Category Archives: Mondialisation

Pourquoi aimons-nous les films ?

Question : Pourquoi les gens adorent regarder des films et des émissions de télévision et s’identifient aux sentiments de parfaits inconnus ? Est-ce parce qu’ils n’ont pas de sentiments ni d’expériences personnelles ?

Réponse : Non. Ce ne sont pas les sentiments de quelqu’un d’autre. Je ressens moi-même les mêmes émotions, puis je m’identifie aux héros du film. Les gens sont prêts à payer une grosse somme pour ressentir des sentiments qui les font pleurer. Par exemple, les gens sont prêts à prendre l’avion pour aller à un concert, etc. Il y a un article du Rabash où il a écrit que les sentiments d’une personne ne sont pas vécus actuellement, mais soit elle les a déjà éprouvés dans le passé, soit ils viennent à elle dans un état appelé « empathie » venant de la compassion qu’elle ressent pour les autres, et bien que des sentiments amers puissent se réveiller en vous, c’est une amertume plaisante qui ne fait qu’amplifier la douceur. C’est pourquoi nous aimons pleurer un peu et avoir un peu de chagrin parce que cela accentue davantage la possibilité de plaisir et de bonheur.

Question : Par le passé, vous avez dit que les films ont été inventés comme un art de l’empathie. Qu’en est-il des films d’horreur ? Pourquoi une personne devrait-elle les regarder ?

Réponse : Ces films élargissent néanmoins les limites de l’imagination d’une personne et la secouent un peu. Nous avons très peu d’émotions dans la vie. Dans notre vie quotidienne, nous sommes « gelés ».

Remarque : Il y a une théorie selon laquelle si un petit enfant regarde des films d’action et d’horreur, ces expériences et impressions lui suffiront et il ne les réalisera pas dans la vie. Il y a une autre opinion qui prétend que cela influencera négativement les enfants et qu’ils deviendront violents.

Mon Commentaire : Certainement, ils s’habitueront à la cruauté. En effet, un mauvais exemple est contagieux. Je crois que cela devrait être interdit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Plaignez-vous à Celui qui nous a créé

Le monde commence à ressentir qu’il a atteint une impasse. Il s’avère qu’il n’y a pas de démocratie, pas de libéralisme. A quoi sommes-nous parvenus en laissant les médias et les oligarques s’imposer librement ?

Après une décennie, ils se réuniront de nouveau à Davos et proclameront : « Maintenant, 99% du capital total appartient à 1% de la population, et bientôt la totalité des 100% tombera entre nos mains. Tous les autres peuvent mourir de faim. Nous, bien sûr, nous sommes désolés pour eux, mais nous ne pouvons rien y faire. C’est un chemin de développement égoïste. Si vous ne l’aimez pas, allez vous plaindre au Créateur. »

Les riches eux-mêmes diront : « Vous voulez du changement, mais ce n’est pas entre nos mains. Nous ne sommes pas responsables; nous sommes aussi égoïstes que vous. Vous auriez fait la même chose à notre place. Nous avons accumulé tout cet argent parce que notre désir d’en profiter nous obligeait à agir de la sorte. Plaignez-vous à Celui qui nous a créés. » Peut-être alors, ces malheureuses personnes qui n’ont pas une miette comprendront qu’elles doivent se tourner vers le Créateur.

Extrait de la 3ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar », Point 60 du 25/01/2018

L’avenir de l’ordre mondial

Les gouvernements ne parviennent plus à contrôler l’économie et doivent se diriger vers la gouvernance mondiale. La souveraineté disparaît. Mais le G8, comme le gouvernement mondial, ne peut pas résoudre les problèmes économiques parce que l’égoïsme prévaut.

Pour les gens, le langage du nationalisme est plus clair. Des millions de personnes sont prêtes à voter contre l’ordre mondial libéral. Le nazisme a donc une longueur d’avance…

La personne du futur

Question : Comment la société du futur se construira t-elle ?

Réponse : Pour créer une société du futur, nous avons besoin des gens du futur. L’homme du présent est un égoïste qui instinctivement s’intéresse uniquement à lui-même. Mais pas parce qu’il est mauvais ou bon ; c’est sa nature, comme un ordinateur programmé par un certain programme et ne fonctionnant que d’une seule manière et non d’une autre. Par conséquent, les gens de notre temps peuvent uniquement construire une communauté égoïste appropriée.

C’est ce que nous essayons de faire : nous limiter à certains égards, encourager les actes socialement utiles, éviter les actions socialement nuisibles. Cela inclut toutes sortes d’incitations, les prisons, les punitions, etc.

Cependant, tout ceci vise à compenser d’une certaine manière la mauvaise nature de l’homme, selon laquelle il ne pense inconsciemment qu’à son propre intérêt. Et pas seulement qu’aux avantages qu’il en retire, mais aussi il s’en sert au détriment des autres.

Et si, en même temps, on peut nuire aux autres et être supérieur, c’est encore mieux parce qu’on se sent gagnant. Après tout, nous nous mesurons par rapport au reste.

La personne du futur est tout le contraire de la personne du présent. Elle pense seulement à la société, à son développement et à l’ascension. Elle comprend que tout ce qui est fait pour la société la concernera également, mais en même temps, elle ne peut pas penser à elle-même, mais seulement à l’environnement.

Elle passe par un système de rééducation qui change sa nature et elle commence à penser aux autres, à la société et à elle uniquement pour exécuter quelque chose dans l’intérêt des autres et de la société. C’est-à-dire qu’elle change complètement son programme interne.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

Quand les robots occupent nos postes

Quand les robots occupent nos postes

La première tâche de Trump : la conquête de la grande scission

La première tâche de Trump : la conquête de la grande scission

Une question sur le sens de la vie

Question : Comment savoir si une personne se pose la question sur le sens de la vie ?

Réponse : Une personne doit répondre à cette question : « Est-ce que-je peux vivre sans chercher le sens de la vie ou pas ? ». Si elle peut remplacer cette question par une sorte de passe-temps et ne plus y penser, cela signifie qu’elle n’a pas encore ce désir, bien que la nature nous pousse dans ce sens.

Nous voyons ce qui se passe dans le monde, ainsi nous nous approchons d’une étape où des milliers de personnes désespéreront de ce monde et ne pourront être satisfaites et épanouies qu’en découvrant le plan de la Création.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

Pourquoi le Revenu de Base Universel ne peut fonctionner tel quel

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/12/18/pourquoi-le-revenu-de-base-universel-ne-peut-fonctionner-tel-quel/

Cher Monsieur Untel : réponse à un Américain anonyme

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/11/23/cher-monsieur-untel-reponse-a-un-americain-anonyme/

Les failles de la mondialisation

laitman_238_01Aux infos (Project Syndicate) : « Le vote à une étroite majorité du Royaume-Uni en faveur du Brexit a eu des causes spécifiquement britanniques. Mais au moins dans les pays avancés, c’est plus largement l’expression d’une réaction populiste/nationaliste contre la mondialisation, le libre-échange, les délocalisations, l’immigration économique, les mesures favorables aux marchés, les autorités supranationales et même les changements technologiques.

Dans les pays avancés riches en capitaux, mais pauvres en main d’œuvre, toutes ces tendances poussent à la baisse le salaire des travailleurs peu qualifiés, ainsi que le nombre d’emplois qu’ils peuvent occuper. Par contre dans les pays émergents disposant d’une main-d’œuvre abondante, elles poussent leurs salaires à la hausse et accroissent le nombre d’emplois qui leur sont proposés. Les consommateurs des pays avancés bénéficient ainsi de produits importés à faible prix, mais les travailleurs peu qualifiés ou même moyennement qualifiés voient leur salaire baisser parallèlement à leur salaire d’équilibre, tandis que leur emploi est souvent menacé.

Le référendum sur le Brexit a fait apparaître clairement les fractures : entre riches et pauvres, entre gagnants et perdants de la mondialisation, entre ceux qui ont fait des études supérieures et les autres, entre les jeunes et les vieux, entre les ruraux et les citadins, entre les partisans de la diversité et ceux de communautés plus homogènes. Ces mêmes fractures existent aussi dans d’autres pays avancés, notamment aux États-Unis et en Europe continentale ».

Mon commentaire : Il sera nécessaire de réorganiser la société : pour réduire progressivement la consommation et la production à des limites raisonnables. Les masses de personnes qui netravailleront plus dans les anciennes usines doivent être dirigées vers l’éducation, via la rééducation des gens. Nous devons concevoir et développer de « nouvelles » personnes.

Ce doit être le produit de ces nouvelles usines. Une personne corrigée travaille sur elle-même ; elle corrige le système des relations entre les gens égoïstes. C’est le travail le plus fructueux, utile, nécessaire et vital dans le monde. Son résultat sera que toute l’humanité va atteindre une vie éternelle et parfaite.

Page 1 des 812345Dernière »