Category Archives: Libre choix

Des expériences scientifiques avec la force supérieure

laitman_934

Nous devons reconnaître que nous sommes égoïstes. Donc, si nous voulons réaliser quelque chose dans cette vie, nous devons attirer à nous la Lumière qui ramène vers le bien. Nous ne pouvons pas faire des corrections dans ce monde de nous-mêmes.

La seule chose que nous avons réussi à faire de nous-mêmes est d’arriver à un point final de notre développement égoïste. Ce chemin est fini maintenant. De ce point, nous ne pouvons avancer que vers le haut. Nous sommes devant un mur. Tout ce que nous pouvons faire est d’avancer vers l’étage suivant. Ce n’est possible qu’avec l’aide de la lumière réfléchie qui nous donne la force potentielle qui peut nous élever.

Afin que la lumière réfléchie agisse, nous devons nous unir. Asseyons-nous et signons un contrat entre nous. Rappelons nous cet accord tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Nous allons voir que cela fonctionne.

Voyons à quel point la Lumière Supérieure est efficace  et apprenons à l’attirer. Voyons quelle est la meilleure façon d’étudier et parlons en. C’est un véritable laboratoire où nous en tant que scientifiques explorons et faisons des expériences avec la force supérieure. Nous arrivons à des conclusions et enregistrons chaque test.

Essayez et vous verrez quelle est la meilleure façon de procéder et comment ne pas se comporter. Cela sera clair dès le début. Le problème est que nous n’avons pas ce désir. Le Créateur nous désoriente intentionnellement afin que nous n’ayons pas le choix. Finalement, nous acceptons que nous devons nous unir; Sinon, rien ne sortira de notre expérience. C’est seulement une barrière psychologique, mais elle est très difficile à surmonter.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 12/12/14, écrits du Baal HaSoulam

Le pouvoir revigorant de la Lumière

Dr. Michael Laitmane À La fin des temps. Prédictions juives de l’avenir de l’humanité, Chapitre 1, « Les signes indiquant la délivrance imminente » : le Messie ne viendra pas tant que la force d’Israël n’expire pas.

Dans le travail spirituel, il faut être complètement désillusionné  de sa capacité à agir indépendamment et de décider des choses et des événements. Tout se passe seulement avec l’aide de la force supérieure.

Tout le monde devra sentir et réaliser que nous n’avons rien à voir avec l’action de correction. Même si nous pouvons planifier certaines actions, nous ne sommes pas impliqués en elles parce que nous sommes influencés par la force supérieure qui descend et nous corrige.

Nos efforts contribuent uniquement à réaliser que ce processus est bien au-delà de nous. La force qui descend sur nous à partir du prochain niveau n’a rien à voir avec nous. La sensation qu’il est impossible d’agir par nous-mêmes est en fait une récompense pour nos efforts.

Notre pleine conscience du fait que c’est la force supérieure qui a un impact complet sur nous est la condition de base d’être sous son influence. Son pouvoir est finalement important car il montre une nouvelle étape, le niveau suivant.

Commentaire : Il s’agit d’une condition très cruelle et douloureuse.

Réponse : Au contraire, c’est très joyeux car nous la ressentons comme une délivrance. Nous nous débarrassons de la responsabilité de planifier et de calculer les événements qui arrivent dans nos vies.

Question : Suis-je libéré de mes propres soucis ?

Réponse : Non, vous cessez de vous inquiéter à propos de vous-même longtemps avant que vous atteigniez cet état. Vous ressentez tout simplement un désir qui est absolument incapable d’agir de lui-même comme si c’était de la matière morte inanimée.

C’est seulement en ce qui concerne l’état suivant, que vous définissez comme spirituellement mort, que vous êtes capable de vous transformer en argile dans les mains du sculpteur. Seul le Créateur peut nous faire passer à l’étape suivante et nous donner l’eau qui donne la vie. La terre (le désir) est morte sans eau (la Lumière de Hassadim). Lorsque cela arrive, vous serez ranimé et vous passerez à la prochaine étape.

De KabTV, « Le messie viendra-t-il ? » du 14/11/14

Tout recommence, mais à une autre dimension

laitman_537Question: Qu’est-ce que cela signifie que chaque jour et qu’à chaque instant, tout recommence?

Réponse: Nous ne recommençons jamais du même état que nous venons de traverser. Chaque fois, il y a un nouveau sujet, un sentiment nouveau. Mais chaque fois que nous partons de zéro, on oublie ce qu’il y avait avant, comme si nous n’avions rien fait.

Il y a de tels états où nous nous ne souvenons de rien du tout; c’est comme si nous étions dans le brouillard, de la confusion, dans un état que nous ne comprenons pas et auquel nous ne sommes pas habitués. Vous sentez que vous êtes perdus, comme si vous aviez perdu votre chemin et ne reconnaissiez pas ce qui se passe autour de vous. Tout semble étrange et inconnu.

C’est la façon dont vous êtes amenés à un nouvel état dans lequel vous devez apporter une précision, une analyse de l’endroit où vous vous trouvez et ce que vous y faites. C’est ainsi que vous devez commencer chaque nouvelle étape, car elle inclut en son sein dix Sefirot complètes dans les désirs, les lumières, et des situations.

Après cela, une personne s’y habitue, comme si une disquette en elle avait changé, qu’un nouveau programme avait été installé, puis elle commence à se comporter différemment, réagit différemment, voit le monde sous une autre forme; tout est différent. Nous devons nous habituer à avoir besoin de passer par de nombreux changements. Seule une personne qui ne s’est pas développée, ne change pas.

Toute la nature évolue: même le minéral, végétal, et animal, et aussi que les êtres humains ordinaires, ce qui signifie l’humanité tout entière. Mais avec un kabbaliste, l’évolution est exprimée dans une autre absorption de la réalité, dans une division de la réalité en pourquoi et ce que j’absorbe et ressens. Et cela se produit avant même que nous commencions à monter l’échelle spirituelle où déjà un changement très fort arrive ainsi que la qualité des états. La différence entre deux états adjacents sur l’échelle spirituelle est immense. Ce sont tout simplement des dimensionsdifférentes .

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 26/11/14, Écrits du Baal HaSoulam

Qui détermine le destin du monde ?

laitman_202_0Question : Durant tout l’âge d’or des nations, c’était un temps meilleur et avec plus de liberté pour les Juifs. Ils n’étaient pas aimés, mais ils n’ont pas été haïs après la Seconde Guerre Mondiale. Et puis plus tard, le monde a glissé dans une crise générale. Pourquoi est-ce que quand cela va mal dans le monde, c’est alors encore pire pour les Juifs ?

Réponse : Les Juifs sont le seul groupe (le pouvoir) dans le monde qui puisse influencer l’état du monde. Ceci parce que d’une part, ils sont connectés au Créateur et d’autre part, ils sont reliés aux nations du monde. Cela signifie qu’ils sont entre l’ensemble de l’humanité et le Créateur. Et cela dépend de leur comportement si la Lumière Supérieure, le pouvoir de vitalité, arrive à travers eux pour les nations du monde.

Les Juifs font partie de la transition, « Maavar » en hébreu. De toute l’humanité, seule cette nation possède la liberté d’influencer la façon dont le monde avance, par la souffrance ou le bonheur, vers l’objectif final, l’atteinte de l’équivalence ou l’adhésion au Créateur.

Comment le monde peut-il nouer des relations avec les Juifs s’ils rendent le monde si cruel ? Et les nations du monde blâment à juste titre les Juifs pour cela, que les Juifs par leur inactivité invitent la révélation de mauvaises forces au lieu de bonnes forces. Les nations du monde disent directement que toute la souffrance dans le monde est causée uniquement par les Juifs. En cela, elles déclarent leur dépendance à l’égard des Juifs, leur faiblesse pour influencer leur propre destin.

Comment traiteriez-vous ces gens qui ont compris que vous aviez un rôle dans la détermination de votre destin, c’est-à-dire, votre destin dépend d’eux, même involontairement, mais simplement par leur existence, ils transforment votre vie en misère ?

« Il est une toute aussi grande obligation pour le Juif de montrer son humanité envers l’ensemble de la race… qu’il commence à remplir dans un sens, son exclusivité ne l’a encore jamais permis d’accomplir, la prophétie antique qu’à travers lui, toutes les nations de la terre seraient bénies. »(Henry Ford, « Le plus grand problème du monde », a financé l’impression de 500 000 exemplaires des Protocoles des Sages de Sion, qui ont été distribués à travers les États-Unis dans les années 1920.)

Mouvement latéral

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous déterminer que nous pouvons passer au prochain niveau spirituel?

Réponse: Lorsque vous sentez que vous n’avez plus de pouvoirs pour avancer et vous les avez tous épuisé au niveau actuel, mais n’avez pas encore atteint l’objectif, ceci est un signe que vous manquez le niveau suivant.

En d’autres termes, nous atteignons un certain état dans notre développement spirituel dans lequel nous manquons de compétences pour atteindre un niveau intérieur ou restons simplement au même niveau d’aujourd’hui où nous étions hier et demain nous resterons au niveau où nous sommes aujourd’hui. Nous manquons de carburant! Ainsi nous commençons à avancer latéralement. Cela s’appelle l’auto-mouvement, en utilisant notre libre arbitre.

Le but de mouvement latéral est de connecter tous les gens dans le monde en un tout, une volonté et une réseau qui seront basés entièrement sur la bonne union mutuelle entre les peuples. Puis le Créateur, l’attribut de l’amour et du don, se dévoilera dans ce réseau.

Par ce réseau, nous allons transcender à un nouveau niveau d’existence et changerons notre sentiment du monde et notre perspective.
[147897]
De KabTV de « Secrets du livre éternel » 26/03/14

Les labyrinthes de la compréhension

Dr Michaël LaitmanQuestion : En me rapprochant des autres, je demande au Créateur de m’aider à penser à eux. Il m’aide, et nous sommes ici dans un seul mouvement, un triangle fermé. Sous quelle forme dois-je demander au Créateur de penser aux autres ? Comment puis-je former cette requête ?

Réponse : Votre souci pour les autres devrait vous montrer comment façonner cette approche. Comment pouvez-vous aider les autres ? Avec quelles bonnes qualités ?

Nous nous étreignons et nous soutenons les uns les autres, mais intérieurement nous pensons que nous n’avons rien à nous donner. Nous voyons que les mots d’encouragement que nous nous disons n’aident pas non plus. Les repas de fête et toutes sortes d’événements aussi ne donnent rien. Pour être honnête, tout est inutile.

Cela nous donne seulement la possibilité de renoncer à notre propre force afin que nous ressentions le besoin pour le Créateur, et lorsque je ressens Son besoin précisément à cause de ma propre faiblesse, confusion, stupeur, alors je commence enfin à réaliser que je suis un être créé, et qu’Il est le Créateur.

C’est seulement alors qu’une requête urgente, une demande vers Lui s’élève en moi comme chez un petit enfant qui exige quelque chose de ses parents. Cette condition s’appelle « Mes fils M’ont vaincu », parce que la pri7re correcte, la bonne demande, plaît au Créateur, Lui donne du plaisir.

Ainsi, Il se manifeste en nous. Par conséquent, la bonne interaction entre nous devrait nous conduire à la nécessité de travailler avec le plus haut pouvoir de la nature.

Du congrès de Saint-Pétersbourg, « Premier Jour », Atelier n°1 du 19/09/14

Se régler pour une nouvelle portion de lumière

congrès, groupeQuestion: Comment pouvons-nous utiliser le rassemblement d’amis (Yeshivat Haverim) pour s’unir au congrès?

Réponse: Le rassemblement d’amis est une partie de la journée quand nous sommes réglés pour recevoir une nouvelle portion de la lumière supérieure parce que ces réunions précèdent les leçons et des ateliers, à savoir, nos actions spirituelles à venir.

Pour ce faire, nous devons nous préparer, nous unir, et nous rappeler notre objectif qui est atteint dans l’unité, que c’est le soutien mutuel qui est notre libre arbitre, et c’est notre seule action libre; tout le reste ne dépend pas de nous. Le rassemblement d’amis devrait nous le rappeler.

De la leçon sur le sujet: Préparation au congrès, 09/09/14

Le congrès de St Pétersbourg: Faire une alliance

congrès, groupeNous faisons une alliance au congrès parce que sans alliance, nous ne pouvons pas atteindre la volonté commune où nous révélons le Créateur. Ce n’est pas un caprice, mais une condition essentielle nécessaire pour le travail spirituel.

Conformément à la loi de l’équivalence de forme, un récipient (Kli) qui découvre un certain attribut doit ressembler à cet attribut dans notre monde aussi. Prenez la physique, la chimie, la physiologie, ou ce que vous voulez, par exemple, c’est la même chose à tous les niveaux.

Ainsi, nous devrions atteindre l’attribut pour ressembler et devenir égal au Créateur, et il est atteint dans l’union entre nous quand nous nous élevons au-dessus de l’ego. C’est ce à quoi nous devrions aspirer. Cette acceptation du chemin, l’intention, et la réalisation de cet état ​​est appelé une alliance. Bien que nous ne l’ayons pas encore atteint, nous nous y engageons.

Nous pouvons en parler aux gens à l’avance. Nous ne cachons rien, et c’est la raison pour laquelle nous tenons le congrès qui doit tous nous amener à l’union maximale et à l’unité et même, espérons-le, au premier niveau de ressembleance et être égal au Créateur, qui signifie sa révélation .

Du congrès de Sotchi 25/08/14, Leçon 4

Un schéma très simple

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si seule une personne qui a le point dans le cœur possède le libre choix, que signifie qu’il ne faut pas demander aux autres de changer ? Cela veut dire que tout dépend de nous ?

Réponse : Nous ne demandons rien ! Je répète toujours que la Kabbale doit être diffusée de manière très discrète. C’est seulement pour ceux qui la souhaitent.

Nous ne devrions pas solliciter ceux qui ne sont pas intéressés : « Il n’y a pas de contrainte dans la  spiritualité ! » Nous devons seulement montrer à ces gens qui ont déjà acquis le désir pour la spiritualité, « le point dans le cœur », qu’ils ont un endroit où aller avec ce désir et le développer.

Après tout, cette personne se sent mal. Elle ne comprend pas pourquoi elle ne sait pas où réaliser un désir qu’elle ressent. Alors, laissez-la découvrir où elle peut le réaliser, et nous n’abordons pas le reste. Qu’ils restent comme ils étaient.

Cependant, dans notre monde, il y a une nation appelée Israël. Ce sont des âmes qui étaient autrefois au niveau spirituel, mais elles sont tombées de là à l’intérieur du désir corporel.

Ils doivent tous étudier la Kabbale et se corriger. C’est ainsi parce qu’ils ont vécu la rupture ; à un moment donné, ils avaient déjà atteint le spirituel et ils sont tombés.

Même si le point dans le cœur n’est pas éveillé en eux en ce moment, ils l’ont toujours et nous devons leur amener cette connaissance, et en particulier à ceux qui étudient la « Torah externe » au lieu de la « Torah intérieure ». Ils doivent absolument étudier la Kabbale, et c’est la seule façon dont le monde peut être corrigé.

Il n’y a pas d’autre possibilité de l’améliorer et de le libérer de tous les malheurs. Tous les problèmes dans le monde se produisent en raison du manque de Lumière !

La seule façon d’attirer la Lumière sur le monde est d’étudier la Kabbale, qui attire la Lumière Environnante. Il n’y a pas d’autres façons de le faire.

La Kabbale est le moyen de connexion avec la Lumière Supérieure, la révélation du Créateur aux créatures, la révélation de la Lumière au désir de recevoir. Elle nous connecte à la Lumière. Elle vous apprend à construire un écran anti-égoïste.

Ce sont les trois seules composantes : le désir, la Lumière et l’écran au milieu. Toute l’Humanité se trouve au fond, le Créateur est au sommet, et la Kabbale est entre eux comme le moyen d’atteindre l’écran.

C’est pourquoi quiconque souhaite se débarrasser de tous les malheurs doit essayer de s’y rapprocher le plus possible, car il attire la Lumière en faisant cela. Et la façon dont nous ressentirons dans nos désirs ne dépend que de la Lumière.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05/12/10, « Introduction au Livre du Zohar« 

La source de la force

Dr. Michael LaitmanQuestion : Supposons que je comprenne que, pour ajouter le sentiment de l’importance de l’unité dans un groupe, il soit nécessaire de faire des efforts supplémentaires, mais que je n’ai pas la force pour cela. Où puis-je la trouver ?

Réponse : C’est seulement avec les amis ! Il est possible de recevoir la force uniquement si vous inclinez votre tête devant vos amis, si vous les voyez comme plus importants, plus forts et ayant plus de compréhension, comme reliés plus fortement les uns avec les autres que vous l’êtes avec eux. Alors, vous pouvez recevoir quelque chose d’eux.

Le groupe doit aider une personne pour qu’elle ressente son attitude sympathique et bonne envers elle, l’amour.

Il semble pour nous qu’il est impossible d’obtenir de la force du groupe. Alors de leur côté, il doit y avoir un travail méthodique dirigé vers cela, seulement ça ne doit pas devenir une routine car la routine mange toutes les émotions. Dans le monde spirituel, il n’y a pas d’habitudes. Cela disparaît parce que là, seuls les changements sont pris en compte, uniquement les conséquences et pas la vitesse. Par conséquent, il faut être en mouvement permanent.

Question : Mais une personne peut-elle faire le premier pas ? Elle comprend que maintenant le groupe est dans un tel état qu’elle peut faire des efforts. Cependant, elle n’a pas la force de faire quelque chose pour élever le groupe, pour s’y intégrer et s’élever. La compréhension est là, mais pas la force.

Réponse : Il n’y a pas d’énergie. Cela signifie qu’il n’y a pas de véritable besoin. Une sorte de détachement, d’apathie, nous retient : je pourrais aider, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire.

Comment doit-on agir dans un cas comme celui-ci ? J’organiserais un atelier, ferais s’asseoir chacun dans un cercle, donnerais un sujet, et essayerais d’introduire progressivement des questions spéciales qui ramènent un peu les gens à la raison, je les éveillerais.

Du congrès de Sotchi, « Deuxième Jour », Leçon n°4 du 14/07/14

Page 3 des 3212345Dernière »