Category Archives: Prière et intention

S’adresser au Créateur

624.03Question : Vous avez dit que se juger  conduit une personne à la prière. Comment pouvons-nous arriver au juste degré pour nous évaluer lorsque nous sommes dans un océan de dissimulation ?

Réponse : À tout moment, vous pouvez voir très clairement ce que vous ressentez à l’égard de vos amis. Essayez de réaliser ce que les kabbalistes nous écrivent, et vous verrez à quel point vous êtes en désaccord avec ce qu’ils écrivent et à quel point vous ne voulez pas vous rapprocher des autres amis, vous unir à eux et travailler pour eux. Autrement dit, vous saurez très clairement où vous en êtes.

Vous commencerez alors à vous inquiéter à propos de ce qui vous arrivera ensuite si vous ne vous changez pas. Et pour vous changer, vous devez vous tourner vers le Créateur. C’est tout.

Extrait du Congrès International « S’élever Au-dessus de Soi-Même », Leçon n°1 – « S’approcher du Créateur à travers le réseau de connexions entre nous » du 06/01/2022

Ce qu’il faut demander

507.04Question : Comment puis-je aider un ami par la prière si prier signifie se juger ?

Réponse : Il existe plusieurs types de prières. Une demande arrive lorsque l’homme ressent qu’il a encore besoin de s’annuler. En dehors de cela, pratiquement rien d’autre n’est nécessaire. Au fur et à mesure que nous nous annulons, nous rejoignons le groupe. C’est ce que nous devons demander pour savoir comment faire de nous-mêmes un zéro. Notre ascension spirituelle commencera à partir de ce zéro.

Question : Et vous devez vous accorder avec vous-même pour cela ?

Réponse : Bien sûr ! Je dois m’accorder avec le fait que je m’annule devant mes amis et que le Créateur nous a envoyé cet état à dessein.

Et c’est la plus grande aide venant de Lui d’avoir un tel exemple, même dans mon état égoïste, une telle opportunité d’être physiquement connecté aux autres bien que je ne ressente absolument rien pour eux. Je dois travailler sur mes sensations, mon désir de ne faire qu’un avec eux, dans un seul désir, le désir ardant du Créateur.

Le reste de leurs désirs, en principe, ne m’intéresse pas. Ils peuvent être différents. Nous avons tous des professions, des familles et des inclinations différentes. Et nous avons une chose en commun : nous voulons atteindre le Créateur. Nous étudions la méthodologie et nous commençons à comprendre de plus en plus que c’est seulement en nous unissant que nous pouvons L’atteindre ensemble. C’est pourquoi, je suis avec eux.

Extrait du Congrès International « S’élever au-dessus de soi-même », Leçon n°2 – « L’annulation devant les amis » du 07/01/2022

Pas besoin d’avoir peur, le Créateur nous fera avancer

610.2Le Créateur s’est réduit Lui-même à l’intérieur d’un point noir pour nous faire de la place. Cet espace vide est rempli de l’anti-Créateur, le manque de Lumière, que nous révélons comme une force égoïste.

Le Créateur se retourne Lui-même comme un vêtement et nous montre Son dos. Lorsque nous ressentons ce côté inverse de la force supérieure, nous l’appelons ténèbres, mauvais esprits, et toutes sortes d’épithètes négatives aux degrés minéral, végétal, animal et humain.

C’est-à-dire que contre chaque bon état sur les échelons de l’échelle spirituelle, il y a un mauvais état. Dans le contraste entre ces deux états, nous avons la possibilité de développer des sensations pour évaluer l’avantage de la Lumière sur les ténèbres.

Tout ne se révèle qu’à partir de son contraire. C’est pourquoi notre progression doit se faire de cette manière et nous ne devrions pas avoir peur des états négatifs. Chaque fois que nous chutons, nous devons comprendre qu’il nous manque une connexion plus forte entre nous. Le Créateur, qui se cache à l’intérieur de cette connexion, nous tirera en avant.

À chaque fois, nous devons nous doter de plus en plus de l’aide du Créateur, Le représenter entre nous et nous assurer qu’Il est présent dans toutes nos pensées et nos actions. Le moyen le plus efficace d’attirer le Créateur est notre prière.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Demander au Créateur de remplir le lieu entre nous » du 03/01/2022

La Lumière nous guide vers la guérison

627.1Le sentiment de votre insignifiance est grand et honorable car une personne s’incline devant une force supérieure. Et bien sûr, dans quel but et par quels moyens elle le fait, cela est important.

D’un autre côté, il est écrit : « Et son cœur était élevé dans les voies du Seigneur. » C’est-à-dire qu’il semble que l’on devrait être fier, accroître ses désirs, ses chances et les moyens d’avancer. Comment ces deux directions s’accordent-elles ?

En fait, les deux nous guident vers le même but. Il n’y a pas une seule propriété à l’intérieur d’une personne qui contredirait l’accomplissement du but. Après tout, nous partons d’un état parfait, de la fusion avec le Créateur, où nous étions au tout premier point de la création.

Le Créateur nous a donné naissance en tant que point noir immergé dans la Lumière supérieure infinie. Et à partir de ce point, nous avons commencé à nous développer du fait que la Lumière est entrée dans ce point noir opposé à elle, « créé ex-nihilo ».

Toutes les propriétés qui nous sont inhérentes se sont formées à partir de la collision entre la Lumière et le désir égoïste. Et par conséquent, dans toute la réalité il n’y a rien d’autre que cette opposition entre l’égoïsme et le don sans réserve, la Lumière et les ténèbres, les propriétés du Créateur et celles de la création.

Il nous suffit donc de corriger notre attitude à cet égard et de revenir à l’état antérieur. Et pour cela, nous arrivons à comprendre notre fragmentation, le contraire de la Lumière, et nous nous sentons distants et désorientés. Mais en même temps, nous avons toutes les données pour collecter cela, comme un jeu d’enfant qui consiste à assembler un jeu de Lego, et à mettre chaque pièce à sa place.

Et en plus, nous avons une force supérieure qui nous influence et tous les kabbalistes du passé autour de nous qui nous aident, avec ce que nous allons encore révéler. Et à l’intérieur de ce cercle se trouve notre groupe mondial Bnei Baruch, et à l’intérieur de celui-ci se trouvent nos petites dizaines. Et tout cela à l’intérieur d’un système qui fonctionne, guérit et se restaure lui-même.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Shamati n°230, « Le Seigneur est haut et l’humble verra – 2 » du 27/12/2021

Mon vœu pour l’humanité pour 2022

600.02Le monde se développe à travers la souffrance, en recevant de plus en plus de coups. Et afin de sortir de ce noeud de vipère, nous devons comprendre de quoi dépendent les coups et comment organiser notre vie d’une nouvelle manière afin que les coups nous soient bénéfiques et nous rapprochent les uns des autres et de la nature globale, c’est-à-dire de la force supérieure.

Nous aurons alors la sensation de vivre dans un monde merveilleux ! Notre monde ne manque de rien, excepté d’une bonne connexion équilibrée entre toutes les forces de la nature. Si nous pouvions nous connecter les uns les autres par les forces du bien plutôt que par les forces de confrontation, nous nous sentirions dans le monde supérieur, au paradis, plutôt que dans ce monde.

Il suffit que nous soyons tous d’accord sur le fait que nous voulons éveiller les bonnes forces cachées à l’intérieur de nous afin d’établir de bonnes relations. Tout le monde possède un peu de ces forces. Mais si nous voulons tous nous éveiller ensemble au bien, alors c’est possible.

C’est exactement ce que nous devons faire à l’approche de 2022. Nous avons déjà essayé tous les moyens et nous nous sommes rendu compte que rien ne fonctionne, sauf une chose : essayons de garder de bonnes connexions entre nous. Nous nous aiderons avec nos pensées afin que chacun parvienne à une telle implication et aide, une unité et un amour mutuel.

Nous ne laisserons personne exploser, crier ou déverser son mal sur les autres. Alors nous pourrons vraiment réussir, et 2022 sera un tournant dans nos relations au sein de la famille, entre les États et entre tous les peuples. Nous verrons comment nous équilibrons l’ensemble de la nature avec cela. Toutes les forces de la nature, censées être en conflit les unes entre les autres, se calmeront soudainement, et la nature entière s’équilibrera.

Je souhaite à mes étudiants du monde entier d’absorber encore plus la sagesse de la Kabbale au cours de la nouvelle année, et de rassembler autour d’eux des cercles de soutien encore plus larges afin qu’ensemble nous puissions changer le monde pour le meilleur.

Mon vœu pour toute l’humanité pour cette nouvelle année : parvenons à l’amour, à la connexion et à l’étreinte mutuelle entre tous les peuples sans aucune distinction sur Terre. Cela résoudra tous les problèmes.

Bonne année !

Extrait de « Le Monde » sur KabTV, le 21/12/2021

Bénédiction

239La Lumière supérieure qui vient à une personne en réponse à ses efforts, qui la connecte et la rend apte à l’action spirituelle, s’appelle une bénédiction. Par conséquent, avant chaque action, nous devons arriver à une bénédiction.

La bénédiction signifie que j’ai atteint la restriction, l’écran et la Lumière réfléchie, et que je peux donc déjà recevoir la Lumière directe et travailler avec elle à la mesure de ma bénédiction. La force du don sans réserve que j’ai acquise à l’intérieur de mon désir de recevoir s’appelle une bénédiction.

C’est pourquoi, avant chaque action, il est d’abord nécessaire d’atteindre une bénédiction : bénir le Créateur pour m’avoir donné l’opportunité d’accomplir une action avec l’intention de donner sans réserve.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Baal HaSoulam, Shamati n°121, « Elle est Comme les Navires Marchands » du 09/12/2021

Pas dans mon propre intérêt

284Utiliser tout désir non pas dans mon propre intérêt mais dans celui d’autrui est une existence complètement différente où je ne veux pas vivre dans mes désirs habituels, mais je veux m’élever au degré suivant de la nature à l’état de don sans réserve au lieu de recevoir.

Question : Quelle est la raison pour laquelle je dois restreindre mes désirs que je reçois de la nature et satisfaire les désirs des autres ?

Réponse : C’est le programme de la nature, les deux degrés dans lesquels nous existons. Au premier degré, nous naissons et nous nous développons, et c’est l’état de notre égoïsme. Cependant, nous devons progressivement en sortir et nous élever au degré suivant où nous devenons inversés et utilisons nos désirs uniquement dans l’intérêt des autres et non pour nous-mêmes.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 16/11/2021

Qu’est-ce qu’un mur d’une ville ?

610.2Question : Qu’est-ce qu’un mur d’enceinte qui protège une ville ?

Réponse : Ce sont les intentions des gens dont ils s’entourent afin de s’unir à l’intérieur de ces intentions et de s’accrocher à la force supérieure.

Commentaire : Mais nous parlons de villes dans lesquelles vivaient sept nations.

Ma Réponse : Cela n’a pas d’importance. Tout de même, elles et même les villes pécheresses se sont également accrochées à la force supérieure. Toutes ces propriétés ont ressenti le besoin de la force supérieure.

Question : Si nous disons que les désirs tels que les « villes pécheresses » existent en nous, alors sont-ils ceux qui sont entourés par le mur de la ville ?

Réponse : Oui. Mais vous voulez les contrôler. Vous n’êtes pas complètement en relation avec le Créateur et vous ne vous remettez pas complètement entre Ses mains. Par conséquent, ces villes sont pécheresses.

Cependant, cela ne signifie pas qu’elles sont toutes si mauvaises. Nous sommes loin d’elles. Révéler la « cité du pécheur » en nous est une grande hauteur. On dit donc que tous les pécheurs de la Torah sont de grandes personnalités.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 13/09/2021

La différence entre une restriction et un écran

527.01Question : Quelle est la différence entre une restriction (Tsimtsoum) et un écran (Massach) ?

Réponse : La restriction, c’est lorsque je réduis simplement la réception d’une source extérieure, peut-être des gens ou de la nature, peu importe laquelle. Autrement dit, le désir demeure, mais je le coupe de l’utilisation, de la satisfaction.

Et l’écran n’est plus seulement une réduction de l’utilisation de ses propres désirs, mais leur conversion en don sans réserve, en l’opposé, non pas pour recevoir en soi-même, mais pour donner aux autres.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 16/11/2021

La correction au stade le plus bas

273.02Question : Que signifie les « chaussures d’homme » du point de vue de la Kabbale ?

Réponse : Les chaussures sont comme un bouclier protecteur, qui devrait être au dernier degré du désir humain. Habituellement, si une personne se tient sur une terre sainte ou dans un endroit spécial, alors elle retire ses chaussures. Cela signifie qu’elle est corrigée et qu’il n’y a rien dans l’ensemble de ses désirs qui n’ait pas été corrigé.

Et lorsqu’elle a des désirs égoïstes, ils s’accumulent tous dans son degré le plus bas, dans ses jambes. Elle doit alors mettre des chaussures pour ne pas entrer en contact avec la terre sainte.

Si la Torah dit que l’ordre « enlève tes chaussures » arrive, cela signifie que vous devez vous examiner et vous corriger à votre degré le plus bas, le plus lourd. En d’autres termes, vous vérifiez si ce degré correspond à la terre sainte.

Extrait de « Les Secrets du Livre Éternel » sur KabTV, le 27/04/2019