Category Archives: Mondialisation

Les leadeurs du G8 sont d’accord pour lutter contre le protectionisme, mais comment?

g8Aux infos: (The Age) : »Le G8 est d’accord pour lutter contre le protectionisme ». Les plus grandes économies du mondes se sont mises d’accord pour combattre le protectionisme et pour limiter le réchauffement global comme étant les points marquants du dernier sommet du G8 en Italie.

Mon commentaire: Mais cela serait comme des loups surveillant un troupeau de moutons. Comment serait-ce possible sans un changement de la nature humaine? En vrai, ce changement ne peut pas se produire immédiatement, parce qu’il ne peut arriver que si une personne le choisit et le veut. C’est pourquoi le changement doit commencer par l’éducation.

La Kabbale explique la globalisation

worldLe but de la nature est d’atteindre la globalisation: Tout au long de l’humanité, la nature s’est développée en vue de la globalisation d’après le principe d’auto organisation, en ligne avec les lois prédéterminées de développement. Le foetus se développe de façon identique dans l’utérus de la mère, en grandissant il construit des systèmes très complexes, qui évoluent et atteignent des niveaux très élevés d’harmonie et d’interconnexion les uns les autres.

La loi de développement nécessite un processus où les choses deviennent de plus en plus complexes, plus intégrales et interdépendantes. A la fin, le résultat est que tous les sous systèmes sont incorporés dans un tout. Cependant, ces processus se révèlent graduellement et ils deviennent plus évident avec le temps.

Une personne, cependant, est influencée par sa nature égoïste, et donc elle ne veut pas participer volontairement à ce processus. En fait, sous l’influence de différents facteurs, tels que la crise globale, une personne sera forcée de participer, jusqu’à ce qu’elle réalise qu’au lieu d’être forcée, il est préférable de le faire volontairement. Elle réalisera ceci parce qu’elle verra inévitablement la loi de développement.

Ainsi, la souffrance accompagnant la crise globale fera que nous réaliserons volontairement que nos vies sont globales. Premièrement, nous l’accepterons à contrecoeur et après, nous le comprendrons et l’accepterons comme étant la meilleure chose pour nous.

C’est pourquoi aujourd’hui, la nature commence à nous montrer notre état futur. La Kabbale, cependant, nous permet de comprendre ceci à l’avance, et donc de réduire les souffrances qui se présentent en chemin. La Kabbale nous permet d’étudier et de comprendre les raisons des coups à temps, avant qu’ils ne nous atteignent.

Et tout ceci grâce à la globalisation!

La Crise financière – une analyse

Questions reçues à propos de la crise financière globale:

Question: Tous disent que la crise financière a été causée par les États-Unis, mais vous, vous dites qu’elle est systémique et qu’elle survient parce que nous nous situons dans un système global interconnecté. Qui a raison ?
Ma réponse: Les deux opinions sont justes, parce que l’Amérique – le pays le plus développé au monde – a été le premier à découvrir cette crise financière. Cette crise est globale et elle n’est pas uniquement située aux États-Unis. Si elle n’a pas encore atteint certains pays – comme Israël, par exemple – elle les atteindra plus tard.
De là, on ne devrait pas blâmer l’Amérique. En réalité, l’Europe, la Chine, le Japon, les Émirats arabes, et même la Russie, prospèrent tous grâce à l’économie américaine, parce que l’Amérique achète tout d’eux.
Mais maintenant elle va arrêter d’acheter, et tous comprendront à quel point les choses allaient bien avant! Vous serez vous-mêmes en mesure de répondre à plusieurs questions si vous comprenez le fait que la crise financière et tout ce qui vient avec, survient en fait à un seul et unique organisme.

Question: Pourquoi la crise financière a-t-elle débuté avec les banques ?
Ma réponse: C’est parce que les banques constituent la base de la totalité du système américain; elles sont un exemple de marché libre. Mais actuellement, le gouvernement est en train de les acheter. La liberté de marché deviendra limitée comme c’est le cas en Europe.
Or l’argent ou la richesse est précisément synonyme d’épanouissement matériel. Il « relie » les gens, nous aidant à prendre conscience plus rapidement de la base commune de cette crise –l’attitude égoïste de l’homme – et nous permettra également de comprendre la nécessité de changer pour une attitude basée sur le soin de l’autre, afin de survivre.

Question: Mais prendre soin des autres ne sera-t-il pas égoïste et orienté vers soi, comme c’est le cas de l’attention des employeurs d’aujourd’hui envers la santé de leurs employés?
Ma réponse: Le système d’interdépendance absolue entre tous dans le monde, que ce soit des individus ou des entreprises, est en train de se révéler à nous si rapidement que bientôt chacun de nous sentira littéralement les vibrations suscitées par nos propres attitudes envers les autres. En premier lieu, les attitudes relatives à la nation, puis, de la même façon, celles relatives à l’individu. Cette analyse de la manière dont notre chance et notre sécurité dépendent de notre attitude (intérieure, non pas de notre attitude extérieure – mais de ce que nous ressentons dans nos cœurs) nous forcera à rechercher les moyens nécessaires à la correction de la haine et à la transformer en amour.

Question: Qui traverse le mieux cette période de crise financière ?
Ma réponse: Ce sont ceux qui sont le moins reliés au reste du monde. C’est comme un organisme: quand une jambe, un estomac ou un bras sont blessés, c’est la tête qui ressent la douleur. Dès lors, des pays tenteront de s’éloigner de la globalisation. Cependant, ceci ne leur sera d’aucune aide puisqu’alors ils cesseront de se développer. En l’absence de communication complète et d’échange, ils cesseront de se développer et régresseront au féodalisme ! Instinctivement, chacun essaiera de retourner au passé, mais ce faisant, ils ne feront que ralentir le processus, et même, subiront de plus grands coups du destin. C’est comme essayer de dissimuler une maladie en la traitant de manière incorrecte ou en prenant des sédatifs au lieu d’une médication appropriée. Après tout, la société humaine est un organisme vivant !

Question: Quel genre de monnaie subsistera ?
Ma réponse: Le monde de l’après-crise sera radicalement nouveau. Néanmoins, les États-Unis ont accumulé un potentiel scientifique et technologique si grand, ainsi qu’une base industrielle si exceptionnelle, qu’il demeurera le leader mondial – la plus grande économie du monde, et ce même si en comparaison aux autre pays, ils chutent davantage. Dans l’absolue, ils auront encore assez pour vivre (par rapport aux autres).

Tout va s’effondrer, à l’exception de l’industrie de haute technologie américaine. Les États-Unis reviendront à une véritable production, laquelle reviendra de l’étranger, de la Chine. Ceci entrainera la « chute » des pays étrangers et de la Chine.

Question: Pourquoi chacun est-il si effrayé par la crise financière ? Personnellement, je ne suis pas effrayé.
Ma réponse: Toutes les crises financières antérieures étaient différentes – compréhensibles et n’avaient pas une portée si générale. Or, celle-ci est globale; elle frappe partout dans le monde et est donc différente de toute autre crise financière antérieure. Il n’y a pas de remèdes connus pour la résoudre. Les gens essaient de faire la même chose que ce qu’ils ont fait au cours des crises financières précédentes – aider les banques, mais rien n’y fera. La situation les forcera à révéler la véritable cause de la crise financière: que l’attitude égoïste des différentes parties au sein d’un système clos n’apporte que la destruction du système.

Indépendamment de combien nos tentatives d’expliquer la véritable cause de la crise financière sont acceptées, nous ne devons pas désespérer mais plutôt continuer à faire notre devoir. Nous ne pouvons qu’accélérer la compréhension du monde quant à la cause de la crise financière et quant à la méthode de correction. Cela prend de la patience, mais la souffrance, les tentatives et les échecs rendront les gens plus sages, les forçant à faire attention à ce que nous disons.

Nazisme le futur de l’humanité ?

Dans les pays développés la mondialisation est déjà impopulaire.

La droite défend l’économie et l’industrie commerciale contre les produits étrangers.

La gauche soutient des syndicats qui voient la compétition internationale comme une menace de chômage, et les marchandises importées ainsi que les immigrants provoquent des salaires inférieurs.

Puisque les partis politiques recherchent les votes des électeurs, ils commencent à montrer l’aspect négatif de la mondialisation, les sociétés multinationales et les banques internationales. L’anti mondialisation apparaît, et un mouvement vers la résurgence des nations et contre les marchandises internationales et les immigrants. Ce processus aboutit immanquablement au fascisme et au Nazisme juste comme cela avait apparu en Allemagne au début du 20ème siècle

Page 8 des 8« Première45678