Category Archives: Mondialisation

Comment croire en la vie à un autre niveau ?

625.05Question : Vous écrivez dans vos livres qu’en s’élevant à un niveau supérieur, nous découvrirons une forme d’existence différente.

Comment pouvons-nous croire que si nous commençons à interagir correctement, nous révélerons la vie à un niveau différent ? Il n’y a pas de preuve. Avons-nous besoin de croire cela ?

Réponse : Nous n’avons pas le choix. Soit nous l’acceptons, soit nous souffrirons beaucoup et finirons par l’accepter plus tard, mais uniquement à cause de la souffrance.

Question : Pourquoi est-ce si difficile ? En plus du fait que c’est contre notre nature, nous devons également nous unir et y croire car il n’y a aucune preuve.

Réponse : En principe, d’un point de vue purement théorique, il est possible d’imaginer que si chacun pouvait vraiment s’élever au-dessus de sa nature individuelle et égoïste, alors nous pourrions aussi nous unir finalement au-dessus de nos différences en une nature unique, commune et altruiste.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 16/10/2020

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Conflits au sein d’une personne

249.03Question : Y a-t-il une différence entre les méthodes de résolution des conflits interpersonnels externes et des conflits internes chez une personne ? Ou conviennent-elles aux deux cas ?

Réponse : En principe, oui. Mais à l’intérieur d’une personne, les conflits se résolvent un peu différemment car il faut voir les deux côtés de l’argument.

Commentaire : Disons que je veux sortir et réfléchir à l’opportunité de porter un masque ou non. Il y a un conflit interne. D’une part, je suis un peu prudent à l’idée d’infecter les autres. D’un autre côté, c’est difficile de respirer et il semble n’y avoir personne dans les environs. Ainsi, une personne fait constamment des calculs, des conflits surviennent à chaque seconde.

Réponse : Avec un masque, c’est assez simple. Le fait est qu’il existe des spécialistes qui comprennent comment le virus se propage. Et s’ils disent que vous devriez porter un masque, alors vous l’acceptez et vous en mettez un même s’il n’y a personne autour.

Cela me donne l’occasion d’être honnête avec moi-même et avec la nature.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 16/07/2020

Qui va gagner ?

200.04Question : Ce n’est pas un secret qu’aujourd’hui les deux plus grands empires du monde, l’Amérique et la Chine, sont dans un état d’affrontement, dans une guerre commerciale, politique et idéologique. Qui va gagner selon vous ?

Réponse : Ni l’un ni l’autre parce qu’ils utilisent tous les deux l’égoïsme au maximum, chacun à sa manière. Par conséquent, il ne peut y avoir ici de victoire de l’un ou de l’autre.

La victoire ne viendra que du côté de l’humanité qui a compris qu’elle doit suivre une voie différente, non pas en se supprimant mutuellement, mais en se connectant par le biais des bonnes forces.

Question : L’usage de l’égoïsme peut-il servir d’arme ?

Réponse : Rien ne peut servir d’arme. Nous sommes déjà sortis de l’état dans lequel nous nous battions avec son aide. Bien sûr, nous pouvons nous battre, mais cela ne résoudra rien.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020

La pandémie prendra-t-elle fin ?

627.1Question : Compte tenu de la réalité actuelle, les gens sont très inquiets de savoir quand la pandémie s’arrêtera. Les propos de différentes autorités divergent. Certains pensent que cela se produira en 2021 et au plus tard en 2022. D’autres disent que les conséquences de la pandémie ne passeront jamais, c’est-à-dire que l’humanité ne restera pas la même qu’auparavant.

Quelle est votre opinion sur la date à laquelle la pandémie prendra fin ?

Réponse : Jamais. Jamais, dans le sens où nous ne reviendrons pas à ce qui était. En aucune façon. Nous irons uniquement de l’avant et changerons sous l’ascendance d’influences négatives.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020

Qu’est-ce qui comblera le fossé entre les générations ?

961.1Question : Qu’est-ce qui peut combler le fossé entre les générations ?

Réponse : J’espère que la génération précédente sera plus intelligente et plus gentille avec la nouvelle génération, et que la nouvelle génération se rendra compte qu’elle doit faire face à une tâche très sérieuse pour décider du sens de la vie. Ils doivent décider eux-mêmes, car la génération précédente ne pourra pas leur montrer le chemin, mais les soutiendra.

Nous sommes à un stade où une nouvelle génération doit acquérir une nouvelle méthodologie, une nouvelle idéologie, une nouvelle attitude face au monde et à la vie. Je leur souhaite cela.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 21/05/2020

Le dernier jour de l’été

243.07Le dernier jour de l’été est arrivé. Nous entrons dans la période automne-hiver, et bien sûr, la pandémie de coronavirus se poursuivra. C’est une bonne chose que jour après jour, nous réalisions de plus en plus clairement que le virus ne s’en ira pas aussi vite. La pandémie entraîne non seulement la maladie, mais change toute notre existence : le travail, la maison, notre communication les uns avec les autres et l’attitude d’une personne face à la vie.

Il n’y a jamais eu d’épidémie aussi étendue, aussi profonde et aussi durable, et qui a apporté de tels changements qualitatifs chez une personne. L’humanité a encore du mal à comprendre quels changements sont exigés d’elle, mais dans les deux ou trois prochains mois, nous sentirons que ce coup nous oblige à changer, à modifier notre attitude envers la vie et la société. Le coronavirus change les gens et il nous sera plus facile de comprendre quel genre de personnes nous devrions être.

L’automne commence et les gens retournent au travail après les grandes vacances, les enfants retournent à l’école, les étudiants à l’université. Tout commence à reprendre sa routine, et ici nous sentirons à quel point nous sommes incapables d’y revenir.

Nous n’avons nulle part où retourner ! Nous ne serons plus en mesure de prendre en charge les systèmes que nous avions auparavant. Pour l’instant, nous ne savons pas comment continuer le parcours précédent. Quelle devrait être notre attitude vis-à-vis du travail, des études, de la vie dans les nouvelles conditions qui nous sont révélées par la pandémie ? Nous devrons tout comprendre à nouveau.

Nous ressentirons que nous voulons de moins en moins lutter contre ces phénomènes, mais nous devons comprendre leur essence profonde et nous transformer en conséquence.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 31/08/2020

Les crises changent la conscience d’une personne

283.01Question : Des millions de personnes comprennent aujourd’hui de quoi vous parlez, mais seuls les politiciens qui établissent des lois peuvent changer l’opinion publique et ils sont choisis par les médias. De plus, les médias sont entre les mains des riches et les riches ne veulent rien changer. Il s’avère que c’est un cercle vicieux. Y a-t-il un moyen de sortir de cette situation ?

Réponse : La nature nous indique la sortie. Cela nous mènera toujours à un big bang, à l’égoïsme, à la frustration. Et alors nous pourrons tout changer. Aucune force basée sur le pouvoir et l’argent ne peut gouverner le monde plus que ce que ne veulent les gens eux-mêmes.

Et les gens commencent progressivement à comprendre que continuer à exister comme cela signifie détruire la nature, eux-mêmes et leurs enfants, et qu’il faut faire quelque chose à ce sujet.

Je crois que nous vivons dans une telle génération et à une époque où les attaques globales et intégrales que le virus mène sur nous changeront rapidement l’opinion de l’humanité sur la façon dont elle devrait regarder le monde, la vie, la nature et elle-même. En fin de compte, tout va changer.

Les crises modifient la conscience d’une personne et il est impossible de se développer plus sans elles.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/05/2020

Gérer le stress, partie n°8

80Les causes du stress

Question : Le stress peut être causé par diverses circonstances. Cependant, la chose la plus terrible pour une personne est le stress causé par le rejet de la société. Pourquoi ?

Réponse : C’est parce qu’une personne se trouve entièrement à l’intérieur de la société. Par conséquent, lorsqu’elle sent que la société la rejette, elle n’a aucune raison de s’accrocher à la vie. Elle ne sait pas où elle existera.

Question : Qu’est-ce qui cause généralement du stress, le fait qu’une personne soit trop satisfaite de la vie ou qu’elle se sente vide ?

Réponse : Le stress est causé par le fait qu’une personne perd son orientation. Peu importe l’état dans lequel on se trouve lorsque l’on perd pieds, on se sent alors stressé.

Question : Ils disent que la solitude cause du stress. Une socialisation excessive peut-elle être stressante ?

Réponse : Oui, bien sûr ! Plus encore que la solitude. La solitude, au contraire, peut suggérer la réflexion et le calme. Cependant, lorsqu’une personne est au milieu du tourbillon bouillonnant des gens, elle est affectée par d’énormes vibrations qui peuvent causer un stress très fort.

Question : Il existe de nombreuses méthodes différentes pour gérer le stress. Comment éviter le stress lié à la prise de conscience de la nature limitée de la vie ?

Réponse : En aucune façon. Une personne devrait simplement réfléchir à la façon dont la vie devrait se terminer, si elle la termine correctement et bien. Dans notre psyché, il y a une condition spéciale qui coupe le moment où une personne se sépare de la vie, et elle accepte de s’en séparer. Elle accepte de s’endormir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 25/06/2020

Santé et médecine, partie n°2

628.2De quoi dépend la santé humaine ?

Question : Il existe deux types d’impact de la société sur une personne.

Le premier est un impact indirect et inconscient. Par exemple : la pollution de l’atmosphère, de l’eau, des expériences génétiques effectuées sur des animaux pour l’alimentation, etc. Tout cela nous affecte naturellement.

Le second est l’impact direct et conscient de la société : les médias, toutes sortes de leviers économiques et les normes sociales.

Pensez-vous que, dans la plupart des cas, la santé humaine dépend davantage de la société ou de la génétique ?

Réponse : La santé dépend des deux.

Sans aucun doute, de la génétique surtout. Mais encore, comme on dit, l’existence détermine la conscience. Par conséquent, il est impératif de réfléchir au type d’environnement que l’on donne à une personne, bien que dans le même environnement il y ait des gens qui le tolèrent relativement bien et il y a ceux qui périssent.

Remarque : Les médecins disent que la santé humaine dépend à 10 % des soins de santé, à 20 % de l’hérédité, et à 20 % de l’environnement, c’est-à-dire des activités des personnes. Et 50 % est déterminé par le mode de vie d’une personne. Et le mode de vie est dicté par les médias et par la période historique dans laquelle vit une personne.

Autrement dit, en principe, on peut dire que 80 % de la santé dépend toujours de la société.

Mon Commentaire : Bien sûr, l’espérance de vie et sa qualité dépendent de la relation entre les gens, de leur communication.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 14/05/2020