Category Archives: Politique

Empêcher les guerres mondiales

963.6Question : Un kabbaliste doit-il justifier les actions du Créateur comme les guerres mondiales et les catastrophes ou devrait-il essayer de les empêcher ?

Réponse : Les prévenir ou les justifier sont des choses différentes. Un kabbaliste doit en tout cas essayer de prévenir ces actions et aussi de les justifier.

Question : Bnei Baruch peut-il empêcher une troisième guerre mondiale ? Ou devons-nous justifier cette action du Créateur ?

Réponse : Cela dépend de nous : de la mesure selon laquelle notre unité sera révélée dans le monde entier, de la mesure selon laquelle elle deviendra une sauvegarde pour le monde, le protégeant de son égoïsme. Le problème est que l’égoïsme ne cesse de croître et qu’il déclenche et provoque des problèmes tels que les guerres mondiales. Il n’y a plus rien à faire ici. Vous voyez que le Baal HaSoulam a écrit à propos de la possibilité d’une troisième guerre mondiale et même d’une quatrième. Nous espérons que nos actions empêcheront néanmoins cela et nous permettront de diffuser la méthode de l’unité dans le monde entier. Agissez ! Agissez parmi vous et autour de vous.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 14/07/2019

Démocratie ou dynastie ?

547.06Commentaire : Vous soulignez toujours que c’est bien lorsqu’il y a un roi qui dirige l’État.

Ma Réponse : C’est mieux que les gouvernements soi-disant démocratiques que nous voyons dans différents pays aujourd’hui. Les gens pensent que la démocratie, c’est lorsqu’ils peuvent se réunir, crier, critiquer, et créer une apparence extérieure de lutte idéologique, une sorte de tendance opposée. En agissant ainsi, ils sont censés découvrir la vérité.

Question : Il est dit : « La vérité naît dans une dispute. » N’êtes-vous pas d’accord avec cela ?

Réponse : La vérité ne peut pas naître lorsque tout le monde se crie dessus.

La vérité naît là où il y a une famille qui est au pouvoir depuis des siècles et qui s’est progressivement élevée elle-même, ses enfants, ses petits-enfants, la noblesse, et tous les autres. Ils développent alors des critères complètement différents. Ils ne se battent pas pour savoir à qui il est plus rentable de vendre une certaine position. Tout est entre leurs mains. Et c’est pourquoi la famille régnante est tout.

Bien sûr, ils peuvent être tués, détrônés, ce qui est arrivé de nombreuses fois dans l’histoire. Mais en général, il n’y a pas d’autre méthode de gouvernement dans notre monde que la forme dynastique : le royaume, le domaine.

Tout d’abord, les gens acceptent calmement un tel dirigeant ; il est le roi. C’est tout ! Je le regarde et je n’ai besoin de rien ni de personne d’autre. Et lorsque quelqu’un commence à s’introduire et à dire « Moi, moi, moi ! », alors il n’y a plus de nation, plus de souverain ; tout ne repose que sur les baïonnettes.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 26/07/2021

La troisième vague

764.1Tout état ne peut être corrigé que par notre connexion ; c’est le seul moyen. Nous nous trouvons à nouveau à la prochaine vague de la pandémie, qui se manifeste et s’intensifie partout dans le monde. J’ai dit dès le début que la pandémie de coronavirus ne se terminerait pas rapidement. Par conséquent, je pense qu’il ne faut pas négliger lavaccination.

Il est nécessaire de suivre le principe « le médecin a la permission de guérir » malgré tous les défauts que nous connaissons de la médecine ainsi que ses avantages. La médecine ne peut pas être meilleure que les personnes à qui elle est destinée. Les médecins ne sont pas des anges, et tous les défauts qui existent dans la médecine sont exactement ce dont nous avons besoin en tant qu’égoïstes non corrigés.

Si nous étions meilleurs, nous serions guéris par d’autres méthodes, avec l’aide de la lumière. En attendant, nous devons être traités par la même lumière mais revêtue de produits chimiques. Par conséquent, il faut écouter les médecins.

Prenons l’exemple de mon professeur Rabash. Chaque semaine, nous allions voir un médecin : un ophtalmologue, un dermatologue, un ORL. Il suivait méticuleusement leurs instructions. Et il s’agissait de médecins traditionnels, pas de guérisseurs. Il a abordé la question de manière très simple, matérialiste.

Corrigez vos propriétés en propriétés spirituelles, et la médecine actuelle changera également pour le mieux. Mais pour l’instant, nous avons ce que nous méritons, l’un correspond à l’autre. Et cela se produit en toute chose, dans toute situation de vie. En nous corrigeant davantage, notre monde se corrigera. L’air, l’eau et les conditions naturelles s’amélioreront, les volcans et les typhons s’apaiseront. Tout dépend de notre état intérieur.

Et cela doit être abordé d’un point de vue spirituel, et non matériel, sans inventer vos propres méthodes de correction et de guérison.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale 21/6/21, « Avancer en se dépassant ».

Comment protéger nos enfants?

962.2Question : La Journée mondiale de l’enfance est célébrée depuis 1954 « afin d’attirer l’attention des adultes sur le respect des droits de l’enfant, de l’éducation, de la protection contre la violence et du droit à la vie. »

Que signifie pour vous la protection des enfants ?

Réponse : Tout d’abord, des parents. Pour que les parents comprennent comment les élever. Moi aussi, j’en savais très peu, même si on a essayé de m’inculquer tout cela. Je peux sentir à quel point c’est insuffisant. Comment faire d’un jeune couple qui ne sait rien et ne comprend rien, des personnes qui savent et comprennent tout lorsqu’elles ont un enfant ?

C’est un grand problème. C’est là que nous devons vraiment faire quelque chose de nous-mêmes. Sinon, notre société, notre humanité, restera aussi misérable qu’elle l’est actuellement.

Les parents doivent savoir comment faire de ce bébé une personne. Tout d’abord, vous devez comprendre, dès le premier jour, ce que vous voulez lui donner, ce dont il a besoin et ce qu’il attend de vous. Il s’agit d’une connexion non verbale – mentale, spirituelle, neuronale. Celle qui doit exister entre le couple et le nouveau-né.

Et puis, il faut donner aux parents l’éducation nécessaire, l’encadrement dont ils ont besoin pour l’élever correctement. Tout ce qui est nécessaire pour deux personnes qui ont un bébé dans les bras.

Question : C’est donc en fait tout art que d’être parent ?

Réponse : Bien sûr ! Et nous n’y préparons pas les gens. Par conséquent, nous ne pouvons pas dire que nous voyons parmi nos bébés, nos enfants, nos adolescents, nos filles et nos garçons qui grandissent, les personnes que nous pourrions voir potentiellement.

Tout est de notre faute. Et alors nous commençons à les blâmer, à les gronder, à exiger d’eux, à les pousser. Ce n’est pas la bonne façon de faire. Il est alors trop tard.

Nous devons aussi rendre les relations dans la famille, à l’école, dans la rue, partout un peu plus étroites. Un enfant ne doit pas avoir l’impression qu’il s’agit de sociétés différentes complètement opposées. Tout devrait être homogène. Ici, il est nécessaire de changer la société aussi.

Commentaire : C’est déjà la « Journée de la société unifiée » et non la « Journée de l’enfance ».

Ma réponse : C’est la protection des enfants, de la société.

C’est en fait notre travail, car sinon notre éducation nous mènera au désastre. Tout ce que vous voyez chez les adultes est tout ce qui a été fait à un âge où ils avaient peut-être quelques mois ou quelques années tout au plus.

La Journée mondiale de l’enfance est une bonne journée si nous acceptons de créer une atmosphère pour eux, un environnement, qui les soutienne et les formate correctement, les transforme en une personne, une bonne personne, une personne gentille, attentionnée et serviable, une personne qui veut aider et accepte l’aide des autres.

Il devrait simplement y avoir une attitude égale et aimable envers tout le monde.

Question : Et ceci est uniquement le mérite des parents et de la société ?

Réponse : Oui. Et alors nous pourrons voir comment tout change réellement.

Extrait de l’émission « L’actualité avec Michael Laitman » de KabTV, 27/5/21.

Travailler pour toute l’humanité

527.11Commentaire: Aujourd’hui, de nombreux pays sont confrontés à la question de savoir quoi faire face au chômage de masse imminent. Après tout, c’est une très grande quantité de personnes qui devront être prises en charge.

Ma réponse: Il y a déjà du travail pour elles: apprendre à se rassembler en un seul collectif, à se satisfaire exactement de ce qui est nécessaire à l’existence dans la vie physique et dans la spiritualité, à s’unir entre elles d’après « aime ton prochain comme toi-même », et puis entre amis, pour commencer à comprendre la force supérieure.

Donc, il y a du travail pour que tous s’unissent. C’est mieux s’il se réparti en un grand nombre d’individus. Je pense que les gens doivent faire exactement cela. Par conséquent, la chose la plus importante est le travail social, qui doit être effectué avec tout le monde.

Question: Quel avantage l’élite verra-t-elle de ce travail des masses?

Réponse: L’élite, bien sûr, doit aussi se réorganiser. Il y aura beaucoup plus de problèmes tant qu’elle n’arrive pas à la réalisation du mal de sa nature, l’inutilité de son existence parce qu’elle laisse le désir de profit, de pouvoir, de luxe, alimenter le soi-disant «Hollywood», et ainsi de suite,

Je pense que pour cela, nous devons lui montrer qu’elle se trompe. Non seulement elle aide à la propagation de la drogue aux masses, mais, en principe, elle est elle-même sous l’emprise du pouvoir, de l’argent et de la futilité.

Nous devons lui faire prendre conscience que la vie est temporaire, sans valeur. Eh bien, ils vivront 10 à 20 ans de plus que les autres, et puis quoi? Pourrir? Ici, on leur offre quelque chose de complètement différent, pour échanger leur fausse liberté, leur pouvoir et leur vanité contre l’éternité et la perfection.

Tiré des «Défis du 21e siècle» de KabTV 24/04/19

Quand la moralité est-elle apparue ?

565.01Question : La moralité est une forme particulière de conscience sociale ou un type de relations sociales. On ne sait pas avec certitude quand les lois morales sont devenues une partie essentielle de la société humaine, mais elles peuvent être attribuées à l’époque de la rédaction du Tanakh (Pentateuque, Prophètes, Hagiographes, ndt). Il existe des preuves des écrits du roi Salomon qui contiennent déjà certains principes moraux.

Quand pensez-vous que la moralité soit apparue ?

Réponse : Cela dépend du type de moralité. La moralité sur laquelle nous nous appuyons aujourd’hui est apparue il y a environ 6000 ans. Il y a 3500 ans, dans l’ancienne Babylone, elle a commencé à se concrétiser sous forme de lois.

Tous les pharaons et dirigeants du monde qui arrivaient au pouvoir voulaient poursuivre leurs propres politiques, leurs propres points de vue et leur propre philosophie sur la structure du gouvernement et de la société. Tous les systèmes moraux ont émergé de là.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 09/10/2020

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Une société fondée sur les lois du Créateur

571.03Le Baal HaSoulam, « La Dernière Génération » : De plus, un gouvernement communiste dictateur est totalement insoutenable, puisqu’un gouvernement dépendant de la baïonnette ne peut pas persister, et la majorité finira par se soulever contre lui et l’abolir. Les dix pour cent idéalistes ne pourront pas régner à jamais sur les quatre-vingt-dix pour cent égoïstes et les anticommunistes, comme on le trouve dans les pays soviétiques et orientaux.

Le Baal HaSoulam a écrit cet article dans les années 30 au 20ème siècle, alors que les idéalistes existaient encore. Mais tout cela est passé très vite. L’éducation est essentielle ici pour amener la société à un état similaire aux lois du Créateur.

Question : L’humanité doit parvenir à de telles relations sociales où il existe des droits généraux : chacun travaille selon ses capacités et reçoit selon ses besoins. Cela devrait-il être une décision consciente de chaque personne ?

Réponse : Tout cela vient de la propriété du don sans réserve. C’est ce que l’homme doit protéger et développer. Une telle attitude d’un individu envers un autre amène tout le monde à un nouveau niveau d’existence, lorsque nous commençons à ressentir le Créateur dans notre relation d’où émane la Lumière supérieure et qui remplit les gens.

Extrait de KabTV, « Analyse Systématique du Développement du Peuple d’Israël » du 25/11/2019

Tout le monde peut se tromper

254.01Question : Est-il important pour un leader de pouvoir admettre ses erreurs ?

Réponse : Un leader peut difficilement faire des erreurs. Mais s’il juge nécessaire de montrer qu’il a commis une erreur, il doit le faire publiquement et d’une manière qui est considérée comme une vertu.

Question : Donc, ce n’est pas un problème pour un manager de montrer ses erreurs et ses faiblesses, mais c’est plus difficile pour un leader ?

Réponse : Ce n’est pas un problème pour un manager ou un leader parce que nous tous, comme on dit, marchons sous Dieu, et tout le monde peut se tromper.

Question : Un leader doit-il être capable de prendre des risques ?

Réponse : Non. Un leader doit choisir le meilleur chemin et le plus fiable, car c’est ainsi qu’il conduit son troupeau vers le but le plus élevé et il n’a pas le droit de prendre des risques avec lui.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Un leader est donné d’en haut

200.02Remarque : On dit qu’un leader est quelqu’un qui peut ériger un autre leader.

Réponse : Non, je ne suis pas d’accord avec cela. Même les dirigeants bibliques ne s’y sont pas beaucoup engagés et n’étaient pas très bons dans ce domaine.

Question : Un leader ne devrait-il pas se soucier de qui viendra après lui ?

Réponse : Un leader est une personne qui regarde loin devant lui. Il essaie de transmettre ses idées à ses subordonnés, mais s’il est compris et s’il peut se trouver des successeurs, c’est un problème. Après tout, tout est donné d’en haut et, par conséquent, peu de choses dépendent de lui.

Remarque : Du point de vue de la direction, il est très important pour chaque chef de projet ou organisation de pouvoir former des personnes qui peuvent le remplacer à tout moment.

Réponse : Cela ne s’applique pas à un leader. Tout comme il a été nommé d’en haut, celui qui le remplacera l’est aussi.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020