Category Archives: Israël

Corrigez le péché de l’arbre de la connaissance

232.06La correction du péché de l’arbre de la connaissance consiste à corriger Malkhout, qui à l’origine a reçu la lumière de Hokhma pour elle-même.

Il faut maintenant revenir à la première restriction (Tsimtsoum Aleph), sinon rien ne fonctionnera.

Pour faire une restriction, nous acceptons de ne rien recevoir jusqu’à ce que nous obtenions l’écran (Massakh). C’est seulement en formant l’écran que nous pouvons commencer à recevoir la lumière (Ohr).

Question : Pourquoi le Créateur a-t-il poussé Adam à goûter au fruit de l’arbre de la connaissance ?

Réponse : Pour l’élever à Son niveau.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Qu’est-ce que « Il chassa l’homme du jardin d’Eden pour qu’il ne prenne pas de l’arbre de vie » ? » du 08/02/2024

Les mots de la Torah sur le cœur vivant

282.02Question : Le Créateur nous a donné des tables et y a gravé le mot « liberté ». Cela signifie que le cœur est identique aux tables. Mais je ne peux pas faire moi-même cette gravure sur mon cœur. Comment mes amis m’aident-ils à faire cela, ou est-ce que je les aide ?

Réponse : Nous travaillons ensemble pour accepter de tout notre cœur ce que le Créateur attend de nous. Ainsi, on grave les mots de la Torah sur un cœur vivant.

Écrire sur mon cœur, c’est écrire sur mes sentiments. Tout comme les lettres sont gravées sur la pierre avec un marteau et un ciseau, il en va de même pour nous. Plus nous pouvons les creuser profondément, plus notre existence devient justifiée.

Question : Mais ce qui est écrit dans nos cœurs est effacé. Pouvons-nous faire quelque chose pour graver les mots de la Torah une fois pour toutes ?

Réponse : Non, seulement si nous sommes connectés aux amis, alors les enregistrements de notre cœur seront préservés.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, «  la liberté » du 04/02/2024

L’étape parfaite

237Question : Rabbi Shimon et son fils ont fu ies Romains et se sont cachés dans une grotte pendant 13 ans. Que signifie « grotte » d’un point de vue spirituel ?

Réponse : Au sens spirituel, la « grotte » est cette partie de Malkhout qui possède des propriétés uniques qui peuvent être comprises au plus haut niveau.

C’est-à-dire qu’il s’agissait de conditions spéciales qui ont permis à Rabbi Shimon et à son fils de s’unir et, dans la connexion l’un avec l’autre, d’atteindre toute l’échelle de l’élévation spirituelle.

Question : Pourquoi sont-ils restés dans la grotte pendant 13 ans précisément ?

Réponse : Parce que 13 ans est une étape parfaite, ce qu’on appelle la Bar Mitzvah. On pense qu’un enfant qui a atteint l’âge de 13 ans devient un homme adulte et doit accomplir tous les commandements.

Extrait de KabTV, « Introduction au Livre du Zohar » du 24/12/203

Transformer les guerres en guerres intérieures

226Question : Pouvons-nous dire que les guerres qui ont lieu actuellement dans le monde sont une conséquence du fait que nous ne combattons pas suffisamment intérieurement avec les soi-disant nations du monde ?

Réponse : Oui, c’est vrai. Puisque nous ne sommes pas unis intérieurement, divers problèmes surviennent dans le monde, et par conséquent le monde entier crie qu’Israël est responsable de tout.

Question : Est-ce vraiment la prière seule qui peut transférer ces guerres en guerres intérieures ?

Réponse : Je le pense, car nous nous sommes déjà assez battus et cela n’a pas aidé. Rien au monde n’aidera dans une guerre.

Nous devons décider que l’aide ne peut venir que si nos cœurs sont unis.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, « Et cela arrivera quand vous viendrez au pays que le Seigneur, votre Dieu, vous donne » du 21/12/2023

Si le Créateur ne répond pas à la prière

243.04Question : On dit que si le Créateur ne répond pas à votre demande, cela signifie que celle-ci n’a pas été entièrement clarifiée.

Quelles questions pouvons-nous nous poser pour aller au fond de la vraie prière ? Comment faites-vous?

Réponse : C’est très simple. Je vis et c’est tout. Et j’essaie de faire dans ma vie ce qui est approuvé par le Créateur.

Question : Et comment approfondir cette prière?

Réponse : Ne creusez pas : faites ce que vous devez faire en tant que personne qui souhaite se rapprocher du Créateur.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, Lettre n°68 du 10/12/2023

Comment pouvons-nous être récompensés de la partie cachée de la Torah ?

504Question : Comment pouvons-nous être récompensés de la partie cachée de la Torah ? Quelle devrait être la tâche principale dans le travail spirituel ?

Réponse : Nous devrions essayer de nous unir jusqu’à ce que nous ressentions une connexion les uns aux autres. Cette connexion est notre désir commun, dirigé vers le Créateur.

Nous essayons d’y ressentir notre aspiration au Créateur et de Lui donner ce désir commun dans lequel Il pourrait se manifester Lui-même comme un désir de donner sans réserve. Cela s’appelle l’âme.

Question : Si nous ne pouvons agir que dans la partie révélée de la Torah pour l’instant, comment pouvons-nous nous rapprocher de l’accomplissement des bonnes actions si beaucoup de gens se trompent au sujet de cette partie ?

Réponse : C’est simple. Si je veux ouvrir mon cœur et mon âme à mes amis, je suis prêt à être avec eux dans un seul désir, dans un même mouvement les uns vers les autres, pour m’unir, pour fusionner. C’est mon travail.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Concernant le révélé et le caché » du 06/12/2023

Hanoukka et Shabbat : allumer des bougies

533.02Question : Nous savons que nous ne sommes pas autorisés à utiliser les bougies de Hanoukka. Quel est ce potentiel que nous formons pendant Hanoukka ?

Réponse : Il s’agit d’un travail spirituel symbolisé par la lumière. Ces bougies ne peuvent donc pas être utilisées. Elles ne sont pas destinées à éclairer mais à nous rappeler le symbole de cette fête.

Question : Quelle est la différence entre les bougies de Hanoukka et les bougies du shabbat que nous allumons le vendredi ?

Réponse : Nous pouvons également utiliser des bougies de shabbat pour l’éclairage, mais les bougies de Hanoukka sont destinées uniquement à la fête car c’est une fête de la Lumière. Autrement dit, la différence réside dans la raison pour laquelle nous utilisons des bougies : soit parce que c’est pour la fête, soit parce que nous avons besoin de Lumière.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, Lettre n° 68 du 10/12/2023

Chacun a ses propres privilèges

566.02Question : Pourquoi le Créateur a-t-il rendu les qualités d’Israël plus faibles que les qualités des 70 nations du monde ?

Réponse : C’est pour que nous nous tournions vers Lui et que nous demandions une correction.

Question : N’auraient-elles pas pu être faites sur un pied d’égalité pour qu’il y ait un choix ?

Réponse : Je ne vois pas beaucoup de différences entre Israël et les autres nations au niveau terrestre. Cette différence ne s’exprime clairement que dans la spiritualité.

Il y a peut-être une différence dans notre monde, mais on ne peut pas dire que quelqu’un est plus faible ou pire. Ce n’est pas important. Chaque nation a ses propres privilèges.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, Les Écrits de Rabash, « Les espions » du 04/12/2023

La Torah racontée comme une histoire

629.4Question : La Torah décrit le péché d’Adam. Nous avons tous lu ces histoires qui parlent en fait de la brisure des récipients. Pourquoi est-ce décrit comme une histoire ?

Réponse : La Torah est écrite sous une forme allégorique parce que les kabbalistes devaient décrire d’une manière ou d’une autre le processus de la brisure d’une façon qui soit proche de la compréhension humaine.

En d’autres termes, il y a 3 000 ans, les gens de l’époque tout comme ceux d’aujourd’hui ne pouvaient percevoir cette information que par le biais d’une histoire.

Question : Nous étudions maintenant la « Préface à la Sagesse de la Kabbale » écrite par le Baal HaSoulam en langage kabbalistique. Ne connaissaient-ils pas cette langue auparavant ?

Réponse : Ils la connaissaient, bien sûr, mais ils ne l’utilisaient pas souvent. Après tout, les gens étaient plus proches de la description du type de langage utilisé dans Le Livre du Zohar.

Extrait de KabTV, « La Préface à la Sagesse de la Kabbale » du 10/10/2023

Une gouvernance rigide

229Question : Dans l’un de ses articles, le Baal HaSoulam écrit que pendant une guerre, il y a des états où la gouvernance est transférée à une force destructrice, laquelle se manifeste ensuite dans le monde physique.

Cela ne peut alors plus être corrigé ; il faut attendre que le temps passe. Cela s’est produit pendant la Seconde Guerre mondiale, pendant la Shoah.

De quel genre de force destructrice s’agit-il ?

Réponse : C’est l’énorme force du Créateur qu’Il décide d’utiliser pour éduquer les gens. Ensuite, de mauvaises conditions s’abattent sur l’humanité et le Créateur commence à traiter les gens selon la loi stricte.

Question : Le Baal HaSoulam écrit que lorsque la gouvernance a déjà été transférée à cette force destructrice, même les prières n’aident pas. Avant cela, vous pouviez corriger quelque chose, prier et changer la situation d’une manière ou d’une autre, mais lorsque la force destructrice se manifeste dans la matière, rien n’y fait. Il existe de nombreux cas de ce type dans l’histoire. Ou y a-t-il encore quelque chose à faire ?

Réponse : Bien sûr que oui. Nous devons encore faire quelque chose malgré les circonstances. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a un bon moment et un mauvais moment.

Extrait de KabTV, « Les états spirituels » du 29/10/2023