Category Archives: Ame

Les mélodies du Baal HaSoulam

Question : Pourquoi le Baal HaSoulam a-t-il commencé à écrire de la musique ?

Réponse : Le groupe du Baal HaSoulam comptait moins de dix personnes, et tous venaient de différents endroits. Chacun avait ses propres mélodies qu’il jouait à l’heure des repas ou pendant les prières, en particulier le Jour du Grand Pardon (Yom Kippour).

Ainsi le Baal HaSoulam a composé ses propres mélodies et a enseigné aux étudiants à ne pas chanter des prières étrangères aux mots du livre de prières. C’est ainsi que sont apparues les mélodies des textes du Ari et de « Bnei Eihal », « Kel Mistater », etc.

Question : Est-ce que ces mélodies et leur texte peuvent tocuher une personne qui les écoute ?

Réponse : Elles possèdent certaines forces spirituelles. Une mélodie a un grand pouvoir, mais il peut être atteint uniquement dans la mesure où une personne y réside à l’intérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/10/2016

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ?

Question : Vous dites que le Créateur se révèle dans la dizaine. Alors pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ? La dizaine serait suffisante.

Réponse : Ce monde immense est le reflet du désir créé par le Créateur, qui comprend les niveaux minéral, végétal, animal et parlant. Le niveau du parlant est le plus élevé. Cependant, il y a un niveau encore plus haut en lui, celui qui a un point dans le cœur : il corrige tout et tous les autres niveaux le rejoignent.

Par conséquent, le désir est si grand que finalement on ressent toutes les qualités du Créateur : ce qui est appelé les quatre phases de la Lumière directe, Sa qualité du don sans réserve, et la pleine puissance du don sans réserve.

Question : Cela signifie-t-il qu’une personne commence son développement spirituel lorsqu’il y a neuf autres personnes autour d’elle, c’est-à-dire neuf corps biologiques ?

Réponse : C’est uniquement dans ce laboratoire qu’elle s’unit à neuf autres personnes comme elle. Pas plus de neuf. Il peut y avoir un peu moins, mais il est préférable qu’elles soient dix.

Et alors le monde entier devient une seule dizaine. Beaucoup de dizaines commencent à se rejoindre et ensuite elles fusionnent, comme des gouttes d’eau.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017

De quoi parle un kabbaliste ?

Commentaire : Le Baal HaSoulam dans La Dernière Génération écrit sur environ trente millions d’années de développement de la Terre. Cependant, cela contredit toutes les religions.

Réponse : La Kabbale est une science et elle parle de cela rigoureusement et clairement. Même dans Le Livre du Zohar, écrit il y a deux mille ans, il est dit que la Terre est ronde. C’est une bonne chose que les kabbalistes n’aient pas été attrapés par les inquisiteurs ; après tout, quinze siècles plus tard, les scientifiques ont été brûlés pour de telles déclarations ! C’est écrit très simplement sur ce sujet dans Le Livre du Zohar.

Question : De quelles trente millions d’années de développement le Baal HaSoulam parle-t-il ?

Réponse : Il imagine simplement ces périodes géologiques de développement de la Terre. Il vit en elles !

Cependant, quelle importance ? Les kabbalistes n’y songent pas parce que ceci ne s’applique pas au but de la création. Demandez-leur ce qui s’est passé il y a cinq milliards d’années, comment le Soleil, la galaxie et les trous noirs se sont formés, et ils vous le diront.

Un kabbaliste ressent tout cela dans ses désirs. Après tout, si vous travaillez avec les désirs au niveau d’Adam (Homme), ce qui n’est pas le niveau de l’humain mais le prochain niveau d’union des désirs, alors naturellement vous pouvez voir tous les précédents niveaux et les étudier. Il est écrit dans la Kabbale que les kabbalistes connaissaient la langue des animaux, la langue des poissons, etc.

Ce ne sont pas seulement de belles paroles ou une allégorie. Vous pouvez pénétrer et comprendre l’essence de tous les degrés spirituels en dessous de vous. Cela signifie que vous comprenez absolument tout clairement, comme nous comprenons un bébé, au moins à un certain niveau et dans un certain volume, ainsi que tout le reste aux niveaux animal, végétal et minéral.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/10/2016

Comprendre le sens de la vie

Question : Si une personne vient au Créateur de toute façon, alors pourquoi nous surcharger en lisant des livres interminables ?

Réponse : Il n’y a pas besoin de vous surcharger avec quoi que ce soit. Vous avez juste besoin de comprendre qu’une personne agit selon son désir et qu’il ne peut pas y avoir de contrainte ici. La sagesse de la Kabbale s’offre aux personnes qui ressentent le besoin de leur propre réalisation au plus haut niveau. Mais pour cela, une personne doit avoir un désir intérieur.

J’avais un désir de révéler le sens de la vie. Je ne voulais rien savoir à part cela. J’ai compris que tout le reste avait été inventé par l’homme, mais le sens de la vie devait venir du plus haut niveau de la nature, peut-être de la raison.

Question : A quel âge avez-vous commencé à ressentir cela ?

Réponse : À l’âge de six ou sept ans, je devais le savoir. Cependant, pour moi cela était mélangé avec mon intérêt pour l’anthropologie et la cosmologie, je voulais soit creuser dans le sol soit aller dans l’espace au-delà des frontières de la Terre. Tout le reste, être un constructeur, un médecin, un concepteur d’avions, m’intéressait peu.

Si une personne possède une aspiration à révéler le sens de la vie, et seul un petit nombre de personnes a ce désir, alors elle commence à étudier la Kabbale. Elle doit déterrer ce secret à l’intérieur d’elle-même. Et pas du point de vue de la religion pour croire en quelque chose, mais précisément pour le révéler.

En d’autres termes, il y a des forces cachées qui doivent être révélées. Lorsque nous brisons cet écran, nous voyons ce qui se cache derrière la coquille de notre monde. Nous devons l’atteindre clairement de manière absolue, sans pensées et désirs imaginaires, seulement dans nos organes sensoriels.

Extrait de la leçon sur la Kabbale en russe, le 14/05/2017

Qu’est-ce qui ne va pas avec mon âme ?

Question : Quel est le problème avec mon âme ? Pourquoi devrais-je la corriger ?

Réponse : Commençons par dire que vous n’avez pas d’âme et que vous devez l’atteindre. Une âme est une partie du Créateur.

Lorsque le désir égoïste, que nous découvrons à l’intérieur de nous, commence à travailler avec l’amour et le don sans réserve, il devient ce que nous appelons une âme dans la mesure où il sort de lui-même et ressemble au Créateur. Mais si une personne n’a pas un tel désir altruiste, elle n’a pas d’âme non plus.

Question : Mais il y a le concept d’âme corporelle ?

Réponse : C’est simplement une force de vitalité qui maintient notre corps physique en vie. Nous n’avons rien d’autre que cela. Selon la sagesse de la Kabbale, une âme signifie notre ressemblance avec le Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/04/2017

Pourquoi l’âme a-t-elle besoin de la correction

Question : Pourquoi l’âme a-t-elle besoin d’être corrigée ?

Réponse : Dès le début, une seule créature existait appelée une âme. Pour que la créature puisse se sentir indépendante et atteindre le plus grand épanouissement, c’est-à-dire le niveau du Créateur, elle doit passer par la brisure et la correction.

Par conséquent, dans notre monde, chacun reçoit une petite partie de son âme. En chacun de nous, il y a une petite partie de l’âme générale appelée Adam HaRishon (le Premier Homme) ou simplement Adam (un désir). Le remplissage de l’âme est la Lumière.

En fait, la créature ne se ressent pas au début de sa création car en elle il y avait un très petit désir et une toute petite Lumière. Pour l’amener à un état de ressemblance avec le Créateur, l’âme a été brisée en 600 000 parties principales, et à la suite de la division continuelle, elle est devenue une multitude de beaucoup plus de fragments.

Dans chaque fragment, signifiant dans une petite âme individuelle, il y a un désir et son remplissage. Pendant la brisure, ces fragments ont commencé à se sentir indépendants ; des cloisonnements sont apparus entre eux, comme il y en a entre les gens, et ils commencèrent à se sentir coupés, arrachés et détachés les uns des autres. Ce rejet s’appelle l’égoïsme. Et à l’heure actuelle, il est nécessaire de rassembler tous les fragments et de les amener à leur état d’origine, de les connecter en un seul désir général et de les remplir d’une seule Lumière générale.

Mais où donc disparaîtra l’égoïsme, qui nous sépare d’une manière telle que chacun est emprisonné dans sa Klipa (écorce) ? Nulle part. Il nous appartient de nous connecter les uns aux autres contre l’égoïsme, et ainsi nous recevons une Lumière qui est 613 fois plus grande qu’elle ne l’était auparavant.

De cette façon, au lieu de ressentir un tout petit peu de vie, du froid ici, du chaud là-bas, un peu de lumière, un peu d’ombre, on commence à ressentir des états perçants. Nous ressentons « avec qui nous avons affaire », qui nous donne le pouvoir et la vie, comment il est possible de se rapporter au Créateur et d’entrer en relation avec Lui : « Je suis au plus Haut et Il est pour moi. » En d’autres termes, nous commençons à atteindre le Créateur et à nous élever à Son niveau.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/04/2017

Chaque âme est individuelle

Question : Vais-je perdre mon individualité après m’être uni aux autres âmes ?

Réponse : Chaque âme est absolument individuelle. Lorsque nous parlons de s’unir aux autres âmes, nous voulons dire dans un mouvement général, un effort commun.

Mais en cela, chaque âme individuelle ne fond pas dans d’autres âmes ; même si nous parlons en ces termes, l’accent est mis sur l’effort uni vers un seul but.

Extrait de la leçon en russe, le 14/05/2017

Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Question : Que peut-on obtenir de la Kabbale ?

Réponse : De la Kabbale, on peut recevoir la révélation du Créateur, et cela explique tout. En effet, la révélation du Créateur est le dévoilement de cette force unique commune qui régit l’univers entier : les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature de notre monde et l’ensemble des cinq mondes qui sont inclus dans le monde de l’Infini.

Par rapport à nous, cette seule force de contrôle commune est appelée le Créateur. Elle contient tous les plaisirs, tout le bonheur, tout ce qu’une personne désire. La Kabbale révèle cette force. Et tout le reste provient d’elle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/06/2017

Il n’y a pas de division dans la spiritualité

La Torah, Deutéronome 29:28 : Les choses cachées appartiennent au Seigneur, notre Dieu ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Torah.

Ce n’est pas une traduction correcte de la Torah. Ce qui signifie que le caché vient du Créateur et le révélé, jusqu’au troisième ou quatrième degré, vient de nous.

Car si nous le révélons de par nous-mêmes, alors cela arrive à l’ensemble du système des dix Sefirot ou jusqu’au troisième ou quatrième degré, qui est en direction des Kelim (récipients) de don sans réserve (Galgalta ve Eynaim, ou même AHP).

Ce qui est révélé par le Créateur nous est révélé dans nos efforts. D’autre part, nous expérimentons l’échec. Si vous ne travaillez pas correctement, vous laissez une trace semblable après vous au troisième et quatrième degré. Il est clairement dit : « La culpabilité des pères retombe sur leurs enfants jusqu’à la troisième, quatrième génération. »

Question : Il s’avère que mon prochain degré spirituel est compromis ?

Réponse : Votre prochain degré dépend de vous. Cependant, s’il est compromis, il s’étend jusqu’au bout et vous devez le reconstruire à nouveau. Il est impossible pour une partie seulement d’être endommagée. Comme il est dit : « Il n’y a pas de division dans la spiritualité. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 11/01/2017

L’âme, le désir et l’intention

Question : L’âme est-elle un désir ou un désir avec une intention ?

Réponse : L’âme est un désir. La Lumière de l’âme est ce qui remplit le désir. Et l’intention est la correction, l’écran, la Lumière Réfléchie.

Extrait de la leçon en russe, le 21/05/2017

Page 1 des 531234550Dernière »