Category Archives: Perception

Le théâtre juste devant vous

laitman_938.03Question : Habituellement, j’aime chez une personne ce que j’aime en moi et je déteste en elle ce que je déteste en moi. Mais je ne veux pas de conflits avec les autres gens car je ne me suis pas encore corrigé.

Récemment, je suis allé à une pièce de théâtre et j’avais une question : est-il possible de s’identifier à une sorte de drame sur scène ou dans la vie, et ainsi apprendre à éviter les conflits et à commencer à aimer les autres ?

Réponse : Vous avez une excellente opportunité : travailler dans un groupe. Jouez-y différentes productions théâtrales d’amour et de haine. Essayez de lutter pour l’union, pour l’amour, tout le temps. Alors vous ressentirez comment votre nature vous révèle une haine mutuelle, un rejet mutuel.

Ainsi, vous serez toujours dans la bonne combinaison d’amour et de haine. Et tout ira bien. Vous pouvez littéralement le faire dans la vie. Il nous est donné une dizaine précisément pour cela.

Il n’y a donc aucune raison d’aller au théâtre. Le théâtre est juste devant vous.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Tout se trouve à l’intérieur de nous

Laitman_177.06Question : Tout est atteint par le contraire. Il existe un outil merveilleux (plus proche – plus loin) et le Créateur l’utilise très bien par rapport à nous. Peut-on utiliser le même outil par rapport à la force supérieure ?

Réponse : Bien sûr, nous pouvons éloigner le Créateur de nous ou Le rapprocher.

Question : Est-ce ainsi qu’Il ressentira cela ?

Réponse : Il n’y a pas de « Lui ». Le Créateur est une construction spéciale en nous.

Question : Nous éloignons-nous et en faisons-nous l’expérience nous-mêmes ?

Réponse : Oui. Il n’y a rien en dehors de nous, tout ne se trouve qu’à l’intérieur de nous.

Même ce que vous ressentez et expérimentez maintenant, le monde autour de vous avec tous vos amis et tout ce que vous pouvez imaginer, cela existe en vous, dans votre conscience et rien de plus.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

La haine est le manque de Lumière

laitman_239Question : Que pouvons-nous faire avec la haine ? Comment pouvons-nous travailler avec cette Lumière ?

Réponse : La Lumière n’est pas la haine. La haine est l’absence de Lumière. Par conséquent, nous devons comprendre clairement comment attirer la Lumière sur la haine dans l’amour.

Nous recevons alors une combinaison très forte de Lumière et d’obscurité. Dans cet état, nous pouvons travailler.

Question : Est-ce encore une prise de conscience que la haine est l’absence de Lumière en moi, un état d’obscurité, qui provoque une réaction correcte ?

Réponse : Bien sûr. L’obscurité et la haine valent mieux que l’indifférence.

Question : N’est-il pas dit que l’indifférence est pire que la haine ?

Réponse : Évidemment. Avec l’indifférence, vous ne pouvez en aucun cas vous connecter, vous éloigner ou vous rapprocher. L’indifférence est la mort dans la spiritualité, tandis que la haine et l’amour sont égaux. Ainsi, tout mais pas l’indifférence !

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Deux pôles de la peur

laitman_245.09Question : La peur est-elle générée par la haine ou par un quelconque programme de mesure d’auto-préservation pour la reconnaissance du mal, comme une manifestation de la reconnaissance de soi ? La peur est-elle nécessaire ?

Réponse : Cela dépend du type de peur car il existe de nombreux types de peur.
En principe, la peur négative est nécessaire pour comprendre nos limites.

La peur positive est nécessaire pour que nous nous précipitions à cause d’elle sous l’aile du Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

L’amour peut être différent

laitman_249.01Question : Si les gens entretiennent des relations amicales après un divorce, alors l’amour ne les lie pas ?

Réponse : Il est possible que l’amour les ait connectés. Après tout, l’amour peut être différent.

Si je respecte une autre personne, je me sens attiré par elle, mais ce n’est pas suffisant pour l’aimer ; je peux toujours lui être fidèle, la comprendre, la respecter et l’aider.

Mais aimer est un état complètement différent. L’amour n’est pas un état de réciprocité.

« Je te donne et tu me donnes » est appelé un état d’amitié. Et l’amour, c’est lorsque ce n’est pas « je te donne et tu me donnes », mais plutôt « je te donne » et c’est tout.

Peut-être que deux personnes se rencontrent, se mettent ensemble, et il leur semble que c’est de l’amour, mais en réalité ce n’est rien d’autre que de l’amitié. Cela peut se terminer à un niveau purement physiologique, ou à un niveau où les gens s’entraident, etc. Mais ce n’est pas de l’amour.

L’amour, c’est lorsque vous ressentez du contentement du fait de satisfaire une autre personne sans aucune contrepartie.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Mes amis dans mon cœur

laitman_962.4Nous pouvons imaginer en quoi devrait consister la prière vers le Créateur. Nous pouvons en discuter en général. Mais pourquoi est-il si difficile de prononcer ces mots qui s’adressent à Lui ? Je dois me sentir, et me ressentir comme faisant partie du groupe, voir leur contribution et l’impression du Créateur que je reçois à travers eux. Je rassemble toutes ces impressions à l’intérieur et les utilise pour me tourner vers le Créateur à travers la dizaine.

Je dois mettre tout cela dans mon cœur. Chaque fois que le cœur est incapable de faire le travail, je m’aide de mon esprit, de mes pensées. Il vaut mieux que ce soit l’œuvre du cœur, que l’intelligence soutienne simplement le cœur lorsque je ne ressens plus du tout mon esprit, travaillant exclusivement avec les sens.

C’est ainsi que nous devons travailler tout au long de la journée, chaque jour, en rassemblant l’inspiration de tous les amis. Je n’ai même pas besoin de les rencontrer physiquement pour cela. Mes amis sont dans mon cœur, et je fais des efforts pour les ressentir, pour devenir inspiré et ressentir le Créateur, qui est commun à tous à l’intérieur d’une telle inspiration. Avec cette inspiration du Créateur que je reçois à travers mes amis, je Lui renvoie la prièreMAN (Mayin Noukvim, eaux féminines), également par l’intermédiaire de mes amis. C’est le cercle de notre travail. (1)

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Donner du Contentement au Créateur » du 29/01/2020

(1) : à 51 minutes et 50 secondes

Le sens de la vie, partie n°8

laitman_259.02Nous élèverons leurs désirs jusqu’au Créateur avec notre intention

Question : Est-il possible de découvrir le Créateur avec des gens qui ne recherchent pas le sens de la vie ?

Réponse : Non.

Question : Cela signifie donc qu’il devrait y avoir un groupe de personnes ayant un seul objectif commun. À quoi servent les 8 milliards restants ?

Réponse : D’autres ressentiront progressivement qu’ils n’ont aucun sens à la vie, qu’ils ont besoin de quelque chose, bien que ce ne soit peut-être pas encore l’atteinte du Créateur. Cependant, ils ressentiront et découvriront toutes sortes de qualités négatives, des aspects négatifs de leur vie, et pour s’en débarrasser, ils devront encore se rassembler en groupes qui atteignent le Créateur. Pas à ce niveau, mais à un niveau inférieur.

Le sens de la vie est le destin juste d’un petit groupe. Les 8 milliards restants aspireront au Créateur pour diverses raisons. Par exemple, parce qu’ils doivent subvenir aux besoins de leurs enfants, de leur famille, etc. Ils n’auront pas de question sur le sens de l’existence.

Néanmoins, leurs aspirations pour certains objectifs matérialistes seront suffisantes car ils entreront dans nos désirs même avec leurs désirs égoïstes, et nous pourrons élever leurs désirs vers le Créateur avec notre intention.

Il suffit qu’ils sachent qu’il y a un but et que vous devez vous y habituer progressivement, vous y adapter. C’est suffisant pour que ce but se manifeste dans les masses même sans élever leurs intentions vers l’altruisme. C’est parce que nous leur donnerons nos intentions, et ils nous donneront leurs désirs.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 14/01/2019

Changez votre attitude envers le monde

laitman_294.4Question : Certaines personnes, ressentant le manque de quelque chose, se sentent automatiquement malheureuses. Autrement dit, il existe un modèle répandu dans la société selon lequel le bonheur est une joie et un plaisir continus. Il ne devrait pas y avoir de souffrance dans ma vie. D’où vient un tel modèle ?

Réponse : C’est la mauvaise formulation du bonheur, la mauvaise formulation de la question et la mauvaise éducation. Nous ne connaissons pas notre nature et pour cette raison, malheureusement, nous sommes mécontents.

Si nous comprenions qui nous sommes et ce que nous sommes, nous serions en mesure de nous former nous-mêmes afin que notre structure et notre attitude envers n’importe quel état soient parfaites.

C’est ce que fait la Kabbale. Elle ne change pas le monde, elle ne dit pas que vous devez changer quelque chose autour de vous. Vous devez changer votre attitude envers le monde. Vous serez alors heureux. Et vous serez dans un état absolu.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Le Créateur et le sentiment de bonheur

laitman_261Question : Comment le sentiment de bonheur est-il lié à « Il n’y a rien hormis Lui » ?

Réponse : Lorsque nous commençons à ressentir qu’il n’y a rien hormis le Créateur, alors nous éprouvons un vrai bonheur. Après tout, nous ressentons que nous sommes à l’intérieur de Sa source et c’est pourquoi tous les problèmes disparaissent.
Nous devenons les propriétaires de notre existence pour tous les siècles et toutes conditions. Ainsi, « Il n’y a rien hormis Lui » mène une personne à l’absolu.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/12/2019

Le lien entre l’étudiant et l’enseignant

laitman_530Question : Supposons que j’ai choisi un enseignant et après deux ou trois ans, je vois que je n’ai plus rien à apprendre de lui, et même que j’en sais plus que lui. De telles choses se produisent dans notre monde dans la musique, les sports, etc. Cela se produit-il dans la Kabbale ?

Réponse : Oui, la même chose peut se produire ici. Il est fort possible que cela vaille la peine de changer d’enseignant. Mais ici, vous devez comprendre vers qui vous changez. Soit vous changez de professeur parce que vous ne voulez pas faire plus d’efforts, soit parce que vous en avez un besoin urgent car vous ne pouvez pas avancer avec l’ancien professeur.

Question : Y a-t-il un lien particulier entre l’enseignant et l’élève ?

Réponse : L’enseignant est un conducteur de l’énergie supérieure, de la Lumière supérieure et des connaissances supérieures pour l’élève. Par conséquent, il est important pour nous que l’élève soit connecté à son professeur car cette connexion ne disparaît pas.

Remarque : Auparavant, les groupes étaient très petits, et de ce fait une relation étroite entre l’enseignant et l’élève existait vraiment. Aujourd’hui, vous avez des millions d’étudiants et naturellement, vous n’en connaissez qu’une petite quantité.

Mon Commentaire : Peu importe qui je connais, il est important de savoir lequel d’entre eux se considère comme mon élève, et de connaître son attitude envers moi. Dans cette mesure, l’élève se précipite avec son mouvement intérieur vers moi, et à travers moi, il reçoit un contact avec une puissance supérieure.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 04/03/2019