Category Archives: Perception

Les espions sont les désirs et les pensées

Dr. Michael LaitmanQuestion: La Torah orale dit que Pharaon envoie ses espions au peuple d’Israël. Que veut dire des «espions»?

Réponse: Les espions se réfèrent à tous les pensées et les désirs qui s’éveillent chez une personne au cours de son travail spirituel qui lui rappellent sa vie précédente: les joies quotidiennes, les inquiétudes égoistess, et sa participation à différentes activités dans le monde corporel. La routine quotidienne devient soudain bonne et semble douce, attrayante, chaleureuse et sûre.

Question: Il est dit que le peuple d’Israël a réussi à résister à la pression des espions, en a tué certains et les autres expulsés. Quel est le sens interne des espions morts?

Réponse: Nous devons tuer toutes les intentions égoïstes, les désirs et les pensées qui apparaissent en nous, ce qui signifie couper la connexion avec eux et les rejeter, puis ils meurent. Plus vous pensez à quelque chose, plus vous êtes nourris par l’énergie de cet objet et plus il s’accroche à vous.

Qui plus est, vous n’avez même pas besoin de le détester, puisque, car par cela vous le nourrissez aussi en vous délectant dans la haine. Lorsque deux personnes se haïssent, par exemple, elles  sentent une exaltation intérieure, un sentiment de lutte, un sentiment de vie. Mais quand vous n’éprouvez plus de votre haine envers quelqu’un, vous cessez de la sentir, et alors vous l’arrêtez.

Par conséquent, lorsque vous vous concentrez avec précision sur l’objectif, vous tuez tous vos désirs et les pensées corporels qui vous accompagnent et essaient de vous entraîner au loin de la voie spirituelle.
[151694]
De KabTV de « Secrets du livre éternel » 23/04/14

La machine à écrire du Créateur

laitman_546_02Continuation du post « Le monde qui n’a pas d’endroit »

Toute la matière (la nature minérale, végétale, animale et les gens) veut avoir du plaisir. Consciemment ou inconsciemment, tout le monde ne veut qu’une seule chose : se sentir bien à chaque instant. C’est le désir naturel de chacun.

Question : Maintenant, je m’efforce de me sentir bien. Comment est-ce que cela est lié aux lettres ?

Réponse : Les lettres descendent dans votre matériau, le désir de recevoir, et impriment leurs empreintes sur lui. Les lettres viennent à nous à chaque instant. Comme les touches d’une machine à écrire, elles continuent à frapper votre matériau, le désir de jouir, et vous recevez en permanence diverses impressions, des désirs et des pensées à partir de cela. Tout le monde est comme ça.

Question : Mais comment la lettre me frappe-t-elle ? Et où ?

Réponse : Nous sommes maintenant dans un studio de télévision ; l’équipe de tournage travaille autour de nous, et d’autres événements ont lieu derrière les murs. Les lettres impriment tout cela sur le matériau (minéral, végétal, animal et humain), afin que tout existe et se développe dans une certaine direction.

Nous sommes tous activés avec l’aide de celui qui, en quelque sorte depuis l’en haut, frappe les touches de sa machine à écrire, imprimant le texte, et selon ce texte, nous agissons. C’est comme le code dans un programme informatique.

Question : Est-ce que ce code m’active ?

Réponse : Oui. Il définit ce que vous voulez, ce que vous allez penser, ce que vous allez décider, ce que vous ferez, et ce qui adviendra. Tout se passe à l’intérieur de ce code. Tout ! Par conséquent, tout le monde veut connaître les lettres, mais ils ne savent pas ce qu’elles sont.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 21/12/14

Les lettres sont les symboles de la force supérieure

Laitman_151Selon le post « Le monde qui n’a pas d’endroit » du blog, si je veux enregistrer les deux forces d’en haut (la réception et le don sans réserve) qui agissent sur notre monde, je dois illustrer cela dans un graphique : comment une force agit et comment une autre agit, puis comment elles agissent en même temps sur un certain matériau.

Je note l’effet net de ces deux forces sur le matériau sous la forme d’un symbole, puis en examinant ce symbole, je sais que maintenant ces deux forces affectent le matériau de cette façon.

Disons, ce symbole est la lettre « Shin » (ש). Une lettre est un symbole, et le Shin est la forme générale de ces deux forces qui s’impriment à l’intérieur de notre matériau, le désir de recevoir, le désir de jouir, car c’est tout le matériau de notre monde.

Il y a 22 lettres et cinq soi-disant lettres finales (Mantsepach). Au total, il y a 27 lettres, c’est-à-dire, des symboles, des combinaisons des deux forces, des formes standards, comme une presse qui imprime elle-même l’intérieur du matériau, le désir de recevoir, notre ego, et avec cette impression, elle commence à vivre et à changer.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 21/12/14

C’est ainsi que l’âme fonctionne

laitman_281_01La Torah, « Lévitique », 12:2 ; 12:4 : « Parle ainsi aux enfants d’Israël : lorsqu’une femme, ayant conçu, enfantera un mâle, elle sera impure sept jours, comme lorsqu’elle est isolée à cause de sa souffrance. Puis, trente-trois jours durant, la femme restera dans le sang de purification : elle ne touchera à rien de consacré, elle n’entrera point dans le saint lieu, que les jours de sa purification ne soient accomplis. »

Quelle est la signification de la purification ? C’est l’examen de nos désirs et de nos intentions, puis la reconnaissance du mal en eux et la clarification de la bonne façon de les utiliser.

Ensuite, ils sont classés, choisis, et les désirs qui ne peuvent pas être utilisés sont tenus à l’écart. Mais ils restent à l’intérieur, et ainsi nous devons placer certaines barrières pour les bloquer, pour les limiter dans certains cadres. Tout cela s’accomplit dans une période de 33 jours.

D’où est-ce que tout cela provient ? Il y a sept Sefirot dans chaque Sefira Hessed, Guevoura, Tifferet et Netsakh, qui s’élèvent à 28 et 5 autres Sefirot dans Hod (Hessed, Guevoura, Tifferet, Netsakh, Hod) qui font au total 33. C’est identique au comptage de l’Omer (33 de l’Omer).

Cela signifie que 33 jours (33 niveaux) doivent passer afin de s’assurer que toutes les sources supérieures sont corrigées. Les autres n’ont pas besoin d’être corrigées car elles le seront par elles-mêmes.

La Torah, « Lévitique », 12:5 : « Si c’est une fille qu’elle met au monde, elle sera impure deux semaines, comme lors de son isolement ; puis, durant soixante-six jours, elle restera dans le sang de purification. »

Une femme symbolise le travail sur deux systèmes : à la fois l’attribut du don sans réserve et l’attribut de la réception. C’est la raison pour laquelle tout est doublé.

Un mâle est l’attribut du don sans réserve et une femelle est l’attribut de la réception dans le but de donner. Par conséquent, il s’agit d’un double système. Tout est très simple ; c’est de la physique pure. C’est ainsi que l’âme fonctionne.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/02/14

Réalité objective ou fausse idée très répandue ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Ils essaient d’éliminer l’incidence des facteurs humains sur les résultats des expériences autant que possible tout en menant des recherches expérimentales. Au contraire, pourquoi la Kabbale place-t-elle une personne au centre de la recherche et connecte-t-elle tout à travers elle ?

Réponse : Il est évident que tout dépend de la perception d’une personne ; cependant, on l’oublie tout le temps. Nous comprenons que nos sensations sont tout ce que nous avons. Nous sommes encore désorientés, pensant que tout le monde voit le même monde et s’accorde sur cette image. Il nous semble ainsi que l’image ne dépend pas de nos sensations.

C’est là que se trouve l’erreur. Nous pensons que si sept milliards d’individus voyaient la même chose, ce serait une image objective. Mais supposons que nous regardions un objet volant et disions que sa taille est de deux mètres. Chacun le mesure et est d’accord avec cela. Puis cet objet se rapproche et tout le monde peut voir que sa taille est de deux kilomètres. Mais auparavant, lorsque nous l’avons mesuré, nous étions convenus qu’il mesurait deux mètres, en pensant que c’était la vérité.

Nous percevons la vraie image du monde plutôt que l’image relative basée uniquement sur l’opinion générale. Nous ne surajoutons pas que cela existe uniquement par rapport à nos sens, mais c’est un ajout extrêmement important. Même si ce n’est pas nécessaire dans notre monde, nous voulons seulement explorer la véritable réalité objective en dehors du monde.

La plupart des gens pense qu’une réalité objective dans notre monde existe.

De KabTV, « La Rencontre des Mondes » du 12/05/14

La manipulation des masses à travers les média

Dr. Michael laitmanLe linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média.

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

 3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

 4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

 5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? «Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans». Extrait de «Armes silencieuses pour guerres tranquilles»

 6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

 7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

 9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

 10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Mon commentaire: On peut voir à quel point le rôle de l’Internet est de manipuler les gens. Mais cela ne fait qu’accélèrer la sortie de la puissance de Pharaon ou l’égoïsme, parce que nos désirs et les pensées ne se développent pas par les médias, mais par la loi du développement, ce qui conduit nécessairement au but de la création.

Les gens vivent dans le passé

laitman_959Aux Nouvelles (de RT): « Une équipe de scientifiques à l’Université de Californie, Berkeley et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a révélé le secret du cerveau humain: Pour nous sauver de la folie induite par un torrent en constante évolution de photos, formes et couleurs – à la fois virtuelles et réelles – le cerveau filtre les informations, échouant dans la plupart des cas, de constater de petits changements dans une période de 15 secondes.

« Cela signifie en vérité que ce nous ne voyons est, en fait, un mélange du passé et du présent. Selon la recherche, publiée dans la revue Nature Neuroscience, la stabilité est atteinte au détriment de la précision.

«Ce que vous voyez à l’heure actuelle n’est pas un nouveau cliché du monde, mais plutôt une moyenne de ce que vous avez vu dans les 10 à 15 dernières secondes», a déclaré l’auteur de l’étude Jason Fischer, Ph.D., un neuroscientifique au MIT.  »

Mon commentaire: En fait, nous ne voyons pas le monde mais notre état interne qui est projeté sur un écran dans nos cerveaux, et cela nous donne l’illusion que ce qui soit disant se passe est à l’extérieur de nous, sous nos yeux.

Le monde qui n’a pas d’endroit

laitman_275Dans le monde spirituel il n’y a pas de lignes, pas de formes, pas de corps, rien. Le monde spirituel est un monde de deux forces: la réception et le don, et il n’y a rien sauf eux. Il n’y a pas de distances dans le monde spirituel; il n’a pas besoin de volume à la différence de notre monde, notre univers.

Après tout, avant le Big Bang, en raison de laquelle notre univers a été formé, ces deux forces ont dû créer un espace, dans lequel une étincelle d’énergie plus élevée s’échappa, et une nouvelle création: -forces, planètes, galaxies ont commencé à émerger.

Par conséquent, le monde matériel a besoin de l’espace, d’un lieu. Nous ne pouvons pas imaginer ce que c’est hors de l’espace; nous vivons en lui. En outre, notre espace est tridimensionnel, et nous ne sommes pas en mesure de naviguer sans ces trois axes.

Notre problème est que nous existons dans un monde compréhensible très clair dans lequel tout est visiblement défini; tout à sa place, et nous savons combien il agit.

Cela n’existe pas dans le monde spirituel. Le monde spirituel est le monde des forces, le monde des propriétés: la réception et le don, et comment ces deux forces agissent entre elles.

Question: Mais où est ce monde spirituel?

Réponse: Une telle question n’existe pas. Après tout, afin de répondre à « où » nous avons besoin de savoir le lieu , mais il ne existe pas ».
[151266]
De « une nouvelle vie » de KabTV 21/12/14

L’altruisme peut être inculqué

laitman_568_01Aux Nouvelles (de Svit): «L’altruisme n’est pas une qualité innée, mais est inculqué par la société de façon similaire à l’égoïsme. Par conséquent, il appartient à la société de fixer quelles valeurs doivent être inculquées à une personne.

« D’éminents scientifiques en sont venus à la conclusion que la prédisposition des gens à l’altruisme est formée à la suite de l’interaction humaine avec la société.

« La volonté de s’aider mutuellement n’est pas innée. Un enfant construit son comportement en raison de la communication et l’interaction avec les autres. Ainsi, le désir d’aider n’est pas causé par la génétique.

Mon commentaire: Bien sûr, ce n’est pas l’altruisme véritable, mais seulement un égoïste, notre nature. Le véritable altruisme peut se manifester en nous que sous l’influence de la Lumière Supérieure, Ohr Makif et en elle nous sentirons la force supérieure du don et de l’amour, appelé le Créateur.

L’interdit du blasphème

laitman_546_01La Torah, « Lévitique », 20:9 : « Or, tout homme qui aura maudit son père ou sa mère, doit être mis à mort… »

Le niveau supérieur est appelé Aba et Ima (Père et Mère). Le niveau inférieur est ses fils et ses filles, ou ZON.

Si le niveau inférieur ne respecte pas et n’honore pas Aba et Ima, ce qui signifie qu’il ne veut pas monter et être sous le niveau supérieur, il ne peut pas grandir et ainsi se détacher d’eux comme s’il se tuait lui-même.

Respecter et honorer signifie s’annuler devant le niveau supérieur. C’est sur cela que se base la montée des niveaux inférieurs car l’état de sa première ascension est l’état d’un embryon. Un embryon peut déjà exister dans la partie supérieure uniquement s’il s’annule totalement devant le supérieur. Maudire signifie présumer que les lois selon lesquelles le niveau supérieur existe ne sont pas plus élevées que les lois selon lesquelles le niveau inférieur existe.

De KabTV, « Les Secrets du Monde Éternel » du 23/04/14