Category Archives: Israël

La conception de l’âme

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique » (Ki Tazria), 12:01-12:02 : Le Seigneur parla à Moïse en ces termes : « Parle ainsi aux enfants d’Israël : lorsqu’une femme, ayant conçu, enfantera un mâle, elle sera impure durant sept jours, comme lorsqu’elle est isolée à cause de sa souffrance.« 

La section Ki Tazria commence avec l’histoire de l’homme et ne nous parle pas des animaux ou des plantes. L’Homme (Adam) est un désir que nous pouvons corriger pour ressembler au Créateur. Bien qu’il soit d’abord égoïste dans toutes ses aspirations, ses motivations, ses pensées et actions, dans l’état corrigé, il doit être entièrement focalisé sur l’amour et le don sans réserve pour les autres.

Nous devons travailler constamment sur les désirs qui sont invoqués en nous et les corriger à l’aide de la Lumière Supérieure. Ensuite, dans la mesure où nous ressemblons au Créateur, Il se révèle à nous.

Le désir est appelé féminin car le niveau supérieur se développe depuis lui. « Si une femme conçoit » signifie que le désir se concentre sur le travail avec l’inclinaison de l’amour et du don sans réserve.

Tout d’abord, nous devons l’examiner et comprendre s’il est approprié pour notre avancement vers la ressemblance avec le Créateur et quels devraient être les éléments de l’avancement correct dans ce corps, ce qui signifie, dans ce désir principal de sorte que ses intentions se changeront en amour et en don sans réserve. Si notre avancement est mauvais, il est préférable de s’arrêter et de rester au niveau précédent.

Ainsi Tazria signifie que vous ne devriez pas simplement participer au processus de la conception de l’âme, mais plutôt comprendre comment elle se développe en vous et de quels attributs elle est faite. C’est ce qu’on appelle la conception.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/14

S’exposer aux rayons vivifiants de la lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que nous voulions résoudre un certain problème. De quelle manière devons-nous mener la discussion pour arriver à atteindre une forme circulaire?

Réponse: Tout d’abord, il faut définir ce qu’est la forme du cercle, quels sont les avantages de notre connexion, quelle est la forme de l’union envers laquelle nous aspirons, pour quelle raison nous en avons besoin?

Lorsque nous avons un problème commun, nous nous réunissons d’une manière naturelle, comme les animaux qui s’entassent immédiatement dans un troupeau en cas de danger. Parlons donc du fait que nous soyons capables de surmonter n’importe quel problème grâce à l’union. Il est possible de résoudre n’importe quelle situation si nous arrivons à atteindre une bonne connexion.

Question: Chaque année, une situation critique arrive qui attire l’attention de tout le monde: les opérations militaires ou des situations d’urgence. Pourquoi ces problèmes ne finissent jamais?

Réponse: Les problèmes continuent à se produire puisque nous ne nous unissons pas conformément à l’appel du temps. Nous sommes tenus d’avancer constamment en renforçant de plus en plus notre union. Mais nous ne le faisons pas et nous n’y prêtons pas attention. Nous ne suivons pas ce que nous dit la Torah sur la nécessité d’aimer son prochain comme soi-même, sur l’amour envers les amis, sur la nécessité de devenir la lumière pour les peuples du monde.

Telle est la mission d’Israël en tant que partie spéciale de l’univers, qui doit relier l’ensemble de la réalité à la force supérieure de don et de l’amour, avec la lumière supérieure qui ramène vers le bien. Il existe une telle force dans la nature et si nous apprenons à utiliser, nous gagnerons beaucoup de choses.

Afin de l’utiliser, nous avons besoin de prendre une forme semblable à cette force – une forme circulaire. Si nous devenons semblables à la puissance supérieure, elle commencera à nous influencer en fonction de cette similitude. Elle se rapprochera de nous et va résoudre tous nos problèmes, puisqu’ils sont causés uniquement par le fait que la lumière est loin de nous.

C’est comme si nous ouvrions la lumière du soleil qui éclaire et donne la vie à tout, ou comme si nous connectons le système à une prise électrique et le système commence à bouger, à s’animer. Notre connexion incite le champs de la force supérieure de nous influencer et ainsi elle nous débarrasse de tous les malheurs, nous commençons à nous développer d’une manière agréable et notre état s’améliore.

Tout ce que nous devons faire – c’est d’organiser des tables rondes, des ateliers. Grâce à ces outils nous nous assimilons avec le champs de la force bénéfique et il agit sur nous. Donc au lieu d’agir d’une manière inverse, comme c’est le cas avec notre nature égoïste habituelle, il commence à nous affecter positivement.

Cet effet bénéfique changera notre vie pour le meilleur dans tous les domaines. Essayez donc et vous verrez. La Kabbale nous le promet. Et tous les problèmes seront résolus grâce à notre connection pratique d’une manière empirique.

De l’émission “La rencontre des mondes”,  “La consience d’Israel”, émission N3 du 18 juin 2014.

 

La dernière phase de la correction

Dr. Michael LaitmanNimrod, le roi de Babylone symbolise Malkhout générale. C’est la force de réception dont Pharaon le roi d’Égypte dit : « Le Créateur va me servir ! » En même temps, Abraham dit : « Nous allons servir le Créateur. »

C’est la raison de la scission entre Nimrod et Abraham et plus tard entre Moïse et Pharaon. Le conflit tout entier est de savoir qui va gouverner, qui est le patron. Le point de connexion entre eux est créé lorsque Israël prend tous les récipients d’or et d’argent de l’Égypte et les corrige progressivement au cours des quarante années dans le désert, et ainsi les élève même à un niveau appelé la terre d’Israël, et construit le Temple.

C’est le point de connexion entre Bina et Malkhout, où les vases d’or et d’argent qui ont été pris de l’Égypte accèdent au don sans réserve du Créateur. Puis la brisure commence parce que ces récipients ne sont pas suffisants pour la fin de la correction. Tous ces récipients appartiennent à GE et pour effectuer la correction, les récipients de AHP sont nécessaires, ce qui est la raison pour laquelle Israël est en exil.

Aujourd’hui, après l’exil, nous commençons à corriger les récipients. D’abord, nous corrigeons les récipients de GE, mais en eux nous avons rassemblé tous les récipients dans les profondeurs de AHP, qui sont tous nos amis partout dans le monde. Ce n’est pas grave d’où est-ce qu’ils viennent et de quelle nationalité ils sont, car maintenant ils commencent à rejoindre GE. Plus tard, le AHP qui appartient à GE se révèlera en nous et puis le véritable AHP aussi.

Mais la correction s’effectue différemment, pas comme lors de l’exode de Babylone et d’Égypte. Ensuite GE est corrigé séparément et plus tard est incorporé dans AHP ; ils se sont libérés du contrôle de l’AHP général et ont corrigé l’AHP de l’ascension.

Mais maintenant, la nation d’Israël, qui se corrige elle-même comme GE, comprend déjà les récipients de AHP en elle, et ainsi ces récipients de GE sont suffisants pour corriger le véritable AHP général. Dès le moment où la nation d’Israël se corrige, l’intégration, la correction et le remplissage des récipients de réception et de l’AHP général se fera par le biais de leur AHP.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

Une guerre n’est pas une correction

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quand quelqu’un entend la sirène d’alerte de missiles et qu’il court se mettre à l’abri, à quoi est-il censé penser à ce moment-là ?

Réponse : Que le Créateur lui fait un rappel à propos d’une sorte de défaut, qu’il y a quelque chose qu’il n’a pas encore corrigée, qu’il est censé avoir fait. C’est pourquoi cela se révèle à travers la souffrance et non par le biais de la Torah.

 

Question : Et que devraient penser les personnes qui vivent dans d’autres parties du pays, celles qui ne sont pas sous le feu ? Après tout, elles vont à leurs occupations comme si rien ne se passait, alors que dans le sud cette vie tranquille est terminée. Comment puis-je me connecter à ceux qui descendent aux abris aux sons des sirènes et des explosions ?

Réponse : Je devrais faire tous les efforts pour utiliser toutes les chances de conduire le peuple à s’unir. Et tandis que je fais cela, je devrais construire une intention pour que la situation se calme afin que nous puissions tous aller de l’avant vers le but de la création par-dessus ce segment de la route, en suivant le chemin de la Torah et non par la souffrance.

Et ainsi chaque jour, à chaque instant, je bascule « l’interrupteur » sur le bon chemin, pour aider les personnes dans le sud ou (une étape au-dessus) pour apporter satisfaction au Créateur. Bien sûr, vous devez arrêter les ennemis avec une armée. Nous avons besoin de la paix dès maintenant, et nous ne pouvons pas l’obtenir sans recourir à la force. Et pourtant, nous devrions utiliser ces moyens uniquement pour obtenir du temps pour notre correction.

Une guerre ne corrigera rien. Aujourd’hui, le monde est déjà conscient que la guerre n’apportera pas la prospérité. C’est clair pour tout le monde : la force ne résout pas les problèmes. Par conséquent, nous avons recours à des moyens militaires seulement pour arrêter l’escalade du conflit et pour nous donner le temps de faire notre travail principal d’unification de la nation.

De la 6ème partie du cours quotidien de Kabbale du 08/07/14, Leçon sur le thème « L’unité du Peuple »

De quoi nous devrions avoir peur

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai terriblement peur parce que je sens la menace des catastrophes et des guerres à travers le monde entier. Que puis-je faire pour le Créateur, pour le monde, pour prévenir les catastrophes imminentes?

Réponse: Le Créateur est indépendant; Il n’a pas besoin de quoi que ce soit. Que pouvez-vous Lui donner s’Il est tout? Notre rôle est d’aider le monde. C’est ce que nous faisons. Nous apprenons ce qui doit être fait pour le monde de sorte qu’il découvre le Créateur.

Il n’y a aucune raison de craindre la guerre. Nous n’avons pas besoin de travailler sur la peur, tout ce qui est utile, mais la peur doit être différente. Il ne s’agit pas de ce qui se passera avec moi et avec le monde, mais du fait que je ne peux pas jouer le rôle pour lequel je suis né.

Donc, vous ne devez pas avoir peur. Baal HaSoulam écrit que la troisième ou même la quatrième GUERRE MONDIALE est possible, mais je ne pense pas que cela soit encore vrai. Maintenant, nous approchons d’un tel niveau où tout est en train de changer. Nous devons être intensément impliqué dans la diffusion, pas par peur, mais parce que c’est vraiment le travail le plus nécessaire pour le Créateur.

De la conversation au congrès de Sotchi  09/06/14

Un robinet qui régule toute notre vie

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je influencer sur ma vie?

Réponse: Dans la mesure où vous êtes incorporé à toute la réalité, vous permettez à la lumière de la remplir à travers vous. La lumière est bonne et bienveillante. Toute la création a été créée par elle et veut être rempli de la lumière. En étant au milieu, vous devez aider la Lumière à remplir le monde entier.

D’un côté il y a l’ensemble de la création et de l’autre côté, il y a la lumière, et vous êtes entre les deux comme un bouchon qui bloque la voie à la lumière, laissant le robinet fermé. Vous devez ouvrir le robinet et laisser la Lumière remplir toute la création.

A Tap That Regulates Our Whole Life

Pour ce faire, vous devez être incorporé à la création dans une certaine mesure et d’autre part vous connecter à la lumière. Ainsi, vous connectez les deux et la lumière peut couler à travers vous à toute la création. Vous êtes comme un chef d’orchestre, un tuyau de raccordement. Ouvrez le robinet et la lumière passe à travers et remplit le monde entier.

Question: Comment puis-je ouvrir ce robinet?

Réponse: Cela dépend de combien vous êtes incorporé à la société dans la création et à la lumière, reliant ainsi les deux. En les connectant, vous ouvrez le robinet. Tout cela se fait à l’intérieur de vous.

La création devient votre AHP et la lumière devient votre GE, et votre rôle est de devenir le tuyau qui relie les deux. Telle est la mission d’Israël. Israël sont ceux qui ouvrent le robinet.

Question: Il s’avère que si je veux changer la réalité j’ai besoin de m’accrocher au robinet.

Réponse: Maintenant, vous tenez aussi ce robinet dans vos mains, que vous le vouliez ou non. Le problème est que vous ne sentez pas comment vous bloquez la voie à la lumière, la bonté, et ne la laissez pas se déverser à toute l’humanité.

Question: Quelle est la première chose que je dois faire?

Réponse: La première chose est de se connecter aux gens comme vous et ensemble en place un système qui ressemble à la lumière. Ainsi, vous ouvrez le robinet de la lumière.

De KabTV de « Les mondes se rencontrent » 20/06/14

La marque de la Torah

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi est-ce que dans la Torah tout semble exister séparément : Esaü est à part, Jacob est à part, Jacob a peur d’Esaü.

Réponse : Il était un temps où j’ai étudié la musique. Que voyez-vous lorsque vous regardez une partition ? Vous voyez ce que vous devez reproduire. Vous voyez des signes : des mesures, des notes, des pauses, piano, forte. Tout cela est dessiné pour la personne qui les jouera.

J’ouvre la Torah. En elle il est écrit : Jacob, Esaü, Israël, Sichem, Benjamin, Dina. A quoi tous ces noms font-ils allusion ? Ce sont des notes que j’ai besoin de jouer. Ces notes sont mes propriétés et mes forces  internes ; elles existent en moi et sont appelées anges. Les anges sont des forces de la nature que le Créateur m’a données afin que je sois capable de m’organiser avec leur aide et de devenir égal à Lui. Pourquoi ai-je besoin de faire cela ? Parce que dû à cela, je deviens indépendant ; j’acquiers vraiment le statut du Créateur.

C’est pourquoi la Torah est appelée à la fois la Lumière et l’instruction. Je lis ces instructions et travaille selon elles. Jacob, Esaü, Dina, Sichem, âne, sont autant de forces de mon âme, et la Torah me révèle ce que je dois faire avec elles. Elle me décrit exactement ces processus que j’ai besoin d’effectuer ; l’interaction de ses personnages est la corrélation de nos propriétés internes, de nos désirs. Quand je lis, je ressens littéralement comment ces propriétés s’entremêlent en moi, passent par différents changements, comment je travaille avec elles, comment je dois les connecter, et  comment tout ceci doit finir.

Je regarde le texte de la même manière que vous regardez une partition de sorte que vous pouvez chanter ou jouer, même maintenant sans instrument, en utilisant seulement vos cordes intérieures. C’est la seule façon pour nous de percevoir la Torah, et c’est la seule raison pour laquelle elle a été donnée.

De la Portion Hebdomadaire de la Torah du 18/11/2010

Les désirs impurs

Dr. Michael LaitmanLa Bible Lévitique, 11-4-6-8: Quant aux suivants, qui ruminent ou qui ont le pied corné, vous n’en mangerez point: le chameau, parce qu’il rumine mais n’a point le pied corné: il sera immonde pour vous;  la gerboise, parce qu’elle rumine, mais n’a point le pied corné: elle sera immonde pour vous; le lièvre, parce qu’il rumine, mais n’a point le pied corné: il sera immonde pour vous;  le porc, qui a bien le pied corné, qui a même le sabot bifurqué, mais qui ne rumine point: il sera immonde pour vous.  Vous ne mangerez point de leur chair, et vous ne toucherez point à leur cadavre: ils sont immondes pour vous
Ceci est une description détaillée des désirs qui ne peuvent être corrigés jusqu’à la fin de la correction.
D’une part, ils symbolisent les désirs qui peuvent être utilisés dans le but de donner. Mais, d’autre part, il est impossible de les corriger car ils nécessitent une lumière qui est si forte qu’on ne peut pas encore acquérir.
Nous serons en mesure de le faire après la correction de tous les autres désirs: le minéral, le végétal, et animal en nous. Puis, dans l’état corrigé, nous serons en mesure d’utiliser les désirs appelés chameaux, porcs, etc
De « les secrets du livre éternel » de KabTV 22/01/14

Une guerre pour l’unité

congrès, groupeNotre chemin se reflète dans la réaction des autres nations à l’égard du peuple d’Israël. Quand on voit que nos ennemis se renforcent dans les pays et les organisations environnantes, d’après cela,  nous pouvons identifier le taux de notre avancement. Et nous devons comprendre qu’un travail sérieux et solide est nécessaire.

Contre toute nouvelle vague externe, nous devons renforcer l’unité du peuple juif. La puissance qui permet de neutraliser le mal extérieur ne se trouve que dans notre connexion ici. Et c’est précisément ce qui va amener le monde à la correction.

Et plus les nations veulent nous « attraper » , plus notre unité doit être  forte. Ensuite, nous pourrons les influencer et  les modifier. C’est exactement ce qu’est notre guerre.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 22/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

L’enlèvement des garçons est comme un couteau dans le coeur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment devons-nous commencer à corriger la situation? L’événement qui est le plus inquiétant de nos jours est l’enlèvement des garçons. Que devrions-nous faire?

Réponse: Les garçons ont été enlevés parce que nous n’avons pas réalisé notre rôle et nous ne sommes pas connectés en tant que peuple. Maintenant, après ces événements tragiques, les gens ont commencé à se connecter.

Mais ils se connectent à cause de problèmes et non pas parce qu’ils veulent atteindre le don mutuel. Ce n’est pas la bonne connexion.

Baal HaSoulam écrit dans le journal La Nation qu’Israël se connecte sous la pression de facteurs externes comme les noix dans un sac. Naturellement cela aide aussi, mais pas beaucoup.

Tant que nous ne commençàns pas à haïr notre égoïsme plus que toute autre chose au monde, la correction ne commencera pas. Diriger toute votre haine pour les ravisseurs vers votre ego, alors il nous aidera. La solution est seulement dans le fait que nous n’avons rien à haïr sauf notre ego. Nous devons l’enseigner à tous les gens. Nous n’avons pas le choix, car c’est la seule chose qui va vraiment nous aider. La méthode nous a été donnée pour cela.

Tous les gens sont maintenant furieux contre les terroristes, blâment les pauvres garçons qui faisaient de l’auto-stop. Mais il est écrit: « Je mettrai sur vous un roi comme Haman et contre votre volonté, vous reviendrez au bien » (Sanhédrin 97b). C’est ce qui est fait par les terroristes. Y a-t-il quelque chose qu’ils puissent faire de leur propre volonté et non par le désir du Créateur?

Le Rabash a raconté comment un enseignant de l’école a donné un étudiant qui s’est mal comporté des coups, et l’étudiant a dû embrasser le bâton. De cette façon, l’élève a reconnu que le problème n’était pas le bâton, mais que tout est entre les mains du Créateur. Si vous maudissez les terroristes, c’est comme si vous maudissez le Créateur, car en effet, tous les moyens sont faits par Lui.

Nous nous faisons encore de plus mal comme cela, car il nous est interdit d’haïr les gens qui nous apportent des problèmes car ils sont en effet en train de faire la volonté du Créateur. Nous devons diriger toute cette haine sur nous-mêmes, sur notre égoïsme.

 

Comme il est écrit: «Ni eux, ni leur récompense» (Berakhot 5b). Pourquoi nous sentons la douleur et essayons de la guérir si nous pouvions aspirer à l’amour et tout corriger dès le début? Tous nos problèmes disparaîtraient immédiatement!

 

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 18/06/14, Écrits du Baal HaSoulam