Category Archives: Garantie mutuelle

Entre le désiré et la réalité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pendant la lecture du Zohar, devrions-nous essayer de chercher la connexion entre nous dans l’esprit ou dans les sensations?

Réponse : Nous devrions la chercher dans nos sensations. Si nous sommes incapables de la trouver, l’esprit doit nous y aider. Toutefois, d’abord et avant, tout nous devons essayer de trouver une connexion par l’émotion.

Le Zohar décrit la connexion qui existe déjà entre nous. Cette connexion se révélera en tant que Malkhout du monde de l’Infini, remplie de la Lumière de l’Infini, de la présence et de la révélation du Créateur. C’est ce à quoi nous devons aspirer.

Ainsi, lors de la lecture du Zohar, nous essayons d’imaginer la connexion correcte entre nous. Aujourd’hui, la nécessité pour ce type de connexion entre toute l’humanité devient évidente. C’est pourquoi la sagesse de la Kabbale se révèle à tous. Elle demande à ceux qui ont reçu un éveil et ont commencé à étudier un peu avant les autres, de la diffuser dans le monde entier, afin que chacun puisse se rendre compte que nous sommes dans une crise, que notre connexion actuelle ne fonctionne plus, et que nous devons révéler une nouvelle connexion entre nous.

Cette nouvelle connexion ne peut être discernée de manière naturelle, égoïste, comme cela fut fait auparavant, parce que cette connexion existe déjà dans le système global et intégré, imprégné de la garantie mutuelle, le système qui est en train de se révéler un peu au monde. Par conséquent, un problème se pose : un meilleur type de connexion se manifeste à nous, mais nous nous y rapportons encore de façon égoïste. La crise est l’écart entre l’état désiré qui commence à se révéler dans le monde et l’état dans lequel nous sommes actuellement. Voilà ce qu’est une crise.

La lecture du Livre du Zohar, l’étude de la Kabbale dans son intégralité, et tous nos efforts doivent nous conduire à un état où nous devenons semblables au réseau de connexion qui se révèle entre nous. Après tout, il s’est révélé bien plus corrigé que nous sommes dans notre état de rupture. Lorsque nous analysons la situation, nous nous disons que le monde est devenu interdépendant, alors que nous ne le sommes toujours pas.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 05/09/2011, Le Zohar

L’euro s’effondre

Dr. Michael LaitmanOpinion: (Alan Greenspan, ancien président de la Fed américaine): «L’euro s’effondre et le processus de son effondrement crée des difficultés considérables dans le système bancaire européen », Greenspan a déclaré aujourd’hui, selon Bloomberg.
« Il a déclaré aux participants à L’Innovation Nation Forum aujourd’hui que les dirigeants européens doivent réévaluer la faisabilité d’une union monétaire entre les 17 pays avec des idées très différentes de la politique gouvernementale et monétaire. » (Source:businessinsider.com)

« Doutant sérieusement de la survie de l’euro, Greenspan a déclaré que les différences culturelles et économiques entre le nord et le sud de l’Europe sont tout simplement trop grandes. Alors que les pays situés au nord, comme l’Allemagne, la France et la Finlande, ont beaucoup en commun, ils sont très différents des pays du sud comme la Grèce.

«Les États européens, situés au sud, ont tendance à avoir leur compte courant en déficit, ce qui signifie qu’ils consomment plus qu’ils ne produisent, de sorte qu’ils finissent par devoir emprunter auprès des pays du nord. «Cela ne peut pas continuer, dit Greenspan … »

« La crise de la zone euro est à considérer grandement, a déclaré M. Greenspan, car l’économie mondiale est extrêmement intégrée et parce qu’environ 20% des exportations américaines partent pour l’Europe. Bien que les chances d’une nouvelle récession aux Etats-Unis aient augmenté, l’ancien chef de la Fed a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que cela arrive, au moins pour l’instant » (Source : en.mercopress.com).

Mon commentaire : Mais le monde est interconnecté, et la récession fera le tour du monde avant que les gens comprennent la vraie cause de leurs problèmes: notre manque de correspondance au caractère global, à la nature intégrale, à la qualité du don, à la garantie mutuelle. Nous ne pouvons pas séparer l’humanité de tout l’univers, si le monde est global. Nous devons chercher une solution dans la violation de la globalité du monde, dans son unité.

Apprendre à «tout partager»

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, le Créateur place la condition devant nous: «Si vous ne vous connectez pas comme un seul homme dans un seul cœur, cela sera l »endroit de votre tombe! C’est pour que  vous ressentiez qu’une telle vie n’est pas une vie …. Et d’ailleurs, je vais nommer sur vous un roi aussi cruel qu’Haman. »

C’est-à-dire  que dans chaque action dans laquelle Il nous a fait inégal à l’autre, en nous forçant à la haine, l’envie, et le blâme de l’autre, nous ayons à faire des corrections et à réaliser l’égalité complète. Et après cela, nous ne serons pas concernés au sujet de combien chacun de nous reçoit, tant et si bien que même si une personne ne reçoit rien pendant que les autres reçoivent l’infini, elle se réjouira comme si elle avait reçu l’accomplissement infini  elle-même.

Il sera suffisant pour une personne de voir que tout le monde reçoit l’épanouissement et  se réjouit pleinement, tandis qu’elle n’a rien et n’a besoin de rien! Ensuite, elle va devenir semblable au Créateur, car elle ne reçoit rien et ne fait que donner.

Aujourd’hui, nous commençons à voir dans notre monde  de telles tendances et mesures dans ce sens. C’est la première fois que le Créateur dit: «Vous êtes arrivés au seuil, et vous n’obtiendrez rien de plus. Vous aurez de grandes difficultés, vous vivrez en crise et dans d’autres problèmes, jusqu’à ce que vous atteigniez la solution que l’égalité ne signifie pas «simplement prendre et partager. »

Vous pouvez commencer à compter les membres de la famille afin que chacun ait un montant égal, mais en réalité, nous devons arriver à une correction différente. Après tout, ce n’est tout simplement que de l’égalitarisme social qui ne correspond pas à la justice absolue.

Le Créateur veut que nous atteignions l’état où en raison de notre amour pour les autres, nous ne nous soucions que de satisfaire leurs besoins à nos propres frais. Mais d’abord, nous devons penser à notre propre correction, car sans elle, nous ne recevrons pas l’accomplissement.

Les recommandations économiques d’aujourd’hui et de nouvelles théories ne seront pas en mesure de nous répondre sans correction. Au contraire, elles vont nous conduire à une plus grande sensibilisation du mal et à notre incapacité à faire quelque chose. Par conséquent, nous ne pouvons que distribuer, aussi largement que possible, la connaissance de notre état ​​actuel, de la façon dont la sagesse de la Kabbale l’explique. 

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 07/09/2011, « La Nation »

Personne ne nous aidera sauf nous!

Dr. Michael LaitmanDe nos jours, il n’y a pas grande différence entre travailler dans le groupe ou  dans  l’ensemble de l’humanité, entre le travail individuel ou  collectif, puisqu’ un réseau commun a été révélé. Dans le passé, des groupes de kabbalistes ont travaillé dans la clandestinité, séparés du reste du monde. Ils ne se montraient pas, car il était interdit de révéler la Kabbale et expliquer son but avant que le réseau réel de connexions communes ne devienne  révélé et que la nécessité d’une méthode de correction ne se fasse sentir.

C’est pourquoi les kabbalistes ont gardé le silence. Mais depuis le moment où ce réseau a commencé à se révéler, la situation est devenue cardinalement opposé, et nous devons divulguer cette sagesse.

Les kabbalistes ont prédit ceci même avant que ce réseau ne se révèle au monde. Il y a près d’une centaine d’années, le Baal HaSoulam a commencé à parler au  monde au sujet de la nécessité de révéler la sagesse de la Kabbale. Il pensait que le monde devrait se préparer à avancer pour la révélation des connexions qui éviteraient de traverser des guerres et les souffrances que nous avons connues au cours du siècle passé.

L’humanité a expérimenté plus de tueries et de souffrances au XXe siècle que dans toute l’histoire de l’humanité. Et bien sûr, il était possible de passer par toutes ces corrections dans une forme différente. Mais jusqu’ici, les corrections que le Supérieur effectuait, demeuraient en Lui, et nous ne les connaissions pas ni ne les voyions de nos propres yeux. Nous n’avons pas les moyens de voir les corrections que nous avons atteintes au prix de telles grandes souffrances.

Même si ce fut une correction, cependant sa forme n’était pas souhaitable car elle nous a couverts sous la pression d’En Haut et contre notre propre désir. Dans la Kabbale cette relation est appelée  « Akhor Be Akhor » (dos à dos). Mais nous devons arriver à un accord complet et  nous tourner «face à face » l’un avec l’autre (« Panim Be Panim »).

Après tout, d’une façon ou d’une autre, nous avons toujours avancé, mais cela arrive d’une manière indésirable. Mais maintenant, après que la Kabbale soit sortie à la lumière, l’humanité peut se préparer à la révélation du réseau qui nous relie à travers une  éducation intégrée, globale, et la garantie mutuelle, c’est-à-dire, à travers la connexion appropriée entre nous.

Et quand nous nous préparons pour cette révélation, nous allons l’accueillir comme quelque chose de bon, et nous la percevrons comme un champ commun béni par le Créateur, et non pas comme une vie pleine de dangers et de menaces. Tout ne dépend que de notre récipient, qui doit précéder la Lumière.

Vous aurez l’impression que ce domaine de connexions mutuelles est bénie par le Créateur parce que vous  voudrez vous-même le bénir ! Vous allez penser que chaque nouvelle révélation vous bénéficie car elle vous rapproche du don général sans réserve, de la garantie mutuelle!

Tout ce qui  arrive devait arriver. Nous n’avons commis  ni erreur, ni pris de mauvaises mesures-tout s’est passé selon le désir du Créateur qui s’est révélé de cette manière. Nous ne devons rien regretter du passé, même les événements les plus douloureux qui sont très difficiles à accepter: « Il n’y a rien hormis Lui »

Mais à partir d’aujourd’hui, nous avons besoin de voir que tout dépend de nous, et « personne ne nous aidera, sauf  nous! » 

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 30/08/2011, Shamati # 110

 

La déstabilisation des régimes ou les affaires de la révolution

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (De «  7kanal.com « ): «Le gouvernement d’Israël et la coalition au pouvoir va grandement regretter leur refus de soutenir l’initiative d’enquêter sur les sources et les objectifs  du financement des mouvements et organisations  israéliens extra-parlementaires.

«Une enquête journalistique a été publiée sur YouTube … et c’est extrêmement important pour Israël. »

Mon commentaire: Nous, les kabbalistes, ne devrions pas prêter attention à ces  « révolutionnaires » . Nous pouvons le rappeler à la population, mais à travers eux, nous voyons le Créateur Qui organise tout pour que grâce à nos «ennemis», nous nous orientons correctement vers Lui et que nous nous unissions dans la garantie mutuelle au lieu de nous quereller avec les «étudiants».

Bien sûr, les « révolutionnaires » n’accepteront pas l’idée d’unité, parce qu’ils ont été payés pour créer la séparation et l’anarchie, mais cela va nous aider à nous unir, et les forces évoquées par notre unité vont  changer le monde.

Nous vous recommandons de regarder: Les affaires de la révolution

La guerre de Gog et Magog: dans ou hors de l’âme ?

Dr. Michael LaitmanDans la situation complexe d’aujourd’hui en Israël et dans le monde, il devient clair pourquoi le Baal HaSoulam insiste pour que tout d’abord, nous devions nous asseoir sur le banc d’école et étudier. C’est ce dont nous avons besoin, sinon, nous ne serons pas en mesure de nous relier correctement à ce qui se passe.

Cela ne veut pas dire que je doive aimer mes ennemis comme «chacun aura à payer pour ses actes », mais je n’ai aucune raison de les haïr. Je ne sais qu’une chose: comment je peux me préparer pour l’unité et sous quelles formes. Seulement cela peut casser la haine-seulement par cette connexion, à l’intérieur de laquelle la force supérieure se révèle.

Si elle est révélée, nous allons guérir de toutes ces forces du mal. Nous n’avons tout simplement pas le choix. Le Créateur nous presse tellement car sinon, nous ne pourrons jamais arriver au point où la force spirituelle, la sainteté règne en nous. Sans cela, nous n’avons aucune chance de salut. J’espère que nous parviendrons à transmettre ceci à la nation, simultanément avec la pression qui est exercée sur nous comme de l’extérieur, en fait d’En-Haut, et que  nous serons en mesure de réaliser l’unité.

En fait, c’est ce qu’on appelle la guerre de Gog et Magog. Grâce à toutes les nations et en utilisant n’importe quelle instance et possibilité, le Créateur met la pression sur nous, et nous devons nous unir. C’est comme la sortie d’Egypte: la pression est de plus en  plus croissante, jusqu’à ce que nous n’ayons pas d’alternative, et que nous fuyions. Sinon, nous nevoulons pas laisser l’esclavage de notre égoïsme et nous serions disposés à y rester et y vivre à jamais.

Par conséquent, il n’y a pas moyen de sortir, nous devrons passer par toutes les «plaies d’Egypte» et la pression. Mieux nous les comprendrons, moins ces coups vont se matérialiser. Ils seront plus internes- avec de la compréhension, de l’attention, de la recherche et  un examen. Ils seront plus rapides, à un autre degré. Si le coup est ressenti dans la matière, il est plus dur et des milliards de fois plus long.

La différence entre les degrés est telle que le niveau de l’ensemble inanimé est équivalent à une plante! Essayez d’estimer cette proportion: un plateau de la balance contient tout l’inanimé de l’univers, et dans l’autre un brin d’herbe. Pouvez-vous imaginer quelle énorme différence cela représente, si nous nous élevons seulement d’ un degré dans notre examen et nos corrections, sans parler de nous élever de l’animal au degré parlant ! Et nous pouvons faire cela au lieu des coups qui nous attendent encore au niveau inanimé.

Imaginez combien de coups et de souffrances, nous aurons à traverser au niveau inanimé…. Par conséquent, tout notre travail est maintenant seulement de nous élever et de progresser plus vite. Pour ce faire, nous avons besoin de nous asseoir sur le banc d’école et d’apprendre à comprendre un peu ce qui se passe pour nous et pour le monde, et pourquoi. Nous devons expliquer cela à nous-mêmes et au monde entier. Nous n’avons pas d’autre arme, sauf des explications. Et la situation  nous y oblige tout simplement.

De la 5ème partie du  cours quotidien de Kabbale du 05/09/2011, « La Nation »

Devenir le centre du bien

Dr. Michael LaitmanNous devons révéler un endroit dans le cœur et l’esprit pour les véritables préoccuptions. Toutes les autres préoccupations doivent devenir obligatoires pour moi. Je vis dans ce monde et m’occupe de mes affaires par nécessité, mais ma  préoccupation véritable et sacrée concerne ce qui est vraiment important. Après tout, je suis humain et je souhaite réaliser quelque chose. Pour moi quelque chose est précieux dans la vie, à côté de l’argent et des problèmes quotidiens. C’est quelque chose à laquelle nous devons accorder une importance beaucoup plus grande qu’à tous les autres rebondissements et tournants de la vie.

Je peux travailler, acheter, et assister à des événements agréables ou désagréables. Peu importe ce que je fais, aussi longtemps que dans mon cœur et mon esprit il y a un endroit où je veuille m’élever. Et s’il y a un tel endroit, je dois connecter mes amis à cette préoccupation incontournable. Quand on y pense et qu’on se soutient mutuellement, voilà ce qu’est un groupe. Tout le monde est concerné afin que d’autres aient les mêmes pensées, les mêmes soucis. Je veux qu’ils aient soin de la chose la plus importante, et alors  j’en prendrai soin aussi.

Notre sollicitude mutuelle est de construire un récipient spirituel, le désir correct, pour élever une prière pour la correction. Quand il accumule une intensité suffisante quantitativement et qualitativement, alors dans ce réseau qui s’est étendu entre nous, nous révélons ce que nous souhaitons atteindre, la réalité supérieure,  et acquérons  la force, la santé, la sécurité et la prospérité ….

En effet, aujourd’hui, la nation juive repose davantage sur un miracle que sur des bases solides. Et pendant tout ce temps, nous avons un récipient spécial, grâce auquel nous pouvons chasser toutes les difficultés et les ennuis, et toutes les haines. Nous et nous seuls avons les clés de la réussite et la bonne vie pour tous. C’est précisément pourquoi le monde entier et nos voisins ne nous laisseront pas seuls.

On nous a donné une chance, et seulement si nous  réussissons la garantie mutuelle,  notre unité deviendra le centre mondial du bien. Donc nous allons y arriver ensemble, en prenant soin les uns des autres avec joie. 

Du cours n°1 de la Convention d’ Achziv, du 01/09/2011.

Le monde entier s’unit autour de Toronto

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la meilleure façon pour nous d’utiliser la Convention de Toronto à venir afin de nous amener au niveau de la garantie mutuelle ?

Réponse: J’espère que je vais venir à Toronto, où nous discernerons  les choses ensemble, étudierons, aurons des discussions, et participerons  à toutes sortes d’événements simultanément avec tous nos étudiants du monde entier, qui prendront également part à tout. Ensuite, nous seront vraiment en mesure de faire le saut vers le prochain niveau de notre diffusion.

Je souhaite vivement que tous nos amis d’Amérique vont enfin communiquer avec nous et viendront à la convention. Nous devons comprendre que notre bon avenir est déjà très proche, et maintenant tout dépend de comment nous accélérons le temps. 

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05/09/2011, « La Nation »

Dans quel sens l’équilibre mondial va–t-il pencher ?

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, il est difficile de dire quel sera le rôle des différents pays dans le nouveau monde global. Tout dépend de la façon dont Israël va fonctionner dans le domaine spirituel et dans quel sens elle fera pencher la balance – dans quelle sorte d’équilibre vont s’installer l’Amérique, la Russie et le monde arabe.

L’Europe est en train de perdre son influence. Les principales forces restantes sur la carte du monde sont le monde arabe, l’Amérique et la Russie. La Chine ne parviendra pas à sortir de sa dissimulation, de sa place à l’extrémité du monde. La crise ne  lui donnera pas assez de temps pour se développer. Ils vont bientôt commencer à  ressentir que le monde n’a pas besoin de ce qu’ils produisent. C’est parce que le monde n’aura besoin que du  strict nécessaire, mais la Chine ne produit pas d’objets de nécessité vitale.

Cependant, actuellement, il est impossible de prédire quoi que ce soit avec précision parce que tout dépend de notre libre choix. Si nous agissons correctement et bien, alors ces forces vont s’installer dans un équilibre. Alors les Américains n’utiliseront pas les pays arabes pour faire face aux autres et régner sur le monde, comme ils aspirent à le faire aujourd’hui.

C’est pourquoi Israël est devenu un obstacle pour eux, qu’ils souhaitent enlever pour ensuite aller dans la direction de la Russie et de la Chine. Et pour accomplir cela ils veulent utiliser la force de l’intégrisme arabe le plus extrême en s’alliant avec lui, avec l’ensemble de ses branches terroristes.

Ce phénomène est déjà bien connu et a été décrit dans de nombreuses sources. Je ne dis pas un mot de ma propre opinion ici. Par conséquent, nous devons comprendre que tous les bons changements qui peuvent être faits dans le monde ne peuvent se faire qu’au-dessus de la nature – seulement avec l’aide de la méthode de la correction! Il n’y a pas de chances ici pour réaliser quoi que ce soit par la force, surtout dans un pays comme Israël. Le désordre récent nous montre comment le programme américain est en cours de réalisation.

Toutes ces manifestations et ces demandes font partie de la grande politique, dont l’objectif est de niveler  cette zone et d’établir ici la puissance de l’intégrisme arabe. Les Américains attendent que cela devienne une arme puissante entre leurs mains, et cette tendance ou ce programme existe depuis longtemps maintenant et  se réalise  progressivement.

L’Amérique perçoit l’Islam comme une force extérieure qui lui permet de contrôler le monde. Mais tout cela est arrangé pour Israël d’ En-Haut afin de nous pousser vers une solution spirituelle. Cependant, la Russie et la Chine ont le sentiment qu’ils sont nos alliés dans cette situation parce qu’ils sont aussi en danger. Nous sommes juste un « petit obstacle » sur le chemin de l’Amérique, alors qu’ils sont le véritable objectif.

C’est l’équilibre des forces que les Américains veulent établir sur le monde. Et en effet, quelle autre force est disponible aujourd’hui, manipulable et utilisable pour le combat, qui a les réserves de pétrole ainsi que la force de pression de l’intégrisme? L’Europe a  complètement vieilli, et la Russie a aussi une croissance très faible et est devenue ancienne au fil des ans. Elle n’a plus l’énergie qu’elle avait autrefois, ce qui est même mis en évidence par la dynamique du produit national brut.

La Chine n’a pas non plus le pouvoir réel parce qu’elle est occupée à produire des «jouets». Cette activité ne lui fournit pas une forte influence. Il s’agit d’un centre de grandes ressources financières et humaines, mais ce pays ne s’est pas encore construit. Et sa psychologie est de rester à l’écart, comme il l’a fait pendant des millénaires. Et même si les Chinois ont désormais dispersés partout dans le monde, ce n’est pas encore une «incursion» parce que leur psychologie intérieure n’a pas changé, et les arrête.

Tout cela est finement calculé, et c’est arrangé d’En-Haut. Tout se déroule selon un programme rigoureux, que vous pouvez lire dans les Prophètes, qui décrivent ce qui se passera dans le monde à la fin des jours. Et Israël est précisément à l’extrémité de l’indicateur de la balance, pour déterminer l’orientation et les mesures que le monde va prendre.

Cette tendance est très précise et c’est déjà clair pour beaucoup. Je ne révèle rien de nouveau ici.  En fin de compte, nous allons acquérir une plus grande prise de conscience d’un fait simple: que nous n’avons rien  sur quoi compter à part la force supérieure. Mais cela ne signifie pas simplement crier « Sauve-moi! » vers  le ciel, mais plutôt, nous avons à faire des actions réelles et attirer cette force vers nous. Tout comme l’Amérique attire les forces étrangères à elle et opère à travers elles, de la même façon  nous attirons la force supérieure et opérons avec son aide. Je pense que le succès des bonnes forces nous est garanti. Et  faire ce qui est nécessaire.

Toutes les autres tentatives et les grands projets sont sans valeur. C’est seulement en agissant correctement que nous allons étrangler ce mal afin qu’il s’étouffe lui-même. 

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05//09/2011, « La  Nation »

 

Est-ce l’économie ou quelque chose de plus?

Dr. Michael LaitmanCe que les économistes, les politiciens, les sociologues et les politologues appellent aujourd’hui à une «crise», n’en est pas une en réalité. La vraie crise arrive quand une personne doit soit trouver une réponse, soit mourir. Les kabbalistes écrivent que cette condition apparaîtra, alors nous devrons révéler la méthode de l’unité et de la garantie mutuelle et la présenter au monde. C’est le destin du peuple d’Israël.

C’est pourquoi tout le monde blâme les Juifs pour leurs propres problèmes. Nous devrons tout d’abord expliquer au peuple juif que nous devons réaliser la garantie mutuelle, que sans cela nous ne résoudrons aucun problème. Nous ne pouvons pas exister dans une forme rationnelle, cela est possible uniquement au-dessus de la nature, dans la garantie mutuelle. C’est ce vers quoi nous pousse la situation actuelle, et les gens commencent à le sentir.

La vague de protestations, qui n’est pas encore terminée, est une réaction interne des gens à la nécessité de faire quelque chose avec eux-mêmes. Les gens demandent la justice sociale, du logement, des salaires plus élevés, toutes sortes d’avantages, mais en réalité, il n’en est rien. Ce n’est pas un hasard si le chef de la commission  du changement social, écrit que ces revendications contiennent un désir de compensation interne, mais pas d’argent. Il manque quelque chose à l’intérieur de la personne, et elle ne se plaint généralement pas de problèmes matériels. Finalement, comme en conclut la direction de la Commission, les gens manquent d’amour et d’unité.

Et cela est vrai. En observant les lois de la nature, nous verrons que c’est ce qui nous est demandé. La crise actuelle est globale et intégrale. En d’autres termes, nous découvrons que nous sommes liés les uns aux autres, que nous dépendons les uns des autres, et que nous sommes reliés par d’innombrables technologiques, virtuelles, commerciales, et par d’autres liens, si fortement qu’il est impossible de les briser. Notre interdépendance est devenue vraiment totale.

Nous sommes fusionnés les uns aux autres, nous haïssons les autres, nous nous sentons insécurisés et impuissants dans cette masse de sept milliards de personnes, qui exigent de chacun, se plaignent, et montrent de la cruauté. Il n’y a pas de fin. Chaque moment, la nature nous « compresse » de plus en plus, et nous ne savons pas comment y échapper, comme un couple marié qui se haït l’un l’autre, mais toujours en instance de divorce et qui se dispute entre quatre murs.

C’est ainsi que nous ressentons la réalité aujourd’hui. Les kabbalistes écrivirent que c’est un état merveilleux, que la nécessité de trouver une solution au problème se manifeste enfin dans la nation et dans le monde. Tout d’abord, ce sera la solution économique, dont dépend notre vie matérielle. La Nature commence par les choses élémentaires et nous pousse vers l’unité. En conséquence, nous devrons nous unir juste pour nous sauver, comme dans les temps anciens lorsque les fils d’Israël ont dû fuir la famine en Egypte. Littéralement, le même processus se déroule à notre époque.

De la leçon 1, la Convention Achziv 01/09/2011