Category Archives: Monde

L’affirmation du « moi » de chacun

592.04Question : Comment pouvons-nous nous unir ? Pour une personne ambitieuse et naturellement forte, il n’y a rien de plus détestable que l’égalité sociale.

Réponse : Elle peut rester comme elle est. Personne ne lui prend rien. Qui lui interdit d’être riche ? Qui lui interdit de se réaliser dans la politique, dans l’art, dans la science, dans quoi que ce soit ? Pourquoi devrait-elle tomber dans la classe moyenne ? Elle n’est pas obligée de le faire.

Nous parlons d’égalité sociale. Mais ce n’est pas que tout le monde sera égal. Nous n’avons pas non plus été créés égaux par nature. Nous sommes égaux en ce sens que chacun doit comprendre sa place dans le système intégral et interagir avec les autres.

Il y a ceux parmi nous qui appartiennent à la tête, aux mains, au tronc ou aux jambes du corps commun de notre société. Chacun d’entre nous est différent. Cette différence continuera à s’appliquer à l’avenir. Une cuisinière (une personne non qualifiée) ne dirigera pas l’État. Elle ne sera pas capable de le faire, et il n’est pas nécessaire de la forcer à le faire.

Et les gens qui peuvent diriger dirigeront. Et ils en seront fiers ! Le fait est que celui qui est au sommet et qui veut diriger en retire du plaisir ou de l’épanouissement.

Donnez-lui cette opportunité, apprenez-lui simplement à diriger correctement. Et à côté de cela, il sera comblé par tous les autres.

Une personne a besoin d’un épanouissement intérieur. Même ses millions à la banque ne lui donnent que la sensation d’être rassasiée, une sensation, rien de plus ! Donnez-lui cette sensation par son travail, par la créativité.

Les politiciens aiment créer, car la politique est le même art. Cependant, comme la science, la finance et tout le reste, les gens font cela pour se sentir comme des créateurs dans cette vie.

Cela les intéresse. Et les zéros à la banque ou les diplômes d’études supérieures parlent simplement de ce qu’ils ont fait dans la vie. C’est une affirmation de leur « moi ».

Extrait de « Gros Plan – L’Espoir de la Paix » sur KabTV

Démocratie ou dynastie ?

547.06Commentaire : Vous soulignez toujours que c’est bien lorsqu’il y a un roi qui dirige l’État.

Ma Réponse : C’est mieux que les gouvernements soi-disant démocratiques que nous voyons dans différents pays aujourd’hui. Les gens pensent que la démocratie, c’est lorsqu’ils peuvent se réunir, crier, critiquer, et créer une apparence extérieure de lutte idéologique, une sorte de tendance opposée. En agissant ainsi, ils sont censés découvrir la vérité.

Question : Il est dit : « La vérité naît dans une dispute. » N’êtes-vous pas d’accord avec cela ?

Réponse : La vérité ne peut pas naître lorsque tout le monde se crie dessus.

La vérité naît là où il y a une famille qui est au pouvoir depuis des siècles et qui s’est progressivement élevée elle-même, ses enfants, ses petits-enfants, la noblesse, et tous les autres. Ils développent alors des critères complètement différents. Ils ne se battent pas pour savoir à qui il est plus rentable de vendre une certaine position. Tout est entre leurs mains. Et c’est pourquoi la famille régnante est tout.

Bien sûr, ils peuvent être tués, détrônés, ce qui est arrivé de nombreuses fois dans l’histoire. Mais en général, il n’y a pas d’autre méthode de gouvernement dans notre monde que la forme dynastique : le royaume, le domaine.

Tout d’abord, les gens acceptent calmement un tel dirigeant ; il est le roi. C’est tout ! Je le regarde et je n’ai besoin de rien ni de personne d’autre. Et lorsque quelqu’un commence à s’introduire et à dire « Moi, moi, moi ! », alors il n’y a plus de nation, plus de souverain ; tout ne repose que sur les baïonnettes.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 26/07/2021

Un instant infini

939.02Maïmonide (le Rambam) écrit que notre monde est au-dessous de l’axe du temps et que le monde spirituel est au-dessus du temps. Par conséquent, à mesure que nous nous rapprochons de la spiritualité, nous commençons soudainement à ressentir qu’une seconde est très longue. Nous pouvons insérer de nombreux événements dans la période du début d’une seconde jusqu’à sa fin.

Dans la technologie moderne, les appareils fonctionnent à des fréquences élevées et sont capables de traiter des millions d’impulsions par seconde, ce qu’ils ne pouvaient pas faire auparavant. Le monde spirituel est bien au-dessus de la technologie moderne et fonctionne à une fréquence infinie. Ainsi, il n’y a pas de courts instants dans la spiritualité, et chaque instant est infini.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Travailler dans les Montées et les Descentes » du 07/07/2021

Pourquoi les Juifs ont-ils adopté la culture grecque ?

537Question : Comment les Juifs ont-ils pu adopter la culture grecque?

Réponse : Le fait est que les Juifs ont volontiers adopté les coutumes des autres peuples parce que ces coutumes étaient claires pour eux. Il y avait des images au lieu de forces invisibles, des lois et des signes. Il n’y avait pas d’interdictions particulières : on pouvait représenter n’importe quoi, faire la fête n’importe quand et avec n’importe qui, s’enivrer, commettre l’adultère, et il ne vous arrivait rien.

Les peuples du monde n’avaient pas ce que la Kabbale explique comme une incohérence avec les lois du Créateur. Par conséquent, ils ont pris l’apparence extérieure de cet enseignement des Juifs et en ont fait leurs religions.

Question : Pourquoi a-t-il été adopté par l’élite et non par le commun des mortels ?

Réponse : Lorsque les peuples du monde qui étaient en contact avec les Juifs ont adopté et modifié leurs lois, celles-ci convenaient d’abord aux élites puisqu’elles ne les limitaient dans aucune de leurs actions.

Ils pouvaient en toute sécurité profiter de la vie, s’enrichir, boire, commettre l’adultère, en général, faire tout ce qu’ils voulaient, et en même temps n’étaient soumis à aucune restriction sérieuse. Par conséquent, il y a 2000 ans, toutes ces distorsions de la Kabbale se sont presque instantanément répandues sous la forme de nouvelles religions modernes de l’époque.

Extrait de la « Conversation sur les Grecs » de KabTV 5/5/21

Vers un nouveau niveau d’interaction

929La sagesse de la Kabbale dit que nous devons créer une telle société, une telle connexion entre nous qui serait similaire à la connexion spirituelle entre les âmes. Nous découvrirons alors que nous existons dans une dimension complètement différente.

Nous porterons notre attention sur la création d’une connexion plus véridique entre nous. Nous ne parlons pas de connexion physique ; nous allons plutôt réfléchir à la manière dont nous pouvons connecter nos désirs intérieurs, nos aspirations et nos vœux avec d’autres personnes, indépendamment des distances, des barrières linguistiques et de tout malentendu entre nous.

Nous devons agir de manière à ce que le contact entre tous les peuples du monde devienne absolument ouvert, afin qu’ils ne ressentent aucune barrière sémantique, linguistique ou psychologique, et qu’ils puissent surmonter tous les obstacles dans la communication les uns avec les autres.

Si nous nous efforçons de créer un tel système d’interconnexion, nous atteindrons réellement le prochain niveau d’interaction, et cela rendra nos relations complètement différentes.

Extrait de « Conversations » sur KabTV, le 09/06/2021

A la croisée des chemins

235Nous avons besoin d’un sérieux changement de notre attitude envers les enfants – pas seulement une réforme du système éducatif de l’enseignement lui-même ou de l’éducation, mais en général, de toute notre vie dans laquelle les enfants apprennent de nous, prennent toutes sortes d’exemples avec lesquels ils ne peuvent pas être d’accord et qu’ils ne peuvent pas appliquer.

Autrefois, un garçon regardait son père, une fille sa mère. Si le père était cordonnier ou tailleur, quoi qu’il arrive, l’enfant savait : « Je vais grandir et devenir moi aussi cordonnier ou tailleur. » À l’époque, les enfants n’avaient pas d’exigences internes.

Les métiers ont été transmis de génération en génération. Les enfants vivaient avec leurs parents. Ils n’aspiraient pas à être différents. A cette époque, tous les exemples que les parents leur donnaient : comment vivre, comment communiquer, tout cela était normal, tout cela convenait aux enfants.

Aujourd’hui, non ! Aujourd’hui, les enfants nous regardent et se sentent dans un monde vide. Ils n’ont aucun exemple. Ils doivent inventer leur propre monde. Et nous, les idiots, nous ne comprenons pas pourquoi ils se livrent à toutes sortes de fanatismes, consomment des drogues et tout le reste. Tout cela arrive parce que nous ne sommes pas prêts à leur donner des exemples de vie correcte.

Nous ne sommes pas d’accord sur le fait qu’ils soient différents. C’est notre point le plus fondamental. Nous devons prendre en compte qu’ils sont différents, qu’ils ont des âmes différentes. Et nous devons vivre pour eux, pas pour nous-mêmes. En vivant pour eux, nous nous corrigerons aussi. Ainsi il est dit : « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant l’avènement du grand et redoutable jour du Seigneur, afin qu’il ramène le cœur des pères par les enfants, et le cœur des enfants par leurs pères, de peur que je ne vienne frapper la terre d’une destruction totale. » Ce qui signifie que les enfants doivent nous enseigner.

Lorsqu’une femme devient mère, l’enfant a comme besoin de grandir pour qu’apparaisse en elle une tout autre attitude face à la vie. Il en va de même ici. Nous devons comprendre qu’en ayant des enfants, nous devons être plus responsables. Et ce sont eux qui doivent nous dicter comment nous devons être.

Tout d’abord, nous devons étudier la prochaine étape dans laquelle nos enfants devraient vivre. Ils le demandent, mais nous ne le comprenons pas. Nous sommes dans une telle génération, dans de tels « ciseaux », dans un tel processus de transition, que nous nous trouvons à la croisée des chemins.

Extrait de « Close-up » de KabTV

La terre physique et spirituelle

746.01Question : Nous savons de sources kabbalistiques que « Terre » (en hébreu : Eretz) vient du mot « Ratson » (désir). Et « Israël » signifie Yashar El (Droit à Dieu). Ainsi, la terre d’Israël est le désir de la qualité du don sans réserve, l’équivalence avec le Créateur.

Quel est le lien de ce désir avec la matière grossière que nous voyons dans notre monde en raison d’une si haute qualité ?

Réponse : Nous observons la corrélation entre le spirituel et le matériel également dans notre monde. De nombreuses sources kabbalistiques décrivent que toutes les forces spirituelles réparties dans le monde spirituel ont leur expression matérielle sur Terre, dans l’espace, autour de la Terre. Et nous pouvons tous les voir.

On a beaucoup parlé de la terre d’Israël. Si nous observons les lois du monde spirituel, les lois du don sans réserve, de l’amour, de la connexion et de l’interaction appropriée entre nous, alors nous ressentons les bénédictions de vivre sur la terre physique d’Israël.

Et au contraire, si nous ne les observons pas, alors cette Terre, comme on dit, va nous vomir, nous ne pourrons pas y vivre, et nous serons encore obligés de la quitter après un long tourment.

Nous avons reçu cette terre il y a 70 ans, mais nous ne pouvons pas dire que c’est vraiment le cas. Nous nous y sommes installés et ne nous y sommes pas adaptés parce que nous n’avons pas observé sous une forme matérielle les lois spirituelles du don sans réserve, de l’amour, de la connexion et de l’attitude bienveillante les uns envers les autres.

Question : Mais pourquoi la Terre elle-même, cette substance grossière constituée d’atomes et de molécules, correspond-elle au désir de devenir comme le Créateur, la qualité du don sans réserve ?

Réponse : Parce que les forces spirituelles opèrent à tous les niveaux de la nature : minérale, végétale, animale et humaine. Et la Terre le sent.

La Terre n’est pas une matière grossière. On y vit, on s’en nourrit. C’est notre mère, comme on dit. Sans elle, l’homme ne peut pas exister.

Tant que nous ne nous mettrons pas en ordre, amoureux les uns des autres, unis les uns avec les autres et avec le monde entier, avec l’humanité et l’univers, nous n’obtiendrons pas de bonnes conditions dans ce monde et sur cette Terre.

Question : Nous savons que la Terre est constituée d’atomes, les atomes sont combinés en molécules. La Terre a un noyau, un manteau, une croûte. Et quels sont les éléments du désir de donner, de devenir comme le Créateur ?

Réponse : Il se compose de désir et d’intention. C’est ça. Rien d’autre. Dans le désir lui-même, il y a cinq niveaux : zéro, un, deux, trois et quatre. Et selon eux, il y a cinq sortes d’intentions. C’est simple. L’essentiel est que tous vos désirs soient dans l’intérêt d’autrui.

Des « États spirituels » de KabTV

Manifestation physique des guerres idéologiques

294.2Question : Les Juifs devaient constamment se battre pour se connecter. Mais pourquoi, même si nous regardons ce qui est écrit dans la Torah, se sont-ils d’abord battus contre des ennemis extérieurs, puis ont commencé à se battre entre eux pour ensuite accepter l’hellénisme ?

Réponse : Toutes les guerres juives étaient entre les représentants originaux des Juifs et ceux qui voulaient rompre avec cette nation et prêcher d’autres valeurs, tout en voulant en faire partie.

Ils voulaient convaincre la nation entière que les nouvelles valeurs que portent les Grecs ou les Romains sont correctes. Les partisans du respect des vraies valeurs nationales se sont rebellés contre eux. Des guerres ont eu lieu entre eux.

Il n’y avait pratiquement pas de guerres sérieuses entre Juifs et Romains et Juifs et Grecs. Dans une certaine mesure, les conflits se sont produits plus tard, et plus avec les Romains qu’avec les Grecs.

L’affrontement qui a consumé tout le pays a beaucoup gêné les Romains qui voulaient que cela s’arrête. Alors ils ont d’abord envoyé leurs représentants, les gouverneurs, puis ont été contraints d’envoyer des troupes.

Question : Il s’avère que les conflits au sein de la nation ont provoqué une sorte de réponse de la force supérieure, qui s’est manifestée précisément dans le fait que les Grecs et les Romains sont venus ici et ont fait leur travail.

Si nous transférons cela à la guerre interne, alors pouvons-nous dire que les « Grecs » sont mes désirs ?

Réponse : Tout ce dont une personne est faite, ce sont ses désirs. Ils sont tous égoïstes et se divisent en plusieurs degrés. L’un s’appelle « Romains », l’autre « Grecs », et ainsi de suite.

Si vous, en tant que juif, ne vous débrouillez pas avec eux, alors vous devenez sous leur contrôle et entrez dans un état de guerre. Vous êtes obligé de les détruire, et eux ils vous détruisent jusqu’à ce que vous obteniez un certain résultat de ces affrontements.

C’est-à-dire que ces guerres que vous ne pouvez pas mener à l’intérieur de vous-même, idéologiquement, vous devrez vous battre à l’extérieur de vous-même, physiquement.

Extrait des « États spirituels » de KabTV

Nous avons besoin d’une troisième force

962.6Le Créateur fait délibérément entrer en collision les opposés, afin que nous ayons besoin d’une troisième force pour connecter le bien et le mal, la droite et la gauche, soit toute contradiction à tous les niveaux et sous toutes les formes. Cette troisième force, c’est-à-dire la force du Créateur, apparait en réconciliant tous les opposés.

Nous verrons comment la haine dans notre monde s’accroît de jour en jour. Tous les liens que les gens ont établis jusqu’à notre époque vont maintenant commencer à se briser, à s’effriter, et mettront en lumière notre séparation et notre haine.

Cette révélation sera si importante qu’il deviendra clair que nous ne pouvons pas de nous-mêmes établir de liens entre nous. Il n’y a qu’une seule force supérieure qui empêche notre connexion et la bonne existence de toute l’humanité, de chaque famille. Les relations entre les pays, entre les personnes et l’homme avec lui-même exploseront, révélant de plus en plus la brisure, de sorte qu’il deviendra évident que ce n’est qu’avec l’aide de la force supérieure qu’il est possible de connecter tout le monde et de couvrir tous les crimes avec l’amour.

Pourtant, nous ne savons pas comment le faire car du point de vue de notre bon sens, c’est illogique puisque c’est au-dessus de notre degré. Seule la sagesse de la Kabbale explique comment établir une telle connexion, comment se rapprocher les uns des autres et établir la paix afin que l’humanité ne s’effondre pas et ne se disperse pas dans différentes directions comme des animaux fuyant les coups.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Justifier le Créateur », le 20/05/2021

À l’intérieur de l’ordinateur de tout l’univers

281.01Question: L’un des défis du XXIe siècle est les religions. Depuis la fin du 20e siècle et littéralement les deux premières décennies du 21e siècle, il y a eu un retour aux religions. C’est comme un flash brillant avant de s’éteindre. Quelle serait l’alternative?

Réponse: Atteindre la force supérieure. De plus, il y a une compréhension claire, un contact clair entre les gens et la manifestation de la force supérieure dans ce contact, au sein de l’humanité. En atteignant cette sensation, l’humanité s’élèvera au niveau de cette force.

Pas de religion, pas de croyances! Il n’y aura pas de place pour elles car il y aura une perception sensorielle et mentale claire du monde supérieur. L’humanité atteindra le niveau d’une existence différente, supérieure à sa nature. C’est l’objectif de notre développement.

Tout en restant dans notre corps, au sens de ce monde, nous atteindrons simultanément cet énorme ordinateur, cet énorme système qui nous contrôle, et nous commencerons nous-mêmes à le contrôler. Nous arriverons au point où nous pourrons reprogrammer cet ordinateur.

Et puis, lorsque nous atteindrons ce stade avec toute l’humanité, alors ces personnes qui entrent progressivement et sont dans ce programme, commenceront à perdre le sens de ce monde, car en réalité il n’existe pas. Il n’est ressenti que dans nos cinq sens physiques, et ils sont purement conditionnels.

Ainsi, notre monde disparaîtra progressivement de nos sens, et nous nous sentirons exister au niveau spirituel, suivant, à l’intérieur d’un énorme ordinateur, qui s’appelle l’univers.

Question: Est-ce comme si un robot fabriqué par l’homme comprenait soudainement le cerveau humain, celui qui l’a créé?

Réponse: Oui. Notre tâche est de comprendre celui qui nous a créés et d’être son égal, d’être son partenaire.

Extrait des «Défis du XXIe siècle» de KabTV. Introduction »24/04/19