Category Archives: internet

La baisse de l’audience de Facebook

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (à partir de RT.com): «L’ascension de Facebook ayant abouti à une domination mondiale a ralenti au cours des derniers mois, le géant des médias sociaux a eu du mal à garder les utilisateurs confrontés à des options toujours croissantes en ligne.
« Au cours des six derniers mois, quelque neuf millions de personnes aux États-Unis et deux millions au Royaume-Uni ont quitté le site du réseau. Au cours du mois dernier, seuls six millions de Américains ont décroché, une baisse de quatre pour cent, selon un rapport de The Guardian citant le cabinet d’analyse SocialBakers.
« Les Américains passent également moins de temps à partager de leur expérience, avec des gens parcourant Facebook en moyenne 121 minutes par mois en Décembre 2012, puis 115 minutes en Février de cette année. »
Mon commentaire: Tout dans le monde a sa propre vie, parce que notre désir se développe quantitativement et surtout qualitativement. Sans aucun doute, les gens vont se fatiguer et trouveront la limite des réseaux sociaux comme étant une satisfaction, comme dans le passé, ils se sont fatigués de la télévision.
Tout cela nous amène à la nécessité d’une communication «interne» à travers un réseau naturel commun qui relie nos désirs et pensées. Mais pour cela, nous devons cesser de nous « gonfler » les uns les autres dans les réseaux sociaux et de nous découvrir et de nous rapprocher.

Les médias détruisent les communautés humaines

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de Stanford): «des chercheurs en génie à l’Université de Stanford ont mis au point un modèle mathématique qui permet de démontrer ce qu’il y a derrière le fossé grandissant dans la société américaine. Ils ont utilisé les connaissances nécessaires pour créer des systèmes sociaux basés sur Internet qui s’opposent à la polarisation. …

« La théorie sociologique qui prévaut, connue sous le nom d’homophilie, est que, «similaire recherche similaire. » Ceux qui ont des opinions similaires ont tendance à se regrouper et à renforcer les opinions qui au fil du temps deviennent plus divergent du centre. C’est le modèle de la chambre d’écho qui semble se valider à l’ère d’émissions de radio, des nouvelles câblées et de l’Internet.

« Selon cette théorie, nous sommes polarisés précisément parce que nous avons une plus grande capacité de choisir nos réseaux sociaux et de nouvelles sources. Nous adaptons étroitement nos sources d’information en les sélectionnant en fonction de la façon dont elles reflètent étroitement nos propres goûts.

«Les modèles mathématiques qui tentent d’utiliser l’homophilie pour expliquer la polarisation sont cependant cependant limité,. La plupart sont basés sur quelque chose de connu sous le nom de modèle de Groot, qui suppose que les gens se forgent une opinion d’une manière qui minimise les désaccords au sein de l’ensemble de leur réseau d’amis et de relations. En conséquence, l’opinion d’un individu converge progressivement à une moyenne de celle de son réseau, selon la théorie. Le défaut de ces modèles est qu’ils prédisent que les opinions de la société dans son ensemble ne peuvent que devenir plus uniforme au fil du temps, ce qui entraîne une dépolarisation plutôt que la polarisation.

«Nous montrons que la répétition de la moyenne des opinions se traduit toujours par moins d’opinions divergentes, même dans des réseaux où les gens sont similaires d’esprit, dit Pranav Dandekar, candidat au doctorat en MS & E et co-auteur de l’article. «Vous ne pouvez pas créer des valeurs aberrantes en faisant la moyenne. » …

« L’équipe de Stanford a plutôt pris une approche différente, basée sur un phénomène bien connu dans le domaine des sciences sociales, appelé assimilation biaisée. Dans l’assimilation biaisée, les gens acceptent plus facilement des preuves qui appuient leur opinion et, de même, sont susceptibles de discréditer la preuve qui ne cadre pas. Plus précisément, les gens regardent des preuves concluantes d’une manière qui est la plus favorable à leur point de vue actuel.

«Il semble contre-intuitif que deux personnes arrivent à un avis plus divergents lorsque les informations identiques qui leur ont été présentées ne sont pas concluantes, mais c’est ce qui arrive», a déclaré David Lee, candidat au doctorat en génie électrique et co-auteur de l’étude . «On pourrait penser que voir des témoignages identiques produit plus de modération et accord, mais en fait, non. »

«Il semble que nous regardons le monde avec des œillères roses. Nous voyons ce que nous voulons voir et ignorons ce qui ne convient pas,  dit Dandekar.

Mon commentaire: Pas une seule personne n’est comme une autre et c’est pourquoi l’opinion de chacune est différente pour une chose. L’égoïsme n’est pas prêt à accepter un point de vue différent. Ainsi, à la suite de la communication, les opinions divergent. Plus nous nous développons, plus l’égoïsme grandit. Plus nous nous développons, plus l’égoïsme est diversifié. L’envie, la jalousie, la rivalité, autorité, et d’autres qualités égoïstes augmentent.

Et quant à notre époque, toutes les dépendances culturelles, économiques et autres du monde entier avec tous les autres se manifestent, alors les opinions négatives atteignent le point de la haine. La solution à ce problème n’est que dans l’éducation intégrale, l’amour mutuel, parce que la nature se manifeste de plus en plus comme une seule entité.

 

Un « choc des civilisations »

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de MIT Technology Review ): « Le modèle global de communication par courrier électronique reflète les lignes de fracture culturelles pensées pour déterminer de futurs conflits, disent les scientifiques en sciences sociales.

« En 1992, le scientifique politologue Samuel Hartington d’Harvard a suggéré que les conflits futurs seraient entraînés en grande partie par les différences culturelles. Il a ensuite tracé un nouvel ordre mondial dans lequel les peuples du monde seraient divisés en neuf civilisations culturellement distinctes. …

 

« Bogdan State à l’université de Stanford en Californie et quelques amis … ont analysé une base de données mondiale des e-mails, ainsi que leurs localisations, envoyés par plus de 10 millions de personnes dans l’espace d’une année. State et compagnie ont dit que le modèle des liens entre ces personnes reflète clairement les civilisations tracées par Huntington. En d’autres termes, la façon dont nous envoyons des e-mails est un reflet de la maille des civilisations qui est un important facteur des conflits futurs. …

« Ce résultat apporte la preuve d’une division du monde en blocs de civilisations suivants la théorie de Huntington », disent State et ses amis.

Mais il y a d’autres modèles aussi. ‘Les résultats (sans surprise) soutiennent l’idée que les décisions géographie, de transport et d’administration sont toutes déterminantes et importantes pour la communication entre les pays: la distance diminue la densité, comme le font les visas, tandis que les vols directs l’augmente’, affirment les chercheurs.

Et il y a des résultats surprenants aussi bien. Par exemple, une frontière commune entre deux pays réduit en fait la densité de la communication entre eux, peut-être en raison des tensions accrues. ‘Ces résultats curieux soulèvent la question de problèmes potentiels avec l’intégration européenne, ainsi que de la hausse du risque de conflit entre les pays partageant des frontières, ce qui peut conduire à moins de communication’, disent State et ses amis. »

Mon commentaire: l’égoïsme mondial et personnel ne cessent de croître et de devenir interdépendants, ce qui accentue encore les contradictions. Il est impossible de s’isoler. Nous ne pouvons que suivre la tendance, indiquée par la nature, c’est-à-dire, s’unir. Cela n’est possible que par le changement de l’être humain, par notre rééducation. Un procédé de correction de notre nature égoïste est offert: l’éducation intégrale et l’éducation des enfants.

 

Garantie mutuelle sur le Net

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qui permet à la puissance de la pensée d’aider une personne à transcender sa propre nature? Pourquoi le potentiel de la pensée collective est plus forte que notre nature?

Réponse: Nous existons en nature sur les niveaux du minéral, du végétal, et de la nature animée et rien de plus. Nos désirs sont généralement axés sur la nourriture, le sexe, la famille, l’argent, le respect, la domination et la connaissance. C’est notre nature.

D’un autre côté, je reçois la puissance de l’environnement qui est à un niveau supérieur, sur le plan spirituel. Si une pensée collective domine mon environnement, elle m’influencera à 100%.

Aujourd’hui, nous découvrons de tels phénomènes: les pensées qui errent dans le monde et passent d’une personne à une autre comme des virus. Elles ne se contentent pas de « flotter dans l’air », mais font en fait partie d’un réseau de connexion que nous ne pensons pas encore, même si elles nous relient très fortement.

Avant, au cours des premières étapes de notre évolution, le lien entre nous était faible et maintenant son influence se révèle plus fortement.

En conséquence, nous avons maintenant besoin d’une communication électronique: les téléphones cellulaires, les messages écrits, les e-mails, les vidéoconférences, les réseaux sociaux… nous n’avons pas encore pénétré le réseau, nous ne l’avons pas réellement atteint, mais nous avons déjà répondu à ses signaux et sommes attirés par la communication mutuelle. C’est la racine de la communication technologique moderne.

Bientôt, cependant, nous allons laisser tout cela puisque ce réseau prouve son inefficacité. Après tout, il n’y a pas de point dans la communication externe, des paroles vides, « Salut, comment ça va… » Notre désir grandit et le réseau général qui nous relie est de plus en plus révélé et à un certain point, nous voulons une communication de meilleure qualité. Ensuite, les gens vont quitter ce à quoi ils sont tellement habitués à ce jour. Ils commenceront à communiquer seulement que quand ils auront besoin, et abandonneront tout le « bavardage électronique » à la recherche d’un nouveau canal qui est au-dessus du discours ordinaire. Ils aspireront à une connexion interne.

Donc, si nous-nous influençons les uns les autres correctement, nous pouvons déjà utiliser le réseau entre nous. Après tout, les âmes sont brisées par rapport à elles-mêmes, mais pas dans Malkhout de Ein Sof (infini), et c’est ce que nous aspirons. Alors, quel est le problème? Malkhout nous est caché par un grand nombre de Masachim (écrans), mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas en lui. Plus nous réveillons le réseau général, plus on peut le faire fonctionner.

C’est ce que nous faisons à travers la garantie mutuelle. C’est pourquoi nous en avons besoin pour notre correction. C’est comme si on nous demandait: « Êtes-vous prêt à utiliser le réseau qui relie chacun d’entre nous pour l’amour du don d’une façon claire, correcte et appropriée? » Cette approche est généralement appelée « garantie mutuelle. »

Aujourd’hui, les gens sont plus proches de la reconnaissance de ce réseau que jamais. Ils sont près à y participer activement et consciemment, de sorte qu’ils peuvent ressembler au Créateur. Après tout, le « Créateur » est le réseau environnant qui est rempli avec la connexion infinie, c’est la façon dont le Créateur se révèle à nous.

Si je veux découvrir ce réseau à l’avance, je « réveille l’aube » par moi-même, en essayant d’ajouter l’effort et en ressentant une responsabilité de plus en plus grande envers le monde, envers l’ensemble de la réalité, y compris le Créateur. Si je ne suis pas prêt et n’aspire pas à progresser, alors le réseau qui est révélé « m’attrape par surprise. Il s’agit de la différence entre le « chemin de la Torah » et le « chemin de la souffrance. »

De manière générale, ce réseau avec l’ensemble des différents types de connexions, avec toutes les Lumières, et tous les détails de la perception et toutes les étapes de la révélation est appelé »Torah. » Par notre garantie mutuelle, nous l’activons et encourageons une plus grande révélation et cela touche tout le monde.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale 12/03/13, « Introduction au Livre du Zohar« 

Battre votre propre égoïsme

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai terminé le cours interactif et je fais partie d’un groupe virtuel. Est-ce nécessaire pour moi d’avoir un groupe physique ?

Réponse: Je comprends que les gens se soient déjà habitués à étudier en ligne. Il a là des amis, des professeurs, et un réseau – tout est connecté et il est en contact avec tout le temps.

Néanmoins, un groupe physique amène une personne à un nouveau niveau de relations car il lui montre qu’elle est plein d’égoïsme d’une façon bien plus claire, puissante et efficace qu’un groupe virtuel. Par conséquent, on doit rejoindre un groupe physique sachant à l’avance qu’il va falloir batailler non contre les autres personnes, mais son propre égoïsme pour pouvoir le comprendre, pour voir le serpent assis au fond de lui-même et comment il doit l’expulser de là.

Du Cours virtuel sur les fondements de la Kabbale, du 03/02/2013

 

Internet: Le miroir de l’humanité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Demain est la Journée internationale de l’internet sans crainte et il est consacré aux problèmes de l’environnement virtuel pour lequel les utilisateurs surfent en ligne. Surfer sur le net aujourd’hui implique de nombreux problèmes et des menaces tant pour les enfants que pour les adultes. Peut-on éclairer ce labyrinthe de ruelles sombres « ?

Réponse: Nous parlons de douleurs de l’enfantement. Internet est en effet un lieu de rencontre, tout le monde est le « marché commun. » Je pense que cela doit passer par la reconnaissance du mal, à travers un processus de nettoyage ; il devrait être compris mieux en soi et la raison pour laquelle il a été créé. En attendant, ce labyrinthe virtuel est comme le Far West, mais les gens peu à peu arrivent à maturité et systématisent ce « territoire ».

D’une manière générale, l’humanité se familiarise avec elle-même sur ce réseau. Il est comme un miroir, et dans l’ensemble, je pense que c’est un processus positif. Peut-être, il devrait être accéléré, mais nous devrions être prudents de ne pas le corrompre. Les corruptions sur le chemin ne feront que générer de nouveaux problèmes. Les gens veulent profiter de cet outil, mais ils ne peuvent pas le gérer. Ils finiront par atteindre la connaissance du mal et comprendre ce qu’ils doivent réellement faire.

Mais si le réseau est limité et réglementé selon l’ancienne façon ou s’il est coupé, il n’aidera pas. L’humanité est utilisée à des contraintes extérieures, alors que nous affirmons que les gens doivent être éduqués, que la limitation devrait venir naturellement de l’intérieur et non pas artificiellement de l’extérieur. À moins que les gens comprennent cela, aucune mesure contribuera à apporter un changement positif. Internet sera toujours un endroit où les gens évacueront tout le mal qu’ils ont les uns pour les autres. Cependant, si l’on prend soin des gens, alors ce réseau mondial fera l’objet d’un processus de guérison. Il n’y a pas d’autre moyen, c’est la seule solution.

Alors espérons que les gens vont l’atteindre dès que possible, puis l’Internet sera vraiment un endroit sûr.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du 04/02/13, « Un discours de conclusion du Zohar »

Rencontres des plus utiles

Question: Les désirs et pensées sont transférés à distance et chacun peut sentir la même influence. Alors, pourquoi se réunir? Qui y-a-t-il de spécial? Où est la différence?

Ma réponse: Nous sommes tous sous les mondes spirituels dans un état spécial appelé « notre monde », « ce monde ». Il est spécial parce que nous pouvons être en contact dans son champ sans être dans l’attribut de don sans réserve, mais dans la situation inverse : la déconnexion de la spiritualité, dans l’attribut de réception dans notre petit ego. Nous n’avons pas d’autre méthode, d’autres moyens de communication entre nous.
Comment pouvons-nous fusionner en un seul système, pour ressembler au monde spirituel?
Si nous, comme des enfants, jouions plus ou moins de manière véritable à ce jeu, alors nous commencerons par notre connexion à ressentir les forces supérieures qui nous gèrent au rapport à notre désir de lui ressembler. Comment pouvons-nous faire cela, si nous ne sommes pas connectés physiquement les uns aux autres? Malgré tout, nous devons être liés d’une manière ou d’une autre. L’internet ne nous donne pas l’illusion complète, la pleine possibilité d’être en contact. Il est utile dans les intervalles entre les réunions de ce genre, mais ces réunions sont très utiles aujourd’hui et ne peuvent pas être remplacées.
Il est tout à fait possible que dans l’avenir, quand il y aura un grand nombre de personnes qui sentent le monde supérieur et reliées entre elles, quand de telles « lampes » s’allument sur la surface de toute la terre par le contact entre des dizaines des personnes de « Bnei Baruch», alors ça sera plus facile pour tous les autre. Mais en attendant, ce réseau n’existe pas, il devrait être bientôt révélé.
Du cours virtuel, du 14/10/2012

Un pays merveilleux sur Internet

Dr. Michael LaitmanLa connexion détermine tout dans notre vie, et si nous y parvenons, nous réorganiserons notre vie entière, mais sans elle la vie ne vaut rien. Cependant une personne est paresseuse par nature et n’acceptera pas la connexion jusqu’à ce que la vie la saisisse à la gorge et qu’elle sente qu’il s’agit d’une question de vie ou de mort.

En effet, se connecter est contre notre nature, et nous sommes capables de nous élever au-dessus de notre nature uniquement sous la menace de mort. Mais comment pouvons-nous nous unir et parvenir à une belle vie avant que nous soyons sur le point de mourir? Cela n’est possible que grâce à l’environnement.

L’environnement peut faire de vous un criminel, mais il peut aussi vous transformer en une bonne personne: Tout dépend de l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

L’un sera pendu pour ses crimes et l’autre deviendra célèbre, un grand homme. Toute votre vie peut être changée en un instant parce qu’une fois vous êtes entrés par la mauvaise porte, et ce qui s’est passé ensuite ne dépendait pas de vous.

Autrement dit, nous devons construire un bon environnement. Nous avons besoin d’une autre planète qui aura différentes crèches, différentes écoles, différentes relations au travail, à la maison, entre voisins, et avec le gouvernement. Puis tous ceux qui entrent dans ce monde seront immédiatement influencés de tous côtés par cet environnement qui va certainement les transformer en de bonnes personnes.

Comment pouvons-nous commencer à nous sauver maintenant, dans notre état présent, alors que nous courrons constamment à la catastrophe ? Edifions ce nouveau monde sur l’espace virtuel d’Internet. Il nous a été donné à cet effet ; telle est notre terre qui pourrait être bonne. Nous devons créer à partir d’internet une telle bulle virtuelle, et nous ne vivrons qu’en bons termes avec l’autre.

Tout ce que nous faisons dans le monde réel, nous le faisons seulement lorsque c’est nécessaire. Alors nous arrivons dans ce monde virtuel et là notre vraie vie commencera. Créons-nous un pays spécial et merveilleux et vivons-y. Tout le monde se sentira comme dans un rêve, un conte de fées, comme un enfant pris dans une grande aventure.

Vous verrez combien cela influencera ceux qui seront impliqués. Ensuite, nous attirerons de plus en plus de personnes à la condition qu’elles ne détruisent pas ce pays que nous avons construit et qu’elles décident d’y vivre. Ainsi, nous guérirons le monde.

D’un discours sur la diffusion 07/09/12

L’avenir est sur internet

Dr Michaël LaitmanAujourd’hui, la direction principale de notre diffusion – c’est l’internet. Nous organisons des tables rondes et autres événements similaires, publions un journal, continuons à éduquer les gens dans nos cours. De plus, nous effectuons le travail important et permanent sur internet.
Il faut comprendre que nous ne pouvons pas toucher le monde entier en dehors de l’espace virtuel. Notre avenir est sur internet. Unissons-nous pour la diffusion sur le réseau virtuel. Nous n’avons tout simplement pas d’autres options. Tout le reste suit. Essayons de trouver dans l’Internet la possibilité de tendre la main à tout le monde. Pour le monde entier …

De la leçon sur l’article «L’exil et la rédemption », 29/08/2012

Nous ne sommes pas égaux…

Dr. Michael LaitmanAux infos (deScienceNow): “Pout tester par influence Sinan Aral et Dylan Walker, économistes à New York University’s Stern School of Business à New York City, se sont servis d’une application de Facebook qui permet aux utilisateurs de coter et de recommander des films…

“[Résultats:]  La réalité semble tomber quelque part entre l’influence et la susceptibilité. Les deux sont importantes mais la contagion dépend des traits de caractères des gens, c’est ce que l’équipe rapporte en ligne aujourd’hui dans Science. Par exemple, les personnes de plus de 30 ans sont plus influençables que celles de moins de 30 ans, et les personnes du même âge ont le plus d’influence les unes sur les autres. Les femmes ont tendance à influencer les hommes plus qu’ils ne s’influencent. Mais le plus surprenant est que l’influence et la susceptibilité ne se produisent presque jamais chez la même personne. En fait, dans le réseau social de Facebook, il n’y a que les fixeurs de tendances et les suiveurs.

Mon commentaire: Nous sommes tous différents, et c’est pourquoi il ne peut y avoir d’égalité, elle ne peut être que relatice, quand quelqu’un obtient ce qu’il veut. La distribution du fruit du travail collectif sera réalisée par une société ayant de l’amour pour tous. Ce n’est qu’alors que personne ne se sentira lésé, contrôlé ou exploité.