Category Archives: Mondialisation

Le manque de courage de s’occuper des intérêts acquis nous pousse inéxorablement vers le prochain crash

Dr. Michael LaitmanAvis ( Gordon Brown, ancien Premier ministre britannique et chef du Parti Travailliste de 2007 à 2010 ) : « Dans les motifs de l’emprunt d’aujourd’hui, nous pouvons déjà détecter un parallèle avec le boom du crédit avant la crise. Nous voyons la même dépendance excessive sur les marchés de capitaux à court terme qui a finalement fait tomber Northern Rock, les banques islandaises et Lehman Brothers . …

 » Les règles internationales sont nécessaires pour les banques internationales. Sans elles, comme le Fonds monétaire international a mis en garde, les banques mondiales vont échapper à la réglementation  » par des opérations de déplacement, d’évolution des structures des entreprises et de la refonte de produits . ‘ …

L’opportunisme politique, un échec à penser et à agir à l’échelle mondiale et un manque de courage de s’occuper les intérêts acquis nous poussent inexorablement vers le prochain crach. Nous aurons bientôt un autre crash… parce que rien n’a été fixé. En effet, les choses n’ont fait qu’empirer depuis le dernier crash.

Mon commentaire: Tant que nous n’avons pas défini notre propre restructuration comme une condition nécessaire et suffisante pour la solution à tous nos problèmes, nous allons inexorablement aborder de nouveaux problèmes.

La responsabilité du monde

Dr. Michael LaitmanAvis ( Michaël Khazin , économiste et analyste de recherche politique ) : «Aujourd’hui, il n’y a pas de forces dans le monde qui soient prêtes à assumer la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions. Il n’y a pas de nouveaux concepts, pas de ressources pour les imposer et punir ceux les abandonnent.

 » Le monde politique moderne ne se compose pas de politiciens c’est-à-dire, des gens qui soient prêts à assumer la responsabilité politique, mais d’administrateurs qui sont tous prêts à appliquer de façon irresponsable des solutions standard. Un exemple de réalisation de cette politique est de prendre des décisions collectivement – de sorte qu’aucun des administrateurs n’est responsable de quoi que ce soit.

 » Dans les conditions de crise difficile, ce truc ne va pas et cela conduira  inévitablement à une situation où les rats fuient le navire en perdition. Un administrateur moderne ne sera jamais d’accord d’assumer la responsabilité et c’est pourquoi nous verrons inévitablement le retour d’hommes politiques réels qui commenceront à travailler sur le développement de nouvelles «règles du jeu ».

 » Mais depuis ces dernières décennies personnes ne prépare ces personnes, la qualité de leurs premières décisions sera très loin d’être idéale.  »

Mon commentaire: Le problème est qu’il est impossible de préparer les futurs dirigeants dans tous les systèmes modernes parce que l’avenir sera construit sur des principes totalement différents de l’interaction intégrale. Ces gestionnaires ne peuvent être formés que par la méthode de l’éducation intégrale.

Une science « sèche » ne remplacera pas l’atteinte du monde supérieur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je n’ai aucun désir de simplifier la sagesse de la Kabbale dans le cadre de diffusion aux masses. Je veux être impliqué dans une science méthodique sèche et la transmettre sous une telle forme. Cela me préoccupe beaucoup. A quoi cela est dû ?

Réponse: Cela est dû au fait que vous ne comprenez pas combien la sagesse de la Kabbale est une science pratique. Tous les calculs et les croquis ne sont bons que quand vous voyez des actions claires et précises derrière eux : Comment l’humanité va s’élever au niveau du Créateur, révéler l’autre monde, la dimension suivante, pour elle-même.

Quand vous commencerez vraiment à voir cela dans la pratique et la sagesse de la Kabbale est une science absolument pratique, alors vous n’aurez pas de contradictions ni d’opposition entre elle et le travail avec les masses. C’est un travail, tout comme prendre soin d’un nouveau-né, quand vous lui donnez et le nettoyer, le nourrissez et le nettoyer après et ce tout le temps. Et vous le faites pendant plusieurs mois, jusqu’à ce qu’il devienne une personne de petite taille.

Initialement, ce travail vous semble être malheureux, désagréable, repoussant et même inutile. Mais cela va passer.

Dans la mesure où vous entrez dans la science de la Kabbale, vous sentirez de plus en plus combien il est impossible d’avancer sans atteinte et tout ce calcul sera vide, il ne remplacera pas la découverte du monde supérieur. Le monde d’en haut ne peut être découvert que lorsque vous agissez dans la participation mutuelle avec les amis et à travers eux avec le Créateur et en même temps l’apportez aux masses de la société.

Du congrès virtuel de Moscou  » unité sans frontières  » 1er jour 13/12/13 , Leçon 1

La force vivante de l’univers

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que les gens voient que la société qui les entoure a une influence négative sur eux, comme les contraindre et à tout moment, elle est en mesure de modifier négativement leur vie. Comment peuvent-ils acquérir la force de résister à cette société ?

Réponse: Nous leur offrons la force altruiste qui est complètement opposée à la puissance égoïste. Elle n’est pas destinée à détruire, mais à l’équilibrer. Aujourd’hui tout le monde crie :  » Nous devons nous développer  et continuer à produire une société de consommation ! Pour augmenter la productivité de chaque trimestre ! Pour créer plus d’emplois ! Grandir, grandir, grandir!  »

La croissance n’est plus possible! En aucune façon. Ils crient juste parce qu’ils ne voient pas d’autre solution. Les politiciens disent cela parce qu’ils ont besoin de maintenir leurs positions dans le gouvernement. Les économistes se taisent parce qu’ils n’ont rien à dire.

Et nous offrons gens, le système intégral qui donne à une personne la deuxième puissance de l’univers, du monde, de la nature : la force de la coopération mutuelle. C’est précisément cette force qui est la force de vie de toute la création. Parce que l’énergie qui transforme les atomes, les molécules et toutes les grandes galaxies n’est pas seulement la force égoïste, mais à l’intérieur il existe une seconde force : la force de l’unité . Et nous avons besoin de la sortir de l’intérieur.

Si nous n’avions pas la force du don et de l’amour, alors nous ne serions pas nés, nous ne nous serions pas développés, nous n’aurions rien fait ! Nous avons ces pulsions, mais au niveau instinctif le plus minime pour que la vie existe. Nous comprenons que nous avons besoin de communication entre nous, mais maintenant la nature exige le prochain niveau de l’unité, le conscient !

De Kab TV « le monde intégral  » 24/10/13

A propos des milliardaires dorés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que l’humanité commence à se dégrader, mais les « milliardaires dorés  » continuent à bien vivre du point de vue matériel . Pourquoi le  » milliardaire doré » n’est-il toujours pas heureux?

Réponse: Parce qu’il a également développé le désir, la sensibilisation et sentiment de vide. Après tout, nous sommes dans un système intégral collectif ! Ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent ! Ils ne choisissent pas leurs états pour eux-mêmes. Nous avons tous une influence sur l’autre ; eux sur nous et nous sur eux.

Aujourd’hui, chaque personne influence le monde entier et tous les six milliards influencent les « milliardaires dorés ». Ce qu’ils pensent, d’autres le penseront aussi. Il n’y a nulle part où aller  ! Et si ce n’est pas eux, alors leurs enfants dans tous les cas deviendront comme tout le reste, d’ailleurs, l’incitation égoïste va progressivement disparaître. L’instinct de la conservation de soi diminue.

Et c’est le travail de l’ensemble du système, le programme de la nature, sa loi fondamentale :  mettre tout le système en équilibre, sur le plan psychologique conscient et au  niveau « humain» .

De Kab TV  » Un monde intégral  » 24/10/13

Abandonnez vos béquilles!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi insistez-vous que le développement de la science est préjudiciable à l’humanité. Nous ne serions pas en mesure d’ étudier la Kabbale aujourd’hui sans les moyens modernes de communication?

Réponse: Nous ne pouvons pas imaginer ce que serait le monde si nous devions nous développer en fonction de la voie spirituelle au lieu de la voie du progrès scientifique et technologique, égoïstement.

Tout ce que nous essayons de faire à travers la science et la haute technologie est simplement une pathétique compensation pour les choses que nous serions en mesure de réaliser dans nos récipients  spirituels.

C’est comme se casser une jambe et au lieu de la traiter et la guérir, je me fais des béquilles. Il en est de même en ce qui concerne les mains et toutes les autres parties du corps.

Et à la fin, au lieu d’avoir un corps sain et normal, que j’aurais pu avoir corrigé et apprécié, je porte mille prothèses partout, et j’en sens fier : Regardez les jambes de bois que je peux faire !

C’est ccomme cela que sont l’ensemble de notre science et ses réalisations…

Nous avons continué à évoluer à des niveaux égoïstes, matériels, parce que nous ne voulons pas nous élever ni faire la correction appropriée.

Dès que nous passons à la correction intérieure appropriée, nous cessons d’avoir le sentiment que nous avons besoin de toutes ces réalisations de la science moderne.

Pourquoi aurions-nous besoin d’Internet pour communiquer si nous pouvions transférer des informations et des sensations directement de cœur à cœur, de cerveau à cerveau, comme à travers un large tuyau illimité.

Nous ne voulons simplement pas nous connecter comme un seul homme avec un seul cœur ! Sinon, nous n’aurions pas besoin de tous ces fils pour envoyer des messages pour communiquer.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 21/10/10 , «La Sagesse d’Israël par rapport à la science « 

Quand vos yeux s’ouvrent pour voir

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous établir correctement  une coopération entre les différents groupes de notre société mondiale de sorte qu’elle soit plus efficace?

Réponse: Nous n’avons pas besoin de penser à cela puisque la lumière va tout faire. Nous devons simplement travailler sur la connexion, sur la constitution et l’adhésion de tous. Plus tard, nous découvrirons que nous existons déjà dans le système.

Lorsque nous aspirons vers l’intérieur, vers le centre commun, nous découvrons soudain que nous sommes bien reliés entre eux comme les morceaux d’un puzzle qui s’emboîtent les uns des autres. Il y a des trous et des bosses en nous, et nous nous situons tout d’un coup envers l’autre comme des roues dentées. Cependant, cette forme multi-couches, multi- directionnelle n’est pas seulement en trois dimensions, comme dans notre monde, mais multi- dimensionnelle. Toutes les rondeurs et les trous correspondent à un autre. La lumière fait cela et pas nous.

Les rouages de toutes les roues se connectent plus étroitement jusqu’à ce qu’ils créent un ensemble, jusqu’à ce qu’ils accumulent tout et comblent tous Malkhout de Ein Sof (Infini).

Cela existe déjà en fait, mais l’état de la brisure est nous progressivement révélé, ce qui signifie l’absence de contact, jusqu’à ce que tout le monde soit progressivement intégré dans le système général.

Tout cela nous est progressivement révélé comme nos yeux s’ouvrent progressivement pour voir. Dans le passé, quand un prisonnier qui avait été dans le donjon pendant des décennies sortait, ils avaient l’habitude de mettre plusieurs sacs sur sa tête et les enlevaient progressivement afin qu’il s’habitue à la lumière du jour et ne soit pas aveuglé par la forte lumière. Ainsi, les Massakhim cachés ( écrans ) nous sont retirés progressivement, et nous les changeons en Massakhim de réception.

Lorsque nous recevons la lumière dans l’attribut du don, cela  ne nous aveugle pas, car elle n’entre pas dans le désir lui-même, mais elle est au-dessus. Donc , nous n’avons rien à craindre, sauf d’aspirer à l’unité. Tout le reste entre nous va fonctionner par lui-même. Tous les groupes vont commencer à se compléter mutuellement et nous verrons la réorganisation inter- groupe et la division du travail.

Le monde entier viendra à une division internationale du travail, et non pas comme aujourd’hui où la Chine produit la marchandise, l’Amérique imprime de l’argent, la Russie forre le pétrole, et ainsi de suite. A la place , nous verrons la coopération mutuelle correcte entre tous à tous les niveaux pour se ompléter de manière optimale. Tout d’abord, cela se produira entre les groupes.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 21/07/13 , Shamati # 59  » autour du bâton  et du serpent « 

Ma maison est en sable et mon chateau?

Dr. Michael LaitmanNous ne devrions pas enseigner à une personne les bonnes manières, mais seulement le besoin de changer sa nature. Sinon, l’histoire des chats qui ont été dressés pour être des serveurs et porter un costume va se répéter. Selon la fable hassidique, au moment où les chats ont vu les souris, ils ont jeté les plateaux qu’ils portaient et les ont poursuivis.

Cela signifie que nous pouvons enseigner à une personne de se comporter poliment, mais au moment où un certain plaisir brille pour elle, elle va jeter tout ce que vous lui avez enseigné et s’enfuir. Nous devons changer la nature d’une personne ! Par conséquent, nous devons être très réaliste et comprendre que nous avons le pouvoir de le faire ou non. Si nous ne le faisons pas, alors nous ne devrions pas déranger les gens et nous devrions les laisser profiter de la vie autant que possible : dans un bar avec des amis ayant un verre de bière ou sur un terrain de football grignotant une collation.

Le point est de savoir si vous avez l’intention de corriger le monde avec la lumière ou si vous allez juste de gaspiller le temps des gens avec vos idées. Afin d’avoir la Lumière qui ramène vers le bien, vous devez vous placer comme un récipient spirituel , un récipient appelé la garantie mutuelle. C’est ce que vous devez tout d’abord  vous préoccuper car sinon il est inutile d’aller vers le public.

Si nous sortons vers le public équipé de la force de la lumière, cela signifie que nous permettons au Créateur de lutter à notre place. Après tout , qu’est-ce que nous pouvons faire par nous-mêmes ? Nous avons déjà appris par notre expérience que le Créateur brise en morceaux toutes les tentatives que font les gens pour établir une société de bien-être par eux-mêmes. Nous allons encore voir dans un proche avenir comment l’économie américaine va s’effondrer et totalement se désintégrer et l’ énorme effet que cela aura sur le monde entier.

Il est temps pour la lumière de fonctionner ! Sans la lumière tout va tomber en morceaux. Il y avait un gros ego qui a tenu les grains de sable ensemble et nous pourrions construire tout ce monde comme des enfants qui construisent des châteaux de sable sur la plage. Mais aujourd’hui, cette connexion est partie, l’ego a disparu et il ne détient plus les grains de sable ensemble. Il n’a pas de carburant, pas de remplissage qui peut le nourrir.

Que pouvez-vous faire avec une personne qui ne veut rien et est prête à passer le reste de sa vie à vivre avec sa mère, qui ne veut pas travailler, et qui depuis l’âge de 20 rêve d’une petite allocation pour pour survivre en quelque sorte. L’ego ne travaille pas aujourd’hui, car il n’y voit aucun avantage. Donc à partir de quoi pouvons-nous construire quelque chose ? Nous voyons que tout est en train de s’effondrer et la crise est partout, dans chaque partie du monde. Les nations fortes comme la Syrie sont tellement détruites et cela prendra 30-50 ans pour reconstruire, voire pas du tout.

Les pays prospères deviennent déserts puisque la lumière doit venir et faire revivre les récipients maintenant . Cela ne dépend que de vous ! Ainsi, vous aurez à sortir vers le monde et leur apporter la méthode . Si vous n’allez pas leur apporter la méthode qui doit passer par vous, tout le monde va vous faire des reproches et sentir que vous êtes responsable de tous les problèmes dans le monde et ils vont avoir des revendications contre vous. C’est une situation grave. Vous ne pouvez pas vivre la journée, tout peut se renverser en un instant.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 10/01/13 , Shamati n°38 «La crainte de Dieu est son trésor « 

L’angle d’incidence

Dr. Michael LaitmanAvis (de Michaeël Khazin, économiste) : « Le mot crise est en train de perdre son sens originel. En fait, la crise est un changement tangible de la qualité de vie : un appartement décent, une voiture, des vêtements, des appareils ménagers – une norme de la classe moyenne.

Le problème est que la société du bien-être de la classe moyenne a rencontré un problème appelé « crédit de masse ». Aujourd’hui, le citoyen moyen dans les pays développés dépense 25% de plus que son revenu réel. L’équilibre est atteint par la baisse du niveau de revenu de la classe moyenne. La consommation devrait atteindre un nouveau point d’équilibre lorsque les dépenses de la consommation de masse diminueront de 50% par rapport au niveau actuel, c’est-à-dire baisseront deux fois plus.

Le monde entier qui repose sur la classe moyenne attend la douloureuse disparition de la classe moyenne, ce qui sera une véritable crise.

Ils deviendront des déclassés, et en conséquence, il y aura une augmentation de l’abus de drogues, une baisse des taux de natalité, une diminution du niveau culturel. Ainsi, la véritable crise n’est pas le problème économique, mais social. »

Mon commentaire : Lorsque nous nous tournons maintenant vers la classe moyenne, nous sommes accueillis avec une incompréhension et une inattention totale à l’égard de nos idées sur la rééducation de la société et des individus. Après tout, ils ne ressentent toujours pas de menace, et en raison de leur manque de vision à long terme, ils ne souhaitent évidemment pas prendre part à leur propre changement et à celui de la société.

Mais les coups viendront, et nous avons besoin de nous préparer à leur empressement de se rapprocher de nous. En attendant, nous devons travailler avec une partie de la classe moyenne inférieure, qui ressent déjà la crise et le désespoir.

Un bref aperçu des cours d’éducation intégrale: Une économie de consommation responsable

Dr. Michael LaitmanIl est de notoriété publique que de précieuses matières premières ne sont pas renouvelables et finiront par s’épuiser. Si les ressources de pétrole sont épuisées ou que le prix du pétrole monte en flèche encore plus, il déclenchera un effondrement immédiat et complet parce que la majorité des produits que nous utilisons sont fabriqués à partir de produits pétroliers.
Même la nourriture que nous mangeons est composé de pétrole, 90% contient des produits pétroliers. Les machines, la fabrication, la livraison des marchandises, etc fonctionnent au pétrole. En d’autres termes, une carence de pétrole va nous conduire à la faim et à la misère.
C’est pourquoi nous devons transiter vers un modèle de consommation responsable et cesser de produire et consommer uniquement dans le but de générer des ventes de produits à usage éphémère, pour rapidement les jeter et acheter de nouvelles choses. Ce type de consommation contamine les océans, pollue la terre et épuise la Terre de ses ressources limitées. Finalement, nous arriverons à la dévastation complète.
Nous n’avons pas d’autre choix que de nous tourner vers un modèle économique très rigoureux de consommation responsable. En fait, nous avons besoin de beaucoup moins dece que nous avons en ce moment. Nous n’avons pas besoin de construire des bâtiments énormes, produisant trop de nourriture, de posséder des vêtements de rechange, et ainsi de suite. Nous n’avons pas besoin des vols interminables d’avion.
Nous devons commencer à agir rationnellement, sinon, nous allons priver nos enfants et petits-enfants de l’espoir de mener une vie normale. Nous allons simplement manquer de sources d’énergie. Il est de notre devoir de restructurer notre économie moderne. Des modifications ne peuvent être atteintes que par une éducation intégrale correcte.
D’une « Discussion sur l’éducation intégrale » 22/5/12
Page 3 des 812345Dernière »