Category Archives: Nature

L’ego est à l’origine du dérèglement climatique

L’engouement pour la protection de l’environnement n’est pas nouveau, il est international et existe depuis bien longtemps.

Pourtant en France, pour la première fois, 4 ONG ont assigné l’Etat en justice pour inaction climatique. Elles espèrent à travers « l’affaire du siècle » faire condamner l’Etat pour carence fautive et le pousser à prendre les mesures adéquates.

Climat : la «Marche du siècle»

En effet, ces dernières années, les catastrophes naturelles n’ont fait qu’augmenter. Il n’est pas rare de voir à la une des journaux les dernières catastrophes en date, telles que des ouragans, des inondations, des baleines ou des dauphins qui s’échouent sur des plages etc.

Mère Nature au niveau minéral, végétal et animal fonctionne en parfaite harmonie. Il existe des lois que les minéraux, végétaux et animaux suivent instinctivement et seuls les êtres humains ne se comportent pas comme il faut et enfreignent cet équilibre en exploitant la nature à des fins personnelles.

Car tel est bien le problème de l’Homme, il veut tout et tout de suite. Ce désir n’est pas un mal en soi, c’est son utilisation qui le rend égoïste ou altruiste. Cette distinction est essentielle.

Nous le voyons dans la nature quand un lion tue une gazelle c’est pour se nourrir et il ne mange que ce dont il a besoin, le reste il le laisse aux autres animaux qui finiront et maintiendront ainsi la chaine écologique. C’est son instinct de survie qui le pousse et il ne pense pas à l’avenir, pour lui, seul le présent compte.

A l’inverse, l’homme est doté de la faculté de se projeter dans l’avenir et c’est là que le bât blesse. Il veut accumuler, dominer et ce aux dépens des autres. C’est cette relation à autrui qu’il convient de changer. L’harmonisation des relations humaines est la clé de l’équilibre dans la société et avec la nature et donc de notre bonheur.

Ainsi, il serait bon d’apprendre aux gens quelles sont les lois de la nature afin de les respecter. Ceci entrainerait la fin de la surexploitation des ressources naturelles et humaines, de la surproduction industrielle et nous apprendrait à consommer avec modération.

Il s’avère donc qu’une nouvelle approche éducative de toute une génération est nécessaire : Un code de conduite qui explique à l’humanité le fonctionnement de l’ego et comment s’en servir à bon escient.

La grève mondiale et la « marche du siècle « de ce week-end pour alerter et sensibiliser la population à l’écologie et au respect de l’environnement est un outil efficace de prise de conscience, néanmoins si elle n’est pas suivie d’une nouvelle approche éducative de changement personnel, alors son impact sera hélas limité.

Où obtenez-vous de l’énergie pour les efforts spirituels ?

Question : Où les kabbalistes obtiennent-ils de l’énergie pour les efforts spirituels ?

Réponse : Seulement du Créateur !

Vous voulez avoir de l’énergie, être en bonne santé, travailler dans la spiritualité, pas de problème ! Vous aurez tout ! Autant d’énergie que vous voulez !

Laissez simplement l’énergie couler d’en haut afin que vous puissiez effectuer les actions spirituelles correctes pour vous rapprocher des autres et progresser vers la propriété de l’amour et du don sans réserve. Ainsi, vous aurez une quantité infinie d’énergie.

Ce n’est pas le type d’énergie requis par notre cerveau ou notre corps pour effectuer un mouvement quelconque. C’est un type d’énergie complètement différent. Elle est tout autour de nous, se répandant à l’infini dans l’univers spirituel de manière illimitée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/10/2018

En quoi le désir de recevoir est-il différent de l’égoïsme ?

Question : Quelle est la différence entre le désir de recevoir et l’égoïsme ?

Réponse : Le désir de recevoir est un désir naturel, et l’égoïsme fait référence au plaisir qui est aux dépens d’un autre. Par exemple, si un lion affamé attaque un mouton et le tue pour qu’il mange, cela s’appelle le désir.

Une personne veut humilier les autres, en tirer profit, gagner à leurs dépens. Elle n’apprécie pas le processus de réception lui-même, mais le fait qu’à travers cela elle domine les autres. Ceci est l’égoïsme.

En d’autres termes, il y a un désir naturel de satiété, d’être rempli et il y a un désir égoïste. Si je veux simplement recevoir du plaisir, alors c’est une nécessité fondamentale pour mon existence. Si, cependant, je désire recevoir quelque chose spécifiquement aux dépens des autres, contre eux, afin de m’élever plus haut qu’eux, alors c’est de l’égoïsme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/09/2018

Quelles sont les causes des catastrophes naturelles?

Question : Que se passerait-il si tous les Chinois souhaitaient posséder une voiture ?

Réponse : Rien ne changera dans le monde et dans l’écologie ; même le fait de laisser tout le monde posséder une voiture, et plus d’une. Qu’il y ait 7 ou 14 milliards de voitures particulières dans le monde. Les voitures ne sont pas ce qui cause les catastrophes écologiques. Nos relations corrompues sont ce qui cause les catastrophes écologiques.

Nous devons comprendre ce qui est visible dans la nature et dans ses recherches ; les catastrophes écologiques ne sont pas causées par la technologie, par les niveaux minéral, végétal et animal, mais par le niveau humain. Uniquement nous, au niveau de nos relations, provoquons la détresse à tous les autres niveaux de la nature.

Toutes ces catastrophes dans les domaines de l’écologie et de la santé, de la dépression et de la toxicomanie, des divorces et de tous les autres problèmes proviennent de la nature uniquement pour nous inciter à en comprendre la cause, qui se trouve à un niveau supérieur. Toujours dans la nature, un problème d’un niveau supérieur descend vers les niveaux inférieurs et active le système à partir de là.

J’espère que dans la recherche pour être sauvé de ces maux, que nous considérons comme des maux à notre niveau égoïste, nous devrons renoncer à notre égoïsme, nous devrons comprendre que nous pouvons être en équilibre avec la nature au niveau minéral, végétal et animal en raison de notre niveau humain, uniquement si nous nous traitons avec amour et compréhension.

Alors, nous apporterons l’unité à la nature comme un tout et parviendrons à un équilibre avec la nature générale.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, le 09/09/2006

Pour atteindre l’objectif, le talent n’est pas nécessaire

Le Rabash, « L’Amour des amis (2) » : Nous devons maintenant comprendre en quoi ces trois choses mentionnées ci-dessus nous qualifient. La foi, la confiance incluse, nous donne une conviction préalable dans le but, qui est de faire du bien à Ses créations. Nous devons également croire avec certitude que nous pouvons nous promettre que nous aussi, nous pouvons atteindre cet objectif. En d’autres termes, le but de la création n’est pas nécessairement pour un groupe sélectionné. Au contraire, le but de la création appartient à toutes les créations sans exception. Ce ne sont pas nécessairement les personnes fortes et habiles, ou les personnes courageuses qui peuvent triompher. Au contraire, cela appartient à toutes les créatures.

Nous faisons tous partie du système général d’Adam, et par conséquent chacun de nous, dans la mesure où il est dans ce système, est obligé de parvenir à la connexion, au don sans réserve et de soutenir l’ensemble du système, et avec cela il remplit sa mission.

Chaque individu sera obligé de se réaliser dans une certaine mesure comme le Créateur. Personne ne peut y échapper.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/03/2018

Je veux la vérité !

Remarque : Vous êtes comme des enfants dans un bac à sable, jouant à un jeu de rôle d’amitié et d’amour, c’est-à-dire des choses que vous ne ressentez pas…

Mon commentaire : Ce n’est pas notre invention. C’est ce que les kabbalistes (des personnes qui ont déjà atteint la spiritualité) ont écrit et ils nous expliquent qu’il n’y a pas d’autre moyen.

Même si je fais un demi-pas vers le but, c’est quand même un grand exploit pour moi. Je ne peux pas imaginer où je me trouve par rapport à la perfection, au Créateur, et par conséquent un demi-pas est très important pour moi. Je veux consacrer ma vie matérielle (animale) sans importance à une vie qui est humaine, à l’atteinte du Créateur.

Si vous ne voulez pas, ne le faites pas. Hors, que vous reste-t-il dans la vie ?

Remarque : Mais tout cela est un jeu et je veux la vérité…

Mon commentaire : Vous recevrez la vérité lorsque vous aurez la perception correspondante envers le spirituel. En attendant, vous devez jouer comme un enfant le fait. Nous avançons selon la nature. Tout comme un enfant accumule de l’expérience jusqu’à atteindre la maturité dans l’esprit et le cœur (dans les sens), nous le faisons de la même manière. Pour nous, c’est vraiment un travail sérieux.

Vingt ans s’écoulent avant qu’un enfant devienne un adulte et commence à peine à comprendre quelque chose à propos de la vie. De même, cela peut aussi nous prendre vingt ans. En effet, il s’agit d’un jeu mais d’un jeu avec une intention précise.

Les enfants ne comprennent pas qu’ils jouent, car par nature ils font tout automatiquement. Cependant, nous comprenons que nous devons jouer et par conséquent, nous nous créons un environnement correct, de sorte qu’en jouant dedans, nous nous élevions au niveau d’un adulte, à savoir celui d’un kabbaliste.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/03/2018

Les catastrophes naturelles mondiales : Tout mais pas l’indifférence

Mon nouvel article publié sur le site unitingeurope

Quelques semaines après le séisme meurtrier qui a frappé l’île des Célèbes, en Indonésie, et après que l’énorme tsunami en ait détruit une grande partie, les dimensions de la catastrophe sont de plus en plus claires. Plus de 1500 personnes ont été tuées et des milliers sont encore portées disparues.

Il semblerait que plus le nombre de morts est élevé, plus l’indifférence dans le monde est grande. Le monde entier s’est mobilisé pour fournir de l’aide, mais en dépit des efforts humanitaires internationaux, les dirigeants indonésiens ont demandé aux ONG de quitter le pays ne voulant qu’elles accèdent aux sites ravagés.

Les ouragans Florence et Michaël qui ont frappé les côtes des Etats-Unis ont fait au total quatorze victimes, les inondations meurtrières à Majorque (12) et dans le Var (2) et le dernier glissement de terrain en Ouganda a fait trente-un morts.

Le monde connait de plus en plus de catastrophes naturelles et en dépit des différents sommets qui tirent la sonnette d’alarme, les médias préfèrent s’occuper de politique comme le remaniement ministériel imminent ou les difficultés du Brexit.

La vie humaine aurait-elle perdu toute sa valeur ?

Ce serait une erreur de penser que l’influence de l’Indonésie est inexistante. Nous vivons dans un monde global intégré, et les diverses catastrophes qui nous ont frappés ces dernières décennies illustrent l’interdépendance qui caractérise le système global dans lequel nous vivons.

Au premier abord, les nations s’associent à des organisations internationales dont le but déclaré est l’intérêt général, mais dans la pratique, elles ne font que promouvoir leurs intérêts personnels. L’Organisation mondiale du commerce, l’OTAN, le G8, l’OCDE, l’ONU, l’UE et même Internet ne sont que quelques exemples des réseaux que nous avons créés, et pourtant, tout cela n’est que de la poudre aux yeux.

Nous n’avons pas conscience du fait que nous nous trouvons tous sur un même bateau sur une mer déchaînée – que la tempête arrive et qu’elle risque de nous faire chavirer ensemble. La compétition entre nous, poussée par un égoïsme effréné, nous empêche de sentir que nous formons une grande famille.

Cependant, la nature ne connaît pas les frontières internationales, ne fait pas de distinction entre les riches et les pauvres, et n’oublie personne. La nature nous montre à quel point nous sommes tous vulnérables. En fin de compte, le système de la nature nous forcera à reconnaître notre interdépendance et nous apprendra qu’il faut revenir à l’équilibre.

Il est essentiel de le comprendre car nous verrons que nous ne faisons qu’un et qu’il n’y a pas de différence entre Indonésiens, Américains, Européens et Africains, entre pays développés et pays en voie de développement. Nous vivons sur la même planète, et aux yeux de la nature, nous sommes tous égaux. Personne n’est plus important qu’un autre.

Plutôt que d’ignorer cette réalité et d’attendre avec anxiété la prochaine catastrophe, nous pouvons consciemment nous élever à un niveau supérieur de connexion humaine grâce à l’éducation. Lorsque nous commencerons à le faire, notre préoccupation pour l’humanité tout entière grandira et s’élargira, nous trouverons alors les moyens pour vivre tous ensemble en paix et en harmonie.

Nous faisons tous partie d’un seul système commun

Question : Si les autres gens sont comme des animaux selon leurs besoins et leurs intérêts, pourquoi devrais-je essayer de les aborder ? Et comment se fait-il que quelque chose me passionne mais ne les intéresse pas du tout ?

Réponse : Tous les gens sont comme vous. Ils sont tous des éléments nécessaires d’un seul système commun. Chacun a son rôle à jouer. En travaillant sur vous-même, vous devez vous rapprocher de chacun, essayer de leur transmettre les informations les plus importantes et leur donner la possibilité de s’y connecter.

Dans la mesure où nous nous connectons ensemble dans le système de « aime ton prochain comme toi-même », nous élevons notre monde au niveau suivant.

Je ne pense pas qu’il existe des gens, des organisations, des religions ou des méthodes dans le monde qui s’opposeraient à l’appel d’aimer son prochain. Après tout, jour après jour, nous comprenons de plus en plus que le monde est intégral, interconnecté et que nous devons faire quelque chose avec nous-mêmes.

Si nous continuons à être si séparés et déchirés, nous mènerons le monde à la catastrophe. Enfin, si nous essayons de nous connecter les uns aux autres dans un seul organisme vivant, ses cellules commenceront à fonctionner correctement comme dans un système unique ; alors dans cet organisme sain, nous ressentirons la vie supérieure et nous-mêmes existant dans le domaine spirituel.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/04/2018

Bill Gates et les moustiques

Question : Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a investi plus de quatre millions de dollars dans un projet visant à créer des moustiques génétiquement modifiés qui tueront leur propre espèce. C’est ainsi qu’il a l’intention de tuer tous les moustiques qui propagent le paludisme. Est-ce une approche correcte ? Après tout, nous violons l’équilibre de la nature.

Réponse : Bien sûr, il peut y avoir des conséquences irréversibles ici. Il s’agit d’un problème très grave car nous interférons avec le système interne de la nature.

Où cela mène-t-il ? Comme tout le reste, à la reconnaissance du mal : nous devons nous changer nous-mêmes et ensuite tout changera dans la nature.

Si nous cessons de nous piquer les uns les autres, les moustiques cesseront de nous piquer.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 26/06/2018

S’élever au-dessus de l’univers

Question : Si nous supposons que tout le monde deviendra un kabbaliste, à quoi ressemblera la structure sociale de la société ? Comment allons-nous distribuer le travail nécessaire, les postes de direction et les ressources de la planète ?

Réponse : D’une manière absolument parfaite et rationnelle. À travers l’épaisseur de la matière, de l’énergie et de l’information, nous verrons clairement comment interagir avec eux pour que, sur cette base, nous nous élevions de plus en plus dans les couches spirituelles.

De plus, nous n’aurons aucun problème. Tout ce qui nous est donné dans le monde matériel et spirituel, nous le réaliserons de manière optimale.

Question : Quelle sera alors la loi principale de la justice ?

Réponse : La loi principale est une attitude absolument égale à tous les niveaux de la nature dans notre monde et dans le monde spirituel, comme pour le Créateur.

Question : Est-ce que cela signifie qu’aucune catastrophe écologique ne peut se produire ici ?

Réponse : Non ! Si seulement nous pouvions imaginer ce qui a été préparé pour nous dans ce cas ! Cela élève vraiment une personne au-dessus de l’univers entier.

Nous existons dans cet état même maintenant. Ce n’est que pour nous y amener de manière réelle et sensée, avec nos désirs, que l’on nous a donné une sensation d’état opposé, notre monde actuel.

Extrait de la leçon de kabbale en russe, le 18/03/2018