Category Archives: Israël

La vérité à propos des Juifs et des non-Juifs

Question : Le mot « anti-sémitisme » est composé de « anti » (contre) et « sémite » qui est une personne (Shem, un fils de Noé). Pourquoi quelqu’un s’opposerait-il à cela. Est-ce que quelqu’un a le droit d’être contre cela ?

Les livres juifs contiennent des textes sans « humanité » à l’égard des non-juifs ; la raison pour laquelle ils sont contre nous est donc compréhensible.

Réponse : Tout ce qui est écrit à propos des « non-juifs » se réfère à notre égoïsme, qui est appelé « goy », venant du langage du peuple. Le mot « Juif » (Yéhoudi) est dérivé du mot « union » (Yichoud), l’unité parmi le peuple qui doit être atteinte par tout le monde. Il n’y a pas de lien entre ces mots et les termes de « Goy » ou « Juif » dans le sens qui nous est familier, mais ce n’est qu’une différenciation à l’intérieur d’une personne entre un « non-juif », un égoïste et un « Juif », un altruiste, indépendamment de la nationalité ou de la race.

Pourquoi allumons-nous les bougies de Hanoukka ?

Question : Pourquoi allume-t-on les bougies de Hanoukka ?

Réponse : Hanoukka représente l’état d’une personne qui atteint la correction et l’ascension au-dessus de la vie matérielle égoïste, et elle devient comme une bougie qui brille dans ce monde. En d’autres termes, la bougie symbolise la condition spirituelle d’une personne, et une personne est comme une bougie.

L’huile à partir de laquelle la bougie brûle symbolise notre égoïsme, et si nous l’utilisons correctement, elle nous donne de la lumière en brûlant. La mèche de la bougie symbolise l’élévation au-dessus de l’ego, lorsque nous ignorons l’égoïsme, mais l’utilisons dans le sens opposé.

La mèche trempée dans l’huile l’absorbe peu à peu, et grâce à la mèche (la résistance à l’égoïsme), l’huile donne de la lumière tandis qu’elle brûle. L’égoïsme est une grande force et la lampe symbolise une utilisation correcte de celle-ci.

Extrait du programme de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 19/12/2016

Pourquoi mangeons-nous des beignets durant Hanoukka ?

Question : Pourquoi mangeons-nous des beignets (Soufganiyot) pendant Hanoukka ?

Réponse : Premièrement, c’est parce qu’ils sont ronds. Le cercle représente l’état complet.

L’huile est quelque chose d’aéré, d’où provient la Lumière. Après tout, grâce à l’huile brûlant sur la mèche, il y a eu de Lumière pendant 8 jours.

Pendant Hanoukka, nous mangeons des beignets qui sont sucré parce que cette fête symbolise la sortie de l’amertume de ce monde dans la douceur spirituelle. C’est une fête douce.

L’hébreu, la clé du monde spirituel

Question : Les lignes horizontales et verticales des lettres de l’alphabet hébraïque montrent la direction de la diffusion de la Lumière et elles ont une signification spirituelle. Les lettres dans d’autres langues symbolisent-elles des attributs spirituels ?

Réponse : Chaque langue, non seulement les langues humaines, mais aussi le langage des animaux, a sa propre source spirituelle, sa propre racine spirituelle, mais nous n’en avons pas le code clé.

Nous découvrons la langue hébraïque lorsque nous entrons dans le monde spirituel. Par conséquent, des scientifiques comme Newton ont étudié l’hébreu, se rendant compte que c’était la façon de gagner un aperçu de l ‘« ordinateur spirituel » de l’univers.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/07/2016

Livret de Chansons de Bneï Baruch à télécharger !

thumbs_laitman_572_03Cliquez sur le lien pour visualiser le Livret (PDF téléchargeable) :
BB_Songs-Book_2016_4th-Edition_2016-11-19

Nous avons probablement été épargnés, pour l’instant…

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/nous-avons-probablement-ete-epargnes-pour-linstant/

La coexistence peut-elle naître des cendres de la haine ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-coexistence-peut-elle-naitre-des-cendres-de-la-haine/

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Les incendies en Israël

Commentaire : En Israël, il y a une catastrophe naturelle, des incendies ont détruits des forêts, des champs et de vastes zones.

Mon commentaire : Cela se produit en raison de causes naturelles ainsi que par l’activité terroriste. Il y a une énorme sécheresse dans la plupart des régions ; les champs de végétation sèche devraient être brûlés intentionnellement à l’avance, car ils pourraient s’embraser comme de la poudre à canon. Il n’y a pas assez d’endroits où l’eau s’est accumulée qui pourrait être utilisée pour éteindre un feu immédiatement. Les zones ne sont pas prêtes. Contrairement aux Arabes, les Juifs aiment s’entourer d’arbres. Par conséquent, les villes sont pleines de végétation sèche avec des branches et des épines sèches qui peuvent s’enflammer très rapidement et transporter le feu avec une vitesse terrible. Tout cela doit être pris en compte et traité.

La sagesse de la Kabbale dit que tant que nous ne serons pas connectés avec une bonne connexion entre nous, nous devrons investir des efforts et prendre de nombreuses mesures pour prévenir des catastrophes de ce genre.

Une personne ne peut pas opérer dans la bonne direction à cent pour cent. Mais elle doit au moins le faire dans une mesure particulière. Malheureusement, nous n’agissons pas dans la bonne direction, ni dans le domaine de l’économie, ni dans le domaine politique, et surtout pas dans la structure de la société.

Mais nous n’avons pas le choix ; c’est une loi de la nature ! Il nous appartient de comprendre que tant que nous ne sommes pas semblables à la nature et que nous ne respectons pas ses lois principales, elle nous sera révélée négativement, elle nous « conduira » de toutes sortes de manières « vers le bonheur par le bâton ».

Si nous commençons à nous rapprocher les uns des autres selon les conditions qui nous ont été données, rien de mauvais ne se produira. Nous n’aurions peur de personne. Personne ne pourrait se tourner vers nous avec un gros mot, avec une épée ou avec une mitraillette. Le problème réside uniquement dans les relations entre nous.

Si nous ne le faisons pas, tout brûlera.

Nous devons donc repenser la façon dont nous pouvons créer un avenir sûr pour nous-mêmes et ne pas incendier notre propre maison.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michaël Laitman » du 23/11/2016

Les deux langues kabbalistiques

Question : Y a-t-il une connexion mutuelle entre l’alphabet hébreu et l’alphabet araméen ? Si oui, quelle est-elle ?

Réponse : Une langue opposée à l’hébreu, appelée l’araméen, est apparue dans l’ancienne Babylone. Les deux langues ont le même alphabet, les mêmes formes graphiques et les mêmes noms pour chaque lettre.

Mais les mots sont écrits un peu différemment parce que l’hébreu exprime le mouvement du côté de la Lumière, de haut en bas, alors que l’araméen exprime le mouvement de bas en haut, du point de vue du Kli (récipient, désir) vis-à-vis de la Lumière. C’est la raison pour laquelle certains livres de Kabbale ont été écrits en hébreu et certains en araméen, et il y a des livres dans lesquels les deux langues sont utilisées.

Tout dépend de ce que l’auteur a voulu dire, de quel côté il a décrit le système, et comment nous devrions lire cela de la manière la plus commode. De même que nous utilisons des langages informatiques différents pour différents programmes sur notre ordinateur, les deux langues sont ainsi utilisées pour exprimer la sagesse de la Kabbale : l’araméen et l’hébreu.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/07/2016