Category Archives: Nature

Niveaux d’atteinte : les rêves, les anges, les visions

275Question : Il y a des prophètes qui ont reçu des informations dans un rêve. Quelle est cette façon de communiquer avec la nature ?

Réponse : Il s’agit de tous les niveaux d’atteinte. En fait, il ne s’agit pas d’un rêve, d’une conversation ou d’une vision avec nos instruments habituels.

Il est souvent écrit dans les sources que les prophètes recevaient des informations non pas directement du Créateur mais par l’intermédiaire d’anges. Les anges sont un niveau de connexion à la force supérieure, à la nature.

Le niveau le plus élevé est l’adhésion au Créateur lorsque toutes les forces qui existent à l’intérieur d’une personne sont verrouillées sur le Créateur. Il n’y a plus de division de la communication en plusieurs niveaux, par exemple, la vision, l’ouïe ou les sensations. Tout est inclus dans ce niveau le plus élevé.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 21/12/2021

Mon vœu pour l’humanité pour 2022

600.02Le monde se développe à travers la souffrance, en recevant de plus en plus de coups. Et afin de sortir de ce noeud de vipère, nous devons comprendre de quoi dépendent les coups et comment organiser notre vie d’une nouvelle manière afin que les coups nous soient bénéfiques et nous rapprochent les uns des autres et de la nature globale, c’est-à-dire de la force supérieure.

Nous aurons alors la sensation de vivre dans un monde merveilleux ! Notre monde ne manque de rien, excepté d’une bonne connexion équilibrée entre toutes les forces de la nature. Si nous pouvions nous connecter les uns les autres par les forces du bien plutôt que par les forces de confrontation, nous nous sentirions dans le monde supérieur, au paradis, plutôt que dans ce monde.

Il suffit que nous soyons tous d’accord sur le fait que nous voulons éveiller les bonnes forces cachées à l’intérieur de nous afin d’établir de bonnes relations. Tout le monde possède un peu de ces forces. Mais si nous voulons tous nous éveiller ensemble au bien, alors c’est possible.

C’est exactement ce que nous devons faire à l’approche de 2022. Nous avons déjà essayé tous les moyens et nous nous sommes rendu compte que rien ne fonctionne, sauf une chose : essayons de garder de bonnes connexions entre nous. Nous nous aiderons avec nos pensées afin que chacun parvienne à une telle implication et aide, une unité et un amour mutuel.

Nous ne laisserons personne exploser, crier ou déverser son mal sur les autres. Alors nous pourrons vraiment réussir, et 2022 sera un tournant dans nos relations au sein de la famille, entre les États et entre tous les peuples. Nous verrons comment nous équilibrons l’ensemble de la nature avec cela. Toutes les forces de la nature, censées être en conflit les unes entre les autres, se calmeront soudainement, et la nature entière s’équilibrera.

Je souhaite à mes étudiants du monde entier d’absorber encore plus la sagesse de la Kabbale au cours de la nouvelle année, et de rassembler autour d’eux des cercles de soutien encore plus larges afin qu’ensemble nous puissions changer le monde pour le meilleur.

Mon vœu pour toute l’humanité pour cette nouvelle année : parvenons à l’amour, à la connexion et à l’étreinte mutuelle entre tous les peuples sans aucune distinction sur Terre. Cela résoudra tous les problèmes.

Bonne année !

Extrait de « Le Monde » sur KabTV, le 21/12/2021

La nature nous pousse à la correction

962.4Question : Comment la nature nous juge-t-elle et pourquoi nous punit-elle avec tous les coups que nous ressentons ?

Réponse : La nature est globale et intégrale. Elle exige que nous nous y conformions de manière consciente, scientifique et rationnelle avec la règle de la connexion intégrale entre tous, et que nous construisions tous les systèmes de la société humaine selon cette règle.

Cette règle existe aux niveaux minéral, végétal et animal comme faisant partie de leur fonctionnement naturel et instinctif. Mais chez l’homme, notre ego nous pousse à détruire ces formes de la nature.

Une fois que l’homme se sera corrigé en se connectant à tout le monde, nous atteindrons un état dans lequel toutes les autres formes de vie, les niveaux minéral, végétal et animal de la nature, seront également équilibrés et le monde sera vraiment en paix.

Extrait de « Conversation avec les Journalistes » sur KabTV, le 28/11/2021

Naturel et surnaturel

962.1Question : Comment les kabbalistes considèrent-ils les phénomènes surnaturels dans la nature ?

Réponse : Il n’y a pas de phénomènes surnaturels. Que signifie « surnaturel » ? A partir de quel point commence le « naturel » et à partir de quel point commence le « au-dessus de la nature » ? Tout ce qui est dans le cadre de nos phénomènes égoïstes est appelé naturel car nous sommes à l’intérieur de cette nature. Et tout ce qui est supérieur à nos propriétés égoïstes est appelé surnaturel.

Toute la nature, quelle qu’elle soit, qui se reflète dans nos idées, dans nos propriétés, nos forces, nos qualités et nos sensations, se divise en naturel, ce qui est en nous maintenant, et en surnaturel, ce qui n’est pas encore en nous aujourd’hui mais qui le sera demain. Ou bien certaines personnes l’ont déjà et pour elles c’est naturel, tandis que d’autres ne l’ont pas encore et pour elles c’est encore inhabituel. Tout se détermine par rapport à une personne.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 30/11/2021

Naissance parallèle

294.2Question : Que signifie la naissance non pas de fils, mais de filles ?

Réponse : Dans la Torah, en règle générale, il y a une naissance parallèle de fils et de filles. Il ne peut y avoir l’un sans l’autre puisque l’intention vient toujours au-dessus du désir. La fille symbolise le désir et le fils symbolise l’intention.

Mais dans les Prophètes, il est dit allégoriquement qu’une des tribus n’avait pas de fils. Les filles sont venues vers Josué et ont reçu de lui une attribution de terre. Cela signifie qu’il y a un manque de fondement pour des actions justes. Il y a un désir de recevoir, mais il n’y a pas de bonne intention.

Question : Pourquoi les terres ne sont-elles données qu’aux hommes ?

Réponse : L’homme symbolise la qualité du don sans réserve. On lui donne une attribution parce qu’il est capable de l’utiliser correctement. La femme ne sait même pas comment l’utiliser. Elle personnifie le désir de recevoir sans aucune intention de donner.

Tout cela se passe à l’intérieur d’une seule personne. Le désir de recevoir est la femme en nous et l’intention de donner sans réserve est l’homme.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 27/09/2021

La dépression est caractéristique de l’époque

611Commentaire : Le manque de plaisir dans la vie quotidienne et le désir de comprendre son sens sont très similaires à un état de dépression.

Ma Réponse : Non. J’ai connu ces états, ils ne sont pas du tout dépressifs. Peut-être y a-t-il une sorte de dépression en eux parce qu’une personne ne peut pas s’enthousiasmer pour ce qui intéresse les autres. Elle regarde le monde qui l’entoure : qu’est-ce qui fait rire les gens ? Qu’est-ce qu’ils admirent finalement ?

Le fait est que les gens passent par la dépression sur le chemin de la révélation de ce véritable désir. Par conséquent, la dépression est un problème si courant dans le monde d’aujourd’hui que même les animaux domestiques sont contaminés par leurs maitres. Des antidépresseurs sont également produits pour les animaux de compagnie.

Toutes les couches de la nature dépendent les unes des autres. Je suis sûr que dans les plantes, si nous étions capables de les examiner correctement, nous trouverions la dépression.

Extrait de « Gros Plan – Les Centaures » sur KabTV

Des miracles vous sont-ils déjà arrivés ?

025.01Question : Vous est-il déjà arrivé des miracles que vous n’étiez pas en mesure d’expliquer logiquement ?

Réponse : Non, en fin de compte, j’ai toujours été capable de les comprendre et de les expliquer. Un miracle est quelque chose qui va au-delà de nos concepts classiques de tous les jours.

Cependant, lorsque vous vous élevez à un niveau supérieur, vous comprenez qu’il s’agit de phénomènes ordinaires, normaux et naturels. Ils ne sont pas visibles seulement à notre niveau, et s’ils se manifestent un peu dans quelque chose, on les appelle des miracles.

Question : Mais à ce moment-là, alors que vous ne vous êtes pas encore élevé, avez-vous considéré cela comme un miracle ?

Réponse : Oui.

Question : Est-ce qu’il s’est déjà passé quelque chose qui était contre les lois de la nature ?

Réponse : Il n’y a rien eu de tel. Après tout, si cela ne répond pas aux lois de la nature que j’ai étudiées, alors cela doit être ajouté à ces lois.

Question : Par exemple, si vous voyiez une personne qui vole dans les airs, est-ce que ce serait un miracle pour vous ?

Réponse : Si cela ne peut être expliqué par la lévitation ordinaire, alors bien sûr, c’est un miracle.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 30/11/2021

Apprécier les propriétés spirituelles

628.4Commentaire : Les sages disent qu’il est nécessaire de donner, que vous devez restreindre vos désirs.

Ma Réponse : Et pourquoi ne le faites-vous pas ? Parce que vous ne croyez pas ces sages.

Commentaire : Non, parce que c’est difficile. Nous, les humains, essayons de le faire. Parfois, cela fonctionne de restreindre nos désirs, dans la plupart des cas non.

Ma Réponse : C’est nécessaire, c’est requis, c’est rentable. Mais est-ce la tâche à laquelle nous sommes confrontés dans tous les cas ou pouvons-nous l’éviter ? Il y a beaucoup de questions ici. Pourquoi est-ce que je veux me changer, changer ma nature ? Qu’est-ce que cela m’apporte en fin de compte ?

Commentaire : La découverte du monde spirituel.

Ma Réponse : Que signifie découvrir le monde spirituel ? Découvrir en soi la qualité du don sans réserve et de l’amour pour tous, c’est cela découvrir le monde spirituel.

Nous découvrons notre monde dans notre désir égoïste et ce que nous observons autour de nous, nous le voyons à l’intérieur de ce désir. Tout ce qui entre en moi et remplit mon égoïsme s’appelle « ce monde ». Celui qui a plus d’égoïsme ressent ce monde comme grand. Celui qui en a un petit, comme les petits enfants ou les animaux, les plantes, etc., selon cette mesure, il ressent ce monde. Ainsi, le monde spirituel n’est ressenti que dans la qualité du don sans réserve et de l’amour.

Nous devons y réfléchir : « Qu’est-ce que j’ai à y gagner ? » Après tout, je dois apprendre à respecter et à apprécier les qualités spirituelles, les qualités du don sans réserve et de l’amour. Et si je vois vraiment qu’elles sont tellement importantes, nécessaires (non pas pour moi, mais pour le monde, les autres, car je ne dois pas penser à moi) alors je me lancerai.

L’amour est quelque chose qui ne s’applique pas à moi, mais aux autres. Je comble les autres de mes bonnes qualités, de mes sensations et de mes désirs si je veux tout faire pour qu’ils se sentent bien.

Aimer son prochain signifie faire de chaque personne dans le monde son prochain et lui donner encore plus que ce que l’on se donne à soi-même.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 16/11/2021

L’humanité accomplira son programme

226Question : Que se passera-t-il si l’humanité périt avant que les kabbalistes n’accomplissent leur destin ?

Réponse : Non, nous sommes dans un système appelé la nature. Ce système est absolu et universel. Nous sommes à l’intérieur d’un réseau de forces qui nous contrôlent et nous conduisent vers un but préétabli.

Ce but et toutes les étapes que nous devons franchir sont déjà, pour ainsi dire, réalisés, seulement nous devons nous introduire dans ces étapes et y exister alternativement, et nous élever à différents niveaux. Les étapes elles-mêmes et l’état final (la correction complète) sont déjà préparés.

Par conséquent, il ne peut y avoir de destruction, mais il peut y avoir une grande souffrance qui nous fera aller volontairement, avec le bon choix, avec notre libre arbitre, vers le but de la création, et non pas poussés par les petites souffrances que nous vivons maintenant.

Vous pouvez donc être tranquille, il n’arrivera rien à l’humanité. Elle sera obligée d’accomplir son programme.

Extrait de « Vidéoconférence » sur KabTV

Optimiser la vie

929Une personne veut toujours obtenir le rendement maximal avec un investissement minimal. La nature fonctionne ainsi en toute chose. C’est sa loi générale. Si nous traitons du désir de recevoir, du désir de donner sans réserve, des lois de développement, d’absorption, etc., nous constatons toujours que la nature cherche l’optimisation.

La Kabbale nous révèle une loi plus universelle de la nature qui tient compte de son intégralité. En principe, l’égoïsme demeure, mais il commence à prendre en compte tout ce qui l’entoure. Et alors, je dois penser aux autres, à une interaction correcte avec eux, que je le veuille ou non, car sinon tout me reviendra comme un boomerang.

Par conséquent, l’égoïsme, bon gré mal gré, devient altruiste et prend les autres en considération parce que je ne peux pas exister autrement.

Cette forme d’activité mutuelle, lorsque nous commençons à voir notre intégralité et à travailler ensemble sur un but commun, sur l’optimisation de notre vie à tous les niveaux, nous conduit à l’union, à l’inclusion mutuelle où je dois comprendre l’autre comme moi-même et moi-même comme l’autre.

Ainsi, nous nous transformons en une seule communauté incluant chacun d’entre nous et les formes minérale, végétale et animale de la nature.

En conséquence, nous arrivons à un état où nos pensées changent. Nous voyons tout non pas sous une forme égoïste étroite et simple, mais sous une forme élargie et intégrale, où nous considérons que le monde entier est le nôtre.

Extrait de « La Science du Management » sur KabTV