Category Archives: Perception

En dialogue constant avec le Créateur

530Commentaire : Vous avez dit plus d’une fois que la perception de la réalité, c’est-à-dire de tout ce qui vous entoure, est votre dialogue avec le Créateur.

Ma Réponse : Pas seulement la mienne mais celle de tout le monde ! Nous sommes tous en dialogue direct et constant avec Lui parce que le Créateur est la nature, et ce que nous ressentons en nous ou autour de nous est toute la nature ou le Créateur.

Si nous comprenons clairement que c’est Sa conversation avec nous et que nous voulons nous mettre à Son écoute, alors nous nous rapportons à la nature différemment, c’est-à-dire que nous essayons de trouver une compréhension mutuelle, une connexion à double sens avec le Créateur.

Cela signifie que nous traitons déjà l’environnement qui nous entoure et nous-mêmes comme étant Sa manifestation. Autrement dit, je suis moi-même aussi une manifestation de Sa pensée.

Question : Comment effectuez-vous cette action ?

Réponse : Je commence à écouter ce point en moi qui ressent tout. Que ressent-il ? Il ressent le Créateur.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le Créateur est partout » du 24/12/2011

Les mots de la Torah sur le cœur vivant

282.02Question : Le Créateur nous a donné des tables et y a gravé le mot « liberté ». Cela signifie que le cœur est identique aux tables. Mais je ne peux pas faire moi-même cette gravure sur mon cœur. Comment mes amis m’aident-ils à faire cela, ou est-ce que je les aide ?

Réponse : Nous travaillons ensemble pour accepter de tout notre cœur ce que le Créateur attend de nous. Ainsi, on grave les mots de la Torah sur un cœur vivant.

Écrire sur mon cœur, c’est écrire sur mes sentiments. Tout comme les lettres sont gravées sur la pierre avec un marteau et un ciseau, il en va de même pour nous. Plus nous pouvons les creuser profondément, plus notre existence devient justifiée.

Question : Mais ce qui est écrit dans nos cœurs est effacé. Pouvons-nous faire quelque chose pour graver les mots de la Torah une fois pour toutes ?

Réponse : Non, seulement si nous sommes connectés aux amis, alors les enregistrements de notre cœur seront préservés.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, «  la liberté » du 04/02/2024

Pas dans votre propre intérêt

284Question : Comment la Kabbale définit-elle la qualité de l’humilité ?

Réponse : L’humilité réside dans le fait qu’une personne ne demande rien pour elle-même, mais seulement pour le bien de tous et du Créateur.

Question : Si je demande à aimer mes amis, n’est-ce pas contraire à l’humilité ? Je ne demande pas pour moi-même. Je n’en retire aucun intérêt.

Réponse : C’est bien. Vous pouvez demander de cette façon.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Si je ne suis pas pour moi, qui est pour moi ? » du 02/02/2024

Rejoignez la dizaine comme si c’était votre âme

235Question : Une personne est incluse dans la dizaine comme si c’était son âme. Qu’est-ce que cela signifie que l’honneur détruit l’âme d’une personne ?

Réponse : Une personne commence à s’imaginer comme étant unique et supérieure et, ce faisant, elle se détruit et se fait du mal.

Équilibrer l’égoïsme qui se manifeste dans le groupe est un gros problème. Nous devons traiter chacun et le groupe dans son ensemble comme le Créateur, et nous devons nous efforcer de nous mettre à l’entière disposition de la dizaine.

Le travail spirituel devrait créer une connexion entre nous afin que nous nous valorisions mutuellement et découvrions que chacun est apprécié. Tous dans la dizaine devraient être égaux. C’est ainsi que nous commençons à nous respecter et à nous valoriser les uns les autres.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Honneur » du 03/02/2024

Aidez-vous vous-même

032.01Question : Traversons-nous tous les mêmes états ou pouvons-nous nous connecter aux amis qui ont vécu certains états désagréables et les traverser facilement et rapidement ?

Réponse : Vous pouvez apprendre d’une certaine manière, mais en général cela ne sauvera toujours pas une personne. Il faut décider comment ces états passeront. Bien entendu, si une personne est associée à un groupe, alors elle les traverse rapidement.

En principe, vous devriez aider vos amis en toute chose et en même temps vérifier dans quelle mesure vous pouvez vous aider vous-même.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Si je ne suis pas pour moi, qui est pour moi ? » du 02/02/2024

Arrêter les descentes

939.01Question : Que devrais-je faire si je veux m’engager dans la Kabbale, mais que je n’ai pas la force de travailler dans un groupe ? On a le sentiment que le groupe s’intéresse davantage aux choses matérielles qu’aux choses spirituelles. Je ne sais pas comment changer cette perception ; par conséquent, j’ai l’impression de m’éloigner de la Kabbale et du groupe.

Réponse : C’est incorrect. Vous devriez en parler à quelqu’un du groupe. Ils vous diront s’ils sont d’accord ou non avec votre évaluation.

Question : Et s’il y avait des amis qui ressentaient également la même chose ?

Réponse : Vous devez parler à tout le monde ensemble dans la dizaine et arrêter la descente.

Question : Est-ce la chute du groupe ou seulement la mienne ?

Réponse : Non, il pourrait s’agir d’une descente du groupe.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Qu’est-ce que « Dépêche-toi, mon bien-aimé » dans le travail ? » du 01/02/2024

À quoi mène la persistance d’un désir ?

571.03Question : Quelle est la motivation de la pensée ? Quelle est cette force qui met une pensée en action ?

Réponse : C’est la force du désir. Nos désirs contrôlent nos pensées. Et il se peut que ce soit l’inverse, que les pensées contrôlent nos désirs.

Question : Comment transmettons-nous l’idée au Créateur que nous voulons uniquement fusionner avec Lui ?

Réponse : Nous devons y réfléchir davantage. Plus vous pensez à quelque chose, plus cet objet devient important à vos yeux. Avec cela, vous vous tournez vers le Créateur, et le Créateur vous aide. Le plus important est d’avoir constamment envie de quelque chose.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Une pensée est le résultat des désirs » du 19/01/2024

Tout le chemin nous est ouvert

525Les articles du Rabash contiennent toute la Torah. Il la prend du plus haut niveau et l’abaisse à notre niveau afin que nous la recevions sous la forme la plus appropriée, ce qui nous aide à grandir et à nous organiser intérieurement pour atteindre des niveaux plus élevés. Par conséquent, les articles du Rabash constituent la principale source du travail sur soi.

L’essentiel est d’essayer de les pénétrer avec votre cœur, pas avec votre tête. Ouvrez votre cœur et efforcez-vous de ressentir le Créateur, puis commencez seulement quelques mouvements à l’intérieur du cœur pour trouver un alignement encore plus étroit avec le Créateur.

Comment pouvons-nous rapprocher notre cœur du Rabash ? Seulement en nous connectant aux cœurs de nos amis et en ouvrant nos cœurs. Il n’y a pas d’autre moyen.

Dans quelques jours, nous nous réunirons pour un congrès entièrement basé sur les articles du Rabash et intitulé « La vie dans la dizaine ». Je suis très impatient et j’attends ce congrès avec une grande appréhension car le Créateur nous a donné tout ce dont nous avons besoin. Tout dépend de notre capacité à réaliser ce que nous avons reçu et à y mettre toutes nos forces.

Tout le chemin nous est ouvert. Nous pouvons maintenant décoller vers le but et révéler tous les composants que nous devons collecter et attacher à nous-mêmes en cours de route. L’essentiel est d’être très concentré. J’espère sincèrement que cela nous arrivera.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Talmud des dix Sefirot » du 22/01/2024

Créez une place pour le Créateur

232.1Question : Quel genre d’exercice pouvons-nous effectuer dans la dizaine pour le travail correct en connectant nos désirs individuels et communs ?

Réponse : En combinant les désirs individuels et communs, nous devons viser à créer une place pour le Créateur, appelée Shekhina, afin qu’Il puisse s’y révéler.

Le désir s’appelle un endroit. Mais la Shekhina n’est pas qu’un désir. La Shekhina est une rassemblement de tous nos désirs dans lesquels nous souhaitons nous connecter afin de faire de la place au Créateur. Sinon, Il n’a pas de place.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Une pensée est le résultat du désir » du 19/01/2024

Criez au Créateur

938.04Question : Quelle est le sentiment dans le cœur qui conduit à une vraie bassesse menant à la vraie prière ?

Réponse : Il arrive qu’une personne ne ressente aucune connexion avec les amis ou avec le Créateur. Elle se sent complètement coupée de la spiritualité et ne sait plus quoi faire ensuite.

Cette condition est d’une part très bonne, car elle secoue une personne, et d’autre part, elle est très aiguë. À ce stade, une personne doit rassembler toutes ses forces et appeler le Créateur.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Trois conditions dans la prière » du 23/01/2024