Category Archives: Globalisation

Changer les règles du jeu

Laitman_049_02Les politiciens ont peu de compréhension les uns des autres. La modification de la base du droit international et des principes de la sécurité mondiale sont le résultat de la guerre.

Est-il possible d’instituer un nouvel ordre mondial sans une guerre mondiale ? Il n’y a aucun principe selon lequel l’un des hommes politiques puisse éventuellement résoudre les conflits qui surgissent sans intervention militaire.

Deux possibilités se tiennent devant nous aujourd’hui : soit nous entrons dans une guerre mondiale, soit nous nous élevons au-dessus de nos problèmes communs. La sagesse de la Kabbale fournit une méthode qui permet à tout le monde de se connecter et de transcender tous les problèmes, mais le monde sera-t-il en mesure d’entendre cela ?

Nouvelles valeurs

laitman_538Dans tout conflit d’intérêts, conflit de valeurs différentes, offert par telle ou telle société, il est nécessaire de chercher quelque chose de raisonnable qui fasse progresser l’humanité. Mais si auparavant il y avait des valeurs scientifiques, culturelles et religieuses pour les nations, maintenant tout cela est en train de disparaître progressivement.

L’institution de la famille a disparu. Ce qui en Europe avait été une fondation (les parents, les enfants, les générations anciennes et jeunes, roulant tranquillement comme un héritage selon le principe « Ma maison – mon château ») n’existe plus.

Question :
Mais tout cela ne peut-il pas être ranimé, renouvelé en quelque sorte ?

Réponse :
Non, il n’y a plus rien à faire à ce sujet ; c’est un développement dialectique. Toutes les valeurs précédentes ont disparu et il est impossible de les renouveler ou de les créer artificiellement. Bien sûr, les politiciens et les sociologues aussi comprennent cela.

La seule chose que l’on puisse faire est d’éveiller chez les gens une question sur le sens de la vie. Mais malheureusement, de nos jours, ils sont dans un niveau de transition de développement de sorte que cela ne les concerne pas non plus. Ils sont tout simplement en train de réfléchir à comment survivre.

C’est ce que nous voyons en Russie. En général, ce qu’il faut faire n’intéresse pas les gens, la chose principale est de vivre en toute sécurité. Mais la lutte pour une bonne vie se fane progressivement. Les gens n’ont pas la force de se battre pour leur place sous le soleil ; ils sont devenus plus passifs. De ce fait, les médicaments dominent progressivement l’humanité.

Tout cela va continuer jusqu’à ce qu’un nouveau désir apparaisse en eux qui va petit à petit les réveiller de leur sommeil à la question du sens de la vie.

L’histoire connaît beaucoup de telles périodes, comme le Moyen Âge, lorsqu’il était nécessaire pour une nouvelle forme d’émerger et qui n’avait que trop duré. Cette période ne durera pas longtemps maintenant, parce que les conditions préalables apparaissent déjà pour quelque chose de nouveau. Mais nous devons passer par cette phase de transition entre les anciennes valeurs et les nouvelles.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 19/08/15

L’Homme dans un monde global

laitman_955Question : Qu’est-ce que le monde global ?

Réponse :
C’est notre monde dans tous les types de connexions possibles avec lui-même. Nous devons l’examiner pour ressentir sa nature globale universelle, nous ressentant comme une partie de celui-ci, devenant comme lui, et nous transformant en étant sa composante utile.

Question :
De quoi une personne simple a besoin venant de cela ?

Réponse :
De faire partie du monde. Sans cela, vous ne mènerez pas à bien votre mission, mais tôt ou tard les lois strictes de la nature vous pousseront à cela par la voie de la souffrance.

Tout d’abord, vous devez être utile à la société parce que vous êtes une partie de celle-ci, et vous ne pouvez pas y échapper. Dans la société doit prévaloir la complète compréhension qu’elle est intégrale et tout le monde en son sein dépend absolument de tout le monde. Ainsi, cela oblige tout le monde à être impliqué dans l’éducation intégrale, dans la sagesse de la connexion, car sinon vous n’obtiendrez rien de la société.

En outre, si vous ne voulez pas participer à cela, alors vous irez en dehors du cadre de la société. Vous ferez ce que vous voulez, mais personne ne va vous servir et personne ne vous aidera en rien. A travers votre manque de participation, vous collez une étiquette de rejet sur vous-même.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 13/05/15

Le futur réside dans une société homogène

laitman_944Tout d’abord, nous devons avoir une idée générale de l’état de notre monde d’aujourd’hui, comprendre qu’ils’effondre, vers quel précipice il se dirige. D’uatre part, nous devons réaliser que nous, l’humanité, n’avons aucun moyen de surmonter n’importe quel problème.

La seule solution est de devenir comme la nature. la nature est entièrement globale et intégrale. Nous sommes tous mutuellement reliés dans le monde entier. Donc, nous devons avoir la même forme que la nature. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la plénitude.

Toute la nature est tirée et attirée vers la complétude, la réciprocité et l’équivalence de forme. C’est comme l’atmosphère où les masses d’air froid et chaud sont équilibrées, le vent monte entre la pression et le manque de pression, ce qui met tout en équilibre. Donc, nous devons également nous connecter entre nous afin que la société devienne homogène, absolument unie.

Nous devons atteindre cet état. Sinon, nous allons entrer en collision avec la nature, quelque chose qui conduira à une explosion inévitable.
[153431]
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 04/02/15, Talmud Esser Sefirot

De quoi nous devrions avoir peur

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai terriblement peur parce que je sens la menace des catastrophes et des guerres à travers le monde entier. Que puis-je faire pour le Créateur, pour le monde, pour prévenir les catastrophes imminentes?

Réponse: Le Créateur est indépendant; Il n’a pas besoin de quoi que ce soit. Que pouvez-vous Lui donner s’Il est tout? Notre rôle est d’aider le monde. C’est ce que nous faisons. Nous apprenons ce qui doit être fait pour le monde de sorte qu’il découvre le Créateur.

Il n’y a aucune raison de craindre la guerre. Nous n’avons pas besoin de travailler sur la peur, tout ce qui est utile, mais la peur doit être différente. Il ne s’agit pas de ce qui se passera avec moi et avec le monde, mais du fait que je ne peux pas jouer le rôle pour lequel je suis né.

Donc, vous ne devez pas avoir peur. Baal HaSoulam écrit que la troisième ou même la quatrième GUERRE MONDIALE est possible, mais je ne pense pas que cela soit encore vrai. Maintenant, nous approchons d’un tel niveau où tout est en train de changer. Nous devons être intensément impliqué dans la diffusion, pas par peur, mais parce que c’est vraiment le travail le plus nécessaire pour le Créateur.

De la conversation au congrès de Sotchi  09/06/14

La crise : vers la guerre

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (de Svobodnaya Pressa) : « L’analyse des options pour résoudre les contradictions montre qu’aujourd’hui un nouvel ordre mondial ne peut se construire que sur l’un des deux modèles : le concept du « milliard doré » ou l’harmonie civilisationnelle.

1. Le concept du « milliard doré » est le monde des hiérarchies des civilisations : les élus qui se sont définis comme le noyau intellectuel de l’humanité, préservent et améliorent le niveau de consommation atteint par l’exploitation brutale du reste de l’humanité, un nombre qui est artificiellement réduit à un minimum. L’expérience historique montre que l’élite de la civilisation égoïste n’hésite pas avant de sacrifier des vies, s’il existe une garantie de sa propre conservation dans les bunkers.

2. L’harmonie civilisationnelle (de soutien mutuel) : le but de la mondialisation est de développer toutes les civilisations existantes, conservant et étendant la « zone de développement » pour chaque nation et civilisation, ce qui est la base du développement de chacune d’elles et de toutes ensemble.

Une guerre sera menée pour des fondations spirituelles sur lesquelles un nouvel ordre mondial serait construit. Il sera construit soit sur ​​l’individualisme, l’égoïsme, la suppression d’un sujet par l’autre, le principe de la survie au détriment des autres, soit sur la communauté, la domination des intérêts communs de survie et de développement mutuel, le principe de la survie mutuelle à travers un soutien mutuel. »

Mon commentaire : Le choix du chemin sur lequel le développement de l’humanité va progresser vers la révélation du prochain niveau dépend de la diffusion des méthodes de la sagesse de la connexion, qui apporte le plus grand pouvoir d’unité dans notre monde et dépasse qualitativement toutes les forces égoïstes de notre monde matériel. Bien que pour le monde entier, nous paraissons comme une puissance presque inexistante, nous sommes qualitativement plus élevé que toutes les autres forces qui agissent dans ce monde. C’est seulement en luttant pour la correction que le mauvais chemin de développement sera évité.

La mondialisation

Dr. Michael LaitmanAvis ( Dr. Yuri D Granin, chercheur principal, Institut de philosophie de l’Académie des sciences de Russie ) : Au cours des dernières décennies, le problème de la mondialisation reste l’un des plus controversés. Il semblerait que la formation des marchés internationaux, la libre circulation des capitaux, l’augmentation des flux de migrants et de touristes, la création d’institutions financières, économiques et politiques supranationales devrait unir les gens dans une intégrité globale – une civilisation planétaire.

«La mondialisation peut être considérée comme une tendance vers l’union de l’humanité, l’organisation de l’espace social. Mais pour le moment , la mondialisation ne détruit pas mais conserve la hiérarchie planétaire des divers peuples et nations. Ses avantages évidents se transforment en pertes. Le processus en cours de mondialisation stimule leur croissance, ce qui déclenche une réaction de défense.

Mon commentaire: La raison de la manifestation perverse de la mondialisation est qu’elle est mise en œuvre égoïstement non pas par des personnalités «globales» , mais par les mêmes égoïstes qui ne voient pas comment l’humanité peut s’unir correctement ni les moyens avec lesquels cette unité peut être atteinte. Seuls les kabbalistes qui connaissent les lois de la nature supérieure et sentent le monde intégral, les spécialistes de l’éducation intégrale, sont en mesure de mener correctement les masses à la véritable intégration de l’humanité .

En chute libre

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons parlé de l’état de notre société moderne et de ce qu’il devrait être. Mais qu’est-ce qui se passe entre ces deux états ? Nous savons que la transition d’un état social à un autre est précédée par des circonstances dramatiques pour un individu parce que sa vie commence à s’effondrer.

Réponse: Dans notre cas, ce processus est encore plus difficile. Les transitions précédentes ont été sauts d’un niveau à l’autre égoïste parce que l’ego a continué d’augmenter pour des milliers d’années et en conséquence les configurations sociales se sont restructurées : l’esclavage, le féodalisme, capitalisme, post- modernisme et d’autres, mais maintenant nous avons atteint un tel niveau où tout commence à tomber.

Lorsque nous nous souvenons du passé, nous disons parfois :  » Les années quatre-vingt étaient bonnes.  » De quelle manière étaient -elles bonnes ? Que le développement égoïste de milliers d’années de l’humanité avait atteint son pic de saturation ? Et ce pic est tombé pendant notre jeunesse. Nous avons senti une sorte de liberté alors, la nécessité de survivre ne portait pas sur nous  la futilité de notre existence n’avait pas été encore découverte.

A la fin des années quatre-vingt tout a commencé à tomber et le retrait progressif a commencé. En son temps, Vernadsky et d’autres philosophes avaient prévu, mais personne ne les écoutait. Et aujourd’hui, les gens ne veulent pas accepter ceci, même s’ils l’ont déjà entendu pendant de nombreuses années. La même chose s’est passé avec la sagesse de la Kabbale, pour le moment, ils ne veulent pas en entendre parler, mais il n’existe aucun moyen de les réfuter.

Dans le passé, ces philosophes ont vivement critiqué, les gens n’ont pas accepté la sagesse de la Kabbale pour tous et ne voulaient pas en entendre parler. Mais aujourd’hui, il est devenu clair que tout glisse à un nouveau niveau, causant de graves problèmes personnels et sociaux, mais il n’y a pas de remède pour cela; une sorte de révolution doit avoir lieu.

Mais pas une révolution physique comme il y avait dans les étapes précédentes : la guerre de Cent Ans, les révoltes d’esclaves, les protestations des propriétaires fonciers, la ruine des paysans et ainsi de suite. Ils étaient tous les indicateurs de l’évolution, mais de l’évolution égoïste ! L’ego a grandi provoquant un besoin de redémarrer le format physique : social, technologique , familial , personnel, etc

Maintenant, la transition entre le système qui s’est développé sous la pression des forces égoïstes commence à glisser vers le bas, c’est-à-dire , les forces égoïstes perdent du terrain. Nous commençons à voir que la direction ne fonctionne pas, pas dans les usines, pas dans l’armée, pas dans les institutions gouvernementales  pas dans les écoles, pas dans la famille.

Quelle contrainte peut contenir un enfant ? Où est le mari à l’écoute de sa femme ? Où est le travailleur qui entend la voix de son directeur sans question? Où est le gouvernement : le parlement, le chef de l’Etat ? Où sont-ils ? Ils n’existent pas. Les autorités  » pépient  » à l’ écran de télévisio , mais personne ne fait attention à leur gazouillis. Certes les médias tentent de jouer avec eux en créant une image de grands chefs, mais, en fait, personne ne les entend.

Les directeurs d’usines se plaignent tout le temps que les gens n’ont pas la motivation à travailler, ils ne peuvent pas se contraindre et ne veulent pas travailler. Quand l’ego descend, il ne voit pas de perspectives. Comment est-il possible d’obliger une machine à travailler sans électricité, énergie, essence, et ainsi de suite ? Ce n’est pas possible !

Maintenant, nous sommes en chute libre et en attendant, nous ne voyons pas d’autres forces qui peuvent remplacer l’ego en tant que force de développement pour nous. Mais l’ego arrive déjà à expiration. Et c’est la tendance à la baisse. L’ego  progressivement devient plus petit et perd de son attrait à nos yeux. Combien pouvons-nous faire du shopping et courir ? Combien de temps pouvez-vous voyager autour du monde ? Combien de temps pouvez-vous passer assis dans les bars et restaurants ?

Ce n’est pas parce que la personne est satisfaite, mais parce qu’il perd le désir, il a disparu quelque part. Il est censé être un monde immense en face de vous, mais les jeunes sont coincés sur leurs téléphones portables, SMS, vides et propos insensés. Où sont les idéaux ? Où est l’art? Où est la science ? Où est la conquête de l’espace ? Où sont les rêves de la découverte de nouvelles terres ? Tout cela a disparu.

Question: L’enthousiasme et l’excitation comme cela ont prévalu dans la société au cours des années soixante.

Réponse: Et quelle a été l’excitation ? L’ego a travaillé dans notre intérêt. Il nous a poussés vers de grands accomplissements. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, et on ne peut pas faire n’importe quoi. Nous avons besoin d’ une force absolument différente pour  nous faire avancer.

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Les caractéristiques de notre époque

Dr. Michael LaitmanDe nos jours, un très grand conflit est créé entre les élites et les masses appauvries. Avec chaque jour qui passe le fossé entre eux se développe et acquiert des dimensions menaçantes. La tension est de plus en plus grande dans la société. Nous voyons comment les régimes nationalistes, fascistes augmentent progressivement dans de nombreux pays en réaction naturelle à ce qui se passe.

Les élites ne peuvent pas se séparer du mouvement vers la richesse. Avec chaque dévaluation, ils sont de plus en plus riches, tandis que les masses deviennent de plus en plus pauvres et manquent de perspective. Un grave problème est créé dans la société. La tension et la polarité atteignent de très grandes dimensions et commencent déjà à se faire sentir dans les pays développés.

Les pays du tiers monde vivent encore dans la pauvreté et il est peu probable que leurs habitants réussiront à atteindre un état ​​de bien-être. Une question sur l’avenir du monde fait son apparition : Que peut-on faire de tout cela? La sagesse de la Kabbale met en garde contre le développement de tels événements. Ce dont nous avons parlé il y a 10 -15 ans est en train de se réaliser maintenant, d’ailleurs, cela c’est réalisé très rapidement.

Nous pouvons nous attendre à voir des conditions qui ne seront pas bonnes pour nous. Les gens sentent cela. Le sentiment d’aucune fuite possible peut être vu dans leur manque de désir d’élever une famille, de donner naissance à des enfants. Un très grand nombre de personnes vivant dans les pays occidentaux et en Amérique (65 – 70% ) suppose que ce sera bien pire pour leurs futurs enfants que pour eux, donc ils ne veulent pas en avoir.

Dans un tel moment compliqué comme ça, la sagesse de la Kabbale est apparue, une méthode cachée pour changer le mond , qui a attendu ce moment et qui a averti à ce sujet il ya plusieurs années. Nous savons que le Baal HaSoulam s’est rendu en Pologne pour convaincre les gens de la nécessité de changer. Il a écrit à de nombreux dirigeants dans le monde pour essayer d’empêcher la Seconde Guerre mondiale. D’après la Kabbale, le développement de la création est en quatre étapes, il peut donc y avoir quatre guerres mondiales.

La Kabbale commence à proclamer de plus en plus fort qu’elle dispose d’un moyen pour aider le monde qui n’a pas besoin d’autre chose. Nous voyons comment la grandeur et l’importance de scientifiques et de philosophes a baissé, comment les dirigeants des nations sont progressivement impuissants. C’est le mouvement naturel de l’évolution qui ne peut pas être arrêté.

Du congrès virtuel de Moscou «Unité sans frontières  »  Troisième jour 15/12/13 , Leçon 5

A propos des milliardaires dorés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que l’humanité commence à se dégrader, mais les « milliardaires dorés  » continuent à bien vivre du point de vue matériel . Pourquoi le  » milliardaire doré » n’est-il toujours pas heureux?

Réponse: Parce qu’il a également développé le désir, la sensibilisation et sentiment de vide. Après tout, nous sommes dans un système intégral collectif ! Ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent ! Ils ne choisissent pas leurs états pour eux-mêmes. Nous avons tous une influence sur l’autre ; eux sur nous et nous sur eux.

Aujourd’hui, chaque personne influence le monde entier et tous les six milliards influencent les « milliardaires dorés ». Ce qu’ils pensent, d’autres le penseront aussi. Il n’y a nulle part où aller  ! Et si ce n’est pas eux, alors leurs enfants dans tous les cas deviendront comme tout le reste, d’ailleurs, l’incitation égoïste va progressivement disparaître. L’instinct de la conservation de soi diminue.

Et c’est le travail de l’ensemble du système, le programme de la nature, sa loi fondamentale :  mettre tout le système en équilibre, sur le plan psychologique conscient et au  niveau « humain» .

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13