  » un pour tous tous pour un », deuxième jour 10/05/14 , Leçon 3

La crise : vers la guerre

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (de Svobodnaya Pressa) : « L’analyse des options pour résoudre les contradictions montre qu’aujourd’hui un nouvel ordre mondial ne peut se construire que sur l’un des deux modèles : le concept du « milliard doré » ou l’harmonie civilisationnelle.

1. Le concept du « milliard doré » est le monde des hiérarchies des civilisations : les élus qui se sont définis comme le noyau intellectuel de l’humanité, préservent et améliorent le niveau de consommation atteint par l’exploitation brutale du reste de l’humanité, un nombre qui est artificiellement réduit à un minimum. L’expérience historique montre que l’élite de la civilisation égoïste n’hésite pas avant de sacrifier des vies, s’il existe une garantie de sa propre conservation dans les bunkers.

2. L’harmonie civilisationnelle (de soutien mutuel) : le but de la mondialisation est de développer toutes les civilisations existantes, conservant et étendant la « zone de développement » pour chaque nation et civilisation, ce qui est la base du développement de chacune d’elles et de toutes ensemble.

Une guerre sera menée pour des fondations spirituelles sur lesquelles un nouvel ordre mondial serait construit. Il sera construit soit sur ​​l’individualisme, l’égoïsme, la suppression d’un sujet par l’autre, le principe de la survie au détriment des autres, soit sur la communauté, la domination des intérêts communs de survie et de développement mutuel, le principe de la survie mutuelle à travers un soutien mutuel. »

Mon commentaire : Le choix du chemin sur lequel le développement de l’humanité va progresser vers la révélation du prochain niveau dépend de la diffusion des méthodes de la sagesse de la connexion, qui apporte le plus grand pouvoir d’unité dans notre monde et dépasse qualitativement toutes les forces égoïstes de notre monde matériel. Bien que pour le monde entier, nous paraissons comme une puissance presque inexistante, nous sommes qualitativement plus élevé que toutes les autres forces qui agissent dans ce monde. C’est seulement en luttant pour la correction que le mauvais chemin de développement sera évité.

Un bon et un mauvais environnement

congrès, groupeQuestion: Qu’est-ce qu’un mauvais environnement?

Réponse: Un mauvais environnement m’amène à ne pas vouloir être connecté à tout le monde avec de bons liens. Un mauvais environnement est un environnement qui façonne une relation hostile envers la société.

Un bon environnement me dirige pour que je veuille changer fondamentalement la pire société en une société de frères.

 

De Kab TV « Conversations avec Michael Laitman » 12.12.13

Qu’est-ce que se connecter à un ami?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que se connecter à un ami?

Réponse: C’est quand mon ami et moi sommes en dehors de nos désirs dans une connexion commune  qui est appelée le récipient de la garantie mutuelle. Mon désir de soutenir un ami et son désir de me soutenir existe, et nous sommes donc au milieu entre nous.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 08/04/14, Écrits du Rabash