Category Archives: Groupe de dix

L’atteinte spirituelle

laitman_263Question : Comment peut-on avancer sur l’échelle spirituelle de manière pratique ? Qu’est-ce que l’atteinte spirituelle ? Nous apprenons que la Kabbale est un travail pratique dans une dizaine, mais où est cette sensation ?

Réponse : Dans la dizaine. En essayant de vous unir en un seul point au centre de la dizaine, vous entrez dans l’état que nous appelons spirituel. A travers dix qualités différentes et les efforts d’union en un seul point, toutes ces qualités, en s’unissant en une seule, se résument en ce que nous appelons « le Créateur ».

Dès l’instant où vous atteignez cela et ressentez que vous êtes en contact avec la force supérieure, vous commencez immédiatement à ressentir comment vous vous éloignez de ce point central du cercle, comment vous vous éloignez les uns des autres. Vous vous méfiez, vous détestez, vous rejetez et vous ne vous comprenez pas les uns les autres. Naturellement, votre Créateur y disparaît également.

Et encore une fois vous devez vous rassembler et essayer de vous unir. Mais ce sera au niveau suivant. Et encore une fois, vous atteindrez le point d’unité et vous ressentirez le Créateur, Ses qualités plus internes à l’intérieur. Ce sera déjà le deuxième niveau d’atteinte, et ainsi de suite.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

Aimez le point spirituel dans le cœur de l’autre

laitman_622.02Question : Devrais-je imaginer le point dans le cœur d’une femme que je ne peux pas supporter dans ma dizaine ? Je ne trouve pas d’autre moyen de justifier le fait qu’elle soit exactement l’opposée de moi. Le fait que je dépeigne un point dans son cœur est la seule chose à laquelle je peux penser pour sortir d’un état de rejet.

Réponse : Vous l’avez très bien dit : « Je déteste tout en elle, sauf son point dans le cœur. Et j’aime le point spirituel dans son cœur. »

Imaginez que vous êtes face à ce point, et tout le reste n’a pas d’importance. C’est la chose la plus importante que nous devons faire.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Mes amis dans mon cœur

laitman_962.4Nous pouvons imaginer en quoi devrait consister la prière vers le Créateur. Nous pouvons en discuter en général. Mais pourquoi est-il si difficile de prononcer ces mots qui s’adressent à Lui ? Je dois me sentir, et me ressentir comme faisant partie du groupe, voir leur contribution et l’impression du Créateur que je reçois à travers eux. Je rassemble toutes ces impressions à l’intérieur et les utilise pour me tourner vers le Créateur à travers la dizaine.

Je dois mettre tout cela dans mon cœur. Chaque fois que le cœur est incapable de faire le travail, je m’aide de mon esprit, de mes pensées. Il vaut mieux que ce soit l’œuvre du cœur, que l’intelligence soutienne simplement le cœur lorsque je ne ressens plus du tout mon esprit, travaillant exclusivement avec les sens.

C’est ainsi que nous devons travailler tout au long de la journée, chaque jour, en rassemblant l’inspiration de tous les amis. Je n’ai même pas besoin de les rencontrer physiquement pour cela. Mes amis sont dans mon cœur, et je fais des efforts pour les ressentir, pour devenir inspiré et ressentir le Créateur, qui est commun à tous à l’intérieur d’une telle inspiration. Avec cette inspiration du Créateur que je reçois à travers mes amis, je Lui renvoie la prièreMAN (Mayin Noukvim, eaux féminines), également par l’intermédiaire de mes amis. C’est le cercle de notre travail. (1)

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Donner du Contentement au Créateur » du 29/01/2020

(1) : à 51 minutes et 50 secondes

Le désir de découvrir le Créateur

Laitman_524.01Question : Au cours de l’atelier, un désir de révéler le Créateur s’est fait ressentir. Ce désir est apparu plus d’une fois pendant une seconde et a disparu. Ensuite, il y a eu une demande que ce désir se maintienne. Puis-je l’exiger ou dois-je le conserver d’une manière ou d’une autre ?

Réponse : Seulement si c’est à l’intérieur du groupe. Si ce n’est pas dans le groupe, c’est de l’égoïsme.

Remarque : Cela s’est réellement produit dans la dizaine.

Réponse : Alors vous devriez essayer de faire revenir ce désir à vous, mais à travers la dizaine.

Extrait du congrès Mondial de Kabbale en Moldavie, « Collecter tous les états vers le Créateur », Leçon n°7 du 08/09/2019

Le but d’un groupe kabbalistique, partie n°5

laitman_962.8Le but d’un groupe : s’unir dans un seul désir

Question : D’une part, un groupe dans la Kabbale ne signifie pas les gens eux-mêmes, mais la totalité de leurs désirs.

En revanche, ce groupe de personnes unies par une même idée est nécessaire pour augmenter le désir car chacun y vient avec son petit désir de spiritualité. Par conséquent, l’objectif du groupe est d’augmenter le désir. Comment cela peut-il arriver ?

Réponse : Non. Le but du groupe est de se connecter les uns aux autres dans la mesure où cela représente un seul désir.

Le groupe n’est pas assemblé par des gens, mais d’en haut. Il est alimenté par la Lumière supérieure, le Créateur. Par conséquent, l’action des membres du groupe est de s’unir et de devenir aussi similaire que possible à la Lumière supérieure.

C’est une relation très compliquée car elle existe contre leur énorme égoïsme. Mais plus leur rejet mutuel est grand et plus leur aspiration mutuelle est grande ; ils parviennent en ceci à une certaine combinaison entre l’obscurité égoïste et la Lumière altruiste, et un état émerge dans lequel ils peuvent ressentir la force supérieure.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 06/03/2019

Le but d’un groupe kabbalistique, partie n°6

Dr Michael LaitmanComment le groupe se fonde-t-il ?

Question : Chaque individu a un certain désir soit pour le Créateur, soit pour ce que la nature éveille en lui. Pour cultiver ce désir, vous devez vous connecter à des gens qui vous ressemblent. Comment est-ce possible ?

Réponse : Nous ne savons pas très bien comment le groupe s’unit. Les gens ressentent soudainement que cette idée leur est proche, et ainsi ils se joignent au groupe.

Il ne peut pas y avoir beaucoup de personnes de ce genre. Elles sont triées et il y en a de moins en moins jusqu’à ce qu’un tel nombre de personnes en quantité et en qualité se réunissent pour incarner un idéal spirituel, l’unité entre elles.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 06/03/2019

Pourquoi avançons-nous si lentement ?

laitman_264.01Question : Le Créateur est la perfection. Pourquoi alors avançons-nous si primitivement, si lentement et avec tant de souffrances ?

Réponse : C’est parce que nous ne bougeons pas.

Vous pouvez avancer vers le Créateur uniquement si vous vous connectez de plus en plus. Le dispositif qui révèle le Créateur est constitué d’autant de personnes différentes que possible se connectant ensemble et qui sont prêtes à s’élever au-dessus de toutes les différences entre elles afin de trouver le Créateur.

Si le Créateur est une force unique et une, un champ uniforme, alors vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de différences entre vous ; c’est-à-dire que vous devez vous connecter malgré vos différences. Dans ce cas, vous devenez un détecteur de ce champ et le Créateur se révèle en vous.

Question : Puis-je influencer le Créateur à partir de ce point d’observation ? Comment puis-je le faire ?

Réponse : Vous ne pouvez L’influencer que dans une seule direction afin qu’Il vous conduise rapidement, vous et toute l’humanité, à Sa découverte et vous rapproche de Lui.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019

Atteindre le Créateur au centre du groupe

laitman_962.1Question : Sur notre chemin, nous devrions traverser des moments de haine. Si la haine n’apparaît pas, est-ce un signe que nous n’avançons pas ?

Réponse : Nous ne devrions pas attendre de sensations négatives. Si nous ne les avons pas, qu’il en soit ainsi. Nous avons juste besoin de nous déplacer vers le centre du groupe et y rechercher constamment le Créateur.

Notre travail est très simple. Comme l’écrit le Baal HaSoulam dans l’article « Arvout » (Solidarité), le Créateur amène une personne dans le groupe, place sa main sur le bon chemin et dit « Prends-le ».

Maintenant dans le groupe, nous avons juste besoin d’augmenter l’influence de l’environnement sur nous jusqu’à ce que nous atteignions le Créateur dans le centre du groupe. C’est tout ! Il n’y a rien d’autre !

Nous verrons que le monde qui nous entoure n’est qu’une entière fiction. Tout cela est le monde imaginaire (Olam ha Médoumé). Il n’y a que la dizaine et le Créateur à l’intérieur de la dizaine. Je veux que vous quittiez le Congrès avec cette pensée, avec cette vérité.

Extrait du Congrès Mondial de Kabbale en Moldavie, « Attribuer tous les états au Créateur », Leçon n°7 du 08/09/2019

Que dois-je corriger ?

laitman_962.7Vous devez être heureux de voir vos défauts dans le contexte de la dizaine. Je cherche en quoi je diffère de la dizaine, des amis, et ce que je dois corriger pour devenir comme eux. Je découvre toujours ce qui me manque pour devenir un certain ami ou un autre, et « jalouser les sages augmente la sagesse » car il y a quelque chose à laquelle s’efforcer et quelque chose à demander. Ainsi, nous travaillons tous jusqu’à ce que nos demandes se transforment en véritable prière. (1)

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Les conditions pour s’élever au-dessus de son cercle » du 12/10/2019

(1) : à 1 minute et 10 secondes

Conseils rapides de Kabbale du 14/07/2019

laitman_600.04Question : Lorsque le développement se passe bien, est-ce que cela veut dire qu’il est exact ?

Réponse : Non. Nous disons simplement que si nous faisons une bonne chose, nous nous sentons bien. Que signifie « bien » ?

Cela est évalué par des définitions complètement différentes, et non pas égoïstes, car mes exigences pour le monde, pour la vie, changent. Autrement dit, le confort prend une forme complètement différente pour moi, la vie prend un contenu différent.

Question : On sait qu’il n’y a pas de concept de temps et d’espace dans la spiritualité. Comment puis-je déterminer que mon état de développement actuel est plus lent qu’il ne devrait l’être ? Sur la base de quels critères mon parcours est-il considéré comme accéléré ? Dois-je déterminer cette accélération ?

Réponse : Premièrement, l’accélération du chemin spirituel est déterminée par vous et l’environnement.

Deuxièmement, il n’y a pas de temps dans le monde spirituel. Les 6000 ans dont nous parlons ne sont pas des années mais le nombre d’états que nous devons traverser. C’est-à-dire qu’il s’agit de 6000 degrés de nos changements consécutifs à partir de l’égoïsme complet et absolu jusqu’à l’altruisme complet et absolu.

Question : Comment une personne peut-elle reconnaître un tel environnement qui la développera à travers le chemin de la Lumière ?

Réponse : Pour ce faire, vous rejoignez un groupe où vous pouvez en discuter. Seulement dans le groupe et pas à l’extérieur. Vous pouvez bien sûr donner des conférences aux débutants et organiser d’autres cercles d’études. Cependant, vous pouvez discuter uniquement du développement spirituel entre vous.

Question : Que devrions-nous faire en cas de désaccord entre des amis particuliers dans le groupe ? Devons-nous rejeter toute la faute sur le Créateur ou essayer de toujours équilibrer le conflit et parvenir à une entente ?

Réponse : Il est impératif de parvenir à une compréhension basée sur le fait que c’est le Créateur qui cause toutes les problèmes et uniquement pour que vous puissiez vous élever au-dessus d’eux.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 14/07/2019