Category Archives: Kabbale

Où est le sixième sens ?

273.02Question : Si les cinq sens sont à l’intérieur de moi, où est le sixième sens ?

Réponse : Le sixième sens est un désir de donner sans réserve, qui n’existe pas en vous pour le moment. C’est un sens qui est appelé conditionnellement le sixième sens, mais qui est en fait également composé de cinq sens spirituels.

Votre cœur est un égoïsme absolu, mais à l’intérieur de lui il y a un point qui vous tire vers le haut et aspire à sa source, au Créateur

Notre rôle est de donner sans réserve à ce point. Pour ce faire, nous devons attirer la Lumière directe de manière à ce qu’elle ait un impact sur lui, puis le point dans le cœur voudra s’étendre, sortir du corps et s’élever au-dessus de lui.

Lorsqu’il s’élargira, les 125 niveaux de développement y apparaitront, et c’est ainsi que nous grandissons spirituellement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Conseils pour prendre des décisions

177.06Commentaire : Donnez des conseils à une personne ordinaire sur la façon de prendre la bonne décision à chaque moment de sa vie pour qu’elle se sente bien.

Ma Réponse : Assurez-vous que les gens l’approuvent.

Question : Et comment un manager devrait-il prendre des décisions, pour qu’elles soient bonnes pour lui et ses subordonnés ?

Réponse : Discutez-en avec vos subordonnés.

Question : Quels conseils donneriez-vous au président pour prendre les bonnes décisions ?

Réponse : Il devrait chercher des personnes intelligentes.

Question : Quels conseils donneriez-vous aux parents sur la manière de prendre la bonne décision dans la famille ?

Réponse : Comprenez l’enfant et donnez-lui des activités qui le captivent et font de lui une personne formidable.

Question : Et maintenant, donnez des conseils aux personnes qui recherchent le sens de la vie. Quel est le sens ? Où quelqu’un peut-il le trouver ?

Réponse : Venez à notre organisation. Je ne vois pas où le sens de la vie puisse se trouver ailleurs.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

À la fin de la correction spirituelle

760.4Question : Pourquoi y a-t-il tant de personnes dans le monde s’ils n’aspirent pas à la spiritualité selon la loi supérieure ?

Réponse : Parce que chaque personne doit accomplir au moins sa petite part de travail sur la quantité générale de travail.

Nous sommes déjà entrés dans la phase finale de développement. Nous sommes en fait à la correction finale qui dure depuis près de 6 000 ans, qui commença avec Adam.

Adam a été le premier kabbaliste à avoir commencé la correction. Aujourd’hui, nous approchons de sa fin, et peut-être pourrons-nous même achever la correction. Tout dépend uniquement de nous. Le monde est prêt.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 07/10/2018

Je ne décide de rien

565.01Question : Qui peut influencer votre opinion au moment de prendre une décision ?

Réponse : De quoi ? Je ne décide rien. Le Créateur résout les problèmes d’ordre supérieur pour moi et mes élèves résolvent les problèmes d’ordre inférieur.

Je demande à mes élèves quel est le meilleur sujet de discussion, je leur demande de sélectionner pour moi du matériel pour chaque leçon, etc. Et déjà sur la base de ces matériaux, je commence à leur expliquer et à les désorienter, afin qu’ils fassent par eux-mêmes certaines clarifications.

Question : Il y a donc des gens qui peuvent influencer votre décision ?

Réponse : Ce n’est pas une décision. Je pars avec une équipe qui veut avancer, et selon ma demande, dans le cadre de ma mission, ils sélectionnent du matériel pour leur avancement. Je pense que c’est la bonne manière.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Est-il possible d’avancer sans souffrir ?

514.04Question : Qu’est-ce que le chemin des souffrances ?

Réponse : Nous ne devons pas avancer vers le but de la création en souffrant, mais lorsque vous vous détournez du chemin spirituel, vous vous enfoncez dans les souffrances. Elles vous remettent sur les rails et vous faites un pas en avant.

Vous vous enfoncez alors dans votre égoïsme, vous vous détournez et ressentez à nouveau des souffrances qui vous remettent sur les rails, puis vous faites à nouveau un pas correct en avant.

Question : Alors, est-il impossible d’avancer sans souffrir ?

Réponse : Le fait est que nous faisons constamment des erreurs en cours de route car sans faire d’erreurs, nous ne pourrions pas comprendre comment fonctionner correctement. Par conséquent, nous avons la possibilité d’avancer vers le but afin que ce ne soient pas les souffrances, mais la réalisation de nos erreurs qui nous aideront à avancer. Cela signifie que travailler sur nos erreurs et avancer sera la même chose.

Dans ce cas, nous irons sans tomber ni monter, en faisant un pas en avant, en redescendant et remontant, en faisant un pas en avant, mais sur deux lignes : la gauche et la droite. Faisant l’expérience de certaines souffrances, problèmes et erreurs dans la ligne gauche, nous travaillons simultanément avec eux dans la ligne droite. Et ainsi on ne va pas alternativement à gauche et à droite, mais on avance avec les deux pieds vers le même but.

Fondamentalement, nous comprenons que nous ne pouvons pas avancer sans commettre d’erreurs puisque c’est ainsi que nous sommes construits. Mais si nous avançons égoïstement, nous assumons déjà la manière dont nous découvrirons nos erreurs, comment nous révélerons le mal, et nous nous efforçons de passer à la ligne droite.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 18/11/2018

Gravir les niveaux spirituels

629.4Question : Une personne doit-elle ressentir 125 niveaux de mort avant d’entrer pleinement dans la vie éternelle ?

Réponse : Non, pas 125 mais 124 niveaux, le 125ème niveau est déjà la vie éternelle. Vous devez vous séparer du niveau précédent 124 fois afin de passer au niveau suivant. Mais ce n’est pas ressenti comme une perte. C’est ressenti comme une délivrance nécessaire afin de se libérer pour la future satisfaction. Ce processus existe également en science et vous devez constamment vous vider et vous remplir à nouveau.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 07/10/2018

La capacité à gérer le bien et le mal

627.2Question : Puis-je gérer le bien et le mal si je travaille dans le groupe ?

Réponse : Oui, et c’est en fait parce que vous êtes dans un groupe. Il peut s’agir d’un groupe virtuel et pas nécessairement physique, mais vous devez être connecté à d’autres. En établissant la bonne connexion entre vous, vous pouvez fonctionner en mutualité avec le Créateur. Le Créateur est la force supérieure qui nous influence régulièrement, tandis que le groupe est le système minimal qui peut percevoir correctement Son impact.

S’il y a des déséquilibres dans les relations entre les amis du groupe, vous ressentirez l’influence du Créateur comme étant négatif. Si vous n’établissez pas la bonne connexion entre vous, vous serez toujours soumis à une telle influence. Mais si la connexion au sein du groupe est correcte, vous ressentirez l’influence du Créateur comme bonne, comme une influence qui vous mène vers le but.

Vous atteindrez un état dans lequel vous, le groupe et le Créateur êtes en contact continu, en connexion mutuelle, vous déplaçant vers le but. Ceci est votre travail spirituel commun.

Le groupe change tout le temps en raison de toutes les impressions des amis du groupe, qui proviennent toujours de la direction du Créateur car « il n’y a rien hormis Lui ». C’est ainsi que vous vous rapprochez constamment de Lui en essayant de vous connecter autant que vous le pouvez à chaque instant afin de justifier l’impact du Créateur sur vous.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 14/10/2018

Répétabilité des résultats : la loi de l’enregistrement des sensations spirituelles

568.01Question : Quelles sont les principales lois d’enregistrement des sensations spirituelles selon la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Des résultats qui se reproduisent, comme dans toute science, la reproduction d’un résultat pour une personne qui est capable de le vérifier sur elle-même.

La Kabbale, comme toute science, a besoin de vérification. De plus, elle accueille favorablement les tests de vérification qui sont répétés par des kabbalistes renommés et respectés. Ils examinent la recherche et approuvent la publication d’un livre pertinent. Plus tard, d’autres pourront également utiliser ce livre.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Être d’accord avec son professeur

604.01Question : Si je ne comprends pas vraiment ce que l’enseignant me dit ou si je ne suis pas d’accord avec ce qu’il dit, cela interfère-t-il avec ma réception de la Lumière à travers lui ?

Réponse : Vous devez accepter tout ce que l’enseignant dit comme étant la vérité absolue, et en même temps l’analyser minutieusement car si vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose, vous devez le comprendre et l’accepter, car c’est la raison pour laquelle vous vous développez.

Personne ne vous oblige à fermer les yeux et à être d’accord avec le professeur à l’avance, mais vous êtes appelé à accepter son point de vue et à atteindre l’état dans lequel vous l’atteindrez et serez d’accord avec lui. Si vous commencez à y voir des défauts à l’avance, vous n’avancerez pas.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 16/09/2018

Avoir le temps de se corriger

552.02Question : Investiriez-vous de l’argent dans le développement d’un vaccin contre la mort ?

Réponse : Non. Au contraire, je crois que la mort est une bénédiction. A quoi bon cette vie ? Ici, une personne passe par une certaine étape de son développement et corrige son âme dans un certain cadre. Et c’est tout, c’est suffisant.

Je crois que tout ce que la nature, le Créateur, nous fait est le bien absolu, la vérité absolue, et il n’est pas nécessaire de changer quoi que ce soit.

Question : Combien de temps pensez-vous qu’une personne devrait vivre ?

Réponse : Juste assez pour se corriger. Pas une minute de plus. Il est cependant souhaitable de le faire.

Question : Que souhaiteriez-vous pour les personnes dans leur vie ?

Réponse : « Si c’est la mort, qu’elle soit instantanée, si c’est une blessure, qu’elle soit petite » ? Que pouvez-vous souhaiter pour une personne ? Penser à quel point elle est heureuse parce que maintenant elle a l’opportunité d’apprendre qu’il y a une sagesse qui parle de son but, de la vie et de la mort de telle manière qu’elle puisse s’élever au-dessus de cela, y parvenir, en tirer les conclusions les plus correctes et arriver à un résultat parfait.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 14/05/2020