Category Archives: Groupe de dix

Reconnaître votre mauvais penchant ?

laitman_267.02Question : Comment pouvez-vous reconnaître votre mal si votre nature même ne le permet pas ? À chaque instant, une personne justifie ses actions.

Réponse : C’est absolument juste. Par conséquent, la force avec laquelle nous avançons et nous développons spirituellement est appelée « la foi au-dessus de la raison », c’est-à-dire l’ascension au-dessus de notre égoïsme.

Comment fait-on cela ? En me plaçant dans le groupe, dans la dizaine, et en essayant de m’y dissoudre. De cette façon, je m’élève au-dessus de moi-même. Uniquement de cette façon ! Si vous n’avez pas de groupe, vous ne pourrez pas le faire, et c’est là que sera votre problème.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/04/2020

Symphonie pour Zeir Anpin et Malkhout

Laitman_049.03Il n’est pas encore possible d’expliquer où se trouvent Zeir AnpinMalkhout et les autres Sefirot dans la dizaine. Une dizaine ne ressent toujours pas cela, n’a pas de telles capacités. Pour travailler avec des concepts spirituels, il faut déjà incorporer les propriétés du don sans réserve et s’engager dans l’amour des amis au-dessus du désir d’avoir du plaisir, au-dessus de l’amour pour soi. Ainsi, nous acquerrons les propriétés de Zeir Anpin et serons en mesure d’accroître Malkhout, sinon c’est impossible.

Par conséquent, tout notre travail consiste à attirer la Lumière supérieure qui nous touchera. Nous devons demander au Créateur de faire briller la Lumière réfléchie sur nous, ce qui nous donnera la qualité du don sans réserve. Dans la mesure où la Lumière supérieure nous parvient, nous voudrons aimer notre prochain et lui donner sans réserve. Nous avons seulement besoin d’attirer la Lumière et pour cela nous avons besoin d’une prière commune.

Si ensemble, en tant que dizaine, nous demandons et exigeons que la Lumière vienne, elle viendra et nous unira en un seul corps appelé Zeir Anpin ou Malkhout. Ensuite, nous comprendrons la connexion et ce que le Baal HaSoulam a écrit dans son article « Talmud des Dix Sefirot ». Pour l’instant, nous ne comprenons pas cela ; nous lisons seulement « Zeir Anpin et Malkhout », mais nous n’avons pas de tels fonctionnements en nous et, par conséquent, le texte reste mort. Ce sont simplement des lettres sans vie pour nous.

Mais après la correction, nous pourrons lire et effectuer ces actions internes, dans nos sensations. Ce texte deviendra pour nous comme des notes pour un musicien qui peut les jouer ou même chanter une mélodie à l’oreille. Après tout, il ressent ces notes.

Si une personne ne connaît pas les notes, elle ne comprend pas comment les chanter et les jouer. Elle regarde les notes de musique et ne sait pas ce que signifie chaque note. Ainsi nous ne savons pas ce que signifie la structure des mondes supérieurs. Tant que nous n’aurons pas acquis les qualités du don sans réserve, nous ne pourrons effectuer aucune des actions décrites dans les livres kabbalistiques.

Extrait de la leçon quotidienne de Kabbale, le 30/03/2020

Ne vous adaptez pas à une norme commune

Laitman_419Question : Pour établir une relation avec les amis, est-il impératif qu’ils ressentent, comprennent et ressentent la même chose que moi ?

Réponse : Non, ce n’est pas du tout nécessaire. Dans un groupe, vous pouvez être à des niveaux complètement différents. Mais cela ne veut toujours rien dire. Ne vous efforcez pas de vous adapter à une mesure commune.

Chaque personne devrait, autant que possible, influencer positivement les autres, les unir, les remplir à travers elle-même et, plus important encore, élever MAN (Mey Noukvin, les eaux féminines) de tous les amis du groupe vers le Créateur. Dans ce cas, nous avançons.

Nous ne devrions pas comparer qui est plus, qui est moins. Après nous être rapprochés un peu plus, nous commencerons à nous ressentir dans un seul système (dans la dizaine) où la combinaison mutuelle des forces a lieu. Par conséquent, il a tout en commun : une révélation commune du Créateur, une Lumière commune et une tension commune.

Et bien que chacun de nous soit différent des autres, l’un est plus sensible aux sensations, l’autre a une sensibilité aux connaissances, etc., mais comme toutes sortes d’ajouts et de calculs ont lieu ici, à la fois sensoriels et physiques, ceux-ci sont éliminés dans la dizaine supérieure, pour chacun. Tout se passe de la même manière, et pour tout le monde : un unique Créateur se révèle.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/01/2020

La transformation du point en Partsouf spirituel

laitman_934Question : L’unité dans la dizaine est-elle un ajout d’attributs de chaque membre à la dizaine ?

Réponse : Dans l’unité, vous aspirez à ce que l’ensemble de la dizaine soit ressentie comme un seul tout et que toutes vos aspirations pour le Créateur, pas pour vos propres attributs corporels, se connectent au centre en un seul point. C’est à ce stade que vous révélerez le Créateur.

Question : Y aura-t-il dix attributs à ce stade ?

Réponse : Oui, alors ce point créera le Partsouf spirituel.

Extrait de KabTV, « Les Fondements de la Kabbale » du 12/01/2020

Comme une graine dans le sol

laitman_571.03Question : Si l’égoïsme se développe constamment, est-ce que le point dans le cœur d’une personne se développe-il également avec l’égoïsme ?

Réponse : Certainement, le point dans le cœur se décompose et se nourrit comme une graine dans le sol. Si la graine a un environnement nourrissant, alors elle se développe, mais le fait que l’environnement fournisse du contenu pour la graine dépend de nous. Nous devons apporter la bonne connexion entre la graine et l’environnement nutritif.

L’environnement, c’est nous, nos amis, un grand groupe mondial, et finalement toute l’humanité aussi. Dans la mesure où nous constituons plus ou moins le système, notre graine va croître. La graine est composée de petites particules de chacun que nous ajoutons à une dizaine.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 09/02/2020

Qu’est-ce qui fait d’une personne un kabbaliste ?

laitman_608.02Question : Qu’est-ce qui fait d’une personne un kabbaliste si l’étude et l’acquisition de connaissances ne suffisent pas ? Que faut-il encore faire ?

Réponse : L’acquisition de connaissances ne fait pas d’une personne un kabbaliste. Un kabbaliste est celui qui commence à ressentir le monde spirituel, c’est-à-dire la connexion entre nous et le Créateur à l’intérieur.

En d’autres termes, je dois moi-même atteindre le niveau où je ressens, disons, la dizaine, et dans la dizaine, je dois m’élever au niveau où je commence à ressentir sa source, le Créateur. C’est l’atteinte du monde supérieur : moi – la dizaine – le Créateur.

Question : Par exemple, dans les ateliers des dizaines, nous lisons de courts passages et clarifions les concepts kabbalistiques ou les efforts internes que nous devons faire. Où est l’élément d’avancement ici ? Quel est le travail que nous faisons chacun pour ressentir l’impact maximal de la Lumière supérieure sur nous-mêmes après avoir lu le passage ?

Réponse : Je peux ressentir l’impact du monde supérieur sur moi-même dans la mesure où j’aspire à lui, c’est-à-dire à la propriété de la connexion commune dans un tout unique.

Mes amis et moi formons un réseau de communication, et dans ce réseau nous essayons de trouver la propriété du don sans réserve et de l’amour qui nous relie. Ainsi, nous préparons progressivement ce réseau pour un état où il pourra percevoir le Créateur, la source de cette connexion. Voilà comment cela fonctionne.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/01/2020

Le monde dans un tourbillon frénétique

laitman_527Nous nous noyons ensemble dans la mer ou dans la rivière qui nous transporte vers un terrible précipice. Nous avons très peu de temps pour nous raccrocher à la corde ou maintenir notre bateau commun, ou plutôt un radeau auquel nous nous acrochons, afin qu’il ne chavire pas et ne nous transporte pas dans l’abîme béant.

Quel genre de corde de sauvetage s’agit-il ? La corde, c’est lorsque nous nous accrochons les uns aux autres et ainsi nous nous accrochons au Créateur. Le Créateur est présent, mais nous ne pouvons Le saisir que si nous nous soutenons les uns les autres. En nous soutenant les uns les autres, nous révélons que nous sommes maintenant capables de nous accrocher au Créateur. Si nous faisons cela ensemble, nous sortirons sans aucun doute du maelström vers des eaux calmes, et tout ira bien.

Il n’y a pas d’autre solution et d’autre travail que de se connecter entre nous, de demander au Créateur de nous connecter. Lorsqu’Il nous aidera, nous trouverons la connexion avec le Créateur dans notre unité.

Le Créateur vient à la fin en règle générale. Lorsque nous et le Créateur nous accrochons tous ensemble, nous atteindrons certainement le but. Ce but est dans la connexion dans la dizaine et la connexion entre cette dizaine et le Créateur.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Leçon sur le thème « Construire la Société du Futur » du 26/03/2020

Que faisons-nous dans un état d’ascension ?

laitman_560Question : Que faisons-nous dans un état d’ascension ?

Réponse : Dans une ascension, vous devez aider tout le monde ; c’est-à-dire que vous devez donner, réaliser ce désir sur les autres. C’est ainsi que vous prolongerez votre ascension, que vous continuerez à monter encore plus car en absorbant les désirs des autres, vous pourrez monter sur ces désirs.

Question : Existe-t-il un moyen de rester dans cet état ?

Réponse : Si vous absorbez constamment les désirs des autres et les attirez, si vous vous élevez au-dessus de vous à l’intérieur de leurs désirs, alors votre ascension deviendra continue et il n’y aura pas de chute.

Question : Si des gens qui étudient depuis plusieurs années dans leurs dizaines respectives ressentent la descente de la dizaine ? Que devraient-ils faire alors ?

Réponse : Si leur dizaine est en déclin, cela signifie que le Créateur l’a fait intentionnellement. Ils doivent alors chercher une autre dizaine qui pourrait les sortir de la chute ou le faire avec l’aide d’un leader car une personne ne se sauvera jamais seule. Comme indiqué précédemment, un prisonnier ne peut pas se libérer de prison.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 27/03/2019

Pourquoi le Créateur nous envoie-t-Il un sentiment d’insatisfaction ?

laitman_962.7Question : Pourquoi, malgré tous les actes de diffusion et la meilleure participation possible au travail dans une dizaine, nous nous sentons néanmoins insatisfaits, et estimons que nous n’agissons pas suffisamment pour la spiritualité, même si nous utilisons tous les moyens disponibles ? Pourquoi le Créateur nous envoie-t-Il ce sentiment ?

Réponse : Le Créateur, malgré nos bons efforts et notre aspiration sincère et précise, nous fait toujours ressentir de l’insatisfaction. Il veut très probablement des aspirations encore plus grandes de notre part.

Contactez le Créateur et demandez-Lui, même s’Il se cache. C’est ainsi qu’Il est appelé (Kel Mistater) : « Celui qui se cache. »

Par conséquent, demandez-Lui : « Que veux-Tu de moi ? Comment puis-je me rapprocher de Toi ? Montre-moi, donne-moi un indice. » Commencez à flirter avec Lui de cette façon. Vous verrez qu’en exprimant vos besoins, vos sensations et vos désirs, vous commencerez à ressentir Sa réponse en eux.

Ne soyez pas timide. Il aime beaucoup de telles conversations. Cette force supérieure est sans forme. Elle est autour de nous. Plus vous éveillez de telles questions et sensations en vous, plus vous Le ressentirez rapidement et subtilement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

Que signifie faire plaisir à un ami ?

arava-convention_931.01Question : Notre but est de faire plaisir au Créateur. A travers l’amour pour nos amis, nous finirons par aimer le Créateur. Que signifie faire plaisir à un ami ? De quel plaisir parlons-nous ?

Réponse : C’est un plaisir très simple : lorsque vous l’aidez à atteindre ce qu’il désire.

L’ami veut découvrir le Créateur, vous l’aidez en cela. C’est le plaisir que vous pouvez lui donner, de devenir son véritable compagnon de route, de le rapprocher de son propre objectif.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020