Category Archives: Perception

Patience et conscience

laitman_961Question : Qu’est-ce que la patience en termes kabbalistiques ?

Réponse : La patience est une compréhension des processus qui se produisent en une personne et dans la société. Vous devez leur donner un certain chemin de développement et de maturation, et ne participer et aider que si nécessaire. Ne vous en mélez pas.

Je parle d’un changement possible dans le monde pour le meilleur car cela est déjà arrivé. Et si cet état n’existait pas partout, y compris dans la presse, s’ils n’écrivaient pas qu’il fallait changer quelque chose et qu’il n’y aurait plus de retour dans le passé, je ne dirais pas cela. Maintenant, les conditions appropriées sont apparues.

Question : Et quel est cet état de conscience ?

Réponse : La conscience est une compréhension de l’ensemble du programme de la nature et de sa mise en œuvre à l’heure actuelle.

Le programme de réalisation de la nature est de l’amener à un équilibre dynamique entre forces positives et négatives.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/05/2020

Tout doit être équilibré

laitman_558Question : Nous avons été créés pour recevoir et donner sans réserve. Tout doit-il être fait avec modération ? Pas juste le don sans égoïsme ?

Réponse : Bien sûr que non. Premièrement, l’égoïsme ne disparaît pas. Nous l’utilisons tout le temps. Deuxièmement, la réception et le don sans réserve doivent être équilibrés. Ce n’est qu’alors qu’il y aura un équilibre dynamique dans le système.

Il est nécessaire de donner sans réserve et de recevoir. L’un contre l’autre : une partie reçoit, l’autre donne comme dans chaque personne, dans la société et dans l’ensemble du système en général. C’est ce que nous devons apprendre.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Comment combiner deux réalités

laitman_761.2Question : Comment un kabbaliste au niveau suivant de perception de la réalité combine-t-il la réalité parfaite avec une réalité terrestre non corrigée, non intégrale et mauvaise ?

Réponse : Le kabbaliste combine cela en lui-même. Nous, les humains, sommes des créatures spéciales ; nous existons dans les deux mondes : dans un monde supérieur parfait dans la mesure où nous pouvons entrer en contact avec un système intégral, et en même temps dans notre monde dans la mesure où nous ne pouvons toujours pas sortir de notre monde égoïste.

Ne considérez pas notre monde comme mauvais et méchant. C’est un système spécial qui, dans le langage de la vérité, existe seulement à l’intérieur de nous. Ce n’est qu’en nous qu’il est perçu.

Par conséquent, nous ne devons nous corriger que nous-mêmes. Rien de ce que je perçois subjectivement comme notre monde n’existe. Ce qui nous semble réel existe en nous. Vous existez en moi et moi en vous. Cela complique légèrement la perception de l’image globale, mais en général, c’est ainsi.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 17/05/2020

Est-il possible de rester calme dans n’importe quelle situation ?

laitman_928Question : Comment pouvez-vous convaincre les gens qu’il est nécessaire de rester calme dans n’importe quelle situation ?

Réponse : Je ne dirais pas que c’est possible. Je le sais par moi-même. Moi aussi, je commence soudain à trembler. Vous n’avez pas besoin d’être calme.

Parfois, il est impossible de réaliser immédiatement ce qui se passe. L’égoïsme vous assomme si fort qu’il vous faut un certain temps pour reprendre vos esprits. Le Créateur le fait exprès pour vous montrer comment de nouveaux désirs égoïstes apparaissent en vous à un niveau supérieur. Il est donc impossible d’y échapper.

L’essentiel est d’être dans le système commun, dans un soutien mutuel. Imaginez ce qui se passerait si vous aviez une telle leçon tous les jours qui vous amenait à un état normal. Cela vous donnerait un calibrage spirituel, cela vous équilibrerait. Et vous regarderiez progressivement le monde différemment.

Extrait de KabTV, « Les Fondements de la Kabbale » du 19/04/2020

Changez votre attitude envers le monde

Laitman_632.3Commentaire : Les gens ont tendance à utiliser de bons sentiments et un amour altruiste.

Ma Réponse : En effet, les gens ont cette qualité. Il est clair qu’ils veulent se servir de tout le monde dans leur propre intérêt. Mais cela ne signifie pas que nous devrions faire de même.

Si je veux m’élever au-dessus de la vie animale et ne pas exister seulement durant le nombre d’années que j’ai reçu dans ce corps animal, si je veux atteindre le niveau de perception de l’éternité, de la perfection, de toute la nature maintenant, avant que mon corps ne cesse d’exister, alors je dois changer mon attitude envers le monde.

Même pour des raisons purement égoïstes, je devrais le faire.

Question : Combien d’années faut-il pour qu’une personne change son égoïsme en altruisme ?

Réponse : Cela dépend de la personne et de l’époque dans laquelle elle vit. À notre époque, cela peut être assez rapide, de 5 à 15 ans, mais ce sont des années ! Ce sont encore des années.

Qu’est-ce que vous voulez ? Pourquoi nous sont-elles données ? Imaginez que votre vie touche à sa fin. Pour quoi viviez-vous ? Pour ressentir tout le bien et le mal ? Et puis quoi ? Avec personne et pour personne.

Vous devez donc utiliser les années pour atteindre exactement le but que vous vous êtes fixé.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/04/2020

Le dévouement au Créateur

laitman_232.06Question : Que signifie se dévouer au Créateur ?

Réponse : Le Créateur est le système général de la nature intégrale et fermée, qui est en équilibre dynamique constant.

Être fidèle au Créateur signifie maintenir l’équilibre de la nature, son homéostasie. Dans ce cas, les lignes droite et gauche, c’est-à-dire l’égoïsme et l’altruisme, les bonnes et les mauvaises qualités, doivent être équilibrées de telle sorte que toute la nature puisse exister harmonieusement et se développer de manière à ce que toutes les parties se complètent mutuellement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Une série d’ascensions et de descentes

Laitman_198Question : Selon la sagesse de la Kabbale, les profits et les pertes sont évalués en fonction du plaisir ou de la souffrance qu’une personne ressent. De quoi une personne s’éloigne-t-elle et qu’est-ce qu’elle déteste ?

Réponse : Si une personne s’éloigne de quelque chose, alors elle a la possibilité d’apprécier la proximité, mais si elle se rapproche simplement de quelque chose, elle ne le ressent pas comme quelque chose de spécial, comme quelque chose qu’elle reçoit d’en haut. Par conséquent, tous nos mouvements, nos atteintes, l’essence spirituelle qui se développe en nous, sont faits d’ascensions et de descentes. Nous devons comprendre très clairement qu’il n’y a pas d’ascensions sans descentes. Nous sommes comme un pendule se déplaçant d’un côté à l’autre.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/12/2019

Reconnaître votre mauvais penchant ?

laitman_267.02Question : Comment pouvez-vous reconnaître votre mal si votre nature même ne le permet pas ? À chaque instant, une personne justifie ses actions.

Réponse : C’est absolument juste. Par conséquent, la force avec laquelle nous avançons et nous développons spirituellement est appelée « la foi au-dessus de la raison », c’est-à-dire l’ascension au-dessus de notre égoïsme.

Comment fait-on cela ? En me plaçant dans le groupe, dans la dizaine, et en essayant de m’y dissoudre. De cette façon, je m’élève au-dessus de moi-même. Uniquement de cette façon ! Si vous n’avez pas de groupe, vous ne pourrez pas le faire, et c’est là que sera votre problème.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/04/2020

Tout est atteint par contraste

631.3Le développement de la vérité à partir de l’opposé est la pierre angulaire de la sagesse de la Kabbale. Si nous voulons comprendre quelque chose, nous devons comprendre le phénomène et son état opposé. Sinon, nous ne ressentirons rien.

S’il n’y avait que des ténèbres ou seulement la Lumière, nous ne pourrions pas les discerner. Lorsqu’il y a une corrélation entre elles, alors nous ressentons l’obscurité et la Lumière, et c’est la même chose dans tous les autres aspects. Donc, la chose la plus importante que nous ayons est la capacité de ressentir fortement des phénomènes contrastés et, par conséquent, de créer des sensations et de déterminer et d’affiner les définitions. Un expert est quelqu’un qui a de nombreux attributs, émotions et beaucoup d’informations contrastés, et qui peut intégrer et placer des choses différentes les unes par rapport aux autres, et ainsi apprendre.

Question : Cela signifie-t-il que je n’ai pas besoin d’avoir peur de l’obscurité ?

Réponse : Bien sûr que non. Nous ne pouvons pas déterminer et définir la Lumière sans l’obscurité. C’est la raison pour laquelle nous avons été créés dans l’obscurité, dans notre ego, car ce n’est que grâce à l’ego qui croît continuellement que nous pouvons révéler la résistance et le contraste avec le Créateur, puis Lui ressembler.

Commentaire : Tout est le contraire selon la sagesse de la Kabbale. Selon ce que vous dites, une personne doit devenir un grand égoïste, alors que la plupart des gens considèrent généralement cela comme une mauvaise chose.

Ma Réponse : Il est écrit : « Celui qui est plus grand que son ami, son désir est encore plus grand. » Nous mesurons réellement tout grâce à la taille du désir égoïste par lequel nous mesurons la Lumière supérieure, son impact sur nous et les changements qu’elle entraîne, et même le Créateur Lui-même.

Question : Cela signifie-t-il que l’ego continuera de croître et que nous ne pourrons rien y faire ?

Réponse : Nous n’avons rien à faire avec. Au contraire, laissez-le grandir. C’est la raison pour laquelle cette sagesse est appelée la sagesse de la Kabbale, ce qui signifie la sagesse de savoir comment recevoir tout ce que nous pouvons prendre pour nous-mêmes, mais avec l’intention de donner sans réserve. Tel est le paradoxe. Nous y parviendrons progressivement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Un voyage de 3000 ans

laitman_961.1Question : Il y a 3 000 ans, les gens ont découvert la loi de la garantie mutuelle : aimer son prochain. C’était déjà écrit à l’époque. C’est la même loi qui existe au niveau des particules élémentaires.

Comment se fait-il que nous connaissions cette loi depuis des milliers d’années, mais qu’elle ne nous aide pas ? Nous ne pouvons toujours pas équilibrer notre égoïsme en aucune façon, n’est-ce pas ?

Réponse : Mais cette loi est contraire à notre nature. Notre nature cherche à s’exalter, à tout soumettre à elle-même, à tout absorber en soi, sans rien donner à personne, sans considérer personne. C’est la loi de l’égoïsme qui existe en chaque personne.

Je ne suis pas seulement comme les animaux, traînant une carcasse pour moi et ne la partageant avec personne. Je veux subjuguer chacun, afin que tout le monde soit mes esclaves, rampant devant moi. Je veux un pouvoir absolu sur le monde entier. Si quelqu’un pense que ce n’est pas le cas, il ne se connaît tout simplement pas bien.

Question : Si les gens, il y a quelques milliers d’années, savaient déjà que l’amour couvrirait tous les péchés et n’y sont pas parvenus, est-ce que des milliers d’années doivent peut-être s’écouler avant d’y arriver ?

Réponse : Peut-être. Je ne dis pas que cela devrait prendre fin aujourd’hui. Mais nous y arrivons. Nous nous dirigeons vers la reconnaissance du mal, soit que nous ne pouvons pas vivre à l’intérieur de notre nature. Par cela, nous nous tuons et mettons en danger la vie sur Terre. Nous devons en quelque sorte nous élever au-dessus de notre égoïsme, au-dessus de nos instincts, et parvenir à une interaction intégrale.

Extrait de KabTV, « L’Ère Post-Coronavirus » du 16/04/2020