Category Archives: Ame

Créer l’écran

232.09Question : Où se situe l’écran, dans l’esprit ou dans les sensations ?

Réponse : L’écran se situe au même endroit que le désir. Dès qu’un désir se manifeste chez une personne, on peut obtenir l’intention d’utiliser ce désir pour s’élever au-dessus de lui. C’est la création de l’écran.

Question : Est-il possible de créer un écran sans un groupe, par soi-même, uniquement en lisant des livres ?

Réponse : En principe, c’est possible, et pas seulement en lisant des livres. Mais c’est beaucoup plus difficile qu’en groupe.

Le groupe aide en attirant la Lumière supérieure, l’influence du Créateur, de telle sorte qu’une personne reçoit une force supérieure et crée un écran.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 20/08/2021

Les états menant à la naissance spirituelle

537Question : Quelles sont les trois composantes : NefeshRouakhNeshama ?

Réponse : Ce sont les trois étapes du développement spirituel lorsque nous nous élevons de notre monde, de notre état actuel de recherche, d’obscurité, d’incompréhension, de confusion, de détachement et de vide que l’humanité connaît aujourd’hui. En ce moment, quasiment chacun dans le monde passe par des états qui nous conduisent à la naissance spirituelle.

Il s’agit d’une sensation de fin, une sensation de limitation, d’un manque de perspective, d’un désir de quelque chose à développer parce que nous sommes déçus de notre développement puisqu’il nous apporte uniquement des déceptions continuelles et un vide encore plus grand.

Tous ces états sont très utiles et représentent exactement ces forces par lesquelles nous nous élevons de notre monde jusqu’au premier monde spirituel, le monde de Assiya, et entrons dans le véritable développement intra-utérin et commençons à ressentir dans une certaine mesure la présence du supérieur.

Nous commençons à ressentir que nous sommes à l’intérieur d’une nature globale, qui est un organisme unique englobant toute l’humanité, le monde entier, et même quelque chose de plus : une sorte de pensée, de plan, de début, de fin, de but et de processus à l’intérieur duquel nous existons.

Atteindre cela, c’est atteindre le niveau de Nefesh et le monde de Assiya.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°19 sur KabTV

Rouakh : un mouvement spirituel d’une personne

49.04Rouakh nourrit Nefesh dans ce monde (Le Livre du Zohar).

En hébreu, « Rouakh » signifie vent et esprit. C’est-à-dire que Rouakh est un mouvement.

L’esprit, la respiration, le souffle, tous sont associés à ce qui est en mouvement. Sur l’étape de Rouakh, le mouvement spirituel d’une personne a lieu. Elle ressent une connexion telle au supérieur qu’elle commence à faire quelques mouvements conscients, et entre ainsi en communication avec lui.

Elle sait déjà lesquelles de ses actions vont provoquer les réactions du supérieur. Un dialogue s’instaure entre eux. Ce bébé commence à comprendre ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, et comment réagir. Il apprend d’un adulte à être conscient, à tout absorber en lui. Et cette absorption de signaux, le sens de l’adulte, le rend comme un adulte.

C’est pourquoi ces mouvements sont appelés « esprit » (Rouakh).

Question : Il est écrit : « Rouakh nourrit Nefesh dans ce monde. » Que signifie l’expression « dans ce monde » ?

Réponse : Dans ce monde est l’état dans lequel nous sommes. Chaque niveau où je me trouve est appelé « ce monde », mon monde, mon état.

Dans notre monde, un roi, un monarque, un homme riche ou une personne célèbre peut dire : « Ceci est mon monde. » Et la même chose peut être dite par un homme pauvre ou un prisonnier malheureux. Mais pour chacun, ce sont des mondes différents, c’est-à-dire l’état dans lequel il se trouve.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°18 sur KabTV

Une âme est une entité éternelle

627.2Question : Est-il possible pour une âme de renaître au cours d’une seule vie ? L’âme peut-elle mourir et renaître dans le même corps ?

Réponse : L’âme ne naît pas et ne meurt pas. Elle est immortelle car elle est l’attribut du don sans réserve.

Vous ne devez donc pas vous inquiéter de ce qu’il adviendra de votre âme. Elle peut bien sûr se développer uniquement si vous la développez. Rien d’autre ne lui arrive. C’est une entité éternelle qui est en chacun de nous et entre nous, et nous devons simplement la découvrir.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 23/06/2019

Le système de l’âme commune

264.01Question : La vie d’un embryon dépend du cordon ombilical. Et ceci, comme nous le savons de la Kabbale, est le groupe. Donc, tout comme une mère nourrit son enfant à travers le cordon ombilical, le Créateur développe-t-il une personne à travers un groupe ?

Réponse : En général oui, à travers la société environnante. Il peut s’agir d’un petit groupe ou d’un grand environnement, c’est-à-dire la nature minérale, végétale et animale, et toute l’humanité. Par conséquent, tout cela constitue un système appelé « une seule âme ».

A travers l’environnement, une personne reçoit toutes les forces qui descendent d’en haut. Il se trouve qu’elle est au bas de cette chaîne, par laquelle l’influence passe depuis sa racine, le Créateur.

Ainsi, un grand environnement est le monde entier, un environnement plus petit est constitué des parents et des collègues de travail. Et il y a aussi les personnes partageant les mêmes idées qui, tout comme vous, veulent progresser dans le domaine spirituel. Ce sont elles qui sont importantes, car en relation avec elles, vous éveillez la force supérieure afin qu’elle exerce son influence sur vous et vous élève.

Le reste de l’environnement est constitué de parties de la même âme qui ne sont pas encore directement impliquées dans le spirituel, mais peu à peu vous verrez comment elles créent ensemble avec vous ce système commun appelé « une seule âme ».

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 06/08/2021

L’amour seulement et pas de philosophie

527.02Pourquoi devriez-vous nous prendre par la force ce que vous pouvez avoir par amour ? (Chef Powhatan)

Par la force, il nous semble que c’est plus facile, que c’est plus proche, que c’est une seule action. Et par amour, je dois me battre contre moi-même, pas contre un autre. Je dois le montrer. Je dois m’assurer que l’autre personne a ressenti mon attitude envers elle comme correcte et que j’ai déjà ressenti une certaine réponse de sa part. C’est alors que l’on peut dire que j’ai réussi ma correction.

Question : Extérieurement, devrais-je montrer cet amour et l’effort que je fais sur moi-même dans le but d’aimer une personne que je n’aime pas ?

Réponse : Je dois jouer à cela jusqu’à ce que j’éveille la même réaction chez la personne envers moi-même.

Question : Je devrais donc ressentir cette respiration mutuelle pour ressentir l’amour entre nous ?

Réponse : Bien sûr. Sans cela, on considère que vous n’avez pas montré votre amour, que vous ne l’avez pas exprimé, que vous n’avez pas atteint l’amour à votre tour.

Question : Cela n’arrive que lorsque je me dépasse. L’amour simple et naturel n’existe-t-il pas ? N’est-ce pas de l’amour ?

Réponse : Non. Tout cela n’est que de la philosophie.

Extrait de « L’Actualité avec Michael Laitman » sur KabTV, le 15/07/2021

Ce qui peut conduire à une fausse couche spirituelle

294.4Question : L’embryon est d’accord avec tout ce qui lui est donné, accepte tout comme étant le meilleur, bien que cela soit complètement opposé à son égoïsme. Si l’embryon critique la nourriture que le supérieur lui donne et ne la perçoit pas comme bonne, il se produit alors un processus appelé fausse couche, c’est-à-dire une chute du degré de l’embryon.

Que signifie critiquer la nourriture que le supérieur lui donne ?

Réponse : Cela signifie qu’il est insatisfait de la façon dont le Créateur le traite.

Question : Comment peut-il être satisfait s’il est égoïste ?

Réponse : Une personne qui veut se corriger demande au Créateur de le faire, et le Créateur la corrige, prend soin d’elle, la nourrit, c’est-à-dire la développe correctement. Mais si une personne ne perçoit pas les processus que le Créateur effectue sur elle au bon moment, et qu’il n’y a rien hormis le Créateur, alors il y a une disparité et une tension telles entre eux qui peuvent mener à une fausse couche.

Elle cesse d’être en contact avec le Créateur et toute son essence spirituelle disparaît. Seul son corps terrestre demeure, qui existe jusqu’à ce qu’une personne retrouve le désir de spiritualité et recommence à s’efforcer de devenir un embryon.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 06/08/2021

Choisir la voie de l’accélération

120Question : Comment le but de la création d’apporter du plaisir aux êtres créés s’accorde-t-il avec le rouleau compresseur du développement, de la douleur et des terribles afflictions qui opèrent dans une cruauté inouïe ?

Réponse : A qui le Créateur a-t-Il promis que tout irait bien ? Seulement à ceux qui choisissent de se rapprocher de Lui.

Se rapprocher des attributs du Créateur garantit à chacun de nous l’accès à des conditions naturelles complètement différentes, à la sensation de la vie, de notre existence, de la nature, d’une manière totalement différente. Mais si une personne ne s’engage pas en cela, elle se sentira sûrement comme toutes les bêtes et tous les animaux qui vivent dans notre monde. Il ne lui restera plus rien.

Le Créateur ne promet pas le paradis à tout le monde, et certainement pas gratuitement, car une personne n’a pas les attributs par lesquels elle peut ressentir la vie spirituelle. Elle ne peut le faire que si elle comprend comment atteindre les bons états. Une personne a la possibilité de le faire.

C’est la raison pour laquelle il y a deux autorités. D’une part, il y a l’autorité du contrôle rigide de la nature, dont les forces de développement agissent sur nous comme un rouleau compresseur, et nous ne pouvons pas leur échapper. D’autre part, nous pouvons nous développer en précédant ce développement, c’est-à-dire en nous plaçant en tête du rouleau compresseur, en comprenant les forces de notre développement et en participant au processus de manière constructive.

Question : Comment peut-il y avoir deux autorités s’il n’y a qu’une seule autorité qui gère tout par la force supérieure ?

Réponse : Oui, mais cette autorité nous permet aussi d’aspirer d’avantage à elle et plus vite qu’elle ne nous gère.

Extrait de « Les Fondamentaux de la  Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

L’âge n’est pas un obstacle

963.1Commentaire : Pour être heureux, une personne n’a pas besoin de réfléchir beaucoup. Elle peut prendre soin de soi et de sa santé de manière correcte, et cela serait déjà suffisant. Et ensuite, elle peut aller voir d’autres choses.

Ma Réponse : En se basant sur la science de la Kabbale, on peut très clairement comprendre qu’une personne peut passer d’un équilibre interne à un équilibre externe, et vice versa par une interaction externe correcte avec les autres, on peut atteindre soi-même une paix et un équilibre internes.

Question : Donc, l’âge n’est pas un obstacle ici ?

Réponse : L’âge n’est pas du tout un obstacle. Absolument pas ! Tout dépend uniquement de la façon dont une personne se perçoit et perçoit le monde qui l’entoure. L’âme est immortelle, et par conséquent le corps ne devrait pas avoir de contrôle sur nous.

Extrait de « Les Rencontres avec la Kabbale » sur KabTV, le 29/07/2021

Comment ressentir le Créateur, partie n°11

289Que devons-nous espérer après la correction/réparation finale ?

Question : Que devrait faire une personne une fois qu’elle a trouvé le Créateur, une fois qu’elle a découvert le Créateur en elle ?

Réponse : L’état dans lequel une personne a pleinement atteint le Créateur est appelé la correction/réparation finale.

Elle commence alors la transition vers la phase suivante, le monde supérieur, où elle existe déjà dans l’atteinte absolue de la création supérieure.

Nous traversons actuellement une période de correction des âmes à partir de notre monde, où nous atteignons le monde supérieur et gravissons pleinement les 125 niveaux.

Puis, lorsque toutes les âmes arriveront à la fin de la correction et se connecteront en une seule âme, un seul système entier d’Adam, nous transcenderons vers l’état suivant.

Je ne peux pas dire quel est cet état. Je peux le deviner, mais je ne l’ai pas encore atteint. Personne ne l’a encore atteint parce que fondamentalement, nous sommes tous sur le chemin de la correction finale, après quoi suivra l’état suivant.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 23/06/2019