Category Archives: Perception

Le gain le plus élevé

Question : Comment les kabbalistes bénéficient-ils de l’unité ?

Réponse : Le bénéfice est énorme, en fait, c’est le plus élevé ! Nous pouvons révéler une nouvelle forme de vie dans l’unité kabbalistique !

Nous pouvons voyager entre les galaxies, nous élever au-dessus de notre univers, aller au-delà de lui et au-delà de la vie matérielle dans laquelle nous vivons maintenant. Nous pouvons nous sentir vivre en dehors du corps.

Ceci est possible et se réalise à travers la correcte connexion entre les gens.

Question : Cette unité est-elle similaire à la façon dont les cellules sont connectées lorsqu’un organisme unicellulaire devient plus parfait ?

Réponse : Non. Si nous nous unissons à travers le modèle des cellules, alors nous créons la bonne société égoïste, comme dans la société actuelle. Elle fonctionne bien égoïstement, mais elle n’atteint pas le niveau suivant.

Nous devons atteindre un état où, en tant que corps, nous nous soutiendrons dans la réciprocité afin que nous soyons gouvernés par une seule force, un seul cerveau et un seul cœur. Pour cela, nous devons nous élever au-dessus de notre propre nature égoïste.

Au cours de cette vie, nous devons atteindre le prochain niveau, et cela ne peut être atteint par des astuces ordinaires. Nous devons nous mettre dans un état spécial tout en étant dans notre état matériel, où nous attirons la Lumière supérieure. Cela nous amènera ensuite à la prochaine étape, puis à la suivante, et ainsi de suite jusqu’à ce que nous nous élevions au-dessus de notre monde.

Dans notre monde, nous devons maintenir un niveau minimal pour exister parce que toutes nos pensées et aspirations devraient être dirigées vers la révélation du monde supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/10/2017

Comment ressentir la Lumière supérieure ?

Question : Comment ressentez-vous l’énergie supérieure, la Lumière supérieure qu’une personne attire à elle ? Disons qu’il est très difficile de ressentir le rayonnement, mais nous avons quand même inventé des appareils avec lesquels nous pouvons le mesurer. De plus, ses conséquences au fil du temps ont des répercussions sur une personne.

Réponse : La radiation est l’action physique de particules chargées : électrons, protons, neutrons, rayons gamma et ainsi de suite. Elles peuvent être mesurées car elles peuvent affecter certains substrats.

Cependant, dans la Kabbale, une personne peut ressentir l’effet de la Lumière supérieure à partir de changements intérieurs. Elle commence soudainement à aimer ses amis, à s’unir à eux, et dans leur connexion, ils révèlent la qualité du don sans réserve et de l’amour appelée le Créateur.

En même temps, tout ne va pas selon notre logique, comme si au lieu de la qualité de la réception nous obtenions la qualité du don sans réserve, et au lieu de la haine, l’amour. Il s’agit d’un tout nouveau monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Que doit-on faire si le monde a perdu sa valeur ?

Question : Que faire si le monde a perdu sa valeur et si tout ce que vous pouvez voir autour de nous est une agitation inutile ?

Réponse : Vous devez remercier le Créateur de vous avoir montré que notre monde n’a aucune valeur. Cela a toujours été comme ça, et maintenant il a finalement perdu sa valeur à vos yeux. Vous avez clarifié ceci. Ainsi, vous devez l’admettre.

Question : Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur d’une personne lorsqu’elle a une telle sensation ?

Réponse : Elle comprend que cela ne vaut pas la peine de vivre pour l’intérêt de notre monde physique. Cependant, il y a le monde supérieur suivant pour lequel il vaut la peine de vivre, et vous pouvez le découvrir et l’atteindre aujourd’hui !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

Conseils rapides de Kabbale du 20/08/2017

Question : Mes maladies sont-elles liées à la façon dont je communique avec mon groupe de dix ?

Réponse : Je ne le pense pas. Mais si vous vous connectez à lui correctement, vous pouvez être guéri de tout.

Question : Existe-t-il une chose telle que la médecine kabbalistique ?

Réponse : La médecine kabbalistique est une chose très simple : attirez la Lumière supérieure sur vous et vous serez guéri. Il n’y a rien d’autre.

Question : Je travaille dans une mine de charbon. La sagesse de la Kabbale peut-elle restaurer ma santé ?

Réponse : C’est une question très difficile et la réponse n’est pas simple du tout. Tout dépend de la société dans laquelle vous êtes. Vous pouvez sûrement être guéri, mais dans quelle mesure, je ne peux pas le dire.

Cela dépend du groupe, de l’endroit où vous êtes, de la façon dont vous étudiez. Je recommanderais que vous approfondissiez cela et que vous voyiez comment de nouvelles forces internes se révèlent en vous.

Question : Les malformations congénitales comme la cécité et la surdité peuvent-elles entraver l’apprentissage de la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Les défauts congénitaux ne sont pas un obstacle à l’étude de la sagesse de la Kabbale. Je crois au pouvoir de la Lumière supérieure, qui peut changer absolument tout, mais lorsqu’il s’agit d’une anomalie corporelle, le changement ne peut plus être dans cette incarnation, dans cette vie.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/08/2017

Apprécier les gens d’après leurs caractéristiques spirituelles

Question : Pourquoi les intellectuels, les meneurs de la génération, haïssent-ils le plus les gens ?

Réponse : C’est parce qu’ils sont aussi des égoïstes non corrigés. Ceux qui atteignent des niveaux élevés dans les domaines sociaux, politiques, économiques et même scientifiques, sont des gens avec un très grand égoïsme unilatéral. Il est naturel qu’ils perçoivent tous les autres comme leurs concurrents potentiels et qu’ils soupçonnent qu’on veuille leur nuire.

Il est impossible d’en vouloir aux gens qui n’apprennent pas la sagesse de la Kabbale, comme on le ferait avec les kabbalistes. Plusieurs fois j’ai entendu : « C’est un grand acteur ! » Mais en ce qui concerne ses caractéristiques spirituelles, il peut être la pire et la plus basse personne. On se trompe si on lui colle immédiatement une étiquette de perfection.

Les qualités spirituelles sont dans l’amour des autres et tout ce qui est connecté à l’amour des autres.

J’existe parce que je n’existe pas !

Nous existons à l’intérieur du Créateur, qui détermine entièrement pour nous notre sensation de la vie et de l’existence. Même si nous louons ou maudissons le Créateur, cela aussi est fait par Lui. Tout est contrôlé par le Créateur, et il n’y a pas de réalité en dehors de Lui. Dans la mesure où je m’annule devant le Créateur, je me construis et j’atteins mon essence.

Le Créateur a fabriqué une barrière, une dissimulation. Par conséquent, lorsqu’Il est complètement caché de la création, il me semble que j’existe. Mais si j’entreprends la dissimulation moi-même, alors dans cette mesure je suis capable de révéler la force supérieure et de comprendre que je n’existe pas vraiment : je ne suis que l’ombre du Créateur.

Comprendre qu’il n’y a rien hormis le Créateur est la façon dont une personne se construit. Et nous voyons une sorte de paradoxe dans le fait que nous existons dans « Rien hormis Lui ». J’existe spécifiquement parce que je n’existe pas ! Mon « Moi », mon égoïsme, créé par le Créateur, n’existe pas. Plus j’annule mon égoïsme, plus j’existe dans cette auto-annulation.

Il n’y a pas de contradiction : en comprenant qu’il n’y a rien hormis le Créateur, nous devenons grand et égal à Lui, Son partenaire, en adhérant à Lui face à face. Tout cela est dû à Sa création d’une dissimulation et à notre transformation de cette dissimulation en Lumière.

Extrait de la 2ème partie de la leçon de Kabbale, Préparation au Congrès Mondial, du 14/01/2018

Voir le véritable univers

Question : L’amour-propre naturel, en tant que programme de survie, ne devrait pas disparaître, mais au-dessus de lui un amour complètement différent est en train de se construire, un amour spirituel ?

Réponse : Non. En raison de notre existence, nous ne devrions pas du tout penser à nous-mêmes. Nous devons créer une société dans laquelle tout le monde recevra ce qui est nécessaire.

À l’avenir, les gens cesseront de penser à eux-mêmes, même dans les strates les plus basses. Tous recevront ce dont ils ont besoin pour vivre et se soucieront uniquement de la façon de s’élever ensemble dans la connexion les uns avec les autres, de plus en plus haut dans l’atteinte du monde réel. Après tout, actuellement nous sommes dans un rêve. Nous ne voyons pas le véritable univers. Nous ne voyons pas où nous existons.

Nous vivons à l’intérieur de nous-mêmes parce que notre égoïsme nous enferme à l’intérieur de nous-mêmes. Les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature sont les quatre étapes de notre désir, à l’intérieur desquelles toutes sortes d’actions se produisent, et nous les ressentons comme étant le monde se déroulant devant nous. Mais en fait, il n’existe pas. Nous le ressentons entièrement à l’intérieur de nous-mêmes, dans notre sphère.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/12/2017

Étudiant et enseignant : la connexion à travers les mondes

Question : Un élève reste-t-il connecté à son professeur après la mort de ce dernier ?

Réponse : La connexion subsiste. Si l’étudiant est au niveau de l’atteinte, il comprend et maintient cette connexion. Selon le niveau auquel il se trouve, il n’y a pratiquement aucune différence dans le fait que l’enseignant soit physiquement à ses côtés ou non.

Mais si c’est un enseignant ordinaire, comme un physicien ou un mathématicien, il n’y a absolument aucune connexion. Et ici cependant, la connexion continue et n’est pas diminuée par la mort de l’enseignant. Au contraire, elle s’accroît même en force et est plus constante, pure, claire et brillante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La transmission d’informations spirituelles

Question : Est-il correct de dire que le Créateur enseigne à un élève à travers l’enseignant ?

Réponse : Bien sûr. Cela s’est passé de cette façon en commençant par le premier kabbaliste Adam à travers la série de kabbalistes décrits dans la Torah : Noé et tous ses fils, qui ne sont pas vraiment ses fils, mais ses disciples, jusqu’à Abraham.

Et plus loin, depuis Abraham à travers d’autres kabbalistes : Isaac, Jacob, etc, qui sont appelés ses enfants et petits-enfants. Mais dans la Kabbale, les relations familiales signifient les âmes liées par la transmission d’informations spirituelles.

Lorsqu’il est écrit dans la Torah qu’une personne a donné naissance à quelqu’un, cela fait référence à des objets spirituels (Partsoufim) qui se donnent naissance les uns aux autres, se multiplient et se développent.

Question : Donc, Isaac n’est pas le fils d’Abraham, mais son disciple ?

Réponse : Bien sûr. Il aurait pu avoir 20 femmes et 100 enfants, et alors ? Ce sont les disciples qui sont décrits dans la Torah.

Question : Lorsqu’il est écrit « la famille d’Abraham », que signifie le terme « famille » ?

Réponse : Il s’agit d’un état spirituel : le désir d’Abraham, appelé Sarah, de qui l’âme appelée Isaac, la ligne gauche, est né.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

Comment percevoir correctement la méthode de la Kabbale

Question : Comment percevons-nous correctement la méthode sans nous tromper ?

Réponse : Nous devons lire de plus en plus, pour faire en sorte que tout le matériel kabbalistique passe en nous, comme à travers un hachoir à viande.

De plus, écoutez systématiquement les cours en essayant de ne pas les manquer car chaque cours suivant, même s’il parle d’un sujet complètement différent, est toujours à un niveau plus avancé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/01/2018

Page 3 des 1491234550Dernière »