Category Archives: Perception

Qui souffre ?

Question : L’histoire de l’humanité est l’histoire de l’exploitation des plus faibles par les plus forts et les plus éduqués. Si ce n’était pas les gens qui souffraient mais des pierres, ce serait plus facile de le comprendre ; ce serait comme regarder un film. Mais ce sont des gens qui ont souffert. Ou est-ce aussi une partie du film ?

Réponse : Il m’est difficile de répondre à la question : « Qui a souffert ? » En réalité, c’est notre égoïsme qui a souffert.

C’est pourquoi, en fin de compte, lorsque nous atteignons la correction, dans l’état corrigé nous ne ressentons pas que nous avons souffert, nous nous en détachons et nous nous élevons à un niveau complètement différent et opposé de celui qui a souffert.

Il s’avère que les kabbalistes, qui s’élèvent le long des niveaux d’atteinte spirituelle, découvrent de vrais états et ne s’attribuent pas le passé. Ils l’attribuent au contrôle de l’égoïsme sur eux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/07/2017

Pourquoi corriger le monde imaginaire ?

Question : Pourquoi devrait-on corriger ce monde ? Pourquoi devrait-on aspirer à améliorer la vie, le bonheur et le bien si, selon la sagesse de la Kabbale, ce monde entier est une illusion et un vide imaginaire ?

Réponse : Cette illusion nous a été donnée afin que nous nous en débarrassions ! Nous ne corrigeons pas ce monde, il n’a pas besoin de correction ! De même, il n’y a rien pour corriger notre fait d’exister dans cette situation dans le monde.

Nous devons transcender ce monde, en sortir pour passer à la prochaine trajectoire, au prochain niveau, au niveau du monde supérieur. Ce monde est le plus insignifiant et le plus sombre ; il n’y a rien à corriger dedans, il n’existe que pour être transcender.

Question : Est-il possible d’être heureux dans un monde imparfait ?

Réponse : Une telle chose est possible parce que cela ne fait aucune différence que le monde soit parfait ou non ; c’est à vous de l’utiliser correctement pour devenir un partenaire du Créateur, pour donner du plaisir au Créateur.

Lorsque vous atteindrez cet état, vous verrez qu’il n’y a rien de regrettable dans ce monde. Pour notre système de perception, c’est un paradoxe, mais lorsque nous entrons dans la sensation du monde supérieur, nous commençons à voir que la seule chose qui existe dans le monde est la Lumière supérieure qui remplit tout ; il n’y a jamais rien eu et il n’y a jamais eu de problèmes ou de tristesse dans ce monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/06/2016

L’illusion de notre monde

Question : La guerre a-t-elle une racine spirituelle ?

Réponse : Il n’y a rien dans notre monde qui n’ait pas de racine spirituelle, sinon l’objet ou le phénomène n’existerait pas. Les forces qui sont descendues du monde spirituel, du système supérieur de gouvernance et d’intégration des forces, se sont matérialisées peu à peu et ont formé divers objets dans notre monde.

C’est pourquoi il est écrit : « Vous n’avez pas un brin d’herbe en bas qui n’ait pas une étoile et un garde en haut qui le frappe et qui lui dise : ‘Pousse !’ » C’est évident.

Les forces supérieures qui descendent du monde de l’Infini à travers les mondes d’Adam Kadmon, Atsilout, Briya, Yetzira et Assiya atteignent notre monde et se matérialisent ici.

Cependant, si nous parlons de la racine supérieure, par rapport à sa branche dans notre monde, alors il est difficile d’expliquer quoi que ce soit parce que le système est complètement désorienté. Par exemple, comment pouvez-vous relier une tasse ou une main humaine à un équivalent supérieur ?

De plus, notre monde n’a pas de tels équivalents ! Ce sont simplement les forces qui les représentent dans notre conscience, dans nos perceptions. Bien que nous pensons que ce sont des objets matériels, ce sont des illusions.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/07/2017

Un amour de conte de fées

Question : Est-ce que jouer à montrer de l’amour n’est une méthode efficace que dans un groupe de kabbalistes ou peut-elle être utilisée dans n’importe quel groupe qui travaille ensemble, ou dans une famille, ou n’importe où ailleurs ?

Réponse : Je ne sais pas ce qui se fait dans les groupes de travail. Dans un groupe de kabbalistes, il est nécessaire de jouer à montrer de l’amour pour que nous puissions attirer la Lumière environnante. Nous utilisons la méthode d’induction ici parce que nous travaillons en réalité avec des forces très puissantes de la nature.

Lorsque je me force intentionnellement à montrer de l’amour aux amis et qu’ils font la même chose à mon égard, nous attirons la force supérieure de la nature sur nous-mêmes, et ainsi cette force commence à construire cette attitude et interaction en nous.

Si nous voulons être gentils entre nous, alors nous devons agir comme si nous étions gentils, même si nous comprenons parfaitement qu’en réalité nous ne sommes pas du tout comme cela. Mais nous savons aussi que lorsque nous faisons cela, la Lumière supérieure nous corrige.

Question : Est-ce la raison pour laquelle, par exemple, lorsque vous offrez un cadeau à un ami, vous devez en parler à tout le monde et ne pas le cacher ?

Réponse : Bien sûr. Tout le monde doit être au courant. Vous donnez un exemple positif et encourager l’amour pour tout le monde.

Vous devez offrir des cadeaux et faire le reste aussi. C’est pourquoi lorsque j’offre quelque chose, je dois en parler à tout le monde ! Et aucune fausse modestie n’est nécessaire ! Tout ceci n’est que mensonges de toute façon ! Cela ne vous mène nulle part. Au contraire, laissez les gens parler du genre de cadeaux qu’ils veulent se faire.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017

Le concept de la vraie liberté

Question : La sagesse de la Kabbale permet de comprendre qu’il n’y a pas de liberté du tout dans notre monde égoïste. La liberté est la qualité du don sans réserve et de l’amour que je dois acquérir. Mais il semble qu’en assumant cette obligation, je suis libre de ma perception terrestre. Voulez-vous dire que cette acquisition est la liberté ?

Réponse : Lorsque je suis responsable des autres et que j’ai l’opportunité de leur donner sans réserve, de les satisfaire, de les aimer et de les aider, alors je suis libre. Je suis libre dans cette expression des désirs.

La liberté est le satisfaction du désir de quelqu’un. Dans notre monde, il ne peut y avoir de satisfaction de nos désirs parce que nous ne les avons pas choisis. Les désirs et leur réalisation ensemble nous sont imposés par le Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/07/2017

Les états intérieurs d’un kabbaliste

Question : Comment un kabbaliste analyse-t-il ses états intérieurs avec le Créateur ? Comment l’environnement de notre monde a un effet sur lui ?

Réponse : Cela n’a pas d’effet. Lorsque je vais au cours matinal, pouvez-vous dire dans quel état je suis par rapport au Créateur ? Ce que j’avais avant, une conversation ou une relation ? C’est un niveau différent, un monde différent.

Par conséquent, ce que je ressens et ce que je donne à mes élèves sont deux étapes différentes, et l’une n’affecte pas l’autre.

Il arrive parfois qu’il soit très difficile de donner un cours parce que tout a été « pris » de votre part. Mais c’est pris à votre propre niveau, et lorsque vous changez d’étudiants et que vous utilisez leurs désirs et que vous êtes à leur niveau, alors vous vous réalisez pratiquement en accord avec eux, et ils ne le ressentent pas.

À cet égard, je gagne et c’est plus facile pour moi. Je me cache, et les étudiants ne peuvent pas dire dans quel état spirituel je suis. C’est impossible.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Qu’arrivera-t-il au monde après la correction ?

Question : On dit que Le Livre du Zohar décrit tous les états possibles de l’individu et de l’humanité. Est-ce vraiment le cas ?

Réponse : Oui. Dans Le Livre du Zohar, tous les 125 niveaux d’ascension d’un individu depuis notre monde jusqu’au plus haut point du monde spirituel sont décrits.

Question : Alors qu’arrivera-t-il dans le monde matériel ?

Réponse : Rien ne se passera. Le monde matériel s’évaporera simplement de notre expérience, de notre conscience, parce qu’il n’a jamais vraiment existé à part dans notre imagination.

Selon le niveau auquel vous vous élevez, vous commencez à expérimenter à quel point ce monde devient de plus en plus éphémère.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/06/2017

Les expériences sur le chemin vers le Créateur

Question : Est-ce que le sens du terme « union » signifie que nous nous assurons que c’est une utopie et nous nommons le Créateur à partir de l’impuissance ?

Réponse : Non. La raison de la découverte du Créateur est spécifiquement dans notre union. Et sur le chemin, il y a beaucoup d’états différents, y compris l’impuissance, les malentendus, la confusion, ou le contraire, l’excitation, l’exaltation, etc., c’est-à-dire tout une palette d’expériences.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

À travers l’univers entier

Question : Quelle est cette force qui traverse tout l’univers, tout l’espace, pour nous aider à nous unir ?

Réponse : Cet espace n’existe pas. Vous pouvez passer d’une extrémité de l’univers à l’autre en un instant. Même cet instant n’existe pas parce que vous n’utilisez pas la fonction du temps, mais vous vous élevez au niveau suivant.

Disons que de la Sefira Yesod vous montez à Hod ou Netzach. Ensuite, le niveau précédent devient un point pour vous.

Par conséquent, s’il y a un temps et un espace infini dans notre monde, une ascension d’un seul degré dans le monde spirituel comprime alors notre monde entier en un point. Il n’y a pas de temps, pas d’espace, pas de mouvement, pas de vie, pas de mort, rien, pas de catégorie.

Le premier, le plus bas degré spirituel annule complètement notre monde, le transforme en une graine. Tous les millénaires de l’histoire disparaissent parce qu’ils existent uniquement dans notre imagination biaisée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ?

Question : Vous dites que le Créateur se révèle dans la dizaine. Alors pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un si grand monde ? La dizaine serait suffisante.

Réponse : Ce monde immense est le reflet du désir créé par le Créateur, qui comprend les niveaux minéral, végétal, animal et parlant. Le niveau du parlant est le plus élevé. Cependant, il y a un niveau encore plus haut en lui, celui qui a un point dans le cœur : il corrige tout et tous les autres niveaux le rejoignent.

Par conséquent, le désir est si grand que finalement on ressent toutes les qualités du Créateur : ce qui est appelé les quatre phases de la Lumière directe, Sa qualité du don sans réserve, et la pleine puissance du don sans réserve.

Question : Cela signifie-t-il qu’une personne commence son développement spirituel lorsqu’il y a neuf autres personnes autour d’elle, c’est-à-dire neuf corps biologiques ?

Réponse : C’est uniquement dans ce laboratoire qu’elle s’unit à neuf autres personnes comme elle. Pas plus de neuf. Il peut y avoir un peu moins, mais il est préférable qu’elles soient dix.

Et alors le monde entier devient une seule dizaine. Beaucoup de dizaines commencent à se rejoindre et ensuite elles fusionnent, comme des gouttes d’eau.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/06/2017

Page 1 des 1441234550Dernière »