Category Archives: Perception

Le Créateur répondra et je comprendrai

Laitman_112Question : Comment les nouveaux étudiants peuvent-ils poser les bonnes questions ? Comment demande-t-on correctement ?

Réponse : N’essayez pas d’être malin. Essayez d’agir avec votre cœur. Demandez comme vous le ressentez.

Comme un enfant qui pleure et sa mère comprend pourquoi et ce dont il a besoin, vous devriez faire pareil; si vous demandez ce qui est dans votre cœur, sans trop y penser, tout ira bien. Alors, le Créateur vous donnera une réponse et je vous comprendrai également.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/11/2018

Écoutez les paroles du Créateur

Question : Vous dites souvent : « Le Créateur a dit. » Que voulez-vous dire ? À qui a-t-Il parlé ? Quand a-t-Il parlé ?

Réponse : Naturellement, le Créateur n’a ni bouche ni langue, ni cordes vocales. Nous nous exprimons simplement dans la langage de ce monde.

Le Créateur est une force. Une force pas même au sens physique du mot, mais en pensée. Il n’y a que la pensée. Nous existons constamment à l’intérieur d’elle. Et le fait qu’il nous semble que nous ayons des corps physiques, des caractères et des qualités, il n’y a rien de cela.

Il n’y a que la pensée.

Question : Lorsque j’entends quelque chose de quelqu’un, puis-je dire qu’à travers lui le Créateur me parle ?

Réponse : Oui. C’est une autre affaire. De cette façon, Il communique avec nous.

Mais pour cela, vous devez avoir un modem, un émetteur, en vous ; en écoutant une personne, vous commencez à comprendre ce que le Créateur veut vous dire. Vous devez traduire son discours en langage spirituel. Ainsi, vous entendrez des paroles divines de la part de personnes, même d’un balayeur de rue. Il ne saura pas ce qu’il dit et vous écouterez les paroles du Créateur à travers lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/10/2018

La vitesse du développement spirituel et de la réincarnation

Question : La vitesse de mon développement et de mon ascension vers le monde spirituel dépend-elle de mes vies antérieures et de la réincarnation de mon âme ?

Répondez : Cela dépend certainement de cela. Ce n’est pas la première fois que nous sommes dans ce monde.

Il est difficile d’expliquer la signification de la mort et de la naissance, comment nous nous déconnectons de nous-mêmes aujourd’hui et nous reconnectons, comment certains souvenirs se régénèrent en nous et pensons que nous avons existé par le passé, etc.

Ce n’est pas facile à décrire pour le moment. Cependant, nous sommes dans un processus d’une longue progression de la correction.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/09/2018

Transmettre des informations kabbalistiques

Question : Quels sont les paroles d’un kabbaliste ? Les kabbalistes peuvent-ils se sentir tristes ?

Réponse : Les paroles sont des sensations. Dans la Kabbale, les sensations ont toujours leur expression mathématique spécifique.

Je peux les écrire sous la forme de formule et vous l’envoyer par fax ou par courrier électronique. Et si vous la comprenez, vous pouvez déjà diriger cette formule, c’est-à-dire que vous pouvez la reproduire en vous-même et ressentir ce que je ressens. Ainsi, vous et moi aurons les mêmes sensations. De cette façon, nous nous transmettons des informations kabbalistiques.

Dans notre monde, nous pouvons nous transmettre mutuellement des informations sensorielles, mais cela exprimera différentes sensations en nous. Supposons qu’une certaine symphonie soit jouée, chacun la perçoit différemment parce qu’elle impose des sons qui évoquent des sensations chez chacun, et par conséquent chacun les interprète en fonction de ses expériences intérieures, de son passé, etc.

Ce n’est pas le cas dans la Kabbale. En reproduisant une information kabbalistique, vous y pénétrez de manière sensorielle, vous vous transmettez entièrement à cette information, elle joue en vous. Vous devenez le matériau qu’elle sculpte et forme ; vous expérimentez cet état.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, 11/11/2018

La connexion au monde supérieur

Question : Lorsqu’une personne atteint le Créateur et devient similaire à Lui en qualités, cesse-t-elle d’avoir un corps physique ?

Réponse : Un certain nombre de kabbalistes dans notre monde sont avec nous dans la même sensation de ce monde et nous pouvons être connecté à eux.

En même temps, ils existent dans le monde spirituel et nous permettent d’être connectés à lui. Ces personnes sont peu nombreuses, mais un grand nombre d’entre elles n’est pas nécessaire. C’est inutile car nous avons un faible besoin de spiritualité dans notre monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

La vie, la mort et la conscience

Question : Si ce n’est pas l’âme, alors qu’est-ce qui entre dans un nouveau corps à la nouvelle naissance d’une réincarnation ?

Réponse : Le point dans le cœur.

Question : Qu’advient-il de notre conscience lorsque le corps biologique meurt ?

Réponse : Rien ne se passe. Le fait est que notre conscience existe afin de sauvegarder notre égoïsme. Lorsque l’égoïsme meurt, c’est-à-dire lorsqu’il se cache de nous, la conscience devient alors inutile pour nous. Par conséquent, elle disparaît.

Mais avec l’aide de notre méthode, nous développons un nouveau type de conscience et un nouveau type de désir. La nouvelle conscience sert le nouveau désir, le désir de donner. Et nous n’avons pas besoin de mourir pour cela. Nous pouvons vivre plusieurs vies et morts au cours de l’existence actuelle de notre corps.

De plus, nous ne ressentirons pas que nous mourons car nous serons déjà dans un état « au-delà du corps » complètement différent.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

Une prière pour l’avenir

Question : Comment peut-on demander correctement ? Est-ce une action pratique ?

Réponse : La requête correcte n’est pas les mots que je prononce. Demander correctement signifie créer à l’intérieur de vous une image de la demande correcte, ce qui signifie l’état dans lequel je me trouve et l’état dans lequel je souhaite être.

La différence entre ces états est ma requête. Je demande un changement en moi afin de pouvoir passer de l’état actuel à l’état futur.

Pourquoi je demande pour moi-même ? N’est-ce pas cet égoïsme ? Le fait est que la Kabbale parle de ce type de demande parce que le monde entier est à l’intérieur de moi. Si je me change moi-même, je change le monde.

Comme nous l’étudions dans la perception de la réalité, tout ce que je ressens en dehors de moi est une projection de ce que je dépeins en moi. En dehors de moi, il n’y a que la Lumière supérieure sur laquelle je projette mes qualités intérieures.

Par conséquent, toutes les personnes et la nature minérale, végétale et animale, et l’univers entier en général sont une projection de mes qualités intérieures. Les première, deuxième, troisième et quatrième étapes en moi sont projetées sur la Lumière blanche et c’est ce que je ressens comme « notre monde ». Pour cette raison, je demande ma correction et ainsi je corrige le monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/11/2018

Ressentez le jeu du Créateur

Question : Il y a des événements que nous percevons comme justes ou injustes, bons ou mauvais. Cela dépend-il de notre perception ? Ou existe-t-il un système de bien et de mal ?

Réponse : Le mal n’existe pas. Et les soi-disant effets négatifs ne sont nécessaires que pour nous pousser vers le but de la création, pour nous mettre en mouvement.

Si vous ressentez un impact sur vous-même, vous devriez d’abord le rapporter au Créateur et essayer de vous unir encore plus à vos amis malgré cette influence. Et ensuite, regardez ce qui se passe avec l’impact négatif : demeure-t-il ou disparaît-il progressivement comme le brouillard. À partir de là, vous commencerez à vivre le jeu du Créateur. Ce n’est pas de la psychologie mais ce sont des forces qui agissent dans la nature.

Ainsi, essayez d’abord de résoudre n’importe quel effet négatif dans le groupe, dans une connexion plus grande entre nous.

C’est ce que nous faisons à chaque leçon quotidienne de Kabbale. Regardez nos cours de temps en temps même si au début ils semblent difficiles, déroutants, pas pour vous. Dans ces leçons, nous étudions l’impact du Créateur sur nous et notre réaction correcte, qui nous conduit au but : la révélation du Créateur.

Découvrir le Créateur, c’est révéler le système de gouvernance, la cause de ce qui se passe en nous, avec nous, hier, demain, avant la vie, après la mort, etc. C’est le sujet de la science de la Kabbale.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/10/2018

Comment l’esprit et la sensation peuvent-ils exister sans un corps ?

Question : Comment l’esprit et la sensation peuvent-ils exister sans un corps physique ? Que ressentira la sensation ? Où est né l’esprit et où réside-t-il ?

Réponse : La sensation n’est pas un corps. Notre corps est juste une substance qui semble exister. Certains mouvements et modifications se reflètent en lui et nous nous sentons vivants.

En réalité, nous existons dans la pensée du Créateur. Rien n’existe en dehors de cette pensée. L’univers entier, tout ce qui existe, n’est qu’une pensée.

Parlez aux astronomes, demandez aux astrophysiciens, et ils diront la même chose. En travaillant avec des corps célestes, ils ressentent qu’il s’agit d’un plan, d’une pensée.

La science de la Kabbale dit la même chose : la matière n’existe pas, nous la ressentons comme une conséquence de la perception de la pensée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

La peur de la réincarnation

Question : Je n’ai pas peur de mourir, mais j’ai peur de renaître. Quelle est l’intention du Créateur ici ?

Réponse : Vous avez peur de naître de nouveau parce que vous savez ce que vous devez encore traverser : la naissance, la crèche, la maternelle, l’école, les maladies, les vaccinations, les problèmes, les insultes, etc.

On dit que les hommes sages se sont assis et ont réfléchi : « Qui est le plus heureux : quelqu’un qui est né ou celui qui va naître ? » Et ils ont décidé que celui qui va naître est plus heureux. Mais si vous êtes né, alors remplissez votre mission et ne renaissez plus jamais.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018