Category Archives: Mondialisation

Ebola est le l’image miroir de l’état de la société

Dr laitmanQuestion : Le comportement du virus Ebola, son agressivité, sa cruauté, la possibilité de s’installer à l’intérieur d’une personne et de la tuer à l’intérieur, reflète la société humaine contemporaine comme dans un miroir. Il semble que la propagation du virus mortel à travers les continents est une conséquence de l’augmentation de la violence parmi les gens ?

Réponse : Bien sûr, ces choses sont liées. En perturbant l’équilibre sur le plan humain, nous le projetons à des niveaux inférieurs, entraînant un déséquilibre dans le corps.

Il semble seulement que notre corps existe séparément. Mais en fait, il flotte en général dans la soupe générale, et son état interne est le même que dans la soupe extérieure. Nous existons à l’intérieur d’un système qui ne nous perçoit pas comme des corps distincts.

Commentaire : Aucune frontière ne peut arrêter le virus Ebola. Si maintenant l’épidémie est apparue au Libéria et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, cela ne signifie pas qu’il y restera. Il comprend que toute l’humanité est un seul corps, mais nous ne comprenons pas ce fait.

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu qu’elle s’est réveillée trop tard pour lutter contre le virus, seulement après qu’il soit allé au-delà des frontières de l’Afrique et tout d’un coup il est devenu un problème mondial. Alors qu’il faisait rage en Afrique, personne n’était inquiet, mais dès qu’il est venu aux États-Unis et en Espagne, alors les gens ont commencé à crier et il s’est fait remarqué. Il se trouve que l’épidémie se trouve déjà à une échelle catastrophique.

Réponse : Nous pensons que l’épidémie est née en Afrique en raison du faible niveau de vie. Mais la raison est que nous négligeons ces pays, ne traitons pas avec eux, et ne les acceptons pas comme faisant partie de notre famille. Notre négligence conduit à une épidémie là-bas, et de ce fait elle viendra à nous.

Question : Donc, il se trouve que l’endroit faible, ce que nous négligeons dans notre société humaine, devient une concentration commode de l’infection où elle peut pénétrer et commencer à se propager dans tout le corps ? Comme si nous blessions notre orteil aboutissant à une inflammation, et que nous n’y prêterions pas attention jusqu’à ce que cela se propage davantage ?

Réponse : Nous pouvons même faire un calcul purement pragmatique, combien cela nous coûtera maintenant pour combattre l’épidémie du virus Ebola, par rapport à ce que nous avons dépensé pour la mise en place d’une balance minimum et l’élévation des pays africains au niveau de tous les autres.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 19/10/14

La crise : vers la guerre

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (de Svobodnaya Pressa) : « L’analyse des options pour résoudre les contradictions montre qu’aujourd’hui un nouvel ordre mondial ne peut se construire que sur l’un des deux modèles : le concept du « milliard doré » ou l’harmonie civilisationnelle.

1. Le concept du « milliard doré » est le monde des hiérarchies des civilisations : les élus qui se sont définis comme le noyau intellectuel de l’humanité, préservent et améliorent le niveau de consommation atteint par l’exploitation brutale du reste de l’humanité, un nombre qui est artificiellement réduit à un minimum. L’expérience historique montre que l’élite de la civilisation égoïste n’hésite pas avant de sacrifier des vies, s’il existe une garantie de sa propre conservation dans les bunkers.

2. L’harmonie civilisationnelle (de soutien mutuel) : le but de la mondialisation est de développer toutes les civilisations existantes, conservant et étendant la « zone de développement » pour chaque nation et civilisation, ce qui est la base du développement de chacune d’elles et de toutes ensemble.

Une guerre sera menée pour des fondations spirituelles sur lesquelles un nouvel ordre mondial serait construit. Il sera construit soit sur ​​l’individualisme, l’égoïsme, la suppression d’un sujet par l’autre, le principe de la survie au détriment des autres, soit sur la communauté, la domination des intérêts communs de survie et de développement mutuel, le principe de la survie mutuelle à travers un soutien mutuel. »

Mon commentaire : Le choix du chemin sur lequel le développement de l’humanité va progresser vers la révélation du prochain niveau dépend de la diffusion des méthodes de la sagesse de la connexion, qui apporte le plus grand pouvoir d’unité dans notre monde et dépasse qualitativement toutes les forces égoïstes de notre monde matériel. Bien que pour le monde entier, nous paraissons comme une puissance presque inexistante, nous sommes qualitativement plus élevé que toutes les autres forces qui agissent dans ce monde. C’est seulement en luttant pour la correction que le mauvais chemin de développement sera évité.

L’immunité à Facebook

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de Marketwatch) :  » Facebook pourrait finir par perdre une grande partie de ses 1,2 milliards d’utilisateurs en trois ans selon une étude de l’Université de Princeton qui a cité « la dynamique de la maladie comme une catastrophe à venir du réseau social .

 » L’étude menée par deux docteurs Joshua Spechler et John Cannarella de Princeton, a créé la surprise en spéculant que le plus grand réseau social du monde pourrait perdre ’80 % de sa base d’utilisateurs de pointe »entre 2015 et 2017. …

 » Facebook, affirment-ils, est une idée, une mode qui, comme une maladie, peut se propager – et puis finalement disparaître. Ils ont cité la montée et la chute de MySpace.

« Les idées, comme les maladies, sont montrées pour devenir contagieuses entre les gens avant de finalement s’éteindre », écrivent-ils. …

«Si le modèle de la maladie tient à penser que Facebook devra évoluer/muter afin de commencer une autre courbe ou il s’éteindra. Il doit vaincre le cycle d’immunisation » .

Mon commentaire: Par son plan, la nature nous pousse à l’objectif ultime, à la forme de l’unité, de la similitude à elle. Ce n’est que de cette manière que les futurs moyens intégraux de communication survivront et prospérerons

La mondialisation

Dr. Michael LaitmanAvis ( Dr. Yuri D Granin, chercheur principal, Institut de philosophie de l’Académie des sciences de Russie ) : Au cours des dernières décennies, le problème de la mondialisation reste l’un des plus controversés. Il semblerait que la formation des marchés internationaux, la libre circulation des capitaux, l’augmentation des flux de migrants et de touristes, la création d’institutions financières, économiques et politiques supranationales devrait unir les gens dans une intégrité globale – une civilisation planétaire.

«La mondialisation peut être considérée comme une tendance vers l’union de l’humanité, l’organisation de l’espace social. Mais pour le moment , la mondialisation ne détruit pas mais conserve la hiérarchie planétaire des divers peuples et nations. Ses avantages évidents se transforment en pertes. Le processus en cours de mondialisation stimule leur croissance, ce qui déclenche une réaction de défense.

Mon commentaire: La raison de la manifestation perverse de la mondialisation est qu’elle est mise en œuvre égoïstement non pas par des personnalités «globales» , mais par les mêmes égoïstes qui ne voient pas comment l’humanité peut s’unir correctement ni les moyens avec lesquels cette unité peut être atteinte. Seuls les kabbalistes qui connaissent les lois de la nature supérieure et sentent le monde intégral, les spécialistes de l’éducation intégrale, sont en mesure de mener correctement les masses à la véritable intégration de l’humanité .

Le manque de courage de s’occuper des intérêts acquis nous pousse inéxorablement vers le prochain crash

Dr. Michael LaitmanAvis ( Gordon Brown, ancien Premier ministre britannique et chef du Parti Travailliste de 2007 à 2010 ) : « Dans les motifs de l’emprunt d’aujourd’hui, nous pouvons déjà détecter un parallèle avec le boom du crédit avant la crise. Nous voyons la même dépendance excessive sur les marchés de capitaux à court terme qui a finalement fait tomber Northern Rock, les banques islandaises et Lehman Brothers . …

 » Les règles internationales sont nécessaires pour les banques internationales. Sans elles, comme le Fonds monétaire international a mis en garde, les banques mondiales vont échapper à la réglementation  » par des opérations de déplacement, d’évolution des structures des entreprises et de la refonte de produits . ‘ …

L’opportunisme politique, un échec à penser et à agir à l’échelle mondiale et un manque de courage de s’occuper les intérêts acquis nous poussent inexorablement vers le prochain crach. Nous aurons bientôt un autre crash… parce que rien n’a été fixé. En effet, les choses n’ont fait qu’empirer depuis le dernier crash.

Mon commentaire: Tant que nous n’avons pas défini notre propre restructuration comme une condition nécessaire et suffisante pour la solution à tous nos problèmes, nous allons inexorablement aborder de nouveaux problèmes.

La responsabilité du monde

Dr. Michael LaitmanAvis ( Michaël Khazin , économiste et analyste de recherche politique ) : «Aujourd’hui, il n’y a pas de forces dans le monde qui soient prêtes à assumer la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions. Il n’y a pas de nouveaux concepts, pas de ressources pour les imposer et punir ceux les abandonnent.

 » Le monde politique moderne ne se compose pas de politiciens c’est-à-dire, des gens qui soient prêts à assumer la responsabilité politique, mais d’administrateurs qui sont tous prêts à appliquer de façon irresponsable des solutions standard. Un exemple de réalisation de cette politique est de prendre des décisions collectivement – de sorte qu’aucun des administrateurs n’est responsable de quoi que ce soit.

 » Dans les conditions de crise difficile, ce truc ne va pas et cela conduira  inévitablement à une situation où les rats fuient le navire en perdition. Un administrateur moderne ne sera jamais d’accord d’assumer la responsabilité et c’est pourquoi nous verrons inévitablement le retour d’hommes politiques réels qui commenceront à travailler sur le développement de nouvelles «règles du jeu ».

 » Mais depuis ces dernières décennies personnes ne prépare ces personnes, la qualité de leurs premières décisions sera très loin d’être idéale.  »

Mon commentaire: Le problème est qu’il est impossible de préparer les futurs dirigeants dans tous les systèmes modernes parce que l’avenir sera construit sur des principes totalement différents de l’interaction intégrale. Ces gestionnaires ne peuvent être formés que par la méthode de l’éducation intégrale.

Une science « sèche » ne remplacera pas l’atteinte du monde supérieur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je n’ai aucun désir de simplifier la sagesse de la Kabbale dans le cadre de diffusion aux masses. Je veux être impliqué dans une science méthodique sèche et la transmettre sous une telle forme. Cela me préoccupe beaucoup. A quoi cela est dû ?

Réponse: Cela est dû au fait que vous ne comprenez pas combien la sagesse de la Kabbale est une science pratique. Tous les calculs et les croquis ne sont bons que quand vous voyez des actions claires et précises derrière eux : Comment l’humanité va s’élever au niveau du Créateur, révéler l’autre monde, la dimension suivante, pour elle-même.

Quand vous commencerez vraiment à voir cela dans la pratique et la sagesse de la Kabbale est une science absolument pratique, alors vous n’aurez pas de contradictions ni d’opposition entre elle et le travail avec les masses. C’est un travail, tout comme prendre soin d’un nouveau-né, quand vous lui donnez et le nettoyer, le nourrissez et le nettoyer après et ce tout le temps. Et vous le faites pendant plusieurs mois, jusqu’à ce qu’il devienne une personne de petite taille.

Initialement, ce travail vous semble être malheureux, désagréable, repoussant et même inutile. Mais cela va passer.

Dans la mesure où vous entrez dans la science de la Kabbale, vous sentirez de plus en plus combien il est impossible d’avancer sans atteinte et tout ce calcul sera vide, il ne remplacera pas la découverte du monde supérieur. Le monde d’en haut ne peut être découvert que lorsque vous agissez dans la participation mutuelle avec les amis et à travers eux avec le Créateur et en même temps l’apportez aux masses de la société.

Du congrès virtuel de Moscou  » unité sans frontières  » 1er jour 13/12/13 , Leçon 1

La force vivante de l’univers

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que les gens voient que la société qui les entoure a une influence négative sur eux, comme les contraindre et à tout moment, elle est en mesure de modifier négativement leur vie. Comment peuvent-ils acquérir la force de résister à cette société ?

Réponse: Nous leur offrons la force altruiste qui est complètement opposée à la puissance égoïste. Elle n’est pas destinée à détruire, mais à l’équilibrer. Aujourd’hui tout le monde crie :  » Nous devons nous développer  et continuer à produire une société de consommation ! Pour augmenter la productivité de chaque trimestre ! Pour créer plus d’emplois ! Grandir, grandir, grandir!  »

La croissance n’est plus possible! En aucune façon. Ils crient juste parce qu’ils ne voient pas d’autre solution. Les politiciens disent cela parce qu’ils ont besoin de maintenir leurs positions dans le gouvernement. Les économistes se taisent parce qu’ils n’ont rien à dire.

Et nous offrons gens, le système intégral qui donne à une personne la deuxième puissance de l’univers, du monde, de la nature : la force de la coopération mutuelle. C’est précisément cette force qui est la force de vie de toute la création. Parce que l’énergie qui transforme les atomes, les molécules et toutes les grandes galaxies n’est pas seulement la force égoïste, mais à l’intérieur il existe une seconde force : la force de l’unité . Et nous avons besoin de la sortir de l’intérieur.

Si nous n’avions pas la force du don et de l’amour, alors nous ne serions pas nés, nous ne nous serions pas développés, nous n’aurions rien fait ! Nous avons ces pulsions, mais au niveau instinctif le plus minime pour que la vie existe. Nous comprenons que nous avons besoin de communication entre nous, mais maintenant la nature exige le prochain niveau de l’unité, le conscient !

De Kab TV « le monde intégral  » 24/10/13

A propos des milliardaires dorés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que l’humanité commence à se dégrader, mais les « milliardaires dorés  » continuent à bien vivre du point de vue matériel . Pourquoi le  » milliardaire doré » n’est-il toujours pas heureux?

Réponse: Parce qu’il a également développé le désir, la sensibilisation et sentiment de vide. Après tout, nous sommes dans un système intégral collectif ! Ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent ! Ils ne choisissent pas leurs états pour eux-mêmes. Nous avons tous une influence sur l’autre ; eux sur nous et nous sur eux.

Aujourd’hui, chaque personne influence le monde entier et tous les six milliards influencent les « milliardaires dorés ». Ce qu’ils pensent, d’autres le penseront aussi. Il n’y a nulle part où aller  ! Et si ce n’est pas eux, alors leurs enfants dans tous les cas deviendront comme tout le reste, d’ailleurs, l’incitation égoïste va progressivement disparaître. L’instinct de la conservation de soi diminue.

Et c’est le travail de l’ensemble du système, le programme de la nature, sa loi fondamentale :  mettre tout le système en équilibre, sur le plan psychologique conscient et au  niveau « humain» .

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Abandonnez vos béquilles!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi insistez-vous que le développement de la science est préjudiciable à l’humanité. Nous ne serions pas en mesure d’ étudier la Kabbale aujourd’hui sans les moyens modernes de communication?

Réponse: Nous ne pouvons pas imaginer ce que serait le monde si nous devions nous développer en fonction de la voie spirituelle au lieu de la voie du progrès scientifique et technologique, égoïstement.

Tout ce que nous essayons de faire à travers la science et la haute technologie est simplement une pathétique compensation pour les choses que nous serions en mesure de réaliser dans nos récipients  spirituels.

C’est comme se casser une jambe et au lieu de la traiter et la guérir, je me fais des béquilles. Il en est de même en ce qui concerne les mains et toutes les autres parties du corps.

Et à la fin, au lieu d’avoir un corps sain et normal, que j’aurais pu avoir corrigé et apprécié, je porte mille prothèses partout, et j’en sens fier : Regardez les jambes de bois que je peux faire !

C’est ccomme cela que sont l’ensemble de notre science et ses réalisations…

Nous avons continué à évoluer à des niveaux égoïstes, matériels, parce que nous ne voulons pas nous élever ni faire la correction appropriée.

Dès que nous passons à la correction intérieure appropriée, nous cessons d’avoir le sentiment que nous avons besoin de toutes ces réalisations de la science moderne.

Pourquoi aurions-nous besoin d’Internet pour communiquer si nous pouvions transférer des informations et des sensations directement de cœur à cœur, de cerveau à cerveau, comme à travers un large tuyau illimité.

Nous ne voulons simplement pas nous connecter comme un seul homme avec un seul cœur ! Sinon, nous n’aurions pas besoin de tous ces fils pour envoyer des messages pour communiquer.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 21/10/10 , «La Sagesse d’Israël par rapport à la science «