Category Archives: Perception

Niveaux d’atteinte : les rêves, les anges, les visions

275Question : Il y a des prophètes qui ont reçu des informations dans un rêve. Quelle est cette façon de communiquer avec la nature ?

Réponse : Il s’agit de tous les niveaux d’atteinte. En fait, il ne s’agit pas d’un rêve, d’une conversation ou d’une vision avec nos instruments habituels.

Il est souvent écrit dans les sources que les prophètes recevaient des informations non pas directement du Créateur mais par l’intermédiaire d’anges. Les anges sont un niveau de connexion à la force supérieure, à la nature.

Le niveau le plus élevé est l’adhésion au Créateur lorsque toutes les forces qui existent à l’intérieur d’une personne sont verrouillées sur le Créateur. Il n’y a plus de division de la communication en plusieurs niveaux, par exemple, la vision, l’ouïe ou les sensations. Tout est inclus dans ce niveau le plus élevé.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 21/12/2021

Je ne veux pas être un animal d’un troupeau !

527.02Commentaire : Vous prétendez que l’incompréhension actuelle entre parents et enfants provient du fait que les enfants ont une âme plus développée et que leurs désirs proviennent d’un stade plus développé.

Ma Réponse : Bien sûr. Les enfants d’aujourd’hui exigent des réponses à des questions plus sérieuses que celles que se posaient leurs parents. Leurs parents étaient satisfaits de la vie ordinaire et de la religion, mais cela ne suffit pas aux enfants. Ils s’intéressent au sens de la vie.

Ils ne peuvent pas simplement suivre la société ; ils ne peuvent pas apprécier une société qui leur dit : « Voilà comment il faudrait faire, voilà le cadre, les relations sociales, voilà comment il faut agir, voilà ce qui est acceptable. » Comme le dit le proverbe : « Meurs mais en gardant les apparences. »

« Mais je ne veux pas vivre pour ça ! Cela ne me donne aucune satisfaction. Que dois-je faire ? Vivre uniquement pour être comme les autres ou pas pire qu’eux, pour être guidé par eux, pour prendre exemple sur eux ?! Pour faire partie du troupeau ?! Je ne peux pas ! » Tant de gens se sentent ainsi aujourd’hui.

En conséquence, la nouvelle génération souffre de problèmes de dépression et de consommation de stupéfiants. C’est pourquoi, ceux qui sont incapables de se plier aux valeurs de la société bourgeoise viennent à la Kabbale. Un nouveau désir les pousse précisément vers le développement spirituel.

Extrait de « Gros Plan – Le Mystère du Sphinx » sur KabTV, le 05/02/2010

Comment pouvons-nous ressentir que le Créateur nous aime ?

632.1Question : L’amour pour le Créateur et la sensation de Sa grandeur et de Son importance sont-ils une seule et même chose ?

Réponse : Non. La sensation de grandeur et d’importance est la sensation du Créateur. L’amour est votre attitude envers Lui ; non pas Son attitude envers vous ou la façon dont vous Le percevez, mais la façon dont vous réagissez à cela.

Question : Au départ, il est dit que le Créateur nous aime. Comment Son amour envers nous se manifeste-t-il ?

Réponse : Il ne se manifeste en rien. Il dépend de la personne, de la façon dont elle révèle sa connexion à la force qui la définit, la ressent, l’anime, la contrôle et la guide.

Selon la mesure de votre attitude envers le Créateur, vous pouvez ressentir Son attitude envers vous. Si vous L’aimez, vous ressentirez qu’Il vous aime.

Question : Parfois, lorsque quelque chose de bien arrive dans la vie, il semble qu’une force supérieure vous aime, vous aide. Ou n’est-ce pas le cas ?

Réponse : Cela peut arriver, mais ce n’est pas ce à quoi nous devrions parvenir. Nous devons arriver à aimer le Créateur dans toutes Ses manifestations et nous assurer qu’elles sont toutes le bien absolu pour nous, même si elles nous ont semblé négatives. Ceci, comme l’écrivent les sages, est l’amour absolu.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 14/12/2021

Pas besoin d’avoir peur, le Créateur nous fera avancer

610.2Le Créateur s’est réduit Lui-même à l’intérieur d’un point noir pour nous faire de la place. Cet espace vide est rempli de l’anti-Créateur, le manque de Lumière, que nous révélons comme une force égoïste.

Le Créateur se retourne Lui-même comme un vêtement et nous montre Son dos. Lorsque nous ressentons ce côté inverse de la force supérieure, nous l’appelons ténèbres, mauvais esprits, et toutes sortes d’épithètes négatives aux degrés minéral, végétal, animal et humain.

C’est-à-dire que contre chaque bon état sur les échelons de l’échelle spirituelle, il y a un mauvais état. Dans le contraste entre ces deux états, nous avons la possibilité de développer des sensations pour évaluer l’avantage de la Lumière sur les ténèbres.

Tout ne se révèle qu’à partir de son contraire. C’est pourquoi notre progression doit se faire de cette manière et nous ne devrions pas avoir peur des états négatifs. Chaque fois que nous chutons, nous devons comprendre qu’il nous manque une connexion plus forte entre nous. Le Créateur, qui se cache à l’intérieur de cette connexion, nous tirera en avant.

À chaque fois, nous devons nous doter de plus en plus de l’aide du Créateur, Le représenter entre nous et nous assurer qu’Il est présent dans toutes nos pensées et nos actions. Le moyen le plus efficace d’attirer le Créateur est notre prière.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Demander au Créateur de remplir le lieu entre nous » du 03/01/2022

La Lumière nous guide vers la guérison

627.1Le sentiment de votre insignifiance est grand et honorable car une personne s’incline devant une force supérieure. Et bien sûr, dans quel but et par quels moyens elle le fait, cela est important.

D’un autre côté, il est écrit : « Et son cœur était élevé dans les voies du Seigneur. » C’est-à-dire qu’il semble que l’on devrait être fier, accroître ses désirs, ses chances et les moyens d’avancer. Comment ces deux directions s’accordent-elles ?

En fait, les deux nous guident vers le même but. Il n’y a pas une seule propriété à l’intérieur d’une personne qui contredirait l’accomplissement du but. Après tout, nous partons d’un état parfait, de la fusion avec le Créateur, où nous étions au tout premier point de la création.

Le Créateur nous a donné naissance en tant que point noir immergé dans la Lumière supérieure infinie. Et à partir de ce point, nous avons commencé à nous développer du fait que la Lumière est entrée dans ce point noir opposé à elle, « créé ex-nihilo ».

Toutes les propriétés qui nous sont inhérentes se sont formées à partir de la collision entre la Lumière et le désir égoïste. Et par conséquent, dans toute la réalité il n’y a rien d’autre que cette opposition entre l’égoïsme et le don sans réserve, la Lumière et les ténèbres, les propriétés du Créateur et celles de la création.

Il nous suffit donc de corriger notre attitude à cet égard et de revenir à l’état antérieur. Et pour cela, nous arrivons à comprendre notre fragmentation, le contraire de la Lumière, et nous nous sentons distants et désorientés. Mais en même temps, nous avons toutes les données pour collecter cela, comme un jeu d’enfant qui consiste à assembler un jeu de Lego, et à mettre chaque pièce à sa place.

Et en plus, nous avons une force supérieure qui nous influence et tous les kabbalistes du passé autour de nous qui nous aident, avec ce que nous allons encore révéler. Et à l’intérieur de ce cercle se trouve notre groupe mondial Bnei Baruch, et à l’intérieur de celui-ci se trouvent nos petites dizaines. Et tout cela à l’intérieur d’un système qui fonctionne, guérit et se restaure lui-même.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Shamati n°230, « Le Seigneur est haut et l’humble verra – 2 » du 27/12/2021

Mon vœu pour l’humanité pour 2022

600.02Le monde se développe à travers la souffrance, en recevant de plus en plus de coups. Et afin de sortir de ce noeud de vipère, nous devons comprendre de quoi dépendent les coups et comment organiser notre vie d’une nouvelle manière afin que les coups nous soient bénéfiques et nous rapprochent les uns des autres et de la nature globale, c’est-à-dire de la force supérieure.

Nous aurons alors la sensation de vivre dans un monde merveilleux ! Notre monde ne manque de rien, excepté d’une bonne connexion équilibrée entre toutes les forces de la nature. Si nous pouvions nous connecter les uns les autres par les forces du bien plutôt que par les forces de confrontation, nous nous sentirions dans le monde supérieur, au paradis, plutôt que dans ce monde.

Il suffit que nous soyons tous d’accord sur le fait que nous voulons éveiller les bonnes forces cachées à l’intérieur de nous afin d’établir de bonnes relations. Tout le monde possède un peu de ces forces. Mais si nous voulons tous nous éveiller ensemble au bien, alors c’est possible.

C’est exactement ce que nous devons faire à l’approche de 2022. Nous avons déjà essayé tous les moyens et nous nous sommes rendu compte que rien ne fonctionne, sauf une chose : essayons de garder de bonnes connexions entre nous. Nous nous aiderons avec nos pensées afin que chacun parvienne à une telle implication et aide, une unité et un amour mutuel.

Nous ne laisserons personne exploser, crier ou déverser son mal sur les autres. Alors nous pourrons vraiment réussir, et 2022 sera un tournant dans nos relations au sein de la famille, entre les États et entre tous les peuples. Nous verrons comment nous équilibrons l’ensemble de la nature avec cela. Toutes les forces de la nature, censées être en conflit les unes entre les autres, se calmeront soudainement, et la nature entière s’équilibrera.

Je souhaite à mes étudiants du monde entier d’absorber encore plus la sagesse de la Kabbale au cours de la nouvelle année, et de rassembler autour d’eux des cercles de soutien encore plus larges afin qu’ensemble nous puissions changer le monde pour le meilleur.

Mon vœu pour toute l’humanité pour cette nouvelle année : parvenons à l’amour, à la connexion et à l’étreinte mutuelle entre tous les peuples sans aucune distinction sur Terre. Cela résoudra tous les problèmes.

Bonne année !

Extrait de « Le Monde » sur KabTV, le 21/12/2021

Déplacer tous les problèmes vers le monde spirituel

527.11Si je ne ressens pas de résistance à la spiritualité, alors je ne suis pas dans la spiritualité. C’est la même chose lorsque je monte dans une voiture : je dois démarrer le moteur et consommer du carburant, de l’énergie, afin de me déplacer.

Il en va de même pour la spiritualité ; je ne peux pas rester allongé et attendre d’être élevé vers la correction finale (Gmar Tikkoun) en même temps que mon lit.

Cela ne se passe pas ainsi. La correction ne se produit que par nos efforts, et les efforts sont mesurés par la sensation de souffrance, la force de résistance. Nous parlons donc de deux destructeurs, les obstacles physiques et les obstacles spirituels, qui entravent notre progression.

Les obstacles physiques sont les problèmes de ce monde : dans la famille, au travail, avec la santé. Et les obstacles spirituels sont cachés à l’intérieur d’eux. Nous ne pouvons pas creuser profondément dans les obstacles, mais nous devons les clarifier tous les deux afin de voir dans quelle mesure ils nous dirigent vers le but.

Et si je me concentre plus précisément sur le but intérieurement, alors je verrai comment les obstacles commencent à changer parce qu’ils viennent du Créateur. Et si auparavant je ressentais des obstacles physiques et qu’il me semblait que je ne pouvais rien y faire, maintenant grâce à mon attitude envers le but, je peux les éliminer. Les problèmes dans la famille, avec les enfants, au travail, disparaîtront ; tout se transformera en problèmes spirituels.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Shamati n°104 – « Et le saboteur était assis » du 21/12/2021

Naturel et surnaturel

962.1Question : Comment les kabbalistes considèrent-ils les phénomènes surnaturels dans la nature ?

Réponse : Il n’y a pas de phénomènes surnaturels. Que signifie « surnaturel » ? A partir de quel point commence le « naturel » et à partir de quel point commence le « au-dessus de la nature » ? Tout ce qui est dans le cadre de nos phénomènes égoïstes est appelé naturel car nous sommes à l’intérieur de cette nature. Et tout ce qui est supérieur à nos propriétés égoïstes est appelé surnaturel.

Toute la nature, quelle qu’elle soit, qui se reflète dans nos idées, dans nos propriétés, nos forces, nos qualités et nos sensations, se divise en naturel, ce qui est en nous maintenant, et en surnaturel, ce qui n’est pas encore en nous aujourd’hui mais qui le sera demain. Ou bien certaines personnes l’ont déjà et pour elles c’est naturel, tandis que d’autres ne l’ont pas encore et pour elles c’est encore inhabituel. Tout se détermine par rapport à une personne.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 30/11/2021

Naissance parallèle

294.2Question : Que signifie la naissance non pas de fils, mais de filles ?

Réponse : Dans la Torah, en règle générale, il y a une naissance parallèle de fils et de filles. Il ne peut y avoir l’un sans l’autre puisque l’intention vient toujours au-dessus du désir. La fille symbolise le désir et le fils symbolise l’intention.

Mais dans les Prophètes, il est dit allégoriquement qu’une des tribus n’avait pas de fils. Les filles sont venues vers Josué et ont reçu de lui une attribution de terre. Cela signifie qu’il y a un manque de fondement pour des actions justes. Il y a un désir de recevoir, mais il n’y a pas de bonne intention.

Question : Pourquoi les terres ne sont-elles données qu’aux hommes ?

Réponse : L’homme symbolise la qualité du don sans réserve. On lui donne une attribution parce qu’il est capable de l’utiliser correctement. La femme ne sait même pas comment l’utiliser. Elle personnifie le désir de recevoir sans aucune intention de donner.

Tout cela se passe à l’intérieur d’une seule personne. Le désir de recevoir est la femme en nous et l’intention de donner sans réserve est l’homme.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 27/09/2021

Le chiffre magique sept

525Question : En cherchant des informations sur les miracles, le chiffre sept apparaissait dans toutes les listes. Par exemple : les sept merveilles du monde, etc. Pourquoi précisément sept ? En quoi ce chiffre est-il magique ?

Réponse : Sept est un chiffre magique qui souligne que nous parlons de quelque chose au-dessus de la nature.

La droite, la gauche, devant, derrière, en haut et en bas sont six côtés à l’intérieur desquels nous sommes enfermés comme dans un cube, et le septième est au-delà. C’est pourquoi le chiffre sept est si symbolique. Il définit quelque chose qui est au-delà de notre monde.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 30/11/2021