Category Archives: Ame

Qui a créé le Créateur ?

Question : Qui a créé le Créateur ?

Réponse : L’homme. Le Créateur s’appelle Boré, « Bo u ré » qui veut dire « venez et voyez ». Tout ce qu’une personne atteint dans ses récipients corrigés (Kélim) s’appelle le Créateur. Par conséquent, l’atteinte du Créateur dépend des actions d’une personne. Ainsi, la personne crée le Créateur.

Je crée un petit ou un grand récipient à différents niveaux dans lequel la Lumière supérieure pénètre. Le récipient avec la Lumière qui le remplit (HaVaYaH qui est rempli de la Lumière de NRNHY soit Nefesh, Rouach, Neshama, Haya, Yehida) est appelé le Créateur.

Qui a créé le récipient ? Moi, grâce à mes efforts. Par conséquent, le Créateur s’appelle « viens et vois ».

De ce fait, qui est le Créateur ? Celui que j’ai créé. La force qui existe au-dessus de nous et qui nous permet de nous réaliser s’appelle Atzmouto, c’est-à-dire, Il est Lui-même en Lui-même.

Question : Et c’est l’esprit supérieur ?

Réponse : Nous ne pouvons même pas parler de l’esprit. C’est tout simplement Lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

La restriction sans la honte

laitman_551Question : Comment l’homme, qui est à 100% un désir, se limite-t-il ? Quelle est l’action spirituelle appelée Tzimtzoum (Restriction) ?

Réponse : L’homme a été créée par la Lumière. La Lumière qui opère à l’intérieur de lui permet à ce dernier de surmonter et de contrôler son désir, et même d’effectuer des actions contre son désir. Sous l’influence de la Lumière, la caractéristique pour s’opposer à lui-même est découverte dans le désir.

Malkhout, qui reçoit la Lumière supérieure, ressent son influence, son amour et éprouve la honte du manque de compatibilité avec la Lumière, le Créateur. En raison de la honte, elle invite une réaction dans son désir qui l’oblige à cesser de recevoir la Lumière. Le désir demeure, seul l’acte de réception est restreint.

Question : Est-il possible de faire une restriction sur le désir de recevoir sans ressentir de la honte ?

Réponse : Non, sans ressentir de la honte, il n’y aura aucun dynamisme pour que la créature puisse accomplir une action contraire à sa nature.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Lorsque vous atteindrez, alors vous saurez

Question : Comment est-il possible de savoir à quelle partie de l’âme une personne appartient ?

Réponse : Lorsque vous atteindrez, alors vous saurez. Si une personne avance et comprend qu’il n’y a rien d’autre dans le monde pour elle hormis l’atteinte du Créateur et sa place dans la création, c’est un signe que tout est en ordre concernant son âme.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Les signes de progrès dans l’étude

Question : Comment puis-je vérifier si je fais des progrès dans l’étude de la Kabbale ? Comment le progrès se mesure-t-il ?

Réponse : Un signe de progrès dans l’étude est un changement dans votre attitude envers la vie. Plus je comprends que la vie est beaucoup plus longue que les années qui m’ont été octroyées, plus je suis prêt à sortir de ces limites ; et plus je parviens à connaitre vraiment ma vie et découvre les forces cachées qui ont un impact sur ce monde, plus j’ai progressé.

Extrait de « Questions et Réponses des Débutants » du 24/07/2017

Élever mon âme

Question : Qu’est-ce qui en moi réveille l’aspiration d’atteindre et d’acquérir la connaissance qui m’est cachée, la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : L’âme aspire à sa racine. Je veux savoir d’où vient mon âme et vers où elle se dirige. Le corps naît, se développe et meurt. Et il y a une certaine matière accompagnatrice, que l’on appelle l’âme, et elle est éternelle. J’aimerais savoir ce qui lui arrive.

Pourquoi j’existe dans ce monde ? Pour qu’avec l’aide de mon corps éphémère, j’élève mon âme, même légèrement, jusqu’au prochain niveau.

Dans notre monde, cette opportunité est donnée aux individus, mais malheureusement tout le monde ne la ressent pas et la vie continue. Par conséquent, nous devrions prêter attention à l’occasion qui nous a été donnée d’élever notre âme et peut-être même de révéler le Créateur en elle. C’est le mérite spécial d’une personne et sa réalisation. Ensuite, elle vit vraiment sa vie.

Essayons d’y parvenir. Vivre : nous sommes comme cela et c’est ainsi que nous vivons la vie, mourir : nous mourrons dans cette forme, mais nous devons essayer de parvenir à élever notre âme au prochain niveau.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Le Livre du Zohar : le cœur comprend

Question : L’un des principes de l’étude du Livre du Zohar est que le cœur comprend. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Lorsque nous lisons Le Livre du Zohar, nous acceptons la condition selon laquelle Le Livre agit uniquement sur nos sensations, pas sur notre esprit, qui est un pur produit de notre monde.

Les sensations peuvent ressembler au monde supérieur dans un certain sens, et nous attendons le moment où elles se réveillent en nous. Cela s’appelle « le cœur comprend ».

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Le Livre du Zohar est un canal de la Lumière supérieure

Question : Est-il possible de dire que tant que Le Livre du Zohar fut caché, il rassemblait du pouvoir et de l’énergie ? Ou est-ce que l’humanité s’est développée et a atteint une hauteur à partir de laquelle elle peut le percevoir et le comprendre ?

Réponse : Il n’y a rien de sacré dans un livre. Nous devons comprendre que le concept de Kedousha (Sainteté) signifie la caractéristique du don sans réserve et de l’amour ; cela ne se trouve pas dans le Livre lui-même et non parmi ses pages. Le Livre du Zohar est un émetteur, un canal par lequel la force supérieure circule et nous influence.

Si la personne qui lit le texte est intéressée par le fait de s’associer avec lui, alors le texte devient un canal qui conduit à la Lumière supérieure et qui n’est peut-être pas encore ressentie par la personne elle-même, mais cela l’influence déjà. La personne commence à ressentir des changements intérieurs et s’habitue même à une telle influence du Livre du Zohar.

Elle découvre plus tard de nouvelles caractéristiques, de nouvelles sensations. Et c’est ainsi qu’elle avance.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

La beauté aux yeux d’un kabbaliste

Question : Qu’est-ce que la beauté du point de vue d’un kabbaliste ?

Réponse : La beauté est une association de ce qui ne peut être associé. Dans ce cas, une personne a un sentiment de joie et de bonheur.

Je dirais de quelqu’un qu’il est beau s’il avait des contradictions très importantes sur lesquelles il travaillerait constamment et les mettrait en équilibre et perfection.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Changer une vue égoïste

La sagesse de la Kabbale dit que nous sommes nés égoïstes, séparés et solitaires. De plus, nous nous traitons les uns les autres de manière égoïste. Chacun regarde les autres et les voit uniquement dans un intérêt personnel.

Nous jugeons les autres d’après leur utilité ou leur nuisance, sinon ils n’existent pas. Cela s’appelle regarder les autres uniquement à travers une vision égoïste.

Par conséquent, notre travail consiste à changer la vue et à voir de quelle manière je peux donner tout ce que j’ai à tous et devenir un guide du Créateur.

En principe, je n’ai rien à donner, mais si je veux le faire, je peux immédiatement me connecter au Créateur. De ce fait, le Créateur travaillera à travers moi pour le monde entier. Et le monde entier, pour lequel je travaillerai, sera appelé mon âme. Il s’agit d’une connexion altruiste.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/10/2016

Le potentiel de notre cerveau

Question : Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 2% du potentiel du cerveau. A quoi servent les autres 98% ?

Réponse : À mon avis, cela est même trop pour notre monde. Nous n’utilisons absolument pas notre cerveau et surtout notre conscience parce que cela ne se trouve pas dans la tête mais autour de nous.

Ma conscience est incluse dans l’âme commune, dans ce grand désir qui est Malkhout du monde de l’Infini, dans lequel j’entre avec mon point dans le cœur, et ce désir est entièrement à moi. Assembler tous les désirs correctement me conduit à la conscience correcte, à comprendre comment tout cet énorme mécanisme fonctionne, et comment j’existe à l’intérieur.

Je dois posséder de vastes ressources pour contrôler l’ensemble de l’univers spirituel. Par conséquent, 98% du cerveau est notre potentiel pour l’avenir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/01/2017