Category Archives: Monde

Rassemblement de masse A Wall Street

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (De examiner.com): « Les militants ont tenu un rassemblement à Bowling Green, près de Wall Street contre les coupes budgétaires proposées visant des programmes sociaux tels que les coupons alimentaires. Les banques et les institutions financières ont également été ciblées.

L’événement était présenté comme «une assemblée populaire générale, et planifiée par le groupe bloombergville, qui a organisé une manifestation à l’Hôtel de Ville en Juin de cette année.

A partir du site Bloombergville: «Le courant de dépression au niveau de la crise n’est pas dû à un manque de recettes. C’est suite à un vol. Les milliers de milliards sur lesquels les banques sont assises en ce moment? C’est notre argent. Que ce soit par les impôts; le pillage des pensions et des cotisations de sécurité sociale, ou la richesse que nous avons créé à partir de notre travail – tout cela nous appartient ».

“On a besoin d’un mouvement populaire pour contre-attaquer”, explique Larry Hales, un manifestant. Nous devons reprendre le contrôle de ce système qui affecte nos vies (Source: Euronews.net )

Mon Commentaire: Comme le monde devient de plus en plus intégrale-rond, interconnecté, la puissance du gouvernement diminue, et la puissance du «cercle» des masses devient plus apparent, parce qu’ils sont plus proches et plus semblable à la nature intégrale.

L’objectif est correct: pour prendre le contrôle sur sa vie, mais pour ce faire, il est nécessaire de connaître les lois qui opèrent dans le monde d’aujourd’hui. En raison de leur ignorance de ces lois, les gouvernements et ceux qui seront inhérents entre eux feront une terrible erreur à nouveau. La Kabbale parle à ce sujet

(voir ma conférence 3ème Brême, Allemagne)

La nouvelle syntaxe du pouvoir

Dr. Michael LaitmanAvis: (Javier Solana, ancien représentant pour la politique étrangère et la sécurité commune de l’Union européenne, ancien secrétaire général de l’OTAN, président de l’ESADE centre économique et géopolitique mondiale): «

Parce que d’un bout à l’autre du globe, nous sommes interdépendants comme jamais, la maîtrise des risques mondiaux est un gigantesque défi pour l’humanité. Prenez le changement climatique ; les risques liés à l’énergie nucléaire et à la prolifération ; les menaces terroristes (qualitativement différentes des dangers inhérents à la guerre conventionnelle) ; les effets collatéraux de l’instabilité politique ; les répercussions économiques des crises financières ; les épidémies (les risques de pandémie augmentent à mesure que la mobilité et le libre-échange se généralisent) ; et les mouvements de panique soudains immanquablement alimentés par les médias, à l’instar de la récente crise du concombre en Europe. ….

 »

L’interdépendance est, de fait, une dépendance mutuelle – une exposition à des dangers communs. Rien n’est complètement isolé, et les « affaires étrangères » n’existent plus : tout est devenu national, voire personnel. Les problèmes des autres sont nos problèmes – il ne convient plus de rester indifférent ou d’espérer tirer profit d’autrui….

« Il nous faut maîtriser une nouvelle syntaxe du pouvoir, dans un monde davantage axé sur le bien commun – ou le mal commun – que sur l’intérêt personnel ou national. Ces derniers n’ont évidemment pas disparu, mais ils se révèlent être indéfendables lorsqu’ils sortent du cadre qui nous permet de faire face aux menaces et de profiter des opportunités. 

Alors que les anciens jeux de pouvoir visaient à solliciter la protection de ses intérêts sans se préoccuper de ceux des autres, la surexposition entraîne la réciprocité des risques, le développement de méthodes de coopération et le partage d’informations et de stratégies. Une gouvernance mondiale réellement efficace, voilà l’horizon stratégique au nom duquel l’humanité doit dès à présent déployer tous ses efforts.  »


Mon commentaire:
Des millions d’analystes intelligents dans le monde tirent des conclusions correctes: On ne peut pas gouverner le monde sans considérer son interdépendance complète. Mais comment peut-on l’envisager? Qui peut diriger la société et le monde vers la correction, vers un état intégrale (interconnectés mutuellement) ? Cette personne ou un groupe de personnes doit être dans cet état, ce qui signifie être corrigé. Quand le monde a besoin de tels guides, il les trouve. …

Tempête sur la Toile

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles: « Les médias sociaux ont été une force puissante en alimentant les émeutes qui ont commencé samedi [6 août 2001] dans les arrondissements de Londres et s’est ensuite étendue à d’autres villes telles que Birmingham, Liverpool, Leeds et Bristol. Des messages ont également été envoyés par des textes réguliers et sur ​​Facebook.

«Le système de messagerie BlackBerry était populaire chez les jeunes parce que c’est gratuit, compatible avec les multimédia et privé, par rapport à Facebook et Twitter. Ses messages chiffrés donnent un avantage supplémentaire aux fauteurs de trouble: la police n’est pas immédiatement en mesure de suivre le trafic des messages comme ils peuvent le faire avec des téléphones cellulaires ordinaires » (Source:huffingtonpost.com )

«Ils [le collectif Hacktiviste] se joignent à d’autres hacktivistes dans le but de faire tomber le géant des réseaux sociaux, et que l’action soit  mise en scène« pour le bien de la vie privée »- et ceci afin de protéger la liberté d’information» (Source : b92.net )

« Le groupe de hackers connu sous le nom « Anonymes » a promis de« détruire » Facebook le 5 Novembre  …. Les «hacktivistes»  rendus infâmes de s’être mêlés au gouvernement américain et pour leur soutien à Wikileaks, ont annoncé qu’ils se concentreront sur la casse du site de réseautage social en raison de sa politique de confidentialité.

«Facebook a vendu des informations aux organismes gouvernementaux et a donné  accès à des entreprises clandestines de sécurité de l’information afin qu’ils puissent espionner les gens de partout dans le monde. »

«Les émeutes sont en cours. Ce n’est pas une bataille sur l’avenir de la vie privée et de  la publicité. C’est une bataille pour le choix et le consentement éclairé ». (Source:dailymail.co.uk )

Mon commentaire: Toutes les révolutions, les courants et ce qui s’est passé dans les siècles derniers, vont sombrer dans l’histoire. Tous se sont passés sous la pression d’un force rigide, irrésistible. Toutefois, récemment, nous avons été sous l’influence d’une nouvelle force, la force intégrante de la nature, qui nous pousse vers l’unité, soit par la souffrance ou par la réalisation de la nécessité, et cela constitue notre seul choix.

Ainsi, aucune révolution ne nous apportera un résultat positif. L’ancien Premier ministre britannique Gordon Brown a écrit que tout ce qui se passait était en train d’arriver seulement pour nous forcer à nous unir, pour nous égaliser avec le monde global de la nature. Mais il ne pouvait rien entreprendre parce que l’unité ne peut être atteinte qu’en attirant cette force sur soi-même. Et la Kabbale, la science de la correction de notre égoïsme et l’unification au-dessus, décrit comment le faire.

Aucun pays ne peut affronter seul la crise

Dr. Michael LaitmanAvis: (Kim Sung-Hwan , ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la République de Corée): « La communauté internationale a l’expérience pour surmonter les difficultés économiques telles que la crise financière mondiale de 2008. Mais aucun pays ne peut faire face seul à ces chocs mondiaux. Cela exige une coopération étroite entre tous les membres de la communauté internationale. Aujourd’hui, il est extrêmement important de conjuguer les efforts. »

Mon commentaire: la coopération devrait exister non pas parce que personne n’a la force de surmonter seul la crise, mais parce que la crise a été provoquée dans le but de nous faire découvrir la nécessité de nous unir en un tout

Le président de la Banque mondiale: nous entrons dans une «phase nouvelle et plus dangereuse» de la crise

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré de « Theaustralian.com.au »): «Le monde est entré dans une« phase nouvelle et plus dangereuse » d’incertitude économique en raison de la crise de la dette souveraine en Europe, selon Robert Zoellick, président de la Banque mondiale.

«Bien qu’ayant résolu pendant des décennies les problèmes au sommet des institutions américaines et internationales, M. Zoellickne pourrait offrir aucune solution prête aux problèmes de l’Europe.

« Il a exhorté les dirigeants européens à approcher les malaises de la dette souveraine de leur continent avec un plus grand sentiment d’urgence, et a déploré les structures de l’Union européenne qui rendent difficile une réforme économique efficace.

« Ce n’est pas la même chose qu’en 2008 (lorsque la précédente crise financière mondiale a frappé), a-t-il dit.

« Sur le plan positif, les gens ont payé leurs dettes et ce n’est pas le même choc soudain comme en 2009. Mais, d’autre part, les pays les plus développés ont utilisé l’espace budgétaire, et la politique monétaire est à peu près autant relâchée que cela puisse être. »

Mon commentaire: Tout se déroule conformément au plan: la nature nous presse, en nous laissant encore un temps de réflexion. Puis la pression va augmenter, et il n’y aura  plus de temps pour penser. Évaluer la situation correctement et comprendre qu’on doit rapidement devenir global et intégral: c’est la  solution à tous les problèmes. Saurons-nous comprendre cela avant qu’il ne soit trop tard?

Le développement de la crise mondiale

Aux Nouvelles : le rapport de l’IGSM (Institut de la globalisation et des mouvements sociaux): «l’agriculture américaine a été touchée par la plus importante crise, suivie par la crise commerciale et la baisse de la production industrielle. En raison de la chute de la demande sur le marché américain, la crise se propage à de « nouveaux pays industriels », où la production va commencer à s’arrêter.

La baisse des ventes et de la production conduira à un effondrement des marchés boursiers et un passage de l’inflation à la stagflation, chute des prix du pétrole, augmentation du chômage, et le déclin de la consommation générale. La crise touchera tous les pays et provoquera une instabilité économique générale ….

 « 2009-2010 marque le pic de la crise (le déclin principal), suivie par la dépression et la restructuration de l’économie mondiale pour un développement de nouveau en 2010-2013. Il n’y a aucune raison de s’attendre à ce que la crise passe vite …

« La crise économique mondiale est caractérisée par le fait qu’elle ne peut pas continuer à se développer comme elle l’a toujours fait… il n’y a pas d’autres possibilités de continuer à réduire les salaires réels, tout en stimulant la consommation ….

« La crise va conduire … à la formation d’un marché mondial du travail unique. Il va renforcer le monopole mondial et renforcer son rôle dans un marché mondial (le rôle des petites et moyennes entreprises va diminuer). La crise va booster le protectionnisme …. « Il va générer des inégalités sociales et l’instabilité dans les relations internationales et intra-national».

Mon commentaire: Tout ce qui est mauvais a été prédit, mais il n’y a pas d’issue. Plus la rupture est claire, plus nous voyons le manque de tactiques et de stratégies pour faire face à une AVC imminent. Je me demande comment l’idée de transformation spirituelle de l’homme, plutôt que les ajustements économiques externes, sera réalisée comme la seule solution efficace. Après tout, la majorité croissante qui est d’accord avec le fait que la crise crée une nouvelle société et une nouvelle économie.

20 signes que le monde pourrait se diriger vers une apocalypse économique en 2012

Opinion : «Si vous pensiez que 2011 a été une mauvaise année pour l’économie mondiale, attendez donc de voir ce qui va se passer en 2012. Les Etats-Unis et l’ Europe sont à la fois en train de faire face à des problèmes de dette sans précédent, les marchés financiers s’agitent à ce sujet frénétiquement, des programmes d’austérité sont mis en œuvre partout dans le monde, les prix sur les dépenses basiques comme la nourriture montent en flèche et beaucoup de consommateurs sont écrasés par la peur en ce moment même.  

De nombreux analystes craignent désormais qu’une  «tempête parfaite» puisse couver et que nous puissions réellement nous diriger vers une apocalypse économique en 2012. Espérons que cela n’arrivera pas. Espérons que nos dirigeants pourront  empêcher l’économie mondiale de s’écrouler complètement. Mais maintenant, les choses ne semblent pas bonnes. Après une période de relative stabilité, les choses commencent à décoller à nouveau. La prochaine panique financière majeure pourrait littéralement se produire à tout moment. Malheureusement, si nous voyons une apocalypse économique en 2012, ce ne seront  pas les riches qui souffriront  le plus. Ce seront  les pauvres, les chômeurs, les sans-abri et les affamés qui souffriront le plus.   

Les 20 signes suivants indiquent que nous pourrions être confrontés à une apocalypse économique en 2012 ….

# 1 En 2008, nous avons vu des émeutes majeures autour du monde à cause de la flambée des prix alimentaires, et les prix alimentaires mondiaux sont désormais à nouveau en hausse. Les prix mondiaux des denrées alimentaires en Juillet ont été de 33 pour cent supérieurs à ce qu’ils étaient il y a un an. …  

# 2 L’indice des prix des producteurs aux États-Unis a augmenté à un taux annuel d’au moins 7,0% pour les trois derniers mois d’un seul coup  …  

# 3 L’ « Indice de misère » des Etats-Unis (chômage plus inflation) a récemment atteint un taux annuel élevé de 28 et beaucoup pensent que ça va aller beaucoup, beaucoup plus haut.  

 # 4 Jared Bernstein, l’ancien économiste en chef pour le vice-président Joe Biden, a déclaré que le taux de chômage dans ce pays ne descendra pas en dessous de 8% avant l’élection de 2012. En fait, Bernstein affirme que «les prévisions les plus optimistes seraient d’environ 8,5 %. »  

 # 5  Les emplois de la classe ouvrière aux États-Unis continuent de disparaître à un rythme alarmant. En  1967, 97 pour cent des hommes avec un diplôme d’études secondaires âgés de 30 et 50 avaient un emploi. Aujourd’hui, ce chiffre est de 76 pour cent.  

# 6 Il y a toutes sortes d’indications selon lesquelles la croissance économique américaine est en train de ralentir encore davantage. Par exemple, les précommandes pour les jouets de Noël venant de Chine sont très basses cette année.  

# 7 Un récent sondage a révélé que 9 travailleurs américains sur  10  ne s’attendent pas à ce que leurs salaires suivent l’augmentation du coût des dépenses basiques comme la nourriture et l’essence au cours de la prochaine année. 

# 8 La confiance des consommateurs américains est maintenant à son plus bas niveau depuis 30 ans.  

# 9 Aujourd’hui, c’est un record de tous les temps  45,8 millions d’Américains touchent des bons d’alimentation. Il est presque inconcevable que la plus grande économie mondiale puisse avoir tant de gens dépendant du gouvernement pour se nourrir.   

n° 10  Comme l’économie s’effondre, on assiste également  au commencement de la désintégration du tissu de la société. Les récents crimes éclair de foules que nous commençons à voir dans toute l’Amérique n’en sont qu’un exemple.  

N ° 11 Certains Américains désespérés sont déjà en train de voler tout ce qui leur tombe sous la main.  Par exemple, selon l’American Kennel Club, les vols de chien sont en hausse de 32 pour cent cette année.  

# 12 Les petites entreprises dans tous les Etats-Unis traversent une période vraiment difficile pour obtenir des prêts en ce moment. Peut-être que si la Réserve Fédérale ne payait pas les banques  pour réaliser les prêts, les choses seraient différentes.  

# 13 La dette nationale américaine est comme un rocher géant que notre économie doit constamment transporter sur son dos, et elle s’accroît  de plus en plus de milliards de dollars chaque jour. Actuellement, la dette du gouvernement fédéral est 14, 592, 242, 215,641.90 $. Elle a augmenté de près de 4 milliards de dollars depuis que Barack Obama a pris ses fonctions. S & P a déjà dépouillé les Etats-Unis de sa cote de crédit AAA, et  il y aura certainement  plus de rétrogradations  à venir si les Etats-Unis ne se ressaisissent pas.

 N ° 14 Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine sont en hausse à nouveau. … Les Etats-Unis et la Chine sont les deux plus grandes économies du monde, donc un problème entre eux signifierait des difficultés économiques pour le reste de la planète aussi.  

n ° 15 La plupart des gouvernements d’État et locaux aux Etats-Unis sont profondément dans la dette et sans un sou. Beaucoup d’entre eux réduisent leurs emplois à un rythme effréné. Selon le Centre des priorités budgétaires et politiques, les gouvernements étatiques et locaux ont éliminé plus d’un demi-million d’emplois depuis août 2008. La recherche d’investissement UBS prévoit que les autorités étatiques et locales aux Etats-Unis permettront de réduire 450 000 emplois en plus d’ici la fin de 2012.  

# 16 Le dollar américain continue de s’affaiblir de plus en plus. Ceci renouvelle l’appel à la création d’une nouvelle monnaie mondiale pour remplacer le dollar américain comme monnaie de réserve mondiale.   

N°17 La crise de la dette souveraine européenne continue de s’aggraver. Des pays comme le Portugal, l’Italie et la Grèce sont sur le point d’une apocalypse économique. Tous les problèmes financiers en Europe commencent même à affecter les nations européennes fondamentales. … Il y a toutes sortes de signes que l’économie de l’Europe ralentit et se dirige vers une récession. …  

N°18 La Réserve fédérale est tellement désespérée d’apporter une certaine stabilité aux marchés financiers qu’elle a déclaré qu’elle maintiendrait probablement les taux d’intérêt proche de zéro tout le temps jusqu’à la mi-2013. La Réserve fédérale fonctionne en mode «panique» presque constamment maintenant et ils sont presque à court de munitions. …  

N°19 Les banques centrales du monde entier semblent certainement se préparer à quelque chose. Selon le World Gold Council, les banques centrales du monde entier ont acheté plus d’or durant le premier semestre de 2011 qu’elles ne l’ont fait toutes ensemble l’année dernière.  

N°20 Souvent la perception influence beaucoup la réalité. Un récent sondage a révélé que 48 pour cent des Américains croient qu’il est probable qu’une autre grande dépression va commencer dans les 12 prochains mois. Si les gens s’attendent à ce que la dépression est à venir et qu’ils arrêtent de dépenser leur argent cela va réellement augmenter le risque qu’un ralentissement économique se produise. Il y a déjà une énorme quantité de problèmes économiques dans les rues de l’Amérique, mais malheureusement il semble que les choses peuvent encore s’aggraver en 2012.   La grande machine économique d’autrefois que nous avait léguée nos ancêtres tombe en pièces tout autour de nous et nous sommes dans la dette jusqu’aux yeux. Les conséquences de nos mauvaises décisions économiques blessent le plus certains des membres les plus vulnérables de notre société.   Un grand nombre d’Américains auparavant de la classe moyenne vivent désormais dans leur voiture ou dorment dans les rues ….

Bientôt, il y aura même encore plus d’Américains à les rejoindre»

Les économistes lauréats du prix Nobel prédisent une crise à long terme aux Etats-Unis et en Europe

Opinion : «Si les politiciens ne s’occupent pas d’elle bientôt, la crise de la dette changera le jeu pour tout le système occidental. Les économies des Etats-Unis et  d’Europe devront faire face à des années de stagnation et de déclin en regard  de pays émergents en Asie et en Amérique latine. En fait, la zone euro pourrait éclater.

 Ce sont quelques-unes des vues reçues par le journal « Die Welt »  en réponse aux questions posées à  17 lauréats du Prix Nobel d’économie qui sont rassemblés cette semaine  pour les  réunions  des lauréats du prix Nobel à Lindau ….

 « Edmund Phelps, professeur à l’Université de Colombia, qui a remporté le prix en 2006 pour sa théorie sur la croissance, affirme que durant les dernières décennies, l’Occident a vécu au-dessus de ses moyens et, ce faisant, a déjà consommé une partie de son avenir. Cela signifie que les Etats-Unis, mais aussi l’Europe d’aujourd’hui  font face à une longue période de stagnation ….

« D’autres lauréats voient  aussi  la crise de la dette comme étant responsable de l’état désastreux de l’économie. Pour Eric Maskin, la dépendance de la dette publique est en train de  ruiner le système occidental, et si les politiciens ne se réveillent pas et  n’agissent  pas rapidement sur les turbulences économiques on peut s’attendre à ce qu’elles durent  des années.

James Mirrlees, qui a remporté son prix Nobel de la recherche en économie politique, a estimé les chances que le monde occidental  soit  confronté à une longue période de stagnation comme «très élevées».

Myron Scholes est d’accord, ajoutant que les Etats-Unis et l’Europe  vont voir leur sort ressembler  à la  dernière décennie au  Japon si le désordre actuel  continue …. « Dans un sens, les lauréats ressentent  qu’un déclin de l’Occident est déjà scellé: indépendamment de tous et de  toutes les décisions politiques qui peuvent être prises, la domination du dollar comme monnaie de réserve mondiale va s’estomper. Son rôle de leader va diminuer progressivement au cours des prochaines décennies. Les économistes voient cela comme inévitable, comme la dévaluation de la livre britannique au 20e siècle. Ils s’accordent à dire que le yuan chinois va gagner en stature ….

«Pour sauver le système occidental et ses valeurs, les lauréats suggèrent une meilleure coordination entre les gouvernements. Le renforcement des institutions  est nécessaire pour obtenir des résultats. Et McFadden affirme que les Nations Unies ne peuvent pas remplir ce rôle . Selon lui, elles n’ont pas le soutien, ni ne jouissent du respect ou du poids, pour ce faire.  »

La Maison Blanche: où est Jérusalem?

Aux nouvelles (Tiré de « washingtontimes.com »): «… la politique américaine affirme que Jérusalem est une entité en soi …elle insiste pour que l’emplacement de la ville se décide par la diplomatie …..

«… La Maison Blanche a apparemment revu tout son site Internet, en nettoyant  toute référence à Jérusalem comme étant en Israël. »

Est-il possible que Pharaon soit Juif?

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai été choqué par votre affirmation dans laquelle les Juifs américains sont contre Israël et son existence en tant que nation. Sur quoi vous basez vous?

Réponse: C’est un effet purement psychologique: Quand une personne vit dans un certain environnement, elle cherche à justifier son existence à l’intérieur de celui-ci. Mais si elle a un environnement supplémentaire, ce qui signifie qu’elle n’est pas entièrement fidèle à celui dans lequel elle existe, alors l’environnement la perçoit comme «n’étant une des nôtres.»

Par exemple, cela se voit dans la réaction des gens au sujet de l’affaire Pollard, et de mon contact avec de nombreux Juifs américains. Ils sont très critiques envers Israël, car il serait plus confortable pour eux si elle était différente, plus attrayante pour les Américains. L’opinion qui prévaut parmi eux est «Israël n’agit pas de façon juste! » Sans parler de leur amour et de leur soutien à Obama …. Et que dire de ses conseillers juifs, qui sont gênés par l’existence même d’Israël dans le contexte de leurs plans mondiaux ….

De manière générale, je vous suggère de regarder l’histoire, à la manière dont l’Amérique a fermé l’émigration aux juifs d’Europe, indirectement en les envoyant dans les chambres à gaz. Pourtant, le président Roosevelt était connu comme «le président Rosenfeld» en raison de la multitude de Juifs dans son administration, et Bernard Baruch, financier et conseiller de Roosevelt, était connu comme le «président officieux. »

Il y a quelque temps il y avait un film documentaire sur l’histoire de la télévision, appelé « Le président des juifs » qui montrait de plein fouet un conflit entre Bernard Baruch, le Département d’Etat, et les Juifs dans le département du Trésor et les tribunaux. Finalement, le Département d’Etat créa des obstacles bureaucratiques supplémentaires, comme une exigence de présenter un certificat de bonne conduite de la police allemande.

Voir: La fumée de l’homme: Les débuts de la Seconde Guerre mondiale, la fin de la civilisation, Nicholson Baker, 2008

Page 83: «Des millions de forts, courageux réfugiés européens pouvaient s’installer, proposa Baruch, dans un lieu  appelé les Etats-Unis d’Afrique-une grande république non confessionnel assemblés à partir de pièces du Kenya, du Tanganyika et la Rhodésie du Nord … »

Voir aussi: la politique des réfugiés juifs américains et européens, 1933-1945, Richard Breitman, Alan M. Kraut, 1987

Page 233: «Baruch était plus susceptible de considérer la colonisation des Juifs sur une planète inconnue, plutôt que la Palestine. »