Category Archives: Prière et intention

« Et la terre d’Israël s’étendra au monde entier »

laitman_944Question : Qui sont les « Juifs » en termes kabbalistiques ?

Réponse : Ce sont des gens qui veulent s’unir, qui aspirent à atteindre l’amour dans leurs relations et, à travers un tel amour, à atteindre l’amour pour le Créateur. Ces personnes sont appelées « Juifs » (Yéhoudim) du mot « Yikhoud » (unité).

Une autre signification du mot « Juif » vient du mot « Avar » (transition), qui signifie celui qui a franchi la frontière de notre monde et est entré dans le monde supérieur.

Question : Les membres de notre grand groupe mondial ont un immense désir ardent de passer de la loi de l’amour pour eux-mêmes à la loi de l’amour du prochain. Pouvons-nous tous les appeler Juifs (Yéhoudim) ?

Réponse : Selon le sens, certainement. Après tout, au début les Juifs étaient les anciens Babyloniens des 70 nations qui habitaient Babylone, qui décidèrent de s’élever au-dessus de leur égoïsme et de devenir un seul groupe, un unique tout.

Question : Est-ce que cela signifie que lorsque le monde entier commence à avancer dans cette direction, on peut l’appeler Yéhoudim ?

Réponse : Oui, comme il est écrit : « Et la terre d’Israël s’étendra au monde entier. »

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 15/03/2018

Pourquoi ne ressentons-nous pas la Lumière supérieure ?

Question : Si nous parlons de la Lumière, alors quelle est la souffrance que je ressens ?

Réponse : Cela dépend de la souffrance : l’amour ou la haine.

La souffrance est l’absence de ce qui est désiré. Si je veux donner à quelqu’un, faire plaisir, et que je ne peux pas, c’est un type de souffrance. Si, au contraire, je veux recevoir et ne reçois pas, c’est un autre type de souffrance.

Question : Il est dit que si la Lumière de la vie n’est pas revêtue dans la Lumière de la miséricorde, c’est comme un couteau bien aiguisé. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Toute Lumière venant à nous devrait être revêtue de la qualité du don sans réserve, pour la transmettre aux autres, et ainsi ce sera pour notre bénéfice. Nous devons nous préparer pour cela, sinon la Lumière ne viendra pas.

Nous ne ressentons pas la Lumière supérieure parce que nous n’avons pas le désir de la transmettre aux autres. Dès que je me transforme en conducteur de Lumière, alors la Lumière supérieure s’ouvre immédiatement à moi dans la mesure où je suis ouvert aux autres.

Question : Pouvons-nous alors dire que lorsque je ressens la douleur et la souffrance, cela signifie que la Lumière de la vie (Hokhma) n’est pas revêtue de la Lumière de la miséricorde (Hassadim), dans mon don sans réserve ?

Réponse : Oui, je me ferme et elle fait pression sur moi souhaitant entrer.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/04/2018

Où le Créateur se révèle-t-Il ?

Question : Où le Créateur se révèle-t-Il ?

Réponse : Je révèle tout en moi, dans mon désir. La même chose vaut pour le Créateur. Tout comme je ressens le monde où tous mes sens s’enclenchent pour percevoir la réalité, je ressens aussi le Créateur. Au début, je ressens qu’Il est derrière la réalité, contrôlant au moins ses parties individuelles.

Par exemple, j’ai une date d’audience à venir. Par conséquent, je comprends que le Créateur est derrière tous mes ennemis, les contrôlant afin que je comprenne que cela vient de Lui et qu’il n’y a personne d’autre que Lui. C’est le premier pas.

La deuxième étape est lorsque tous Ses « représentants », généralement assez désagréables, deviennent des anges que j’aime parce qu’avec leur aide, je parviens à une connexion avec le Créateur. Il n’y a pas d’autre moyen que je puisse atteindre cette adhésion avec Lui. Il est impossible d’atteindre la connexion avec Lui d’une manière agréable parce que je suis un pur mal, opposé à Lui. Par conséquent, je remecie pour le mal comme pour le bien et en vient à les aimer, ne ressentant aucune haine envers eux.

Cependant, il y a toujours une considération du monde corporel. Conformément à cela, je dois accomplir ce travail comme l’exigent les lois de notre monde : aller devant les tribunaux, recevoir une amende et avoir à faire à eux. En fait, je remercie le Créateur de m’avoir envoyé de tels messagers. Il les a choisis, ce qui signifie que c’est exactement ce dont j’ai besoin pour progresser.

Question : Pourquoi les actions sont-elles nécessaires dans ce monde ?

Réponse : Chaque racine spirituelle doit éventuellement atteindre sa branche matérielle. Après avoir court-circuité toutes les racines spirituelles avec leurs branches matérielles, ce monde disparaîtra de nos sens.

Question : Et si une personne néglige de résoudre des problèmes dans ce monde ?

Réponse : Si vous négligez d’agir dans ce monde, tous ces problèmes continueront à vous revenir de différentes manières jusqu’à ce que vous commenciez à les traiter correctement.

Extrait d’une conversation en Islande, le 19/05/2018

L’éducation à la kabbale

Question : Plusieurs fois, je vous ai entendu parler de la nécessité d’une éducation appropriée. Qu’est-ce que l’éducation selon la Kabbale ? L’égoïsme peut-il être éduqué ou avons-nous besoin d’un égoïste bien éduqué ?

Réponse : Une éducation kabbalistique signifie une éducation au moyen de la Lumière supérieure. C’est lorsqu’avec mes amis, avec l’aide de diverses actions décrites dans la méthodologie kabbalistique, j’attire la Lumière supérieure. La Lumière supérieure nous influence et nous amène à un état d’unité où le Créateur se révèle et où nous devenons tous un seul tout. C’est l’état que nous devons atteindre.

Une éducation kabbalistique est supposée nous unir sous l’influence de la Lumière supérieure, révélant la Lumière à la condition que notre connexion, notre don sans réserve mutuel, ressemblent à ses qualités. Alors, dans l’union entre la Lumière supérieure et nous, nous découvrirons sa source, le Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/04/2018

La différence entre la Klipa et la Sainteté

La différence entre la Klipa et la sainteté n’est pas dans l’action, mais dans l’intention. La sainteté est tout ce qui est au profit des autres, y compris le Créateur, et tout ce qui est dans son propre intérêt est une Klipa.

Il se trouve qu’il n’y a pas de différence entre la Klipa et la sainteté dans les actions, mais seulement dans les intentions. Si nous faisons attention à cela, nous verrons qu’il est facile de passer rapidement d’une Klipa à la sainteté et vice versa, de tomber de la sainteté dans une Klipa.

Par conséquent, nous devons faire attention uniquement à l’intention et nous pouvons corriger rapidement nos actions. Les états internes dans lesquels le Créateur nous plonge importent peu. Nous devons simplement vérifier l’intention et, si nécessaire, la modifier immédiatement à l’aide de corrections au sein du groupe. C’est le test le plus fiable.

Il faut de nombreuses années à une personne pour former cette image, mais lorsqu’elle est formée, la personne effectue des corrections de manière relativement rapide et avec facilité.

D’un Entretien en Islande, le 19/05/2018

Comment construire la bonne intention

Question : Comment devrait-on interagir avec des personnes qui ne comprennent pas le spirituel ? Comment peut-on construire la bonne intention ?

Réponse : On la construit progressivement avec l’aide de la sagesse de la Kabbale. Le fait d’attirer la Lumière supérieure nous influence. Nous ne le ressentons pas, mais nous ressentons combien nous changeons progressivement. Ces changements successifs créent ce que l’on appelle la bonne intention.

Question : Cela se manifeste-t-il par rapport aux personnes qui n’étudient pas la Kabbale ?

Réponse : Cela se manifeste par rapport à tout le monde parce que tout sauf vous est le Créateur !

Question : Alors, pourquoi une telle réalité existe-t-elle : notre monde, où je suis, mon esprit et mon intention égoïste ?

Réponse : Il s’agit d’une illusion si petite que vous ne pouvez tout simplement pas imaginer à quel point elle est petite. Elle existe afin que nous ayons quelque chose à partir de quoi nous élever qui soit indépendant du monde supérieur.

Question : Comment pouvons-nous nous élever à partir de cette intention ?

Réponse : Étudiez, travaillez dans un groupe, priez pour les amis et demandez leur ascension spirituelle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/03/2018

La Kabbale n’implique pas la méditation

Question : La méditation est aussi une contemplation intérieure. En quoi est-ce différent du regard kabbalistique ?

Réponse : Il n’y a pas de méditation dans la Kabbale. Parfois, la méditation est appelée prière, c’est-à-dire une demande, une aspiration du plus bas degré pour le plus haut. Une telle demande oblige le niveau supérieur à aider l’inférieur. Cela s’appelle la prière. Il n’y a pas d’autre méditation.

J’ai beaucoup entendu parler de la méditation. Certaines personnes ont même essayé de me l’enseigner. Mais tout cela s’est terminé rapidement parce que j’étudie et enseigne uniquement la Kabbale classique.

Les inventions des gens, qu’ils croient ou non, ne sont pas une preuve pour moi. Par conséquent, je ne comprends pas comment on peut méditer. En d’autres termes, comment développe-t-on l’imagination au point qu’elle commence à nous affecter ? Quelqu’un est inclus dans un certain cycle où il s’enthousiasme lui-même et se transporte prétendument vers d’autres espaces imaginaires. La Kabbale n’accepte pas cela parce que la Kabbale est une science.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/04/2018

Pourquoi les intentions de chacun sont-elles cachées ?

Question : Les intentions des autres sont cachées à une personne. Pourquoi ? Si tout était révélé, la vie serait plus facile.

Réponse : Vous seriez alors un animal. Cela est précisément fait afin que les gens puissent changer eux-même en révélant progressivement leurs propres intentions, en les corrigeant et en atteignant des connexions appropriées.

Remarque : Je suis convaincu que peu de personnes seraient d’accord avec le fait que les gens ont uniquement des intentions égoïstes. Il y a de bonnes personnes et de mauvaises personnes.

Mon commentaire : C’est selon vos critères. Nous sommes nés en tant qu’égoïstes absolus. Si nous nous évaluons de cette façon par rapport au monde spirituel, nous découvrirons que nous sommes des créatures complètement corrompues.

Question : Pourquoi est-ce caché à une personne que ses intentions sont égoïstes ?

Réponse : Si cela était révélé, on ne pourrait pas exister. Nous nous mangerions vivants. Nous devons nous corriger progressivement, selon la mesure où nos qualités négatives sont révélées. Nous devons les comparer aux qualités positives, découvrir les différents problèmes et les maladies entre nous et les traiter.

Question : Si je ressens les intentions d’une autre personne et que, de ce fait, je prends conscience de mon intention égoïste, cela peut-il être considéré comme une atteinte ?

Réponse : Dans une certaine mesure, oui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/03/2018

L’amour propre

Question : Qu’est-ce que l’amour de soi ?

Réponse : L’amour-propre le plus élevé est le désir d’envoyer le Créateur « faire mes courses ».

Question : Alors tous les gens qui demandent quelque chose au Créateur sont les plus grands égoïstes ?

Réponse : Bien sûr. Cela exprime leur haine du Créateur parce qu’ils veulent qu’Il les serve.

Ils pensent à eux-mêmes, ne comprenant pas pourquoi Il leur a donné cet état. Par leurs demandes, ils exigent que le Créateur change par rapport à eux. Et Il dit : « Non, ça ne marchera pas, Je suis l’absolu et Je ne change pas. Vous allez changer et vous allez commencer à voir combien J’apparais comme meilleur, jusqu’à ce que vous Me voyiez comme absolument gentil et aimant. Cela ne dépend que de vous ! »

Question : Que se passe-t-il lorsque je commence à changer par rapport au Créateur ? Pourquoi fait-Il cela ? Pourquoi devrais-je changer et pas Lui ?

Réponse : Lorsque l’on change en partant de l’opposé du Créateur jusqu’à Lui ressembler, on couvre l’univers entier du moins au plus, absolument tout ce qui est créé par le Créateur, y compris toutes Ses propriétés directes et inversées. Et puis on devient comme Lui !

C’est Son désir que nous devenions comme Lui en hauteur, en grandeur, en possibilités, dans l’éternité et la perfection.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/04/2018

Le monde futur

Question : Qu’est-ce que le « futur » ou le « monde à venir » dans la Kabbale ?

Réponse : Le monde futur est celui que j’atteindrai en étudiant la Kabbale. C’est le monde à venir parce qu’il est au prochain niveau de perception.

Cependant, c’est un monde réel. J’ai seulement besoin de changer un peu mes qualités, de la réception au don sans réserve, et je verrai un monde inversé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/03/2018