Category Archives: Politique

L’aspiration naturelle d’un kabbaliste

962.2Les kabbalistes ont toujours été intéressés par la science et les cultures des nations. Même le Baal HaSoulam et le Rav Kook sont allées dans des bibliothèques, s’y sont assis et ont tout étudié.

Nous pouvons voir dans les œuvres du Baal HaSoulam à quel point il connaissait l’économie, les sciences politiques, l’économie politique, et comment il parlait de l’économie politique de Marx, de ce qui se passe ici en Israël entre les partis, et ainsi de suite. Autrement dit, c’était une personne qui connaissait parfaitement les sujets et qui mentionnait souvent les grands scientifiques et les personnes célèbres du passé.

C’est un désir naturel pour un kabbaliste d’étudier le monde supérieur à partir du monde inférieur et le monde inférieur à partir du monde supérieur, car tout ce qui se passe est toujours interconnecté entre les deux mondes et tout provient d’une seule source, le monde supérieur. Lorsque l’on étudie notre monde, on ressent la source supérieure se manifester à travers lui.

Par conséquent, je suis heureux d’absorber tout ce qui se trouve dans ce monde. J’ai déjà plus de 70 ans, mais je me sens comme un jeune garçon avide de tout voir, de tout apprendre, aussi bien du monde supérieur que de ce monde. J’ai soif de tout.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel. Les Monuments Architecturaux » du 17/09/2009

Une guerre : deux objectifs

961.2Question : La guerre forme un type particulier de personnalité, un type particulier de psychologie chez un soldat au combat. Pensez-vous que quelqu’un qui a participé à une guerre est plus prédisposé au développement spirituel ?

Réponse : Cela peut être l’inverse. Il comprend déjà ce que c’est et elle n’en veut vraiment pas, contrairement à un garçon qui est prêt à tout essayer.

Commentaire : Il y a toujours un esprit d’unité dans la guerre, et plus tard les gens se souviennent de ces états.

Ma Réponse : Nous pouvons dire que c’est un sous-produit. C’est nécessaire pour gagner.

Commentaire : La nature nous pousse à nous rapprocher les uns des autres, à nous unir.

Ma Réponse : C’est un sujet complètement différente. Il y a une cause et il y a un effet. Si la raison est que je pars en guerre pour m’unir aux autres et créer un certain état collectif, une communauté, alors c’est une guerre différente. C’est une guerre contre nous-mêmes, contre l’égoïsme qui est en nous et qui ne nous donne pas la possibilité de nous unir.

En revanche, si nous allons tuer ou conquérir quelqu’un, alors notre connexion est égoïste et vise à vaincre quelqu’un. C’est un objectif complètement différent.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 01/03/2022

La guerre est un état humain naturel

249.02Question : Qu’est-ce que la guerre dans la spiritualité ? La guerre est-elle un état naturel de l’homme ?

Réponse : La guerre est l’état le plus naturel, jusqu’à la correction complète du monde. Après tout, le monde est constitué de deux forces opposées : plus-moins, jour-nuit, etc. Par tous les signes, toute qualité peut toujours être décomposée en son contraire et en relations antagonistes entre eux.

Commentaire : Les philosophes des Lumières, Thomas Hobbes et Jean-Jacques Rousseau, ont une vision différente de l’humanité. Thomas Hobbes disait que la guerre est une condition humaine, une personne est née dedans. Et Jean-Jacques Rousseau pensait que ce n’est qu’un dérivé des circonstances et de l’environnement, mais qu’en soi une personne est bonne.

Ma Réponse : La nature entière est constituée de deux forces opposées qui se trouvent dans un certain état d’équilibre relatif l’une par rapport à l’autre. Cet équilibre est constamment perturbé et partiellement rétabli. C’est ce qu’on appelle la vie.

Pendant des millions d’années, les forces négatives et positives se sont dominées alternativement jusqu’à ce qu’elles se soient équilibrées et que la planète Terre se soit formée.

Il s’avère que la guerre est un état absolument naturel et que la paix est contre nature. La paix n’existe pas dans le monde. Elle ne peut l’être que si nous l’atteignons par un juste équilibre entre deux forces opposées.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 01/03/2022

Les élites

703.03Question : Qu’est-ce qui va provoquer un changement dans le contrôle des élites qui nous dirigent ?

Réponse : Il est impossible que quelque chose change parce que toute personne qui atteint une position élevée est prête à continuer à gérer les choses comme elles l’étaient, et personne ne conduit à des révolutions sous sa direction. Pour effectuer des changements et conduire à des révolutions, nous avons besoin de conditions favorables, et nous ne voyons pas qu’il y ait de telles conditions parce que les gens sont déjà habitués à l’état dans lequel ils vivent.

Ils travaillent comme des esclaves pendant de nombreuses années, reçoivent des miettes des riches, quelques voyages à l’étranger, des excursions, du théâtre, du cinéma, de la télévision, et toutes sortes de choses qui sont destinées à les embrouiller, et c’est ainsi que cela se passe. Les gens d’en haut, les riches et les managers, vivent différemment et il en sera ainsi. Il ne peut pas y avoir d’égalité tout d’un coup.

Question : Qu’est-ce qui peut changer les conditions de base ?

Réponse : Comprendre l’essence de la vie, le but de la vie, la valeur de la vie, comprendre que la vie ne se mesure pas à l’argent. Pour y parvenir, nous avons besoin d’une nouvelle éducation.

Extrait de « Conversation avec les pigistes » sur KabTV, le 07/11/2021

Les dirigeants ont-ils la liberté de choisir ?

115.06Question : Les kabbalistes écrivent que les cœurs des ministres et des rois sont entre la main du Créateur. Que signifie cette affirmation ? N’ont-ils vraiment aucune liberté de choix ?

Réponse : Les dirigeants ont une liberté de choix partielle, pas à 100% car le Créateur gère les autres personnes à travers eux.

Et même s’ils ne le comprennent pas, le Créateur agit sur eux de cette manière. Nous apprendrons plus loin comment le Créateur nous dirige par le biais de certaines personnes qui, en principe, ne sont pas des personnes occupant des postes élevés, mais des marionnettes.

Il s’agit d’un système distinct.

En fait, la personne la plus ordinnaire possède le libre arbitre. Plus une personne est élevée sur l’échelle hiérarchique d’une société, moins elle est libre.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 21/07/2019

Empêcher les guerres mondiales

963.6Question : Un kabbaliste doit-il justifier les actions du Créateur comme les guerres mondiales et les catastrophes ou devrait-il essayer de les empêcher ?

Réponse : Les prévenir ou les justifier sont des choses différentes. Un kabbaliste doit en tout cas essayer de prévenir ces actions et aussi de les justifier.

Question : Bnei Baruch peut-il empêcher une troisième guerre mondiale ? Ou devons-nous justifier cette action du Créateur ?

Réponse : Cela dépend de nous : de la mesure selon laquelle notre unité sera révélée dans le monde entier, de la mesure selon laquelle elle deviendra une sauvegarde pour le monde, le protégeant de son égoïsme. Le problème est que l’égoïsme ne cesse de croître et qu’il déclenche et provoque des problèmes tels que les guerres mondiales. Il n’y a plus rien à faire ici. Vous voyez que le Baal HaSoulam a écrit à propos de la possibilité d’une troisième guerre mondiale et même d’une quatrième. Nous espérons que nos actions empêcheront néanmoins cela et nous permettront de diffuser la méthode de l’unité dans le monde entier. Agissez ! Agissez parmi vous et autour de vous.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Démocratie ou dynastie ?

547.06Commentaire : Vous soulignez toujours que c’est bien lorsqu’il y a un roi qui dirige l’État.

Ma Réponse : C’est mieux que les gouvernements soi-disant démocratiques que nous voyons dans différents pays aujourd’hui. Les gens pensent que la démocratie, c’est lorsqu’ils peuvent se réunir, crier, critiquer, et créer une apparence extérieure de lutte idéologique, une sorte de tendance opposée. En agissant ainsi, ils sont censés découvrir la vérité.

Question : Il est dit : « La vérité naît dans une dispute. » N’êtes-vous pas d’accord avec cela ?

Réponse : La vérité ne peut pas naître lorsque tout le monde se crie dessus.

La vérité naît là où il y a une famille qui est au pouvoir depuis des siècles et qui s’est progressivement élevée elle-même, ses enfants, ses petits-enfants, la noblesse, et tous les autres. Ils développent alors des critères complètement différents. Ils ne se battent pas pour savoir à qui il est plus rentable de vendre une certaine position. Tout est entre leurs mains. Et c’est pourquoi la famille régnante est tout.

Bien sûr, ils peuvent être tués, détrônés, ce qui est arrivé de nombreuses fois dans l’histoire. Mais en général, il n’y a pas d’autre méthode de gouvernement dans notre monde que la forme dynastique : le royaume, le domaine.

Tout d’abord, les gens acceptent calmement un tel dirigeant ; il est le roi. C’est tout ! Je le regarde et je n’ai besoin de rien ni de personne d’autre. Et lorsque quelqu’un commence à s’introduire et à dire « Moi, moi, moi ! », alors il n’y a plus de nation, plus de souverain ; tout ne repose que sur les baïonnettes.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 26/07/2021

La troisième vague

764.1Tout état ne peut être corrigé que par notre connexion ; c’est le seul moyen. Nous nous trouvons à nouveau à la prochaine vague de la pandémie, qui se manifeste et s’intensifie partout dans le monde. J’ai dit dès le début que la pandémie de coronavirus ne se terminerait pas rapidement. Par conséquent, je pense qu’il ne faut pas négliger lavaccination.

Il est nécessaire de suivre le principe « le médecin a la permission de guérir » malgré tous les défauts que nous connaissons de la médecine ainsi que ses avantages. La médecine ne peut pas être meilleure que les personnes à qui elle est destinée. Les médecins ne sont pas des anges, et tous les défauts qui existent dans la médecine sont exactement ce dont nous avons besoin en tant qu’égoïstes non corrigés.

Si nous étions meilleurs, nous serions guéris par d’autres méthodes, avec l’aide de la lumière. En attendant, nous devons être traités par la même lumière mais revêtue de produits chimiques. Par conséquent, il faut écouter les médecins.

Prenons l’exemple de mon professeur Rabash. Chaque semaine, nous allions voir un médecin : un ophtalmologue, un dermatologue, un ORL. Il suivait méticuleusement leurs instructions. Et il s’agissait de médecins traditionnels, pas de guérisseurs. Il a abordé la question de manière très simple, matérialiste.

Corrigez vos propriétés en propriétés spirituelles, et la médecine actuelle changera également pour le mieux. Mais pour l’instant, nous avons ce que nous méritons, l’un correspond à l’autre. Et cela se produit en toute chose, dans toute situation de vie. En nous corrigeant davantage, notre monde se corrigera. L’air, l’eau et les conditions naturelles s’amélioreront, les volcans et les typhons s’apaiseront. Tout dépend de notre état intérieur.

Et cela doit être abordé d’un point de vue spirituel, et non matériel, sans inventer vos propres méthodes de correction et de guérison.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale 21/6/21, « Avancer en se dépassant ».

Comment protéger nos enfants?

962.2Question : La Journée mondiale de l’enfance est célébrée depuis 1954 « afin d’attirer l’attention des adultes sur le respect des droits de l’enfant, de l’éducation, de la protection contre la violence et du droit à la vie. »

Que signifie pour vous la protection des enfants ?

Réponse : Tout d’abord, des parents. Pour que les parents comprennent comment les élever. Moi aussi, j’en savais très peu, même si on a essayé de m’inculquer tout cela. Je peux sentir à quel point c’est insuffisant. Comment faire d’un jeune couple qui ne sait rien et ne comprend rien, des personnes qui savent et comprennent tout lorsqu’elles ont un enfant ?

C’est un grand problème. C’est là que nous devons vraiment faire quelque chose de nous-mêmes. Sinon, notre société, notre humanité, restera aussi misérable qu’elle l’est actuellement.

Les parents doivent savoir comment faire de ce bébé une personne. Tout d’abord, vous devez comprendre, dès le premier jour, ce que vous voulez lui donner, ce dont il a besoin et ce qu’il attend de vous. Il s’agit d’une connexion non verbale – mentale, spirituelle, neuronale. Celle qui doit exister entre le couple et le nouveau-né.

Et puis, il faut donner aux parents l’éducation nécessaire, l’encadrement dont ils ont besoin pour l’élever correctement. Tout ce qui est nécessaire pour deux personnes qui ont un bébé dans les bras.

Question : C’est donc en fait tout art que d’être parent ?

Réponse : Bien sûr ! Et nous n’y préparons pas les gens. Par conséquent, nous ne pouvons pas dire que nous voyons parmi nos bébés, nos enfants, nos adolescents, nos filles et nos garçons qui grandissent, les personnes que nous pourrions voir potentiellement.

Tout est de notre faute. Et alors nous commençons à les blâmer, à les gronder, à exiger d’eux, à les pousser. Ce n’est pas la bonne façon de faire. Il est alors trop tard.

Nous devons aussi rendre les relations dans la famille, à l’école, dans la rue, partout un peu plus étroites. Un enfant ne doit pas avoir l’impression qu’il s’agit de sociétés différentes complètement opposées. Tout devrait être homogène. Ici, il est nécessaire de changer la société aussi.

Commentaire : C’est déjà la « Journée de la société unifiée » et non la « Journée de l’enfance ».

Ma réponse : C’est la protection des enfants, de la société.

C’est en fait notre travail, car sinon notre éducation nous mènera au désastre. Tout ce que vous voyez chez les adultes est tout ce qui a été fait à un âge où ils avaient peut-être quelques mois ou quelques années tout au plus.

La Journée mondiale de l’enfance est une bonne journée si nous acceptons de créer une atmosphère pour eux, un environnement, qui les soutienne et les formate correctement, les transforme en une personne, une bonne personne, une personne gentille, attentionnée et serviable, une personne qui veut aider et accepte l’aide des autres.

Il devrait simplement y avoir une attitude égale et aimable envers tout le monde.

Question : Et ceci est uniquement le mérite des parents et de la société ?

Réponse : Oui. Et alors nous pourrons voir comment tout change réellement.

Extrait de l’émission « L’actualité avec Michael Laitman » de KabTV, 27/5/21.

Travailler pour toute l’humanité

527.11Commentaire: Aujourd’hui, de nombreux pays sont confrontés à la question de savoir quoi faire face au chômage de masse imminent. Après tout, c’est une très grande quantité de personnes qui devront être prises en charge.

Ma réponse: Il y a déjà du travail pour elles: apprendre à se rassembler en un seul collectif, à se satisfaire exactement de ce qui est nécessaire à l’existence dans la vie physique et dans la spiritualité, à s’unir entre elles d’après « aime ton prochain comme toi-même », et puis entre amis, pour commencer à comprendre la force supérieure.

Donc, il y a du travail pour que tous s’unissent. C’est mieux s’il se réparti en un grand nombre d’individus. Je pense que les gens doivent faire exactement cela. Par conséquent, la chose la plus importante est le travail social, qui doit être effectué avec tout le monde.

Question: Quel avantage l’élite verra-t-elle de ce travail des masses?

Réponse: L’élite, bien sûr, doit aussi se réorganiser. Il y aura beaucoup plus de problèmes tant qu’elle n’arrive pas à la réalisation du mal de sa nature, l’inutilité de son existence parce qu’elle laisse le désir de profit, de pouvoir, de luxe, alimenter le soi-disant «Hollywood», et ainsi de suite,

Je pense que pour cela, nous devons lui montrer qu’elle se trompe. Non seulement elle aide à la propagation de la drogue aux masses, mais, en principe, elle est elle-même sous l’emprise du pouvoir, de l’argent et de la futilité.

Nous devons lui faire prendre conscience que la vie est temporaire, sans valeur. Eh bien, ils vivront 10 à 20 ans de plus que les autres, et puis quoi? Pourrir? Ici, on leur offre quelque chose de complètement différent, pour échanger leur fausse liberté, leur pouvoir et leur vanité contre l’éternité et la perfection.

Tiré des «Défis du 21e siècle» de KabTV 24/04/19