Category Archives: internet

La foi dans le monde futur rend-elle la vie plus facile ?

Question : Si tout le monde disait que l’âme est la chose la plus importante et que le corps n’est rien, les gens auraient probablement une attitude différente face à la mort ?

Réponse : Il n’y a pas de doute.

Question : Pourquoi ne le font-ils pas ?

Réponse : Premièrement, parce que personne dans la population en général ne ressent cela, et deuxièmement, cela est anti-égoïste. Après tout, si c’est dirigé contre l’égoïsme, alors qui veut s’y opposer ?

Ici, il est nécessaire de penser, de faire des efforts, d’agir d’une manière ou d’une autre, d’organiser quelque chose. Que vais-je en tirer ? Rien dans ce monde : pas de nourriture, pas de sexe, pas de famille, pas de gloire, pas de connaissance.

Question : Il est probablement plus facile pour une personne de vivre avec ce que les religions pensent à propos de l’existence d’un monde futur. Mais à quel point l’espoir qu’il y ait quelque chose quelque part améliore-t-il psychologiquement la vie d’une personne ?

Réponse : Aujourd’hui, pour améliorer psychologiquement la vie d’une personne, il n’est pas nécessaire d’être religieux.

Nous voyons les religions s’estomper progressivement. Récemment, de nombreuses personnes non religieuses sont apparues qui méprisent les différentes croyances populaires, car les religions ne répondent pas spécifiquement à nos questions.

Si une personne a besoin de transformer un peu cette vie, elle a Hollywood, Internet ou autre chose. C’est suffisant pour elle. Elle se créera n’importe quel monde illusoire.

Qu’y a-t-il après la mort ? Personne ne le sait. Par conséquent, une personne ne croit plus en cela. Son ego a dépassé ces récits et ne peut plus croire, encore moins sacrifier son temps et son intelligence.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/12/2018

Quel est l’avenir des villes ?

Question : Quel avenir attend les villes ?

Réponse : Dans le futur, grâce au développement des technologies de la communication, l’humanité ne se concentrera pas dans de grandes villes mais se répandra.

De nombreuses personnes pourront travailler à domicile et tous leurs biens seront livrés. La maison sera une chambre à coucher, un bureau et, en général, un endroit où une personne passe le plus clair de sa vie. Les concepts de « centre ville » et de « cœur de la ville » disparaîtront du monde et nos villes prendront une forme large et équilibrée.

En outre, j’espère beaucoup ceci : dès que l’humanité réalisera que ses relations universelles devraient être altruistes, les villes seront également réformées selon cette nouvelle voie ; tout ira dans l’intérêt d’une personne afin qu’elle puisse se préoccuper de la société et la société s’occupera de tout le monde. Cela entraînera de très grands changements dans les structures de la ville.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, le 09/09/2006

De chiens de garde à chiens tout court : comment les médias sont devenus une imposture

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/11/20/de-chiens-de-garde-a-chiens-tout-court-comment-les-medias-sont-devenus-une-imposture/

L’immunité à Facebook

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de Marketwatch) :  » Facebook pourrait finir par perdre une grande partie de ses 1,2 milliards d’utilisateurs en trois ans selon une étude de l’Université de Princeton qui a cité « la dynamique de la maladie comme une catastrophe à venir du réseau social .

 » L’étude menée par deux docteurs Joshua Spechler et John Cannarella de Princeton, a créé la surprise en spéculant que le plus grand réseau social du monde pourrait perdre ’80 % de sa base d’utilisateurs de pointe »entre 2015 et 2017. …

 » Facebook, affirment-ils, est une idée, une mode qui, comme une maladie, peut se propager – et puis finalement disparaître. Ils ont cité la montée et la chute de MySpace.

« Les idées, comme les maladies, sont montrées pour devenir contagieuses entre les gens avant de finalement s’éteindre », écrivent-ils. …

«Si le modèle de la maladie tient à penser que Facebook devra évoluer/muter afin de commencer une autre courbe ou il s’éteindra. Il doit vaincre le cycle d’immunisation » .

Mon commentaire: Par son plan, la nature nous pousse à l’objectif ultime, à la forme de l’unité, de la similitude à elle. Ce n’est que de cette manière que les futurs moyens intégraux de communication survivront et prospérerons

Le futur est-il sur Internet?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Depuis plusieurs années, je suis impliqué dans la diffusion via Internet. A partir de ce cours que nous faisons actuellement, la sensation est qu’il s’agit d’une occupation absolument inutile par rapport à la diffusion physique. Puis-je laisser le travail de diffusion sur Internet et m’impliquer dans des activités plus prioritaires ?

Réponse: Je ne pense pas que nous devrions abandonner Internet. Il est préférable d’essayer de trouver des formes et des lieux qui seront plus utiles.

Malheureusement, Internet devient peu à peu  » terne  » et commence à se tuer. Les gens sont de plus en plus stupéfaits, les jeunes sont de plus en plus stupéfaits, la plupart d’entre eux se satisfont de messages courts. L’image virtuelle de communication est des expressions courtes et limitées. Je ne pense pas qu’elle ait un grand avenir.

Il y aura peut-être une percée technologique et nous commencerons à communiquer par voie électronique afin que nous puissions fournir mutuellement toute la plénitude de la communication, sans limitation de taille ou de temps. Il suffit d’appuyer sur un bouton et nous serons en mesure de communiquer directement avec de nombreuses personnes, avec toutes sortes de groupes, de voir tout le monde et se sentir les uns les autres comme si nous étions assis ensemble autour d’une seule table. Tout doit être simple et facile.

Si les moyens techniques nous donnent l’illusion de communication naturelle, alors il y a un avenir pour Internet. Dans l’intervalle, en dépit de tout cela, il va dépérir. Les gens s’y intéresseront de moins en moins, il va commencer à expirer. Après tout, nous sautons sur Internet comme sur toutes les innovations, pensant que cela va remplir tout le vide en nous. Pourtant, il ne le remplit pas.

Par conséquent, en dépit de la primitivité de la génération qui ne veut pas travailler ou étudier, les gens tout simplement « broutent » sur Internet sans rien faire, en désespoir de cause. Personne ne s’ implique en eux, en attendant, nous ne pouvons pas les impliquer dans l’éducation intégrale et il n’y a pas de programmes gouvernementaux répondant à cette préoccupation.

Mais fondamentalement, cela ne durera pas longtemps. Cela doit atteindre soit une percée technologique où il sera plus facile pour nous d’aller vers les gens et les  influencer émotionnellement soit les gens vont simplement abandonner ce moyen de communication, car ils n’y trouveront pas de sens. Aujourd’hui, personne ne prête attention à ce qui est écrit sur l’Internet. Qui s’intéresse à une opinion ? Qui lit cinq cents réponses à certaines absurdités ? Les gens sont fatigués, non seulement de la lecture, mais aussi d’exprimer leur opinion.

Je recommande de ne prêter aucune attention particulière à l’ Internet et ne pas penser que ce sera un engagement de longue durée. L’humanité sera très rapidement le remplacer.

D’une discussion sur  laDiffusion 17/10/13

Surmonter la distance

Dr. Michael LaitmanQuestion: Mon amie, qui vit en Suisse, est venue à Moscou et s »est retrouvée accidentellement dans un atelier intégral qui a été organisé en ligne par Perm. Elle est rentrée chez elle et m’a écrit  une semaine plus tard pour me demander, «Avez-vous un tel groupe en Suisse? » Après y avoir partiticpé une fois, elle en a développé une nécessité. Que pouvons-nous faire avec les gens qui voudraient poursuivre leur éducation intégrale?

Réponse: Vous ne pouvez pas transmettre immédiatement la méthodologie intégrale à longue distance. Tout d’abord, vous devez être d’accord avec un groupe qui veut étudier, aller dans la ville ou  dans le pays où ils vivent, donner une formation intensive, par exemple, pendant dix jours, le soir et ainsi les mettre à niveaux, comme vous accorder un instrument, à son intégral mutuel, de sorte qu’il produise un bon accord, l’harmonie. Et puis, vous pouvez prolonger la communication à longue distance et leur rendre visite de temps en temps.

De Kab TV « au fil du temps » 17/09/13

L’application pour la Portion de la Torah pour Android, Ipad et Iphone

Torah-Portion-banner-100x65_previewCi-dessous la description de l’application sur la portion de la Torah nouvellement disponible pour les smartphones.
Les commentaires de Dr. Michael Laitman sur la portion hebdomadaire de la Torah sont en proie à des notions novatrices qui examinent l’histoire juive d’une manière différente et rafraîchissante.
Chaque semaine, il y a des mises à jour avec les dernières connaissances sur la portion hebdomadaire de la Torah. Ces idées proviennent de la sagesse du Livre du Zohar, du Midrash, et d’autres sources juives et sont enrichis avec des extraits scientifiques et historiques.
Choisissez la façon la plus confortable pour obtenir la portion hebdomadaire de la Torah commentée par le Dr. Laitman à votre diposition chaque semaine en utilisant le lien ci-dessous: en anglais uniquement
Téléchargez l’application

Les prévisions pour les communications dites mortes

Dr. Michael LaitmanOpinion (Sergei A. Kravchenko, psychologue à l’Université d’Etat de Moscou): «Nous définissons la communication dite « morte » comme  la communication des étrangers par téléphone, par emails, Internet, et autres méthodes. Contrairement à la communication en direct, la communication morte ne constitue que les structures rationnelles chez les humains, sans affecter les sphères émotionnelles de l’esprit, et provoque l’aliénation de personnes.
«Les gens passent plus de temps à regarder la télévision, au téléphone, sur l’ordinateur, et à des réunions. Dans le même temps, ils essaient de se débarrasser des émotions qui, à cause des médias, sont remplies de divertissement léger. L’effondrement de la culture crée les conditions préalables pour que la jeune génération devienne ignorante. La ligne mince entre la morale et l’éthique, la conscience et la loi, me bien et le mal, l’amour et la haine conduit à la domination des forces négatives. La prévalence de la communication morte sur la communication en direct est planétaire dans la nature ».
Mon commentaire: Il ne fait aucun doute que l’absence de communication sincère en direct exerce une influence négative tant sur la psychologie et la physiologie humaine. Mais il est possible de corriger ce pas par une formation psychologique, qui ne fonctionne plus comme le montre la pratique, mais grâce à l’introduction de l’éducation intégrale: C’est ce qui va apporter de la chaleur, la participation et la confiance dans le monde, à tout le monde.

Quand est-ce que le contact spirituel commence?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que le contact physique est important pour un élève qui rencontre rarement le professeur kabbaliste et les autres amis?
Réponse: Le fait est que l’étude par correspondance ou virtuelle est une chose nouvelle. Habituellement étudier par correspondance dans une université n’est pas considéré comme une chose très sérieuse.
Quand il s’agit de la sagesse de la Kabbale, il y a même une question plus grave, car il doit y avoir un contact entre l’enseignant et l’élève au moins une fois dans une vie. Il leur permet de se connecter d’abord, puis d’agir déjà de loin, en développant le sentiment du contact entre eux. Mais s’il n’y a jamais eu aucun contact, c’est très compliqué.
Après tout, les témoins sont ceux qui voient et pas ceux qui écoutent, même devant un tribunal ou ailleurs les gens demandent: «Avez-vous vu ou entendu? » Donc un vrai témoin est quelqu’un qui a réellement vu des choses.
Par ailleurs, au cours des réunions il y a contact entre moi et le public, alors que les gens dans le public se connectent également entre eux essayant d’être un tout et ce n’est qu’alors que nous pouvons révéler l’état supérieur. Mais quand une personne étudie virtuellement et est quelque part toute seule ou avec quelques amis, ce n’est pas assez.
Ainsi les rassemblements massifs où je suis également présent devraient avoir une très forte impression qui ne peut pas être ressentie virtuellement. Par conséquent, je dois aller à des congrès. Il n’y a pas d’autre moyen, c’est comme ça que cela devrait être.
Nous ne devons pas sous-estimer le contact physique, puisque le coefficient d’intérêt de ce que cette action entraîne est grand. C’est pour cette raison que notre monde a été créé sous une forme physique, puisque c’est à ce niveau que le contact spirituel commence, nous allons donc faire pour le mieux et nous allons tous nous rencontrer.
De la leçon Virtuelle 02/06/2013

Grandir pour atteindre le sens de la communauté

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand les gens interagissent les uns avec les autres sur Internet, dans le cadre d’un même projet, ils contribuent à la cause commune, ne voyant pas ni ne comprenant vraiment avec qui ils communiquent, mais ils se sentent juste grâce à la contribution de tout le monde.
Réponse: Si de cette façon, ils peuvent arriver à se sentir les uns les autres, alors la connexion virtuelle est utile. Ensuite, elle peut leur donner quelque chose. La question est de savoir comment directement, sérieux et sincèrement les gens essaient de s’unir. Et s’ils ont la possibilité de le faire, après tout, il doit y avoir un certain lien: vocal, verbal, textuel. Comment s’exprime t-il? De plus, le fait qu’ils ne se voient pas peut être encore mieux.
La chose principale est d’atteindre le sens de la communauté, de se sentir les uns les autres.
De « La sagesse de la foule» 06/05/13 de KabTV