Category Archives: Libre choix

Qu’est-ce que la liberté ?

Question : Un robot, l’intelligence artificielle, n’a pas d’égoïsme. Pouvez-vous dire que c’est libre ?

Réponse : La liberté signifie s’élever au-dessus de vous au niveau suivant. Cela est éprouvé par rapport au niveau précédent. C’est alors que vous êtes libre.

Mais par rapport au niveau suivant, vous n’êtes plus libre. Vous existez en dessous de lui et vous devez l’atteindre pour expérimenter à nouveau la liberté. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous atteigniez le niveau final où vous atteignez l’équivalence avec le Créateur.

C’est le plus haut niveau de liberté où tous les autres niveaux existent en dessous de vous. C’est ce que nous devons atteindre.

La liberté est notre état final, notre but. La Kabbale nous permet de l’atteindre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Changez le destin

Question : Vous dites qu’en étudiant la Kabbale, il est possible de changer son destin. Mais est-ce nécessaire ?

Réponse : Oui. Nous sommes maintenant au niveau de notre existence imposée. Ce n’est même pas une existence animale, mais beaucoup plus faible car un animal ne pose pas de questions sur le sens de la vie.

Une fois que nous commençons à nous poser de telles questions, nous avons l’occasion de nous élever avec leur aide au niveau de la liberté absolue, de la liberté vis-à-vis de la mort, de la vie matérielle et du cadre étroit de notre existence présente. C’est la liberté d’être sous une supervision spéciale, des restrictions et ainsi de suite. C’est-à-dire, vous devenez le plus élevé.

De cette façon, chacun de nous, en atteignant une capacité de donner sans réserve, s’élève plus haut. On peut dire : « C’est une illusion. Comment tout le monde peut-il être le plus élevé ? » Mais c’est en fait parce que nous nous trouverons dans un autre espace spirituel.

Question : Est-ce que nous changeons notre destin par ceci ?

Réponse : Bien sûr. Notre destin est entre nos mains. Nous pouvons changer non seulement notre vie matérielle, mais un destin dont nous ne savons rien encore, ces étapes que nous devons encore traverser.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Le concept de la vraie liberté

Question : La sagesse de la Kabbale permet de comprendre qu’il n’y a pas de liberté du tout dans notre monde égoïste. La liberté est la qualité du don sans réserve et de l’amour que je dois acquérir. Mais il semble qu’en assumant cette obligation, je suis libre de ma perception terrestre. Voulez-vous dire que cette acquisition est la liberté ?

Réponse : Lorsque je suis responsable des autres et que j’ai l’opportunité de leur donner sans réserve, de les satisfaire, de les aimer et de les aider, alors je suis libre. Je suis libre dans cette expression des désirs.

La liberté est le satisfaction du désir de quelqu’un. Dans notre monde, il ne peut y avoir de satisfaction de nos désirs parce que nous ne les avons pas choisis. Les désirs et leur réalisation ensemble nous sont imposés par le Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Se réjouir de la liberté

Question : Pourquoi la liberté est-elle associée à la joie, à la prospérité ou à quelque chose de toujours bon ?

Réponse : Parce que cela vient du Créateur. C’est la liberté par rapport à l’égoïsme et la contrainte. L’homme est libre parce qu’il n’est pas opposé à la force supérieure, mais il est égal et semblable à elle. Cela donne une sensation d’être rempli de la Lumière supérieure, l’existence supérieure, et d’une meilleure compréhension de la façon de vivre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

La vraie liberté

Question : Découvrir le contrôle absolu du Créateur, est-ce la vraie liberté ?

Réponse : Oui. Mais lorsque cela est révélé, l’individu le reçoit comme son propre état corrigé. C’est pourquoi ceci n’est pas vécu comme le contrôle du Créateur, mais comme votre propre libre arbitre.

Question : La vraie liberté est-elle mon droit de déterminer ce que je vais désirer l’instant suivant ?

Réponse : Oui. Mais cela est possible uniquement si vous vous élevez au-dessus de votre égoïsme, si vous avez une connexion avec la Lumière supérieure, et si à travers cette connexion vous êtes en mesure de déterminer clairement ce que vous allez réellement faire, ce que vous allez désirer l’instant suivant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Est-ce qu’un kabbaliste se sent libre ?

Question : Un kabbaliste se sent-il libre ? Libre de quoi et pourquoi ?

Réponse : Un kabbaliste est déchiré à l’intérieur en deux parties. Il ressent la part dans laquelle il est en équivalence de forme avec le Créateur, ce qui signifie qu’il ressent qu’il est au-dessus du monde corporel.

Il s’adapte au Créateur, s’identifie à Lui et se sent élevé au-dessus de tout ce qui existe. De plus, la soumission au Créateur arrive au-dessus de l’annulation de son égoïsme, et c’est par conséquent ressenti comme une liberté. Car il n’y a rien au-dessus du Créateur, alors être esclave du Créateur n’est pas une illusion. C’est une sensation de liberté parce que le Créateur est le plus haut niveau d’existence.

Et avec l’autre part d’un kabbaliste, avant qu’il ne parvienne à adhérer complètement au Créateur dans tous ses désirs égoïstes, corrigés en amour et en don sans réserve, cela ne ressemble pas à la liberté. Bien au contraire, il se sent même pire qu’une personne dans ce monde parce qu’il reste dans l’illusion, dans le sentiment que rien ne le contraint.

Cependant, le kabbaliste sait qu’il est sous le pouvoir de son égoïsme, et par conséquent, son sentiment de servitude est très gênant, il pèse lourdement sur lui. Cependant, ceci est exactement ce qui le pousse en avant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

L’opportunité de choisir son destin, 4ème partie

Question : Si la vie entière d’une personne est entièrement programmée du début à la fin, pourquoi à chaque instant reçoit-elle le sentiment qu’elle choisit elle-même sa prochaine étape : avec qui se marier, où vivre, quoi faire ?

Réponse : D’une autre manière, une personne ne pourrait pas survivre ; elle se suiciderait si elle savait qu’elle vit comme un animal qui est contrôlé dans chacun de ses mouvements. Que resterait-il alors dans sa vie, seulement chercher à passer chaque instant le plus agréablement qui soit et à souffrir le moins possible ? Quelle est la signification d’une telle vie et qui en a besoin ?

Question : Donc, le fait que ma vie soit déjà complètement programmée dans tous ses détails m’est délibérément caché pour me permettre de continuer mon existence comme si je choisissais moi-même quelque chose, mais en fait, rien ne dépend de moi. Les animaux ont-ils de tels sentiments ?

Réponse : Non. Un animal obéit instinctivement aux ordres de la nature sans s’interroger, comme une machine biologique. Une personne, cependant, peut se demander : « Pour quelle raison je vis ? Pourquoi est-ce que j’existe de cette façon ? Puis-je changer mon destin ou non ? »

C’est déjà le début d’un être humain qui le sépare d’un animal. Il commence à s’élever au-dessus de son existence animale à un niveau plus élevé. Il ne souhaite plus vivre uniquement pour remplir ses besoins comme un animal, mais il cherche un but plus élevé.

Question : Qu’est-ce que cela signifie de devenir un élément positif du programme, ayant la possibilité d’influencer son destin ?

Réponse : Nous sommes autorisés à participer au programme de vie uniquement si nous lui ajoutions des forces positives, c’est-à-dire si nous élevons ce programme d’un niveau animal à un niveau humain, en lui faisant une « mise à niveau ». Si j’utilise ma vie dans le but d’influencer positivement le programme général qui nous fait fonctionner, ce qui est appelé la force supérieure, alors je reçois l’opportunité de le faire.

De ce fait, j’ai une influence positive sur mon propre destin, sur tous les autres et sur le programme dans son ensemble. Je peux changer le film de la vie et devenir un partenaire de la force supérieure, qui régit tout ce programme.

Extrait de KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 25/07/2017

Qui veut m’entendre m’écoutera

Question : Êtes-vous la seule personne à qui la permission de l’En-Haut a été donnée pour enseigner la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : J’enseigne et quiconque veut m’entendre m’écoutera. Je n’ai pas d’autorisation qui ait été envoyée par le « bureau spirituel », qui certifie que je suis le seul autorisé à enseigner la sagesse de la Kabbale.

Commentaire : Ce serait bien s’il y avait un tel certificat.

Ma réponse : Ce n’est pas vrai. Cela forcerait les gens, alors où serait leur libre choix ?

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/08/2016

Un kabbaliste voit-il le niveau de l’âme ?

laitman_530Question : Voyez-vous le niveau de l’âme de vos élèves et des autres ?

Réponse : Un kabbaliste voit l’état dans lequel se trouve son élève, ainsi que l’avenir, en d’autres termes, jusqu’à quel point cette personne peut avancer, mais il ne dit rien. Le libre choix demeure celui de l’étudiant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/06/2016

Comment s’exprime le libre choix ?

laitman_571_08Question : Comment le libre choix s’exprime-t-il chez une personne ? Est-elle responsable de son rapprochement vers le Créateur ?

Réponse : La vérité est que nous n’avons aucun libre choix en cela. Notre seul choix est plutôt d’éveiller notre désir de suivre le chemin de développement de toute la nature.

Sinon, nous sommes sous le contrôle total du Créateur. Lorsqu’une personne exécute le programme de la création avant qu’il ne se réalise en elle, de cette façon elle réalise son libre choix.


Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/06/2016

Page 1 des 3212345Dernière »