Category Archives: Groupe de dix

Comment pouvons-nous nous rapprocher du Créateur ?

Question : À quoi devrait penser une personne ou que devrait-elle faire dans le but de se rapprocher du Créateur si elle n’est pas encore dans un groupe ?

Réponse : Il est important d’être dans un groupe de dix, pour établir la connexion à un groupe. Il peut s’agir d’un petit groupe de deux ou trois personnes ou même d’un groupe virtuel. Sans groupe, l’étude est simplement l’acquisition de connaissances, qui ne donne rien de bon. Vous devez apprendre à être connecté à d’autres personnes et à avancer ensemble avec elles.

Notre Centre d’Éducation pour étudier la sagesse de la Kabbale offre l’occasion d’établir une connexion à un tel groupe, qui finit par former une société virtuelle stable. Tous les diplômés du troisième semestre savent déjà où ils peuvent être en contact avec d’autres personnes.

Par conséquent, quiconque étudie la sagesse de la Kabbale devrait suivre un cycle de cours à travers le Centre d’Éducation de Kabbale de Bnei Baruch où vous apprendrez comment organiser un groupe en groupes de dix et selon quels principes ils devraient travailler ensemble.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/06/2016

La sagesse de la Kabbale est une étude en groupe

laitman_940Question : Que faut-il pour commencer à étudier la sagesse de la Kabbale ? Y a-t-il des limites ?

Réponse : Nous ne soumettons personne à un détecteur de mensonge, mais une personne qui veut étudier la sagesse de la Kabbale devrait être en bonne santé mentale. La raison en est que cette étude a besoin d’un certain niveau de concentration interne. C’est une étude sur la signification de la vie, sur l’homme, notre lien avec la nature, et sur la façon dont nous sommes tous connectés les uns aux autres, etc. La sagesse de la Kabbale traite des informations qui peuvent nécessiter un peu d’effort de la part d’une personne. Je suis tombé sur des cas où l’état d’un malade mental qui n’avait pas les nerfs solides a empiré en conséquence. Ces cas sont assez rares, mais cela peut encore se produire.

Question : Une personne peut-elle étudier la sagesse de la Kabbale par elle-même ou cela doit-il se faire dans le bon cadre ?

Réponse : Elle ne parviendra à rien si elle étudie par elle-même. Le fait est que l’étude de la sagesse de la Kabbale se divise en étude théorique et pratique. Une personne doit ressentir progressivement le plan dans lequel les instructions kabbalistiques opèrent et comment elle devrait travailler avec elles, se changer elle-même et son destin, et cela est seulement possible dans le cercle de ses amis.

Question : Est-ce que cela veut dire que la sagesse de la Kabbale est une étude en groupe ?

Réponse : Oui, selon la sagesse de la Kabbale, l’humanité tout entière est collective, vivant dans un espace absolument clos.

Du Webinar sur Zahav.ru, le 10/02/16

Comment l’humanité peut acquérir une nouvelle caractéristique?

laitman_229Question : Comment une personne ordinaire peut-elle devenir comme le Créateur ?

Réponse : Selon ses caractéristiques. Toutes les propriétés d’une personne sont diamétralement opposées à la force supérieure. Il faut commencer par les transformer.

Tout ce qu’il y est en moi, je dois apprendre à le transformer progressivement en son opposé, comme dans un miroir. Ce n’est pas compliqué.

Il se trouve que je ne suis même pas obligé de creuser en moi-même ou d’apprendre quoi que ce soit ! Après tout, je ne connais pas le Créateur ni Ses propriétés. Par conséquent, je dois venir à un groupe de personnes qui ont des opinions comme les Siennes, de préférence pas plus de dix personnes, et je dois commencer à me rapprocher d’elles selon une méthode que la sagesse de la Kabbale nous explique.

Le rapprochement arrive malgré notre refus, notre méfiance et notre hostilité, nous changeant et nous rendant comme le Créateur.

Nous ne devons pas les changer eux-mêmes. Cette convergence nous transformera automatiquement. Nous devons seulement commencer à chercher un langage commun entre nous. Vous ne pouvez pas imaginer combien cela fonctionne facilement. La convergence nous change progressivement pour achever la similitude avec le Créateur.

Question : Comment atteignons-nous les caractéristiques du Créateur ?

Réponse : Ceux qui étudient la sagesse de la Kabbale atteignent cela dans la connexion entre eux.

Commentaire : Le travail de groupe est bien connu de l’humanité, par exemple, chez les Alcooliques Anonymes, les Narcotiques Anonymes, etc.

Réponse : Dans de nombreux cas, le travail de groupe est un facteur positif et un moyen de se sortir de situations difficiles. Mais dans les groupes de ceux qui étudient la Kabbale, l’intention est d’acquérir la caractéristique unique de devenir comme la force supérieure selon la méthode d’étude des kabbalistes.

Question : Est-il nécessaire pour une personne d’avoir le désir de ressembler au Créateur dès le départ ?

Réponse : Oui, il faut avoir le désir maintenant, spécifiquement tout en vivant dans ce monde, pour révéler la force supérieure, l’éternité, la complétude, l’état suivant.

Question : Et si jamais ce désir n’existe pas chez une personne ?

Réponse : Ce désir existe à l’intérieur de tout le monde, mais il est flou, fermé par une couche égoïste. Une personne le rejette ; elle ne veut pas y penser. Pourquoi devrait-elle penser à quelque chose qui pourrait être dans le futur dont le où, le quand et le comment ne sont pas clairs, tandis qu’elle a des besoins ici et maintenant ? Voilà comment elle parvient à s’embrouiller jusqu’à la fin de sa vie et tout à coup la vie se termine et elle meurt.

La formidable occasion de faire quelque chose avec elle-même disparaît. Juste avant la mort, une personne ressent l’amertume qu’elle a vécu sa vie de cette façon.

En revanche, en travaillant dans un groupe de dix personnes selon la méthode de la Kabbale, on commence à nettoyer la couche égoïste, comme dans une fouille archéologique. La connexion entre nous que l’on appelait autrefois un groupe ou le monde et qui était notre égoïsme commun se transforme en une connexion altruiste et en amour mutuel. Cette nouvelle caractéristique s’appelle le Créateur. La participation dans un groupe d’étude comme cela est comme voler vers le haut, ce qui conduit au prochain niveau de développement.

Les gens qui étudient cessent de se ressentir comme existant dans un corps ; ils commencent à croire, à voir et à découvrir le prochain système d’existence. L’humanité tout entière doit parvenir à ce développement car nous avons existé sur la face de la Terre à travers toutes les générations à cette intention.

De KabTV, « La Sagesse de la Kabbale et la Science » du 25/01/16

La différence entre un groupe d’étudiants de la Kabbale et une secte

laitman_934Question : Quelle est la différence entre un groupe d’étudiants de la Kabbale composé de dix personnes et une secte dont le but est d’exploiter ses membres ?
Réponse : Un groupe d’étudiants de la Kabbale est basé sur l’amour pur absolu et dans un tel groupe vous n’obéissez pas à ceux qui le dirigent, mais uniquement à son but spirituel. Par conséquent, il appartient à une personne d’intégrer le groupe ou pas.Dans une secte d’autre part, il y a beaucoup de conditions ; elle est très limitée et fermée, possède son idéologie distincte, et plus on se rapproche du centre de la secte, plus il devient d’avantage caché. Une secte a également des rituels typiques tels que des prières, des méditations, etc. Ces choses-là ne font pas partie de l’étude de la sagesse de la Kabbale.Un groupe de kabbalistes n’est pas fermé. Il est basé sur le principe de l’amour mutuel, l’honnêteté, la cordialité, l’inclusion mutuelle et l’entraide selon les principes des kabbalistes et selon les sources qui sont étudiées. Le seul rituel qu’il encourage est de partager un repas.

Il n’y a pas de conditions quant à la religion, la race ou une nationalité. Une personne qui veut se joindre au groupe est acceptée et si elle veut partir, elle peut le faire. Tout est ouvert et gratuit, tous les documents pour l’étude sont disponibles sur Internet dans toutes les langues; il n’y a aucune barricade ou séparation.

La sagesse de la Kabbale encourage l’unité de toute l’humanité dans l’amour mutuel et les bonnes relations mutuelles sans aucune contrainte, de la même manière pour tout le monde et avec tout le monde.

De la leçon de Kabbale en russe, le 29/11/15

L’échelle de l’union

laitman_943Question : Est-il possible de mesurer le niveau de l’union entre les gens et par rapport à cela de dire si nous sommes loin d’un autre holocauste ?

Réponse :
Selon le degré de connexion entre nous, nous pouvons mesurer notre place sur l’échelle spirituelle, qui est appelée l’Échelle de Jacob, comment nous nous élevons de notre monde dans 125 niveaux, à travers cinq mondes jusqu’à ce que nous atteignions Olam Ein Sof.

Dans chaque monde, il y a cinq Partsoufim, dans chaque Partsouf, il y a cinq Sefirot, et au total il y a 125 niveaux (5 x 5 x 5). La différence entre tous ces niveaux est une connexion et une union entre nous de plus en plus grandes.

Cette union est toujours réalisée dans un groupe de dix (Minyan). Si nous nous connectons correctement, nous nous annulons, puis nous commençons à ressentir la connexion entre nous, ainsi qu’une nouvelle force spirituelle que l’on découvre dans notre connexion.

Plus nous nous connectons, plus chacun de nous ressent combien il monte sur l’échelle des niveaux spirituels, jusqu’à atteindre sa fin.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 12/07/15

Comment pouvons-nous comprendre la Kabbale ?

laitman_528_02Question : Pourquoi est-ce si difficile de comprendre la Kabbale ?

Réponse :
Si vous essayez de la comprendre avec l’esprit, c’est difficile, voire impossible, parce que pour comprendre la Kabbale, la vie et ce qu’elle signifie, vous devez changer le cerveau et les organes des sens, et cela se fait par la Lumière grâce aux efforts pratiques dans le cercle, à l’image terrestre de la propriété supérieure du don sans réserve.

La Kabbale est une méthode pratique car il est possible de comprendre ce dont elle parle uniquement dans les désirs et l’esprit changés.

Conclusion : Une personne doit s’abandonner elle-même au groupe et y participer.

Les personnes incompétentes ne sont pas conscientes de leur incompétence

Dr. Michael Laitman

Dans les Nouvelles (Psychologies): «Les gens qui ont une faible intelligence, une qualification moyenne, une vision réduite – précisément en raison de leurs capacités modestes ne peuvent pas comprendre que leurs décisions ont fausses,elles pensent avoir des talents qu’ils n’ont pas. C’est pourquoi ils pensent qu’ils ont raison dans toutes leurs actions et comprennent mieux la situation que lesautres.

«Les gens talentueux sont caractérisés par l’effet inverse: ils comprennent comment les lois de la réalité sont compliquées et que champ de la connaissance est étendu ce qui peuvt être acquis avec le temps, ceciles amène à sous-estimer leurs propres capacités, à sous-estimer leur place dans société.

« Le résultat est que ceux qui ont confiance sont stupides, et ceux qui ont une compréhension doutent et sont indécis. »

Mon commentaire: Le monde va progressivement reconnaître la perfection, précisément dans l’opinion du collectif. La Kabbale enseigne que seule une équipe soudée de 10 spécialistes solidaire est en mesure d’éviter les erreurs et de parvenir à l’opinion correcte.

Le seul rituel du kabbaliste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Y a-t-il des rituels dans la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Dans la sagesse de la Kabbale, il n’y a pas de rituel ! Elle nese préoccupe pas de tout ce qui touche au monde matériel, ni au corps physique d’une personne.

La sagesse de la Kabbale consiste en un travail interne d’une personne, qui est dirigé vers la connexion et l’unité avec les autres, et à travers cette correction, c’est la découverte du Créateur. Il n’y a pas d’actions extérieures en cela, mais l’assistance  mutuelle pour un travail spirituel prospère. Il s’agit d’un travail en groupe, d’un travail dans un groupe de dix (appelé un Minyan), de réunions d’amis, de repas partagés, etc., en d’autres termes, toutes sortes d’activités extérieures qui peuvent nous aider à nous rapprocher sont les bienvenues.

Ici, il est possible de voir immédiatement la différence entre un groupe kabbalistique de dix et un Minyan de personnes qui se sont réunies dans une synagogue, qui n’évoluent pas vers la proximité mais viennent simplement pour prier. Ils n’ont pas une tâche partagée afin de créer un tout unique entre eux et de découvrir le Créateur parmi eux.

Alors que pour nous, la connexion dans un Minyan, un groupe de dix, est une activité spirituelle où nous essayons de nous connecter en un seul ensemble, l’image d’une seule unité appelée Adam (Homme), de sorte que notre seule image élevée au-dessus de l’ego et connectant chacun d’entre eux est construite sur la caractéristique du don sans réserve et ressemble au Créateur.

De cette unité entre nous, du fond du cœur commun, nous élevons notre demande vers le Créateur pour qu’Il se révèle dans notre désir unifié, notre cœur unifié. Ceci est appelé une prière kabbalistique, un Minyan kabbalistique, un groupe et un rituel.

De KabTV, « Histoires Courtes » du 22/10/14

Comment s’inclure dans un groupe de dix varié?

groupeQuestion: En petits groupes, les dizaines comprennent souvent des débutants et des anciens étudiants. Ils parlent un langages différent, ont des niveaux de compréhension. Comment peuvent-ils s’unir dans une telle dizaine diversifiée? Qu’est-ce qui devrait être utilisé comme fondation?

Réponse: Je ne vois pas de problème. Regardez à la racine, de l’intérieur d’un groupe, un nouveau venu et un ancien sont absolument pareil.

C’est comme dans l’exemple de Rabbi Yossi Ben Kisma qui a vu chez ses élèves un groupe idéal, même s’ils étaient des débutants désemparés, ne comprenaient rien. La différence entre eux était comme celle entre le ciel et la terre. Mais il a vu leur essence intérieure, combien ils étaient reliés les uns aux autres dans le monde spirituel.

Si nous voulons regarder nos amis ainsi, alors il n’y a pas de différence si vous êtes dans le groupe depuis quelques mois, et un autre est là depuis cinq ans. Nous devons nous éloigner un peu des caractéristiques externes.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 08/10/14, Écrits de Rabash

Individuellement ou collectivement?

groupeQuestion: Comment devons-nous invoquer la peur correctement? Faut-il être au centre du groupe par moi-même en tant qu’individu?

Réponse: Je peux stimuler le groupe, non pas en tant qu’une personne spirituelle, mais en tant qu’individu égoïste matériel. Cependant, si je fusionne avec le groupe, je suis déjà un élément spirituel parce que le groupe est un corps spirituel, et il est possible d’influer sur l’environnement au niveau suivant à travers lui.

Voulez-vous vous élever à un niveau supérieur? Ce n’est possible que par le groupe de dix!

Au prochain niveau lorsque vous connectez les dix groupes de dix en un seul, vous allez travailler à un niveau d’une centaine, et ainsi de suite. C’est ainsi que le système est organisé. En outre, il travaille en profondeur plutôt qu’en largeur, c’est à dire, dans l’approfondissement général. Nous devons faire attention à cela et aspirer en permanence à améliorer la qualité de notre connexion. Ceci est très important.

Du congrès de Saint-Pétersbourg  » 1er jour » 19/09/14, Atelier 1

Page 2 des 712345Dernière »