Category Archives: Perception

Quand le Messie arrive

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, Introduction, article « La Vision de Rabbi Hiya », Point 57: À cette époque, le Messie vint au séminaire de Rabbi Shimon couronné de hautes couronnes provenant des têtes des séminaires.… Maintenant, cependant, après que tous les membres des séminaires ont été récompensés du degré des têtes des séminaires, le Messie a été couronné de la Torah des chefs de séminaires. Il s’ensuit qu’il est couronné avec les plus grandes couronnes provenant des têtes des séminaires.

Ce passage parle de degrés spirituels au sein d’une personne qui découvre sa structure intérieure Toute sa construction intérieure c’est son désir collectif (la volonté de recevoir du plaisir), divisé et arrangé par degrés spirituels (niveaux), les capacités à donner sans réserve.

Il a la structure du monde d’Atsilout. Dans cette conception extérieure, il y a plus de structures internes selon les niveaux, de l’intérieur vers l’extérieur, de Shoresh (la racine), Neshama (l’âme), Gouf (le corps), Levoush (vêtement), et Heikhal (le palais). Comme dans le monde corporel, il y a les niveaux minéral, végétal, animal, et parlant (humain).

Il n’y a aucune différence entre le matériel et la conception spirituelle. Notre forme matérielle est une simple projection de nos propriétés internes qui dépeignent une certaine image en nous, juste comme on voit ce monde sous nos yeux en ce moment, quand, en fait, c’est notre réflexion intérieure.

Apprendre à connaître ma structure intérieure et spirituelle, je suis témoin du comment, par voie de transformations effectuées par la Lumière sur moi, tous mes propriétés s’élèvent du stade d’être «les membres des séminaires » à celui d’être des « têtes des séminaires », à partir du Messie qui est venu d’un certain niveau jusqu’au Messie qui a atteint un degré spirituel plus élevé. Soudain, je vois Rabbi Shimon, le barreau qui avant ne s’est pas révélé à moi.

Tous ces éléments sont les degrés de l’âme d’une personne, tous les patriarches et leurs fils: Hessed, Guevourah, Tifferet, Netzah, Hod, Yessod et Malkhout. Ceci explique comment une personne apprend la conception de son âme en plus de détails minutieux, où elle découvre une grande mesure du don sans réserve sous diverses formes. C’est ce que nous appelons : apprendre à connaître le Créateur.

L’esprit est une connexion universelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment la concentration de la pensée peut elle amener une personne à la révélation du monde spirituel?

Réponse: Tout est clarifié dans la pensée. Nous ne parlons pas de notre esprit qui a été artificiellement « gonflé » dans une université afin que nous puissions devenir « intelligent ». L’esprit est la puissance d’analyse et de synthèse, la puissance de connexion d’opinions opposées dans une seule personne.

Bina, que nous considérons comme le désir de donner sans réserve, c’est la pensée. La pensée est Malkhout de Hokhma, tandis que Malkhout qui reçoit de Hokhma est Bina. Malkhout collectif qui s’élève à Bina et qui devient sa Noukva est également Noukva de Hokhma car elle désire atteindre Hokhma, pas Bina.

En d’autres termes, la pensée est fondamentale. La pensée est ma capacité à percevoir dans Malkhout les qualités supérieures de Hokhma et de Bina et de travailler avec elles. L’esprit est ma capacité à construire l’équivalence avec le Créateur. La connexion universelle que je révèle est l’esprit, la sagesse, le réseau [d’âmes interconnectées].

Notre cerveau est organisé exactement de la même manière. L’intelligence ou l’esprit est la mesure de la force vitale, la capacité de comprendre, de contrôler, d’activer et de percevoir.

D’où vient-elle ? C’est une conséquence de deux forces: la force de Bina (Le désir de correspondre au Créateur) et la force du Créateur (qui revêt la créature dans la mesure de cette correspondance). C’est l’esprit de la créature: la lumière de Hokhma (Sagesse), revêtue dans la lumière de Hassadim (Clémence).

Par conséquent, si nous essayons d’atteindre ce réseau, de comprendre quels liens existent en lui et selon quelles lois il fonctionne, et si nous voulons savoir comment mettre en évidence et reconnaître le lien qui existe déjà entre nous, nous obtenons ce qu’on appelle  » la création de l’esprit », le Créateur, et nous L’atteignons. Comme il est écrit, « Par Tes actions, nous Te connaitrons

Jouez votre propre film!

Dr. Michael LaitmanLa Kabbale nous explique comment changer notre vie et comment atteindre un niveau différent d’existence. Ce n’est pas comme découvrir simplement une nouvelle forme de vie sur une autre planète, mais c’est révéler un monde additionel! Notre monde va faire tomber son voile, et nous découvrirons un monde différent.
Nous ne savions pas que l’image que nous voyons est juste un écran, sur lequel différentes sources de lumière projètent une image en trois dimensions. Mais tout à coup, la couture invisible au milieu de l’écran va commencer à se déchirer et nous verrons les forces qui forment cette image pour nous et qui la font évoluer.

Quand les gens ont d’abord vu dans un film un train s’approcher, ils ont pris peur et ont sursauté. Ils ne croyaient pas que cela soit possible. De même, nous ne comprenons pas que nous vivons dans un film. Aujourd’hui, il y a des spectacles de laser qui dessinent des images dans le ciel avec leur faisceau, où un laser est une sorte de lumière. De même, la lumière nous montre une image que nous voyons de nous-mêmes et de tout le monde, qui nous paraît tout à fait réelle. Nous sentons et donnons un sens notre existence, car nous sommes faits de la même matière imaginaire. C’est pourquoi l’image de notre monde est très relative. En fait, il n’existe pas et la science de la Kabbale nous amène à la réalisation de celui-ci.

La Nature, Elohim, peu à peu nous enseigne que nous ne pouvons pas contrôler cette image. C’est comme si le Créateur nous disait: «Le film, dans lequel je vous ai mis devient de pire en pire. Pourquoi? C’est pour vous obliger à révéler les forces derrière le film et de les contrôler de manière indépendante. Ainsi prenez le contrôle de ce film à ma place et jouez le vous-même! « En commençant à participer à jouer ce film, nous commençons à comprendre, ressentir, et atteindre le Créateur.

Temps = Mouvement = Endroit

Dr. Michael LaitmanTalmud Esser Sefirot, tome 3, partie 8, Question 36: « endroit ». Temps, mouvement, et endroit sont pratiquement la même notion, qui détermine un changement relatif et un renouvellement de la forme (désirs). Cependant, si nous parlons de l’ordre de la descente des niveaux, c’est ce qu’on appelle le changement d’endroit», alors que si nous parlons de la cause et de l’effet, il est appelé « l’ordre du temps. » 

Pourquoi temps, mouvement, et endroit sont pratiquement la même notion? Parce ces changements se produisent dans nos désirs, Kelim. La volonté de ressentir du plaisir subit des modifications. Mais pourquoi je pense et ressens l’un comme un changement dans l’écoulement du temps, et l’autre – comme un changement d’endroit, du mouvement? Pourquoi perçois-je tout ce qui arrive comme un changement dans le temps, le mouvement, et d’endroit?

Le mouvement n’est-il pas un endroit? Après tout, si je change d’endroit, cela signifie que je suis en mouvement. Pourtant, on me dit: «Non, c’est une catégorie complètement différente. » Toutefois, toutes les catégories sont des changements ayant cours dans le désir de plaisir. Par rapport à quoi? Seulement par rapport à l’attribut du don qu’il possède, ce qui signifie le degré de son insertion dans Bina.
Malkhout peut être inclue dans Bina sous trois formes, qui sont appelées le temps, le mouvement, et l’endroit. « Ils donnent des sensations différentes à Malkhout. De quelles genres? Lorsque nous parlons de l’ordre de la descente des niveaux, signifiant des changements successifs d’états, c’est ce qu’on appelle le changement d’«endroit», qui survient quand l’un est à niveau ou quand l’état intérieur change. Alors que, lorsque nous parlons de cause à l’effet, de ce qui se passe d’abord et de ce qui arrive ensuite, signifiant que ce n’est pas les endroits qui changent, mais leur ordre, on le nomme l’ordre du temps. Et si nous parlons de quelle sorte d’état était présent à chaque endroit, c’est ce qu’on appelle «endroit».

La lumière qui attire

Dr. Michael LaitmanQuestion: D’ou viennent les désirs?
Réponse: Tous les désirs viennent du Partsouf supérieur qui se revêt en vous et vous réveille. Votre désir est la Lumière qui est descendue de la Lumière Supérieure, une douce illumination donnant vie à un désir. Après tout, vous êtes un simple désir, semblable à un morceau de métal. Quand la Lumière descend jusqu’à vous, Elle commence à vous «réchauffer», à faire quelque chose avec vous.
D’où vient le sentiment de vouloir quelque chose? La Lumière qui est déjà présente en vous, vous attire, du moins, jusqu’à maintenant de manière opposée. Quant au désir, la Lumière ne le remplit pas, nous n’en avons tout simplement aucune expérience.

Alors que nous parlons, nous vivons dans Malkhout de l’Infini. Qu’est-ce que cela peut bien faire? Quelle expérience avons-nous? Nous ne connaissons que ce monde matériel et rien de plus. Pourquoi est-ce ainsi? Mis à part un minuscule endroit, tous mes autres désirs ne sont pas illuminés, et c’est pourquoi je ne les ressens pas. Je ne suis même pas attiré, un tant soit peu, par eux

Un point noir face à la lumière de l’Infini

Dr. Michael LaitmanQuestion: : Vous dites qu’il y a la Lumière de l’Infini en dehors de nous. Qu’est-ce que « en dehors de nous » signifie?

Réponse: « En dehors de nous» veut dire «en dehors» du point de notre désir dans lequel je perçois ce monde, moi-même, et tous les autres. Outre ce point, il n’y a rien, puisque le Créateur n’a créé qu’un seul point. Tout ce que nous percevons (les mondes et ce qui les remplit) est la sensation de ce même point.

Il n’y a qu’un seul minuscule point noir face au blanc de la Lumière de l’Infini

Lieu de résidence: Le groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion: Lors de la leçon, nous devons aspirer à un seul lieu et tout unir à ce dernier. Toutefois, au cours des années, j’ai développé différentes notions sur les phénomènes spirituels. En lisant au sujet de Bina et de Malkhout, je les perçois différemment. Est-il possible de les réduire à un seul point? 

Réponse: Ils doivent vraiment devenir un tout. Dans leur Essence, Bina et Malkhout sont la creation et les attributs du Créateur. Nous ne savons pas exactement ce que cela c’est, mais néanmoins leur interconnexion et leurs relations indiquent une union.
Bina plonge une partie d’elle-même dans Malkhout, les lettres « ELEH » du nom Elohim. Malkhout monte à Bina, changeant le nom de MA en MI. Derrière les descriptions de ces processus dans le Livre du Zohar nous discernons les liens qui les relient.
Par conséquent, nous devons construire notre intention. En nous unissant avec le groupe, je le vois comme le lieu, le point focal, où l’attribut de Bina, le don sans reserve et Elohim est révélé. C’est là que j’élève mes désirs et aspirations. C’est là que je veux m’unir en tant que partie corrigée de Malkhout.

J’espère que Bina va m’aider à l’aide de ses recipients ELEH, qui sont descendus volontairement afin de prendre soin de moi pour devenir semblable à un utérus maternel et me relever spirituellement. C’est ainsi que je devrais me relier au groupe.

Le groupe est le système possédant le pouvoir de me révéler Elohim, HaVaYaH. Il est le lieu où je reçois la nourriture, et d’où les lumières et les changements me parviennent.
Ma conception du groupe ne dépend que de la façon dont je suis capable de d’abaisser mon égo devant lui. Le Supérieur peut prendre n’importe quelle forme, mais cela ne se produit que dans la mesure où la partie inférieure accede au degré du rejet de soi et devient semblable à Lui, passant ainsi par les phases de conception, d’alimentation, et de l’âge adulte.
C’est ce que je veux, quand je me soumets à l’influence du groupe, l’endroit qui nous nourrit. Telle doit être mon intention à la leçon: rechercher toujours ma place dans l’histoire/processus des relations entre Bina et Malkhout.

Ils se connectent par le biais de Zeir Anpin, par le biais d’HaVaYaH, l’attribut de la miséricorde, la Lumière. Tel est tout le système permettant de nous développer. Notre territoire est la partie inférieure de Bina, Zeir Anpin, et Malkhout elle-même. C’est là que se situe toute notre vie, à la fois matérielle et le spirituelle.
C’est parce que la réalité est une. Même si nous ne vpercevons qu’une image illusoire maintenant, c’est juste une faille dans notre vision, une illusion causée par une compréhension étroite et notre sensation. Quand le brouillard commence à se dissiper, le monde supérieur se révélera dans ce lieu, dans notre lien avec le groupe, avec les autres âmes, à travers AHP, ce qui signifie dans la partie inférieure de Bina (ZAT), Zeir Anpin, et Malkhout.
Voilà tout le propos de la science de la Kabbale. C’est l’expression de notre relation avec le Créateur, avec l’unité de HaVaYaH et Elohim, que nous devons atteindre.
Par conséquent, nous devons comprendre que ZAT de Bina représentent le groupe corrigé dans lequel nous nous trouvons. Nous ne révélerons jamais rien de plus. Nous ne pouvons discerner que le degré de notre capacité à nous unir dans la partie inférieure de Bina, dans le groupe. Voilà où est notre place. En nous remettant d’avantage en son pouvoir, nous révélerons notre vraie réalité, qui nous est cachée pour l’instant par le voile de notre obscure perception

Dépêchez-vous lorsque la télé est allumée

Dr. Michael LaitmanQuestion: S’il n’y a pas de vie après la mort, alors pourquoi est-il écrit dans le Zohar que l’âme monte au ciel après la mort, et que les anges la prennent pour son jugement, et ainsi de suite?Réponse: Pas un seul mot du Zohar ne parle du corps physique. Le Zohar se réfère à la mort de l’égoïsme, après quoi les Forces Supérieures appelées «anges» commencent à l’influencer.

Ils prennent mon désir de recevoir du plaisir des deux côtés, à droite et à gauche, et le « soulèvent » sur leurs ailes (écrans) vers le premier, le deuxième et le troisième « ciel. » Il s’agit du nom des différents niveaux de Bina où je commence à recevoir plus de propriétés du don sans réserve.

Ainsi, ces «anges» me soulèvent-ils jusqu’au «ciel», la propriété commune de Bina. Là, je révèle un palais entier du Créateur derrière cette propriété. Bina comprend en elle les propriétés de Malkhout, les désirs de réception dans les désirs de don sans réserve, et grâce à cela je révèle le Créateur.

Cependant, est-ce vraiment connecté avec mon monde matériel et les sens physiques, la vie et la mort de ce corps animal? En fait, je pense seulement qu’il existe ; il n’existe pas en réalité.

Est-ce que quelque chose existe derrière l’image sur l’écran de l’ordinateur? Ce sont rien de plus que des signaux électriques, les forces et les vecteurs qui fabriquent cette image pour vous. De la même manière, vous élaborez cette image en trois dimensions que vous percevez comme ce monde.

Nous avons déjà des dispositifs laser qui peuvent créer dans l’air des images en trois dimensions de gens autour de nous qui parlent entre eux. Ces sensations sont une illusion complète. Vous ne pouvez pas les toucher avec la main parce que tout est «dans l’air ». Toutefois, bientôt, cela va devenir absolument «réel», tout comme l’illusion de notre monde.

C’est exactement de cette façon que nous voyons ce monde bien qu’il n’existe pas. Donc, quelle vie après la mort peut-il y avoir? La télévision s’est éteinte, et c’est tout : vous n’avez pas eu le désir de découvrir le Monde Supérieur « dans cette vie ». Toutefois, il n’est pas nécessaire que le corps meurt pour révéler la spiritualité. Il n’y a aucun lien entre l’un et l’autre.

La vie à l’intérieur du désir

Dr. Michael LaitmanQuestion: En lisant le Zohar, qui puis-je identifier dans le texte au lieu d’imaginer des forces abstraites?Réponse: On peut imaginer une seule chose: le lien entre nous. En fin de compte, nous existons dans Malkhout. Les morceaux de Malkhout s’unissent les uns aux autres dans toutes les connexions possibles. C’est un réseau de connexions qui changent constamment, comme dans un dispositif électrique ou informatique. La matière, le désir de recevoir du plaisir, reste un désir inchangé et rigide.

Les forces à l’intérieur du désir commencent à travailler, servant en tant que matériau avec lequel les gens peuvent se connecter les uns aux autres. Nous existons dans ce désir avec la force qui travaille en lui. Et tout ce que cette force fait à l’intérieur du désir est fait parce que nous avons l’a créée ainsi, comme si nous l’avions imprimée en utilisant un modèle, et c’est tout.

A l’intérieur de ce désir il y a des « pulsions », les forces du bien et du mal, la Lumière et les ténèbres, deux influences du Créateur qui passent à travers ce désir. Nous percevons et ressentons notre réalité comme «moi» et «le monde» Je vis et je ressens dans ce matériau. Nous ne parlons que des forces qui agissent à l’intérieur de cette matière, le désir de recevoir du plaisir.

Ainsi, en lisant Le Zohar, nous tenons à quitter complètement l’image de ce monde car elle est fausse. Je suis situé dans le désir de profiter, et la force qui agit en lui se présente à moi. Et il n’y a rien d’autre, pas de photos ou d’images.

Quand le réveil sonne

Dr. Michael LaitmanDans leurs livres, les kabbalistes n’écrivent que sur l’âme. Ils ne touchent pas à notre monde qui est en dessous de la ligne de vie. C’est une illusion qui nous est donnée temporairement pour que nous commencions à nous réveiller de ce rêve et construisions une vraie vie.Maintenant, pensez à valoriser vos amis qui peuvent vous aider à vous réveiller vers une vie nouvelle. Comprenez que vous êtes ensemble dans un rêve, et seule une petite étincelle qui vous a été donnée peut vous aider à en sortir. C’est pareil quand vous dormez, et vous comprenez que vous pouvez vous réveiller si vous essayez. Cette «idée» qui peut vous aider à vous réveiller est le «point dans le cœur. »

Si vous connectez tous les points qui souhaitent se réveiller et demandez que le « réveil sonne », la Force Supérieure va vous réveiller. Elle vous sortira de ce rêve. Sinon, nous allons tous simplement continuer à dormir.

La seule possibilité de révéler le monde spirituel est dans ce rêve. Il n’y a rien de moindre que lui, moindre que l’existence bestiale, plus bas que cette vie illusoire.

La seule chose qui restera après la mort est ce que vous aurez atteint dans le monde spirituel pendant cette vie. D’où viendrait quelque chose d’autre ? Pourquoi cela n’existe-t-il pas actuellement? Comment votre corps animé est-il dans cette voie ? Pourquoi avez-vous besoin de souffrir maintenant pour profiter plus tard?

Nous n’avons que ce que nous percevons dans le désir de recevoir du plaisir. Si, en plus de la perception de ma vie corporelle, j’acquière également une vie spirituelle, alors je vais certainement l’avoir. Cela ne dépend pas de la vie corporelle. Il existe deux types de désirs: l’un est « pour votre propre bien», et l’autre «pour le bien du don sans réserve »

Cela signifie que, pour l’instant, je vais continuer à vivre simultanément dans deux mondes, et une fois que le corps meurt, je vais continuer à vivre simplement dans le monde spirituel. Le corps animé meurt et cesse de percevoir cette réalité dans ses cinq sens, de la même façon que de perdre mon ouïe aujourd’hui. De cette façon, toutes les sensations corporelles disparaissent.

Le désir égoïste ne peut pas exister pour toujours, il a une limite. Cependant, une fois que vous acquérez le désir de donner inconditionnellement, il est éternel.