Category Archives: internet

Nouvelles en direct: Treize minutes pour la chose la plus importante

Dr. Michael LaitmanLa crise qui a embrasé le monde était très évidente lors des récentes conventions, que nous avons organisées, y compris celle qui s’est tenue en Italie il y a trois semaines et surtout il y a une semaine à Madrid, en Espagne. Là, la crise est très visible. Les masses sont en plein désarroi, et le taux de chômage des jeunes est de 40%. Les choses ne font qu’empirer chaque jour. Il y a des manifestations et des protestations dans la rue, et plus encore.
 

J’ai délibérément marché dans les rues et parlé aux gens. Ils ne savent pas quoi faire et organisent des manifestations devant les bâtiments du gouvernement. Mais le gouvernement ne sait pas non plus que faire. Tout le monde est confus et personne n’est coupable. Et tout ça, parce que nous nous faisons face au défi de la nature.

Les places de travail ne peuvent pas être créées à partir d’un espace vide. Et pour quoi faire ? En faisant ainsi, nous épuiserions les ressources naturelles restantes encore plus rapidement, nous ruinerions le sol et polluerions l’environnement encore d’avantage. Nos ressources en eau et en air diminueraient encore plus vite. Alors, pourquoi devrions-nous stimuler une économie qui détériore ? Juste pour donner du travail aux gens ? Avec de telles conséquences, il est préférable de ne pas leur en donner !

En Espagne, je me suis présenté à la chaîne de télévision la plus populaire en « prime time ». Au lieu de parler pendant plusieurs minutes, tel que le programme le prévoyait, l’interview a duré treize minutes. Pouvez-vous imaginer – treize minutes durant les nouvelles du matin, sur les événements actuels les plus importants ! Ils ne pouvaient tout simplement pas mettre fin à l’entrevue.

Ma suggestion étais simple et se réduisait à un seul conseil pratique : Nous devons mettre les personnes à l’étude. Elles devraient recevoir des allocations de chômage (ce qui serait également la stratégie la plus efficace pour économiser de l’argent) et elles devraient apprendre dans quel genre de monde nous vivons, ce qui existe en face de nous, et quel genre de défi la nature nous lance.

Ce n’est pas le caprice de quelqu’un ou les intérêts d’un parti ou les chefs de gouvernement. Ce n’est autre que la nature, qui nous met au défi. Et le défi est pour nous de changer. Nous ne devons rien changer d’autre que nous-mêmes.

Nous devons devenir intégral et global, conformément à la crise actuelle. Après tout, la crise est la sensation de son manque de conformité avec la nature environnante. Par conséquent, si nous nous corrigions de cette façon, tout deviendrait équilibré et atteindrait l’harmonie. C’est ce que l’on devrait enseigner aux gens.

L’entrevue a reçu une réponse positive dans toute l’Espagne, ainsi qu’en Amérique latine et en Amérique du Nord, et c’est parce que c’est vraiment la seule façon raisonnable de sortir de la situation qui s’est formée. Et l’Espagne n’est pas seule. La Grèce, l’Islande, l’Italie et d’autres sont dans une situation similaire, et il y a beaucoup d’autres pays entrant peu à peu dans cette crise. Et en d’autres endroits, la crise arrive de façons différentes.

C’est ainsi que la nature nous place devant une tâche claire : Nous devons changer. Nous devons être solidaires avec la nature, comme l’est tout ce qu’elle contient – le niveau inanimé, végétal, et animal. L’homme ne doit pas penser qu’il est supérieur à la nature et qu’il peut faire ce qu’il souhaite. Sa tâche la plus importante est de devenir consciemment une partie intégrante du tout.

En devenant partie intégrante de la nature, il commence à comprendre ce qu’elle est, et découvre tout à coup de nouvelles profondeurs en elle : les mondes d’Assiya, de Bryia, de Yetsira, d’Atsilout, d’Adam Kadmon, et le monde de l’Infini. Il ne fait plus obstacle à la nature par son égoïsme, mais commence à sentir la nature comme transparente. Il comprend enfin et prend conscience des forces qui contrôlent tout, y compris lui-même.

C’est la tâche, à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. Par conséquent, si nous le voulons et si nous utilisons la force de l’aspiration vers l’avant qui existe chez de nombreuses personnes dans le monde, alors nous allons réellement aspirer à l’auto-correction, à la révélation du monde, à sortir de l’état de rêve, de l’inconscience. Puis, nous atteindrons l’égalité totale avec la nature, le niveau du Créateur.

De la 1ère leçon à la Convention de Moscou 10/6/11

Une connexion à sens unique avec le monde

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les informations qui sont sur Internet sont contrôlées par un petit groupe de personnes. Comment allons-nous être en mesure de nous élever ou de les contourner dans la diffusion de la véritable connaissance de la sagesse de la Kabbale?

Réponse: Nous sommes en train de construire un portail sur lequel on veut afficher des documents axés sur l’avenir de l’humanité. Nous tenons à exprimer notre grave préoccupation sur le sort du monde sans le faire d’une manière hystérique.

Il s’agira d’un portail très respectable qui se concentrera sur les changements dans le monde, sur ce qui se passe en lui, et sur toutes les manifestations de la crise, qui nous entoure. Nous fournissons nos propres explications à tous ces événements. Ce portail est notre propriété, et personne ne peut rien en faire.

Nous ne nous soucions pas de ce qui se passe sur Internet: Nous ne prévoyons pas de le contrôler ou d’intervenir d’aucune façon sur ce qui s’y passe. Nous ne devons pas du tout entrer en contact avec cette foule ni avec tout ce qu’elle fait sur leur marché.

Nous devons être une autorité dans le monde concernant les questions sur l’avenir, et à cet égard personne ne peut être proche de nous. Après tout, personne n’a une connaissance claire, sérieuse, correcte, et authentique sur l’avenir du monde: Comment faire pour sortir de la crise de l’éducation, des relations familiales, financières, etc.

En réalité, il y a une raison à tous ces problèmes: C’est le manque de connexion entre les gens et de ce fait, ces problèmes ne font qu’empirer. Nous devons amener progressivement le monde à cette connaissance, pas d’un seul coup, avec l’aide de la recherche scientifique dans différents domaines et les explications de la sagesse de la Kabbale, logiquement, sérieusement, et efficacement.

Et nous ne devrions  même pas penser à participer aux différentes discussions, qui ont lieu sur Internet et qui sont contrôlées par différentes organisations. Ce n’est pas à nous de la faire.
Mon conseil: Ne vous impliquez pas dans des conversations avec le monde, parce qu’il n’y a personne à qui parler là-bas. Traitons le monde d’une manière unilatérale, remplissons-le avec nos connaissances, de telle manière qu’elles soient comprises, et ne recevons rien en réponse – rien!
Après tout, les gens ne savent pas quoi dire, leurs opinions changent constamment, et il n’est pas du tout utile de nous mélanger avec eux. Agissez comme vous le feriez avec des petits enfants, seulement d’un côté. Nous devons leur donner notre science et sans recevoir d’eux leur connaissance, qui n’a rien d’authentique en elle. Eux-mêmes ne savent pas ce qui leur arrive.

Et en ce qui concerne Internet, c’est clair: Nous devons comprendre qu’il s’agit d’un mécanisme  mensongé, utilisé par différents groupes ayant un intérêt dans son développement, c’est-à-dire par le gouvernement, les forces de renseignements, et du commerce. Tous les réseaux sociaux et de l’information sont contrôlés et utilisés par les organismes, qui nous étudient pour une exploitation plus sophistiqué dans le long terme.

Du moment qu’Internet a vu le jour, toutes les parties intéressées, du KGB au FBI et d’autres encore, ont tout de suite su quoi faire avec lui: recueillir des informations sur chacun de nous et nous tous ensemble. Tel est Internet et son système de contrôle. Et nous ne devrions pas être impliqués dans ce domaine; laissons-les  faire ce qu’ils veulent.

On découvrira encore qu’Internet est juste un réseau d’espionnage sur un plan général et personnel. Pratiquement tout le monde est épié et tout est connu de tout le monde. Cela n’est pas très difficile puisque nous sommes tous sur le web. Il existe des documents sur ce que vous avez acheté, à qui vous avez écrit, ce que vous recevez, sur ce qui vous intéresse, et quelles pages vous avez visité. Des système spéciaux vérifient et d’examinent ces données, et ceci constitue le principal travail des grands réseaux d’information, qui sont actifs sur Internet.

Soit dit en passant, j’ai reçu une blague sur ce sujet:
Lettre d’une société qui fonctionne avec des cartes de réduction:
Cher Monsieur Jones,

Nous avons remarqué que vous n’avez pas acheté des préservatifs à SpiffyMart pendant un certain temps (la dernière fois, c’était il y a 8 semaines). En outre, vous avez cessé d’acheter des produits d’hygiène féminine, mais avez commencé à acheter plus de pizza surgelées et de plats de restauration rapide.

Cela montre que Madame Sanders vous a laissé. (C’est peut-être pour le mieux puisqu’elle avait l’habitude d’acheter des shampooings vraiment bon marché, qui de toute évidence, n’ont pas réussi à la rendre plus séduisante).

Les données de la poste confirme qu’elle a changé d’adresse. S’il vous plaît, acceptez nos condoléances. Nous pensons qu’un bon film porno vous aiderait à surmonter ce stress.

Si vous vous sentez seul, s’il vous plaît consulter notre catalogue. Achetez des vidéos maintenant et nous vous en ajouterons une gratuite!

Cordialement,
Dept des ventes

P.S ; vous souvenez-vous de la blonde, avec qui vous avez parlé buvant un martini double au bar O’Dougles?  Oubliez-là!  Elle a été infectée par quelque chose depuis de nombreux mois maintenant, et elle est un cliente réguliére de la pharmacie Acme. (Son ordinateur est sur le même réseau que le nôtre). Vous ne savez jamais ce que vous pourriez attraper d’elle. En attendant, nos vidéos sont totalement sûrs.

Toutefois, cela ne nous importe pas, laissez-les s’utiliser les uns les autres. Nous avons besoin d’être représenté de manière plus sérieuse, pour que les gens voient que nous seul avons la réponse sur l’avenir du monde.

Du 4ème cours, 02/04/2011 Convention WE!

Méditer sur l’arbre du bien et du mal

Dr. Michael LaitmanSi nous ne cultivons pas nous-mêmes une sensibilité du bien et du mal, nous ne saurons pas comment les employer correctement. Tout dépend de la subtilité de la perception.

En outre, la manière dont nous déterminons ce qui est bien et ce qui est mal est important car, habituellement, tout ce qui est bon pour l’égoïsme d’une personne, est considéré comme bien, alors que tout ce qui fait souffrir, est mal. Alors, quel est le point de référence permettant de définir le bien et le mal? Est-ce par rapport à moi, à la société, ou au Créateur? Qu’est ce que le « bien » et « mal » de toute façon?

Aujourd’hui, nous nous trouvons face à un gros problème. Pendant toute notre histoire, nous avons fait ce qui était le mieux pour nous-mêmes, en prenant la liberté de distribuer de pétrole brut et du gaz, polluer notre habitat, sans se soucier de quoi que ce soit, jusqu’à ce que nous ayons eu la chance de voir, avec horreur, ce que nous avons fait. Cependant, il est impossible de revenir en arrière. Les scientifiques disent que le sort de la planète est décidé: Nous avons passé le point de non retour et nous ne pouvons pas restaurer ses ruines.

Donc, ce que nous avions l’habitude de voir comme étant bien, s’est transformé en mal. Si nous avions été plus sensible dans le passé et en mesure de voir les choses de façon correcte, nous n’aurions pas fait ce que nous avons fait. À ce stade, notre capacité à prendre des décisions dépend fortement de nos sentiments. Après tout, le désir est la principale force, et l’esprit se développe à côté de lui afin de réaliser ce que veut le désir. L’Intelligence croît uniquement pour aider à accomplir la chose désirée.

Je pense à ce que je veux atteindre et plus je le désire, plus j’y pense. Conformément à cela, mon esprit se développe dans mes tentatives pour obtenir ce que je désire. Par conséquent, à côté d’un grand désir, il y a toujours un grand esprit, alors qu’à côté d’un petit désir, il y a un petit esprit. C’est ainsi que nous sommes faits. Cette évolution a également lieu dans les cellules vivantes ainsi qu’à l’intérieur de la personne tout entière.

Ainsi, comme nous développons une plus grande sensibilité intérieure du bien et du mal, notre esprit grandira avec elle au même degré, et nous serons plus sage. La seule question est quels critères peut-on utiliser pour déterminer le moment, où nous avons affaire au bien ou au mal?

Le futur dépend du groupe virtuel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-il possible de parvenir à la réalisation du mal dans les relations entre nous à travers le groupe virtuel et l’écran d’ordinateur?Réponse: Bien sûr. Nous sommes dans une volonté commune, de sorte que cela ne fait aucune différence si nous sommes assis ou non l’un à côté de l’autre. Je pourrais être assis à côté de vous sans savoir quel est votre nom ni regarder votre visage. Cela n’a pas d’importance si nous sommes dans un bâtiment ou dans des lieux différents.

L’unité arrive par le sentiment et ne nécessite pas de contact physique. Notre monde devient entièrement relié par des connexions virtuelles. Et c’est exactement ainsi que sera notre désir.

Je ne dois pas m’asseoir ensemble avec tout le monde dans une pièce. La sensation de l’unité n’est pas reliée à la distance physique, et un proche n’est pas quelqu’un qui est proche physiquement, mais spirituellement. La distance physique n’affecte pas les désirs et les sensations. Cela est vrai même dans notre monde, dans les relations entre les gens, et encore plus dans la connexion spirituelle. Cela n’est pas du tout lié à la distance physique.

Essayez de travailler dans un groupe virtuel et vous verrez que cela ne fait aucune différence si vous êtes assis ensemble autour d’une table ou grâce à vos écrans.

De la 1ère partie di cours quotidien de Kabbale 15/2/11, Écrits du Rabash

Renouveler toutes les sciences

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment entrevoyez-vous une école kabbalistique ?Réponse : L’humanité doit révéler que l’éducation doit être basée sur le fait qu’il est permis à une personne de comprendre qu’elle existe dans un système mondial commun, intégral, et qu’elle doit traiter le monde sur la base de ses lois. Si elle ne les prend pas en considération, alors elle ne sera pas capable de réussir quoi que ce soit, même les choses les plus simples.

Nous avons développé tous les systèmes existants et toutes les sciences naturelles sur la base de notre nature égoïste. Mais maintenant nous devons développer une différente sorte de science, la science du nouveau monde – la science de la Kabbale. C’est parce que, plus nous révèleront la connexion mutuelle entre toutes les parties du monde, plus il nous faudra avoir une nouvelle attitude envers elle.

Personne ne sera en mesure de suivre les calculs antérieurs : pas en physique, ni en chimie, ni dans l’urbanisme. Et c’est parce que les lois deviendront partie intégrante et cela sera évident dans toute chose !

Nous observons la nature, mais nous n’avons aucune idée de comment elle se comportera. Nous n’avons pas la capacité de savoir ce qui se passera parce que nous-mêmes ne sommes pas partie intégrante. Pour l’instant, nous sommes toujours en mesure de faire une sorte de prévisions à l’aide de nos prémisses précédentes, mais très bientôt nous ne pourrons plus. C’est parce que nous sommes incapables de bien traiter le système altruiste (partie intégrante, analogique) sur la base de notre système égoïste (numérique, singulier).

Il s’agit de systèmes complètement différents, ayant une analyse différente, une prise de décision et un contrôle différents, semblables aux systèmes qui travaillent sur le courant alternatif ou constant. Ils ne peuvent pas travailler simultanément sur les deux.

Par conséquent, nous devrons renouveler toutes nos sciences qui ont été créés par nos qualités égoïstes dans la perspective individuelle du monde et les actualiser selon les nouvelles forces du système unique qui apparaissent dans le monde. Cela touchera absolument tous les domaines de notre activité. Autrement, nous ne saurons pas comment faire quoi que ce soit dans notre monde ! Le monde commencera à se comporter selon le Système Supérieur qui descend ou se révèle à l’intérieur de notre système, depuis l’intérieur de ce monde.

Par conséquent, à moins de donner aux enfants connaissance de ce nouveau système, ils seront incapables de comprendre la nouvelle approche pour toutes les sciences naturelles ! Toutes les sciences parlent des connexions et des interactions entre les forces et les qualités dans la nature, et celles-ci commenceront à s’exprimer toujours plus corrigée et interdépendants. Ainsi, elles ne peuvent seulement être comprises que par quelqu’un qui sera à leur niveau par le biais de l’organisation interne de ses pensées et de ses désirs.

Je suppose que le processus d’apprentissage aura lieu dans le monde entier par Internet. Les différents types de discussions et d’interactions entre les enfants auront lieu afin de leur apprendre à vivre en société, et cela se passera dans des groupes.

Je pense que cette école, tel qu’elle existe aujourd’hui où les enfants vont en classe pour écouter l’enseignant, vont progressivement disparaître. De plus en plus d’attention sera consacrée à l’unité chez les enfants. Et on leur enseignera des sujets spéciaux au moyen d’Internet.
Discours sur l’éducation du 4/2/11

Mensonge de l’extérieur ou vérité de l’intérieur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi le réseau de communication Internet Facebook est-il si incroyablement populaire?

Réponse: Notre ego est en développement non seulement quantitativement mais aussi qualitativement. Si une personne a été précédemment satisfaite d’avoir cinq ou dix amis ayant des intérêts similaires dans son cercle afin qu’ils puissent aller à la pêche ensemble, visiter des bars, jouer aux cartes, promener les chiens, et ainsi de suite, aujourd’hui, cela ne les satisfait plus. Une personne veut rencontrer d’autres gens par autre chose que par le biais des chiens ou des poissons, c’est à dire, en ne se fondant pas sur les intérêts matériels et la proximité géographique, mais plutôt, elle cherche des similitude internes, un endroit où, il ou elle, peut s’exprimer au maximum.

Une personne cherche un moyen de communiquer où elle pourrait même mentir. Mais, pour l’essentiel, ce faisant, on exprime son «moi» encore plus. Après tout, quand nous mentons, nous exposons notre vérité intérieure! Ce mensonge témoigne de ce que nous voulons être, mais que nous ne pouvons pas être.

C’est très en phase avec le principe sur lequel est fondé Facebook : une personne affiche uniquement ce qu’il ou elle veut montrer, ses « meilleures photos ». Mais elle parle de son monde intérieur. En fait, en raison de leur nature égoïste, les gens peuvent être gourmands, paranoïaques, lâches, ou primaires, mais ils se présenteront comme ils se voient dans leur idéal. En d’autres termes, une personne montre ce qui, à ses yeux mérite d’être montré, en tant que forme plus attrayante, plus profonde et plus intime.

Il s’ensuit donc que d’une part, je sais ce que je suis (bien que je puisse ne pas le réaliser moi-même), mais pour les autres, je me présente dans un déguisement plus attrayant. Et parfois, c’est l’inverse: je tiens à paraître pire que je suis, en jouant au dur et je me présente comme un Don Quichotte belligérant.

Pourtant, cela n’a pas d’importance de savoir si cette image est meilleure ou pire que la vérité, parce que ce mensonge montre finalement à une personne ce qu’est son essence, et il ou elle vient à connaître son mal. Une personne est confrontée à une question: que suis-je par rapport à l’image sous laquelle je me présente sur Internet ? Après tout, tout le monde me voit comme je me dépeins sur l’Internet, mais je commence à réaliser que je suis loin de ce que j’ai peint pour les autres.

Cette amène les gens à la prise de conscience de leur mal, à la nécessité de changer, et de se rapprocher de l’image qu’ils souhaitent donner à voir aux autres. Puisque si je ne suis pas en contact physique avec vous et que vous ne me voyez pas, je peux faire semblant d’être ce que je veux pour vous: un nouveau moi, mon idéal intérieur, qui n’a rien à voir avec ma corporéité. Et cette image est une image plus authentique!

Par conséquent, notre développement vers la communication virtuelle va nous conduire dans la direction de la communication spirituelle, aux changements spirituels. C’est pourquoi je suis si heureux d’entendre parler de l’élaboration et la popularité croissante de Facebook et autres réseaux de communication.

Je suis certain que dans ce réseau social il y a des psychologues et des sociologues qui font des recherches sérieuses. Après tout, c’est désormais un phénomène mondial qui s’étend à toute l’humanité.

La communication virtuelle est plus proche de la spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez mentionné que les réseaux sociaux de communication sur Internet correspondent aux lois naturelles du développement. En effet, Facebook est un succès phénoménal: Il a un demi-milliard d’utilisateurs. Il devient un attribut essentiel de la vie moderne. Pourquoi l’homme aime tant la communication virtuelle? Qu’a-t-elle de si spéciale?

Réponse:  Notre nature est le désir de recevoir du plaisir, de se  satisfaire, de percevoir, de comprendre et d’entendre quelque chose de nouveau. Comme on le voit, la télévision d’aujourd’hui offre des milliers de chaines, mais si vous allez sur Internet, vous y trouvez absolument tout ce que vous voulez, une quantité infinie d’informations. Et tout cela découle de notre désir de recevoir.

Si ce désir peut être satisfait, c’est bien. Mais si nous ne pouvons pas le satisfaire nous développons alors des réseaux de communication, tel Internet, pour trouver de plus grandes satisfactions. Cela continue jusqu’à ce que, progressivement, nous nous rendons compte de ce qu’il se passe vraiment, et ensuite, tout ce qui ne satisfait pas complètement notre ego, notre désir évolué, perd peu à peu sa popularité et s’éteind.

Même l’ego peut voit qu’être connecté aux autres lui apporte un bénéfice. Bien que le chemin soit encore long, peu à peu, non seulement les individus mais des pays entiers, qui habituellement se considèrent comme rivaux, se mettent à réaliser qu’aujourd’hui, ils n’ont pas beaucoup de choix. Nous ne pouvons pas combattre pour toujours, ou cela vaut-il la peine de le faire jusqu’à ce que nous nous détruisions mutuellement? Et nous ne pouvons qu’être d’accord qu’il est à notre avantage d’établir certains liens et de communiquer. Ainsi, la vie nous apprend à nous unir.

Par conséquent, Facebok est un phénomène tout à fait exemplaire. Il est accessible à tout ceux. qui sur terre veulent être visible, du président d’un pays au simple portier. A titre d’exemple, le président des États-unis, Barak Obama, a 17 millions « d’amis » sur Facebook. Et n’importe qui peut faire la même chose. Dans une certaine mesure, c’est bien, car cela répond à la demande de parvenir à une union intérieure. Et je pense que cela va nous apprendre comment développer des liens plus intérieurs, remplaçant les liens matériels,.

A partir d’un programme TV « Demandez au kabbaliste» 20/01/2011

Le véritable but d’Internet

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez mentionné que le mal se révèle dans les relations entre amis. Cependant, si une personne étudie sur Internet et n’est pas engagée dans le travail commun avec les autres, comment peut-il révéler le mal?

Réponse: Je vois que des personnes intègrent Facebook et un certain nombre d’autres réseaux sociaux et vivent tout simplement ainsi. Les passions sont en ebullition et l’amour est en pleine floraison, les gens vont même jusqu’à se marier – s’il s’avère que le couple est en effet un homme et une femme.

 

Bien que le réseau soit plein de mensonges et de vulgarité, nous devons le respecter. Une fois, nous marchions avec Rabash devant un stade, et il dit: « Nous devons respecter ce lieu, il apporte de la joie aux gens! » La même chose est vraie avec Internet. Avec toutes les déchets qui s’y trouvent, Internet connecte les gens. Il provoque les gens, les forçant à attiser tout le mal intérieur caché au plus profond d’eux: l’envie, la haine, la convoitise, la soif de gloire, et les mensonges. Internet contient toutes sortes de choses, mais il nous aide à réaliser de nombreux Reshimot (gènes d’information).

 

Toute l’humanité est là et tout le monde ne cesse de mentir, voulant se montrer plus malin que les autres, argumentant et se chamaillant. Avez-vous une idée de ce que cela fait à l’ego? Quels autres points communs, permettant de les réunir, pourriez-vous trouver? Quel autre endroit? Grâce à la connexion virtuelle, les personnes réalisent leur Reshimot et progressent dans la compréhension de leur nature égoïste.

 

Alors, pourquoi nous qui cherchons à reveler le Créateur, l’attribut du don, ne pourrions-nous pas également remplir correctement nos Reshimot spirituels, par le biais d’un tel lien virtuel? Je suis sûr qu’Internet a évolué juste pour cela. Nous sommes arrivés à la dernière ligne droite de la route et il est temps d’accélérer notre progrès. Ainsi, afin de satisfaire leur besoin, comme toujours, les hommes ont mis au point une telle connection.

 

C’est pourquoi nous avons besoin de mettre en place un réseau social entre nous, afin que chacun de nos amis, indépendamment du fait qu’il ou  qu’elle fasse partie d’un groupe physique ou non, se sentent proches de chacun et soient reliés en permanence à notre idée générale, au but de notre effort, travail, étude commune, et communication

Toujours renouveler l’intention

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si je lis le Livre du Zohar avec vous par Internet, en n’étant pas présent physiquement dans le groupe, est-ce que cela m’influence?Réponse: Pensez-vous vraiment que vous allez en tirer un plus grand bénéfice en étant assis à côté de moi et en m’étreignant ? Tout dépend de l’unité des cœurs et non pas de la distance. Une personne qui est loin peut-être plus anxieuse et inquiète, et cela signifie qu’elle doit rester exactement là où elle est.

La chose importante est de savoir comment une personne se sent responsable envers les autres lors de ses actions. Nous devons encore améliorer beaucoup de choses, en ajoutant de nouvelles profondeur et dimension à notre intention de tous les jours. Je ne veux pas simplement rétablir une connexion avec les autres, mais être responsable d’eux. Si je ne pense pas au but et n’y aspire pas, alors ils perdront aussi l’aspiration spirituelle. Cela est mauvais, même dans le sens égoïste: quand je suis au ralenti, cela les touche et me revient comme une réponse négative.

D’ailleurs, je fais cela pour le bien de notre garantie mutuelle. Pourquoi en avons-nous besoin? C’est dans le but de faire plaisir au Créateur. En restaurant notre interconnexion, nous révélons la qualité générale du don sans réserve, le Créateur à l’intérieur, et ce faisant, nous Lui donnons du plaisir.

La qualité du don sans réserve n’est pas seulement l’amour des amis, elle n’est pas limitée par les relations entre nous. Elle contient aussi Celui qui nous a donné cette la qualité ou ce désir. A l’intérieur de notre unité, nous découvrons une autre couche – la base ou la cause de l’unité. C’est le Créateur, la principale cause de tout ce que nous pensons et percevons. C’est pourquoi nos intentions doivent devenir de plus en plus complexes en se transformant en un complexe unique qui intègre Israël, la Torah, et le Créateur.

La première étape consiste à imaginer le chemin vers les amis à travers cinq mondes. Une fois que je les rejoins, je vais atteindre l’Infini. C’est l’image que nous allons progressivement compléter et colorier avec des nuances et des traits nouveaux.

Dr. Michael LaitmanLe travail que nous faisons avec notre communauté spirituelle est très similaire à l’effet « Tamagotchi » (un jouet japonais qui oblige quelqu’un à s’occuper de quelque chose de virtuel et d’inexistant). Le joueur devient alors tellement consommateur et fixé sur le jouet que pour lui, il devient plus que réel! Il doit tout simplement arrêter tout ce qu’il fait et prendre soin du jouet, le « nourrir. »Curieusement, l’égoïsme ne l’empêche pas de prendre soin de lui. Après tout, ce n’est pas une autre personne avec quiil a besoin de rivaliser, c’est plutôt en résumé un être « facile à soigner », même s’il impose subtilement sa propre volonté à la personne.

La même chose se passe dans notre stimulateur spirituel: D’une part, nous nous séparons des gens et nous créons quelque chose d’abstrait où je dépersonnalise absolument tout le monde, je les sépare de leur corps, de leur l’apparence et de leur personnalité. Mais je laisse leurs points dans le cœur, leurs aspirations à l’unité pour le bien, la révélation de la force commune de l’amour: le Créateur.

D’autre part, c’est néanmoins notre désir, notre aspiration qui est captée du corps et de tout ce qui nous sépare les uns des autres. Au contraire, nous sommes unis par notre rêve commun, notre besoin commun d’atteindre l’objectif et de ne le faire qu’ensemble.

Ce système est déjà devenu une communauté supranationale, multilingue. Elle deviendra la racine spirituelle commune de toute l’humanité parce que l’idée est de réunir toutes les personnes dans le monde. Dans un premier temps, nous avons mis toutes nos forces dans la création d’un système de connexion, d’amour et de don sans réserve entre nous. Et après, « l’Arche porte ceux qui la portent »: cela prendra les devants et commencera à nous former avec la Lumière Supérieure, qui se manifestera en son sein dans la mesure où nous créons le récipient du don sans réserve.

Dans ce système, nous donnons la possibilité à la Force Supérieure de la nature qui existe dans l’unité entre les peuples à «entrer» en nous et se manifester entre nous. Et cela commencera à fonctionner en nous, nous nourrir, et nous conduire droit vers le but de la création.