Category Archives: Ame

Notre force est notre faiblesse

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment les femmes peuvent-elles unir leurs désirs, afin de faire « pression » sur les hommes?

Réponse: Ne forcez pas les hommes ouvertement. Voulez-vous que qu’ils s’enfuient en courant loin de vous? En effet, à la maison une femme fait «pression» sur son mari sans bruit, sans mots, et il fait tout ce qu’il faut. Les femmes l’ont par nature.
Et les hommes ont cette «faiblesse»: ils veulent être des héros aux yeux des femmes. Cela donne un pouvoir à une femme pour jouer avec cette faiblesse masculine et diriger un homme correctement afin qu’il remplisse ses désirs. Ces choses sont naturelles et bien connu des psychologues.
Nous sommes des adultes et nous comprenons bien notre nature. Nous avons l’objectif qui est au dessus de notre nature, et nous devons seulement apprendre à utiliser correctement toutes les qualités qui nous ont été inculquées.
Si je peux avancer vers le but grâce à ma femme qui m’encourage par tous les moyens possibles, me prie de me réveiller tous les matins pour le cours, et est fière de mes accomplissements spirituels, cela va certainement m’aider sur le chemin! Après tout, un homme est comme un petit garçon à côté de sa mère.
Les femmes doivent unir leurs désirs pour la spiritualité dans un seul grand et fort désir et faire pression sur «un», «grand», homme «global». Nous, les hommes, espérons que nous comblerons votre désir !

Du cours n°3 de la Convention WE du 02/04/2011

Que manque-t-il au progrès spirituel des hommes ?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Lorsque nous essayons de nous unir, est-ce que les points dans le cœur des femmes s’unissent entre eux tandis que les points dans le cœur des hommes aussi s’unissent, ou bien cela n’a pas d’importance ? 

Réponse: Toutes les âmes communiquent ensemble parce que nous sommes tous l’âme unique. Dans ses articles, le Baal HaSoulam explique qu’il n’y a qu’une seule âme dans le monde, qui se compose de parties féminines et masculines. Et ces deux parties créent entre elles la connexion qui garantit la conception de la vie.
Dans notre monde un homme et une femme, ensemble, donnent naissance à leur descendance : les fils et filles. Dans le monde spirituel, en nous reliant ensemble, nous engendrons notre nouveau degré qui est aussi appelé un «fils» ou une «fille». Il s’avère que le Créateur est entre nous,: «Mari et femme et la Shekhina entre eux ». Par conséquent, les trois s’unissent et deviennent un tout, et c’est notre degré suivant.

Par conséquent, les femmes font face à la même tâche que les hommes, et plus encore parce qu’une femme a un Hissaron (désir inassouvi). Elle oblige un homme à avancer, à quitter la maison et à gagner leur vie, pour soutenir la famille, et être responsable. La même chose arrive dans la spiritualité.

Par conséquent, nous, les hommes, sommes tout à fait dans l’espoir que les femmes prennent sur elles la responsabilité de notre progrès spirituel, qu’elles soient plus actives, et nous fassent encore plus pression. C’est parce que le désir vient de la partie féminine, tandis que les hommes s’en rendent compte. Toutefois, sans le désir féminin les hommes ne peuvent le réaliser.

C’est pourquoi les femmes doivent unir leurs forces afin d’exiger des hommes qu’ils s’unissent véritablement entre eux, ce qui apportera la Lumière au désir des femmes. Par conséquent, nous devons travailler ensemble.

Du cours n°2 de la Conventon WE ! du 02/04/2011

Un réel environnement virtuel

Dr. Michael LaitmanNous devons organiser un environnement interne parmi nous à la place de l’environnement extérieur de l’homme ordinaire. Ensuite, notre environnement va contrebalancer l’influence extérieure et nous influencera de son propre chef, en nous «lavant le cerveau » et en nous « faisant de la publicité » intensive pour l’ascension spirituelle, comme la chose la plus importante que nous ayons à accomplir dans la vie.Sinon, je vais quitter ce monde sans aucune utilité. Un animal a vécu et puis il est mort. Le corps « s’est promené » aussi longtemps qu’il a été attribué, puis il se décompose, et dans le temps rien n’a été accompli. Le point instillé en lui à partir du monde spirituel est resté un simple point et ne s’est pas développé.

Tout dépend de l’importance de l’environnement. Il n’y a rien de plus important que d’organiser un environnement virtuel qui soit chaleureux et sincère. C’est la chose la plus importante. Sinon, mes pensées se déconnecteront à chaque seconde de la bonne direction et peut-être que la prochaine fois que je me déconnecterai, je n’y reviendrai plus jamais.
Après tout, si je me remets à mon propre pouvoir, alors je ne reviendrai jamais aux réflexions sur la spiritualité. Je me suis arrêté d’y penser pour la première fois parce que le Créateur, la force supérieure m’a réveillé. La Lumière supérieure réveille les Reshimot et c’est ainsi que mon Reshimo spirituel éveillé, m’a fait ressentir un désir qui se tourne vers la Lumière. Mais ce n’est arrivé qu’une fois. Peut-être que le Créateur réveillera la personne une ou deux fois de plus, mais tout le reste dépend de nous. Je dois créer un environnement aussi vite que possible, qui me deviendra comme un utérus pour que j’élève mon âme.

L’environnement spirituel doit être aussi nombreux que possible, mais plus important encore, il doit être aussi puissant et uni que possible. Le Baal HaSoulam a écrit à ce sujet, et également le Rabash. La principale force doit être la qualité et non la quantité. La qualité détermine tout.

La qualité de l’influence dépend de combien nous nous soucions les uns des autres, comment nous devenons inspirés par un autre, combien nous revenons aux principes fondamentaux de l’environnement et veillons à ce que personne n’oublie l’objectif. Les pensées des amis sont passées au-dessus de moi et, par conséquent, plus je les inspire, plus ils m’inspirent en réponse.

Je ne vais pas être en mesure de m’éveiller à la spiritualité à moins que je ne réveille le groupe à elle. Le groupe va m’inspirer aussi si j’y aspire. Nous devons toujours travailler dans ce cercle fermé.

C’est pourquoi l’environnement virtuel est important pour nous. Nous devons créer un portail qui nous permettra de nous maintenir sans cesse en contact l’un avec l’autre. Ce n’est pas par hasard que des moyens de communication ont été développés dans le monde qui nous permet de rester constamment en contact, de toujours voir ce qui se passe dans notre environnement virtuel.

Je rêve d’un environnement virtuel dans lequel je vais être constamment en mesure de communiquer et d’être en contact avec vous, pour vous sentir au moyen de la parole et de la musique, 24 heures par jour, non-stop. Ensuite, nous nous donnerons constamment les uns aux autres la réalisation de l’importance de l’objectif, de l’amour, de la connexion et de la bonne direction, et c’est ainsi que nous allons nous tenir dans une ascension spirituelle et nous consolider tous ensemble jusqu’à ce que nous devenions un seul récipient, une seule âme.

Espérons que nous mettrons en œuvre cette plate-forme et resterons en liaison constante avec elle.

Du 5ème cours de la Convention WE ! Du 1/04/11

Le monde entier dépend de ces trois jours

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quel travail intérieur devons-nous accomplir au cours de la présente Convention, compte tenu de tout le poids de la responsabilité qui nous incompbe pour le monde entier?

Réponse: Nous portons vraiment une lourde responsabilité pour le monde entier. Mais il y a deux éléments à ce sujet.

La chose la plus importante est le lien entre nous. Nous devons comprendre que, depuis que le monde entier est interconnecté, ce n’est pas important si notre appel au monde ait du succès ou non. Tout d’abord, l’union entre nous est définitivement transférée à chacun.

C’est parce que toute l’humanité est reliée en un seul système. Le Baal HaSoulam écrit dans l’article « 600.000 âmes » qu’il n’y a qu’une seule âme dans le monde. Cela signifie que toute l’humanité, toutes les sept milliards de personnes, sont raccordées ensemble en un tout, en un seul organisme, le corps de l’âme collective.

Cet organisme a grandi à la mesure de toutes ses parties, les âmes particulières. Chacune d’entre elle se développa en ses dix Sefirot matérielles. Mais maintenant nous avons découvert que l’organisme tout entier est relié en un tout, comme si la connexion entre tous était terminée.

C’est pourquoi les gens chez qui le point dans le cœur a été révélé servent comme de cerveau pour ce système dans son ensemble. Ceci est écrit à la fin de l ‘«Introduction au Livre du Zohar »: Le monde entier se divise en parties- intérieure et extérieure. La partie interne c’est nous, les personnes avec le point dans le cœur.

Si nous nous connectons les uns avec les autres dans une bonne connexion correcte, celle-ci s’étendra à tout le monde. Puis, comme le Baal HaSoulam écrit à la fin de l ‘«Introduction au Livre du Zohar, » cela se répercutera sur le monde entier, comme lorsque un bon ordre provient du cerveau à l’ensemble du corps. Alors tout le monde suivra cet ordre et commencera à changer. C’est ce qu’on appelle la diffusion interne.

Que nous le voulions ou non, notre unité est transférée au monde entier et le monde change en mieux. Toutes les autres personnes avancent aussi vers l’unité. Après tout, elles vivent tout simplement leur vie terrestre, ne sachant pas d’où leurs pensées et leurs désirs viennent.

 

C’est notre diffusion interne, qui survient sans mots et sans se montrer au monde extérieur. Toutefois, afin de préparer les gens à y être réceptifs, pour qu’ils réagissent plus vite à nous, et d’ailleurs, afin de leur donner la possibilité de travailler et d’agir ensemble avec nous, ce qui nous unira encore plus, nous travaillons également à la diffusion externe pour tout le monde.

Il s’avère que, grâce à notre diffusion interne, nous avons l’intention, que notre unité soit transférée à tout le monde. Cela suffit. Dans la diffusion externe, nous nous organisons entre nous et cela nous donne un domaine d’activité, qui nous unit aussi bien, en nous donnant une raison supplémentaire et externe de nous unir. C’est ainsi que nous agissons dans le monde.

Cependant, l’unité entre nous, sans aucun doute, décide de tout et, à cet égard, ne peut pas être comparée à autre chose. Espérons qu’au cours de ces trois jours, nous allons atteindre un nouveau degré d’unité. Je n’ai pas de doutes à ce sujet parce que même maintenant, nous sommes dans cet état et sommes capables de ressentir la spiritualité, au moins pendant une courte période, de ressentir ce que cela signifie d’être connectés dans nos cœurs et nos pensées.

Tout cela dépend des efforts internes de chaque personne. Essayez de penser que nous ayons déjà tous envie de sentir l’unité entre nous, de ne pas être dans un corps, mais de plonger plus profondément à l’intérieur, dans le royaume de nos désirs de sorte qu’ils s’uniront tous en un seul désir complet. Si nous atteignons cela, alors nous percevrons la Lumière Supérieure qui règne à l’intérieur de ce désir et nous sentirons l’écoulement de la vie éternelle. Cela dépend de nous.

Peut-être que nous n’atteindrons ceci que temporairement, car la première fois que cela arrive, il est très difficile de garder cette sensation en permanence. Mais au moins, nous recevrons la première impression de la spiritualité, nous la «goûterons», et ainsi, nous saurons déjà à quoi aspirer.

J’espère très sincèrement que nous atteindrons cela et que le goût de la spiritualité restera avec nous pour toujours.

Au commencement de faits glorieux

Dr. Michael Laitman La tendance se manifestant aujourd’hui était claire pour les kabbalistes, des dizaines, des centaines, des milliers d’années auparavant. Ils ont parlé de notre époque, ayant calculé précisément son cadre en se basant sur les lois générales de la nature.

Tout au long de l’histoire, nous nous sommes développés sous l’influence de la force qui nous poussait vers l’avant. Comme notre ego augmentait sans cesse, nous sommes passés d’un processus à l’autre, de formation en formation, dans la société, la vie familiale, l’éducation, la culture, etc.

Nous avancions au moyen de la force négative et donc seuls les kabbalistes ont pu calculer combien de temps l’humanité mettrait pour « toucher le fond», ou en d’autre termes, pour atteindre la nécessité de s’élever à un nouveau niveau et, au lieu de se développer par l’égoïsme, avancer avec l’aide d’une autre force: la force de l’unité universelle.

Le calcul indiqua la fin du 20ème siècle, l’année 1995. Depuis ce temps, nous devrons révéler pour nous-mêmes la méthode de correction de l’homme, qui sait s’unir avec les autres en un seul tout, absolument, globalement, et intégralement.

 

Certes, aujourd’hui, nous sommes juste au début de ce chemin. Il faut donc le poursuivre. Cependant, nous, qui avons reçu un cadeau du ciel « le point dans le cœur, » l’aspiration à l’élévation, devons nous tourner vers le monde entier avec une explication sur ce qui se passe. Par cela, nous réalisons notre prédestination, assurant l’impulsion reçue, et nous conduisons l’humanité vers l’ascension vers un nouvel état, un nouveau degré.

C’est un degré très spécial. Le corps, dont les parties sont désassemblées et même opposées les unes aux autres, se sent malade. Mais si elles commencent à s’unir dans l’harmonie et dans l’inter-connexion, alors au lieu de ressentir la maladie, le corps sentira, la vie d’un niveau supérieur. C’est ainsi que nous, avec notre corps animal, nous sentons le degré de l’homme. Le corps est un animal, mais il y a quelque chose dans un être humain, qui le ramène à un degré plus élevé.

Et maintenant, en s’unissant les uns aux autres dans l’harmonie, nous acquérons la sensation d’une vie plus élevée que notre vie actuelle. C’ est notre vie spirituelle.

Certes, nous devons travailler cela dans le groupe. C’est notre  première responsabilité. En outre, il est de notre devoir d’amener le monde entier à cela, afin d’atténuer les terribles souffrances que nous pouvons provoquer  au moyen de la force négative, qui nous pousse avec un «bâton». En effet, nous voyons déjà que les malheurs de l’humanité sont de plus en plus inattendus et dangereux.

Eureka! Ca existe!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce le désir de donner se développe à l’aide du désir de recevoir? Changera-t-il et nous unira-t-il à nouveau à l’âme collective?

Réponse: La sagesse de la Kabbale affirme que l’intégralité du chemin de notre correction revient à nous unir ensemble et à atteindre l’attribut de don (le Créateur) dans notre union, car cet attribut nous rassemble.

Le développement se produit grâce à l’union. Et quand le désir de donner pénètre le désir de recevoir, il lui fournit la force de développement en facilitant diverses connections. Et alors, le désir de donner fusionne les différentes parties.

Contrairement à lui, le désir de recevoir reste dans la capacité du niveau inanimé et ne colle avec rien. Par conséquent, si nous voulons nous rapprocher du désir de donner et nous développer, nous devons faciliter les liens entre nous et notre inclusion mutuelle.

Cela ne compte pas que nous soyons séparés par la distance, les différences de caractère, les opinions, et par l’éducation. Nous verrons plus loin que notre développement précédent (de même que diverses nations lointaines se haissent et se méprisent réciproquement) est nécessaire pour qu’au-dessus, nous puissions commencer à former des relations mutuelles entre nous. Et entre ces connexions, nous sommes destinés à révéler l’attribut du don (le Créateur).

Cela existe mais c’est caché à l’intérieur. C’est précisément ce que nous souhaitons découvrir lors de nos congrès.

Au nom de sauver des vies

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelles sont les valeurs que la société devrait inculquer à une personne?

Réponse: La société doit prêcher par l’exemple au lieu de parler parce que tout l’enseignement est basé sur l’exemple. Dans l’ex-URSS il ne manquait pas de belles paroles, mais les exemples ont été absolument les pires qui soient. Par conséquent les gens riaient du contraste entre les slogans et la réalité.

Les gens ont besoin d’exemples qui ne peuvent être fournis que par les médias comme la radio, la télévision, Internet, et la presse. Les gens doivent entendre de toutes les sources qu’il n’y a rien de mieux ou de plus important que l’unité, la participation, et l’intérêt commun; que cela est d’une importance vitale et que c’est la principale préoccupation de tous.

Et même si ce processus n’a pas encore commencé et que nous ne faisons que les premiers pas, néanmoins, nous le disons en concorde, tous ensemble ; nous envoyons un avertissement très semblable à celui contre le tabagisme: la haine et les conflits signifient la mort et doivent être éradiqués. Ainsi, en l’espace de quelques années la haine, semblable au fait de fumer, deviendra tout à fait inacceptable et mal vu dans la société.

La clé est de commencer le processus de l’éducation globale. Les gens doivent réaliser que la nature veut nous unir. Vous n’avez pas à demander l’impossible aux gens, vous n’insistez pas sur n’importe quoi: il vous suffit d’organiser pour eux un environnement adéquat qui ne parle que de ça.

Dans ce cas, personne ne sera pas capable de montrer ouvertement qu’il s’oppose à l’unité, tout comme aujourd’hui on ne peut pas contester l’interdiction de fumer dans les transports publics. C’est ainsi que les lois sont introduites dans la société.

Il est important de souligner le fait que la nature l’exige de nous et que c’est le cours de notre développement. Nous ne disons pas simplement : «Mes amis, vivons en paix! » Nous sauvons la vie des gens ici sur Terre.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du 24/03/2011- Les principes de l’éducation globale.

Le rayonnement de l’âme intégrale

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que signifie pénétrer dans le système intégral des âmes dont parle le Zohar ?

Réponse: Cela ne peut pas être expliqué par des mots. Si nous pouvions pénétrer à l’intérieur de ce système, nous expérimenterions des phénomènes spirituels derrière les mots du Zohar et nous ressentirions ce que signifie chaque mot. Nous serions en mesure de reconnaître l’ensemble de ces propriétés et de ces désirs. Nous comprendrions pourquoi ils ont ces appellations et sont définis par ces types de relations entre eux. Tout deviendrait clair.

Cependant, tout cela se déroule à partir de la vision intérieure du système. Les âmes sont reliées les unes aux autres dans un seul organisme, dans un soutien mutuel, la garantie, le partenariat et l’annulation de chaque âme devant toutes à un degré plus ou moins grand, à tous les niveaux possibles, tandis que chaque âme fonctionne encore au-dessus de son ego.

Dans le système où nous sommes liés les uns aux autres sur le plan interne, nous nous unissons au dessus de notre égoïsme. Dans ce cas, vous pouvez voir l’ensemble du système. Dans le même temps, vous êtes également en mesure de voir ce monde comme plus externe en comparaison avec le système interne puisque ce monde est dans l’égoïsme et est contrôlé par celui-ci.

Dans le système spirituel, nous sommes motivés par l’aspiration à l’unité alors que dans ce monde, nous sommes gouvernés par l’inclinaison vers le séparatisme, le retrait de l’autre, le désir de pouvoir personnel, et l’orgueil vain. Ce sont deux forces opposées.

Dans ce monde, j’annule les autres et je m’exalte, alors que dans le système interne, je m’annule moi-même et j’exalte les autres. C’est la tendance, et c’est pourquoi ces deux systèmes semblent si différents.

Dans la mesure où une personne est impliquée dans le système interne, elle arrive à voir les liens entre toutes les âmes. Elle sent combien tout est entièrement harmonisé et la force de vie, le don sans réserve mutuel qui forme des milliards de canaux entre les âmes, circule entre elles, alors que cette multitude de canaux lumineux se transforme en Lumière parfaite qui remplit les relations entre toutes les âmes.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale, Le Livre du Zohar

Changez vos pensées et vous verrez un autre monde!

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, à la lumière du tremblement de terre qui a frappé le Japon, nous voyons comment la nature menace notre existence. Après tout, nous vivons en fait au sommet d’un volcan géant qui est en ébullition dans le sous-sol profond, alors que nous existons sur une mince couche terrestre.

Du fond de la terre, nous tirons le pétrole, l’eau et des minéraux, et nous utilisons les légumes et les animaux qui existent sur sa surface pour nous nourrir et respirer l’air atmosphérique. Nous sommes entièrement dépendants des processus qui se passent dans la croûte terrestre.
Par ailleurs, nous sommes influencés par de nombreux autres facteurs: les champs magnétiques, la force d’attraction, toutes sortes de rayonnement, la vitesse de rotation de la Terre, et ainsi de suite. Mais nous n’imaginons même pas que le moindre changement d’un de ces paramètres peut changer fondamentalement nos vies!
Tous les cataclysmes naturels sont causés par le déséquilibre des forces, ce qui se passe à la suite de nos actions incorrectes. L’univers entier est un système unique qui inclut le niveau minéral, végétal, et animal de la nature, ainsi que l’homme. La plus grande partie de l’univers appartient au niveau minéral de la nature: c’est l’univers tout entier, y compris la Terre. Les plantes ne couvrent que sa surface, et le royaume animé comprend même une petite partie de celui-ci, et par rapport à tout cela, une minuscule fraction appartient à l’homme.
Cependant, dans la dimension spirituelle ce qui est pris en compte n’est pas la quantité ou la masse, mais la qualité des forces. Par conséquent, l’homme, qui est à un plus haut niveau qualitatif du développement, peut changer l’univers tout entier avec une seule pensée. Le Baal HaSoulam écrit que toute la nature minérale est égale à une plante, toutes les plantes – à un animal, et tous les animaux – à une seule personne.

En d’autres termes, si une personne fait un tout petit changement pour le bien ou pour le mal, cela change tout le règne animal. Le monde végétal subit des changements encore plus importants consécutivement, sans parler de ce qui se passe avec la nature minérale. C’est parce que tout cela est un système unique!

Par conséquent, nous devons nous changer nous-mêmes et atteindre l’équilibre entre les uns et les autres .C’est alors seulement que toutes ces forces de la nature qui sont en dessous du niveau de l’homme – tout l’animé et le monde végétal, et l’ensemble de la nature minérale – devront également parvenir à l’équilibre.

Question: Comment pouvons-nous convaincre tous les gens que le monde est contrôlé par nos pensées?

Réponse: Il est impossible d’atteindre cela par des mots. Nous devons amener le monde à la sensation intérieure que la pensée est la force la plus puissante dans l’univers entier. Mais nous avons à nous prouver la même chose à nous-mêmes ! Si j’ai réalisé que mes pensées influencent le monde entier, vais-je leur permettre de « suivre le mouvement » libres et incontrôlées? Non, à chaque instant dans le temps je voudrais vérifier ce à quoi je pense, où je dirige mes pensées, et ce que j’influence. Je serai constamment en train de me contrôler !

Nous ne pouvons pas nous expliquer cela à nous-mêmes ni au monde. Nous ne pouvons pas mesurer la puissance des pensées, et surtout le degré de leur influence sur des événements spécifiques. Nous ne serons jamais en mesure de donner au monde la preuve de la présence de cette connexion. Alors comment allons-nous amener le monde à l’équilibre?

Il n’y a qu’une seule solution: nous, ceux qui comprenons cela et étudions la Kabbale, devons attirer la Lumière Supérieure par nous-mêmes de sorte que cela donnera aux gens la conscience «de l’intérieur» du fait que tout dans la nature est interconnecté et précisément que nos désirs (cœurs) et nos pensées (esprit) déterminent l’état du monde.

Précisément la Lumière Environnante, qui influence de façon intangible tout le monde, évoquera la compréhension intérieure chez les gens que leurs pensées et intentions influent sur l’étatdu système de la nature, où les degrés minéral, végétal, et animés de la nature ainsi que l’homme avec son intention, sont réunis en un seul.
De la leçon sur Shamati du 11/3/11

Pourquoi les âmes sont liées comme des roues dentées ?

Dr. Michael LaitmanÀ partir de la seconde restriction (Tsimtsoum Bet) et après, les objets spirituels (Partsoufim) sont nés non pas comme ils étaient dans le monde d’Adam Kadmon, l’un sous l’autre. Car chacun d’eux contient désormais une partie inférieure qui ne peut pas être utilisée, AHP (Auzen, Hotem, Peh), cette partie descend vers le spirituel de degré inférieur. 

En d’autres termes, le Partsouf travaille avec ses Galgalta ve Eneym (la partie supérieure), tandis que son AHP tombe dans le GE du Partsouf inférieur. Par conséquent, le AHP de ce dernier tombe dans le GE d’un Partsouf encore plus bas, et ainsi de suite.

Why The Soul’s Cogwheels Are Linked

Il s’ensuit que la partie supérieure de chaque Partsouf se revêt dans la partie inférieure du Partsouf supérieur qui est au-dessus, tandis que sa partie inférieure descend dans la partie supérieure du Partsouf inférieur. Alors, où est le Partsouf lui-même, indépendamment de ceux qui lui sont supérieurs ou inférieurs ? Il n’a rien en soi!

 

C’est ainsi que les âmes se sont liées comme des roues dentées, c’est tout le principe même. Vous n’êtes pas libre de tout lien avec quiconque. Vous avez été initialement créés à l’intérieur d’une telle construction, une telle structure interne de Malkhout de l’âme intégrale, où il n’y a aucune partie qui ne serait pas connectée avec toutes les autres.

 

Tout désir à tous les niveaux d’Aviout (épaisseur) est lié avec le reste, tout le monde est relié avec tout le monde, et personne n’a une partie libre, pas même un degré de liberté. Le supérieur me dit toujours ce qu’il faut faire, tandis que l’inférieur détermine comment je suis censé le servir. Ainsi, chacun de nous est lié, comme s’il était attaché avec une corde sur les deux côtés, et il lui est impossible de faire un seul mouvement indépendant.

 

Alors, comment peut-on se libérer et avoir la liberté de choix?! Si, au lieu de tous ces revers de chaîne, vous commenciez à expérimenter les chaînes de l’amour, les cordes de la participation réciproque, vous serez guéri de cette « claustrophobie », le sentiment que vous êtes ligoté serré et enterré vivant dans un système où vous n’avez aucune pensée ni désir indépendant, aucun « moi » individuel.

 

Quant à la liberté, elle ne peut être achetée que par l’amour: Pour l’amour de l’amour, je vais moi-même désirer les servir tous et faire bon accueil à cette connexion. Ce lien me deviendra désirable ! Et voilà comment je vais obtenir la liberté, l’air pur, et l’ensemble du système sera le mien : je serai le Créateur par rapport à lui.

 

Cette propriété miraculeuse est entre nous après Tsimtsoum Bet, quand Malkhout reçoit l’étincelle de Bina, grâce à laquelle il acquiert une occasion de se relier aux autres avec le don sans réserve.

 

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale du 08/03/2011, Talmud des dix Sefirot