Category Archives: Globalisation

Abandonnez vos béquilles!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi insistez-vous que le développement de la science est préjudiciable à l’humanité. Nous ne serions pas en mesure d’ étudier la Kabbale aujourd’hui sans les moyens modernes de communication?

Réponse: Nous ne pouvons pas imaginer ce que serait le monde si nous devions nous développer en fonction de la voie spirituelle au lieu de la voie du progrès scientifique et technologique, égoïstement.

Tout ce que nous essayons de faire à travers la science et la haute technologie est simplement une pathétique compensation pour les choses que nous serions en mesure de réaliser dans nos récipients  spirituels.

C’est comme se casser une jambe et au lieu de la traiter et la guérir, je me fais des béquilles. Il en est de même en ce qui concerne les mains et toutes les autres parties du corps.

Et à la fin, au lieu d’avoir un corps sain et normal, que j’aurais pu avoir corrigé et apprécié, je porte mille prothèses partout, et j’en sens fier : Regardez les jambes de bois que je peux faire !

C’est ccomme cela que sont l’ensemble de notre science et ses réalisations…

Nous avons continué à évoluer à des niveaux égoïstes, matériels, parce que nous ne voulons pas nous élever ni faire la correction appropriée.

Dès que nous passons à la correction intérieure appropriée, nous cessons d’avoir le sentiment que nous avons besoin de toutes ces réalisations de la science moderne.

Pourquoi aurions-nous besoin d’Internet pour communiquer si nous pouvions transférer des informations et des sensations directement de cœur à cœur, de cerveau à cerveau, comme à travers un large tuyau illimité.

Nous ne voulons simplement pas nous connecter comme un seul homme avec un seul cœur ! Sinon, nous n’aurions pas besoin de tous ces fils pour envoyer des messages pour communiquer.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 21/10/10 , «La Sagesse d’Israël par rapport à la science « 

La crise selon Michaël Delvagin

Opinion (Dr. Michaël Delyagin, économiste russe bien connu,professeur honorable de l’Université de Jilin, en Chine, chercheur à l’Institut d’Etat de Moscou pour les affaires internationales et membre de l’Académie russe des sciences naturelles, auteur de plus de mille articles publiés en Russie, aux États- Unis, en Allemagne,  en France, en Pologne , en Chine, en Inde et d’autres pays) : «Quand les historiens, les économistes, les sociologues et hommes de culture se rencontrent, chacun dit :« Écoutez, nous avons une crise ! Oh, nous en avons une aussi ! Et nous en avons une aussi ! Et nous en avons une!  » Tout le monde a une crise. C’est ce qui se passe maintenant, car un changement général se produit dans toute l’humanité. L’apparence de l’humanité est en train de changer ; notre coopération mutuelle avec la nature est en train de changer. Elle est en train de changer à la fois du côté de la nature et du côté de l’humanité.

«Du côté de la nature , il y a« la loi de la conservation des risques. «C’est une conclusion qui n’est pas prouvable, mais les faits la soutiennent. Cela signifie que dans un système fermé, si vous réduisez les risques dans certaines parties du système, alors il en résulte un énorme système à risque est créé. Cela signifie que, si nous disons les choses crûment, si vous réduisez les risques individuels, le risque général qui est typique à ce système ne disparaîtra pas. Il est poussé au niveau général du système et à la fin démonte ce système. « 

Quand vos yeux s’ouvrent pour voir

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous établir correctement  une coopération entre les différents groupes de notre société mondiale de sorte qu’elle soit plus efficace?

Réponse: Nous n’avons pas besoin de penser à cela puisque la lumière va tout faire. Nous devons simplement travailler sur la connexion, sur la constitution et l’adhésion de tous. Plus tard, nous découvrirons que nous existons déjà dans le système.

Lorsque nous aspirons vers l’intérieur, vers le centre commun, nous découvrons soudain que nous sommes bien reliés entre eux comme les morceaux d’un puzzle qui s’emboîtent les uns des autres. Il y a des trous et des bosses en nous, et nous nous situons tout d’un coup envers l’autre comme des roues dentées. Cependant, cette forme multi-couches, multi- directionnelle n’est pas seulement en trois dimensions, comme dans notre monde, mais multi- dimensionnelle. Toutes les rondeurs et les trous correspondent à un autre. La lumière fait cela et pas nous.

Les rouages de toutes les roues se connectent plus étroitement jusqu’à ce qu’ils créent un ensemble, jusqu’à ce qu’ils accumulent tout et comblent tous Malkhout de Ein Sof (Infini).

Cela existe déjà en fait, mais l’état de la brisure est nous progressivement révélé, ce qui signifie l’absence de contact, jusqu’à ce que tout le monde soit progressivement intégré dans le système général.

Tout cela nous est progressivement révélé comme nos yeux s’ouvrent progressivement pour voir. Dans le passé, quand un prisonnier qui avait été dans le donjon pendant des décennies sortait, ils avaient l’habitude de mettre plusieurs sacs sur sa tête et les enlevaient progressivement afin qu’il s’habitue à la lumière du jour et ne soit pas aveuglé par la forte lumière. Ainsi, les Massakhim cachés ( écrans ) nous sont retirés progressivement, et nous les changeons en Massakhim de réception.

Lorsque nous recevons la lumière dans l’attribut du don, cela  ne nous aveugle pas, car elle n’entre pas dans le désir lui-même, mais elle est au-dessus. Donc , nous n’avons rien à craindre, sauf d’aspirer à l’unité. Tout le reste entre nous va fonctionner par lui-même. Tous les groupes vont commencer à se compléter mutuellement et nous verrons la réorganisation inter- groupe et la division du travail.

Le monde entier viendra à une division internationale du travail, et non pas comme aujourd’hui où la Chine produit la marchandise, l’Amérique imprime de l’argent, la Russie forre le pétrole, et ainsi de suite. A la place , nous verrons la coopération mutuelle correcte entre tous à tous les niveaux pour se ompléter de manière optimale. Tout d’abord, cela se produira entre les groupes.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 21/07/13 , Shamati # 59  » autour du bâton  et du serpent « 

L’angle d’incidence

Dr. Michael LaitmanAvis (de Michaeël Khazin, économiste) : « Le mot crise est en train de perdre son sens originel. En fait, la crise est un changement tangible de la qualité de vie : un appartement décent, une voiture, des vêtements, des appareils ménagers – une norme de la classe moyenne.

Le problème est que la société du bien-être de la classe moyenne a rencontré un problème appelé « crédit de masse ». Aujourd’hui, le citoyen moyen dans les pays développés dépense 25% de plus que son revenu réel. L’équilibre est atteint par la baisse du niveau de revenu de la classe moyenne. La consommation devrait atteindre un nouveau point d’équilibre lorsque les dépenses de la consommation de masse diminueront de 50% par rapport au niveau actuel, c’est-à-dire baisseront deux fois plus.

Le monde entier qui repose sur la classe moyenne attend la douloureuse disparition de la classe moyenne, ce qui sera une véritable crise.

Ils deviendront des déclassés, et en conséquence, il y aura une augmentation de l’abus de drogues, une baisse des taux de natalité, une diminution du niveau culturel. Ainsi, la véritable crise n’est pas le problème économique, mais social. »

Mon commentaire : Lorsque nous nous tournons maintenant vers la classe moyenne, nous sommes accueillis avec une incompréhension et une inattention totale à l’égard de nos idées sur la rééducation de la société et des individus. Après tout, ils ne ressentent toujours pas de menace, et en raison de leur manque de vision à long terme, ils ne souhaitent évidemment pas prendre part à leur propre changement et à celui de la société.

Mais les coups viendront, et nous avons besoin de nous préparer à leur empressement de se rapprocher de nous. En attendant, nous devons travailler avec une partie de la classe moyenne inférieure, qui ressent déjà la crise et le désespoir.

Parasites ou victimes de la société?

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de Dailylife): «Si vous avez été attentifs aux magnats d’Australie, aux chasseurs de têtes et aux cadres de la classe moyenne dernièrement, vous commencerez peut-être à ressentir un sentiment croissant de panique.
«Les lieux de travail de l’Australie sont inondés d’une nouvelle génération de travailleurs improductifs. …
Les travailleurs de la  jeune génération ont une étiquette sur eux, selon les 300 patrons de la finance australienne interrogés par le recruteur Robert Half. Ils disent que le personnel de moins de 30 ans a une perception exagérée et souvent sans illusion de la valeur qu’ils ajoutent à une organisation. ‘…
« Les jeunes générations sont un cauchemar dans le milieu du travail – ils ne semblent jamais faire ce que vous voulez, ont toujours un pied sur le pas de la porte, sont intrigants et ambitieux plus que les fidèles cols blancs de la société qui régulent les économies occidentales – et encore plus aujourd’hui – les économies de l’Est ».
Mon commentaire: C’est une conséquence de la crise de l’égoïsme qui dans le passé a souhaité plein succès mais aujourd’hui est «fatigué». Et il se fait sentir dans chaque groupe d’âge. Il n’y a aucune motivation, les gens ont besoin de nouvelles motivations pour la vie. Elle peut être apprise de la nature: Elle est détectée seulement dans les relations correctement connectées.
La concurrence, la peur, la pression, etc ne peuvent plus dynamiser une personne. Seules les émotions positives de connexion, de don et d’amour peuvent donner de l’énergie. Pour le moment, cela n’est pas visible, mais bientôt nous les découvrirons comme la seule source de vie.

Un travail général sur nos erreurs

Dr. Michael LaitmanBaal Ha Soulam, « La paix »:…tout le monde peut voir comment une société importante telle la Russie, avec une population de centaines de millions d’hommes, avec à sa disposition plus de terre que l’Europe entière, possédant des matières premières comme peu en dispose dans le monde, a accepté de vivre une vie collective et a pratiquement aboli la propriété privée, où chacun ne s’inquiète seulement que du bien-être de la société, ayant acquis en apparence la mesure totale de la vertu du «don aux autres» dans sa pleine essence, autant que l’esprit humain peut le comprendre.
 
Cependant, allez voir ce qu’il est advenu d’eux: au lieu de s’élever et de dépasser les performances des pays capitalistes, ils ont décliné, toujours plus, au point que non seulement ils n’ont pas amélioré la vie des travailleurs qui travaillent plus dur que dans les pays capitalistes mais même ils ne peuvent pas assurer à ceux-ci le pain quotidien et des vêtements. En effet, ce fait établi nous pose un problème. Parce que, jugeant la richesse de ce pays, il n’aurait pas dû arriver cela.
 
Mais ils ont péché d’un seul péché, pour lequel le Seigneur ne leur pardonnera pas. Ce péché est que tout ce travail précieux et exalté, qui est le «don aux autres», qu’ils ont commencé à accomplir, nécessite de l’être au nom du Seigneur et non pour l’humanité. 

Question: Qu’est-ce que ça veut dire, «Le Créateur ne pardonnera pas»?


Réponse: Il s’agit de la loi, dont les effets  peuvent se révéler sous la forme d’éclatement et de destruction prolongés. Il faudra beaucoup de temps à la Russie pour comprendre la faille dans sa tentative. Il a déjà vingt ans que ce pays a traversé une sorte de période de transition, à la suite de laquelle il a commencé un pseudo-retour à l’époque précédente, à l’époque de Staline avec l’intention d’analyser exactement les corruptions et leur ampleur. Voir ce qu’est un grand demi-tour, ils auront à faire afin de réaliser et de reconnaître comment avancer.


Les Américains et les Européens devront également travailler sérieusement sur leurs erreurs, jusqu’à ce que finalement tout le monde parvenienne à une décision commune. En attendant, ils suivent chacun des directions différentes et le monde est de retour à l’époque de la guerre froide, avec toutes ses particularités.

D’autre part, cependant, ce siècle est différent du dernier: Aujourd’hui, il n’y a aucune crainte de grandes guerres entre les superpuissances. Ceci est improbable car cela conduirait certainement à la catastrophe et l’anéantissement total. Donc, il y aura des conflits et des guerres régionales, il y aura des troubles et ennuis, jusqu’à ce que toutes les parties se rendent compte qu’elles n’ont pas d’autre choix que de coopérer intégralement.

Qui plus est, le prochain coup viendra d’une autre direction: social, économique, etc
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 08/09/13, Écrits du Baal HaSoulam, «La Paix»

L’épidémie de solitude

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de FBII.org ) :  « les chercheurs américains étudient la dévaluation rapide des valeurs familiales aux Etats-Unis. Les relations traditionnelles entre un homme et une femme, quand l’amour conduit au mariage, reculent. Aujourd’hui, quatre Américains sur dix croient que l’ institution du mariage est obsolète. Les scientifiques trouvent qu’il est difficile de justifier la situation actuelle, cependant, ils confirment que la société américain à tendance à la désunion.
«Les jeunes Américains retardent souvent le mariage. Cette tendance est typique de beaucoup de groupes raciaux et ethniques aux États-Unis, même les Asiatiques, qui avaient avant les taux de nuptialité les plus élevés.
«Le divorce est chose commune dans l’Amérique moderne . L »habitation séparée » est de coutume pour les générations nées dans la seconde moitié du XXe siècle . Le pourcentage de divorcé et séparé, qui a rompu la relation, est beaucoup plus élevé que le pourcentage de veuves. Il est typique pour tous les groupes d’âge, hommes et femmes. La plupart des divorcés et séparés sont parmi les 50-54 ans, les hommes ( 17%) et les femmes ( 21%).
 » La même enquête a montré que le remariage n’est pas préféré par la plupart des Américains. Seulement 29% des divorcés voudraient se remarier. Chez les veufs, ce taux est encore plus faible – 8%.
 » Selon les études, la désintégration de la famille n’a pas de liens avec la Grande Récession de 2008-2009.
« En conséquence, le taux de fécondité ( nombre moyen de naissances par femme en âge de procréer de 15 à 49 ans) a chuté au niveau de la reproduction ( taux de remplacement) – 2,1 et à la fin des années 2000, pendant la récession – à 1.9 . « 
 » En outre, la part des enfants nés hors mariage a augmenté au cours des 50 dernières années jusqu’à 8 fois plus – de 5,3 % en 1960 à 41% en 2010. Le taux le plus élevé de naissances illégitimes est parmi les mères les plus jeunes : 86 % des enfants nés en 2011 le sont par les mères de 15-19 ans, 62 % des nourrissons – par des mères de 20-24 ans.
 » Le taux des ménages avec enfants mineurs aux États-Unis sont dirigés par un père célibataire est de 8%, comparativement à un peu plus de 1% en 1960, selon une analyse de Pew Research Center et des données du recensement décennal de l’American Community Survey  … Les hommes représentent une part croissante des ménages de parents célibataires.
 » Comme nous pouvons le voir, les valeurs familiales américaines font face à de graves difficultés qui modifient la structure de la société et la conscience sociale. Rien d’étonnant, près de la moitié – 45% – des personnes aux USA, les jeunes pour la plupart approuvent le vote de la décision des droits  de la Cour suprême sur l’égalité entre les gays et les hétéros. Les hétéros représentent la minorité – 40%.
«L’avenir de la famille américaine provoque l’alarme, étant donné que l’union traditionnelle entre un homme et une femme, qui planifie à l’avance et veulent avoir beaucoup d’enfants, va probablement être classé par les générations futures comme une plaisanterie. « 
Mon commentaire: Les valeurs de tous les aspects de la société traditionnelle sont en cours de réexamen et cela conduira à une conclusion tout à fait inhabituelle : Etre prêt à accepter un nouveau type de relations familiales, proposées par l’éducation intégrale. C’est quand le mariage n’est pas fondé sur un désir sexuel, qui a déjà prouvé son inefficacité, mais sur le but ultime de la vie : l’unité avec le Créateur et la possibilité de la réaliser avec un partenaire particulier.

Le pétrole pas cher et la mondialisation finiront ensemble !

Dr. Michael LaitmanAvis (de Chris Rhodes, professeur, écrivain et chercheur) : « L’offre mondiale de pétrole brut ne va pas manquer de si tôt, et nous allons produire du pétrole pour les décennies à venir. Cependant, ce que nous ne ferons pas, c’est la production de pétrole brut, au rythme actuel d’environ 30 milliards de barils par an. Pour une civilisation mondiale qui repose presque entièrement sur une offre abondante de pétrole brut pas cher, cela va représenter des difficultés considérables. Si l’on regarde sur une période de 40 ans, de 1965 à 2005, nous voyons qu’à la fin de celle-ci, l’humanité a utilisé deux fois et demi plus de pétrole, deux fois plus de charbon et trois fois plus de gaz naturel, qu’au début et dans l’ensemble, environ trois fois plus d’énergie : ceci pour une population qui avait « seulement » doublé…

Si nous ne pouvons pas résoudre le problème du côté de l’offre, nous devons freiner notre demande. En l’absence de transport pas cher et largement accessible, nous aurons besoin de produire beaucoup plus d’aliments et matériaux à l’échelle locale. Une telle métamorphose de la civilisation humaine du global au local, sera soutenue par l’édification de communautés fortes et résistantes dans lesquelles les gens partageront leurs compétences et leurs connaissances, afin de fournir autant que possible au niveau local, au niveau populaire de base. Telle est la philosophie qui sous-tend le réseau croissant de Villes de Transition. Bien que tout cela soit effrayant, nous pouvons évoluer vers un état plus heureux et plus épanouissant de la vie qu’un statu quo perçu, qui en vérité nous échappe trop rapidement entre les doigts. »

Mon commentaire :
La nature s' »approche » de nous de tous les côtés, nous forçant à accepter ses conditions, à nous calmer, nous assoir et à réfléchir à la signification de la vie.

La crise est une des tentacules du monstre de la mondialisation

Dr. Michael LaitmanOpinion (Peter Koenig, ancien économiste de la Banque mondiale): «Il ya  une crise globale imposée artificiellement. Holistique signifie que c’est un pas vers la domination du spectre complet de l’hégémonie américaine et de ses alliés européens cooptés. C’est l’une des nombreuses tentacules à travers le globe, probablement la plus puissante, le monstre de la mondialisation – vers un nouvel ordre mondial (New World Order) – un terme déjà inventé et utilisé alors par le Premier ministre britannique Gordon Brown lors du sommet du G20 à Londres en 2009. Idéalement, le nouvel ordre mondial finirait par être dirigé par une élite servi par une classe de serfs. La classe moyenne disparaitrait essentiellement.
« D’autres tentacules, comme l’OTAN et la guerre éternelle contre le« terrorisme »inventé ; les organismes génétiquement modifiés – les OGM alimentaires, le cartel du pétrole, les industries pharmaceutiques non-transparentes et autres – aideraient à limiter ou réduire la population mondiale, de sorte que l’élite pourrait profiter de ressources limitées et non renouvelables de la Terre avec un confort de vie beaucoup plus long que si ces ressources devaient être partagées avec 7 ou 8 milliards de personnes.
Mon commentaire: Il existe plusieurs versions quant à la nature de la crise, et même si nous connaissons la «plus correcte», il faudrait ajouter à cela la version du Créateur: Son programme de création, son plan et son but. Ainsi, sans connaître les calculs cachés des «grands» de ce monde qui sont gouvernés par le Créateur, nous saurons directement de Lui ce qu’il adviendra!

Une lutte éternelle?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, “La paix dans le monde”: Comme si les difficultés ci-dessus qui perturbent les personnes impuissantes n’étaient pas suffisantes sur notre chemin, nous sommes en plus désorientés et connaissons un grand conflit de prédispositions psychologiques émanant des attributs eux mêmes et de leurs contradictions, en chacun de nous individuellement et d’une personne à une autre. … 

Vous avez donc vu comment nos attributs se heurtent et combattent l’un contre l’autre, non seulement entre les hommes, mais également à l’intérieur de chaque individu qui est dominé par ces quatre attributs tous en même temps ou l’un après l’autre et ces attributs se battent entre eux ne laissant aucune place à un esprit censé de pouvoir les organiser et les amener à un consensus mutuel.

Malgré tous les efforts, la lutte va régner sur la Terre. Nous ne pourrons jamais atteindre la paix et l’équilibre. Vous ne pouvez pas distinguer les propriétés qui dominent dans le monde global. Tout le monde est inclus dans tous les autres et, par conséquent, nous n’avons aucun espoir de la perfection et l’harmonie.

Au fil du temps, nous allons comprendre, sentir, et «goûter», les catégories de la paix, la miséricorde, la justice et la vérité. Alors nous serons en mesure d’effectuer des recherches scientifiques et de reconnaître quelles catégories et exactement comment elles sont mises en évidence dans les pays et les sociétés avec des mentalités différentes, avec différentes approches de la vie et de la religion, avec des histoires différentes, y compris l’histoire des relations intercommunautaires et internationales. Après tout, en raison de la prévalence de certaines propriétés sur les autres, les nations et les civilisations sont aujourd’hui dans des relations incorrectes. En conséquence, nous n’avons aucune chance d’établir une bonne vie ni dans les sociétés individuelles ni entre elles.

Il suffit de regarder dans l’essence des choses au moyen d’études approfondies, nous allons comprendre le processus de développement, et saisir comment combiner les quatre principales catégories de sorte que, sur la base de leur interaction, elles aideront à mettre l’être humain, la société et l’monde entier à la réalisation de mal, ce qui signifie comprendre la cause de tous les échecs. Et alors seulement le monde aura la possibilité d’être guéri.

De la 4ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 28/07/13, Les écrits du Baal HaSoulam