Category Archives: Monde

L’illusion de notre monde

Question : La guerre a-t-elle une racine spirituelle ?

Réponse : Il n’y a rien dans notre monde qui n’ait pas de racine spirituelle, sinon l’objet ou le phénomène n’existerait pas. Les forces qui sont descendues du monde spirituel, du système supérieur de gouvernance et d’intégration des forces, se sont matérialisées peu à peu et ont formé divers objets dans notre monde.

C’est pourquoi il est écrit : « Vous n’avez pas un brin d’herbe en bas qui n’ait pas une étoile et un garde en haut qui le frappe et qui lui dise : ‘Pousse !’ » C’est évident.

Les forces supérieures qui descendent du monde de l’Infini à travers les mondes d’Adam Kadmon, Atsilout, Briya, Yetzira et Assiya atteignent notre monde et se matérialisent ici.

Cependant, si nous parlons de la racine supérieure, par rapport à sa branche dans notre monde, alors il est difficile d’expliquer quoi que ce soit parce que le système est complètement désorienté. Par exemple, comment pouvez-vous relier une tasse ou une main humaine à un équivalent supérieur ?

De plus, notre monde n’a pas de tels équivalents ! Ce sont simplement les forces qui les représentent dans notre conscience, dans nos perceptions. Bien que nous pensons que ce sont des objets matériels, ce sont des illusions.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/07/2017

Un endroit est un désir

Question : Comment la création a-t-elle été créée et établie ?

Réponse : Lorsque j’étais étudiant, on m’a enseigné que l’univers est éternel et qu’il n’a pas de commencement ni de fin, pas de dimensions et pas de temps. C’était un point de vue scientifique.

Puis soudain, à un moment donné, tout a commencé à s’effondrer et les scientifiques ont commencé à dire que l’univers n’avait que 14 milliards d’années. Les physiciens disaient qu’il n’y avait rien avant et que nous devons les croire. Alors qu’y avait-il à la place de l’univers ? Rien. Y avait-il un endroit ? Non.

Donc d’où est-ce que cela vient ? Peut-être qu’il y avait un vide et ensuite les étoiles sont apparues ? Non, il n’y avait pas de vide non plus.

C’est quelque chose qui n’a pas de sens.

Question : Et que dit la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : La sagesse de la Kabbale dit la même chose. Les scientifiques se rapprochent dans leurs points de vue de la sagesse de la Kabbale parce que l’ego s’est développé et s’en rapproche.

Question : Alors qu’y avait-il avant la création, le désir de recevoir ?

Réponse : Avant l’apparition du désir de recevoir, il y avait seulement un désir de donner sans réserve, le Créateur, la Lumière.

Le désir n’a pas d’endroit. Il s’appelle en fait le lieu lui-même. Si j’ai un désir de manger maintenant par exemple, si vous gâchez ce désir, je sentirai que j’ai perdu l’appétit. Est-ce que le désir a un endroit ou pas ?

Si j’ai perdu le désir, je ne serai pas capable de me forcer à manger même si j’ai très faim. Cela signifie que le désir est l’endroit et non mon estomac vide.

Question : Où est le désir ?

Réponse : Nulle part. Je peux examiner mon ventre et dire qu’il est vide. Il veut manger, mais si je ne veux rien, pas même un petit morceau n’entrera dans ma bouche ! Cela signifie que dans le monde corporel, vous ne pouvez pas indiquer l’endroit qui contient un désir.

Extrait de la leçon de la Kabbale en russe, le 12/03/2017

L’argent, le pouvoir et la perception de la réalité

Question : Pourquoi beaucoup d’argent et un grand pouvoir changent-ils la perception de la réalité d’une personne ?

Réponse : Beaucoup d’argent et un grand pouvoir changent bien sûr une personne, mais pas sa perception. Toute personne dans notre monde perçoit tout selon sa personnalité. Par exemple, un enseignant, un musicien, un chauffeur, un politicien, etc., parlent tous de notre monde d’une manière complètement différente, mais il s’agit entièrement du même monde égoïste. Il n’y a rien de spécial à ce sujet.

Les kabbalistes parlent uniquement de la différence de perception dans le désir d’acquérir du plaisir pour soi-même, de se faire plaisir, et dans le désir de donner sans réserve, de se fondre dans les autres.

Question : Cela signifie-t-il que l’argent et le pouvoir sont simplement une sorte de désir d’obtenir du plaisir ? Quelqu’un veut de l’argent, un autre veut du pouvoir.

Réponse : Bien sûr. La nourriture, le sexe, la famille, l’argent, le pouvoir et la connaissance sont tous différents types de plaisirs égoïstes.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Tragédie à Las Vegas

Question : Que pensez-vous des événements terrifiants qui ont secoué la société américaine pendant la fusillade  à Las Vegas ? Une directrice de l’information de la chaîne CBS n’a pas été gênée d’écrire sur sa page Facebook qu’elle n’était pas « compatissante » à l’égard des victimes de la fusillade à Las Vegas.

« En fait, je ne suis même pas compatissante (parce que) les fans de musique Country sont souvent des Républicains brandissant des armes » écrit l’ancien cadre Hayley Geftman-Gold (The Hill).

Réponse : Cela montre que ce type de comportement provient spécifiquement des soi-disant « libéraux ». Cela montre à quel point nous vivons dans un monde à l’envers, par rapport aux définitions.

Les soi-disant « libéraux », « démocrates » et « socialistes » sont en réalité les plus grands nazis, et ceux qui haïssent les gens et ne s’intéressent à rien d’autre que la célébration de leurs propres idées. Dans le passé, cela ne s’appelait pas le libéralisme, on l’appelait quelque chose de complètement différent.

Je suis triste pour les victimes de ce crime horrible et je compatis avec la douleur de leurs familles et de leurs amis. Malheureusement, je peux seulement répéter que tout dépend de notre unité, uniquement cela peut apporter la paix à la société américaine, une société qui représente aujourd’hui la Babylone moderne et qui est composée de représentants de toutes les nations du monde.

Comme autrefois lorsque Abraham voulut unir toute l’ancienne Babylone sur la base de l’amour qui couvrirait toutes les crimes, c’est donc dans l’Amérique moderne que l’unité est la seule réponse. En substance, c’est exactement ce dont Trump parlait, promettant de faire des Américains une nation unie. Mais malheureusement, cette promesse n’est toujours que des mots.

Extrait de la leçon « La Garantie mutuelle », le 03/10/2017

Le développement de l’humanité : de la matière aux forces

Tous les grands philosophes, d’une part, ont ressenti que l’humanité n’était pas en harmonie avec la nature. D’autre part, ils pensaient que l’organisation adéquat de la société conduirait à cette harmonie et un individu pourrait réaliser son potentiel créatif.

Il vous suffit pour cela de créer les bonnes lois, la bonne constitution. Cela a causé toutes les révolutions.

Question : Pourquoi l’humanité a-t-elle dû passer par tout cela pour devenir désespérée ?

Réponse : C’est ainsi que notre égoïsme a été créé ; il devait traverser toutes ces étapes, mûrir et découvrir son insignifiance et sa finitude. Tel est son développement. C’est dialectique.

Lorsque Adam a révélé la sagesse de la Kabbale, il lui est apparu que tout le processus était destiné pour une durée de 6 000 ans, pas moins que cela. Maintenant, c’est la 5777ème année selon le calendrier Judaïque. Il reste 223 ans jusqu’à la fin du développement humain, puis il y aura une transition vers un autre domaine, vers le champ de forces, de la matière vers les forces.

Voilà pourquoi peu importe ce que les philosophes ont écrit, même s’ils pouvaient voir le futur matériel de l’humanité et toutes les possibilités pour améliorer la vie. Mais ce n’est pas selon les lois de la nature.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 15/05/2017

L’avenir de l’ordre mondial

Les gouvernements ne parviennent plus à contrôler l’économie et doivent se diriger vers la gouvernance mondiale. La souveraineté disparaît. Mais le G8, comme le gouvernement mondial, ne peut pas résoudre les problèmes économiques parce que l’égoïsme prévaut.

Pour les gens, le langage du nationalisme est plus clair. Des millions de personnes sont prêtes à voter contre l’ordre mondial libéral. Le nazisme a donc une longueur d’avance…

Le point de vue d’un Kabbaliste

Question : Les kabbalistes qui regardent le monde à travers l’attribut de l’amour et du don sans réserve qu’ils ont acquis voient-ils tous les défauts, la cruauté et les actes de violence dans le monde ?

Réponse : Cela dépend de la perspective à travers laquelle je regarde de telles circonstances et phénomènes. Un kabbaliste peut les voir sous leur forme ordinaire comme toutes les autres personnes. Il peut également voir leurs racines spirituelles et les voir dans les parties de l’état corrigé jusqu’à ce qu’il soit complètement corrigé.

Tout dépend de la façon dont un kabbaliste veut utiliser ces états. Ils existent tous dans le monde spirituel, mais un kabbaliste choisit celui qui est le plus bénéfique pour lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Ne renoncez pas à ce monde

Question : Est-ce que je comprends correctement que la réticence des kabbalistes à parler de questions terrestres est due au fait que nous devons nous heurter au grand public et recevoir des « coups » sérieux ?

Réponse : Un kabbaliste ne renonce en aucune façon à ce monde. Au contraire, sa mission est d’expliquer à toute l’humanité comment atteindre la spiritualité depuis ce monde. Et sans connexion entre les deux mondes, sans être ensemble avec les gens, cela ne peut pas se faire.

Mes étudiants sont dispersés dans le monde entier et ils sont tous connectés aux sociétés dans lesquelles ils vivent.

Moi-même, chaque semaine, je rédige des articles sur les problèmes les plus récents qui sont publiés dans des dizaines de journaux sur Internet et sur papier, sur des blogs, et même sur Twitter.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Un kabbaliste n’est pas un ermite

Question : Pourquoi un kabbaliste doit-il travailler ?

 

Réponse : Un kabbaliste doit participer pleinement à tout ce que fait l’humanité. Il est une partie naturelle de ce monde et doit par conséquent exister dans le même système au sein duquel tout le monde se trouve.

Un kabbaliste ne peut pas grimper jusqu’au sommet d’une montagne et y vivre comme un ermite. Il doit vivre ensemble avec tout le monde, avoir une famille, avoir des enfants et gagner de l’argent pour vivre, etc.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/12/2016

L’holocauste : du souvenir à la prémonition

L’holocauste : du souvenir à la prémonition

Page 1 des 631234550Dernière »