Category Archives: Général

En Europe, la faim est comme durant la Seconde Guerre mondiale

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (Spiegel International): «Les familles nécessiteuses et les personnes seules dans l’Union européenne sont de plus en plus dépendantes des organisations caritatives comme la Croix-Rouge pour répondre aux besoins fondamentaux comme la nourriture, l’eau et un abri. Alors que l’Allemagne est relativement peu touchée, le chômage et l’austérité dans les pays comme l’Espagne aggrave le problème.

« Les deux tiers des sociétés nationales de la Croix-Rouge au sein de l’Union européenne ont commencé à distribuer de l’aide alimentaire, selon le chef de l’organisation des groupes d’aide internationale» – un signe que la crise économique en Europe a un effet alarmant sur la pauvreté.

« Yves Daccord, directeur général du Comité international de la Croix-Rouge, a déclaré lors d’une visite à New Delhi, lundi, que la portée de la distribution alimentaire n’avait pas été à son niveau actuel depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

« La relative force économique de l’Allemagne l’a rendue la plupart du temps à l’abri de la hausse des besoins alimentaires. En revanche, la Croix-Rouge espagnole vient aider 3 millions d’Espagnols avec de l’aide alimentaire. … L’année dernière, la Croix-Rouge espagnole a fourni 33 millions de kilogrammes (£ 73 millions) de nourriture aux personnes dans le besoin.

L’organisation homologue en Roumanie a opéré un programme de don de nourriture à la base de la distribution depuis 2009. Trois millions de personnes vivent dans la pauvreté absolue, selon le groupe d’aide, un chiffre qui constitue 14 pour cent de la population totale du pays. Le taux de pauvreté relative en Roumanie est aussi scandaleusement élevé, à 40 pour cent. L’an dernier, la Croix-Rouge roumaine a distribué plus de 500.000 kg  de nourriture à plus de 81.000 familles dans le besoin.

« La FICR a également noté une augmentation de la pauvreté dans les familles de l’ancienne classe moyenne et des particuliers. En Italie, le groupe a noté une augmentation de la population des sans-abri incluant les familles monoparentales.  »

 

Mon commentaire: Pendant ce temps, selon la Croix-Rouge même, plus de nourriture que nécessaire est jetée, c’est à dire qu’il n’y pas un manque de nourriture, mais un manque d’attention aux personnes dans le besoin, et qui ne peut être corrigée que par la correction des gens …

La revanche de Marx

Dr. Michael LaitmanAvis (Michael Schuman, correspondant TIME, auteur de Le Miracle: L’histoire épique de la quête de l’Asie pour la richesse): «Avec l’économie mondiale dans une crise prolongée, et les travailleurs du monde entier accablés par le chômage, la dette et les revenus stagnes, Marx est sa critique  mordante du capitalisme disant  que le système est fondamentalement injuste et auto-destructeur – ne peut pas être si facilement rejeté. Marx a théorisé que le système capitaliste ne manquerait pas d’appauvrir les masses car la richesse du monde n’estconcentrée qu’entre les mains  de quelques personnes avides, ce qui provoque des crises économiques et des conflits accrus entre les classes riches et de travail. …
«Les travailleurs peuvent avoir des problèmes communs, mais ils ne se sont pas regrouper pour les résoudre. Les manifestants …, dit Jacques Rancière, un expert dans le marxisme à l’Université de Paris, le but n’est pas de remplacer le capitalisme, comme Marx l’avait prévu, mais simplement de le réformer.
« Cela laisse ouverte la possibilité effrayante: que Marx n’a pas seulement un diagnostic des défauts du capitalisme, mais aussi le résultat de ces défauts. Si les décideurs ne découvrent pas de nouvelles méthodes pour garantir un accès équitable des opportunités économiques, les travailleurs du monde entier s’uniront simplement. Marx peut encore avoir sa revanche. « 
Mon commentaire: Et il y aura les « printemps’ espagnol, grec, puis  de l’Union européenne et des Etats-Unis  … si la méthode de correction de personnes et de la société n’est pas acceptée.

Au-dessus du temps

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qui a créé le Créateur?

Réponse: Nous vivons dans un monde qui a un début, une fin, le temps, des limites, et une expansion, c’est-à-dire des modifications. Et le monde spirituel, même à son plus bas niveau, est la plénitude. L’intégralité ne peut pas être changée, il ne peut pas être que toute chose a un début et une fin. Par conséquent, la question de savoir ce qui se passe dans le monde spirituel, pour ne rien dire du Créateur, est illogique. Pour ce qu’il y a à voir, rien ne change.

Tout change seulement dans notre monde et n’est changé qu’à partir du premier point au dernier point, à partir de l’état infini dans lequel nous sommes comme un embryon, à partir de cet état dans le monde infini dans lequel nous sommes complètement corrigés. Dans toute la transformation spirituelle, seul le plus petit fragment de ce chemin, notre monde subit des changements. Et il n’y a pas de changements dans tout le reste, il y règne l’éternité et la plénitude, le temps est absent.

Les physiciens et psychologues ont déjà parlé de cela. Par conséquent, il n’y a aucune raison de discuter de qui a créé le Créateur, s’il y avait quelque chose avant Lui ou non.

J’espère que dans un avenir proche, nous allons faire l’effort nécessaire et vous sentirez ce qu’est « hors du temps » ; c’est que nous apprenons dans le Livre du Zohar dans l ‘«Introduction au Livre du Zohar». Cela a été décrit plus de deux mille ans. Déjà, à cette époque, les kabbalistes écrivirent ouvertement que le temps n’existe pas, que le monde spirituel se trouve au-delà du temps, et que la compréhension actuelle de notre réalité est fausse. Essentiellement, le monde se trouve dans une «matrice», dans une dimension complètement différente, où il n’ya pas de temps, d’espace et de mouvement.

 

Ce qui me semble qu’en dehors de moi se trouve essentiellement à l’intérieur de moi. Nous allons grandir et verrez tout cela.

Lors du repas avant le congrès européen en Allemagne 23/03/13

L’interdépendance croissante

Dr. Michael LaitmanQuestion: Disons que le Créateur fait un dessin pour nous d’une personne incapable de faire face à une maladie ou de sortir d’un mauvais état. Est-ce une manifestation de la faiblesse du groupe? Comment réagissons-nous face à ces situations?

Réponse: Nous ne pouvons pas dire que c’est une conséquence du travail du groupe. Nous sommes liés au monde entier.

Le groupe dans lequel nous sommes actuellement n’est pas un petit nombre de personnes qui étudiaient il y a mille ans quand le monde était « scellé » et se développait égoïstement. Par exemple, les groupes du ARI, du Ramchal, de Rabbi Shimon, ou de Rabbi Akiva se sont détachés du reste du monde.

Le monde, sa soi-disant partie de Babylone, s’est développé égoïstement, alors que les groupes kabbalistiques ont progressé de façon indépendante. Ils ne discutaient au sein du groupe que de ce qui se rapportait à leur groupe.

Aujourd’hui, le monde progresse en général ; il est devenu global. Maintenant, nous avançons, pas parce que nous le méritons ou ne le méritons pas, mais plutôt parce que nous devons aller de l’avant pour le bien de la correction du monde entier. Donc, on ne peut pas dire que quelqu’un soit tombé ou a se soit élevé à la suite du travail interne au sein d’un groupe en particulier ou de tout autre groupe; nous sommes tous étroitement interconnectés. Aujourd’hui, ces problèmes ne peuvent être résolus de cette façon.

 

Du congrès de Novossibirsk le 08/12/2012

L’homme ne peut pas se tromper

Dr. Michael LaitmanQuestion: La nature est construite et équilibrée sur le principe du « plus-moins, le Créateur est une propriété entièrement positive. » Après que toute l’humanité aura atteind l’unité, après l’adhésion au Créateur, elle sera également en mesure d’avancer avec une propriété positive. Comment ce changement auta-t-il lieu ? En raison de quoi il y aura un changement des propriétés ? Est-ce que l’équilibre avec la nature sera-t-il restauré ?

Réponse
: Nous ne faisons rien nous-mêmes, nous ne produisons rien d’autre qu’une chose: le désir que la lumière fasse tout pour nous. C’est pourquoi, il n’est pas possible de gâcher quoi que ce soit, de se tromper, de faire du mal.

Soit nous accélérons le processus de notre développement et le rendons plus doux, ou il avance de lui-même et il est méchant, mauvais, c’est l’un des deux.

Plus nous touchons la lumière, mieux nous serons, et plus vite nous pourrons parvenir à un bon état. Moins nous touchons la Lumière, plus nous avancerons doucement et nous aurons plus de problèmes

Tout dépend de nos efforts pour attirer la Lumière. Et elle réalise toutes les actions. C’est pourquoi, il est impossible de faire une erreur ici.

D’un repas lors du congrès de Géorgie le 05/11/12

Le nouveau monde au-delà des intérêts égoïstes

Dr Michaël LaitmanQuestion: Comment puis-je essayer de sentir autrui, si je ne sens que moi ?

Ma réponse: Si l’homme découvre qu’il ne ressent que son moi, ceci est déjà une grande réussite. Maintenant il doit juste comprendre qu’avec ce sentiment de soi, il restera pour toujours dans la sensation de ce monde. Cette perception est appelée «ce monde».
Si l’homme comprend cela, alors ceci est déjà une acquisition. Lorsque je découvre, que je ne sens que moi et à travers mon moi je saisis tout le reste, ceci appelle la sensation de ce monde. Ceci déjà une situation qui n’est pas si simple.
Maintenant, je dois écouter ce qui est écrit dans les livres de la Kabbale, qui affirment que le monde spirituel est au-delà de ce sentiment, en dehors de moi, dans les autres, et de réfléchir comment ressentir les autres au lieu de moi-même.
Tout ce qui est ressenti par moi en ce moment, n’existe qu’en moi et pas et non pas dans la réalité. Ce ne sont que des caractères, des images, dessinés en moi. Et la question qui se pose devant moi maintenant est: «Comment puis -je sortir de moi-même? ».
Pour ce faire, il m’a été donné les amis, le groupe, afin que par des actions mutuelles nous commençons à éveiller la lumière pour m’aider à sortir de moi-même vers eux, ce qui s’appelle au-delà de « l’intérêt égoïste » (hors de ma peau).
A partir du cours quotidien de Kabbale du 14.10.12 Shamati

Les services de santé vont dans la poche de quelques uns

Dr. Michael LaitmanAux infos  (de Dawn):  le magnat de la pharmaceutique indienne Yusuf Hamied a révolutionné le traitement du sida il y a plus d’une décennie , en fournissant à prix réduit des médicaments aux pauvres du monde – et maintenant il veut faire la même chose pour le cancer.
« Hamied, 76 ans, a été cloué au pilori par les géants pharmaceutiques occidentaux il y a 11 ans quand il a cassé le monopole en proposant de fournir de sauver des vies des médicaments cocktails à triple thérapie contre le SIDA pour moins de 1 $ par jour – un trentième du prix des multinationales.
Les entreprises  l’ont classé comme étant un voleur de la propriété intellectuelle, alors qu’il les a accusés d’être des tueursmondiaux en série, car les prix élevés ont coûté la vie de patients atteints du SIDA.

« En 1972, l’Inde a fait breveter le processus de fabrication des médicaments et non les médicaments eux-mêmes. Cela signifie que entreprises peuvent «désosser» ou changer les méthodes de fabrication des médicaments et de les vendre jusqu’à un cinquantième des prix américains. …
« Mais en 2005, l’Inde a mis sa législation en conformité avec Organisation mondiale du commerce (OMC) en reconnaissant une durée de vie de 20 ans aux brevets, augmentant les prix des médicaments récemment lancés. »

Mon commentaire: Il n’est pas surprenant que le système de santé dans n’importe quel pays soit seulement un moyen caché de collecte des impôts et l’auge pour ses supporteurs. Cela arrive à tout système égoïste et à toute initiative altruiste qui se transforme rapidement en égoïste, si elle n »inclut pas l’éducation intégrale.

Un chien des champs : une plante-animal

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (à partir  des « news de l’université de Toronto »): « Une créature bizarre qui vivait dans l’océan il y a plus de 500 millions d’années a émergé des célèbres schistes argileux du Cambrien moyen de Burgess dans les Rocheuses canadiennes.

« Officiellement nommé Siphusauctum gregarium, ces fossiles révèlent une créature en forme de tulipe de la longueur d’un couteau de table (environ 20 centimètres) et dispose d’un système filtrant d’alimentation, unique.

« Siphusauctum a une longue tige, avec un calice – une structure bulbaire en forme de coupe  – près du sommet qui entoure un système filtrant d’alimentation  inhabituel et un intestin. On pense que l’animal s’alimentait en filtrant des particules de l’eau pompée activement dans son calice par de petits trous. La tige se termine par un petit disque qui ancrait l’animal sur le fond marin. Siphusauctum vivaient dans de grands groupes, comme indiqué par des dalles contenant plus de 65 spécimens.

«Le plus intéressant est que ce système d’alimentation semble être unique parmi les animaux. Les avancées récentes ont relié de nombreux animaux bizarres  des schistes argileux de Burgess, en tant que membres primitifs de nombreux groupes animaux que l’on trouve aujourd’hui, mais Siphusauctum défie cette tendance. Nous ne savons pas où il se situe par rapport à d’autres organismes », a déclaré l’auteur principal O’Brien [Lorna O’Brien, doctorante au Département d’écologie et de biologie évolutive à l’Université de Toronto].

«Notre description est basée sur plus de 1100 spécimens de fossiles d’une nouvelle localisation dans les schistes argileux de Burgess, surnommée les massifs de tulipes » a-t-elle ajouté.

« Situé dans le parc national Yoho, en Colombie Britannique -, les massifs de tulipes ont d’abord été découverts en 1983 par le Musée royal de l’Ontario. »

Mon commentaire: Dans son ouvrage kabbalistique fondamental  « L’arbre de vie », le Ari décrit les états de la nature : le minéral,  les coraux (une forme intermédiaire entre le minéral et le végétal), le végétal- Kélév Sadé,  un soi-disant «chien des champs » (une forme intermédiaire entre la plante et l’animal), et l’animé- un singe-(une forme intermédiaire entre l’animal et l’homme).

L’énigmatique âme russe

Dr. Michael LaitmanQuestion: En Russie, l’écart entre l’image idéalisée d’une belle vie et la vie réelle est très grand. Des masses entières de gens ont appris à croire qu’il y a quelque chose de beau encore irréel et inaccessible, et puis il y a la vie quotidienne où «il n’y a pas de clôture contre le mauvais sort ». Comment pouvons-nous surmonter le fait qu’un russe ne croit pas qu’il peut vivre mieux que maintenant?

Réponse: Au cours de nombreux siècles le peuple russe a été tellement sous pression, restreint, et asservi que cette foi était simplement « gravée »  en eux. Tous les dirigeants et les régimes étaient préoccupés uniquement par ceci : comment convertir un citoyen normal en un esclave anormal. C’est pourquoi aujourd’hui, nous voyons une société mutilée, des gens malheureux avec un potentiel énorme, le genre de personnes qui n’existe peut-être pas dans aucune autre nation au  monde. C’est une nation avec une potentiel écrasant: intelligente, sensible, et en même temps, si torturée, acculée, aigrie, et pleine de méfiance envers tout le monde.

Chaque fois que je suis en visite à Moscou et que je regarde les gens, je remarque que tous se promènent soit penchés en avant ou à l’inverse, se montrent. Il n’y a aucune personne qui se promène normalement et librement, et soit insouciante de ce qui se passe autour d’elle. Autrement dit, une personne est vraiment placée sous les conditions très difficiles qui pèsent sur elle.

Mais d’un autre côté, les Russes ont une clairvoyance exceptionnelle envers la science, la proximité, et la compréhension de la nouveauté. Contrairement aux Allemands ou aux Anglais, ils ne sont pas si intransigeants. La capacité d’adaptation et de changement est plus présente chez les Russes que chez tout autre peuple.

Je pense donc que, au contraire, en Russie, à la suite d’une large diffusion de l’idée de l’éducation et de la formation intégrale, l’avenir intégral du monde pourrait être rapidement accepté et les gens pourraient commencer à s’y adapter rapidement. C’est parce qu’ils sont constamment en quête de l’idée, de l’identité et de l’individualité russe. Cette «fermentation» se passe en continu chez une personne, c’est juste que maintenant les gens ont baissé les bras. Maintenant il y a un tronçon du nihilisme, mais c’est seulement extérieur, à l’intérieur cette demande existe de toute façon.

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale» n°5, 13/12/2011

Le petit « moi » et le grand « moi »

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi l’état de petitesse (Katnout) ne disparaîtra-t-il  pas contrairement à l’état de  grandeur (Gadlout) qui  restera à jamais?

Réponse: L’état de petitesse ne disparaît pas parce qu’il est le fondement du degré, indépendant et non relié à l’état de grandeur. Il existe en soi.

Si nous regardons notre monde, le «petit état» est comme une personne qui est seule au monde. Elle n’a besoin de rien, sauf  les nécessités de base. Mais depuis qu’elle  est entourée par d’autres qui insufflent en elle des désirs différents, au-delà de la nécessité dans le petit état, elle commence à vouloir tout! Ce ne sont pas ses désirs, et donc ils peuvent disparaître.

Et, là encore la société fait pression sur  la personne, elle adopte ses nouvelles idées et encore une fois entre dans l’état de grandeur. Le «grand état» se réfère à un excédent.

Dans la spiritualité, l’état de  grandeur (Gadlout) est vraiment un surplus dans le degré actuel. Il est impossible d’être dans cet état ​​si je n’ai pas trouvé quelqu’un à qui je peux donner sans réserve, selon mon pouvoir et ma capacité et le désir de l’autre personne.

Par conséquent, l’état de grandeur disparaît. Si la partie inférieure ne désire plus recevoir de moi, je ne peux pas lui accorder sans réserve, et si une autre  personne plus basse développe un désir de recevoir de moi, je commence à lui accorder sans réserve. Ce sont des choses qui ne dépendent pas de moi.

Dans notre monde, la grandeur ou l’âge adulte signifie qu’une personne grandit et devient une partie de la société, commence à travailler, et donne et reçoit de la société. Un adulte est quelqu’un qui a commencé sa vie indépendante et est incorporée dans l’œuvre générale. Par conséquent, ses désirs ne sont pas ses désirs et ses actions ne sont pas destinées à lui-même. C’est ce qu’on appelle un état de grandeur, l’âge adulte.

Nous pouvons le voir clairement à partir d’exemples dans ce monde. Après tout, nous sommes dans un monde dans lequel nous nous donnons sans réserve les uns aux autres. Il semble que pour nous que chacun travaille simplement juste  pour lui-même. C’est une fausse perception, arrangé pour nous d’En Haut et  qui nous confond.

Dans la spiritualité, la partie supérieure  du Partsouf fusionne avec la Lumière seulement à la demande de l’inférieur. Par conséquent, il nous faut comprendre la différence entre l’état de petitesse et l’état de grandeur: L’état de petitesse (Katnout) est « moi » moi-même. L’état de grandeur (Gadlout) n’est pas moi du tout. Les désirs ne sont pas les miens, mais plutôt ce sont les désirs de ceux inférieurs. Les pouvoirs qui me permettent de satisfaire ces désirs ne sont pas les miens, mais viennent d’en haut, et le remplissage n’est pas le mien non plus, mais  il est transmis vers le bas. Et je suis dans le milieu, entre le supérieur et l’inférieur, dans le tiers médian de Tiferet.

Il y a une énorme différence entre l’état de la grandeur et l’état de petitesse. Le petit « moi », c’est moi, et le grand «moi», ce sont  les autres, c’est «nous». 

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 08/11/2011, TES