Category Archives: Perception

Un seul système

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le Créateur a ordonné à Moïse de dire à Aaron que ses fils Nadav et Avihou monteront à un tel niveau qui est au-dessus de lui. Est-ce que cela veut dire qu’il devrait être heureux quand ils tomberont?

Réponse: Oui. Nadav et Avihou sont des âmes très sublimes, les plus sublimes de l’âme de Moïse et Aaron, ce qui signifie des désirs profonds, avec des plus grands Reshimot initiales (réminiscences) qui se dévoileront plus tard.

Nous allons révéler notre ego général dans toutes ses transformations et changements d’attributs, formes, styles, et les noms et ils vont tous se complèter réciproquement. C’est  ainsi que la connexion complète entre eux de l’état général de la fin de la correction sera atteint. Il ne se peut qu’une certaine âme n’y participe pas. Si vous laissez une âme de la correction, vous ne corrigerez pas tout le reste. Il s’agit d’une correction mutuelle absolue, un système intégral.

Toutes les âmes sont tellement mutuellement intégrées que lorsque vous vous engagez dans une chose vous avez immédiatement besoin d’autre chose. Dans un système, on tire l’autre.

Maintenant, non seulement les scientifiques, mais aussi les journalistes écrivent, à propos de l’unité du monde. Les gens sont déjà au courant et commencent à réaliser que la nature est unifiée, que le monde est un, et que toute l’humanité est en fait un réseau.

De « les secrets du livre éternel » de KabTV 22/01/14

Poser les bases d’un monde nouveau

Dr. Michael LaitmanNous sommes en train d’écrire l’histoire ensemble. Jour après jour, nous devons créer une brochure avec des explications qui seront pertinentes pour une courte période, pour ce jour-là, puis nous passons à autre chose.

Il n’y a jamais eu rien de tel auparavant, et ce travail certainement continuera également après nous, mais sur la même base que nous posons aujourd’hui. Une période très unique a commencé, car nous sommes en train de faire une transition, une innovation, et ainsi ce nouveau courant ne fera qu’aller en grandissant.

Certes, une innovation va arriver à chaque niveau, mais il n’y a pas de transformation plus fondamentale et importante que ce qui se passe actuellement avec les gens dans le monde d’aujourd’hui. Le monde est en train de sortir d’une forme aveugle de l’existence où son évolution est gérée par des forces internes. Le programme de l’évolution naturelle (« en son temps ») vous pique et vous pousse par derrière et vous êtes comme un âne, courant en avant, essayant d’échapper aux coups du sort.

Maintenant, la transition est arrivée dans laquelle vous continuez d’avancer droit devant, mais vous, vous-même, mettez un sac de grain en face de votre âne pour qu’il court plus rapidement. Il s’agit d’une approche nouvelle et complètement différente de l’évolution dans laquelle vous êtes devenu un partenaire avec le Créateur.

Le Créateur n’est pas obligé de pousser et de piquer votre âne. A la place, vous vous levez et vous vous asseyez sur l’âne comme un être humain, lui préparant le sac d’alimentation et vous l’accrochez en face de sa tête et ainsi l’âne avance, se rue en avant, et vous le chevauchez.

Question : Comment est-il possible de faire en sorte que chaque jour vous trouviez une explication plus appropriée pour ce jour-là ?

Réponse : Si vous êtes connecté à vos amis et qu’à partir de cette connexion vous trouvez une façon d’aborder les gens, alors vous ne ferez certainement pas d’erreur. Il n’y a pas d’autre moyen d’observer cela. Il y a seulement la connexion la plus appropriée entre nous pour la nation et le monde, et rien d’autre.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 12/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

Mythes et réalité de la Bible

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (des communistes de la capitale): « Les grands événements décrits dans les Saintes Ecritures n’ont jamais eu lieu. Cette conclusion a été faite par des archéologues israéliens après de nombreuses années de fouilles archéologiques. Ainsi, les murs de Jéricho, détruit par les prêtres d’Israël avec des trompettes, n’existaient pas; les colonies cananéennes étaient pas grandes et n’avaient pas de murs clos qui montaient vers le ciel.

« Sur la base des résultats obtenus, les archéologues d’études bibliques et l’histoire du peuple juif croient que les événements décrits dans la Bible sont des mythes. Les fouilles ont révélé que les Israéliens n’étaient pas en Egypte, ne sont pas allés dans le désert, n’ont pas conquéris la terre, pour devenir 12 tribus.

« Aucune des légendes bibliques n’a été confirmée par les découvertes archéologiques. L’exode peut se référer à plusieurs familles, et leur histoire a été élargi à l’ensemble de la nation. En outre, le grand royaume de David et de Salomon, l’apogée de force politique, militaire et économique d’Israël, qui s’étendait de l’Euphrate à Gaza ne correspond pas à la réalité.  »

Mon commentaire: Personne n’a jamais prétendu que toutes les descriptions de la Torah correspondent aux réalités de ce monde. La Torah parle du monde supérieur et ne décrit pas du tout notre monde! Il est temps de réaliser que notre monde est multi-facettes et qu’il a beaucoup de niveaux, d’univers et de dimensions. Celui qui veut savoir et comment passer d’un niveau à l’autre vient étudier la Kabbale.

Une force spéciale pour faire une percée

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quelle preuve avons-nous qu’il y a une force spéciale dans la connexion ?

Réponse : Ceux qui étaient dans les commandos ou dans une équipe de sport n’ont-ils jamais ressenti cette force ?

Question : Mais cette force ne change pas la nature humaine.

 

Réponse : La force qui se révèle dans la connexion peut convaincre et dominer ceux qui sont connectés. Si cinq, dix ou même vingt personnes viennent partager ensemble une seule intention ou inclination, cette inclinaison domine tout le monde et ne laisse pas quelqu’un tomber.
C’est ce qui arrive dans une connexion corporelle égoïste et ordinaire. Nous sommes construits de manière à ce que cette force nous soutienne tous. Qui plus est, quand nous nous réunissons ou nous assemblons, personne ne peut décider ou proposer une solution par lui-même. A la place, nous discutons de choses ensemble et nous nous consultons mutuellement et la décision la plus nette et la plus extrême survient. Bien que tout le monde s’inquiète et a des doutes, la décision du groupe est acceptée dans la direction que notre idéologie traverse.

Cela se produit car la force de la connexion est révélée dans le groupe, ce qui nous attire tous en avant et brouille toutes les conséquences négatives et extrêmes. C’est parce que cette force identifie déjà si nous pouvons continuer à progresser en fonction de notre connexion. Le groupe ne se contente pas d’accepter la meilleure décision, mais aussi la plus décisive et extrême pour notre avancement, pour faire une percée.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 06/06/14, Écrits du Rabash

Ne faites pas une image sculptée du Créateur

Dr. Michael LaitmanRabash, article, « Qu’est-ce que« Bénissez le Seigneur, vous toutes les nations dans le travail? » (Psaume 117:1): Il faut expliquer pourquoi le Zohar dit que toutes les nations ont un ministre sur elles, alors que ce n’est pas le cas pour la nation d’Israël; seul le Créateur règne sur elle. car la nation d’Israël est la propriété du Créateur. 

Le Créateur est appelé la ligne médiane, Zeir ANPIN. Cette caractéristique n’existe pas dans les inférieurs, s’ils ne font pas des activités spéciales afin d’être son porteur, un récipient de la ligne médiane.

Donc, le Créateur n’a pas d’image ou de l’organisme. La ligne médiane n’existe pas dans la nature; il semble qu’elle n’existe que si les inférieurs la place entre les deux lignes: droite et gauche.

Et tout le reste des forces de la nature est appelé ministres du Créateur parce qu’ils existent par eux-mêmes et sont le résultat de deux forces actives dans la réalité: la force de réception et la force du don. Ils sont appelés anges, des forces qui contrôlent les 70 nations du monde.

Mais la nation d’Israël, celui qui va Yashar-El (droit à Dieu), n’a pas de Créateur aussi longtemps qu’elle ne stabilise pas son récipient et découvre la ligne médiane en lui. Le Créateur (Boré) signifie «Venez et voyez» (Bo-Ré). Et tant que la ligne médiane n’a pas été créée, la nation d’Israël n’a pas personne vers qui se tourner.

Le Créateur est révélé uniquement et seulement à condition que la personne se construise et s’adapte aux caractéristiques du supérieur. De cette façon, elle créee un lieu pour la découverte de la plus grande puissance. Tant que l’inférieur n’est pas prêt pour cette révélation, le supérieur n’existe pas et n’a nulle part où apparaitre.

De là provient l’interdiction: (Exode 20:3) «Tu ne feras point d’image taillée, ni aucune sorte de ressemblance» du Créateur, parce que ça nous empêche de faire ce travail.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 06/06/14, Écrits du Rabash

La science émotionnelle

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quelle est la différence entre se soucier et servir? Vous dites que nous devons attirer les états futurs. Ce n’est pas clair, car cela n’existe pas vraiment dans nos sensations.

Réponse : Certainement. Donc, ce n’est pas compréhensible. Nous comprenons uniquement ce qui nous est donné dans les sensations. La matière du monde, de la création, c’est le désir. Ainsi, les sensations sont principales. Tout d’abord, nous ressentons, et après cela nous commençons à comprendre ce que nous ressentons, les raisons, tous les types de connexions et tout ce qui se passe dans le désir lui-même. Nous comprenons combien cela se renforce et comment il est possible de les retrouver, et ainsi de suite.

Il est très important de comprendre que la chose principale est le désir, ce qui signifie ressentir.

Ce qui touche à la différence entre se soucier et servir? Eh bien, « servir » ou « utiliser », ces mots ne sont pas bons, car ils indiquent que nous devons faire quelque chose sans que nous comprenions quoi. C’est ce que l’on nous a appris, commandé et imposé. Je ne dis pas que ça soit mauvais. Par exemple, servir une nation, c’est autre chose. Cependant, c’est quelque chose qui ne peut pas être dans le chemin spirituel.

Dans le chemin spirituel, il est nécessaire de tout atteindre émotionnellement à l’intérieur de nous-mêmes et, après cela, d’explorer nos émotions. A quel niveau de désirs se trouvent Shoresh (racine), Aleph (premier), Bet (deuxième), Guimel (troisième), et Dalet (quatrième) ? Quelle Lumière s’étend dans ces désirs, selon notre intention ? Le degré d’intention (Shoresh, Aleph, Bet, Guimel, Dalet) détermine le montant de la Lumière qui se révèle, en d’autres termes, l’intensité, la force de sensation du Créateur qui est découverte dans ce désir.

Chacun de nous doit commencer à ressentir un tel degré, de sorte que lors de la lecture d’un livre, nous ressentions et mesurions nos sensations en même temps. Le livre doit être notre guide spirituel et émotionnel au sens plein du terme, afin que nous riions et pleurions quand nous le lisons, car il parle de quelles actions je dois effectuer en moi à chaque instant.

La sagesse de la Kabbale est une science très émotionnelle, mais seulement pour quelqu’un qui peut déjà ressentir ces émotions en lui-même, et si non, alors ça lui semblera sec.

Du congrès de Sotchi du 09/06/14, Leçon n°1

Le travail difficile du prêtre

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce qui détermine notre capacité à absorber les manques et la douleur du public et à élever cette prière vers le supérieur ?

Réponse : Grâce à ce travail, vous devez identifier la douleur de la dissimulation du Créateur derrière la douleur de l’inférieur, du peuple. La seule chose qui manque dans ce monde est le pouvoir de l’amour et du don sans réserve, ce qui signifie la révélation du Créateur.

Tous les manques corporels du public doivent être traités et transformés en un désir de révélation du Créateur aux êtres créés, de révélation de la force du don sans réserve. Ainsi vous élevez votre AHP tombé (récipients de réception) à partir du niveau inférieur, ce qui signifie du public, lorsque vous êtes impressionné par leur souffrance. Mais quand vous l’élevez à votre niveau, vous traitez leur MAN (leur prière et demande) par les récipients du don sans réserve dans la demande pour la Lumière Supérieure, qui est la seule force qui puisse agir sur tout.

Ensuite, vous vous tournez vers l’AHP du supérieur avec une demande différente. Les gens veulent des aliments moins chers, des logements bon marché, etc, alors que vous exigez la Lumière qui ramène vers le bien, la Lumière de l’amour et du don sans réserve. C’est votre travail, le travail des prêtres. Vous recevez leurs exigences matérielles quand ils crient tous comme des bébés « donne-moi, donne-moi ! » mais vous traitez leur manque dans le vrai manque du niveau supérieur, c’est pourquoi vous êtes au milieu.

Le rôle de celui qui est au milieu est difficile. Vous êtes comme une mère qui entend son bébé pleurer et qui a besoin de comprendre exactement ce dont il a besoin. Elle traite ses cris dans le besoin correct. C’est le travail difficile du niveau intermédiaire. D’une part, vous êtes faits du Créateur, et d’autre part, vous êtes fait du public en étant entre eux. C’est le rôle des prêtres, les ministres du Créateur.

De la préparation du cours quotidien de Kabbale du 08/06/14

Un nouveau désir né de deux désirs opposés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez expliqué que, grâce à une connexion entre deux, une troisième chose de complètement nouveau est née, et ces deux choses disparaissent. Mais pourquoi cela ne se produit pas dans notre monde? Un père et la mère font un enfant ensemble, mais ils continuent à vivre avec l’enfant.

Réponse: La connexion n’est pas un lien entre les organes physiques, mais une union des désirs. Les corps physiques ne se connectent pas, car il est possible de prendre des gamètes d’un père et d’une mère et de faire un enfant in vitro.

Mais ce n’est pas appelée la connexion; la connexion qui se passe avec les désirs. Chacun travaille sur son désir, puis de deux désirs opposés, un troisième est né qui les comprend à la fois.

La connexion est une existence partagée des deux désirs à un niveau supérieur. La concession et l’annulation du moi dans la connexion ne causent pas de préjudice, bien au contraire, elle ajoute satisfaction et permet de monter encore plus haut.

Le désir de recevoir ne jamais disparaît pas; telle est la substance de la création. En attendant, nous annulons temporairement ces désirs qui ne peuvent pas être utilisés en vue du don. Avec les désirs qui peuvent être utilisés dans le but de donner, nous les combinons d’une manière telle qu’ils créent un troisième corps appelé Adam (homme /humain), qui comprend à la fois mâle et femelle.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 08/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

La connexion au don

congrès, groupeQuestion: Quand allons-nous élever MAN, une prière?

Réponse: Nous élevons MAN quand nous pouvons renoncer à nos Kélim de réception (désirs) et ne nous connecter entre nous qu’avec nos Kelim du don. Mais cela ne signifie pas que nous ne prenons pas nos désirs de réception en compte du tout.

Supposons que je vive dans un palais et j’ai beaucoup de voitures et des avions et que vous viviez dans un appartement ordinaire et vous avez une voiture, et il vit dans une tente et ne dispose que d’une charette et son cheval est mort. Alors qu’est-ce que cela signifierait pour nous de nous connecter entre nous?

Pour cela, nous devons abandonner tous nos biens pour l’autre, ce qui signifie que nous réunissons tout ce que nous avons ensemble et nous nous connectons au-dessus, grâce à notre GE dans le don. La connexion des désirs de don (GE) exige également une annulation des désirs de recevoir(AHP).

Cela ne signifie pas que l’on a vraiment abandonné tous nos biens, mais il est nécessaire de prendre en compte l’abnégation de votre AHP, abaissant son importance. Ensuite, la connexion sera établie àdes niveaux plus élevés. Cela signifie que nous ne pouvons pas juste nous connecter avec nos Nitzoutzin (étincelles); cela nous oblige également à nous connecter dans  l’avenir avec notre AHP, comme le Baal HaSoulam écrit dans l’article « La dernière génération. »

De la préparation du cours quotidien de Kabbale 08/06/14

Afin qu’il fasse chaud à la maison

Dr. Michael LaitmanQuestion : Sans aucun doute, beaucoup de couples pensent qu’ils concèdent l’un à l’autre, sans comprendre qu’ils ne font pas cela pour une autre personne, mais pour eux-mêmes afin qu’on les laisse seul en paix. Alors, quelles concessions devraient être faites ?

Réponse : Un vraie concession, c’est quand je me retiens, même si à ce moment je suis prêt à exploser parce que je pense que je suis dans le vrai, mais je commence à réagir envers mon partenaire selon la façon dont il ou elle voudrait que je réponde. Cela signifie que je « m’habille » dans l’autre personne.

Ce système devrait être développé et requiert nécessairement le soutien de l’environnement. Les couples mariés doivent parler de ces situations tout le temps et les pratiquer pour atteindre un état où l’habitude devient une seconde nature.

Supposons que la maison soit en désordre. Pourquoi devriez-vous vous gronder l’un l’autre et dire quelque chose de superflu ? Allez immédiatement sur un terrain d’entente, qui est réciproque et bon. Commencez à vous étreindre et à vous embrasser au milieu de ce désordre.

La chose principale est que vous devriez vous sentir bien. Car avec un sentiment de bonheur et d’amour, vous n’aurez même pas envie de changer quoi que ce soit, et vous vivrez dans la sérénité toute votre vie au milieu de ce désordre.

Parfois, vous allez dans un certain appartement et tout est propre et impeccable, mais il n’y a pas de chaleur. Tandis qu’à la maison, avec vous, il y a la chaleur d’une atmosphère d’amour, de réciprocité, et de contact interne.

Dans un couplet japonais, il est écrit : « L’enfant meurt ; quel froid il fera à la maison ; il n’y a plus personne qui va percer un trou dans le papier de la fenêtre. » Cela signifie que tant que l’enfant plaisantait, la chaleur régnait à la maison. Maintenant l’enfant n’est plus, et il fera froid.

C’est la même chose ici. Tout dépend du sentiment. C’est la principale chose à faire.

Du programme « Une Nouvelle Vie » du 28/05/2014