Category Archives: Monde

Qu’est-ce que la véritable « Diffusion de la Kabbale »?

Dr. Michael LaitmanPlus nous nous unirons, nous participerons à des actions communes telles que les conventions et soirées d’unité, et nous communiquerons dans le système «stimulateur», alors les vagues générales de la Lumière Supérieure commenceront àdéferler sur nous et nous jetteront peu à peu jusqu’à la rive du Monde Supérieur. Nous allons ensuite découvrir qu’il existe une multitude de personnes qui ondulent ensemble dans une vague pour mener à bien une action spirituelle commune. La Force Supérieure agit de façon synchrone en ce qui concerne un grand nombre de personnes. Par conséquent, l’intensité de ce désir spirituel et la Lumière Supérieure environnante sont révélés dans cette union. Cela commence à influencer toute l’humanité, et c’est appelé la diffusion de la science de la Kabbale.Les gens vont commencer à ressentir inconsciemment ce phénomène qui s’explique par le fait que nous sommes tous connectés comme une seule âme. Même ceux qui n’ont pas vu ni entendu quoi que ce soit à ce sujet vont inévitablement commencer à onduler sur la même vague, à sentir la présence du mouvement spirituel dans le monde. Le monde va devenir plus sensible à l’influence de la Lumière.

De cette manière, nous influençons le monde entier avec les vagues que nous créons ensemble. Nous sommes en train d’élever et d’abaisser le monde entier -en élevant des étincelles du don sans réserve et en abaissant l’égoïsme. De plus en plus d’étincelles du don sans réserve font leur chemin vers le haut et les gens commencent à s’interroger sur le sens de la vie. Nous sommes donc en train d’accélérer le processus de correction.

Dans les griffes de la nature

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les incendies éclatent à Moscou, les gens se promènent avec des masques respiratoires et quittent la ville. Il y a des inondations en Inde et des glissements de terrain en Chine en raison de fortes pluies . Est-il possible de corriger la situation ? 

Réponse : La nature se referme sur nous de tous côtés afin de nous montrer un fait simple : nous sommes à l’intérieur d’elle, nous sommes très petits et nous existons dans une zone minuscule où nous dépendons les uns des autres et de la sage nature qui enveloppe tout (le Créateur)et qui nous entoure.
Nous sommes obligés de trouver la seule raison de tous nos ennuis et de comprendre la seule chose que nous ayons à faire afin de prévenir les catastrophes mondiales. Il est déjà clair que le déversement de pétrole e Amérique, l’éruption du volcan en Islande, les incendies en Russie, et les tsunamis et les inondations en Asie et en Europe ne peuvent pas être appelés « troubles locaux ». C’est une influence globale de la nature sur nous tous. En outre, ils continueront sans aucun doute, personne ne sera capable de rester insensible et de se sentir en sécurité.
Lorsque la crise financière a éclaté en Amérique, les gens étaient heureux en Russie, en pensant que seulement l’Amérique était touchée et que cela ne leur arriverait pas. Mais leur vision à court terme leur fut révélée quelques semaines plus tard sur leurs propres comptes bancaires !

Quelqu’un pourrait penser « Que m’importe si un volcan entre en éruption en Inde ? tous les volcans peuvent éclater, je m’en moque !  » Toutefois cela a touché tout le monde, comme le font les incendies et les inondations. Et l’hiver est encore devant nous…
A la fin de tout cela nous devons comprendre que notre planète est ronde, et que nous devons nous unir et réfléchir à la survie tous ensemble. Le Créateur ou la nature( ce qui revient au même ) a un esprit, des sentiments, une direction et un but. Il va nous obliger à devenir de « bons enfants ». Espérons que nous pourrons comprendre cela rapidement et deviendrons plus intelligents.

Que la correction ait lieu maintenant!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Personne ne s’attendait à une telle percée puissante dans la diffusion de la sagesse de la Kabbale comme celle qui tout d’un coup a eu lieu en Israël et dans le monde entier. Quel est votre pronostic pour l’année à venir? 

Réponse: Nous ne devrions pas faire de prévisions à long terme. Nous devons simplement travailler et essayer de faire tout ce qui dépend de nous. Comment le monde va-t-il réagir ? Ce n’st pas notre préoccupation. Laissez cela à la Force Supérieure, au Programme supérieur.

Si j’ai fait tout mon possible, alors l’état suivant sera révélé. Si je pense au don sans réserve, alors puis je n’ai pas à faire des prédictions sur la façon dont ce sera senti dans mes sensations. Je dois seulement chercher la meilleure façon de diffuser la Kabbale, la méthode de la correction.

Peut-être une période difficile et lente viendra en réponse à nos efforts. Mais nous ne savons pas ce qui s’y prépare à l’intérieur, ou quels sont les pays sont en train de commencer leurs corrections avant les autres. Tout peut changer de façon inattendue.

Par conséquent, ne faisons pas de prévisions pour la prochaine année. Que la correction générale vienne aujourd’hui !

L’avenir du monde: de quoi dépend t-il?

Dr. Michael LaitmanLes gens commencent à reconnaître l’influence potentiellement destructrice des médias de masse sur notre environnement. Les médias, en particulier, plus que l’argent, la situation financière ou nos plans pour l’avenir de l’humanité, décident de tout. Cette génération et les générations futures dépendent de l’influence de l’environnement qui tocuhe toute notre vie. Espérons que l’humanité s’en rende compte, et en premier, limite l’influence négative qu’elle dégage aujourd’hui, et alors, elle redirigera correctement. La tâche de la Kabbale est d’aider l’humanité à voir plus rapidement.

Le monde développe progressivement une attitude critique envers lui-même et tous les systèmes mondiaux qui ont été construits autour de nous, et cela influence maintenant absolument tout le monde dans tous les domaines de la vie. En particulier parce que ce système mondial est devenu si universel et si influent, il suscite beaucoup d’inquiétude. L’humanité devra s’en soucier sérieusement.

Nous ne pouvons plus laisser tout le monde faire ce qu’il lui plaît dans les médias de masse. La force des médias doit être entre les mains des gens sages, des kabbalistes. Les médias ne peuvent être contrôlés par la dictature. Le développement de l’humanité brise toutes les limites et les obstacles. Pourtant, il y a une tendance inverse par laquelle nous devons en quelque sorte restreindre les médias de masse. Si nous ne le faisons pas, nous allons apprendre cette nécessité par la souffrance.
Il y a une lutte constante entre les lignes droite et gauche, chacune d’elles insistant pour dire qu’elle vaut mieux que l’autre. Mais toutes les deux ne sont ni bonnes ni correctes. Il doit y avoir une ligne médiane qui ne se contente pas de les réunir, mais plutôt s’élève au-dessus d’elles. Ce n’est pas leur mélange ou un compromis entre elles, ce n’est pas comme un parti politique centriste qui est au-dessus de la gauche ou de la droite.

Au contraire, cette ligne médiane est une approche qui est altruiste, de don sans réserve, et s’étend au-dessus de toutes les approches égoïstes. Une telle approche sera capable d’unir tout le monde et d’apporter la paix.

Vers le ciel sur les ailes d’un aigle

Laitman_704La Convention mondiale du Zohar marque le début d’une nouvelle phase. La Convention nous a transformé de manière significative. Nous ressentons également comment le monde évolue à la lumière des derniers événements. Ses problèmes ne feront que s’intensifier. 

Nous devons atteindre le but ultime. Imaginez que l’humanité est un coureur qui est battu en chemin et que ces coups lui donnent la force de continuer jusqu’à la ligne d’arrivée. Il doit courir et atteindre l’objectif. Le temps est fixé pour lui, il n’a pas d’autre choix que d’arriver à la ligne d’arrivée. Il peut seulement choisir de courir avec le désir de l’objectif ou attendre les coups et courir en essayant de leur échapper.

Il y a aussi la troisième voie. En s’unissant, nous pouvons déclencher la force en nous qui nous facilitera l’ascension vers l’objectif. Elle nous hissera sur ses ailes comme un aigle prend son oisillon, et il nous élèvera.

Cependant, nous ne pouvons pas abandonner le monde et nous élever sur les ailes de l’aigle, Bina, par nous-mêmes. Nous devons rester en contact avec le monde entier. Nous n’allons monter que si nous pensons à toutes les personnes et si nous nous consacrons à elles. Cela semble être une contradiction. Pourtant, le monde est debout au bord d’un abîme, et nous devons l’aider à monter sur les ailes de l’aigle.

Le monde entier dépend de nous

Dr. Michael LaitmanS’il se produit le mal dans le monde, cela signifie que nous sommes encore incapables d’apporter au monde sa correction. Si les gens sont encore à même de mener des guerres, la destruction et le terrorisme, le mépris des uns les autres, et qu’ils essayent de profiter les uns des autres par quelque moyen, cela signifie que nous ne parvenons pas à corriger le monde.
Si la Lumière brillait plus, rien de tout cela ne pourrait se produire. Les gens seraient incapables de se comporter de cette façon et la nature sur les degrés inanimé, végétal, et le degré animé ne saurait pas nous donner toutes ces mauvaises « surprises ».
Nous existons à l’intérieur de la nature entière, mais notre harmonie avec elle dépend de nous, au niveau de l’homme. C’est pourquoi nous devons construire un énorme récipient spirituel (Kli) parmi ceux qui étudient la Kabbale. Nous devons nous unir avec un lien très fort afin que les gens partout dans le monde sentent cette puissance et ils seront contraints de s’unir les uns avec les autres.
Voilà comment cela se passe. Après tout, d’où nous proviennent toutes les pensées et les désirs différents qui font surface? Nous ne savons pas à ce sujet, mais elles émergent de l’intérieur et elles passent de l’un à l’autre le long du filet de la connexion entre nous.
Nous vivons à une époque clef. Le Baal HaSoulam écrit que nous devons être très reconnaissants envers le Créateur pour vivre dans une génération qui a reçue la possibilité de diffuser la science de la Kabbale, qui nous est parvenue de l’antiquité.
Nous sommes la première génération qui est en mesure d’utiliser cette science et d’atteindre l’éternité, à nous élever au-dessus de cette vie, de sortir de toutes les limites terrestres et entrer dans une nouvelle dimension, le monde spirituel.

Qui est-ce qui tire les ficelles?

Laitman_069_01Aux nouvelles (De l’Université Northeastern): Un groupe de chercheurs du réseau de l’Université Northeastern ont récemment découvert que le comportement humain est à 93% prévisible. Le distingué Professeur de Physique Albert-László Barabási et son équipe ont étudié les motifs de mouvements d’utilisateurs de téléphone portables anonymes et ils ont conclu que, malgré notre conception habituelle que nos actions sont aléatoires et imprévisibles, les mouvements humains présentent des motifs d’une surprenante régularité.

Mon commentaire: Notre individualité ne se manifeste seulement au moment de la révélation du Créateur en nous, quand nous commençons à bâtir son image en nous. En effet, cela est la seule action individuelle nouvelle et libre. Mis à part cela, tout est simplement préprogrammé par le désir de recevoir de plaisir (égoïsme), qui agit seulement en fonction du principe de la  »réception maximale pour un effort minimal ».

Donc, toutes nos actions pourraient être prédites à l’avance. Pour cette raison, la Kabbale nous apelle des  »animaux ». Nous devenons des  »individus » en exerçant seulement notre libre-arbitre – en nous extirpant de notre égoïsme et en devenant similaire au Créateur.

Une impasse ou une porte vers un nouveau monde ?

Dr. Michael LaitmanTout au long de l’histoire, nous, l’humanité, nous nous sommes développés sur les niveaux minéral, végétal, et animal. C’est le plus que l’humanité a atteint jusqu’à aujourd’hui. Elle a développé son désir égoïste, qui perçoit le monde à travers cinq sens matériels.
Il n’y avait rien d’anormal à ce développement. Nous avons simplement réalisé le programme que la nature nous a inculqué, à la suite de nos instincts naturels et des désirs qui s’éveillent en nous. Mais que faire ensuite?
Maintenant, nous constatons que tout ce développement n’a conduit qu’à notre propre détriment. Pourtant, d’autre part, nous découvrons un nouveau désir interne, un désir spirituel que nous n’avons pas remarqué avant. Nous ne savons pas à quoi il destiné, mais il exige l’accomplissement. Sinon, il nous reste un sentiment de vide et de faiblesse, ne sachant que faire de nos vies à partir de ce moment.

 C’est alors que les la science de la Kabbale vient à la rescousse, en expliquant que ce désir supplémentaire que nous estimons «au-dessus» de tous les acquis matériels, appartient au degré humain, alors qu’auparavant nous ne remplissions seulement que nos besoins animaux. De toute évidence, nous ne sommes pas seulement des animaux ordinaires, mais très développés – des animaux qui aiment la bonne musique, de jolies photos, la nourriture délicieuse, et un lit douillet. Pourtant, nous ressentons aujourd’hui une nécessité supplémentaire qui est au-delà du corps.

Par ailleurs, le monde entier qui nous entoure est de plus en plus menaçant. Nous avons pensé que le développement scientifique et technologique, ainsi que la réalisation de soi, nous permettraient d’atteindre une bonne vie du point de vue du consommateur. Mais même si nos corps bénéficient d’avantages certains dans le monde moderne, tels que plusieurs kilos de viande dans le réfrigérateur et quelques appareils électriques intelligents, néanmoins sur le plan humain, même dans le sens le plus simple de celui-ci, nous vivons une plus grande vacuité et plus de souffrance qu’auparavant.
C’est comme si les costumes de carnaval étaient tombées et nous nous trouvons plus vulnérables et nus que jamais, face à la vie, sans savoir quoi faire avec elle. L’humanité se sent perdue. Toutes les tentatives pour atteindre la perfection, la puissance et la prospérité (au moins au sens matériel) nous ont seulement conduits à des problèmes plus importants.

Nous avons besoin d’une nouvelle compréhension d’un niveau plus élevé, de nous-mêmes et nos vies. Sinon, nous ne serons pas en mesure d’avancer. C’est pourquoi la science de la Kabbale vient nous offrir une solution.

Comment garantir un véritable futur optimiste à notre civilisation

economicsAux infos: (International futures Research Academy): A la table ronde en parallèle à la 64ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU, « le futur des civilisations et une stratégie pour un partenariat des civilisations » les scientifiques russes et kasaques ont présenté une intiative audacieuse… Un résultat d’efforts ardus de force internationale qui a impliqué environ 50 scientifiques de Russie, Kazakhstan, des Etats-Unis, Royaume Uni, France, Allemagne, Japon, Ukraine, Liban et autres pays… Les scientifiques proposent leur vision à long terme du développement de l’humanité… Cette méthodologie a permis de prouver que les crises globales du début du 21ème siècle ne sont pas accidentelles mais gouvernées et nécessaires.

Ma réponse: Tant que nous ne changeons pas la nature humaine égoïste en son opposé – l’altruisme et l’harmonie avec la nature, nous ne verrons que la destruction dans tous les domaines. C’est pourquoi, les scientifiques perdent leur temps dans un domaine incorrect.

Le Prince Charles: Plus que huit ans pour sauver le monde

princeAux infos: (The Independent):  » Plus que 96 mois pour sauver le monde, dit le Prince Charles. » Le capitalisme et la consommation ont conduit le monde au bord de l’effondrement économique et environnemental. Le Prince de Galles nous averti dans un grand discours… Le discours de Charles a été décrit comme sa première tentative de présenter une philosophie cohérente dans laquelle il a placé la menace de l’environnement dans le contexte de l’échec du système économique…

Charles a dit que sans « des incitations et freins financiers cohérents » nous n’avons plus que 96 mois pour empêcher  « un effondrement irréparable du climat et de l’écosystème, et de tout ce qui va avec… Si nous ne faisons pas face à cela, alors la nature, la plus grande banque qui soit, pourrait se briser… »

Mon commentaire: L’écosystème ne dépend pas de nous, mais le système économique si. Cependant, pour le changer au mieux, il ne faut pas essayer de l’influencer directement, mais en corrigeant nos intentions de « réception » en vue du « don sans réserve ». Comment faire? uniquement en attirant la force spirituelle d’en haut, la force qui a créé notre égoïsme et qui peut le changer, le dotant d’un attribut opposé, qui est le don sans réserve et l’amour. La sagesse de la Kabbale nous dit comment attirer cette force de correction.