Category Archives: internet

Avec des mots nous polluons le monde

557Question : Que signifie pour le monde l’irruption de toutes nos informations verbales ?

Réponse : Nous polluons le monde entier.

Question : Pourquoi le supérieur avait-il besoin que nous parlions tout le temps pour que nous ayons la télévision et que tout le monde parle tout le temps ? A quoi cela sert ?

Réponse : Avez-vous entendu des enfants crier et courir dans une aire de jeux ? C’est la même chose.

Question : Mais on utilise les mots différemment, on humilie, on rabaisse. Si nous parlons de télévision, c’est notre façon de faire. Nous donnons un tel pouvoir à la parole. Qu’est-ce que cela produit dans le monde ?

Réponse : Cela produit sans cesse de nouvelles corruptions dans le monde. Nous ne pouvons y échapper que si nous commençons à nous transformer.

Commentaire : Il arrive qu’on puisse tuer avec un mot, mais c’est peu probable avec le silence.

Ma Réponse : Vous ne pouvez jamais aggraver les choses avec le silence. Il vaut mieux se taire.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 21/09/2023

Je ne suis pas un politicien

963.4Commentaire : Lorsque vous avez commencé à enseigner, vous avez enseigné à vos étudiants la Kabbale pure, sans aucun exemple. Mais ces dernières années, il semble que vous ayez pris une direction pro-politique.

Ma Réponse : Non, cela n’a rien à voir avec la politique. Pour moi, parler à des socialistes, à des libéraux, à des démocrates ou à n’importe qui d’autre revient au même. Ce sont de petits jouets humains.

Je leur dis comment ils devraient utiliser l’état actuel de la nature, contre lequel ils sont complètement impuissants et qu’ils ne comprennent pas, et qu’ils doivent acquérir une approche complètement différente de la vie dans ce monde. Quelle différence cela fait-il pour moi de savoir qui ils sont ? Ce n’est pas de la politique. La politique, c’est si je me tiens parmi eux. Mais je ne me mêle pas de cela !

Peut-être que c’est l’impression que l’on a parce que les gens ont l’habitude d’appeler politicien quiconque parle de l’état du monde et de la société.

Mais je ne suis absolument pas un politicien. Pour moi, ils sont tous absolument pareils ! Des brebis égarées qui ont toujours agi en fonction de leur égoïsme. Et aujourd’hui, ils ne sont pas capables de gouverner notre monde parce qu’une autre force supplémentaire a émergé dans le monde, la force altruiste. Il faut donc faire quelque chose. Je leur explique donc comment.

Je parle simplement de ce que je vois dans le monde sans pencher d’un côté ou de l’autre ou pour un troisième. Indiscutablement ! Parce que de toute façon, personne ne résoudra rien dans ce domaine. La solution ne peut venir que de la correction de notre attitude envers le monde, envers la nature.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – La Kabbale, la politique et la religion » du 03/09/2011

De mon vivant…

631.1Question : Quelles discussions avez-vous eues avec votre professeur ?

Réponse : Il répétait cent fois la même chose. Cela entrait en moi progressivement, jusqu’à ce que finalement au moins quelque chose entre. Par conséquent, aujourd’hui je comprends pourquoi tout arrive dans le monde, je comprends la situation.

Aussi longtemps que je vivrai, je veux transmettre mes connaissances aux autres et ainsi soulager pour quelques moments l’existence de l’humanité. J’espère que j’y arriverai. Pour quoi d’autre vivrais-je ? Si j’ai reçu des connaissances et qu’elles se révèlent soudainement très utiles aujourd’hui, comment ne pas les partager ?

L’humanité de nos jours ne comprend peut-être pas encore grand-chose, à l’exception d’une petite partie des gens, mais elle s’en approche très rapidement. Je suis sûr que nos connaissances se répandront sans aucun rapport avec moi ; cela n’a pas d’importance pour moi.

Peu à peu, les gens verront que tout ce qui leur arrive aujourd’hui est seulement nécessaire pour qu’ils s’unissent. Et après s’être unis, ils entreront dans un nouveau niveau, un nouveau degré.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Équilibre ou lest » du 31/08/2011

L’attitude envers les leçons du matin

963.5Question : Que signifie manquer une leçon ? Est-ce que c’est ne pas écouter du tout le cours matinal ou juste le manquer ?

Réponse : Il est préférable d’assister à la leçon quotidienne de Kabbale. Mais il y a des gens qui vivent dans des fuseaux horaires différents et je ne peux donc rien dire ici. Peut-être n’ont-ils pas la possibilité d’écouter la leçon du matin en temps réel.

Lorsqu’il est trois heures du matin chez nous, c’est déjà une journée de travail à Krasnoïarsk, l’heure du déjeuner en Extrême-Orient, le soir en Amérique, etc. Il n’y a rien à faire, il faut tenir compte du fait que la Terre est ronde.

Commentaire : Que se passe-t-il si une personne manque une leçon de trois à six heures du matin, mais l’écoute l’après-midi ?

Ma Réponse : Ce n’est pas un problème. Si elle écoute systématiquement pendant la journée, tout va bien.

Nous avons des groupes qui se réunissent le soir après le travail et qui regardent la leçon enregistrée. Et il y a ceux qui regardent les leçons enregistrées le matin car lorsque pour eux c’est le matin, c’est la journée ou le soir pour nous.

Après tout, il n’est pas si important d’être avec nous au même moment. Si vous êtes avec le groupe, c’est important. En outre, vous pouvez obtenir le matériel des archives. Si vous les prenez au sérieux, vous obtiendrez le même état spirituel que celui que nous avons eu pendant la leçon. Il ne disparaît pas, cela dépend de vous.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Nuire à son destin » du 21/01/2011

Un révolutionnaire de son temps

962.3Commentaire : Si on vous compare au Baal HaSoulam, il n’était pas aussi public que vous et il n’a pas diffusé à un si grand nombre de personnes.

Ma Réponse : Je suis sûr que s’il l’avait pu, il aurait tout fait. En 1940, le Baal HaSoulam a publié le journal La Nation. Pouvez-vous imaginer ce que signifiait la publication d’un journal kabbalistique et sioniste à cette époque ?

Et le livre Le Don de la Torah (Matan Torah) dans lequel il s’adresse aux gens ordinaires ! Un kabbaliste sort de son coin et s’adresse à Monsieur et Madame tout le monde ! C’était un vrai révolutionnaire !

Qui suis-je comparé à lui ? Aujourd’hui, tout est accessible, faites ce que vous voulez. C’est un siècle complètement différent !

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Qui contrôle Laitman ? » du 27/12/2012

Prise de conscience progressive

557J’espère que l’humanité pourra prendre conscience du problème de son incongruité avec la nature très rapidement. Je vois dans les articles publiés aujourd’hui sur Internet que les gens commencent à comprendre cela.

La route est encore longue pour qu’ils entendent ce que je leur dis, ce n’est pas facile. Mais ils surfent déjà sur cette vague. Ma voix ne les atteint pas encore, mais ils sont déjà quelque part au loin.

Je les remarque déjà. Ils se rapprochent. Peut-être vivrai-je jusqu’au moment où nous pourrons vraiment parler sérieusement non seulement de la façon de sortir de l’état actuel, mais aussi de la façon d’en construire un nouveau et d’atteindre rapidement, facilement, le degré de l’Homme.

Ce degré ne s’applique pas du tout à la Terre ! Il commence sur Terre à partir de notre corps animal, mais il n’a rien à voir avec un nouveau monde. L’homme se retrouve dans le monde supérieur, en dehors de notre univers, là où une étincelle de Lumière a pénétré dans le monde matériel et l’a créé.

C’est par ce trou que l’étincelle de Lumière est arrivée jusqu’à nous, et nous devons en ressortir. Nous regarderons alors notre monde de loin et nous verrons : « Il s’avère que c’était notre mère ! Nous sommes nés et nous sommes sortis dans ce monde supérieur ! »

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Traitement de l’addiction à Internet » du 03/11/2012

C’est notre monde

962.7Question : Comment ne pas devenir fou à cause des infos ?

Réponse : Personnellement, je les écoute. Cependant, cela dépend desquelles. En principe, elles ne me rendent pas fou. Je comprends que c’est notre monde et qu’aujourd’hui, il doit encore suivre cette trajectoire.

Mais j’espère que dans un avenir proche, le monde se dessaoulera et commencera à comprendre comment mieux se comporter, quelle forme prendre et quel type de relations construire.

Je pense que tout ce qui se passe actuellement va secouer le monde et que les gens vont ressentir le besoin de mouvements positifs mutuels.

Extrait de KabTV, « Attaque éclaire de questions et réponses » du 06/01/2023

Qui donnera confiance à une personne dans la vie ?

220Question : En règle générale, pour exister, une personne a besoin d’un travail. Avec l’argent gagné, elle peut manger, se vêtir, payer différentes factures, etc. Elle ne peut donc pas s’imaginer sans travail.

La principale crainte d’une personne est de perdre son emploi. Lorsqu’elles le perdent, beaucoup sont même prêtes à se suicider car elles sont tellement dépendantes de la matérialité. Qu’est-ce qui va la remplacer ? Qui la compensera ? Qui donnera à une personne la confiance nécessaire dans la vie ?

Réponse : Seule une société créée sur la base d’une éducation intégrale le fera. Nous créons ces communautés. Nous pouvons enseigner les gens par le biais d’Internet, de la communication virtuelle et de la télévision. Nous avons toutes les opportunités pour cela. Il suffit de nous donner une chaîne mondiale et nous sommes prêts à réaliser tout cela, même aujourd’hui.

Nous serons en mesure d’expliquer aux gens où la nature nous dirige et que le travail spirituel n’est pas un caprice, ni le mien, ni le vôtre, ni celui de quelqu’un d’autre. C’est une loi de la nature. Nous voyons comment les scientifiques commencent progressivement à découvrir la même chose. C’est-à-dire que nous avons quelque chose sur quoi nous pouvons compter. Il y a de grandes, de merveilleuses perspectives.

C’est pourquoi j’espère un avenir radieux et non une solution terrible aux problèmes qui aboutira toujours au même résultat mais avec beaucoup de sang versé.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Si vous avez perdu votre emploi » du 13/03/2014

Dans un seul cœur, dans un seul désir

944Question : Quelle est la barre que nous pouvons atteindre dans notre union, dans cette inclusion dans les amis, pour ces quelques jours qui sont maintenant devant nous ?

Réponse : Je pense qu’il faut simplement que nous ressentions vraiment que nous pouvons être dans un seul cœur. Cela me semble être la chose la plus importante : dans un seul cœur !

Il est même purement spéculatif d’imaginer que nous sommes dans le même cœur, dans le même désir, et qu’il n’y a pas d’autres désirs, mais qu’il n’y en a toujours qu’un seul, et que nous nous y dissolvons tous. Ce désir sera celui à l’intérieur duquel nous ressentirons le Créateur.

Question : A quoi devrait penser chaque ami qui est venu au congrès ou qui est assis devant son ordinateur pendant tout ce temps ?

Réponse : Il devrait penser à la façon dont il peut se perdre et être avec nous. Il suffit de s’abandonner et de se dissoudre en nous.

Extrait du Congrès « Arava » en Europe (Lituanie 2022), Leçon n°1 du 22/07/2022

Une nouvelle forme de pouvoir sur l’individu

448.8Question : Aujourd’hui, à l’ère du néolibéralisme, le pouvoir de l’État sur l’individu s’amenuise progressivement. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose pour le développement de l’humanité ?

Réponse : Je ne pense pas que le pouvoir diminue car l’État n’abandonne pas ses positions, son pouvoir, et ne les transfère pas à l’individu.

Commentaire : Mais l’individu se sent plus libre qu’il y a quelques centaines d’années.

Ma Réponse : Il se sent ainsi uniquement parce qu’il invente sans cesse toutes sortes de machines mécaniques, de jouets, d’outils qui lui donnent l’illusion de la liberté, mais rien de plus. Sommes-nous libres ? Aujourd’hui, je dépends de tout le monde : on m’écoute, tout le monde peut voir où je suis, ce que je suis, etc. Où est cette liberté ?

Commentaire : De toute façon, il y a quelques centaines d’années, tout dirigeant pouvait faire ce qu’il voulait d’un individu sans aucune sanction. De nos jours, cela n’existe pas dans les pays démocratiques.

Ma Réponse : Cela ne veut rien dire. La liberté que nous avions auparavant a pris une forme différente aujourd’hui. Mais cela ne signifie pas que nous sommes libres. De même que vous laissez un enfant s’échapper de vos bras, il court sur la pelouse et il lui semble qu’il est libre. Mais vous le surveillez.

En d’autres termes, la nature de l’homme n’a pas changé, seul le pouvoir sur les gens a pris d’autres formes, encore plus définies, rigides et restrictives. Ils vous observent, ils voient clair dans votre jeu !

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 22/03/2022