Category Archives: Ame

La tâche de chaque personne

293Question : Pourquoi la Kabbale dit-elle que chaque personne devrait se changer elle-même ? Si nous sommes tous un seul système commun, que les kabbalistes changent tout.

Réponse : Comment puis-je vous changer ? Vous avez votre propre égoïsme, vos propres qualités ; j’ai les miennes, et je n’ai aucun pouvoir sur vous. Chaque personne doit atteindre cet état, et chacun peut et doit finalement contrôler son propre destin. C’est alors qu’elle parviendra à la compréhension d’une idée commune, d’une pensée commune.

Question : Donc la Kabbale donne à une personne l’opportunité de devenir le maître de son propre destin et ne prédit pas seulement certains événements ?

Réponse : La Kabbale ne fait pas du tout de prédictions. C’est exactement ce qui est interdit dans la Kabbale, parce que vous allez plus loin dans la prédiction du futur, au lieu de vous changer par vous-même pour que ce futur soit bon.

Question : Donc, en principe, les prédictions ne changent rien ?

Réponse : Bien sûr. Ce n’est qu’un jeu, et c’est pourquoi la Kabbale l’interdit.

Mais il y a l’immortalité ! Et il est très facile d’atteindre ce degré. J’invite tout le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

Revenir l’un vers l’autre

226Question : Depuis 2000 ans, les juifs sont en exil à cause de la haine gratuite. L’État d’Israël a été fondé il y a seulement 74 ans.

Pendant tout ce temps, les sages ont écrit des milliers de livres, et dans tous il est dit que seule l’unité du peuple, l’amour de son prochain et la solidarité mutuelle nous sauveront. Cela nous donnera l’opportunité de retourner en Terre d’Israël. Pourtant, bien que nous n’ayons pas atteint l’unité, nous sommes revenus ici. Dans quel but la force supérieure nous a-t-elle ramenés ?

Réponse : Nous avons été ramenés dans le but d’être dans l’obligation, en tant que peuple, non pas encore sur une base spirituelle d’unité, mais au moins sur une base géographique et historique, de commencer à nous unir de bas en haut, c’est-à-dire à partir de définitions purement corporelles à des définitions plus élevées, spirituelles.

Ainsi, nous devons atteindre un état où nous nous unissons spirituellement, et en fonction de cela, la force supérieure se révélera en nous.

Selon le Baal HaSoulam, cette terre nous a été donnée telle une caution. Tout cela pour que nous commencions à revenir les uns vers les autres, à nos racines spirituelles.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 26/04/2022

La correction des pensées

608.01Question : Qu’est-ce que la correction de nos pensées ?

Réponse : Ressembler à la pensée unique, le champ unifié qui est appelé le Créateur.

Cette pensée devrait travailler pour l’union, pour l’orientation intégrale du système, de sorte que tous les désirs, tout ce que nous faisons dans notre monde, dans notre vie, soit dirigé vers l’union de nos pensées dans cette pensée unique comme un seul tout.

C’est-à-dire que chacun de nous et tous ensemble nous devrions nous unir au champ commun. Ainsi, nous atteindrons l’éternité, la perfection et la connaissance absolue, car tout provient de ce champ. Après avoir atteint cet état, nous entrerons dans une autre dimension.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

Par le côté maternel

627.1Question : Pourquoi les maladies se transmettent-elles plus souvent par le côté maternel que par le côté paternel ?

Réponse : En théorie, c’est ainsi que cela devrait être car c’est par le côté maternel que tout se transmet de personne à personne. Le père ne donne que des informations, et la mère pose toutes les fondations de l’organisme matériel.

Dans la Kabbale, nous étudions que la base de la reproduction, de la naissance et du développement d’un enfant dans notre monde ou au degré suivant sur le plan spirituel provient de Malkhout, et c’est la partie féminine. Donc naturellement, tous les problèmes, les maladies, et surtout toutes les qualités sont transmis principalement par la mère. Et beaucoup moins par le père.

Alternativement, dans le père et la mère, il y a aussi un père et une mère, une partie intérieure masculine et une partie intérieure féminine. La partie masculine du père et la partie masculine de la mère sont réunies pour former la partie masculine. La partie féminine du père et la partie féminine de la mère s’unissent pour former la partie féminine. Ensemble, elles exercent leur influence sur le futur fœtus. C’est ce que dit la Kabbale, mais c’est aussi ce que disent les sciences, comme l’analyse combinatoire.

Cela détermine le sexe de l’enfant, ses propriétés internes, sa santé et sa maladie.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Pharaon : travailler dans la raison

214Question : Comment Pharaon, la force négative en nous, peut-il rapprocher les gens qui veulent atteindre le Créateur ?

Réponse : La force de Pharaon ne nous semble que négative. En fait, elle nous taquine en quelque sorte et nous rapproche du Créateur.

Elle réveille l’égoïsme en nous et nous tire vers l’avant, ostensiblement pour des satisfactions égoïstes. Lorsque nous nous rapprochons, il s’avère soudain que nous ne pouvons rien découvrir ni personne avec l’aide de l’égoïsme. Nous restons comme avec un pichet brisé.

Cela signifie que nous parvenons à atteindre le Créateur à travers la reconnaissance du mal de notre nature.

Question : Pharaon signifie travailler dans la raison lorsqu’une personne veut comprendre l’ensemble du processus avec son intelligence. Qu’y a-t-il de mal à cela ?

Réponse : Ce n’est pas la question. Ce n’est ni bien ni mal. Mais il est impossible de comprendre ce processus avec votre intelligence, tout comme il est impossible de voir le monde spirituel avec nos yeux. Nous comprenons que notre vision ne perçoit qu’une certaine quantité d’informations à une certaine fréquence et rien d’autre. Un réglage approprié est nécessaire ici, et il est obtenu à travers l’assiduité.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 14/04/2022

Un grand enfant

284Question : Pourquoi a-t-on toujours l’impression qu’un homme cherche une mère chez une femme ?

Réponse : Parce qu’il reste toujours un enfant. Même s’il développe l’industrie, la technologie, la science, l’art, et ainsi de suite, il est toujours guidé par sa fantaisie, qui est comme celle d’un enfant. Les hommes deviennent même de meilleurs chefs cuisiniers que les femmes. Et il en est ainsi pour tout. C’est précisément dû au fait que l’homme reste un enfant.

Il n’y a pas de fonction de reproduction chez l’homme. Il ne donne pas naissance au degré suivant, qui représente une nouvelle génération dans notre monde ou un degré spirituel dans le monde supérieur. Pour ce faire, il a besoin d’une partie féminine. Ce n’est qu’à travers elle qu’il peut se réaliser.

La femme prend le sperme de l’homme, que ce soit sa partie spirituelle ou biologique, et le développe.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Jumeaux Siamois » du 19/09/2010

Le résultat de nos pensées

115.06Question : Programmons-nous les cellules de notre corps avec nos pensées pour un tel travail lorsqu’elles commencent à se consumer les unes les autres ?

Réponse : Le fait est que nous sommes en contact avec le champ commun qui nous entoure, qui est intelligent et sensible, et nous le remplissons avec notre esprit et nos sentiments. Par conséquent, les mêmes problèmes sont ressentis aux niveaux inférieurs : minéral, végétal et animal.

Ainsi, au niveau animal, notre corps (en tant qu’animal) reçoit toutes les influences négatives de ce champ, y réagit et commence à tomber malade et à souffrir. Il en va de même pour le monde végétal et minéral. Nous voyons ce qui est en train de se passer.

Question : Est-ce la raison pour laquelle même les animaux ont le cancer aujourd’hui ?

Réponse : Tout cela est le résultat de nos pensées. Tout cela ! C’est ça le problème.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Développer mon « moi »

224Lorsqu’un enfant demande à ses parents d’où il vient, nous commençons à le lui expliquer au niveau de la physiologie, de papa et maman.

Cependant, il y a une coupure nette entre notre « moi » et notre corps, qui n’a rien à voir avec ce « moi ». C’est juste que nous n’avons pas encore développé notre « moi » et par conséquent nous l’identifions au corps. En fait, il n’y a aucun lien entre eux ! La Kabbale dit que nous devons nous détacher du corps matériel et nous élever au-dessus de lui.

Il ne s’agit pas de toutes sortes de méditations, mais de la sortie de son « moi » du corps pour exister dans une atteinte complètement différente, dans un sens différent de l’espace, dans la sensation d’une vie différente. Elle n’est pas limitée par notre pouls, c’est-à-dire par le temps, le mouvement et l’espace, que mes cinq organes sensoriels corporels captent, elle n’est pas limitée par ma boîte de chair.

Je commence à tout ressentir à travers différents organes sensoriels de mon « moi ». On les appelle les cinq organes de perception spirituelle parce qu’il s’agit vraiment d’un esprit, d’un niveau au-dessus du corps.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Le Théâtre de l’Absurde » du 18/07/20

Devenir des partenaires égaux

608.02Question : A-t-il jamais existé un modèle familial dans lequel les hommes et les femmes étaient égaux ?

Réponse : Les hommes et les femmes peuvent être des partenaires égaux soit dans une société primitive où ils connaissent clairement leurs devoirs, sont proches de la nature et accomplissent naturellement ce qui leur est donné par la nature.

Ou lorsqu’après avoir traversé toutes les fournaises de l’enfer que nous avons connues dans notre histoire, ils atteignent une déception totale de ce que nous avons fait dans ce monde, dans la famille, avec nous-mêmes, avec les enfants, et arrivent à la conclusion que nous devons encore apprendre de la nature comment créer une société, une famille, et la relation entre les enfants et les parents basée sur celle-ci.

Et alors nous aurons besoin de la Kabbale qui explique comment créer la bonne communication dans la famille, dans la société et dans le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Jumeaux Siamois » du 19/09/2010

Entre le singe et le Créateur

294.2Commentaire : J’ai entendu parler d’un cas où les parents d’élèves ont intenté un procès contre les enseignants qui ont enseigné à leurs enfants que l’homme descend du singe.

Ma Réponse : Notre corps provient réellement d’un singe, et notre « moi » provient de la force supérieure. Vous ne pouvez pas y échapper ! Ils oublient la deuxième partie.

L’humain en moi ne vient pas d’un singe. Seul mon corps est une conséquence du développement animal.

Commentaire : Le fait est que ces parents ont exhorté les professeurs à donner à l’enfant une certaine liberté de choix entre le fait qu’il n’est pas seulement un corps et qu’il est possible qu’il y ait autre chose dedans.

Ma Réponse : Choisir entre un singe et le Créateur ? Bon choix. Mais comment le feront-ils ?

En fait, entre le singe et le Créateur, il y a le « moi » de l’homme. Si vous ouvrez les livres kabbalistiques écrits bien avant Darwin, vous verrez que le corps humain est issu du singe (du niveau minéral au niveau végétal, du végétal à l’animal).

Cela a été affirmé dans le Livre du Zohar il y a 2000 ans et dans les écrits du Ari il y a 600 ans. Et la théorie de Darwin n’a que 250 ans.

L’état intermédiaire entre le corps animal et le corps humain est le singe. Néanmoins, ce sera prouvé par la science. Mais ce n’est pas le problème !

Le problème est que le moi humain n’a aucun lien avec le singe. C’est juste notre corps, notre physiologie, notre chair.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Le Théâtre de l’Absurde » du 18/07/2010