Category Archives: Libre choix

Choisir la voie de l’accélération

120Question : Comment le but de la création d’apporter du plaisir aux êtres créés s’accorde-t-il avec le rouleau compresseur du développement, de la douleur et des terribles afflictions qui opèrent dans une cruauté inouïe ?

Réponse : A qui le Créateur a-t-Il promis que tout irait bien ? Seulement à ceux qui choisissent de se rapprocher de Lui.

Se rapprocher des attributs du Créateur garantit à chacun de nous l’accès à des conditions naturelles complètement différentes, à la sensation de la vie, de notre existence, de la nature, d’une manière totalement différente. Mais si une personne ne s’engage pas en cela, elle se sentira sûrement comme toutes les bêtes et tous les animaux qui vivent dans notre monde. Il ne lui restera plus rien.

Le Créateur ne promet pas le paradis à tout le monde, et certainement pas gratuitement, car une personne n’a pas les attributs par lesquels elle peut ressentir la vie spirituelle. Elle ne peut le faire que si elle comprend comment atteindre les bons états. Une personne a la possibilité de le faire.

C’est la raison pour laquelle il y a deux autorités. D’une part, il y a l’autorité du contrôle rigide de la nature, dont les forces de développement agissent sur nous comme un rouleau compresseur, et nous ne pouvons pas leur échapper. D’autre part, nous pouvons nous développer en précédant ce développement, c’est-à-dire en nous plaçant en tête du rouleau compresseur, en comprenant les forces de notre développement et en participant au processus de manière constructive.

Question : Comment peut-il y avoir deux autorités s’il n’y a qu’une seule autorité qui gère tout par la force supérieure ?

Réponse : Oui, mais cette autorité nous permet aussi d’aspirer d’avantage à elle et plus vite qu’elle ne nous gère.

Extrait de « Les Fondamentaux de la  Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Selon la volonté du Créateur

49.03Question : Une personne agit-elle selon sa propre volonté ou selon la volonté du Créateur ?

Réponse : Une personne agit toujours selon la volonté du Créateur ! Elle n’a pas son propre libre arbitre. Il ne s’agit que de se débarrasser de l’illusion que nous sommes censés avoir des actions libres et que nous agissons par nous-mêmes. Non, tous nous accomplissons les actions du Créateur. Absolument !

Si nous sommes d’accord avec cela, nous sommes dans la bonne connexion mutuelle et cela nous conduit à découvrir le Créateur. Dans la mesure où vous voulez faire ce qu’Il vous dit, vous le faites. Il est conseillé de ne pas empêcher vos actions et vos désirs de répondre à Ses désirs. Si vous allez à l’encontre, vous vous sentez mal. Toutes nos souffrances et tous nos problèmes ne sont dus qu’au fait que nous faisons Sa volonté involontairement et inconsciemment.

Le Baal HaSoulam en parle beaucoup à propos de ce sujet. Dès le premier article de Shamati, il écrit qu’il n’y a rien hormis Lui, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’autre force que celle du Créateur. Le fait qu’il semble à une personne qu’elle a son propre pouvoir, sa propre force, vient seulement du fait qu’elle est dans la dissimulation.

Nous devons dissiper cette dissimulation de nous-mêmes. Elle est enlevée dans la mesure où je veux faire ce que le Créateur m’envoie. Si j’accepte de mettre en œuvre tous Ses signaux de contrôle, alors je découvre ce dans quoi j’étais auparavant mais que je ne voulais pas comprendre.

Ainsi, dans nos actions, nous ne pouvons jamais contredire le Créateur en quoi que ce soit, mais dans nos pensées et nos intentions, nous le pouvons. Par conséquent, tout ce que nous devons faire est de corriger l’intention.

Extrait de « Visioconférence » sur KabTV

Choisir la dizaine

934Question : D’un côté, l’être créé est une marionnette au bout d’une ficelle. D’autre part, il peut apparemment choisir quelque chose. Peut-il donc choisir ou non ? De quoi a-t-il besoin pour avoir le choix ?

Réponse : Le seul choix que nous ayons est la dizaine. Il s’agit d’entrer dans le bon groupe qui vous fera avancer et que vous aiderez vous aussi. C’est la dizaine.

Donc, organisez-vous par dizaines et alors vous ressentirez que vous pouvez vraiment et correctement trouver différentes directions et points de repère, et ainsi vous changer vous-mêmes.

Commentaire : Mais dans l’article « La Liberté », le Baal HaSoulam dit qu’une personne choisit selon les désirs et les goûts de la société qui l’entoure, non pas selon sa minorité, mais selon la majorité. Mais vous, vous dites la dizaine.

Ma Réponse : Une dizaine ne fonctionne pas selon ses désirs !

Comment une société choisit-elle ses idéaux ? Est-ce en fonction de ses membres forts et intelligents ou en fonction des imbéciles, des voleurs, des corrompus, etc. Qui arrive au sommet de l’échelle égoïste ? Les plus grands criminels. Tout le monde comprend cela.

Les dizaines par contre ont été créées selon des règles différentes, selon des valeurs différentes ! Une dizaine est un système totalement différent. C’est l’entraide, l’amour mutuel, le développement de relations justes les uns avec les autres qui n’existent pas dans notre monde. Nous voulons créer les relations du monde supérieur dans la dizaine ; vous essayez de tout faire pour donner sans réserve.

Question : Cela signifie-t-il que je construis une cellule saine dans ce corps malade ?

Réponse : Bien sûr.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 12/05/2019

Le programme du libre choix

760.2Les Reshimot sont des données incorporées en nous, des gènes informationnels. C’est comme si j’achetais un nouvel ordinateur qui n’a encore rien d’installé, alors je télécharge le programme et les données dedans. Ces données créent une certaine configuration à l’intérieur de l’ordinateur.

C’est exactement comme cela que l’homme est construit. Nous avons déjà reçu un programme animal et instinctif pour exister en tant qu’organisme vivant. Il y a un autre programme à l’intérieur appelé « homme », conçu pour nous amener au niveau d’adhésion au Créateur. À l’intérieur de ce programme, nous recevons des données, les fameux enregistrements, les Reshimot.

Le programme traite ces données et travaille en fonction d’elles, mais il y a un autre paramètre dans tout cela, un degré de liberté qui nous est donné en tant que libre choix. Voulons-nous que ce programme fonctionne sous forme de don sans réserve et non sous forme de réception égoïste ? C’est ainsi que nous avançons, en nous gérant nous-mêmes et en gérant nos vies.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Chaque jour sera comme nouveau à tes yeux » du 11/06/2021

Les guerres sont la conséquence d’une confrontation interne

944Question : Quand j’interprète toutes les guerres comme mes désirs intérieurs et que je les tue ou que je les fais prisonniers, cela signifie-t-il que je n’utilise pas ces désirs ?

Réponse : Pas seulement cela. Cela signifie changer, effectuer une restriction sur vos désirs.

Question : La Torah dit : « Ils sont venus et ont tué les sept nations. » De plus, ils ont tué tous les hommes ».

Vous dites que les nations du monde sont les intentions égoïstes d’une personne et que les femmes sont des désirs, c’est-à-dire que tuer tous les hommes signifie tuer une intention égoïste en soi, et ensuite seulement utiliser des femmes (des désirs) ?

Réponse : « Les femmes » symbolisent des désirs sans intention. Par conséquent, de nouvelles intentions peuvent leur être attachées, des intentions altruistes, puis elles peuvent être utilisées.

Question : Mais encore, il y a une correspondance claire que la racine spirituelle devrait se manifester dans notre monde, par conséquent, il y a eu une crise, des gens ont été tués, et c’est en quelque sorte difficile à percevoir. Comment la Torah, qui parle d’amour, peut-elle donner de telles instructions ?

Réponse : La Torah parle de l’amour comme de l’état de connexion le plus élevé entre les gens, qui se réalise précisément sur la coïncidence des intentions. Et si ces intentions sont opposées, alors il ne s’agit pas de rapprochement, de connexion et d’amour, mais de haine et de guerre.

Question : Alors que faut-il faire dans le monde extérieur ?

Réponse : C’est ce qui se passe dans le monde extérieur. La conséquence de la dichotomie interne, la séparation des uns des autres, l’opposition dans notre monde, conduit aux guerres et à l’extermination.

Commentaire : Il s’avère que le peuple d’Israël n’a pu corriger aucun désir en lui-même et a donc détruit sept nations dans le monde extérieur.

Il est clair que lorsque vous êtes attaqués, vous devez être le premier à tuer celui qui vient vous détruire. Mais il n’est pas clair comment vous pouvez prendre, capturer ou tuer dans notre monde.

Ma réponse : C’est une conséquence des racines spirituelles qui se manifestent dans notre monde. La Torah ne parle que de racines spirituelles. Et ce qui se passe dans le monde matériel vient justement d’une telle confrontation.

Vous ne pouvez pas utiliser certaines valeurs, évaluations et critères actuels, passés ou futurs pour dire si c’est juste ou non. À un moment donné, tout le monde a agi comme ça et il n’y avait rien de spécial ni de honteux à cela. Au contraire, les gens étaient fiers.

Commentaire : C’est-à-dire qu’il est préférable de tout prendre au niveau spirituel et de l’utiliser en relation avec les désirs d’une personne. Et le fait que cela se soit produit dans l’histoire, est donc accepté. Il est clair qu’il n’y avait pas de libéralisme, de démocratie ni de droits de l’homme nulle part.

Ma réponse : C’est toute la philosophie de notre temps. Je comprends que c’est une entrave pour beaucoup de libéraux et de gens modernes. Mais ils ne comprennent pas ce que la modernité signifie, et que dans le passé tout était complètement différent.

Il y avait d’autres personnes, des points de vue différents, tout était traité différemment. Si aujourd’hui nous voyions une personne non pas du 17e ou du 18e, mais du 19e siècle, nous serions étonnés de ses actions, de son comportement. Cela nous semblerait très étrange, et nous ne serions pas capables de la comprendre.

Extrait des « États spirituels » de KabTV 14/5/21

Je ne suivrai pas le conseil de Van Gogh

587.01Commentaire : Vincent Van Gogh a dit : « Si vous entendez une voix intérieure qui vous dit que vous ne pouvez pas peindre, alors peignez par tous les moyens et cette voix se taira. »

Ma Réponse : Je ne suivrai pas le conseil de Van Gogh. Une personne devrait ressentir ce vers quoi son âme la pousse et choisir son chemin en fonction de cela. Elle devra choisir cette voie sobrement, c’est-à-dire vérifier si elle a toutes les conditions préalables possibles pour cela et si ce n’est pas le cas, il n’est pas nécessaire de se taper la tête contre un mur.

Question : Qu’en est-il de notre sagesse de la Kabbale, où en principe, la voix intérieure dit souvent : « Qu’est-ce qui ne va pas chez toi, regarde ces hauteurs ! Comment peux-tu ? Est-il vraiment possible de les atteindre ?! »

Réponse : Qu’importe ? Cela n’a pas d’importance ici, chacun doit apprendre cette sagesse, et à travers elle chacun doit corriger son âme. Par conséquent, il n’y a personne ici qui puisse dire : « Je suis libre. »

Je dois me corriger, accomplir mon destin. Ainsi, chacun a sa place dans ce processus. Tout le monde est obligé. La correction de l’âme est le but de toute notre existence, de chacun, d’absolument tout le monde ! De ce fait, nul ne peut s’y soustraire.

Extrait de « L’Actualité avec Michaël Laitman » sur KabTV, le 22/04/2021

Sortir de soi

962.7La Torah est appelée un moyen d’obtenir la liberté – libéré de l’ange de la mort. Au cours de cette vie, nous devons passer par quatre étapes de la bonne correction et de l’utilisation de notre égoïsme. Il nous aide en nous faisant mal, pour nous lever au-dessus de lui.
En utilisant cet ego correctement, une personne atteint l’éternité. Elle commence à se sentir à un niveau supérieur à celui de l’égoïsme. Si seulement nous pouvions imaginer ce que signifie atteindre ce niveau ! Nous entrons dans un état qui existe sans recevoir, sans absorber quoi que ce soit en nous-mêmes, mais seulement donner,  comme si vous étiez  en dehors de la matière, en dehors de l’absorption. Un tel état est déterminé en nous et est ressenti par nous comme éternel.
C’est, en principe, ce que nous donne la Kabbale. Elle ne parle pas du tout de ce monde, de ses nations et de ses terres, de la façon dont nous vivons ici avec nos problèmes : argent, travail, santé et famille.
La Kabbale ne parle que de la façon d’amener un homme à un niveau supérieur où vous n’existerez plus dans la matière et, par conséquent, atteignez l’eternité.
De KabTV’s « La force du livre du Zohar » #8

L’équilibre entre coopération et concurrence

595.06Question : Les scientifiques disent qu’il existe certains types de mécanismes dans la nature qui maintiennent un équilibre entre la coopération et la compétition. Cela permet d’éviter la destruction physique des adversaires et offre ainsi un niveau de diversité interne suffisamment élevé.

Pensez-vous que la même chose s’applique à la société humaine, qui a reçu le libre arbitre ? Ou pouvons-nous nous détruire mutuellement ?

Réponse : Non, la nature ne le permettra pas. Nous devons comprendre que toutes ces lois s’appliquent aussi bien au niveau des organismes les plus simples qu’à celui des plus complexes. Si parfois nous ne voyons pas quelque chose, c’est uniquement parce que nous n’avons pas la capacité de le voir. En général, la loi de la nature est universelle.

Dans la société, tout fonctionne comme dans la cellule d’un organisme ou entre ses cellules. Nous n’avons rien à craindre. Nous ne pourrons pas nous détruire car il existe un mécanisme contraignant.

Question : On dit que la société moderne a évolué jusqu’à atteindre la taille d’un système qui est similaire à une force géologique destructrice qui peut détruire l’univers entier. Ce n’était pas le cas il y a quelques milliers d’années. Qu’est-ce que cela signifie que les gens ont reçu un tel pouvoir maintenant ?

Réponse : Cette possibilité ne nous a été donnée que potentiellement, mais en aucun cas dans les faits, afin que nous comprenions à quel point nous devons encore nous développer pour équilibrer nos capacités physiques avec l’échelle morale.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 21/08/2020

Dialoguer avec soi-même

568.01Question : Ce n’est un secret pour personne que 95 à 99% du temps, nous le passons dans le dialogue interne avec nous-mêmes. Les scientifiques affirment que, d’une part, c’est mauvais parce qu’une personne y dépense une énorme quantité d’énergie. En revanche, sans une telle réflexion, il est impossible d’absorber l’expérience qu’une personne acquiert tout au long de sa vie.

Comment peut-on arrêter ce dialogue interne ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de l’arrêter. Au contraire, c’est ce dialogue interne qui favorise la croissance de l’homme en un être humain. La seule chose que nous devons faire est de vérifier d’où nous obtenons de la motivation, de quelles sources, livres, télévision, etc.

Je suis favorable à ce qu’une personne vérifie toujours ce qui la touche, quelles sources d’informations scientifiques, sensorielles, techniques ou autres peuvent en fin de compte la former et l’influencer correctement.

Et le plus important est l’environnement : les amis, les collègues et les connaissances. Il faut bien vérifier avec qui on communique afin de pouvoir se développer sous la bonne influence qui lui montre le chemin vers une bonne connexion avec les autres. Quoi que ce soit, c’est ce qui prévaut.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 27/09/2020

Comment se sentir libre

760.4Question : Une personne a-t-elle une quelconque liberté de choix ?

Réponse : Non. Le libre arbitre consiste uniquement à avancer vers le but qui vous est désigné, par vos propres efforts ou malgré eux.

Question : Comment une personne peut-elle se sentir libre, même s’il n’y a pas de libre choix ? Comment puis-je me sentir comme cela ?

Réponse : Une personne peut se sentir libre lorsqu’elle est en harmonie avec la nature, qu’elle nage le long de ce courant. Si elle ressent cette harmonie, alors il n’y a pas de vie ni de mort pour elle mais simplement un seul mouvement éternel.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020