Category Archives: Monde

Une société sans concurrence

Selon la sagesse de la Kabbale, à la place des conflits, des révolutions et des guerres, le temps est venu de mettre au point un autre système de bonnes relations sociales, qui permettra de résoudre l’ensemble de ces situations terribles dans le monde. Le moyen essentiel est la cohésion correcte de la société, ce qui permet, avec notre négativité égoïste, d’activer la force positive de l’unité qui est de nature latente.

Pour cela, il est nécessaire de créer un système éducatif complet et de former les gens à suivre le format des ateliers autour d’une table ronde. Dans ces ateliers, les gens vont commencer à changer, non par la contrainte, mais d’eux-mêmes. Après tout, ils verront qu’il est possible d’établir une société qui ne repose pas sur la négativité de la concurrence égoïste où le plus fort gagne, mais sur l’unité.

Tout comme dans une famille unie, le fort n’opprime pas le faible. Au contraire, l’amour demeure parmi eux, et le petit reçoit plus de préoccupation et d’attention que ceux qui sont déjà en mesure de satisfaire leurs besoins dans une certaine mesure par eux-mêmes. Ainsi nous activons également deux forces dans une famille, mais ici notre amour est provoqué par la nature elle-même. D’autre part, que devons-nous faire dans les situations où les relations entre nous sont fondées sur des calculs individuels égoïstes et non sur l’amour ? Comment pouvons-nous transformer une société individualiste concurrentielle en une famille aimante ?

Certes, ce n’est pas à travers la pression, mais plus particulièrement avec l’aide de l’étude et d’une formation unique, dans laquelle les gens ressentiront un réel bénéfice à partir des nouvelles relations et remarqueront le succès qui leur est inhérent. Outre cela, il est souhaitable de se rappeler que la nature gère notre développement, et nous ne pouvons tout simplement pas agir en fonction de ce qui nous arrive. Quand nous sommes soumis aux impulsions naturelles du narcissisme, de nous-mêmes nous « sautons dans un feu flamboyant ».

Non, le développement de l’humanité est soumis à des lois strictes que nous n’avons pas choisies. Nous n’avons jamais eu de liberté de choix à ce sujet. Depuis le début de l’univers jusqu’à aujourd’hui, le « moteur » interne a poussé l’évolution en avant sans dépendre de nos souhaits. Cela vaut donc la peine pour nous d’étudier les processus naturels et de comprendre comment s’intégrer dans leur courant de la bonne manière.

De KabTV, « La Solution » du 06/05/15

Un congrès d’après la méthode d’Abraham

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que celui qui vient au congrès trouve son âme et commencer la vie spirituelle?

Réponse: Il va essayer de le faire. Peut-être, cela ne se fera pas d’un seul coup, mais il va certainement aller dans la bonne direction.

Par conséquent, les kabbalistes invitent beaucoup de gens de partout pour leur congrès afin de s’unir. Nous chantons, dansons, écoutons les discussions, conférences, organisons des ateliers dans les cercles, et avons des réunions d’amis (Yeshiva Haverim). Des milliers de personnes se rassemblent du monde entier, d’endroits les plus reculés, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Amérique du Sud, le Japon et la Chine.

Les kabbalistes rassemblent tous ces gens et leur apprennent à se connecter selon la même méthode, qui a été fondée par notre ancêtre Abraham.

Donc, nous augmentons la puissance de notre relation à chaque congrès. Peu à peu, nous arrivons à une telle connexion, ce qui sera suffisant pour révéler notre prochain état, le degré supérieur, le monde spirituel. Tel est le but des congrès kabbalistiques.
[154119]
De « une nouvelle vie » de KabTV 08/02/15

La force du bien et la force du mal, 5ème partie

Dr. Michael LaitmanUne formule pour le bien

Question : Quelle est cette force de réception et cette force du don sans réserve ? Est-ce que ces forces portent différentes énergies ?

Réponse : Ce sont des énergies différentes et l’une ne peut exister sans l’autre. Elles existent toujours ensemble l’une contre l’autre. Mais au niveau minéral, végétal et animal, elles existent automatiquement dans un état d’équilibre dès le début et tout au long du programme de la nature.

Et au niveau humain, nous devons comprendre ce programme et équilibrer ces forces nous-mêmes. A partir de là nous apprenons le programme de la nature, et nous atteignons et comprenons la nature de ce qui est supérieur. A cet effet, ces deux forces nous ont été données pour que nous puissions les apprendre et nous élever au niveau d’Adam, celui qui ressemble à la puissance supérieure.

Question : Quelle est la formule de l’équilibre ?

Réponse : La formule de l’équilibre est l’harmonie entre toutes les parties de la réalité : le minéral, le végétal, l’animal, et surtout au sein de la société humaine. L’harmonie indique que je suis connecté à tout le monde, tous sont interconnectés entre eux et avec moi. Nous sommes comme des frères. Nous ne ressentons pas que quelqu’un est supérieur à n’importe qui d’autre, plus ou moins proche. Ils sont tous plutôt comme un seul homme avec un seul cœur.

Nous devons atteindre un tel niveau. Ensuite, nous vivrons en équilibre entre les deux forces de la réception et du don sans réserve, et vivrons une véritable bonne vie. Et puis nous dirons qu’une seule et unique force existe dans le monde, la force de la bonté, au milieu et en équilibre !

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 03/06/14

Deux nouveaux livres sur la crise publiés à Taiwan

Deux livres sur la crise, écrit en caractères chinois traditionnels, sont publiés à Taiwan: La crise: Voulez-vous savoir pourquoi? et le salut: Comment survivre à la crise mondiale.

????

Que verrons-nous en 2015?

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (Globes): « La planète est entrée dans une période de découverte de la vérité et des Lumières de l’humanité». C4est la période de Pluton Elle a commencé en 2014 et se terminera en 2016. Pluton symbolise la mort et la renaissance, la révolution dans la conscience de masse.

« La découverte de sources d’énergie inépuisables, la supraconductivité, et de la communication mondiale y seront connectées. Tout cela va changer radicalement la vie humaine et l’ordre du monde. L’humanité est à un qui peut être appelé l’Apocalypse, quand le vieil ordre mondial s’effondre et le nouveau est en train de naître. Le mot «apocalypse peut être traduit comme« la découverte de la vérité ».

« Nous sommes confrontés à la période de Lumières de l’humanité, quand le voile tombera des yeux de centaines de millions de personnes. Bien sûr, une telle révolution des consciences sera accompagnée par des décisions politiques et économiques capitales, la réalisation d’idées brillantes et éblouissantes, et l’émergence de personnalités charismatiques « .

Mon commentaire: La sagesse de la Kabbale est entièrement d’accord avec l’affirmation que « la planète est entrée dans une période de découverte de la vérité et des Lumières de l’humanité. » Ce n’est tout simplement pas par des grandes découvertes de la science et de la technologie, mais à travers le changement spirituel des êtres humains.

Le monde entier est l’ancienne Babylone

laitman_944Question : Récemment, vous avez donné une série de conférences aux États-Unis. Qui était votre public ?

Réponse : Mon public est l’ancienne Babylone d’où Abraham a voulu prendre tous les gens et les amener au prochain niveau de l’existence.

Nous ne divisons personne selon sa couleur de peau, ni aucun autre motif ; nous nous adressons à toute l’humanité exactement de la même manière. Après tout, qui sont les Juifs ? Ce sont ceux qui, dans leur désir d’essayer de trouver le sens de la vie, ont suivi Abraham. Il y a des millions de personnes comme cela aujourd’hui.

Question : Croyez-vous que le peuple Juif ait été choisi ?

Réponse : Par peuple Juif, je veux dire ceux qui sont les descendants des Babyloniens qui ont suivi Abraham et ont créé le peuple sur la base de la règle « aime ton prochain comme toi-même », c’est-à-dire, ceux qui se sont connectés les uns avec les autres, et ceux qui aspirent aujourd’hui à atteindre l’existence supérieure, comme les disciples d’Abraham l’ont fait autrefois. Et cela ne dépend pas de la couleur de peau.

De KabTV, « Un Avis Spécial » du 17/08/14

La planète Terre est notre maison commune

Dr laitmanA notre époque, fonder une famille « pour le bien de la famille » est périmé. Ce genre de vie de famille à propos duquel on disait « ma maison est mon château » n’existe plus. Aujourd’hui, personne ne peut s’isoler de la société et se couper de tout le monde avec une haute clôture. Cette situation n’existe plus.

De grandes masses de gens se déplacent librement à travers le monde, interagissant, s’entremêlant. Ils ne ressentent plus qu’ils appartiennent à un endroit, un peuple ou une société particulière.

Un sentiment apparaît chez les gens qu’ils sont des citoyens du monde. Ils peuvent vivre dans tous les coins du globe, sans se connecter à aucun cadre, surtout maintenant, quand la langue anglaise est devenue la langue générale de la communication. Nous ne sommes plus limités par quoi que ce soit : ni par la région, ni par la famille et ni par le pays. Aujourd’hui, nous devons examiner toute l’humanité comme une seule famille, et l’ensemble de la planète Terre comme notre maison commune.

Ainsi le rôle de la sagesse de la Kabbale est de changer la pensée d’une personne. Elle doit vraiment devenir un citoyen du monde. Et tandis qu’il y a maintenant certaines nations qui sont encore dans l’isolement et le détachement, affirmant qu’elles agissent à leur guise, dans l’avenir cela leur reviendra comme une situation très désagréable.

Car elles vont à l’encontre des lois de la nature qui aspire à être globale, à être solidaire, à l’union et à l’unité, à l’effacement de toutes les frontières, à ce qu’elle était avant la brisure de l’âme collective. Il est impossible de vous arrêter et de vous retarder vis-à-vis de cette intégration générale. Peu importe quel genre d’intégration ce sera, pour le meilleur ou pour le pire, c’est l’intégration, et nous devons aller vers elle, autrement la nation ou le peuple seront ignorés et seront condamnés à de grandes souffrances et plus tard auront besoin de se disperser.

De KabTV, « Histoires Courtes » du 23/10/14

D’une famille pastorale à une unité sociale spirituelle

Dr laitmanLa vie nous montre que le mode de vie basé sur une vie familiale solide a disparu. Les familles où le mari est le chef de la famille, où la femme est impliquée dans le travail domestique, et l’éducation des enfants, avec jardin doté de chiens et chats,n’existent plus et c’est un fait.

Maintenant, un sentiment absolument différent de famille est apparu. Il doit être vu et perçu comme une partie d’un macrocosme sans limite, ressenti comme un élément qui a été correctement intégré dans un système immense, comme un train qui doit trouver l’endroitqui lui a été préparé, et y entrer avec sa cargaison.

Chaque famille se transforme ainsi en une unité de la famille et travaille sur elle-même en son sein, commence à sentir, en dépit d’elle-même, le type d’environnement qui lui est propre. La création d’un tel environnement sera réalisée progressivement, jusqu’à ce qu’à partir de très nombreuses petites cellules intégrantes, un immense champ intégral, un système intégré soit créé.

Donc, nous devons constamment participer à l’éducation, à la fois des enfants et des adultes, dans toutes les directions. Notre rôle et mission est de les amener à sentir leur unité familiale comme un tout qui a fusionné en un seul tout avec l’ensemble de la société, toute l’humanité.

Nous devons organiser des ateliers familiaux pour les parents, pour les enfants, et les grands-pères et grands-mères en les dirigeant vers l’intégration mutuelle entre eux. Précisément dans cette bonne intégration, ils vont commencer à sentir la force de la nature que nous appelons le Créateur, la puissance du don, le pouvoir de l’amour. Et  seule la bonne éducation peut amener une personne à ce niveau, pas sa connaissance et non des diplomes universitaires.

De «Histoires courtes» de KabTV 23/10/14

Les kabbalistes à propos du peuple d’Israël et des nations du monde

La mission du peuple d’Israël

Mais la réparation finale du monde se fera en mettant tous les peuples du monde à Son travail…

 Mais le rôle d’Israël envers le monde ressemble au rôle de nos saints pères envers la nation d’Israël, c’est-à-dire que de la même façon que la vertu de nos pères a rejailli sur nous et nous a aidé à nous développer et à nous purifier jusqu’à ce que nous devenions dignes de recevoir la Torah. Sans nos pères, qui ont observé la Torah avant qu’elle ne soit donnée, nous ne serions pas meilleurs que toutes les autres nations (cf. point 19).
C’est ainsi que la nation d’Israël a l’obligation, en observant la Torah et les commandements en Son nom, de se préparer elle-même et de préparer tous les peuples du monde, et de les faire évoluer de façon à ce qu’ils prennent sur eux ce travail sublime d’amour du prochain, qui est l’échelle pour atteindre le but de la création, l’adhésion avec Lui.
De cette manière, chaque commandement que chacun des membres d’Israël accomplit pour apporter satisfaction à son Créateur, sans aucune contrepartie ni égoïsme, aide dans une certaine mesure, au développement de tous les peuples du monde, car ceci ne se fait pas d’un seul coup, mais par un développement progressif jusqu’à ce qu’il atteigne une quantité suffisante pour amener le monde entier à la pureté désirée. C’est ce que nos Sages appellent: changer favorablement, c’est à dire que la purification nécessaire a été atteinte. Et ils comparent cela à la pesée sur une balance, où le changement dans l’équilibre des plateaux indique que le poids désiré a été atteint.
Baal HaSoulam, Arvout, point 20

La maternité dans un monde interconnecté

Laitman_198Question : Comment voyez-vous la maternité dans un monde interconnecté ?

Réponse : La maternité dans un monde interconnecté suggère que nous enseignions aux mères d’être reliées entre elles et de créer ainsi le réseau correct de connexions pour le monde, que les hommes rejoindront par la suite. Nous utilisons la force d’une mère qui prend soin d’un enfant afin qu’il aille bien. Cela l’encourage et l’oblige à construire un monde interconnecté avec nous.

Question : Quel est le rôle de la mère dans un monde interconnecté ?

Réponse : Dans un monde interconnecté, la mère est à l’intérieur du système général, à l’intérieur du réseau qui nous relie et connecte tout. Elle est la fondation. Elle attire un homme et construit l’ensemble du système interconnecté pour sa progéniture.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 15/05/14