Category Archives: Groupe de dix

Le point dans le cœur commun

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce que cela signifie d’être Moïse à l’égard des amis à l’intérieur des dix ?

Réponse : Moïse (Moshé en hébreu) est le seul point commun de l’ensemble des dix. Vous collectez vos points ensemble et les ressentez comme un seul point. Ceci est votre Moïse qui vous tire hors de l’égoïsme. Le concept de Machia’h, qui est celui qui tire, qui arrache, vient du verbe « Limshokh« , tirer, extraire.

Question : Si l’un des amis est dans une descente, est-ce que cela veut dire que les autres sont des Moïses pour lui ?

Réponse : Ils le tirent, oui. Mais cette action ne s’appelle pas Moïse.

Moïse est précisément la somme de toutes les aspirations des points dans le cœur visant à atteindre le Créateur. En d’autres termes, ils visent de ce fait la propriété du don sans réserve et l’amour commencera à se développer à l’intérieur de ce point. Mais il s’agit simplement d’un point, et uniquement dans la mesure où vous commencez à attacher l’égoïsme à vous-même, comme AHP à Galgalta ve Eynaïm, alors vous commencerez à grandir.

Du congrès de Saint-Pétersbourg, « Deuxième Jour », Leçon n°3 du 20/09/14

Tout est dans le groupe de dix

congrès, groupeQuestion: Un étrange sentiment de fierté pour le groupe de dix se dessine en moi. Auparavant, je pensais que j’étais meilleur que quiconque. Et maintenant, quelque chose apparaît en moi qui m’a permis de sentir ce groupe de dix. Cela m’a étonné. Qu’est-ce que c’est ?

Réponse: Nous commençons à sentir que le groupe de dix, c’est comme un corps dans lequel nous sentons vraiment le monde supérieur, en particulier une nouvelle vie apparait, de nouvelles caractéristiques et les connexions qui seront appelées le monde de l’Infini.

Tout est à l’état latent dans le groupe de dix dans sa structure au sein de ses caractéristiques révélées. Nous n’avons pas besoin de courir à un endroit ni de chercher quelque chose, quelque part plus. Tout est en lui ! En lui il y a le bien et le mal, nous et le Créateur. En lui, nous découvrons le monde entier; par lui, nous pouvons voir correctement le monde. Tout est dans le groupe de dix.

Du congrès de Saint-Pétersbourg « 2ème Jour » le 20/09/14, Leçon 3

Le groupe est une unité spirituelle

congrès, groupeQuestion: Nous effectuerons le travail en groupes de dix au prochain congrès de Saint-Pétersbourg. Est-ce qu’un groupe de dix-doit être tout le temps ensemble, y compris les repas, les réunions des amis, les ateliers et les leçons?

Réponse: Je ne vois pas d’intérêt de se promener en groupes de dix se tenant la main.

Un groupe de dix est considéré comme une unité entière spirituelle. En hébreu, cela s’appelle un Minyan. Il est une condition: vous ne pouvez pas prier si vous ne vous assemblez pas dans un groupe de dix. Cela signifie que vous ne pouvez pas appeler le Créateur si vous n’êtes pas dans un groupe de dix. Par conséquent, les groupes de dix sont indispensables dans tous nos événements.

Au cours des réunions des amis tout le monde est présent: les hommes dans un cercle à l’intérieur et les femmes à l’extérieur. Nous devons souligner constamment que nous sommes avec l’ensemble de l’humanité, avec l’ensemble du groupe dans le monde.

Les groupes de dix n’ont pas à montrer leur individualisme excessif. Leur rôle principal est de cultiver l’intention: Nous sommes réunis ici afin de fusionner en un seul, de sorte que les unités identiques à la nôtre vont se connecter en une seule unité énorme qui est égale au Créateur.

Un groupe de dix est ce que vous soulève au niveau suivant; il s’agit d’un dérivé. Ceux qui ont étudié les mathématiques supérieures savent que la décomposition d’un dérivé est bouleversante et la mort. Si un groupe de dix se décompose, vous ne pouvez pas vous élever au prochain niveau.

Par conséquent, nous devons faire tout notre possible pour que les groupes de dix restent ensemble même lors de l’exécution des fonctions différentes dans la cuisine ou tout autre service. Ceci est important.

De la Préparation au congrès de St Pétersbourg, 09/09/14

Un citoyen de deux mondes

congrès, groupeQuestion: Comment se révèle une « étape intermédiaire » entre ce monde et le monde spirituel ?

Réponse: L’étape de transition de ce monde vers le monde spirituel – est le groupe matériel dans lequel les lois intérieures et spirituelles peuvent commencer à se réaliser. C’est une particularité unique de notre monde: actions faites  » Lo Lishma  » (pour soi-même) conduisent à  » Lishma  » (don sans réserve).

Ainsi, nous accomplissons des actions artificiellement, dans un faux don. Mais elles nous font avancer parce qu’il existe une phase de transition entre le monde spirituel et ce monde matériel. L’étape intermédiaire – c’est un homme qui est composé de deux parties: l’une à l’intérieur d’une autre.

Il est donc possible de construire un groupe extérieur avec des gens pour accomplir des actions extérieures et éveiller en eux des actions intérieures. Comme s’il y avait deux parties de deux mondes différents dans un seul porteur.

C’est pourquoi la réunion de dix personnes ( le Minyan ) représente 10 Sefirot intermédiaires entre ce monde et le monde supérieur.

De la leçon sur «L’étude des dix Sefirot » , 27/01/2014

Mon coeur est entre les mains des amis

Dr. Michael LaitmanDans l’idée de l’intention , le principe : « Chacun aidera son ami  » est actif, car  » Un prisonnier ne peut pas se libérer de prison seul,  » mais seuls les amis peuvent le faire sortir. Le soutien des amis est appelé  » Arvout  » et si elle est trouvée, même pour un instant, je n’oublierai pas l’intention et mon cœur sera toujours ouvert dans la bonne direction.

Je ne suis pas prêt à le faire par moi-même, mais seulement avec les amis. Mon cœur se trouve entre les mains des amis et eux seuls peuvent le diriger vers le Créateur, qui se trouve au centre du groupe. Par conséquent, je dépends complètement d’eux. Comment dois-je les indemniser en échange d’un tel travail? Je les récompense de la même façon, c’est-à-dire de manière identique je pense à eux, je me soucie de leurs intentions. Pas un seul d’entre eux n’est capable de faire cela tout seul non plus, et cela exige aussi la collaboration des amis.

Si, ensemble, nous pensons et nous préoccupons,  la bonne intention ne cessera pas chez les autres, leur cœur restera toujours ouvert et prêt pour la découverte du Créateur au centre du groupe, puis avec ceci nous nous assurons de la même préoccupation et le même traitement àl’égard des autres. En fin de compte, je découvre que tout le monde est déjà dans l’ tat ​​corrigé finaleet je n’ai pas vu cela avec mes yeux corrompus, comme il est écrit :  » on reproche aux autres ses propres défauts.  » Et si je me dirige correctement dans le travail avec les amis, leur donant alors je découvrirai leur don envers moi.

C’est -à-dire que tout le travail que je fais sur moi-même je le fais grâce à un travail sur les autres. En attendant, je fais cela pour des raisons égoïstes ( Lo Lishma )  en cela je me dirige vers ma propre correction. Mais en dépit de tout cela, il se fait déjà dans la bonne direction : de moi-même vers l’extérieur. De Lo Lishma comme ça, nous arrivons à Lishma, au don.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 15/1/14 , atelier

Le pouvoir de l’intention est dans sa constance

Dr. Michael LaitmanJe doit essayer d’ouvrir mon cœur aux amis et faire en sorte que tous leurs désirs, pensées et attentes pour la spiritualité entrent directement dans mon cœur sans aucune opposition et critique de ma part. Pour la bonne intention, nous avons besoin du Créateur dans le centre du groupe tout le temps et nous devons accepter cet état avec un cœur ouvert. Chacun de nous doit se concentrer autour de ce point et focaliser tous ses efforts sur lui. Uniquement en cela se trouve notre libre choix, que nous devons réaliser. Cette position entourant le Créateur qui se situe au sein du groupe est semblable à la position autour du mont Sinaï. Exactement comme là-bas, l’Arvut (garantie mutuelle) et le soutien mutuel sont exigés de nous : à travers eux, nous pouvons atteindre une intention constante.

Dans la spiritualité, rien n’est mesuré en fonction de la quantité de pouvoir, mais plutôt en fonction de la qualité. Une intention forte est une intention qui ne s’arrête jamais. Une intention faible peut être arrêtée. Mais une intention forte ne peut pas être arrêtée et elle est constante, et on dit d’elle qu’elle est élevée. Certes, toutes sortes de perturbations viendront, tant générales que particulières, mais face à tous les troubles, nous devons être préoccupés par une seule chose : une telle intention forte qui ne cesse jamais. C’est précisément avec cela que nous devons nous renforcer les uns les autres, et c’est la garantie mutuelle que se réalise.

D’une petite et faible intention, nous devons arriver à une grande et forte intention, c’est-à-dire, à partir de pauses régulières, d’une perte de désir ardent spirituel, nous devons passer à un seul cœur, au centre du groupe, dans lequel le Créateur se découvre, de sorte que nous allons tous ensemble nous connecter ici dans une seule étreinte avec Lui. Nous devons nous aider les uns les autres avec la garantie mutuelle, afin que l’intention ne s’arrête pas en chacun de nous. Car en cela, il percerait un trou dans la coque de notre bateau commun, dans notre cœur commun. Si nous nous approchons de la convention avec les efforts de ce genre, alors le succès est assuré pour nous.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 15/01/14, Atelier

La valeur plutôt que l’humiliation

congrès, groupeQuestion: Est-ce que le groupe sera homogène s’il atteint un certain niveau d’un état intégral?

Réponse: Oui, non seulement les membres d’un groupe, mais aussi tous les groupes intégraux se ressembleront. Après tout, si par nature, notre potentiel personnel, mental, moral et physique est différent en chacun de nous, nous devenons inclus l’un dans l’autre lorsque nous étudions ensemble dans un groupe. Nous formons un organisme commun et toutes ces propriétés sont distribuées parmi nous. Dans ce cas, il ne peut y avoir d’échecs. Personne ne corrompt l’équipe parce que les l’atmosphère, dominantes communes indique un comportement correct. La chose la plus importante ici est de ne pas se mettre en avant, mais plutôt se réduire à côté des autres. Ceci est considéré comme valeur.

de Kab TV « un monde intégral le 26/10/12

Deux personnes, c’est bien, trois c’est mieux

congrès, groupeEn général, il est difficile de trouver une personne avec toutes les bonnes qualités souhaitées. Toutefois, lorsque deux ou même trois personnes sont engagées dans la diffusion intégrale elles se complètent les unes les autres. Ensuite, une nouvelle forme est créée qui inclut toutes ces qualités. Et c’est bien.

Le nombre optimal de personnes dans une équipe est de trois. Un nombre impair est toujours mieux qu’un pair même dans la prise de décision. Toutefois, cela ne s’applique pas au groupe des dizaines où le travail commun est dirigé vers l’assemblée et le réglage entre les amis.

Dans les endroits où trois personnes (au minimum ) travaillent, il est possible de prendre une décision à la majorité des votes: deux contre un. Dans ce cas, il est impossible de dire qui les dirige .

Par conséquent, les équipes qui sont composées de trois personnes ou plus, comme cinq ou sept, sont les meilleures. Elles seront en mesure d’organiser entre elles la connexion nécessaire pour la couche supérieure du groupe et de travailler avec le grand public.

Elles doivent être égales. Sinon, elles seront incapables d’atteindre une charge intégrale altruiste qu’elles transmettent aux masses.

De Kab TV  » au fil du temps ,  » 25/09/13

Tout est arrangé selon l’équivalence de forme

congrès, groupeQuestion: Nous avons toujours dit que la méthode intégrale est une forme d’apprentissage. Si nous apportons un cercle des participants au point de connexion interne approprié, ils comprennent et apprennent à le transmettre à d’autres, de sorte qu’il soit possible d’utiliser toutes les autres formes qui mènent à cela?

Réponse: Je ne sais pas de quelles formes vous parlez. Quand je régle un récepteur radio, je prends le point d’équivalence de la fréquence du circuit semblable à la vague externe. Le récepteur radio crée sa longueur d’onde qui doit être comme la vague externe, et quand ils correspondent, il attrape la modulation de l’onde externe et je l’entends. Tout est arrangé selon l’équivalence de forme !

Plus précisément, nous devons enseigner à une personne ce genre de l’équivalence de forme avec la nature intégrale ! Vous tournez le bouton de réglage du groupe tout le temps ; à un moment donné vous entrez brusquement dans cet état et c’est tout, il vous élève à un niveau supérieur, vous nagez déjà à ce niveau. Vous n’êtes plus vous parce que vous et le groupe êtes devenu un tout, c’est -à-dire, le «groupe des dix » devient un.

De Kab TV  » au fil du temps  » 24/09/13

Comme mes dix doigts

congrès, groupeQuestion: Comment devrions-nous construire le travail dans les groupes de dix personnes? Les groupes de dix personnes peuvent-ils être formés en fonction de la participation à des projets?

Réponse: La division en groupes est souvent utile pour les discussions parce que les discussions dans un grand format sont très difficiles. Discuter signifie écouter quelqu’un d’autre, se joindre à lui, le compléter et écouter les autres.

Un groupe de dix est une sorte de rassemblement qui est optimal pour notre structure interne de nos pensées, de notre intelligence et de notre cœur. Il s’agit du montant maximum de personnes que je peux comprendre en moi et je peux les voir toutes comme si elles étaient comme mes dix doigts. Et si le nombre est supérieur, c’est très difficile, voire pratiquement impossible. S’il y a plus, nous nous réunissons automatiquement en dizaine et parfois seulement cinq ou même deux. Cela dépend du développement d’une personne.

D’une discussion sur la diffusion 17/10/13