Category Archives: Nature

L’aspiration naturelle d’un kabbaliste

962.2Les kabbalistes ont toujours été intéressés par la science et les cultures des nations. Même le Baal HaSoulam et le Rav Kook sont allées dans des bibliothèques, s’y sont assis et ont tout étudié.

Nous pouvons voir dans les œuvres du Baal HaSoulam à quel point il connaissait l’économie, les sciences politiques, l’économie politique, et comment il parlait de l’économie politique de Marx, de ce qui se passe ici en Israël entre les partis, et ainsi de suite. Autrement dit, c’était une personne qui connaissait parfaitement les sujets et qui mentionnait souvent les grands scientifiques et les personnes célèbres du passé.

C’est un désir naturel pour un kabbaliste d’étudier le monde supérieur à partir du monde inférieur et le monde inférieur à partir du monde supérieur, car tout ce qui se passe est toujours interconnecté entre les deux mondes et tout provient d’une seule source, le monde supérieur. Lorsque l’on étudie notre monde, on ressent la source supérieure se manifester à travers lui.

Par conséquent, je suis heureux d’absorber tout ce qui se trouve dans ce monde. J’ai déjà plus de 70 ans, mais je me sens comme un jeune garçon avide de tout voir, de tout apprendre, aussi bien du monde supérieur que de ce monde. J’ai soif de tout.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel. Les Monuments Architecturaux » du 17/09/2009

L’autisme comme phénomène naturel

270Commentaire : L’autisme est un phénomène très intéressant. Les autistes sont fortement attachés aux objets inanimés qui les entourent. Et ils ne se connectent pas avec les gens ; ils vivent dans leur propre monde fermé et ne laissent entrer personne.

Ma Réponse : Ce sont les états dans lesquels une personne est en transition. Je ne les trouve pas douloureux.

Le fait est que nous considérons même les maladies mentales comme des violations. Nous ne comprenons pas ce qu’elles sont. D’un point de vue terrestre, ce sont effectivement des violations. Les problèmes psychiatriques sont des décalages internes, mais ils se situent à la frontière entre les deux mondes, et c’est pourquoi ils sont ressentis par nous de cette manière.

Il n’y a pratiquement pas de traitement ici. La seule chose est que nous devons créer les conditions les plus favorables pour ces personnes, et elles peuvent être d’un grand bénéfice. Il existe dans le monde de nombreux professeurs et scientifiques qui d’une part sont diagnostiqués comme autistes, et d’autre part sont de grands scientifiques. Mais c’est précisément dans leur domaine restreint.

Et la communication avec d’autres personnes ou leur propre prise en charge est une énorme difficulté pour eux. Ils préfèrent qu’on leur donne leur propre territoire spécial et ils existent à l’intérieur.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Territoire spécial » du 17/05/2011

Un film nommé « La Vie »

Question : Quel est ce niveau de perception plus profond de l’univers où tous les objets sont infiniment interconnectés ?

Réponse : Nous existons à l’intérieur de nous-mêmes et regardons une sorte de film appelé « La Vie » à l’intérieur.

Pour comprendre cela, nous devons nous élever au-dessus de notre nature car elle représente l’égoïsme absolu. C’est ainsi que nous sommes faits, à l’opposé de la nature éternelle et parfaite du monde supérieur.

Par conséquent, nous ne ressentons que nous-mêmes, nous sommes enfermés à l’intérieur de nous-mêmes. Nos yeux sont tournés vers l’intérieur, nos oreilles sont tournées vers l’intérieur, et tout est tourné vers l’intérieur. Et le fait que je parle maintenant, que je vis dans ce monde, que j’ai une femme, des enfants, des petits-enfants, tout cela, y compris notre histoire, la géographie, l’univers, est perçu par moi dans ce rêve.

Que signifie « dans un rêve » ? C’est simplement que ce film se joue à l’intérieur de moi. C’est ce film que je perçois et auquel je participe.

Et je ne vois rien en dehors de moi. Je ne peux pas « extraire » mon œil et voir ce qui se passe à l’extérieur parce que je le ressens en moi. Comme s’il y avait un écran à l’arrière de notre cerveau et que j’y voyais ce qui est censé exister à l’extérieur de moi. Mais en fait, tout est à l’intérieur de moi.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Hologramme » du 28/07/2011

La sensibilité particulière des kabbalistes

276.02Question : Une personne dotée d’une mémoire spirituelle n’a-t-elle plus peur d’aucun cataclysme ?

Réponse : Non, elle a peur. Si elle existe encore dans le corps, alors elle ne peut aller nulle part.

Les kabbalistes tombent malades et souffrent physiquement comme les gens ordinaires et même plus. Nous pouvons dire qu’ils ressentent tous les cataclysmes avant les autres : à la fois par le spirituel sur leur corps physique, et par le physique sur le spirituel.

En ce sens, ils sont plus sensibles et plus vulnérables car ils ont aussi un « corps subtil ». Un kabbaliste n’est donc pas plus protégé que les autres.

Et pourquoi devrait-il se protéger ? Après tout, nous parlons de la Kabbale comme de la science du don sans réserve, de l’amour et de la connexion avec les autres, et vous suggérez de vous isoler de tout le monde.

Par conséquent, un kabbaliste, en étant connecté à tout le monde, ressent ces coups et parfois les ressent en premier.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’inversion des pôles » du 15/05/2011

La nature ne pardonnera pas

281.02Question : On n’enseigne pas aux enfants d’aujourd’hui les bonnes relations à l’école. Comment allons-nous en arriver là ?

Réponse : Par les coups du destin et des coups très graves en plus. La nature ne pardonnera pas notre séparation, que ce soit selon un principe national, religieux, social, politique ou économique, quel qu’il soit.

Pas de séparation ! Ni dans les classes, ni dans les secteurs, ni dans les frontières ; la nature aujourd’hui ne le supportera pas. Toute séparation, division ou rationnement de notre part se heurtera aux forces contraires de la nature. Une telle société ressentira son échec total.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Europe aujourd’hui » du 26/01/2011

Un travail extrêmement important

632.3Question : Nous avons récemment eu des étudiants qui se sont inscrits à de nouveaux cours sur l’étude de la Kabbale. Si vous pouviez vous adresser à ces milliers d’étudiants, que souhaiteriez-vous pour eux ?

Réponse : Je leur souhaiterais d’avoir la possibilité de consacrer le maximum de temps à l’étude des fondements de la Kabbale, qu’ils maîtriseraient de manière à servir de base pour une meilleure compréhension de la société, de la nature et du monde.

Question : Beaucoup de nos amis aident les étudiants en soutenant leur processus d’apprentissage, en organisant des groupes et des ateliers, et en les aidant à progresser dans leurs études. Que souhaiteriez-vous pour ces amis ?

Réponse : Ce qu’ils font est très important. Tout comme les vaisseaux sanguins de notre corps apportent la nutrition, l’information et une énorme quantité de tout ce qui est nécessaire à chaque organe du corps pour qu’il vive, de même la vie spirituelle dépend de ces personnes.

Elles apportent à travers elles-mêmes, à travers leur connexion avec les débutants, toutes les données de la Kabbale sous une forme et dans une mesure telles qu’elles sont absorbées par les personnes qu’elles élèvent progressivement le long des degrés spirituels, jusqu’à l’état de coexistence réelle, correcte et mutuelle avec la vaste nature, avec le Créateur.

Leur travail est donc extrêmement important !

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 29/04/2022

La racine spirituelle du chiffre dix

721.03Question : Quelle est la racine spirituelle du chiffre « 10 » ?

Réponse : La racine spirituelle du chiffre 10 est qu’après 10 degrés, la racine de ce calcul est révélée. Par conséquent, l’essence de l’attitude du Créateur envers la création, et vice versa, se manifeste dans le 10. En d’autres termes, il est nécessaire de passer par 10 degrés de la création au Créateur et du Créateur à la création pour que l’un ressente l’autre.

Question : Comment le chiffre 10 est-il lié au nom à quatre lettres du Créateur « Yod-Hey-Vav-Hey » ?

Réponse : Dix ou quatre, c’est la même chose. Si nous révélons brièvement la qualité du Créateur et la qualité de la création, alors la relation entre elles peut être combinée dans le nom à quatre lettres du Créateur, c’est-à-dire en quatre étapes, ou elles peuvent être étendues et expliquées en 10 étapes. Mais en pratique, c’est la même chose.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 10/05/2022

Le centre spirituel du monde

747.01Question : Quel est l’effet de la terre d’Israël sur les gens ? Il y a neuf zones climatiques ici, et dans chacune d’elles, il y a certaines forces spirituelles qui influencent une personne.

Réponse : C’est un endroit très spécial sur la planète et il y a en lui un grand nombre de zones naturelles. Vous pouvez conduire du nord au sud et en pratiquement quelques heures, vous traverserez une grande variété de zones géographiques. Pour faire cette expérience dans un autre pays, il faut voyager des centaines de fois plus.

Question : Il est écrit dans toutes les sources qu’Israël est le centre du monde, le cœur du monde. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Cela signifie le centre spirituel du monde. Bien sûr, on peut vous dire qu’il y a la Mecque, Médine et d’autres lieux saints.

Cependant, le centre du monde signifie un endroit sur notre planète qui a un certain pouvoir spirituel, correspondant à la racine spirituelle. C’est pourquoi il est spécial.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 26/04/2022

Par le côté maternel

627.1Question : Pourquoi les maladies se transmettent-elles plus souvent par le côté maternel que par le côté paternel ?

Réponse : En théorie, c’est ainsi que cela devrait être car c’est par le côté maternel que tout se transmet de personne à personne. Le père ne donne que des informations, et la mère pose toutes les fondations de l’organisme matériel.

Dans la Kabbale, nous étudions que la base de la reproduction, de la naissance et du développement d’un enfant dans notre monde ou au degré suivant sur le plan spirituel provient de Malkhout, et c’est la partie féminine. Donc naturellement, tous les problèmes, les maladies, et surtout toutes les qualités sont transmis principalement par la mère. Et beaucoup moins par le père.

Alternativement, dans le père et la mère, il y a aussi un père et une mère, une partie intérieure masculine et une partie intérieure féminine. La partie masculine du père et la partie masculine de la mère sont réunies pour former la partie masculine. La partie féminine du père et la partie féminine de la mère s’unissent pour former la partie féminine. Ensemble, elles exercent leur influence sur le futur fœtus. C’est ce que dit la Kabbale, mais c’est aussi ce que disent les sciences, comme l’analyse combinatoire.

Cela détermine le sexe de l’enfant, ses propriétés internes, sa santé et sa maladie.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Expérience de Philadelphie » du 24/10/2010

Le chemin vers la transformation complète

962.2Pour parvenir à la transformation complète et sortir vers le niveau suivant, l’humanité doit comprendre quel est le mal : lorsque les gens se dévoreront littéralement les uns les autres, les enfants et les parents se détesteront mutuellement, l’homme vivra dans une maison avec ceux qui le haïssent, avec ses plus ardents ennemis. Nous atteindrons un état tel que nous nous forcerons à rechercher un moyen d’en sortir, une véritable sortie, c’est-à-dire nous élever au-dessus de notre nature et non pas seulement l’embellir.

La nature nous obligera non pas à faire face à toutes sortes de petites compensations et améliorations, mais à atteindre une crise complète où nous ne pourrons plus rien faire en matière d’éducation, d’instruction, de relations sociales, de familles brisées, de drogues, de dépression, de technologie ou d’affaires financières.

La crise couvrira tout ce que l’homme fait. Et concernant la nature environnante, il y aura une crise écologique. Lorsque tout cela commencera à faire pression sur nous de l’extérieur et de l’intérieur, de tous les côtés, alors nous ressentirons que nous sommes obligés de faire quelque chose.

Nous réaliserons seulement alors qu’il existe une sortie vers le monde extérieur : un petit trou dans la sphère à l’intérieur de laquelle nous existons. Cette sortie consiste à changer notre nature égoïste.

Extrait de KabTV, « Gros Plans – Les enfants non désirés » du 28/11/2010