Category Archives: internet

Je suis encore jeune

630.2Question : Bientôt vous aurez 75 ans. Vous êtes une personne très joyeuse, positive et agréable en permanence. On peut voir que vous avez une bonne énergie interne. Avez-vous des conseils pour vous réveiller en étant joyeux et de bonne humeur ?

Réponse : Je ne peux pas donner de conseils car j’ai un travail particulier. Je me réveille à une heure et demie du matin et à partir de trois heures du matin, je donne officiellement des cours par Internet à des milliers d’étudiants dans le monde entier.

Question : Pourquoi cela se passe-t-il la nuit ?

Réponse : Pour que personne ne vienne interférer et distraire les gens des cours. De plus, il ne fait pas nuit partout. Mes étudiants vivent littéralement sur tous les continents et ils se connectent tous à nous. C’est peut-être pratique pour certains et pas très pratique pour d’autres. Mais il a été établi de cette manière de génération en génération que la Kabbale soit enseignée la nuit.

Question : Quand vous reposez-vous ? Le sommeil est un besoin physiologique et vous en avez besoin.

Réponse : Après la leçon, de six à sept heures du matin, je dors pendant environ une heure, parfois même une heure et demie. Ensuite, je me couche entre huit et neuf heures du soir. Après de nombreuses années, je me suis adapté à cet horaire et je ne peux pas faire autrement.

Commentaire : Votre exemple montre que si quelqu’un s’engage à faire quelque chose et comprend pourquoi il le fait, il peut s’adapter à n’importe quel rythme de sommeil. Et sa santé ne décline pas et il reste en excellente forme physique et mentale.

Ma Réponse : Je suis encore jeune. Je n’ai que 75 ans.

Extrait de « Les Rencontres avec la Kabbale » sur KabTV, le 29/07/2021

L’importance d’un bon environnement

530Question : Quel est le meilleur endroit où vivre pour une personne qui étudie la sagesse de la Kabbale ? Dans quel pays ? Dans quel environnement ?

Réponse : L’environnement a certainement de l’importance. Vous devez avoir 10, 20, 30 personnes qui étudient la même chose à vos côtés. Mais la condition préalable à cela est une bonne connexion Internet.

Question : Il existe de nombreux programmes et des vidéos sur la géographie spirituelle qui parlent de la Terre d’Israël, des forces spéciales à cet endroit, etc. Y a-t-il quelque chose là-dedans pour un débutant ? Doit-il venir en Israël ?

Réponse : Il n’y a rien là-dedans, ni pour un débutant ni pour quelqu’un d’avancé. Rien du tout ! Il est seulement important d’avoir le bon environnement qui fait la même chose que lui, et une bonne connexion.

Extrait de « La Kabbale Expresse » sur KabTV, le 19/07/2021

Vous devrez toujours apprendre

251Le Livre du Zohar : Cependant, bien que ces sept saints Havalim soient la subsistance du monde, en face d’eux se trouvent sept Havalim d’où sortent tous les Dinim [jugements] du monde et qui se répandent pour punir les gens et les corriger afin qu’ils empruntent le bon chemin.

Punir les gens signifie qu’une personne voit ses déceptions, ses échecs, ses maladies et tout le reste, et cela la corrige à coup de bâton pour qu’elle atteinge le bonheur, comme on dit.

Bien sûr, ce n’est pas la meilleure façon de se sortir de tous nos états insensés. Mais si nous ne voulons pas apprendre à être de gentils enfants, alors nous sommes punis pour que nous avancions. Que peut-on faire ? Nous devrons toujours apprendre. Nous n’avons pas d’autre choix.

Commentaire : Le fait est que je veux vraiment apprendre, mais je veux apprendre correctement.

Ma Réponse : C’est exact. Même dans le domaine de la diffusion de la Kabbale elle-même, il y a beaucoup de problèmes : il faut encore l’adapter au monde, aux gens, la traduire en de nombreuses langues, la rapprocher des femmes, des enfants, des personnes âgées, la présenter correctement, selon l’humeur de la personne, selon sa spécialité, selon ses qualités.

C’est-à-dire l’adapter autant que possible à tout le monde pour que chacun voie : « Oh ! Ce livre parle de moi ! Il parle de la façon dont je peux me changer un peu et tout ira bien rapidement. »

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°13, sur KabTV

Texte imprimé, support audio ou vidéo?

219.01Question: Y a-t-il une différence dans la façon de lire un livre ou un autre? Par exemple, le Talmud des dix Sefirot ou le livre du Zohar.

Réponse: Comme dans toute science, il existe certaines règles et approches ici. Au cours des 30 années de fonctionnement de notre organisation, nous avons beaucoup fait à ce sujet.

J’ai publié mon premier livre en 1983 et je l’avais écrit deux ans plus tôt. Aujourd’hui, il existe d’autres médias en plus du texte imprimé, mais cela reste le principal.

Par conséquent, vous pouvez écouter toutes mes conférences et tous mes cours – et il y en a beaucoup, des milliers – en format audio ou les regarder en format vidéo, c’est-à-dire en ayant pleinement l’impression d’être présent à la leçon, en classe et voyez comment tout cela se passe. Nous faisons ces enregistrements depuis vingt ans.

J’ai été l’une des premières personnes du pays à avoir créé mon propre site Web: kabbalah.info.

Question: Cela concerne les leçons. Et les livres? Y a-t-il une différence entre les recevoir via d’autres médias ou lire un texte imprimé?

Réponse: En fait, nous ne lisons pas mes livres. J’enseigne uniquement à partir de sources originales, des œuvres du Baal HaSoulam et du Rabash. Et les livres écrits autour de sources primaires sont pour tout le monde.

Les sources primaires que nous étudions sont destinées aux personnes qui commencent à étudier la Kabbale. Elles leur présentent mieux cette science.

Une personne qui commence à lire ces livres, voit que la Kabbale l’invite à se familiariser avec le monde dans lequel nous existons mais que nous ne ressentons pas.

Il existe en dehors de nous, il nous influence et nous l’influençons. Nous respirons en quelque sorte avec, travaillons à l’unisson. Tout ce que je fais est donné d’en haut. Même les mouvements que je fais avec mes mains maintenant, ainsi que mes pensées, sont contrôlés d’en haut.

Ayant également construit une certaine attitude envers le monde supérieur, je peux également l’influencer, c’est-à-dire entrer dans une connexion correcte avec lui, ressentir ce que le système supérieur veut de moi et comment je peux changer mon destin.

Question: Supposons qu’une personne lise une source principale ou l’écoute en audio. Il y a des insertions musicales, des pauses, etc. Quel format l’influencera le plus?

Réponse: Cela dépend de la personne. Si elle étudie correctement, peu importe le format qu’elle utilise. Tout cela la mènera à un concept commun. C’est la même chose que lorsque nous regardons un tableau; ses couleurs et sa composition nous influencent tous ensemble. Nous ne savons peut-être même pas comment.

From KabTV’s “Questions à propos des livres de Kabbale” 22/10/19

Ce à quoi vous devez penser à chaque minute

204Question: Un élève a écrit: « J’ai vu une vidéo sur YouTube » intitulée : Comment surmonter la honte? « Dites-moi, s’il vous plaît, que dois-je faire? À cause du coronavirus, j’ai perdu mon entreprise et je suis surendetté; je loue un appartement et j’ai un petit enfant. Comment ne pas perdre mon humanité? Avec le stress, la dépression, les crises de panique et l’insomnie, comment gérer une situation de vie passablement difficile? Vous avez décrit avec précision mon état d’esprit.

Réponse: Je vous conseille de tout mettre en veilleuse et d’agir absolument mécaniquement, rationnellement. Ce que la vie exige de moi aujourd’hui, je dois le faire, sans faire attention à ce qui va se passer après-demain et même, peut-être, demain. L’essentiel, c’est aujourd’hui! Comprenez-moi bien, et vous comprendrez alors comment notre monde vous apparaitra.

Nous ne devons pas penser à demain ou après-demain, nous ne devons pas faire de plans sur la comète. Nous devrions simplement réfléchir à la façon dont nous pouvons à chaque instant être utiles à nous-mêmes et à nos proches, et si nous avons la bonne compréhension du monde futur, le partager en quelque sorte avec les autres.

Restez aussi simple que possible, sans fabrications trop raisonnables et philosophiques,.

Et vous verrez un nouveau chemin, le long duquel vous pouvez marcher en toute sécurité, comme dans un parc, et personne ne vous dérangera. Et si vous êtes dérangé, plongez plus profondément dans cette voie. Vous verrez comment tout se résoudra et fera place à une vie plus simple. Et ainsi vous sortirez de tous ces problèmes.

L’essentiel est de vivre sans complication à notre époque, dans cette pandémie. Et cette attitude vous mènera aux pensées et aux actions les plus sages.

Tiré de « l’actualité avec Michaël Laitman » de KabTV 01/02/21

21e siècle: regarder la racine du problème

200.01Question: Le livre « 21 Leçons pour le 21st siècle » de Youval Noah Harari parle des défis auxquels l’humanité devra faire face dans les années à venir.

Il y décrit un chômage de masse, des défis technologiques, politiques et environnementaux, des armes nucléaires, un changement de valeurs, une ère d’incrédulité ou une époque de post-vérité, des guerres de masse, un changement d’éducation et une désorientation constante dans le futur. L’auteur estime que les anciennes croyances, sur lesquelles le monde se basait jusqu’à récemment, se sont déjà effondrées, mais rien n’est encore venu pour les remplacer. Nous ne savons pas où aller, quoi faire, quelles compétences acquérir. Où cela peut-il mener?

Réponse: Je ne considère pas ces défis comme une menace directe pour l’humanité car elle fait face à un objectif commun plus sérieux: s’élever au-dessus de sa nature qui nous détruit constamment. Au XXe siècle, nous avons traversé toutes sortes de révolutions techniques et technologiques et deux guerres mondiales, mais cela ne nous a pas sauvés. Nous avons atteint l’informatisation et des percées technologiques, mais même cela ne nous ai pas favorable. Nous voyons que notre égoïsme tue simplement l’humanité, élève de nouvelles élites, et elles, comme une hydre, dévorent tout autour.

Par conséquent, nous devons nous pencher sur la racine du problème. Nous pouvons changer mille fois les technologies sociales, politiques, quoi qu’il arrive, mais après un certain espoir d’une sorte de «panacée», nous nous retrouvons à nouveau perdants car notre égoïsme, comme un «serpent», conquiert tout et nous ne laisse rien…

Par conséquent, toutes les technologies et les progrès dans n’importe quel domaine nous conduiront toujours à la déception dans notre développement. Il semblait que nous pouvions rendre l’humanité heureuse, digne des fruits de notre développement, mais nous voyons qu’au contraire, elle se sent toujours plus profonde, affamée, injustement démantelée en pays, nations et classes. Du coup, on se retrouve à nouveau face à une grande désillusion. Par conséquent, nous devons prendre notre objectif principal, la nature égoïste de l’homme, et voir comment nous pouvons le corriger. Sans cela, tous les principes ou causes de nos malheurs ne mèneront à rien. Nous devons regarder exactement à la racine.

D’une conversation relative à “Les défis du 21ème siècle. Introduction” 24/4/19

Aurons-nous besoin du monde physique ?

630.2Question : Au cours des dernières décennies, nous avons vu que la technologie est en avance sur nos normes morales. Pourquoi la nature nous permet-elle de développer la technologie plus vite que nos valeurs morales ne croissent ?

Réponse : Afin de reconnaître le mal de la nature humaine et de commencer à le corriger.

Question : De plus en plus de jeunes préfèrent vivre dans la réalité virtuelle. Ne pensez-vous pas qu’il soit possible de plus du tout avoir besoin du monde physique dans un proche avenir ?

Réponse : Non, nous en aurons besoin. Nous ne pouvons pas appuyer sur un bouton et dire que nous annulons ce monde physique. Même si nous le voulions, nous ne pourrions pas le faire. Nous aurions encore à maintenir notre existence physique d’une manière ou d’une autre.

En principe, toutes nos pensées peuvent être concentrées dans le monde virtuel. Cependant, cela ne prendra qu’une courte période de temps dans le processus de reconnaissance du mal de notre nature afin de comprendre où il nous a conduits. Nous sortirons de cet état et arriverons à la forme correcte.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/10/2020

Séparés par des écrans d’ordinateur

962.7Question : Actuellement, la nature nous a séparés avec le coronavirus ainsi que les écrans d’ordinateurs. Nous développons une sorte de réalité virtuelle. Quelle est la prochaine étape du niveau de communication entre nous ?

Réponse : Lorsque nous comprenons que dans la connexion correcte entre nous, pas la connexion Internet, mais avec des sentiments corrigés, nous pouvons créer une forme d’unité qui nous permettra de ressentir la couche cachée de la nature, alors nous commencerons à découvrir la nature sous sa vraie forme.

Question : Il est clair que la communication physique entre les personnes est beaucoup plus difficile que celle virtuelle car elle nécessite de l’énergie et de l’attention. Il est beaucoup plus facile de contacter les autres via des écrans. Une fois que nous apprendrons à communiquer à travers les écrans, serons-nous capables de communiquer physiquement à un niveau différent ?

Réponse : Peut-être. J’espère que c’est ce qui va se passer. Je peux voir d’après la diffusion de la Kabbale dans le monde que c’est ainsi que nous nous développons.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/10/2020

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Dialoguer avec soi-même

568.01Question : Ce n’est un secret pour personne que 95 à 99% du temps, nous le passons dans le dialogue interne avec nous-mêmes. Les scientifiques affirment que, d’une part, c’est mauvais parce qu’une personne y dépense une énorme quantité d’énergie. En revanche, sans une telle réflexion, il est impossible d’absorber l’expérience qu’une personne acquiert tout au long de sa vie.

Comment peut-on arrêter ce dialogue interne ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de l’arrêter. Au contraire, c’est ce dialogue interne qui favorise la croissance de l’homme en un être humain. La seule chose que nous devons faire est de vérifier d’où nous obtenons de la motivation, de quelles sources, livres, télévision, etc.

Je suis favorable à ce qu’une personne vérifie toujours ce qui la touche, quelles sources d’informations scientifiques, sensorielles, techniques ou autres peuvent en fin de compte la former et l’influencer correctement.

Et le plus important est l’environnement : les amis, les collègues et les connaissances. Il faut bien vérifier avec qui on communique afin de pouvoir se développer sous la bonne influence qui lui montre le chemin vers une bonne connexion avec les autres. Quoi que ce soit, c’est ce qui prévaut.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 27/09/2020