Category Archives: Politique

Les Juifs haissant Israël ont voté pour Hillary

Aux Infos (Infos nationales israéliennes) : « Les dirigeants d’un des groupes de la secte hassidique antisioniste Satmar ont dit à leurs partisans de voter pour la candidate démocrate Hillary Clinton la semaine prochaine. »

« Selon ces dirigeants de Satmar, le candidat républicain Donald Trump est pro-Israël et travaille à renforcer l’État juif, et il est donc interdit de voter pour lui ».

Mon Commentaire :
 D’où est-ce que tant d’autodégoût provient-il d’un petit peuple persécuté ? C’est parce que la naissance des Juifs en tant que peuple était basée sur l’idée de l’amour, de l’égalité, de la fraternité (au-dessus de la nature égoïste).

C’est la raison pour laquelle dans chaque génération, il y a toujours un petit groupe de kabbalistes qui sont prêts à s’accrocher à l’idéal spirituel et au but du peuple de ressembler au Créateur en atteignant l’amour et le don sans réserve pour les autres. Et un groupe qui est opposé à eux déteste cette idée, et par conséquent, déteste le Créateur. Ils détestent aussi l’État d’Israël.

La décision absurde de l’UNESCO reflète la véritable opinion du monde

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article : http://frblogs.timesofisrael.com/la-decision-absurde-de-lunesco-reflete-la-veritable-opinion-du-monde/

Passer à l’argent du monde spirituel

laitman_565_01Opinion (liberation.fr) :

Imagine-t-on un banquier central aux commandes d’un hélicoptère survolant de grandes villes d’une vaste zone économique s’époumoner en hurlant à son équipage : «Allez, les gars… On y va ! Larguez les biftons !» A chacune de ses apparitions, le bourdonnement des moteurs de l’hélico serait aussitôt suivi d’une pluie de billets de banque. Imagine-t-on le même banquier central exécuter une formidable figure acrobatique et s’en retourner à sa base, tandis que d’immenses foules ont encore les bras tendus vers le ciel ? De retour au «bercail», une armée d’économistes se mettrait aussitôt à l’ouvrage en triturant d’énigmatiques modèles économétriques pour tenter de jauger les effets de cet argent tombé tout droit du ciel. Une fiction pour cinoche ? Sans doute. Mais pas seulement. Assurément, l’image est exagérée. Mais le rêve de billets déversés par magie pourrait devenir réalité.

Depuis le 10 mars 2015, la figure du banquier aux commandes d’un hélicoptère a frappé les esprits. Ce jour-là, lors d’une conférence de presse, Mario Draghi, patron de la Banque centrale européenne (BCE), est questionné sur cette hypothèse, considérée jusque-là comme totalement loufoque. La réponse de Draghi ? Une idée «très intéressante», dit-il, avant de relativiser : «Nous n’avons pas encore vraiment étudié le concept.» Après le sobriquet flatteur de «Super Mario», bientôt Super Hélico Mario ?

Quelle mouche l’a donc piqué pour oser une réponse qui laisse entendre que la BCE pourrait déposer un chèque sur le compte de chacun des habitants de la zone euro ? Si, sur le papier, une telle politique (jamais utilisée) apparaît séduisante, la sortie de Draghi montre, en creux, à quel point la BCE commence à douter de l’efficacité de sa politique monétaire censée relancer la croissance et éviter – plus que tout – que la zone euro ne sombre dans la déflation, cette maladie économique orpheline contre laquelle les économistes n’hésitent pas à confesser leur impuissance.

Petit travelling arrière pour saisir le pourquoi du comment de la réponse d’un Draghi prêt à faire le voyage en terra economica incognita. Nous sommes en juillet 2012. Dans la plupart des pays de la zone euro, la crise des dettes souveraines bat son plein. Les investisseurs qui craignent le pire exigent des taux d’intérêt toujours plus élevés pour acheter de la dette obligataire des Etats de la zone euro. Tous les projecteurs sont alors braqués sur «Super Mario». Le Dottore de la BCE va-t-il trouver la bonne médication, celle qui fera redescendre la pression sur les dettes souveraines ? Son message est alors clair. Il fera «whatever it takes», tout ce qui sera nécessaire, pour garantir l’avenir de la zone euro.

Le taux directeur de la BCE, celui auquel cette dernière prête aux banques, est progressivement diminué pour atteindre aujourd’hui 0 %. Du jamais-vu ! L’idée est simple. Moins les banques empruntent cher à la BCE, plus le taux des crédits distribués sera bas. Et plus les entreprises et les ménages voudront s’endetter. C’est bon (en théorie) pour la croissance. Et ça requinque (toujours en théorie) l’inflation. Mais voilà, trois années ont passé et la zone euro gît toujours dans un cul-de-sac. Il faut muscler la thérapie. Début mars 2015, Draghi décide de recourir à une politique monétaire non conventionnelle déjà adoptée aux Etats-Unis, au Japon et au Royaume-Uni. Le fameux QE(quantitative easing) est activé…
Face à une telle impasse, l’idée de créditer directement le compte bancaire de chaque Européen paraît donc séduisante. Distribuer de l’argent aux citoyens sans en passer par les marchés financiers, ou les banques, entraînerait une hausse de la consommation.

Mon commentaire : L’ère de l’argent est terminée. Nous devons chercher une autre motivation : l’opposé spirituel de l’argent. Il semble impossible de remplacer la motivation égoïste distincte par une motivation altruiste indistincte, mais le monde est en train d’arriver à cela, et son programme interne est nécessaire pour le réaliser.

« Kessef » (argent) vient du mot « Kissouf » (désir), ce qui signifie un « Massakh » (écran) qui couvre (Mekhassé) l’ego, et cela parle précisément du fait de ne pas avoir besoin de recevoir, mais de distribuer, tout comme les éminents économistes l’ont dit eux-mêmes.

Le moyen d’atteindre l’harmonie avec la nature

laitman_947Question : Vous dites que tout dépend de la personne, mais que puis-je faire contre l’ensemble du pays ?

Réponse : Personne ne peut rien faire. Pour cela, nous avons besoin de grands systèmes sociaux qui comprendraient comment agir et qui seraient en mesure de se rassembler pour influencer le pays.Si la majorité en Israël comprenait qu’elle doit créer une nouvelle connexion, alors elle serait en mesure de tout influencer.

Une seule personne est incapable de changer quoi que ce soit ! Elle doit rejoindre le système qui manifeste l’unité. Nous devons apprendre comment nous unir. La sagesse de la Kabbale explique comment faire cela. C’est seulement alors que nous pouvons influencer la nation tout entière.

Lorsque les gens désirent quelque chose, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de céder. Nous n’aurons même pas besoin d’élections à la Knesset. Les gens eux-mêmes créeront un système différent de relations.

Question : Que dois-je faire pour que cela se produise ?

Réponse : Vous devez vous inscrire pour le cours de l’Éducation Intégrale et commencer à apprendre de quelle manière la nature agit sur nous et comment nous pouvons parvenir à l’équilibre avec elle, et ainsi parvenir à l’harmonie avec la nature et les uns avec les autres.

Du Webinaire sur Zahav.ru, le 13/01/16

Le leader charismatique et l’intérêt public

laitman_263Question : Qui peut influencer les autres ?

Réponse :
Il y a des gens qui ont une grande influence sur les autres. Cela provient de la racine de leur âme. Ils sont nés leaders avec un charisme particulier. Et c’est très important que leur influence soit positive.

Nous devons éduquer les gens afin que ces leaders qui réussissent dans l’éducation intégrale puissent conduire les masses, même avec le peu de charisme qu’ils ont.
Mais le charisme seul ne suffit pas, car il peut être un signe négatif, comme avec Hitler. Par conséquent, nous devrions d’abord corriger la personne et seulement alors l’aider à devenir charismatique.

Le charisme apparaîtra précisément à partir de la réalisation de la grandeur de l’objectif et du fait que l’on peut donner à l’humanité la connaissance accumulée à travers ces propriétés particulières.

Mais si une personne n’est pas correctement instruite, elle peut nuire à tout le monde. Ainsi, les gens charismatiques qui veulent être des leaders, mais qui ne souhaitent pas faire partie du système d’éducation intégrale et passer par la correction, sont un gros problème !

La correction signifie se voir soi-même travailler plus dans l’intérêt de la société encore et encore. Lorsqu’une personne comprend l’importance de sa participation dans le système commun, alors elle commence à mener.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 13/05/15

L’élection est terminée, mais le choix reste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qui a besoin d’être au pouvoir en Israël, la droite ou la gauche ?

Réponse : Ni l’un ni l’autre. La gestion du processus devrait être pour les gens qui comprennent ce qu’est l’unité. Comme il est dit dans Jérémie 51:5 : « Certes, Israël non plus que Juda n’est veuf de son Dieu… » Il y a des gens comme cela dans le monde et j’espère que nous les trouverons et qu’ils s’organiseront également et agiront.

Nous espérons que nous réussirons à amener le peuple d’Israël à un tel état dans lequel personne ne se sentira blessé ou laissé de côté, où tout le monde aura un niveau de vie normal, le logement et tout ce qu’ils veulent. Après tout, si nous nous unissons, nous pouvons organiser la vie de la meilleure façon, sans aucun obstacle, et devenir un exemple pour les autres.

Le monde d’aujourd’hui est partagé, divisé et séparé, et dans cet état, grâce au bon exemple, nous pouvons vraiment devenir une « lumière pour les nations ». C’est ce que nous devons actuellement choisir  parce que c’est en fait, le véritable choix des gens maintenant. Peu importe dans quelle direction nous allons, nous devons choisir la voie de l’accord et de la compréhension mutuelle, le chemin d’or qui relie les camps de la droite et de la gauche.

Ce que j’espère aujourd’hui pour le peuple d’Israël, c’est qu’ils fassent le vrai choix après l’élection politique. Bonne chance !

De la Discussion sur « Les Élections », le 18/03/15

Les emplois vont être robotisés

laitman_568_01Opinion (Bill Gates, magnat américain des affaires, philanthrope, investisseur, programmeur informatique): «Lors d’un discours à  l’American Enterprise Institute Washington, DC au think tank économique, Gates a déclaré que d’ici 20 ans, beaucoup d’emplois disparaîtront, et seront remplacés par l’automatisation du logiciel ….

« Gates estime que les codes des impôts vont avoir besoin de changer pour encourager les entreprises à embaucher des employés, y compris, peut-être, éliminer entièrement les impôts sur le revenu et les charges sociales. Il n’est également pas un fan de l’augmentation du salaire minimum, craignant que cela décourage les employeurs d’embaucher des travailleurs dans les catégories mêmes de l’emploi qui sont les plus menacés par l’automatisation.  »

Mon commentaire: Gates, croit que de cette façon les licenciements seront évités, le chômage sera caché, c’est-à-dire, les gens seront attachés à leurs emplois, ce qui permettra d’éviter la décomposition de la société-ce que nous voyons aujourd’hui dans les quartiers d’immigration, où les gens vivent avec le SMIC, RMI ou diverses aides.

La Kabbale estime qu’il est nécessaire d’impliquer tout le monde dans la méthode de l’éducation intégrale pour corriger la nature humaine. Après tout, c’est ce que la loi de notre développement exige de nous.

Quand l’ego comme à s’adoucir

Laitman_633_4Question: Chacun de nous vit sa vie avec des typiques difficultés, des réussites et des déceptions. Nous aimerions rendre notre vie plus heureuse, mais la question est comment? Où trouvons-nous les sentiments de chaleur et de sécurité?

Réponse: La réponse est dans le ventre de notre mère, puis dans ses bras, puis dans la chaleur de notre maison et le foyer. Nous nous en éloignons progressivement, mais notre envie de préserver ces formes demeurent, même si nous voulons être indépendants dans notre ego.

Qui plus est, nous voyons que notre ego commence à se ramollir lorsqu’il sent la communauté que nous établissons quand nous participons dans les cercles de discussion. Je regarde ce que je peux donner dans l’ego. Je ne lannule pas vraiment, mais il commence tout simplement à m’aider à m’incorporer de plus en plus dans la vie de la communauté et à sentir que j’appartiens à un plus grand cercle. Ainsi, notre ego peut fonctionner comme «une aide à mon encontre. »

Lorsque nous nous sommes développés égoïstement, nous avons continuellement détruit notre vie communautaire. Cependant, maintenant, quand nous restaurons une communauté au moins sous la forme d’un jeu-le moi qui sent la pression commence à nous aider. Il ne s’annule pas mais prend une nouvelle forme. Cela s’appelle l’éducation communautaire intégrale.

Espérons que nous serons en mesure de l’atteindre. Nous équilibrons donc la force globale générale de la nature, et elle relie l’humanité selon notre inclinaison intérieure. Lorsque les deux forces qui nous influencent deviennent harmonieusement équilibrées, notre vie sera heureuse.
[149655]
De de KabTV une nouvelle vie du 08/10/14

Bien vivre

laitman_626Question: Qu’est-ce que « bien vivre » selon la sagesse de la Kabbale?

Réponse: Bien vivre (d’affaires) signifie fabriquer et produire des moyens de production et de consommation dans une quantité nécessaire pour fournir à chaque membre de la société un niveau de vie normale rationnelle et pas plus que cela.

Par exemple, chaque animal a besoin seulement de la nourriture qui est utile et appropriée à son fonctionnement physiologique. Une vache ne boit jamais de champagne, et un cheval ne mangera jamais des hamburgers. Il a besoin d’avoine et une vache a besoin d’herbe.

De même, l’alimentation normale et saine est nécessaire pour une personne ne dépassant pas un niveau requis de nécessité. Avec cela, elle remplira son corps et tout le reste de ses besoins ne sera rempli que par la hausse des prochains niveaux spirituels.

Question: Quel serait un bénéfice normal dans les affaires?

Réponse: Une entreprise doit être faite uniquement pour donner à une personne la satisfaction pour mener une vie normale, sans profit.

Avec cela, entre nous, nous allons faire un excellent travail en répondant mutuellement aux plus grands besoins. Mais le travail comme cela est déjà inclus dans notre ascension spirituelle et sera évalué dans le travail spirituel.

Soit toute l’humanité va progressivement commencer à s’y inclure en consacrant une ou deux heures par jour, ou de groupes particuliers de personnes vont travailler en équipe, plusieurs millions aujourd’hui, plusieurs millions demain, et ainsi de suite.

Cela signifie que le travail pour le bien de l’entreprise va rapidement être périmé. Les milieux d’affaires ne pensent qu’a modifier certains billets de banque pour d’autres pour que le monde valorise à nouveau l’argent. Cependant, sa valeur est partie et il est impossible de changer quoi que ce soit ici.

Le monde doit être intégré comme une famille, et dans une famille, tout est divisé selon ce que chacun a besoin.

De «histoires courtes» de KabTV 23/10/14

Ebola est le l’image miroir de l’état de la société

Dr laitmanQuestion : Le comportement du virus Ebola, son agressivité, sa cruauté, la possibilité de s’installer à l’intérieur d’une personne et de la tuer à l’intérieur, reflète la société humaine contemporaine comme dans un miroir. Il semble que la propagation du virus mortel à travers les continents est une conséquence de l’augmentation de la violence parmi les gens ?

Réponse : Bien sûr, ces choses sont liées. En perturbant l’équilibre sur le plan humain, nous le projetons à des niveaux inférieurs, entraînant un déséquilibre dans le corps.

Il semble seulement que notre corps existe séparément. Mais en fait, il flotte en général dans la soupe générale, et son état interne est le même que dans la soupe extérieure. Nous existons à l’intérieur d’un système qui ne nous perçoit pas comme des corps distincts.

Commentaire : Aucune frontière ne peut arrêter le virus Ebola. Si maintenant l’épidémie est apparue au Libéria et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, cela ne signifie pas qu’il y restera. Il comprend que toute l’humanité est un seul corps, mais nous ne comprenons pas ce fait.

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu qu’elle s’est réveillée trop tard pour lutter contre le virus, seulement après qu’il soit allé au-delà des frontières de l’Afrique et tout d’un coup il est devenu un problème mondial. Alors qu’il faisait rage en Afrique, personne n’était inquiet, mais dès qu’il est venu aux États-Unis et en Espagne, alors les gens ont commencé à crier et il s’est fait remarqué. Il se trouve que l’épidémie se trouve déjà à une échelle catastrophique.

Réponse : Nous pensons que l’épidémie est née en Afrique en raison du faible niveau de vie. Mais la raison est que nous négligeons ces pays, ne traitons pas avec eux, et ne les acceptons pas comme faisant partie de notre famille. Notre négligence conduit à une épidémie là-bas, et de ce fait elle viendra à nous.

Question : Donc, il se trouve que l’endroit faible, ce que nous négligeons dans notre société humaine, devient une concentration commode de l’infection où elle peut pénétrer et commencer à se propager dans tout le corps ? Comme si nous blessions notre orteil aboutissant à une inflammation, et que nous n’y prêterions pas attention jusqu’à ce que cela se propage davantage ?

Réponse : Nous pouvons même faire un calcul purement pragmatique, combien cela nous coûtera maintenant pour combattre l’épidémie du virus Ebola, par rapport à ce que nous avons dépensé pour la mise en place d’une balance minimum et l’élévation des pays africains au niveau de tous les autres.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 19/10/14

Page 3 des 1312345Dernière »