Category Archives: Globalisation

Un quart de la population européenne en dessous du seuil de pauvreté.

Dr. Michaël LaitmanStatistiques: (Office statistique de l’Union européenne – Eurostat): En 2011, 119,6 million d’habitants dans l’UE (24,2%) étaient au bord de l’isolement social, de la pauvreté, avaient de graves difficultés financières, une intensité de travail très faible.

Le plus haut niveau de risque d’exclusion sociale de l’UE: la Bulgarie (49,1% de la population), la Roumanie (40%), en Lettonie (40%), en Lituanie (33%), en Grèce (31%), en Hongrie (31%). Le risque plus faible: la République tchèque (15%), les Pays-Bas et la Suède (16%), au Luxembourg et en Autriche (17%).

Mon commentaire: Ce n’est que le début de la partition des relations économiques passées. Seule une politique qui assure un niveau de vie rationnel, avec une réduction totale de toute autre production et l’éducation intégrale de la population nous poussera vers des nouvelles relations naturelles (que la nature et l’évolution de la société nous révèle)

Une déception totale

Dr. Michael LaitmanQuestion: D’une part les gens trouvent aujourd’hui la psychologie très intéressante, mais d’autre part, il y a un ressentiment croissant à son encontre. Quelles sont les  racines de ce phénomène?

Réponse: Les gens espéraient qu’un nouveau champ de la science qui découvre notre monde intérieur, le mécanisme interne qui nous exploite, le système nerveux, le système intérieur d’équilibre, la coopération entre l’homme et le monde autour de lui, nous permettrait de recevoir une explication rapide et naturelle qui nous aiderait à nous sentir à l’aise dans ce monde. Mais finalement, une personne va chez un psychologue qui lui dit qu’elle a besoin d’un certain nombre de séances, il a besoin de les payer, de faire des efforts certains, et elle ne sait pas où tout cela mène.

Par ailleurs, une personne va chez un psychologue quand elle est si tendue qu’elle dirige naturellement toute sa colère et sa frustration sur lui. De manière générale, c’est sans aucun doute une grande déception.

Le psychologue n’est pas le seul à blâmer ici. Il essaie seulement de faire ce qu’il peut. Je crois que la plupart des psychologues ne se concentrent pas seulement sur leur profit, mais ils veulent aussi réussir, voir  leurs efforts vraiment aider.

Mais aujourd’hui, ils ne réussiront pas à le faire. Ils doivent changer parce qu’une personne a besoin de devenir une personne intégrale, alors naturellement un psychologue doit d’abord pratiquer sur lui-même et changer, c’est alors qu’il réussira dans son travail.

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale »  24/05/2012

La contradiction entre les deux systèmes

Dr Michaël LaitmanLe fait est que l’égoïsme, en se développant constamment, nous pousse vers l’avant. Nous voulions toujours quelque chose de nouveau, nous étions toujours en train de courir après quelque chose. Aujourd’hui il a atteint son maximum et, le plus important, il est devenu global. Il se ferme sur lui-même.

Par conséquent, nous sommes devenus interconnectés et totalement dépendants les uns des autres. Nous avons formé le système analogique fermé entre nous, où chaque personne est tellement dépendante des autres, que par le biais d’une chaîne de quatre amis, chacun d’entre nous est lié avec tout le monde. En outre, aujourd’hui ce n’est pas nécessaire de mener une  guerre, il suffit d’arrêter l’interaction avec n’importe quel pays et l’isoler des autres pays  pour que ce pays tombe en faillite immédiatement parce qu’il ne peut exister tout seul.

Cela n’est jamais arrivé. Un Etat pouvait s’isoler du reste du monde, il était autosuffisant. Il pouvait exister par lui-même. Il avait suffisamment de ressources pour produire de l’énergie, la nourriture, tout ce qui est nécessaire pour la population, et il n’avait pas de problèmes graves.

Et aujourd’hui nous ne pouvons rien faire si nous ne sommes pas interconnectés avec dizaines d’autres pays. Nous avons besoin d’acheter, de vendre, d’échanger des produits, de recevoir et d’envoyer continuellement etc. Autrement dit, nous sommes devenus interdépendants. Nous n’aurions pas de problèmes si dans le même temps nous changerions nous-mêmes.

Il s’avère que nous sommes restés égoïstes, individualistes, mais le monde est devenu global, interconnecté et nous avons la disparité entre les deux systèmes.

D’une part c’est un système discret, où chacun de nous préfère vivre tout seul: «Je n’ai pas besoin d’une famille, je ne veux pas d’enfants, je n’ai besoin de personne. Je veux être indépendant, ne pas être dépendant de personne. » C’est ce que notre égoïsme nous dit aujourd’hui.

D’autre part, la nature nous montre le contraire: «Vous êtes entièrement dépendant de tout le monde. Vous ne pouvez pas exister séparément. Vous êtes obligés d’être connecté avec tout le monde. Non seulement vous, mais aussi la société où vous vivez, votre pays et, en général, tout dans le monde ».

C’est la contradiction entre les deux systèmes: un système global, dans lequel nous vivons, et notre système personnel, individuel et intérieur. Il s’agit d’une crise, puisque les deux systèmes ne peuvent pas fonctionner ensemble. C’est ce que nous ressentons.

Comment résoudre ce problème?

De la leçon préliminaire du Congrès européen, 22/03/2012

Apprendre en vue du pain quotidien

Dr. Michael LaitmanNous devons expliquer aux gens quelle est la solution aux problèmes modernes. Même s’il n’est pas possible d’éviter les ennuis, les gens néanmoins nous écouterons. Ils n’auront plus d’autre choix.

Lorsque la crise s’aggrave, quand les usines ferment et les banques se vident, une agitation massive commencera. Le peuple se soulèvera avec des exigences, sans se soucier de leur réalisme. Le gouvernement sera capable de se justifier raisonnablement, mais les gens ne se soucieront pas de cela, et diront : «Vous êtes au pouvoir, alors vous êtes responsables! »

C’est lors de tels moments ou lors de pauses entre ces moments là, que les gens nous entendront. Aussi bien les gens ordinaires et que les puissants nous écouterons. De leur propre gré, les magnats voudront construire le système d’éducation dont nous parlons, afin d’apaiser le peuple et de les élever au-dessus du seuil de pauvreté. Sinon, les gens leur prendront tout, comme cela s’est déjà produit à plusieurs reprises dans l’histoire. Le danger va les obliger à se soucier des agitations, à donner des explications et à diriger les gens vers une union mutuelle, vers un système global et intégral, que la nature nous oblige à créer.

Après tout, ce n’est pas le caprice de quelqu’un, mais justement un appel de la nature, que nous ne pouvons pas fuir. Plus nous allons dans cette direction, moins de troubles et de problèmes nous aurons.

Évidemment, nous ne commencerons pas à parler de répartition équitable tout de suite. La première tâche est de fournir aux gens le montant d’argent nécessaire à leur survie, selon les besoins de chacun. En retour, ils seront tenus de faire des efforts dans l’étude.

Lorsque le chômage augmente, des masses de gens n’auront rien à faire. Les gens devront répartir leur temps de manière à travailler pendant la moitié ou un tiers de la journée, et consacrer le reste du temps à une étude obligatoire. Cela deviendra, essentiellement, leur véritable travail : Une personne travaillera sur elle-même. Pour transformer le blé en pain, il est nécessaire d’éveiller une force qui fera pousser le blé.

Cette année, nous verrons déjà comment il sera difficile de produire du pain dans des conditions de crise économique et écologique. Etudier et faire ensemble des efforts pour créer un environnement, fait partie de notre travail dans ce monde. Ainsi, nous éveillons dans le monde la force, qui est nécessaire à notre existence matérielle.

Une personne étudiera pour donner aux autres, afin de leur fournir leur pain quotidien. Comme Baal HaSoulam écrit, donner au prochain et donner au Créateur sont identiques. C’est ainsi que les gens atteindront la spiritualité, sans souffrance et sans étudier la science de la Kabbale.

De la 5ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale du 04.10.11, «La paix dans le monde »

Le patient accepte la chirurgie

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que comprendre que nous faisons partie du système général intégral et faire tous les efforts pour prendre soin de lui sont considérés comme la première étape dans le monde spirituel ?

Réponse : Oui, c’est cela. Autant que possible, nous devrions en diffuser la connaissance et le fondement interne, le soutien de cette opinion. En d’autres termes, en travaillant avec les gens, nous employons deux voies : d’un côté, les études et l’information, et de l’autre, l’éducation et l’éducation.

Une personne devrait connaître le système dans lequel elle existe. De même, on devrait apprendre aux enfants les lois du pays et le travail de divers organismes gouvernementaux. La chose la plus importante pour un enfant est de comprendre dans quel monde il vit. Ainsi, on devrait enseigner collectivement à l’humanité les lois intégrales, pour la rapprocher de la réalité.

Puis les gens comprendront le principe du système mondial, dans lequel nous nous trouvons et pourront accepter les nouveaux principes que nous devrions adopter. Je dois souhaiter leurs mises en œuvre, afin d’accepter volontiers l’impact de l’environnement, qui m’«influencera». J’accepte l’anesthésie, afin de me réveiller encore et encore rafraîchi. Peu à peu, je découvrirai en moi les nouvelles forces du désir de donner, et alors, je m’inclurai dans le monde intégral.

Seul, je ne peux rien faire. La seule chose que je puisse faire est de vouloir guérir, comme un patient admis à l’hôpital pour être soigné. Il ne connaît pas le processus de guérison et tout le reste, et son consentement ne dépend pas de lui. Alors, je m’adresse à l’environnement pour qu’il m’aide, prêt à lui faire confiance : «Pour qu’il produise des changements en moi. »

En principe, ceci est mon travail. Il n’est pas difficile. Il suffit de ne pas me disperser dans les domaines, où je ne réussirai pas tout seul. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans le système, où des lois strictes opèrent. Je n’ai aucune chance d’apprendre ses engrenages. Une seule chose est attendue de moi : vouloir donner à l’environnement une opportunité de me mettre en mouvement, afin que ma roue commence à tourner correctement. Plus précisément, mon esprit et mes sentiments devrait coïncider avec sa rotation, lorsqu’elle tourne correctement. Je ne fais que révéler ce qui est déjà là.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 02.10.2011, « la paix dans le monde »

Le monde est dirigé par Goldman Sachs

Opinion (Alessio Rastani,trader): « Goldman Sachs » dirige le monde, et l’euro se prépare à la chute. Les gouvernements ne peuvent pas trouver des solutions aux problèmes.Les économies de millions de gens vont disparaître d’ici un an. Cette crise économique va s’accroître encore plus, comme un cancer. Les craintes pour la fragilité de l’économie européenne sont devenues perceptible ces dernières semaines. 
Mais la chute de l’économie est une bonne nouvelle pour les traders. Nous ne nous soucions pas vraiment que l’économie fonctionne bien. Notre tâche est gagner de l’argent. Personnellement, je rêve de ce moment depuis trois ans. 
Je vais me coucher chaque soir et je rêve d’une prochaine récession.Les traders ne sont pas les seuls qui peuvent bénéficier de la crise. Si vous savez ce qu’il faut faire, quand le marché s’effondre et si vous avez préparé le plan exact, vous pouvez gagner beaucoup d’argent.

Le chef de la Banque mondiale: attendez la crise!

Dr. Michael LaitmanDans les nouvelles ( De The Vancouver Sun ): «le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, a averti que le monde économique se dirigeait vers une « nouvelle zone dangereuse»….

«La crise financière en Europe est devenue une crise de la dette souveraine, avec de graves conséquences pour l’union monétaire, les banques, et la compétitivité de certains pays ….

« Les États-Unis doivent aborder les questions de la dette, les dépenses, la réforme fiscale pour stimuler la croissance du secteur privé et des politiques commerciales qui est au point mort, en ajoutant crûment un avertissement: «L’économie mondiale va entrer dans une nouvelle zone de danger dès cet automne. »

«Le chef de la Banque mondiale a également exhorté Pékin a accélérer ses réformes structurelles, qui cherche à se développer à partir d’une économie axée sur l’exportation vers un modèle de croissance plus dépendant de la consommation intérieure. »

Mon commentaire: Tout cela est la manifestation de la disparité entre la société, l’industrie, le commerce, et les interrelations puis la révélation aujourd’hui du réseau mondial et global d’interconnexions et d’interdépendances.  La solution à la crise est de créer des connexions similaires entre nous dans la société, l’industrie, le commerce et les relations.

Cela signifie atteindre la garantie mutuelle, la compréhension mutuelle, la coopération et fonctionner comme des pièces d’un mécanisme unique.  Sinon, la nature va nous obliger à une telle interaction par une forte pression

Quelles sont les transactions qui vont réussir?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Récemment, vous avez dit qu’il n’existait aucun programme économique ni transaction qui  serait couronnée de succès, sans prendre en considération l’humanité. Comment pouvons-nous expliquer cela aux gens? Ils sont incapables de prendre toute l’humanité en considération. Le plus qu’ils puissent comprendre est de considérer quelques entreprises ou un certain nombre de personnes.

Réponse: Si je veux faire des affaires avec quelqu’un et  que je veuille qu’elles réussissent, il faut que je pense: «Quel accord peut être efficace si le monde est devenu rond et se trouve dans une crise mondiale parce que nous sommes incapables d’envisager toutes les connexions entre nous? Quelles affaires puis-je faire sans tenir compte de tous ces liens? » C’est vrai, vous ne pouvez en faire aucune. Alors, que dois-je faire? Je les considère du mieux que je peux.

Une entreprise peut avoir du succès à condition que je prenne également soin d’un autre être humain autant que je peux,  à la mesure de l’étendue de ma correction, autant que le fait que le monde est rond devient révélé dans le monde. Si le fait que le monde est à cent pour cent rond se révélait à nous, nous nous trouverions pieds et mains liés, et nous ne serions pas en mesure de faire quelque chose. Je ne serai pas en mesure de trouver un morceau de pain jusqu’à ce que vous me l’apportiez, et vous ne serez pas en mesure de vous nourrir jusqu’à ce que je vous donne un morceau de gâteau.

C’est pourquoi ces connexions ne nous sont pas révélées. Nous ne découvrons  que des défauts mineurs dans le lien entre nous: «Alors, quelle est la grosse affaire ?  … » » Dans ce cas, j’ai besoin de prendre en considération que je dois apporter au monde et me soucier pour préparer les gens au nouveau monde et  à leur éducation  globale.

L’éducation est la priorité principale. Si les gens et le monde dans son ensemble ne savent  pas où ils sont, ce serait la pire chose. Essentiellement, c’est la seule différence entre la réalité actuelle et la  future: la perception de l’interconnexion commune où nous existons, pour voir  de nos propres yeux les chaînes qui nous relient.

C’est pourquoi il est nécessaire d’éduquer les gens d’abord, pour leur ouvrir les yeux, de les impressionner, leur faire sentir et voir que nous sommes vraiment connectés, et qu’il n’y a rien qui puisse être fait. Les gens seront en mesure de faire des affaires, conduire des transactions, faire des calculs et gagner de l’intérêt dans la mesure où ils ressentent qu’il n’y a rien d’autre à faire et que nous sommes vraiment connectés.

Alors, que faisons-nous maintenant? Nous essayons d’agir de cette façon quoi qu’il en soit, même si nous le faisons artificiellement, dans la mesure de notre compréhension, par exemple, pour  donner quelques pour cent à l’éducation globale dans le monde.

Disons que la connexion commune entre nous est maintenant révélée à  3%.  Alors, une personne n’a pas la nécessité de se connecter  plus près du monde, plus que d’un supplément de 3%. Elle doit penser que le monde est interconnecté et contribuer à l’avancement du monde dans cette direction. Dans notre exemple, elle donnerait 3% de son bénéfice à l’éducation globale.

Ensuite, le succès va vraiment l’accompagner. C’est parce que de cette manière, elle devient harmonieusement reliée à la nature, se rend semblable à elle et en équilibre avec elle à un certain degré, et change dans la direction d’une nouvelle tendance. Il ne lui est pas nécessaire de connaître tout le lien intégral entre nous et d’agir selon lui.

Quand elle atteint ce réseau entier et commence à réaliser ses connexions, tout devient très simple. Elle  ne prendra que ce qu’elle-même et ses employés ont besoin et donnera tout le reste pour le bénéfice de la société. Alors on dit qu’elle connaît l’ensemble du réseau et est relié avec lui comme une cellule dans un organisme unique.

Cependant, on ne le requière pas d’elle maintenant. Au lieu de garder ce qu’elle  a besoin, elle  conserve 97% et donne 3% à l’éducation du monde. C’est peut-être 5% par an à partir de maintenant, et 50%  dans  cinq ans. Et c’est ainsi que nous ferons avancer progressivement, dans la mesure où nous en avons le sentiment et que nous nous  déplaçons vers la contemplation du réseau qui nous relie et nous oblige à agir en conformité avec lui 

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 9/ 9/2011, article du Rabash

Responsables politiques européens : changez l’économie !

Dr. Michael LaitmanAvis: ( Vladimir Potanin ,  propriétaire à 30 pour cent dans Norilsk Nickel,  le plus important producteur mondial de nickel et producteur de palladium ): « Les dirigeants européens aux prises avec la crise de la dette de la zone euro, ont un problème insoluble qui mènera au déclin de l’économie et à une perte de la puissance de production au profit des rivaux …

«Si j’étais un politicien en Europe, je me suiciderais …. Il y a vraiment une telle grosse différence entre les intérêts des différents pays, je ne comprends tout simplement pas comment vous pouvez faire correspondre les intérêts de l’Allemagne et de la Grèce. »…

« Mais il a dit que l’Union européenne s’était élargie trop vite et n’avait pas de mécanisme pour équilibrer les intérêts des différents membres de la zone euro.

«La zone euro a deux options très mauvaise, a-t-il  dit lors du sommet Reuters de l’investissement en Russie qui s’est tenu au siège de Reuters à Moscou.

« Soit exclure un pays de cette zone, ce qui serait terrible politiquement autant que je le comprenne, ou rester là  où ils sont et réduire les dépenses. Mais tous ne sont pas prêts à réduire les dépenses. »

« Potanin a déclaré que le changement global de fabrication pour les marchés émergents a été de drainer la richesse de nombreux pays européens qui avaient cherché à soutenir un haut niveau de vie artificiellement  par l’emprunt.

«En affaires, c’est beaucoup plus clair: si vous avez un appareil qui ne fonctionne pas, vous donnez à la direction de l’unité du temps pour  changer, a-t-il dit.

« Mais que se passe-t-il si l’unité ne commence pas à être opérationnelle  ? Vous la fermez. Mais vous ne pouvez pas tout simplement fermer un pays comme la Grèce. »

Mon commentaire: La crise va avaler tout le monde! Soyez prêt pour le fait que votre capacité industrielle sera uniquement  nécessaire dans la mesure où elle soutient un mode de vie raisonnable. Oubliez la croissance de la production! Les magnats des affaires sont simplement en train de jouer à un jeu de chiffres avec les lignes de production pour voir comment elles montent.

L’économie de l’avenir vise uniquement à approvisionner des besoins humains raisonnables, et la crise va amener les autorités et les gestionnaires des industries et du commerce (par la prise de conscience ou la souffrance) à la compréhension de cette condition de la nature et à  la nécessité de travailler uniquement à cette fin

FMI: L’économie mondiale a besoin actuellement d’actions collectives

Dr. Michael LaitmanDiscours (Du FMI): « La Directrice du FMI, Christine Lagarde a appelé les pays à« agir maintenant et ensemble » pour rester sur la voie de la reprise économique.

«Nous ne sommes aucunement étrangers, et nous sommes liés par un destin commun, dit-elle à la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Washington. » Et ces temps troublés doivent nous unir tous de plus en plus étroitement. »

« Mme Lagarde déclara : « Il y a un chemin vers la guérison. Il est plus étroit qu’il y a trois ans, mais il y a un chemin et nous avons des options.  »

«… Enlevons les nuages ​​et supprimons l’incertitude. Plus facile à dire qu’à faire, et cela exige clairement une action collective.

« Nous sommes tous dans le même bateau et personne ne devrait se faire d’illusions qu’il pourrait y avoir un découplage ».

«Les chutes du marché de jeudi ont amené le G20 à annoncer un engagement « prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la stabilité des systèmes bancaires et les marchés financiers si nécessaire.  »

« Selon les analystes, les investisseurs n’ont pas été impressionnés par l’annonce. «La déclaration du G20 de la nuit dernière a pu s’éloigner d’un sentiment amer sur le marché actuel, mais les paroles de réconfort des ministres des Finances manquent de substance », a déclaré Jane Foley de Rabobank.

«Les marchés fonctionnent sur la base de chaque seconde, tandis que les politiciens semblent travailler selon un calendrier mensuel, ‘Stretch Jeremy de la Banque CIBC a déclaré à la BBC. »

Mon commentaire : Mais ils doivent encore comprendre que la crise est dans nos têtes, dans notre approche du monde et de la société, et non pas dans la société ou dans le monde en eux-mêmes – la crise est en nous. Ils doivent atteindre un point, où ils prendront note de nos suggestions, et non seulement cela, mais se rendront compte que ce que nous proposons est la seule voie de salut, qui est notamment celle de l’autocorrection, et non elle de la correction de la nature ou de quelqu’un d’autre.

L’humanité doit comprendre que le temps dévolu à changer la nature, pour qu’elle réponde à nos besoins, est terminé (quand nous avons suivi le principe de « N’attendons pas la miséricorde de la nature, prenons d’elle ce dont nous avons besoin. »). Maintenant, c’est notre tour de nous adapter à elle !

Les gens, qui s’interrogent sur le sens de la vie et qui veulent en connaître la réponse complète et précise, trouvent la Kabbale. De même, les économistes et les autres  nous trouveront, bien qu’ayant traversé la souffrance et une perte de temps.