Category Archives: Nature

Il est temps de compléter notre Histoire

Dr. Michael LaitmanJusqu’à présent, l’humanité n’a pas écrit sa propre histoire, mais à la place s’est intégrée en elle. Mais aujourd’hui, à  notre nouveau stade de développement, nous serons ceux qui rempliront  notre histoire. Cette opportunité nous est donnée pour la première fois après des milliers d’années d’enfance.

Pendant toute la durée de l’histoire, l’homme s’est développé sous le règne de l égoïsme, la croissance constante de ce qui nous a obligés automatiquement à rechercher les voies et les moyens pour satisfaire nos désirs. De cette façon, la nature a dirigé basiquement notre mouvement en nous dépouillant du libre choix. L’homme ne s’est pas lui-même changé consciemment, mais plutôt la nature l’a changé en fonction de son programme.

De notre point de vue, il semblait que nous avions changé l’environnement en fonction de nos demandes en cas de besoin, mais maintenant le temps est venu pour l’homme de changer et de correspondre à la nature. Les scientifiques commencent à être d’accord avec cela.

En général, quelle est la «nature» que nous avons tenté de conquérir en vain depuis si longtemps?

Quand une mère quitte la nurserie, en laissant son bébé jouer avec ses jouets, le bébé ne se sent-il pas libre? Oui. Il aime vraiment le  moment où il est seul et il ne comprend pas qu’elle le regarde avec des yeux attentifs et affectueux. Il sent qu’il est libre.

C’est ainsi que la «nature», le système de gouvernance où nous existons, nous est tout autant dissimulé. Il engendre notre sensation de liberté, bien que dans la réalité la liberté n’existe tout simplement pas. Cette illusion a été spécifiquement prévue par l’évolution afin que nous puissions nous développer librement dans notre égoïsme, en utilisant et en suivant nos désirs autant que notre nature, nos qualités et nos possibilités nous le permettraient.

Et nous pensions que cela était bien, que nous pourrions et devrions nous développer de cette façon. Les relations sociales et les technologies ont changé; nous avons constamment changé les choses, nous nous sommes empressés quelque part en suivant les ordres de notre essence, de nos désirs égoïstes croissants.  Dans le même temps, nous voulions encore plus de pouvoir sur la nature. L’homme ne pensait pas à ce qu’il faisait, il a simplement agi sur ses désirs.

Quand la nature nous donne certains désirs, nous ne pouvons que  travailler dans leurs limites. Nous ne pouvons pas aller au-delà. La nourriture, le sexe, la famille, le savoir, la célébrité, l’argent et le pouvoir, chaque personne a sa propre combinaison de ces désirs et les réalise en conséquence. La nature nous déplace progressivement de l’intérieur, «par derrière». Les impulsions qu’elle  éveille en nous en combinaison avec le milieu environnant déterminent tout.

Essentiellement, je représente un mécanisme administratif.  Des désirs s’éveillent en moi, certaines circonstances se produisent, mais je suis limité par mes mœurs, mes capacités physiques et mentales, ainsi que les normes de mon environnement, et les lois communes d’une  nature globale. À la fin, j’essaye  simplement  de réaliser mes désirs, autant que possible dans des conditions que je n’ai pas mises en place.  Ainsi, il s’avère que je ne suis rien de  plus qu’un mécanisme administratif. Les désirs et les conditions sont prédéterminés, et tout cela me pousse vers la réalisation de mon moi.

Cela a été notre chemin: les erreurs de l’homme, ses bonnes et mauvaises actions, tout cela était nécessaire et inévitable dans les étapes précédentes du  développement jusqu’à l’époque actuelle. Contre sa volonté, l’homme a reçu des propriétés innées et s’est trouvé dans un environnement particulier, sans choix.

Et encore, il ne pense pas que tout cela était prédéterminé. Comme un enfant, il était tout simplement en train de jouer et de se sentir libre en raison de l’absence de sa mère, alors qu’elle avait simplement glissé hors de son champ de vision.

 De la conférence  sur un nouveau livre du  18/07/2011

La transformation de l’univers familier

Dr. Michael LaitmanLe monde des égoïstes est un lieu de lutte pour ce que sera le futur ordre mondial. Des communautés et des entreprises supranationales prennent la place de l’État, l’État perd le pouvoir sur les médias (l’Internet),  sur la science et l’économie (qui devient  mondiale), et il est forcé de se déformer dans un nouveau corps souple, dans la mesure où les  nouvelles formations indépendantes laissent  un espace pour cela, alors qu’elles surpassent  les fonctions de l’État.

Mais l’Etat est incapable de gérer même les fonctions qu’il conserve encore. Tout le travail des autorités, qui est de plus en plus réduit en service de la population, provoque un mécontentement croissant. Sans doute, les institutions privées seraient beaucoup plus efficaces pour cela.

L’Etat, dans sa forme historique, se meurt. Un nouveau type de pouvoir et de société émergent parallèlement  et en dehors de l’État, et il l’élude. Pour l’instant,  tout concerne  l’Etat, son abolition et sa transformation en un gouvernement mondial unique.

Par ailleurs, les gens ne se sentent plus comme une nation ou une société, mais plutôt comme des individus qui sont prêts à vivre dans n’importe quel endroit, n’importe quel pays, et ils n’ont pas tendance à être concernés par une certaine communauté ou nation. Il est évident que, progressivement, une «nation» disparaît et «un caractère» émerge. L’égoïsme  nous sépare à tous les niveaux de notre connexion.

Mais le besoin d’union de tous pour le bien de leur survie et le besoin de nouveaux moyens d’union sera révélé précisément dans cet intériorité mutuelle (psychologique) et  cette extériorité  de distanciation  (culturelle, nationale, et étatique). Cependant, les gens ne trouveront pas de telles forces et idées dans notre monde, sauf celles offertes par la Kabbale: la garantie mutuelle. Une nécessité pour une communauté mondiale unifiée va surgir. Cest seulement de cette façon que nous pourrons éliminer la souffrance découlant de notre manque de correspondance avec la nature unie.

Notre lieu de rencontre avec l’humanité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous expliquer aux gens la différence entre le bon type d’unité et le mauvais?

Réponse: Nous disons simplement: «Allons faire connaissance avec la nature. » Je ne veux pas de diviser l’humanité entre ceux qui s’unissent correctement et ceux qui le font mal, et je ne veux pas analyser quelqu’un personnellement. C’est pourquoi nous mettons en place des contacts avec des scientifiques en vue de montrer à tous ce que la nature est. Et vous pouvez décider pour vous-mêmes ce qu’il faut faire ensuite. Il suffit de connaitre que le degré de votre ressemblance avec la nature détermine le nombre de catastrophes, que vous recevrez d’elle. Plus grande est l’équivalence, moins de troubles et plus de plaisirs vous attendent.

Chacun doit avoir une compréhension claire de la source de sa souffrance. L’humanité pose cette question, et nous allons lui répondre. A notre époque il est déjà possible d’expliquer les choses. Auparavant, il était impossible d’expliquer quoique ce soit parce nous devions d’abord atteindre l’égoïsme maximal, global, et total. Mais aujourd’hui nous avons atteint ce niveau et nous pouvons donc expliquer l’idée générale de ce qui se passe entre les gens.

A partir de là nous allons l’expliquer en des termes de plus en plus faciles, le reformulant encore et encore, et en l’utilisant comme base pour expliquer la source de leur problèmes avec leur famille, avec leurs enfants, avec leur santé, à la banque, au travail, sur les routes, avec soi-même, et ainsi de suite.

Après tout, la nature générale est essentiellement toute votre vie. A l’intérieur de cette image, vous serez en mesure de trouver votre comportement pour tout, y compris le football, le travail et la mort ….

Cependant, vous ne vous exprimez toujours pas dans cette image. Newton a révélé la loi de la gravité grâce à une pomme qui est tombée. Toutefois, la loi fonctionnait avant aussi. De même, il serait bon si quelqu’un « le faisait bien » et reconnaissait le droit universel de la nature afin de pouvoir en parler. Mais si nous attendons que cela se produise sans donner une «présentation» préalable, alors le prix à payer sera très cher.

A présent, je peux déjà en parler avec tout à chacun. La connaissance est dans mes mains, mais nous allons le vérifier ensemble. Elle appartient à tous et si tout le monde apprend, nous gagnerons. Alors voyons voir si oui ou non j’ai raison.

C’est une très bonne approche scientifique, exempt de tout préjugé personnel. Et je suis prêt à vérifier moi-même également. Surtout, regardez ce qui est révélé par une science qui nous est parvenue à travers de nombreux millénaires. Et elle est particulièrement pertinente aujourd’hui, si oui ou non nous aurons les moyens de vivre demain, si nous survivrons ou sombrerons dans la guerre.

En bref, de toute l’image de la nature, vous citez les faits qui confirment comment tout aspire à l’unité. Tous de la nature encore, végétal, et animal est en équilibre, dans l’homéostasie, dans une étroite interaction entre les différentes espèces. Il nous semble qu’ils se mangent tout simplement les uns les autres, mais en réalité c’est l’existence mutuelle. C’est ainsi que les cellules de notre corps existent aussi.

Évidemment, ce n’est pas simple d’élever les gens légèrement au-dessus de leur niveau actuel, mais il n’y a pas d’autre choix. Vous ne pouvez pas les laisser au niveau « animal » et les garder sous perfusion de la Lumière supérieure pour les changer de l’intérieur. Ils doivent aussi devenir un peu plus près d’eux-mêmes.

Vous devenez plus proche d’eux en essayant de leur donner des explications qui soient aussi simples que possible, tandis que le Créateur éveillera leur intérêt, voir les poussera vers l’avant avec des coups de sorte qu’ils gagneront une plus grande prise de conscience des problèmes modernes et seront plus disposés à entendre raison. Ensuite vous pourrez vous rencontrer dans un endroit: Vous avec vos explications simplifiées au maximum, et eux avec la durée d’attention qu’ils sont capables d’avoir.
De la 5ème partie le 26.06.11 du cours quotidien de Kabbale «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

La nature a toujours raison. Alors que dit-elle?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment peut-on expliquer notre message d’unité aux gens? Peut-on dire qu’il s’agit d’un phénomène naturel, évident?

Réponse: Nous pouvons parler de l’unité en la montrant sous plusieurs angles. Après tout, l’unité est toujours bénéfique si elle est faite dans un souci d’un objectif bon et juste. Il est écrit: «Une assemblée d’imbéciles [au sens d’une assemblée de méchants] est mauvaise pour eux et mauvaise pour le monde. » D’autre part, l’unité des personnes qui désirent la bonté est certainement bénéfique pour elles et pour le monde. Nous voyons cela.

Nous sommes tous gagnants en nous unissant. L’unité est seulement répugnante pour l’égoïsme individuel d’une personne en raison de son caractère limité. Il n’est pas difficile d’expliquer aux gens que toute situation d’unité accompagnée d’une bonne intention ne causera de tort à personne et finira toujours en réussite. Toujours. Et c’est seulement si vous voulez nuire à quelqu’un ou profiter de quelqu’un à son détriment et c’est seulement dans les cas où vous essayez de causer des dommages directs ou indirects que l’union devient mauvaise et indésirable.

Dans tous les autres cas, on peut citer des formules, des preuves et des exemples de la vie des animaux et des plantes, ainsi que les relations humaines, qui démontrent que l’unité est bénéfique.

Question: Est-ce que cela signifie que nous pouvons dire que la bonne union est en accord avec la loi de la nature et donc elle fonctionne?

Réponse: C’est ce que je dis dans l’ensemble de mes conversations et de mes conférences vidéo. Même si une personne me déteste, même si elle est tout à fait contre moi et pousse dans l’autre direction, mon objectif est de se placer, elle et moi dans la position d’un chercheur à travers le processus de la conversation. Même si nous sommes les pires ennemis du monde, nous sommes toujours à l’intérieur de la nature, jetons donc un coup d’œil à ça. Ecoutons ce qu’elle dit. Après tout, nous allons certainement devoir progresser selon ses lois, et nous pouvons le faire dans le bon sens, si nous sommes en accord avec elle, ou dans le mauvais sens, si nous ne sommes pas en accord avec elle. Dans tous les cas, nous ne pouvons avancer qu’à partir d’elle.

Et maintenant nous allons voir lequel de nous deux a raison. Ou peut-être la vérité est quelque part au milieu? Ce n’est pas grave. Nous, en tant que chercheurs, devons reconnaître cette image, au lieu de rester dans notre erreur, notre tranquillité auto-induite, peu importe si c’est agréable ou non.

Nous voulons révéler la vérité et la vérité est la nature. Vous pouvez maudire les lois de l’univers, mais cela ne vous aidera pas parce que vous êtes à l’intérieur d’elles. C’est le point sur lequel nous devons insister. De plus en plus, les découvertes scientifiques indiquent que nous sommes à l’opposé et contre la nature, et cette opposition est exprimée comme une crise. Regardez ce qui nous arrive et où nous allons à cause de notre manque de compréhension des lois de la nature. C’est pourquoi nous devons les étudier.

Baal HaSoulam écrit à ce sujet dans l’article 42 de l' »Introduction au Talmud Esser Sefirot »:
En effet, vous devriez savoir que la raison de notre grand éloignement du Créateur est que nous sommes si enclins à transgresser Sa volonté, est pour une seule raison, qui devient la source de tous les tourments et les souffrances que nous subissons, et pour tous les péchés et les fautes que nous commettons. De toute évidence, en supprimant cette raison, nous serions instantanément débarrasser de toute la tristesse et de toute la douleur. Nous allons bénéficier immédiatement d’une adhésion avec Lui dans le cœur, l’âme et la force. Et je vous dis que cette raison préliminaire n’est rien d’autre que le «manque de compréhension de Sa Providence sur Ses Créations, » c’est pourquoi nous ne Le comprenons pas correctement.


De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 26.06.11, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Le monde est prêt à écouter

Dr. Michael LaitmanLa Kabbale est une méthode parlant de la nécessité de s’unir les uns aux autres selon le plan de la nature, la seule force contrôlant tout l’univers, nous tous, toute la création. Depuis l’époque de l’ancienne Babylone, cette science fut cachée de l’humanité. La Kabbale établit seulement que cet enseignement sera transmis à travers un minuscule « canal » de maître à disciple, depuis des milliers d’années, de l’antique Babylone à l’époque actuelle, jusqu’à ce que notre monde devienne une Babylone moderne, ce qui signifie se transforme en un tout.

Cela signifie une interconnexion complète, indépendamment des frontières, des pays, des continents, des nations, des races, des groupes, et des religions qui ont émergé au cours de l’histoire. Notre interdépendance va devenir si forte, qu’elle va éliminer toutes ces barrières.

D’autre part, notre égoïsme demeurera et continuera à se développer. Pour cette raison, nous nous haïrons encore plus. Nous nous repousserons les uns les autres automatiquement, nous penserons qu’à nous-mêmes inconsciemment et instinctivement. Nous ne considérerons pas les autres et les utiliserons au maximum à notre profit. Telle sera notre nature pendant 3700 ans, comme le soutiennent les sources kabbalistiques.

Nous parviendrons à un énorme égoïsme, et cela sera naturel pour nous. Nous ne réaliserons même pas que cet égoïsme est spécial, mais seulement que ce n’est nous, et que telle est notre manière de vivre. Néanmoins, cet égoïsme, de concert avec notre complète et profonde connexion avec le lien que nous avons développé entre nous, finira par nous transformer à nouveau en Babylone.

En outre, lors de la dernière étape de développement, lorsque cette immense société égoïste deviendra mondiale, nous épuiserons quasiment toutes les ressources naturelles et les sources d’énergie : l’eau, les minéraux, les métaux, pétrole, charbon et gaz. Tout arrive à sa fin. Même si nous voulons développer notre potentiel égoïste, ce ne sera plus possible.

La société de consommation, qui s’est développée au cours du 20ème siècle, s’est épuisée, vidant la terre de toutes ses ressources, et, par conséquent, nous ne pouvons même plus physiquement continuer de cette manière. Nous avons atteint une telle confrontation avec l’autre et avec l’environnement, qu’il nous oblige à faire quelque chose.
Notre société deviendra différente- incontrôlable. Récemment, nous voyons les révolutions qui ont lieu dans différents pays, nous voyons comment la communication et la connexion entre les gens les exhortent à demander un changement social. Cependant, nous ne comprenons toujours pas comment ou pourquoi cela arrive : Aujourd’hui, c’est là, demain cela peut arriver ici ou ailleurs. Nous ne voyons pas où tout cela conduit.

Dans cet état de confusion, sans être capable de comprendre l’étape suivante, nous voyons que la science de la Kabbale est à nouveau révélée au monde. Je me souviens quand j’étudiais avec mon professeur, nous nous rendions souvent dans des endroits spéciaux, des lieux kabbalistiques et nous nous asseyions là ensemble, l’un en face de l’autre. Au cours de ces soirées et de ces nuits, il essayait de me dire que le temps viendrait où la Kabbale serait révélée.

Que signifie «révélée» ? « Révélée » signifie que ce n’est pas vous qui commencez à parler, mais quand des gens voulent écouter, commencent à venir. Cela ne dépend pas de vous, mais de celui qui veut l’entendre.

Nous voyons que ce temps est arrivé, car beaucoup de personnes issues de différents pays, sur divers continents, dans différentes langues, veulent entendre ce que la nature, le Créateur, exige de nous. Ils veulent savoir ce à quoi nous devrions ressembler, comment nous devons changer nous-mêmes, à quel niveau nous devons nous élever, comment entrer dans une dimension totalement différente, percevoir le niveau général de la nature, l’éternité et la perfection, et comment percevoir tout cela, ici et maintenant, sur cette terre. Il est dit dans la science de la Kabbale que ces personnes apparaîtront à la fin du 20ème siècle.

Je ne le croyais pas vraiment : je ne voyais pas ces conditions. Cependant, à la fin du siècle dernier, des milliers de personnes se sont intéressées à la Kabbale, inconsciemment, instinctivement percevant ce besoin urgent, grâce à leurs désirs, qui s’étaient développés et qui avaient atteint maturité. Dans l’étape suivante, une nouvelle dimension sera conçue dans ce désir égoïste enfin mûr.

De la 1ère leçon du 10/06/11 à la Convention  de Moscou

La mosaïque de l’univers où vous manquez

Dr. Michael LaitmanL’objectif de notre développement est de devenir semblable à la force de la nature, la seule grande force intégrale influençant tout. Cette force comprend toutes les forces de la nature découvertes par la science : physique, chimie, biologie, zoologie, botanique, géologie et astronomie. Elles sont toutes incluses dans cette loi unique.

Cette loi intégrale que nous révélons comme une sorte de connexion, unit toutes les parties de la réalité, qui sont interconnectées entre elles par l’amour mutuel et l’attribut du don. Tout ce système est intégral, analogique, où tout sauf l’homme, existe en parfaite harmonie. Dans ce système tout entier, en une énorme sphère, il y a une partie appelée « l’être parlant» ou «l’humanité», qui est imparfaite. C’est la partie la plus importante, la plus développée, et en même temps, imparfaite, car elle doit réaliser sa nature consciemment.

La nature inanimée, le monde végétal et animal existent dans cette sphère de manière instinctive et obéissent à cette loi parce qu’ils ne reflètent pas la façon dont ils devraient vivre. Ils sont activés par les forces de la nature qui ne leur laissent pas le choix, pas de liberté interne. Ces forces les dirigent entièrement, et ils exécutent les ordres de la nature à 100 pour cent.

Alors que l’être humain a la liberté. Il se retrouve avec une partie vide à l’intérieur de cette sphère, pour qu’il comble ce vide de lui-même. C’est comme si avec un morceau de pâte, il devait sculpter une forme de lui-même qui cadrerait avec précision dans la mosaïque de la nature, une forme unie à toutes ses parties par des milliers de connexions.

Cette mosaïque n’est pas plate, ni même tridimensionnelle, mais multidimensionnelle et multiforme au niveau psychologique, psychosomatique, spirituel et matériel ; elle est reliée à toutes les formes de la nature, d’une multitude de façons. Dans nos sciences, nous ne découvrons qu’une petite partie  de l’ensemble du système des lois dans ce domaine. Et nous devons tout savoir.

De la 1ère leçon à la Convention de Rome du 21/5/11

Comment éviter les tsunamis?

Dr. Michael LaitmanQuestion d’un enfant: Le Créateur a promis à Noé qu’il n’y aurait pas d’autre déluge. Alors, pourquoi y a-t-il eu un  autre tsunami?

Réponse: C’est une question difficile. Je ne suis pas habitué à voir la Torah comme un récit historique. La corruption qui eut lieu alors, le péché d’Adam et toutes les autres transgressions jusqu’à aujourd’hui, est toujours et encore la même corruption, et nous ne commençons sa correction que maintenant.

La raison des catastrophes comme les tsunamis ou les tremblements de terre, passés ou futurs, est que nous causons un déséquilibre. Le Créateur a-t-il vraiment promis que les coups allaient s’arrêter? Non, Il promet qu’il n’y aura pas de déluge qui anéantirait le monde entier!

Le déluge signifie que les eaux malveillantes arrivent et balayent tout, ne laissant que le point dans le cœur. C’est vraiment arrivé une fois, parce qu’une corruption de cette ampleur devait arriver, mais jamais plus. Nous sommes confrontés uniquement à des corrections. Mais si nous ne nous corrigeons pas à temps, nous déclencher nous-mêmes les coups qui nous arrivent.

J’espère que nous serons en mesure de les éviter, mais nous devons nous sentir responsables de ce qui se passe. Après tout, si la sagesse de la Kabbale a été révélée, et nous savons qu’en construisant notre interconnexion, nous corrigeons le monde, nous sommes capables de prévenir les malheurs.

Rappelez-vous ce que le Créateur a dit à Abraham: « Si je trouve dix justes dans Sodome, je ne le détruirai pas par un tremblement de terre. » Mais il n’y avait pas dix bonnes personnes, et alors le tremblement de terre survint.

Si nous le désirons, nous sommes capables de sauver le monde de la souffrance. Tout dépend de nous. J’espère que nous réussirons parce que nous devons vraiment prendre cela au sérieux.
De Leçon 7, 03/04/2011 Convention We!

Un territoire humain

Dr. Michael LaitmanDeux forces opposées agissent dans la nature, mais elle les oblige à atteindre un équilibre mutuel à tous les niveaux. Tout aspire à l’équilibre.

La seule exception est le degré humain. Etrangement, la nature nous a laissé un « territoire libre »: la société humaine. En se développant, la société n’arrive pas à atteindre l’équilibre, mais au contraire, ce dernier lui échape: Les hommes ne souhaitent que la destruction de l’autre.

Aujourd’hui nous sommes confrontés à d’énormes défis. Nous sommes liés ensemble, nous dépendons les uns des autres, et donc chacun de nous peut déclencher un déséquilibre catastrophique pouvant s’abattre sur l’humanité toute entière.

Mais à la différence des niveaux de développement précédents, aujourd’hui, nous pouvons créer nous-mêmes l’équilibre. Voici que nous recevons « le ballon dans les mains » afin d’atteindre l’équilibre avec la nature sur «notre territoire», de façon indépendante. La nature vous laisse la possibilité de devenir un être humain libre, intelligent, sensible, et indépendant d’elle. Si vous souhaitez toujours que la nature agisse sur vous, vous restez un animal.

Vous avez le choix: soit vous êtes gouvernés par la nature ou soit vous travaillez par vous-même et combler le vide. C’est précisément là où une personne a besoin d’accomplir sa predestination et où elle doit créer un équilibre qui complète tous les autres déséquilibres.

Comment prévenir les coups de la nature

Dr. Michael LaitmanQuestion: Cher Dr. Laitman! Nous, vos élèves au Japon, aimerions connaître votre opinion sur ce qui a causé le malheur qui nous est arrivé: le tremblement de terre et le tsunami. Selon les prévisions, davantage de coups durs sont attendus dans un avenir proche. Pouvons -nous tous ensemble, prévenir de tels événements au Japon et, en général, dans le monde? 

Réponse: La nature nous guide sur le chemin du développement évolutif jusqu’à atteindre similitude avec elle. Les coups et les souffrances que nous ressentons sont la réaction de la nature à notre manque de correspondance avec elle. La seule solution à toutes les crises est de parvenir à l’équilibre avec la nature.
En général, il est atteint par la correction de notre égoïsme. Notre égoïsme est évalué par notre attitude envers la connexion avec l’ensemble de l’humanité comme un tout unique. C’est parce que la nature nous concerne justement, comme un tout unique. Jusqu’a ce que nous devenions comme un, nous allons souffrir.

Il est dit dans le Livre du Zohar (« Introduction du Livre du Zohar », Articles 66 à 81) que les premiers malheurs s’abattent sur les meilleurs: dans ce cas, le Japon. Mais, comme les coups s’intensifient, ils auront une incidence aussi sur les pires …. Il n’y a qu’une solution: s’unir dans l’amour du prochain et devenir un système global et intégré, comme l’ensemble de la nature. Ensuite, à l’intérieur de nous, nous allons commencer à ressentir l’accomplissement par le Créateur.

La science sur la nature du don sans réserve

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je comprends l’explication que le monde se mondialise et nous devons tous nous unir. Cette conclusion est très scientifique. Mais je ne comprends pas d’où vient la force qui actualise l’unité, qu’est-ce que la Lumière Environnante? Cela ressemble déjà à du mysticisme.

Réponse: les livres qui expliquent la structure du Monde Supérieur (Talmud Esser Sefirot) ne sont pas mystiques, mais c’est une science rigoureuse dans laquelle il ya deux forces qui opèrent : la Lumière et le désir, c’est-à-dire le don sans réserve et la réception. Toutes les formules sont dérivées de ces deux forces, tout comme en mathématiques qui a une conception double : 0 et 1, ou comme dans la physique qui étudie toujours deux forces et leur interaction.

La science de la Kabbale est la même chose et elle fournit une base pour la réalisation complète de la réalité et pour toutes les autres sciences qui décrivent cette réalité. Je ne vois rien de mystique là dedans.

Je suis d’accord que c’est écrit dans une langue qui n’est pas très coutumière ni claire pour l’homme moderne, mais ses conclusions sont claires, scientifiques et logiques. Nous sommes troublés par le texte, car nous ne savons pas comment l’interpréter correctement. Mais en substance, cela ne parle que de la volonté de profiter, ce qui prend la forme du don sans réserve, c’est alors appelé un « corps » spirituel, le Partsouf.

Le désir est la matière. Par exemple, dans notre monde, il existe différents types de matière : minérale, végétale, animale, et parlant. Toutes sont aussi le désir de profiter, qui prend différentes formes extérieures en fonction de son genre, et en conséquent, nous voyons beaucoup de genres de plantes et d’animaux.

Le même désir de profiter opère dans le monde spirituel. Cependant, dans notre monde, il prend toutes sortes de formes égoïstes, alors que dans le monde spirituel il prend les formes du don sans réserve plutôt que de la réception. C’est pourquoi nous ne pouvons pas les reconnaître dans l’immédiat car nous n’avons pas le genre de vision pour voir dans la Lumière du don sans réserve. Ainsi, nous ne discernons pas ces images.

Vous les atteignez maintenant vous-mêmes et les autres à travers le désir d’absorber à l’intérieur de vous-même, de recevoir. Toute votre vision est fondée sur ce point. C’est pourquoi vous voyez précisément ce genre de monde autour de vous – toutes sortes de formes de réception dans le désir de plaisir. Nous révélons toutes ces formes, les étudions, et sur cette base nous construisons la science.

Toutefois, il existe une autre forme du désir – le don sans réserve, lorsque vous irradiez en dehors de vous-même. Quand le désir commence à travailler de cette façon, il prend également des formes différentes: minérale, végétale, animale, et parlant, qui sont tous les niveaux possibles du don sans réserve, la combinaison des différentes forces du don sans réserve opérant sur lui.

La science de la Kabbale étudie précisément ces formes. Les kabbalistes qui ont atteint la qualité du don sans réserve, chacun selon son niveau, nous écrivent au sujet de leurs observations, tout comme d’autres scientifiques écrivent sur les formes de réception dans ce monde. Il y a donc les sciences de ce monde, qui parlent de notre nature terrestre, et il y a la science sur la nature du don sans réserve appelée « Kabbale ».