Category Archives: Musique

Livret de Chansons de Bneï Baruch à télécharger !

thumbs_laitman_572_03Cliquez sur le lien pour visualiser le Livret (PDF téléchargeable) :
BB_Songs-Book_2016_4th-Edition_2016-11-19

Une marche en l’honneur de quelques- uns

laitman_576_01Baal HaSoulam a écrit une marche en l’honneur de quelques-uns qui ont atteint la réparation finale, l’ascension complète au-dessus leur ego, et l’altruisme absolu, l’attribut de l’amour et du don pour tout le monde.

Cette marche est dédié aux peux qui ont réussi à atteindre leur réparation finale personnelle (Gmar Tikoun) à chaque génération à travers l’histoire.

La marche loue et glorifie les gens formidables qui ont atteint le système supérieur de la nature. C’est une reconnaissance de l’unicité, la persistance et la capacité à s’élever au-dessus d’eux-mêmes et au cours de leur vie de devenir l’invité dans les plus hautes salles du Créateur.
De « Conversations avec Michaël Laitman » de KabTV 02/09/14

L’envol de l’âme

Dr. Michael LaitmanQuestion : Nous savons qu’une action spirituelle se réalise par l’intention. Comment devrions-nous aborder correctement la performance de la musique des mondes supérieurs afin d’atteindre le but dans les plus brefs délais possible, afin que, ensemble avec cela, nous continuions d’avancer spirituellement ?

Réponse : Je pense que la chose principale est la guidance constante de la providence supérieure avec la joie.

Il y a 20 ans environ, j’ai mené une expérience dans une maison de retraite, et j’ai donné les musiques de « Qui est le Secret de la Vie » aux résidents là-bas. Ensuite, j’ai mené une enquête. Les personnes de plus de 65 ans m’ont dit qu’elles avaient pleuré quand elles ont écouté la musique.

Je les comprends. Tout d’abord, une personne âgée qui écoute cette chanson plonge immédiatement dans ses souvenirs et la vie qu’elle a vécue, mais ces expériences sont fondamentalement différentes de ce que ce genre de musique devrait transmettre.

Il est question de la joie, de la Lumière supérieure, d’un état très clair. C’est un sentiment de crainte mêlée d’admiration, d’inspiration, une ascension et un envol de l’âme ! Elle nage dans la Lumière blanche, et un tel état ​​glorieux s’incarne dans notre monde lorsque la mariée se revêt d’une robe blanche.

Par conséquent, la chose principale est d’au moins comprendre et ressentir autant que possible ce qu’est la musique en se concentrant sur la joie et en essayant de ressembler à la personne qui l’a écrite. C’est parce qu’elle l’a écrite de par son atteinte des mondes supérieurs, l’état supérieur, et la force supérieure. Là, on découvre uniquement la joie de l’atteinte éternelle, la plénitude et l’harmonie qui provoque et remplit tout !

Nous devrions essayer de nous détacher de notre ego, de ce qu’il fait avec nous dans notre monde, de sa déformation, et en nous élevant au-dessus de l’ego, nous devrions essayer de vivre dans une dimension de l’amour totalement différente, le don sans réserve, et une bonne connexion mutuelle. Alors, les mélodies des mondes spirituels se ressentiraient d’une manière totalement différente.

Il s’agit d’une petite révélation pour chaque étudiant. Je pense que s’il se souvient constamment de cela, il sera en mesure de commencer à ressentir le monde spirituel sans étudier autre chose que l’ensemble de l’énorme méthode de l’atteinte des mondes spirituels que le Baal HaSoulam a écrit. Il n’y a pas besoin de mots ! Si une personne s’ouvre à ces sons et à leurs sources internes, elle commencera à tout comprendre.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 09/02/14

La simplicité de la grandeur

Dr. Michael LaitmanCommentaire : « Les Mélodies des Mondes Spirituels » (les mondes supérieurs) est la forme d’art qui devrait maintenant être révélée à tout le monde. Je dirais que c’est un niveau qui est un peu plus élevé que la musique classique car le sixième sens (le point dans le cœur) est impliqué ici. À première vue, les mélodies semblent assez simples et pas si sophistiquées, mais…

Réponse : La mélodie « Un Dieu Dissimulé » a l’air très simple et peut même être incomplète, comme une composition mineur, mais elle est une expression de l’harmonie de l’atteinte supérieure ou l’harmonie de la révélation.

Il y a des mots très sublimes de ce titre à propos de la force supérieure unique, éternelle et générale qui nous entoure et nous conduit à un état parfait et idéal.

L’air fait l’éloge et glorifie les dix flux de l’abondance qui descendent vers nous, la gouvernance de notre monde qui, malheureusement, à cause de nos attributs égoïstes qui se révèlent au niveau de ce monde, deviennent le contraire.

Au lieu de nous ouvrir pour recevoir l’abondance spirituelle et pour lui ressembler en parfaite harmonie entre nous, on déforme tout cela et éventuellement nous recevons un tout petit peu d’énergie spirituelle qui maintient notre monde vivant.

De KabTV, « Conversations avec Michaël Laitman » du 09/02/14

La marque de la Torah

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi est-ce que dans la Torah tout semble exister séparément : Esaü est à part, Jacob est à part, Jacob a peur d’Esaü.

Réponse : Il était un temps où j’ai étudié la musique. Que voyez-vous lorsque vous regardez une partition ? Vous voyez ce que vous devez reproduire. Vous voyez des signes : des mesures, des notes, des pauses, piano, forte. Tout cela est dessiné pour la personne qui les jouera.

J’ouvre la Torah. En elle il est écrit : Jacob, Esaü, Israël, Sichem, Benjamin, Dina. A quoi tous ces noms font-ils allusion ? Ce sont des notes que j’ai besoin de jouer. Ces notes sont mes propriétés et mes forces  internes ; elles existent en moi et sont appelées anges. Les anges sont des forces de la nature que le Créateur m’a données afin que je sois capable de m’organiser avec leur aide et de devenir égal à Lui. Pourquoi ai-je besoin de faire cela ? Parce que dû à cela, je deviens indépendant ; j’acquiers vraiment le statut du Créateur.

C’est pourquoi la Torah est appelée à la fois la Lumière et l’instruction. Je lis ces instructions et travaille selon elles. Jacob, Esaü, Dina, Sichem, âne, sont autant de forces de mon âme, et la Torah me révèle ce que je dois faire avec elles. Elle me décrit exactement ces processus que j’ai besoin d’effectuer ; l’interaction de ses personnages est la corrélation de nos propriétés internes, de nos désirs. Quand je lis, je ressens littéralement comment ces propriétés s’entremêlent en moi, passent par différents changements, comment je travaille avec elles, comment je dois les connecter, et  comment tout ceci doit finir.

Je regarde le texte de la même manière que vous regardez une partition de sorte que vous pouvez chanter ou jouer, même maintenant sans instrument, en utilisant seulement vos cordes intérieures. C’est la seule façon pour nous de percevoir la Torah, et c’est la seule raison pour laquelle elle a été donnée.

De la Portion Hebdomadaire de la Torah du 18/11/2010

Chanson d’une âme dévouée

Dr. Michael LaitmanTraditionnellement, les gens chantaient des mélodies écrites par les kabbalistes, dans des tonalités mineures tristes. Mais nous devons comprendre que chaque mélodie kabbalistique est au-dessus du Tsimtsoum, ce qui signifie au-dessus du souci de soi-même.

Toutes les mélodies sont dirigées vers le Créateur avec un désir ardent d’adhérer à Lui avec le don sans réserve et l’amour, de Lui donner satisfaction, et Lui ressembler dans ses relations avec d’autres personnes. Elles n’expriment pas de regret à propos des difficultés et des souffrances, ou des plaintes concernant la difficulté de la vie, comme cela est communément compris dans les religions.

Des préoccupations comme celles-ci et la tristesse générale d’une personne ne sont pas mentionnées dans la sagesse de la Kabbale et dans les livres de Kabbale. Il en est ainsi puisque les kabbalistes sont dans un état qui est au-delà de la Makhsom, dans les frontières du monde spirituel ; par conséquent, ils ne tiennent pas compte d’eux-mêmes, mais seulement du Créateur.

Et s’ils sont désolés, alors c’est seulement parce qu’ils ne peuvent pas atteindre plus de dévouement et d’abnégation pour le Créateur. Toutes les pensées, tous les désirs et les attentes sont dirigés vers l’extérieur d’une personne, et ceci devrait se faire ressentir dans la mélodie. Cette chanson est un déversement éclatant et enthousiaste de l’âme.

Si nous chantons une mélodie du Baal HaSoulam, nous devons imaginer son état et essayer d’être aussi proche de lui que possible. Sinon, nous associons cette mélodie avec notre état ​​physique, à nos pleurs et nos demandes : « Donne, donne, donne ! » Nous transformons le sacré en profane.

De la préparation pour le cours quotidien de Kabbale du 20/05/14

Etudiez au rythme de la danse

Dr. Michael LaitmanQuestion : J’aime les congrès de Kabbale, la musique et les rencontres avec les gens, alors que pendant la leçon je meurs d’ennui. Que dois-je faire ? Quand la lumière entrera?

Réponse: Chaque personne a ses propres inclinations naturelles. Certains ne peuvent pas rester assis, en revanche, d’autres aiment s’asseoir et étudier. Certains préfèrent les activités physiques, tandis que d’autres aiment l’analyse mental . Nous parlons de la nature corporelle de l’homme.

Cependant, sur le chemin du monde spirituel, tout le monde viendra à un dénominateur commun. Après tout, la spiritualité, le sentiment et la pensée se révèlent en même temps, ainsi que l’action, la contemplation et l’empathie. Dans notre monde, ils sont dispersés partout dans notre perception, mais dans la spiritualité , ils sont amenés dans un point de contact unique .

Quand viendra ma révélation ? Elle viendra à nous, avec notre effort collectif, attirerons la Lumière qui ramène vers le bien et tout le monde sent dans le cœur qu’il est prêt à rendre au groupe, Malkhout, qui est l’endroit où il doit trouver le Créateur, la force commune du don et apprendront à Lui donner.

Si une personne est formée sous cette forme et est prête à se rendre à l’unité et trouver le Créateur en elle, alors elle réalise ce qu’elle désire, mais pas avant. En attendant, nous devons avancer de notre mieux pour atteindre cet objectif.

Du 1ere partie du cours quotidien de Kabbale 8/12/10 , Le Zohar

Des mélodies d’amour

Dr. Michael LaitmanQuand nous chantons les mélodies qui ont été écrites par les kabbalistes ou lisons les Psaumes ou les écrits d’autres kabbalistes, nous avons besoin de comprendre que tous écrits dans un état d’adhésion au Créateur. Ainsi, il n’est pas question ici de tristesse, de pessimisme, ou d’un sentiment de difficulté dans le travail.
Tout ce qui paraît comme l’expression de la faiblesse ou la tristesse sont des sentiments complètement opposés et viennent précisément de l’espoir, de la nostalgie de l’amour, de l’intérieur de la Lumière qui illumine déjà de loin, comme l’aube naissante.
Ces mélodies peuvent sonner mineures, tristes, avec une sensation de lourdeur et de faiblesse, mais ce n’est pas du tout le cas. Elles viennent d’un désir passionné, l’adhésion, la joie et la dévotion. Essayez de chanter et de sentir précisément cela.
La même chose est vraie des Psaumes. Toute la poésie la plus apparemment tragique de David pleurant sur la façon dont il doit fuir tout le monde qui le persécute et le déteste et est abandonné par le Créateur, tout a été écrit à partir d’un très haut niveau d’adhésion. Nous devons essayer de sentir cela dans ces mélodies.
De la préparation du cours quotidien de Kabbale 9/11/13

Les avantages procurés à la santé de chanter en chorale

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (à partir de BBC News): «les choristes non seulement harmonisent leurs voix, ils synchronisent également leurs battements de coeur, c’est ce qu’une étude suggère. Des chercheurs suédois ont suivi les fréquences cardiaques des chanteurs quand ils ont chanté une variété d’œuvres en chorale.
«Ils ont constaté que les membres ont chanté à l’unisson, leurs impulsions ont commencé à accélérer et à ralentir au même rythme. …
« Les chercheurs ont également constaté que la chorale a eu l’effet global de ralentir le rythme cardiaque.
Cela, disent-ils, est un autre effet de la respiration contrôlée ….
« Les chercheurs veulent maintenant étudier si le chant pourrait avoir un impact sur notre santé.
« Il y a eu des études sur la respiration du yoga, qui est très proche de cela et aussi sur la respiration guidée et ils ont vu à long termes les effets sur la pression artérielle … et ils ont vu que vous pouvez faire baisser votre pression artérielle.
« Nous pensons qu’il est possible que le chant puisse également être bénéfique. »
Mon commentaire: Quand les gens interagissent les uns avec les autres, ils commencent à se connecter les uns aux autres à travers leurs organes, comme un seul corps et dans ce cas, nous pouvons traiter les patients en les incluant parmi les bien-portants.

Créativité illimitée

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous dites que la diffusion est l’accomplissement de l’objectif de la création. Quel est le message de notre diffusion? Le but est-il de donner un exemple de comment se comporter dans la société ou de présenter la méthode actuelle? Vos articles qui sont édités dans un style moderne pourraient-ils être présentés comme des cartes ou des films? Un tel message peut-il  être transmis lorsqu’une personne écrit un script ou un livre par exemple?
Réponse: Je vous explique les rudiments de l’éducation intégrale, comment aborder les gens et le monde, mais je ne suis pas un homme d’action. Je ne peux même pas sentir la génération d’aujourd’hui correctement. Je le perçois à travers vous uniquement parce que vous me le dites.
Bien que je lise beaucoup, environ 20 à 30 courts articles et de nouveaux sujets sur la science, la culture, la politique et les différents événements dans le monde, je ne suis pas encore très près des gens.
Je ne peux pas être autrement. Tout le monde me connaît et ainsi cela affecte l’attitude des gens à mon égard. Ainsi, prendre  contact avec les personnes ne fonctionne pas.
Vous devez tout promouvoir. Je permets à chacun de vous de faire ce que vous voulez:  écrire, parler et créer, tant que c’est vérifié et si vous voulez que cela soit correct. Je ne suis pas contre que les membres de Bnei Baruch écrivent leurs propres livres tant qu’il y ait une censure. Pourquoi? Parce qu’ainsi il sera correct.
Personne n’a la moindre intention de vous utiliser. Vous pouvez écrire de façon indépendante tout ce qui vient à l’esprit, à commencer par la poésie, des chansons et des commentaires sérieux sur le Livre du Zohar. C’est votre affaire tant que cela sorte dans un style littéraire correct, selon la sagesse de la Kabbale ou selon l’éducation intégrale que nous révélons actuellement. C’est parce que je ne sais pas le faire et je la révèle simplement  à travers ce qui se passe dans le monde aujourd’hui.
Si vous prenez ce que nous avons fait au cours des cinq dernières années, vous verrez que nous avons effectivement précédé Rabash. La seule tendance majeure dans le monde devrait être la révélation du Créateur aux êtres créés. Par définition, c’est la base de la sagesse de la Kabbale. Le but de la sagesse de la Kabbale est la révélation du Créateur aux créatures dans ce monde.
Aujourd’hui, nous avons apporté la sagesse de la Kabbale et la révélation du Créateur dans ce monde pour notre monde et nous avons fait un autre pas en avant grâce à l’éducation intégrale.
Nous avons habillé la Kabbale avec un élément de connexion qui permet de l’adapter à l’homme moderne, à la société moderne, dans ce monde, avec l’aide de la méthode intégrale, des tables rondes, ateliers, etc. Nous avons fait ce qui n’existait pas avant.
Le Rabash nous a apporté l’idée d’un «groupe», et nous l’avons changé en groupe de kabbalistes qui parlent de l’importance du Créateur et de l’importance de l’objectif en table ronde pour différentes personnes qui parlent de la connexion entre nous.
Ainsi, nous avons mis un autre type de vêtement sur la Kabbale afin qu’il puisse entrer en contact avec différents types de personnes, ce qui est bon pour elles et pour nous. Nous pouvons maintenant nous engager sérieusement dans le développement de cette méthode et l’élargir.
Vous pouvez faire ce que vous voulez car notre méthode est construite sur la connexion entre l’unité de toutes les personnes dans le monde et la Lumière Supérieure qui opère en elles. Elle ira dans cette voie et si vous devez écrire à ce sujet, faites ce que vous voulez, même écrivez des thèses de doctorat.
L’éducation intégrale est l’avenir du monde. Il n’y a rien d’autre. Le monde ne voudra rien d’autre car il trouvera que c’est le seul moyen pour se détendre et de réussir. Son bon avenir ne dépend que de cela.
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 21/07/13, Shamati # 59 « à propos du bâton et du serpent »
Page 1 des 212