Category Archives: Israël

Le Hamas détruira ses propres missiles

congrès, groupeQuestion: Qu’est-ce que cela signifie de mener à bien la mission du peuple d’Israël, revenir à la religion?

Réponse: Ce n’est pas ce qui est nécessaire. Il est seulement nécessaire de commencer à participer à unir les gens. C’est ce qu’on appelle la sagesse de la Kabbale, la sagesse de l’union et de l’unité. La sagesse de la Kabbale ne parle que de cela.

La sagesse de la Kabbale explique la structure du monde et le grand système collectif qui le gère. Le système supérieur de gestion plus élevé est conçu pour aider les gens à comprendre et à atteindre. Et il est seulement possible de se détacher de celui-ci et l’apprendre progressivement à partir de cet état.

C’est précisément à partir de notre division, de notre séparation, et l’état brisé que nous commençons un peu à découvrir ce système de conduite plus élevée, « la lumière est supérieure aux ténèbres» (Ecclésiaste 2:13). Ce système est singulier, complet, intégral, et analogue; nous devons progressivement nous construire de la même façon en lui.

Dès l’instant où nous nous connectons entre nous dans un «cercle» général commun où nous sommes tous égaux, où tous les amis s’entraident et sont reliés entre eux par l’amour, le système supérieur commence à agir dans le bon sens envers nous et nous aide. Ensuite, nous avançons vers le bien.

Mais Israël est au centre de toute l’humanité, à la base de toutes les religions et croyances. Et donc, dès le moment où nous commençons à progresser vers le bien en nous unissant pour être comme une personne avec un coeur, nous transmettons immédiatement cette bonne puissance au monde entier.

Le monde entier commence aussi à se sentir comme circulaire, lié. Soudain, tout le monde comprend combien il est merveilleux d’être en relation avec les autres et combien l’individualité, la concurrence, et notre soif d’argent et de contrôle nous fait du mal. Au contraire, c’est beaucoup mieux d’être égaux et unis ensemble.

Cette attitude vient d’Israël et influence le monde entier. Toute l’humanité commence alors à recevoir une forme ronde comme ça. De cette manière, au lieu d’être une source négative, Israël devient une source de bien pour le monde entier.

Cette tâche est devant nous: «devenir la lumière des nations. » C’est la principale chose que nous devons faire.

Certes, aussi longtemps que les missiles nous tombent dessus​, il est nécessaire de se battre et de nous défendre, pour les arrêter. Mais nous devons comprendre que l’opération militaire elle-même ne conduira pas à une solution. Tout le monde le comprend déjà. Nous n’aurons pas de place dans ce monde si nous restons comme nous sommes.

L’armée est impérative jusqqu’à ce que nous nous connectons entre nous et alors le Hamas éliminera ses missiles et seq tunnels, grâce à notre influence. Ils sont liés à nous, et grâce à notre séparation au sein du peuple d’Israël, ils nous tirent dessus.

Voilà comment ils se battent inconsciemment avec le mal qui est en nous. Et dès l’instant où nous transformons notre mal en bien et nous le couvrons avec l’amour, un dôme de protection d’amour se mettra à la place du système anti-missile Dôme de Fer, nos ennemis deviendront nos amis et voudront  également se joindre à nous et apprendre de nous.

Ils veulent tous farouchement d’être avec nous, mais grâce à notre séparation interne nous les rejetons, les repoussons et produisons la haine en eux, et causons toutes les catastrophes dans le monde.

Question: Qu’est-ce que le mal dont vous parlez ? D’autres personnes dans notre position auraient déjà anéanti ses voisins hostiles. Au lieu de cela, nous guérissons nos ennemis dans nos hôpitaux pendant la guerre.

Réponse: Ce n’est pas ce qu’ils veulent de nous. Nos hôpitaux ne les intéressent pas du tout. Ils veulent recevoir une nouvelle nature humaine afin de participer avec nous et le monde entier. Ensuite, l’union et l’amour l’emporteront, la création d’un cercle de l’unité

Dans le programme « Une nouvelle vie » 22/07/14

Pression d’en haut, pression d’en bas…

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que Israël apporte la Shefa (abondance) et la Lumière au monde ? En attendant, tout le monde nous blâme d’apporter le mal au monde.

Réponse : En attendant, nous sommes en train de boucher les conduits de la Lumière et ne laissons pas la Lumière et la Shefa couler à flots à travers eux vers tous les mondes. Nous sommes dans le plus bas monde, dans le centre de toute la création, et nous bouchons le passage de la Lumière, de l’abondance de haut en bas, en ne la laissant pas remonter de bas en haut.

Le problème est que même si nous sommes tous dans une mer de Lumière, de Shefa, elle vient de haut en bas et fait pression sur ​​nous à travers ces systèmes que nous devons activer pourtant. La Lumière fait pression sur Israël à travers la nature, à travers les nations du monde.
Israël ressent la pression d’en bas, de ceux à qui elle doit transférer la Lumière, et également la pression d’en haut, de la Lumière qui doit passer à travers elle vers toutes les nations du monde et la nature minérale, végétale et animée. Israël se trouve au milieu et ressent la pression des deux côtés.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 23/07/14

Une force pionnière qui a perdu son chemin

Dr. Michael LaitmanC’est à Israël d’être le premier à découvrir, à montrer le chemin, et à mener tous les autres. Si Israël n’effectue pas sa tâche, il ressentira la pression de tous ceux qui sont détenus derrière lui. Le système général pousse tout le monde par derrière, et ainsi ils pressent la force ouvrant la voie qui a perdu son chemin et a oublié sa mission.

C’est l’image que nous voyons aujourd’hui dans le monde. La plupart du peuple d’Israël n’a aucune idée de sa mission spéciale. Même si cela est écrit dans nos livres, les gens ne voient pas cela et ne veulent pas le lire ; ils ne comprennent pas que cela est lié à eux. De même, les leaders du peuple ne lui montrent pas cela.

Par conséquent, après s’être éloigné de plus en plus de notre mission, nous nous détériorons de plus en plus. Nous rendons notre situation plus grave et ressentons une attitude négative croissante des nations du monde à notre égard. Les nations du monde sont cette partie de l’humanité dont il est dit qu’elle nous suit sur le chemin que nous avons pavé.

Sans nous, l’humanité ne réussira pas à ouvrir la voie pour elle-même. L’ordre est que Israël est obligé de passer en premier. Nous espérons que nous pouvons expliquer cela à la fois à la force pionnière elle-même et en général à tout le reste, pas seulement au peuple d’Israël, mais aussi à tous les peuples du monde.

Dans l’ancienne Babylone, Abraham a parlé à propos de la création, de la façon dont elle doit traverser, à propos de la tâche de la personne sur ce chemin, qu’elle doit se préoccuper de toute la nature.

Quand Israël se corrige, il corrige aussi les nations du monde, et à travers eux, il corrige la nature minérale, végétale et animée. C’est à nous d’être préoccupé par toute chose. Plus nous retardons notre correction, plus nous causons un grand chaos dans la nature, dans l’écologie.

C’est à Israël de ressentir la force pionnière elle-même et de mener à bien sa mission.

Le roi David a écrit dans le Livre des Psaumes (Psaumes 23:06) : « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront ma vie durant, et j’habiterai de longs jours dans la maison du Seigneur. » La pression qui est activée sur nous de toutes les directions est appelée « la bonté et la miséricorde », qui nous suit tout au long de la vie, car sans elle nous oublierions la mission exaltée qui nous a été imposée.

De la préparation pour le cours quotidien de Kabbale du 23/07/14

Faites de la place pour tout le monde

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment utilisons-nous notre ego correctement, et comment pouvons-nous nous annuler pour réaliser l’objectif du groupe ?

Réponse : Notre ego est notre fidèle assistant. Si nous l’entendons correctement, si nous comprenons combien il est nécessaire de travailler avec lui, alors nous allons remercier le Créateur qu’Il nous ait fait comme ça. Malheureusement, nous ne travaillons pas avec lui correctement.

Peu importe que les gens viennent au groupe, quels qu’ils soient et combien de temps ils restent avec nous, il se pourrait qu’ils viennent aujourd’hui et partent demain, cela n’a pas d’importance pour nous. Nous devons accepter chaque personne (tant qu’elle n’est pas nocive) comme quelqu’un qui manque à notre Kli général. Cela n’a pas d’importance avec quelle « folie » elle parvient à nous. Nous devons l’accepter comme quelque chose de souhaitable.

Le groupe doit faire de la place pour tout le monde, soutenir tout le monde, mais seulement si on ne commence pas à le dénigrer, si l’on ne commence pas à être trop condescendant ou à nuire aux études, ou en n’exprimant pas son désaccord selon les principales exigences pour le groupe qui nous ont été données dans les écrits des grands kabbalistes : le Ramchal, le Ari, le Baal HaSoulam et le Rabash.

Nous devons être préoccupés par les amis, parce que chacun d’eux est un fragment de mon âme. Après tout, tous les groupes du monde, toute l’humanité, tout le minéral, le végétal, et l’animé sont mon âme. Mais, en attendant, je perçois uniquement la partie que le Créateur me donne afin que je commence en quelque sorte à me construire spirituellement.

Du Camp d’Été International en Bulgarie, Leçon n°2 du 11/07/14

Un dôme d’amour contre les missiles

Dr. Michael LaitmanQuestion : Supposons que dans un cercle, nous atteignons la proximité de nos cœurs. Cela empêchera-t-il les missiles de tomber sur nous ?

Réponse : Après une telle expérience, les gens comprendront et accepteront qu’il est possible d’atteindre un meilleur résultat grâce à l’union; ils progresseront. Ils auront le sentiment que le peuple d’Israël possède vraiment un pouvoir unique avec l’aide duquel il est possible de corriger le monde.

Ils ont besoin d’arriver à une conclusion comme celle-ci progressivement, un autre atelier et un autre, autant que nécessaire. L’éducation n’est pas acquise tout d’un coup, mais chaque fois, peu à peu, ils commencent graduellement à découvrir que c’est le cas.

La chose principale est que nous verrons comment ces actions elles-mêmes commencent soudain à changer la réalité. Il deviendra perceptible que par des activités comme celles-ci, nous permettons à la Lumière de travailler à l’intérieur de chaque désir humain. Partout dans le monde, des changements positifs se produiront. Nous allons ressentir combien tout commencera à se détendre et tout le monde commencera à se rapporter à Israël différemment.

Soudain, il deviendra clair que l’ONU n’est plus dirigée contre nous, et nos ennemis et ceux qui nous haïssent s’accorderont tout à coup avec des mesures pacifiques.

Il n’y a pas de choix. Seul Israël a le libre choix et fonctionne de façon indépendante dans le monde. Que nous le voulions ou non, tout tourne autour de nous. Nous ne pouvons pas dire que nous ne sommes pas coupables et que nous ne comprenons pas ce qu’ils veulent de nous. Nous appartenons au peuple d’Israël et ainsi, nous devons amener le monde à la correction ! Les kabbalistes ont déjà écrit à ce sujet il y a cinq mille ans.

De KabTV, « La Mission du Peuple d’Israël » du 08/07/14

Le pape François: Dans chaque chrétien il y a un juif

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de Huffington Post): « Soulignant les liens étroits entre le christianisme et le judaïsme et appelan la négation de l’Holocauste  » un folie « , le pape Francis a déclaré à un journaliste qu’« à l’intérieur de chaque chrétien est un Juif ».

« Dans une longue interview publiée vendredi 13 Juin dans le journal espagnol La Vanguardia, le pape a dit que le dialogue entre les deux religions pouvait parfois être une« patate chaude ».

«Je crois que le dialogue interreligieux doit porter sur les racines juives du christianisme et l’épanouissement chrétienne du judaïsme, dit François. «Je comprends que c’est un défi, une patate chaude, mais il est possible de vivre comme des frères. »

La déclaraiton de François semble aller plus loin que son prédécesseur, Jean-Paul II, qui a fait les titresen 1986 comme étant le premier pape à visiter la principale synagogue de Rome et a déclaré que les juifs étaient comme des« frères aînés de la foi chrétienne ».

«Chaque jour, je prie avec les Psaumes de David. Ma prière est juive, alors j’ai l’Eucharistie, qui est chrétienne » a ajouté le pontife Argentin »

Mon commentaire: Sans aucun doute, la poursuite du développement de l’humanité vers le but de sa création conduira les gens à s’éloigner de toutes les religions et croyances du monde. Ils commenceront à sentir de plus en plus  leur racine spirituelle commune, qui n’est pas vêtue d’images ni de représentations que la religion et les croyances leur imposent.

Cela conduira tous les peuples du monde à se sentir que seule la Kabbale exprime la véritable représentation de la force supérieure. Dans cette aspiration à devenir proche d’elle, ils vont se rapprocher de l’autre.

L’union est la mission d’Israël

Dr. Michael LaitmanD’un cours rediffusé : je me rends compte finalement que, s’il y a la destruction qui n’est pas plus épaisse qu’un cheveu de notre côté dans le groupe, ou même chez le peuple d’Israël, elle peut causer une immense montagne de problèmes parmi les nations du monde. Par exemple, il peut y avoir ceux pour qui ca suffit de se regarder les uns les autres de travers en Israël, alors que pour d’autres, ils commencent à s’entre-tuer et à s’empoisonner avec des gaz pour la même chose. Voilà comment tout cela se développe dans leur substance grossière.

Et il est donc compréhensible qu’à part la connexion et l’nion nous n’avons rien d’autre à faire. C’est parce que c’est comme quelqu’un qui travaille sans relâche pour écoper l’eau qui coule d’un robinet et inonde une pièce au lieu de simplement de fermer ce robinet une fois pour toute afin que les choses se passent bien.

Cette unité qui doit également s’étendre aux nations du monde est la mission de la nation d’Israël, alors tous les peuples cesseront d’affirmer qu’elle est la source de tous les problèmes du monde!

L’arme des mères

The Weapon of MothersQuestion: Il y a une guerre en cours en Israël et de nombreuses mères ont le cœur brisé, en attendant le retour de leurs fils. Une mère est toujours une mère, peu importe le pays, dans lequel elle vit. Et pourtant, qui y a t-il de spécial au sujet des mères juives? Elles sont, après tout, une partie de la nation d’Israël, avec l’idée de l’unité inscrite dans leur cœur. Qu’est ce qui différencie une mère juive des autres?

Réponse: La zone de sa responsabilité.

De nombreux pays envoient leurs soldats à la guerre, tandis que le cœur des mères se brise d’une douleur impitoyable.

Toutefois, une mère juive a une arme qui lui permet de se battre pour son fils-unique. En incitant la société israélienne à atteindre l’unité et la cohésion, ou au moins de la mettre sur cette voie, elle défend ainsi activement ses enfants. plus elle est convaincante, en apportant le message de l’unité de la nation, plus infaillible est la protection qu’elle lui apporte.

Certes, ce doit être une réelle unité, le genre dont la sagesse de la Kabbale parle quand elle explique que l’unité se concrétise par le biais de la Lumière qui ramène vers le bien, ou en d’autres termes, grâce à une force spéciale de la nature. C’est parce que la nature est, en réalité, une force unifiée, et nous devons la réveiller pour transformer notre haine en amour. Il est écrit que l’amour couvrira tous les crimes, ce qui signifie toutes les différences et les conflits entre nous. Par conséquent, plutôt que le Dôme de fer, ce dont nous avons besoin, c’est que le dôme de l’amour se propage au-dessus de nous. Lui et rien d’autre, déviera tous les assauts.

Si seulement les mères israéliennes se rendaient compte que c’est notre véritable arme , je suis certain que cette guerre serait la dernière.

D’un programme de télévision «Une nouvelle vie», n ° 423, « Les Mères des soldats »

Il n’est pas trop tard pour prendre le bon chemin

Dr. Michael LaitmanQuestion : Au cours des dernières années, la situation d’un état d’urgence et d’attaques de roquettes s’est répétée plusieurs fois et l’on parle constamment de la nécessité de se connecter et de s’unir, mais personne ne veut nous écouter. Quel est le problème ici ? Est-ce que les gens ne sont pas encore prêts ou bien nous ne savons pas comment expliquer les choses ?

Réponse : Je ne peux pas blâmer nos ennemis de vouloir nous détruire et je ne peux pas blâmer le peuple d’Israël de ne pas comprendre ce qui se passe et pourquoi cette situation se reproduit encore et encore. Les seuls à blâmer sont les gens qui savent comment effectuer la correction, mais qui sont trop paresseux pour faire leur travail et ne sont pas pressés d’utiliser tous les moyens dont ils disposent pour apporter la méthode de correction à la population, non seulement pour la nation d’Israël mais pour le monde entier aussi.

Puisque nous sommes dans l’ère de la fin de la correction, nous pouvons en parler à tout le monde, y compris nos ennemis. Nous ressentirons qu’ils le comprennent et le reconnaissent. Ils vont découvrir ce qu’est la source de leur antisémitisme, leur haine meurtrière des Juifs, et pourquoi le destin nous maintient dans un conflit permanent qui apporte aussi de grandes souffrances et des guerres pour les Arabes eux-mêmes.

Ils sont également dans une mauvaise position, et bien qu’ils soient fiers de leur pouvoir, ils souffrent réellement. Ainsi, ils devraient comprendre la raison de leur souffrance.

Il est clair que rien n’aidera ici. Nous pouvons détruire tous les terroristes, mais le lendemain, de nouveaux viendront. Nos ennemis ont suffisamment de gens et de missiles pour bombarder chaque centimètre de notre territoire. Il n’y a pas un morceau de terre en Israël qui soit à l’abri des missiles et où les gens pourraient vivre en paix.

Nous et les Arabes sommes bien conscients de cela. Mais cette confrontation se déroule sur une certaine frontière, car le peuple d’Israël est obligé de remplir sa mission et en même temps, on nous donne un peu de temps pour le faire, afin de la remplir dans le bon et droit chemin de la Lumière, dans le chemin de « je hâterai » (Akhishena). Si nous ne le faisons pas, nous nous apprêtons à vivre les moments terribles décrits par les prophètes.

De KabTV, « La Mission du Peuple d’Israël » du 08/07/14

De quoi parle le Talmud des dix Sefirot?

Dr. Michael LaitmanQuestion: En ce moment, nous étudions l’étude des dix Sefirot (TES), partie 2, je ne peux pas me concentrer ni me relier et comprendre « Le lien entre capacité et l’intention. ».

Réponse: Nous sommes un désir de recevoir du plaisir, et l’intellect s’est développé uniquement pour servir le désir. Donc, tant que vous n’avez pas commencé à ressentir en vous ce qui est décrit, vous ne pouvez pas utiliser ces paramètres de désir. Est-il possible de l’utiliser et dans quel but?

Mais il y a des gens qui ont la capacité d’apprendre, pas à l’intérieur d’eux-mêmes, dans le désir, mais en construisant un modèle dans l’esprit. Ils apprennent le Talmud « théoriquement » sans l’utiliser sur eux-mêmes. Malheureusement, c’est comme ça que tout le monde apprend aujourd’hui!

Mais la Torah exige expressément une enseignement «pratique» (sensoriel, dans le désir), c’est-à-dire, sur nous-mêmes, sur notre désir. Et tant que ce n’est pas le cas, aussi longtemps que vous ne pouvez pas passer par cet état dans la sensation, vous ne comprenez pas ce que dit le Talmud.