Category Archives: Perception

Le jeu du Créateur avec l’homme

laitman_527.03Question : Est-il dit que le Créateur joue avec le Léviathan (baleine) ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Le Léviathan symbolise la création totale, des milliards de personnes.

Question : Autrement dit, tous les événements, tout ce qui me traverse, tout ce que je ressens, est comme le jeu du Créateur avec moi ?

Réponse : Bien sûr. Pour que vous puissiez commencer à voir le monde comme quelque chose qui vous relie au Créateur.

Question : Mais pourquoi l’homme ne ressent-il pas qu’il y a cette force, le Créateur, qui joue avec lui ?

Réponse : L’homme n’a pas encore atteint ce niveau. Il doit atteindre cet état. En attendant, de tout ce qui lui vient du monde, il n’accepte que les choses les plus nécessaires à l’existence, ce qui signifie qu’il vit normalement, comme les gens ordinaires de notre monde.

Mais que signifie « normalement » ? Si toutes ses aspirations visent à découvrir le monde supérieur et le Créateur, alors il reçoit involontairement tout le nécessaire de manière naturelle. Il ne se limite pas, mais il ne veut simplement pas plus parce que toutes ses pensées sont supérieures à son corps physique. Et il se précipite alors vers le Créateur et Le ressent.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 25/03/2019

D’un trou noir vers la liberté

921En raison du confinement, beaucoup se sentent isolés, comme s’ils tombaient à l’intérieur d’un trou noir. Nous devons comprendre que notre monde entier, notre galaxie entière, l’univers lui-même, est à l’intérieur d’un trou noir. Il n’y a aucun moyen de contourner cela, c’est un fait. Ainsi, il n’y a rien d’effrayant à ressentir cette obscurité.

Ils disent que la force gravitationnelle de ce trou est si grande que même la lumière est incapable de s’en libérer, tout est aspiré dans ce puits noir ; c’est dire combien la force de l’égoïsme est grande. L’égoïsme consume tout, ne permettant à rien de s’échapper. C’est le monde dans lequel nous vivons, à l’intérieur de cette fosse noire.

Cependant, tout ce que nous voyons à l’extérieur est en réalité à l’intérieur de nous ; nous nous observons nous-mêmes. Donc, si nous voyons l’obscurité, nous découvrons nos vrais attributs et nous sommes capables de tirer des conclusions sur notre état. À partir de là, il deviendra clair comment sortir de cette fosse, de ce trou noir.

Si nous recevons la qualité du don sans réserve, nous serons immédiatement libérés. Par conséquent, le désir de donner est appelé la terre de la liberté et les gens qui y vivent, une nation libre. Ensuite, vous sortirez de ce trou noir et deviendrez une nation libre sur notre terre, notre désir. Demandez au Créateur et Il fera en sorte que cela se réalise. Tout ce que nous avons à faire, c’est de nous rendre et de demander de l’aide ; c’est là toute notre correction.

De la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah (Pâque) » du 01/04/2020

Le coronavirus change la réalité, Partie n°9

laitman_294.1Coronavirus et antisémitisme

Question : Jusqu’à récemment, vous avez traité des problèmes d’antisémitisme, vous avez écrit des articles et des livres sur ce sujet. Soudain, il y a ce virus, et maintenant vous êtes plus engagé à expliquer d’où vient ce coup. Pourquoi ?

Réponse : Non, je ne suis pas particulièrement engagé par rapport au virus. Je comprends pourquoi il nous a été donné. Il s’agit d’une tâche assez simple. Cela ne peut pas être résolu comme un antisémitisme où il faut tout expliquer au niveau idéologique.

Question : Y a-t-il un lien entre ce qui se passe actuellement et l’antisémitisme ?

Réponse : Il y en aura dans peu de temps. Bientôt, les juifs seront accusés d’avoir délibérément lancé ce virus à travers la Chine et l’Iran, c’est-à-dire à travers leurs détracteurs.

Commentaire : C’est déjà dans les médias iraniens.

Ma Réponse : En Iran, c’est compréhensible. Bientôt, ce sera partout dans les infos et les gens en parleront. Cependant, il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire. C’est à ce moment-là que je commencerai à expliquer de nouveau les raisons de l’antisémitisme.

Pour l’instant, il est très difficile d’expliquer aux gens le lien entre le virus et les juifs, entre leur rôle historique et le lien égoïste des différentes nations.

Extrait de KabTV, « Le Coronavirus Change la Réalité » du 12/04/2020

À la jonction des opposés

laitman_214Question : Pourquoi la sensation de quelque chose naît-elle à la jonction d’opposés ?

Réponse : Comment pourrait-il en être autrement ? Je ne peux pas ressentir seulement du doux ou seulement de l’amer ou seulement de l’aigre. Je peux ressentir quelque chose d’après autre chose parce que j’ai des récepteurs et qu’il y a un enregistrement interne.

A l’intérieur de moi, il y a comme des cônes avec des goûts préparés, et par conséquent je peux essayer, comparer et dire oui, non, etc. C’est comme cela que ça se passe dans tout.

Question : Une personne doit faire une sorte de mouvement interne pour passer à une sensation diamétralement opposée, par exemple, de la haine à l’amour ? Que se passe-t-il lors de cette transition qualitative ?

Réponse : Une personne commence à ressentir qu’une seule qualité est perçue d’après une autre. Ce n’est pas une transition, mais plutôt l’inclusion des deux propriétés.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Quelle est l’essence de notre monde ?

laitman_278.03Question : J’ai entendu dire que nos actions corporelles n’ont aucun effet sur le monde spirituel. Mais alors que j’ai commencé à étudier la Kabbale, je ne vois que des actions corporelles ici. Quel est alors l’intérêt d’étudier la Kabbale ?

Réponse : L’essence de notre monde est qu’une personne déconnectée du monde spirituel peut commencer à se corriger elle-même et le monde entier à partir d’une position indépendante ; lorsque l’on ne se trouve pas dans le monde spirituel, on peut à chaque fois choisir comment l’influencer.

Autrement dit, nous existons dans le monde corporel, en dehors de la spiritualité, pour vivre comme nous le voulons et entrer dans la sensation du monde spirituel et s’y conformer lorsque nous le souhaitons.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 09/02/2020

Qu’est-ce que la reconnaissance du mal ?

laitman_532Question : L’incapacité d’aller vers la connexion, est-ce la reconnaissance du mal ?

Réponse : L’incapacité à se connecter, à comprendre ce qu’est l’amour, est la reconnaissance du mal. Ce qu’est l’amour, nous l’apprenons seulement de son contraire. Par conséquent, le Créateur a créé l’égoïsme comme absolument opposé à Sa propriété de sorte qu’en réalisant notre égoïsme naturel, nous nous déplaçons progressivement vers l’opposé de celui-ci.

Question : La révélation du mal est compréhensible. Mais pourquoi utilisez-vous toujours un mot aussi négatif que « haine » ?

Réponse : Que pouvez-vous opposer d’autre à l’amour ? L’amour et la haine sont deux propriétés opposées l’une à l’autre.

Question : La haine de son propre mal ou de son prochain ?

Réponse : La haine de mon propre mal, du fait que je ne peux imaginer aucune connexion avec les autres, une dissolution dans laquelle mon « moi » disparaît. Cela m’est impossible.

Mais c’est ce qui a été créé par le Créateur. Et de ce fait, il s’avère que la recherche de la connexion mène au rejet, et le rejet conduit à un sentiment de véritable amour.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Les causes de la dépression

laitman_747.03Question : Un kabbaliste peut-il être simplement déprimé comme n’importe quelle autre personne au monde ? Aujourd’hui, des millions de personnes sont déprimées.

Réponse : Oui, mais des millions de personnes sont déprimées parce qu’elles manquent de quelque chose : la nourriture, les connaissances, les honneurs, le pouvoir, etc. Elles veulent atteindre quelque chose et ne le peuvent pas.

La dépression peut être due au fait que je ne peux pas réaliser ce que je veux, ou peut-être parce que je n’ai aucun désir du tout.

C’est la même chose dans la spiritualité : soit je ne peux pas atteindre ce que je veux, c’est-à-dire la connexion avec le Créateur, découvrir le Créateur, soit je n’en ai aucun désir. Et c’est là le problème.

Le fait est qu’un kabbaliste ne peut pas être déprimé comme une personne ordinaire. Il y a une autre raison : il ne peut pas atteindre le Créateur. Ce n’est pas le même genre de dépression.

En principe, la dépression corporelle et spirituelle vient du Créateur pour faire progresser une personne. Mais pour quelqu’un qui n’est encore qu’au niveau corporel et qui n’a aucun lien avec un groupe, avec la science de la Kabbale, avec la méthodologie, il est très difficile de faire face à la dépression.

Elle s’empare d’elle et on ne sait pas quand elle va passer car elle n’a pas d’outils pour la surmonter. Et la Kabbale enseigne comment surmonter ces descentes et aussi qu’elles ne sont que des appels à une ascension.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 27/03/2019

Les signes de la croissance de l’âme

laitman_294.4Question : Quels sont les signes externes et internes de la croissance de votre âme ?

Réponse : Lorsque nous commençons à nous connecter, nous donnons à la Lumière l’occasion de se répandre à l’intérieur de nous. Nous commençons à la ressentir et à la percevoir comme une satisfaction. En cela nous voyons le système de connexion entre nous ; en d’autres termes, nous atteignons la structure de l’âme.

C’est la partie la plus importante parce que lorsque nous obtenons un aperçu de la structure de l’âme par rapport à la façon dont elle prend vie, étant influencée par la Lumière qui la traverse, nous commençons à ressentir que le Créateur nous parle : comment, dans un schéma ondulant, Il change les relations entre nous et comment en modifiant les connexions entre nous, nous pouvons Lui répondre. C’est notre contact, notre communication avec le Créateur.

Question : Est-ce qu’une personne dont l’âme grandit a le sentiment de changer ?

Réponse : Tout à fait. Tout se passe de manière absolument réaliste par le contact mutuel entre une personne et le Créateur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 09/02/2020

Deux types de souffrance

laitman_527.03Question : La souffrance est-elle une manifestation de l’égoïsme ?

Réponse : Naturellement. Que signifie la souffrance ? Je veux quelque chose que je n’ai pas. Il s’avère que l’égoïsme insatisfait cause de la souffrance.

Il y a un autre type de souffrance : la souffrance de l’amour, lorsque je veux quelque chose de bon pour autrui et que je souffre si je ne peux pas le réaliser. Ce n’est pas pour que l’autre m’aime et me réponde, mais parce que je veux le lui donner sans condition.

Il y a donc une souffrance égoïste et altruiste. Elles doivent être triées.

Nous passons d’une souffrance à l’autre : souffrir pour nous-mêmes à souffrir pour les autres.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020

Comment les noms sont donnés aux phénomènes et aux objets

laitman_592.04Question : Lorsque j’atteindrai un état supérieur à celui dans lequel je me trouve actuellement, pourrai-je donner mon nom à cet état ? Ou vais-je seulement révéler les noms que nous étudions dans la Kabbale ?

Réponse : C’est exact. Vous allez révéler ces états tels qu’ils sont appelés dans la Kabbale. Vous regarderez, disons, un verre à vin et vous direz : « Oh ! C’est ce que l’on appelle un verre à vin. Verre à vin. » En fait, vous n’avez jamais connu ce mot auparavant, mais lorsque vous verrez cet objet, vous comprendrez comment il s’appelle.

Et c’est ainsi avec tout ce que vous trouvez à n’importe quel degré de n’importe quel monde. C’est de là que viennent les noms dans la Kabbale. Seulement à partir de l’atteinte.

Dans notre monde, les noms sont donnés à partir de l’atteinte de la racine et de la branche. Puisque tout ce qui est au niveau de notre monde vient du monde supérieur, les kabbalistes, connaissant ces racines, ont donné des noms aux objets de notre monde. C’est ainsi que la terminologie de notre monde a vu le jour.

Tout cela est décrit dans les livres kabbalistiques. En fait, cela a été fait par Adam il y a 5780 ans.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/01/2020