Category Archives: Israël

Deux niveaux de la Torah

Question : Si Moïse a écrit la Torah, pourquoi est-il dit que le Créateur a regardé dans la Torah au moment où Il a créé les mondes ?

Réponse : En fait, la Torah est le mouvement du désir qui a été créé à l’opposé du Créateur vers une ressemblance complète avec Lui.

Ainsi, lorsque le Créateur « décida » de créer la créature, comme nous disons dans le langage corporel, Il devait d’abord la créer comme Son contraire ainsi que créer un mécanisme complet par lequel la créature se rapprocherait pour ressembler au Créateur.

Avec cette intention, Il a écrit la Torah, un système de commandes et d’instructions qui doivent être réalisées par le désir qu’Il a créé. C’est ainsi qu’Il amène le désir qu’Il a créé pour qu’il Lui ressemble. Moïse a écrit la Torah lui-même, mais pas du point de vue de la gouvernance par le Créateur parce que la Torah reste dans la tête du monde de Ein Sof (Infini).

Pour Moïse, elle a été enregistrée dans la tête du monde de Atsilout comme une activité. Il s’agit donc de la même chose, mais à différents niveaux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/09/2016

Recevoir la Lumière à travers l’enseignant

Question : Un étudiant reçoit toute la Lumière de son âme à travers l’enseignant. Est-ce que l’enseignant en est la source, au lieu du monde de l’infini ?

Réponse : Si mon âme, l’âme de l’enseignant, s’est développée avant votre âme et que vous êtes mon étudiant, vous recevez de moi selon la hiérarchie spirituelle. En étant mon étudiant, vous êtes mon enfant spirituel. Le système des âmes est mutuellement connecté. Les âmes qui ont subi leur correction partiellement ou complètement et qui sont montées à un certain niveau conduisent la Lumière vers les autres âmes.

Tout est arrangé de cette façon dans une séquence. D’une part, vous ajoutez votre ego sur moi, et d’autre part, grâce à votre ego, je conduis la Lumière Supérieure vers vous. Ensuite, vous conduisez également la Lumière Supérieure vers quelqu’un.

En fait, vous êtes déjà en train de le faire mais pas consciemment.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/08/2016

Unité ou terrorisme, le choix nous appartient

Unité ou terrorisme, le choix nous appartient

Quand les robots occupent nos postes

Quand les robots occupent nos postes

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Il existe de nombreux chemins menant au Créateur…

Question : Vous avez dit une fois qu’il y avait de nombreux chemins menant à Dieu. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Il est dit dans la Torah qu’il y a douze tribus et que chaque tribu a sa propre façon de se rapprocher des autres.

Chaque personne, homme ou femme, a sa propre façon de se rapprocher des autres.

Une personne est un petit monde qui comprend en fait tout ce qui existe dans le monde. C’est pourquoi nous devons valoriser tous les attributs qu’une personne possède, les préserver, ne pas les éliminer, ne pas les tuer, ne pas les forcer à renoncer, mais seulement chercher un moyen de les utiliser correctement..

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

Les quatre langues et les quatre lettres du nom de Dieu

Question : Les quatre langues (Tanakh, Halakha, Aggadah, Kabbale) correspondent-elles aux niveaux du nom HaVaYaH (tétragramme) ?

Réponse : Tout à fait. Le nom de quatre lettres du Créateur, « Youd-Hey-Vav-Hey » ou HaVaYaH, inclut en lui absolument tous les éléments du monde, à la fois le monde spirituel et notre monde.

Ainsi les quatre lettres du nom de Dieu caractérisent les quatre niveaux de l’évolution de la matière sous l’influence de la Lumière Supérieure et correspondent aux quatre langues principales.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/07/2016

Dans quelle langue devrait-on étudier la Kabbale ?

Question : Quel est le lien entre le russe et l’hébreu et comment le russe peut-il aider à étudier la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : La structure du russe est plus proche de l’hébreu que d’autres langues, du moins plus proche que l’anglais, le français et l’allemand.

Mes étudiants du monde entier apprennent aujourd’hui l’hébreu. Certains d’entre eux en connaissent beaucoup de mots ou le parlent et le lisent.

Une personne qui étudie la sagesse de la Kabbale ne peut ignorer l’hébreu tout comme un musicien se doit de connaitre l’italien ou un médecin le latin. Tous les grands scientifiques qui ont étudié la sagesse de la Kabbale et même une science avaient souvent un bon niveau d’hébreu, car sans cela, on ne peut pas entrer dans la profondeur de la sagesse de la Kabbale.

Il est très important de savoir lire en hébreu. Il est possible de ne pas connaître le langage parlé ; l’essentiel est de savoir comment lire l’hébreu.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/07/2016

Page 3 des 971234550Dernière »