Category Archives: Perception

Un sage malheureux

Dr. Michael LaitmanQuestion : La connaissance est le plus haut degré qui nous permet de comprendre l’ensemble de la réalité. C’est ce qui est exprimé dans l’Ecclésiaste par le Roi Salomon. En conséquence, il est toutefois parvenu à la conclusion que : « abondance de sagesse, abondance de chagrin, et accroître sa science, c’est accroître sa peine » et « le sage meure à l’égal du fou ». Pourquoi est-ce que l’acquisition de la sagesse et de la connaissance ne lui apportent pas le bonheur désiré ?

Réponse : Parce que la sagesse et la connaissance sont juste un moyen d’atteindre le bonheur. Être heureux, c’est toute notre vie. Nous n’avons besoin de rien excepté de sentir ce qui procure du plaisir. En fin de compte, la seule chose que nous voulons, c’est profiter de la vie.

Nous pouvons revêtir cela en différentes choses, événements, phénomènes, mais nous voulons jouir, nous satisfaire nous-mêmes. Par plaisir, je veux dire nous remplir de vie parce que nous n’avons rien à part la vie. Ainsi, nous voulons la sentir comme étant enrichissante et agréable.

Qu’est-ce que cela signifie qu’une personne vit ? Elle a un esprit qui soit l’opprime soit la rend heureuse. Je veux que cet esprit soit rempli de vitalité. Comme nous l’avons dit, j’ai toujours besoin de me renouveler pour faire cela. Ainsi, quand je veux la richesse, le pouvoir, la connaissance ou même des choses moindres, comme une famille, du sexe ou de la nourriture, c’est uniquement dans le but de recevoir du plaisir.

Si vous retirez la jouissance de la nourriture, une personne mange parce qu’elle doit seulement subvenir aux besoins du corps, un peu comme une personne qui est malade. Si elle ne reçoit pas de plaisir du sexe, elle prend un traitement, car sinon elle ne ressent aucun plaisir de la vie. S’il n’y a pas de joie au sein de la famille, elle divorce.

La même chose s’applique à la richesse, où nous examinons notre environnement et espérons obtenir l’indépendance et la sécurité. Et maintenant nous voyons qu’à tout moment, tout peut être perdu. Le pouvoir aujourd’hui est trop transitoire et il n’est plus le même qu’il était par le passé lorsqu’il y avait des rois.

Finalement, vous atteignez la sagesse et voyez tout ce qui se passe. Qu’avez-vous découvert ? En regardant toutes les sources de plaisir, vous voyez qu’elles ne contiennent rien, tout comme la sagesse elle-même. Qu’avez-vous réalisé en comprenant toute la création que vous pouvez voir d’un bout à l’autre ? Tout fonctionne et tout est vide.

Et puis vous vous trouvez dans une impasse et vous rentrez littéralement dans le mur, parce qu’il n’y a pas d’autre endroit à parcourir. Si vous êtes un homme sage, si vous voyez les conséquences de chacune de vos actions et de chaque tâche, vous ne commencez pas. Vous n’avez rien à faire. Il ne reste plus qu’à se suicider.

Aujourd’hui, nous parlons de la science à partir de la révélation du monde entier. Cela implique que vous n’êtes pas seulement un savant qui étudie les virus, soit vivants ou électroniques, mais un grand philosophe, un sage. Et c’est une sagesse complètement différente.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 23/05/14

Attendre le messie

Dr. MIchael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que « la venue du Messie »? Sommes-nous déjà entrés dans cette période?

Réponse: Non, la venue du Messie est la révélation de la force qui sortira l’humanité de son ancien ego, ceux qui comprennent et aspirent à elle, et aussi ceux qui ne se sentent même pas qu’ils sont dans l’ego.

Par conséquent, il est dit que l’homme doit être dans l’un des deux états extrêmes, dans le bon état ou dans le mauvais état. Nous savons que ceci est en fonction de nos états quotidiens spirituels .

Question: Y a-t-il un état intermédiaire?

Réponse: Les états intermédiaires -n’éveillent pas un besoin de rédemption. Le salut de quoi?

Et j’ai besoin d’attendre et d’aspirer à cette force pour qu’elle venienne à moi. Un tel état doit être désiré, et moi, avec la puissance complète, devrait exiger le Messie, d’attirer cette force à moi, et essayer d’agir de telle sorte qu’elle me fera avancer.

Je suis dans l’attente du moment où elle me sauvera de l’ego, quand elle m’élèvera à l’amour général et au don, et je la diffuse dans tout l’univers de telle manière que je ne me sentirai pas sauf ce qui est hors de moi .

L’autre état est complètement à l’opposé au premier état. Il est complètement égoïste, sauvage, et effrayant. Mais c’est précisément en y étant que je comprends que je suis entièrement égoïste. Je n’attends rien et n’appelle pas, parce que je comprends que j’existe en lui et sens que l’ego est mauvais.

A chaque degré de développement spirituel, nous passons en alternance d’un état à l’autre. La transition de degré en degré se passe en analogie avec le changement des formations sociales. Si la société ne rejette pas complètement son état actuel, elle ne peut pas se changer, ce qui signifie effectuer une révolution naturelle et s’elever au degré suivant. Elle doit se détacher de toutes les relations qui la relient à ce degré et s’élèver. En d’autres termes, pour s’élever à un degré supérieur, un potentiel négatif doit s’accumuler.

De plus, il doit y avoir une certaine diffusion au public, le consentement des masses, une tension interne dans la société, la lutte entre les différentes classes, etc., qui change toujours le système. En attendant, je ne vois pas ces signes dans la maturation interne de la société. Par conséquent, nous nesommes pas encore entrer dans la période du Messie « .
[148309]
<De KabTV de « le Messie viendra t-il ? » 14/11/14

Telles des noix dans un sac

Dr. Michael LaitmanQuestion : De quelle façon pouvons-nous nous entre aider pour pousser notre wagon commun vers l’avant et progresser ?

Réponse : Tout ce qui est dit dans une leçon doit être intériorisé dans le cœur d’une personne afin qu’elle commence à le vivre. Tout ce qui est couvert par nous doit se déplacer dans les Kelim, ses émotions, dans le but de formater et d’organiser ses désirs intérieurs de sorte que l’on ressente en leur sein les phénomènes dont elle a entendue parler.

Chacun est certainement familier avec le texte que nous avons déjà lu de nombreuses fois auparavant. Mais réaliser l’action spirituelle la plus simple n’est possible que si nous pensons à la connexion de nos Kelim brisés. Il est nécessaire de nous imaginer l’image précise et claire : l’enveloppe égoïste dans laquelle l’étincelle spirituelle est recouverte ne nous permet pas de nous connecter avec les autres.

Même si nous devons essayer plusieurs fois de nous connecter entre nous avec la bonne intention, nous ne sommes certainement pas prêts pour cela. Et à partir de là, un véritable cri vers le Créateur éclatera en chacun de nous pour nous permettre et nous aider à nous connecter.

Chacun est dans sa bulle ou capsule égoïste dans laquelle l’étincelle du don sans réserve est retenue captive. Et nous demandons au Créateur de nous aider à nous connecter, même si chacun est enveloppé dans une coquille égoïste, rigide et externe, comme des noix dans un sac, comme le décrit le Baal HaSoulam. Et en dépit de tout cela, les noix avec lesquelles nous pouvons nous connecter sont dans le sac.

De ce fait, nous devons découvrir notre véritable état et ne pas nous cacher ou fuir cela. Ceci parce qu’il est très désagréable de ressentir notre véritable essence égoïste, qui soudainement se découvre après tant d’années d’efforts pour atteindre le don sans réserve. Et ainsi la prière naît en nous.

La Lumière Supérieure arrive seulement s’il y a un manque pour elle. Et nous devons atteindre ce manque, car il est impossible de crier artificiellement. Il est donc nécessaire pour nous d’essayer et d’imaginer notre forme correcte et véritable, et nous nous rapprochons déjà d’elle. La diffusion généralisée est très utile à cet égard, car à travers elle, nous avons plus avancé durant les deux derniers mois que lors des précédentes années.

Seule la prière correcte aidera lorsque nous sentons que nous ne sommes pas prêt à nous connecter. C’est ainsi parce que nous nous attendons à découvrir le Créateur avec la bonne intention, voulant Lui donner sans réserve et non pas à nous-mêmes. Pour cela, il est nécessaire qu’une révolution radicale se produise, une révolution intérieure au sein de nos Kelim, qui dépend de l’ensemble de notre grand groupe mondial.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 29/10/14, Shamati n°1

La sagesse de la Kabbale et les kabbalistes

Dr. Michael LaitmanLa sagesse de la Kabbale n’est pas une religion. Ce n’est pas du mysticisme, ni une méthode de guérison. Elle n’a pas de pouvoir magique de faire des miracles et n’est ni de la magie ni une force obscure. La sagesse de la Kabbale n’aide pas une personne à profiter des autres. Au contraire, sous son influence, une personne devient aimante et se soucie des autres.

La sagesse de la Kabbale nous oriente pour percevoir le monde d’en haut, et, en conséquence, tous les paramètres initiaux à une personne sont modifiés, ce qui signifie ses caractéristiques et attitude envers notre monde et toute la création. Elle change la personne en une créature absolument différente. Son intelligence (pensées) et le cœur (désirs) deviennent complètement différents et elle commence à penser, à se comporter, et à se sentir complètement différente d’une personne ordinnaire.

D’une part, un immense perception du monde entier existe en elle. D’autre part, il lui est difficile de vivre dans ce monde tout comme il est difficile pour un adulte de vivre dans un jardin d’enfants, car il est contraint sans cesse à faire de grands efforts pour s’équilibrer avec les petits enfants. Cependant, pour ce qui est du monde supérieur, il doit aussi exister dans notre monde. En outre, il ne montre pas du tout son particularité et doit faire des compromis à tout moment.

Un kabbaliste ne peut pas être l’ennemi de personne. En fait, il est le meilleur ami de toute l’humanité, car chaque caractétistique est dirigée pour amener l’humanité vers une existence heureuse et parfaite.
[146688]
De «histoires courtes» de KabTV 22/10/14

Le jeu de la vie

Laitman_524_01Question: Comment pouvons-nous acquérir le sens de l’importance de l’avancement spirituel?

 

Réponse: La croissance spirituelle signifie :

 

  • Reconnaitre que l’on ne dispose pas encore un sentiment de l’importance de l’avancement spirituel.
  •  Réaliser que l’on peut contrôler ce processus.
  •  Comprendre que l’importance de l’objectif ne peut être acquise contre les influences extérieures, car nous sommes tous des égoïstes.
  • «Influence extérieure», l’impact de l’environnement, le groupe.
  • Atteindre proportionnellement le degré de l’importance de l’objectif que l’on se efforce d’atteindre.
  • Retour au début (point 1), c’est-à-dire que l’importance de l’objectif nous manque.

Y a t-il une solution à ce problème?

Il n’y a une seule chose que nous pouvons faire : mettre en œuvre la propriété de la jalousie envers des choses que d’autres ont déjà obtenus et de l’objectif qui est important pour eux. Que faire si personne ne dispose d’un sens de l’importance de l’avancement spirituel? Dans ce cas, tout ce que nous pouvons faire, c’est délibérément enflammer les cœurs de nos amis d’une fausse  importance imaginaire de notre croissance spirituelle.

Cette pensée n’est pas nouvelle, ni originale puisque tous ce que nous recevons sur l’importance des valeurs de la vie est faux et imaginaire, les objectifs sur lesquels nous travaillons et aspirons pour notre environnement. C’est possible parce que ces questions semblent très importantes aux yeux de notre environnement. Elles vont effectivement devenir vraiment essentielles pour nous après avoir arrête de jouer !

La même règle s’applique à l’avancement spirituel. Sauf que sur le chemin du développement spirituel nous pouvons reconnaître et organiser consciencieusement la source qui deviendra extrêmement importante pour nous plus tard. Nous sommes ceux qui façonnons notre environnement et définissons les objets qui nous sont importants.

Donc, nous avons à jouer un rôle et faire semblant devant les autres. Le mieux pour nous est de jouer le rôle de prétendre que nous avons déjà compris la signification du progrès spirituel, et ce le plus rapidementpossible. nous passerons d’un état d’indifférence spirituelle à l’inquiétude spirituelle.

Devant les amis , on doit jouer le rôle d’une personne qui se soucie vraiment de la correction du monde et qui aime ses amis. Nous devons jouer les rôles de «gens qui brûlent à l’intérieur ». Nos sentiments réels ne sont pas du tout importants. La chose essentielle est que nous devons jouer le rôle le mieux possible.

Utilisez tous les recours disponibles pour démontrer à vos amis comment le groupe compte pour vous, combien vous vous en inquiétez. Imaginez que vous êtes vraiment «en feu. » Si vous vous comportez de cette façon, vous serez en mesure d’allumer les cœurs de vos amis et votre cœur sera également allumé.

Vous pouvez jouer ce rôle avec vos amis, mais c’est beaucoup mieux si vous jouez ensemble, devant tout le monde. J’ai reçu plusieurs suggestions d’inviter les acteurs professionnels. Rappelez-vous le kabbaliste qui a été inspiré par des musiciens en état d’ébriété? Cependant, je pense que c’est un plus. Nous devons comprendre notre nature et apprendre à la contrôler.

Se connecter à un niveau supérieur

laitman_232_04Question : Est-ce qu’une personne sait que quand on frappe à sa porte » c’est une montée au prochain niveau spirituel ?

Réponse : Non. Le fait est que lorsqu’elle se trouve à un certain niveau, elle ne peut pas comprendre la demande du niveau suivant, tout comme un chien ne peut pas comprendre la réprimande de son maître. Nous n’en avons aucun contrôle du tout.

Nous ne pouvons pas atteindre le niveau suivant à moins que nous en ayons les sens appropriés qui nous permettent de comprendre les permissions, les interdictions et les restrictions morales qu’il peut y avoir à ce niveau. Par conséquent, nous ne pouvons pas du tout nous représenter le niveau suivant car notre monde entier est essentiellement ce qui se reflète dans nos désirs, dans notre conscience. Il est formé par nos cinq sens, et nos sens et nos sensations fonctionnent à l’intérieur des désirs.

Si j’utilise les cinq niveaux de mon désir (vue, ouie, goût, odorat et le toucher) afin de donner sans réserve, cela signifie que j’ai terminé mon travail au niveau de notre monde et qu’il y a un interrupteur en moi vers un nouveau niveau. Je commence à sentir une partie supérieure de la création.

J’ai besoin de me connecter à elle, de l’étudier et de me formater afin que je sois en mesure d’utiliser tout ce qui m’est révélé maintenant de la meilleure façon possible en utilisant mes nouveaux cinq sens. Ils portent déjà un nouveau message et de nouvelles exigences en ouvrant et en découvrant à l’intérieur de moi une nouvelle partie de la création. En même temps, les demandes sont uniquement concentrées sur le don sans réserve, sur le fait de sortir de moi-même. Ainsi, après le niveau de notre monde, je commence à ressentir le prochain niveau, le monde supérieur externe, parce que je m’y suis déjà préparé dans le but de donner sans réserve.

En corrigeant les attributs égoïstes en attributs du don dans la gamme des fréquences qui me sont révélés, je commence à prendre le contrôle du nouveau niveau qui est appelé la terre d’Israël (un désir de donner sans réserve). En le contrôlant et en l’acquérant, j’atteins ce qui entre dans mes cinq sens, ce qui signifie que je commence à exister dans ce pays et à ressentir son attribut.

Le fait intéressant est que tout d’abord je commence à sentir la partie minérale en lui, puis la végétale, l’animale, le parlant et enfin la racine de toute chose, le Créateur. Ainsi j’avance et je ressens chaque nouveau niveau comme un nouveau monde.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 19/03/14

L’exil spirituel et physique

Dr. Michael Laitman

De l’ancienne Babylone à la destruction du Temple, le groupe d’Abraham est passé par de nombreux différents états, montées et descentes. Cela est due à l’égoïsme qui les a forcé à s’unir  et ainsi ils ont révélé les lois anti-égoïstes intérieures de la nature qu’ils ont écrit dans le livre appelé la Torah. La Torah est le guide d’après lequel nous devons vivre aujourd’hui.

En cultivant de bonnes relations avec autrui, la considération, la confiance mutuelle, et le soutien, ils ont révélé une force spéciale d’union au sein de cette unité, qui est la force de la nature. Cette force porte en elle l’univers entier et provoque son mouvement vers l’harmonie.

Cela a été la découverte majeure des descendants du groupe d’Abraham. Ayant compris la force fondamentale de la nature qui provoque le développement de l’humanité, ils ont vu le processus selon lequel il se développe.

Au fil du temps, en sortant de l’esclavage d’Egypte, ils sont retournés  dans leur pays appelé Israël, la terre de ceux qui cherchent le Créateur, où ils ont construit un État fondé sur l’amour des autres et les lois de la confiance mutuelle.

Ces lois ont été introduites dans la vie quotidienne par le Sanhédrin, qui était un conseil de sages qui avaient atteint un niveau élevé de l’altruisme qui leur a clairement dit comment aller de l’avant et ce qu’il fallait faire. Ainsi, les sages traitaient les problèmes de la population et faisaient qu’elle avançait. Les personnes existaient dans cet état avant l’heure appelé la destruction du Temple.

Pendant plusieurs centaines d’années et à chaque génération en luttant contre leur ego et en s’élevant au-dessus, ils sont arrivés à un état où une poussée inattendue de l’égoïsme s’est produite en eux et ils ne pouvaient y faire face en se rapprochant de l’autre. A cause de cet égoïsme, la société s’est effondrée.

C’est alors que les guerres intestines, la méfiance, et le désaccord ont commencé, menant aux invasions par les Grecs puis les Romains. Ainsi le chemin de l’Etat d’Israël a pris fin. Le groupe entier de personnes est passé de son état spirituel à l’exil, d’un état de «aime ton prochain comme toi-même» à une descente à l’égoïsme normal de tous les jours.

Dans leur vie physique, l’exil spirituel s’est manifestée sous la forme de l’exil physique. Les Romains qui ont conquis la terre d’Israël ont expulsé les Juifs qui ont été forcés de commencer leurs siècles d’errance.

Ils se sont maintenus de façon purement égoïste pour ne pas périr et pour survivre en quelque sorte, ils ont dû aller de pays en pays où ils ont reçu un abri temporaire. C’est ainsi que les 2000 ans d’exil du peuple juif s’est déroulé.

De «Histoires courtes» de KabTV 24/10/14

Histoires courtes: De l’errance dans le désert au dernier exil

Dr. Michael LaitmanAprès avoir été aux pieds du mont Sinaï, le peuple d’Israël a commencé le processus d’auto-correction interne appelé les quarante années d’errance dans le désert.

Quarante ans est une période de temps (même si cela n’a rien à voir avec le temps réel, mais indique un certain nombre d’étapes) en s’élevant complétement au-dessus de l’égoïsme et en corrigeant ses parties au point d’atteindre l’altruisme complète.

Toutefois, cela ne signifie pas qu’ils étaient unis au Créateur. Ils n’ont atteint un état dans lequel ils n’étaient qu’en en face de lui, mais ne fusionnaient pas à Lui. Même si la propriété du don mutuel était déjà en eux, ils ne se sont pas élevés au degré de l’amour réciproque.

À ce stade, ils ont dû mettre en œuvre une autre tendance qu’on appelle l’amour mutuel, à savoir, de passer d’un état de «ne pas faire à autrui ce qu’on n’aimera pas qu’on nous fasse» à «aimer leur prochain comme eux-mêmes. »

Le premier critère a été atteint dans le désert et signifie que tous n’auraient jamais un désir ou une pensée de nuire à autrui, peu importe l’utilité apparente.

Et pourtant, c’est pas le degré qui leur a permis d’atteindre le niveau « d’aimer son prochain comme soi-même », qui est une condition préalable à la restauration du grand, universel égoïsme interne et de le re-diriger vers l’altruisme et vers l’union aux autres.

Ce niveau peut être atteint dans le processus de la conquête de la terre d’Israël, où sept pays (sept qualités égoïstes gigantesques) ont dû être surmontées. Ce processus est appelé la guerre de libération. En d’autres termes, la conquête des nations, ce qui se rendent quittent le pays ou sont tués ce qui signifie modifient l’égoïsme qui est associé à la dernière étape de correction en terre d’Israël.

En corrigeant l’intériorité, les Israéliens atteignent l’état appelé le Temple, à savoir, ils ont atteint la révélation du Créateur entre eux tant qu’ils étaient unis pour environ 800 ans avant la destruction du Temple.

Cette période était pleins de nombreux rebondissements, remontées rapides et chutes cruciales, les guerres avec Rome et la Grèce, et divers conflits locaux. La seule raison à ces événements qui se sont déroulés était de renforcer les liens entre le peuple d’Israël.

Les gens ont atteint l’état de correction et l’union au Créateur. Ils connaissaient le but de leur vie et ont réalisé qu’ils existaient dans le monde éternel,parfait, infini. Leurs actions physiques et la l’atteinte spirituelle étaient inséparables. Cependant, ils ont commencé peu à peu glisserde cette hauteur jusqu’à ce qu’ils chutent complètement.

La question est pourquoi cette situation a été créée si s’ils avaient atteint l’état de correction complète ?! Elle leur a été donné afin de corriger les Babyloniens à travers le monde, qui sont restés à un degré égoïste de l’ancienne Babylone, à un niveau bas égoïste. Les Babyloniens n’ont pas connu  l’Egypte ni fait le veau d’or.

Cela explique pourquoi le peuple d’Israël, qui se tient au-dessus de l’égoïsme, a chuté de son degré et atteint le niveau des autres nations, tout en ayant toujours conservé un énorme potentiel égoïste.

Voici le moment où l’antagonisme entre le peuple d’Israël et les Babyloniens (le reste de l’humanité) est apparu. Les nations du monde n’associent pas le peuple d’Israël à cette civilisation matérielle, ces gens là ne se sentent pas qu’ils appartiennent à ce monde. C’est quelque chose d’étrange, différent des autres peuples.

Cela peut être ressenti dans de nombreux petits détails. Peu importe combien certains Israéliens veulent être comme d’autres nations qui peuplent notre planète, ils ne peuvent pas être comme elles, car ils ne viennent pas de ce monde car ils sont tombés de la spiritualité à ce monde.

De «Histoires courtes » de KabTV 22/10/14

Le véritable amour et non l’hypnose

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment un système intégral me permettra de faire face à la peur? Maintenant, je sais seulement que je n’ai pas d’argent.

Réponse: Tout d’abord, il est important d’établir une bonne relation avec les membres de la famille, puis avec l’environnement. Une personne dépend de l’environnement. Tout ce qui est dans son appartement a été obtenu par la société.

Chaque individu est dépendant de la société et ne peut se déconnecter de lui. Donc, nous allons voir comment nous pouvons nous unir à la société de sorte que tout le monde se sente à l’aise et, en même temps, se sente responsable. Puis il y aura plus de confiance.

Nous devons introduire une question de réciprocité entre l’argent et l’égoïsme et l’obligation d’être attentif envers les autres. Sinon, nous nous entredévorerons, comme un cancer détruit un corps entier.

Tout cela doit être expliqué progressivement, apporter la preuve de chercheurs et des médias, afin que tout le monde l’apprenne dans son intégralité. Nous parlons de sentiments, ceux qui nous rongent et sont impossibles à neutraliser avec de l’argent: la peur, l’inquiétude, l’incertitude.

Question: Pourquoi une société peut me donner, en tant que personne, de la chaleur et de la confiance, que je ne peux pas atteindre par moi-même?

Réponse: la confiance, la chaleur, l’amour, et une agréable sensation sont reçus de l’extérieur, et dépendent entièrement de l’environnement, et jamais de soi-même ou les sentiments intérieurs de chacun. Nous pouvons vous influencer de sorte que vous fassiez tout, d’un extrême à l’autre. Nous allons combler tous vos désirs matériels corporels avec le panier de consommation optimal et toutes vos aspirations humaines au-dessus de ce panier. Quoi d’autre?

Une personne doit être en mesure de se maintenir dans l’équilibre intérieur, l’harmonie intérieure, et se sentir bien. Peut-elle être en parfaite santé? Oui, et c’est due à des vibrations positives qui émanent de la société. Et ceci est l’état réel, pas une illusion ni l’hypnose.

De « Une nouvelle vie » de KabTV 03/09/14

Les niveaux de perception de la Torah

Laitman_137La Torah est une instruction spirituelle, en la suivant une personne atteint progressivement la fin de la correction de l’âme. A première vue, de nombreuses parties de la Torah semblent être répétitives, mais ces répétitions sont au niveau suivant plus élevé.

Lorsque j’allais à l’école, par exemple, je comprenais les lois de la physique sans problème et elles semblaient assez simples. Je pensais combien elles étaient plus profondes et plus complexes quand je les ai étudiées à l’université, car elles semblaient les mêmes mais à un niveau d’étude totalement différent.

Par conséquent, il est impossible d’accomplir les lois de la Torah si vous n’êtes pas au plan spirituel correspondant. Il est impossible d’atteindre le niveau suivant si vous n’avez pas préparé vos cinq sens pour cela.

C’est comme enseigner la morale à un chien. Bien sûr, il peut percevoir votre humeur instinctivement, mais il ne percevra jamais le message moral. Si vous voulez qu’il se comporte correctement, vous devez descendre à son niveau et lui faire comprendre par la récompense et la punition ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Il comprendra parfaitement qu’il ne doit pas prendre de la nourriture sur la table parce qu’il recevra un coup, pas parce que vous attendez des invités et que la table est mise pour eux.

Expliquer les systèmes d’interdictions à un être humain peut prendre des formes de morale totalement différentes, ce qui signifie que chacun comprend en fonction de son niveau.

Par conséquent, bien que les histoires de la Torah soient transmises dans les mêmes termes, leurs niveaux sont très différents, tout comme la différence entre la perception d’un homme et d’un chien.

Question : Que signifie le traitement du niveau spirituel ?

Réponse : Cela signifie que vous avez correctement combiné et connecté tous les désirs qui peuvent être utilisés à un certain niveau, vous les avez transformés en un seul désir général (un récipient général) et il a reçu en lui la mesure de la Lumière dans le but de donner sans réserve que vous devriez recevoir à ce niveau.

Lorsque vous travaillez dans le but de donner sans réserve, vous créez pour les autres l’attribut de l’amour et de la miséricorde. C’est le travail sur le niveau spirituel donné. La même chose se répète au niveau suivant, mais avec des conditions totalement différentes.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 19/03/14