Category Archives: Kabbale

La différence entre la Kabbale et la psychologie

Remarque : Il y a beaucoup de psychologues qui suivent nos cours de Kabbale. L’une des conférences est même consacrée à expliquer la différence entre la Kabbale et la psychologie parce que ce n’est pas si évident.

Mon Commentaire : La psychologie traite du comportement d’une personne, d’un être égoïste de notre monde. Elle étudie la façon dont il réagit aux choses qui lui arrivent.

La Kabbale consiste à révéler qui influence une personne, ce qui lui arrive et ce qui est sous influence, comment elle devrait se préparer à sa réaction, et ainsi de suite. A savoir, c’est un niveau complètement différent.

Un kabbaliste et un psychologue ont non seulement des objectifs différents, mais aussi des publics différents. L’un s’occupe de gens ordinaires dans notre monde et l’autre s’occupe des gens qui étudient la Kabbale.

Question : Pensez-vous que celui qui est attiré par la psychologie matérielle ordinaire ne sera pas attiré par la Kabbale ?

Réponse : Laissez-le étudier la psychologie et ne l’embrouillez pas avec la Kabbale. Cela ne fera que lui nuire.

Extrait de la leçon de la Kabbale en russe, le 03/09/2017

Sports et santé

Question : Les sports améliorent-ils la santé ou sont-ils une perte de temps ?

Réponse : Mon professeur le Rabash faisait des exercices, le Baal HaSulam aimait le sport mais sous une forme limitée, afin de garder le corps en état de marche. Ce n’est pas du sport, mais de l’exercice physique.

Le Rabash a appris à nager à l’âge de 65 ans et nageait à la mer ou faisait du vélo.

Remarque : Le culte d’une vie saine est en plein essor depuis plusieurs années. Toute une industrie s’est développée rapportant des milliards.

Mon commentaire : D’abord, les gens ont besoin de quelque chose à faire. Deuxièmement, les sports aident vraiment, il est donc préférable que les gens fassent du sport plutôt qu’autre chose.

Cependant, nos sports d’égoïsme prennent des formes exagérées et la Kabbale n’y est pas favorable. Elle accueille les exercices uniquement dans la mesure où une personne se maintient en forme.

Tout gramme d’excès est dangereux pour la santé physique et mentale. Tout doit être très équilibrée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/08/2017

La Kabbale nous aide-t-elle à comprendre nos actions ?

Question : La Kabbale nous aide-t-elle à comprendre les motivations et les intentions de nos actions et celles des autres ?

Réponse : Oui, bien sûr. Vous devez analyser toutes vos actions et vos désirs.

Et de plus, vous devez aussi parvenir à réaliser à quel point ces actions ne sont pas les vôtres. Tout ce qui vous arrive, vous ne le créez pas, vous ne le faites pas ; vous n’avez personne à qui demander pardon ni personne à blâmer, y compris vous-même. Tout cela a été fait par le Créateur. Il a même dit : « J’ai créé le mauvais penchant. » Et a immédiatement ajouté : « Et vous ai donné la Lumière, pour que vous corrigiez le mal. »

Commentaire : Pouvez-vous imaginer si au tribunal une personne disait : « Le Créateur a fait tout cela » ?

Réponse : Non, au tribunal, il n’y a personne à qui parler. Mais si vous vous parlez, vous devez admettre que vous n’avez rien fait de façon indépendante dans votre vie : rien de bon ni rien de mauvais.

Vos seules actions réelles seront celles que vous ferez lorsque vous commencerez à travailler au-dessus de l’écran, au-dessus du Machsom.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Découvrir le sens de la vie

Question : Vous avez étudié le sens de la vie toute votre vie. Mais le sens de la vie n’est-il pas unique pour chacun ?

Réponse : C’est correct. Nous sommes absolument différents les uns des autres et nous avons tous notre propre sens de la vie. Mais pour le trouver, il existe un système appelé la Kabbale, qui met un outil entre nos mains pour savoir comment atteindre notre sens de la vie.

Chacun a sa propre âme, la racine de son âme, son destin, son chemin vers le but, qui est de découvrir le sens de la vie, et par conséquent, chacun a sa propre route. Mais encore, il est nécessaire de connaître la façon d’y aller pour ne pas s’enfoncer dans une impasse, ne pas disparaître quelque part, ne pas dévier d’un degré, ce qui plus tard devient une grande déviation.

Afin d’atteindre correctement le but, vous avez besoin de certains guides, compétences, une canne pour marcher avec, une direction, un azimut, une carte : tout ce qui est nécessaire pour le voyageur. C’est ce que la Kabbale nous fournit.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 19/10/2017

Quand est apparu pour la 1ère fois le terme « ego » ?

Question : La science croit que le terme « ego » a été introduit par la théorie de la psychanalyse de Sigmund Freud. Mais la Kabbale est beaucoup plus ancienne que la psychologie. Quand est-ce que ce terme y est apparu pour la première fois ?

Réponse : Dans la Kabbale, ce terme à l’origine était appelé le désir de recevoir du plaisir. Il a été introduit par Adam il y a 5778 ans.

Le désir de recevoir du plaisir est la matière de notre monde.

Question : Et quand le mot « Kabbale » est-il apparu ?

Réponse : Je ne peux pas dire avec certitude quand le mot « Kabbale » a été utilisé pour la première fois, mais les anciens grecs l’ont traduit par « réception », c’est-à-dire « recevoir », la science du recevoir, de la révélation.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/09/2017

Où commence l’histoire de la Kabbale ?

Il y a 5778 ans, la première personne à atteindre la nature supérieure est apparue dans le monde ; il s’appelait Adam. A partir de lui nous commençons à compter l’histoire de la Kabbale.

Adam s’est interrogé sur le sens de la vie ; il a commencé à chercher d’où tout provenait, et a découvert qu’il n’y a qu’une seule force dans le monde qui anime l’univers entier.

Cette force positive peut être appelée le Créateur, parce qu’elle crée vraiment. Elle n’a pas de corps, pas de poids, pas de volume, rien de ce que nous pensons avoir. Après tout, ce que nous avons et voyons dans notre monde est une pure illusion qui apparaît dans notre esprit, dans nos sensations.

Ainsi, il y a 5778 ans, un homme est apparu qui a découvert cette qualité du monde. Adam est appelé le « Premier Homme – Adam HaRishon » parce qu’il a été le premier à atteindre l’essence du monde. Il en a parlé dans le livre L’Ange Secret (Raziel HaMalach). Ce petit livre de seulement quelques pages est parvenu jusqu’à notre époque.

Le livre suivant sur la Kabbale a été écrit par Abraham dans l’ancienne Babylone. Mais entre Adam et Abraham, il y a eu 20 générations de kabbalistes qui ont atteint le monde spirituel au moyen de la méthodologie révélée par Adam qu’il a ensuite transmise à ses disciples. Au fil des siècles, cette connaissance a été progressivement complétée. De ce fait, il y avait la méthode pour atteindre le monde supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/07/2017

Qu’est-ce que la liberté ?

Question : Un robot, l’intelligence artificielle, n’a pas d’égoïsme. Pouvez-vous dire que c’est libre ?

Réponse : La liberté signifie s’élever au-dessus de vous au niveau suivant. Cela est éprouvé par rapport au niveau précédent. C’est alors que vous êtes libre.

Mais par rapport au niveau suivant, vous n’êtes plus libre. Vous existez en dessous de lui et vous devez l’atteindre pour expérimenter à nouveau la liberté. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous atteigniez le niveau final où vous atteignez l’équivalence avec le Créateur.

C’est le plus haut niveau de liberté où tous les autres niveaux existent en dessous de vous. C’est ce que nous devons atteindre.

La liberté est notre état final, notre but. La Kabbale nous permet de l’atteindre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

L’illusion de notre monde

Question : La guerre a-t-elle une racine spirituelle ?

Réponse : Il n’y a rien dans notre monde qui n’ait pas de racine spirituelle, sinon l’objet ou le phénomène n’existerait pas. Les forces qui sont descendues du monde spirituel, du système supérieur de gouvernance et d’intégration des forces, se sont matérialisées peu à peu et ont formé divers objets dans notre monde.

C’est pourquoi il est écrit : « Vous n’avez pas un brin d’herbe en bas qui n’ait pas une étoile et un garde en haut qui le frappe et qui lui dise : ‘Pousse !’ » C’est évident.

Les forces supérieures qui descendent du monde de l’Infini à travers les mondes d’Adam Kadmon, Atsilout, Briya, Yetzira et Assiya atteignent notre monde et se matérialisent ici.

Cependant, si nous parlons de la racine supérieure, par rapport à sa branche dans notre monde, alors il est difficile d’expliquer quoi que ce soit parce que le système est complètement désorienté. Par exemple, comment pouvez-vous relier une tasse ou une main humaine à un équivalent supérieur ?

De plus, notre monde n’a pas de tels équivalents ! Ce sont simplement les forces qui les représentent dans notre conscience, dans nos perceptions. Bien que nous pensons que ce sont des objets matériels, ce sont des illusions.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/07/2017

Changez le destin

Question : Vous dites qu’en étudiant la Kabbale, il est possible de changer son destin. Mais est-ce nécessaire ?

Réponse : Oui. Nous sommes maintenant au niveau de notre existence imposée. Ce n’est même pas une existence animale, mais beaucoup plus faible car un animal ne pose pas de questions sur le sens de la vie.

Une fois que nous commençons à nous poser de telles questions, nous avons l’occasion de nous élever avec leur aide au niveau de la liberté absolue, de la liberté vis-à-vis de la mort, de la vie matérielle et du cadre étroit de notre existence présente. C’est la liberté d’être sous une supervision spéciale, des restrictions et ainsi de suite. C’est-à-dire, vous devenez le plus élevé.

De cette façon, chacun de nous, en atteignant une capacité de donner sans réserve, s’élève plus haut. On peut dire : « C’est une illusion. Comment tout le monde peut-il être le plus élevé ? » Mais c’est en fait parce que nous nous trouverons dans un autre espace spirituel.

Question : Est-ce que nous changeons notre destin par ceci ?

Réponse : Bien sûr. Notre destin est entre nos mains. Nous pouvons changer non seulement notre vie matérielle, mais un destin dont nous ne savons rien encore, ces étapes que nous devons encore traverser.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Les états intérieurs d’un kabbaliste

Question : Comment un kabbaliste analyse-t-il ses états intérieurs avec le Créateur ? Comment l’environnement de notre monde a un effet sur lui ?

Réponse : Cela n’a pas d’effet. Lorsque je vais au cours matinal, pouvez-vous dire dans quel état je suis par rapport au Créateur ? Ce que j’avais avant, une conversation ou une relation ? C’est un niveau différent, un monde différent.

Par conséquent, ce que je ressens et ce que je donne à mes élèves sont deux étapes différentes, et l’une n’affecte pas l’autre.

Il arrive parfois qu’il soit très difficile de donner un cours parce que tout a été « pris » de votre part. Mais c’est pris à votre propre niveau, et lorsque vous changez d’étudiants et que vous utilisez leurs désirs et que vous êtes à leur niveau, alors vous vous réalisez pratiquement en accord avec eux, et ils ne le ressentent pas.

À cet égard, je gagne et c’est plus facile pour moi. Je me cache, et les étudiants ne peuvent pas dire dans quel état spirituel je suis. C’est impossible.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Page 1 des 521234550Dernière »