Category Archives: Israël

Lorsque la sensation du monde supérieur vit en vous…

294.4Question : D’où viennent les origines des textes manuscrits et imprimés ?

Réponse : Les textes manuscrits ne proviennent pas de la Kabbale. La Kabbale n’a jamais bien accueilli les enregistrements. Pourquoi écrire? Soit vous entrez dans la sensation de l’univers global de manière sensorielle, soit vous ne le faites pas.

Il y a un enseignant et un étudiant. L’enseignant explique à l’étudiant ce qu’il doit faire, et dans la mesure où il peut adapter cette technique, il commence à développer ses capteurs de sensations.

Par conséquent, relativement peu de livres ont été écrits dans toute l’histoire du développement de la Kabbale. Ils sont apparus il y a seulement 2500 ans. Avant cela, les gens connaissaient tout par cœur, ils avaient une perception du monde supérieur. Il n’y avait donc rien à écrire s’ils le percevaient de toute façon.

De même, la méthode de la révélation du monde supérieur n’était pas décrite puisque les enfants l’adaptaient simplement en eux-mêmes. Dès l’enfance, on leur apprenait à percevoir le monde spirituel par l’attitude correcte envers les autres, et à l’âge de trois à six ans, ils entraient dans son atteinte. C’était absolument naturel pour eux ! L’environnement les influençait de cette façon.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – La différence entre un texte manuscrit et imprimé » du 21/01/2012

La force de la crainte

945Question : Souvent, avant de grands événements ou des congrès, il y a des états où les gens commencent à prendre leurs distances d’une certaine manière, ils pensent qu’ils sont sans importance et ne participent pas aux événements. Est-ce qu’ils perdent quelque chose en ne surmontant pas ces états ?

Réponse : Bien sûr, sans aucun doute ! Le principal problème réside dans la préparation du désir, de la souffrance et de la crainte. La connexion réussira-t-elle au niveau suivant ? Après tout, si cela ne marche pas, ce sera un coup dur, un échec qui ensuite bien sûr, à travers les déceptions et les révélations de divers problèmes, se transformera en correction.

Mais nous devons agir différemment. Nous devons avancer avec notre propre pression, et nous frayer un chemin vers le monde supérieur.

Question : Que devrais-je faire ? L’essentiel pour une personne est-il simplement de participer ?

Réponse : Non, vous devez être présent corps et âme et vous préparer avec une grande passion, avec une grande trépidation et avec l’horreur que cela puisse ne pas fonctionner, car une opportunité aussi incroyable ne se présente qu’une fois dans une vie.

Question : Mais de qui dépend le développement de ce désir ?

Réponse : De tous ensemble sur la base d’une solidarité(Arvout).

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Arava ou comment se dépasser? » du 21/01/2012

Quelle est la différence entre la Torah et le Livre du Zohar ?

137Question : Quelle est la différence majeure entre la Torah et le Livre du Zohar ?

Réponse : Le Livre du Zohar est un commentaire de la Torah. La différence réside uniquement dans le style, la forme de présentation et le caractère absolu de la Torah. Ce qui y est écrit est absolu. Il y a beaucoup d’expressions dans le Livre du Zohar qui peuvent être mal interprétées.

Le Zohar est généralement incomplet en lui-même. A l’origine, il comprenait une trentaine de volumes. A ce jour, seule une petite partie a été retrouvée, ce qui signifie qu’il est incomplet, fragmentaire, et il ne peut prétendre être comme la Torah.

Mais en termes de puissance de sa présentation, Le Zohar nous influence beaucoup plus que la Torah.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le Zohar par rapport à la Torah » du 21/01/2012

Sur le point de sortir du dernier exil

49.04Nous sommes dans un état où, après les exils successifs de Babylone, d’Égypte et de Perse, nous sommes en train de comprendre les conditions de l’ascension jusqu’au dernier degré, c’est-à-dire la sortie de la crise globale actuelle de toute l’humanité.

Les fléaux mondiaux modernes se manifestent actuellement devant l’humanité. Ils ne se sont pas encore totalement manifestés, mais nous commençons déjà à en être un peu conscients et nous sentons leur approche. Des « tsunamis » menaçants nous arrivent dessus. Les gens commencent à comprendre quelle boîte de Pandore ils ont ouverte avec leurs actions égoïstes insensées et irréfléchies.

Aujourd’hui, nous devons mettre la méthode de la Kabbale en action. Je suis heureux d’avoir quelque chose à voir avec cela, et de pouvoir révéler et expliquer aux gens ce que nous sommes obligés de faire, dans quel état nous sommes, quel genre de monde il s’agit, et quelles sont les opportunités qui s’offrent à nous.

Je suis heureux que nous puissions découvrir cette technique en nous-mêmes, comme dans un laboratoire, et ensuite la présenter au monde entier, montrer qu’elle est efficace, montrer comment travailler de manière pratique, devenir un exemple pour toute l’humanité, et la ramener à un état de force supérieure, c’est-à-dire à la qualité du don sans réserve et de l’amour d’une manière facile, rapide, dès que cela est possible.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – L’Histoire du Peuple Juif » du 04/05/2014

Le développement spirituel du groupe d’Abraham

747.01Les quatre étapes de transition d’un niveau à un autre sont obligatoires selon la condition des dix Sefirot ou le nom à quatre lettres du Créateur Yod-Hé-Vav-Hé. Le Créateur est la nature entière, ses quatre niveaux de développement et la transition de l’état précédent au suivant. Il en est ainsi entre toutes les étapes et à l’intérieur de chaque étape.

S’il y a une transition, elle doit nécessairement passer par ces quatre-là, même dans les plus petits stades de développement.

Par conséquent, il existe quatre états de développement qui vont de l’avant. Le premier est une sortie partielle de l’état animal absolu vers le niveau humain. L’homme est un mouvement vers la solidarité, la connexion, la propriété du don sans réserve et de l’amour, mais encore dans son état initial.

Il en était ainsi du temps d’Abraham lorsqu’il a conduit 5000 personnes hors de Babylone et qu’il organisa sa première société kabbalistique. Il s’agissait d’une société spirituelle dans laquelle les gens se traitaient sur un pied d’égalité, bien qu’ils étaient tous différents, et où chacun se souciait uniquement des autres et de la société, mais pas de lui-même. En principe, c’était leur idéal.

Sur cette base, Abraham a fait sortir de Babylone ceux qui étaient prêts à progresser vers cet idéal.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – L’Histoire du Peuple Juif » du 04/05/2014

La perspicacité d’un enseignant

Question : Le Rabash sentait-il quand il devait répondre à vos questions et quand il ne devait pas le faire ? Avez-vous également ressenti cela ?

Réponse : Bien sûr ! Il était franc. Tout d’abord, il voulait que les raisons pour lesquelles il donnait ou non une réponse soient claires. Après tout, lorsque vous expliquez à un élève comment répondre et comment demander, vous préparez un futur enseignant.

C’est l’art de la communication entre un enseignant et ses élèves où il doit leur apprendre à poser des questions correctement pour qu’il y ait une sorte de communication.

Question : Savait-il qu’il vous formait à être un méthodologiste ?

Réponse : Je pense que tout le monde le savait. Une fois, je suis allé voir un ancien ami, et il m’a dit : « Je me souviens d’une fois où je suis allé à la plage avec le Rabash à ta place parce que tu ne voulais pas y aller. Tu étais dans un tel état que tu ne voulais et ne pouvais pas y aller. Le Rabash a dit : « Appelons Michaël. » Je t’ai appelé et j’ai dit : « Le Rav veut te parler. » Tu as répondu : « Je ne veux pas lui parler. » J’ai transmis tes paroles au Rabah et j’ai dit : « Comment est-ce possible ? » Le Rabash a répondu : « Tu ne sais pas quel est son état, et en général, quel genre d’âme il a. » »

Je dis cela pour confirmer que, bien sûr, il me préparait à l’enseignement.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/2010

Le Rabash : la révolution spirituelle

961.2Le Rabash a fait une révolution en acceptant d’enseigner à des hommes laïcs, complètement étrangers dans la mentalité, qui n’avaient pas la mentalité des juifs polonais de s’asseoir séparément quelque part dans un coin, dans une petite communauté, et d’étudier.

Tout à coup, quarante étudiants viennent de Tel Aviv, qui sont totalement laïcs, et vous les acceptez et leur donnez votre cœur. Tout cela se passe à Bnei Brak, dans une communauté orthodoxe fermée.

C’était quelque chose d’incompréhensible : « Quoi ? Ashlag a commencé à enseigner aux laïcs ?! Et ils sont jeunes et pas mariés ?! Comment est-ce possible ?! »

On croyait que la Kabbale était réservée aux personnes de plus de quarante ans. Je lui ai amené des jeunes de vingt-cinq ans ! On croyait que la Kabbale n’était que pour les religieux, ceux qui connaissent déjà le Talmud. Je lui ai amené des gars qui n’avaient jamais ouvert ces livres, ne les connaissaient pas et les méprisaient ! Ils ne portaient la kippa que lors des funérailles ou si quelque chose arrivait.

Il acceptait de telles personnes pour étudier la Kabbale contre toutes les coutumes : moins de quarante ans, pas mariés, ne connaissant pas la Torah ! Comment se peut-il ? Mais il l’a fait. Un autre temps était venu.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/2010

La mer entière est dans une seule goutte

712.03Chaque ligne de la Torah a une telle profondeur. La Torah est infinie, comme si la mer entière était dans une seule goutte. Comme le dit la Kabbale : l’univers entier existe en chaque point de l’univers.

Question : Comment est-ce possible ?

Réponse : C’est comme une image holographique, car tout est composé de tout. Notre monde commence seulement à comprendre cela en se basant sur l’holographie. En principe, si la perfection existe, alors chaque partie doit être parfaite. Comment peut-elle être imparfaite si elle doit être égale, similaire et répéter complètement l’ensemble en tout ?

Il s’avère que le tout et la partie sont absolument équivalents. Chaque personne et le monde entier sont absolument égaux.

Question : Alors comment quelque chose d’imparfait est-il sorti du Créateur qui est parfait ?

Réponse : Le Créateur a créé la création non pas à partir de Lui-même, mais à partir de rien (ex nihilo). Le désir de recevoir est Son empreinte. C’est-à-dire que nous sommes absolument opposés à Lui. Mais notre état final est égal au Créateur et est parfait. Nous devons l’atteindre par nous-mêmes.

C’est comme si nous revenions par le même chemin et devenions de plus en plus parfaits en retournant à la source. La Kabbale et la Torah parlent de cela.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/2010

L’énergie spirituelle de la Terre d’Israël

748Question : Une personne subit-elle une pression en Israël parce que l’énergie spirituelle y est plus forte ?

Réponse : Oui. Je pense que ce n’est pas seulement parce qu’Israël est là, mais parce que c’est la façon dont la terre elle-même est. Même si l’État d’Israël n’existait pas et qu’il n’y avait personne, cette énergie serait toujours ressentie.

D’autant plus lorsqu’il y a un tel fatras sur ce territoire parce que des représentants de toutes les nations du monde vivent ici et chacun mène sa propre vie, donc naturellement cela complique encore plus la situation.

Il m’est difficile de parler de ce sujet. Je le dis de manière purement théorique car je vis dans mon propre monde, je mène ma propre vie et je n’existe pas dans l’atmosphère générale, même si je m’y connecte lorsque c’est nécessaire.

Question : Mais quand même, par ses racines, cet endroit est le plus proche de la spiritualité ?

Réponse : Oui, sans aucun doute ! Que ce soit dans un sens négatif ou positif.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – La Terre d’Israël » du 16/12/2013

Se rapprocher de tout le monde

961.2Question : Comment vos étudiants, qui représentent le monde entier, peuvent-ils contribuer à corriger les juifs ?

Réponse : D’une manière naturelle. Par le fait que nous, un groupe constitué de mes étudiants dispersés dans le monde entier, comprenions que l’essentiel est le rapprochement de chacun avec tous et que cela corrige le monde.

Par conséquent, nous faisons pression sur les juifs pour qu’ils commencent à comprendre que leur travail consiste à donner l’exemple et à montrer comment les gens devraient s’efforcer de se rapprocher les uns des autres.

Or, c’est précisément la chose la plus difficile à faire pour les juifs.

Commentaire : Mais ceci est prédéterminé dès le départ. Si nous nous tournons vers les sources bibliques, vers nos ancêtres, ils ont reçu la Torah et ont été appelés le peuple élu.

Ma Réponse : Certainement. Nous devons tous comprendre que les vices les plus importants et les plus grands existent dans la nature. Ils se manifestent en nous à l’avance comme chez les personnes qui sont les plus proches et en même temps opposées les unes aux autres.

Extrait de KabTV, « Conversations – Israël et son impact sur le monde » du 18/11/2021