Category Archives: Prière et intention

Quand l’aide du Créateur arrive-t-elle  ?

laitman_947Question : Existe-t-il un moyen de faire en sorte que le Créateur nous aide ?

Réponse : Lui avez-vous demandé et a-t-Il refusé ?

Commentaire : Oui.

Ma Réponse : Il a donc dit qu’Il ne voulait pas vous aider ?

Commentaire : Je ne ressens pas qu’Il m’ait aidé.

Ma Réponse : Et qu’avez-vous fait pour qu’Il vous aide ?

On dit que le Créateur aide uniquement lorsqu’une personne a vraiment besoin d’aide. Supposons que vous portiez un lourd sac de grains sur vos épaules et qu’il était sur le point de tomber avec vous. Vous crieriez alors à l’aide. Le Créateur vous aiderait dans ce cas.

Par conséquent, vous ne pouvez pas vous contenter de demander « A l’aide ! ». Vous devez commencer ce travail vous-même, puis vous verrez que lorsque vous êtes dans un état complètement désespéré, lorsque vous ne pouvez franchir l’étape suivante qu’avec l’aide du Créateur, vous recevrez de l’aide de Sa part. Je vous le garantie.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 09/02/2020

Faire un pas dans un seul cœur

Dr Michael LaitmanLe virus nous sépare physiquement, mais à cause de cela, nous commençons à rechercher des moyens de nous connecter plus intérieurement. Le manque de connexion physique nous réveille et nous aide à comprendre que nous avons besoin d’une proximité intérieure.

Laissons une distance infinie entre nous, mais nous allons toujours la franchir et nous sentir comme « un seul homme avec un seul cœur », et pas seulement que nous sommes dans une même pièce. Puis, dans ce cœur commun, nous ressentirons le Créateur à l’intérieur de nous.

De la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah (Pâque) » du 18/03/2020

Faisons du Covid-19 une épidémie de gentillesse

laitman_567.04Le fardeau du cœur nous est donné afin d’assurer notre libre choix. La crise mondiale, qui a englouti le monde en raison de l’épidémie de coronavirus, montre comment la force supérieure traite chaque personne, nous laissant la possibilité de choisir librement afin d’équilibrer le bien et le mal, de construire une ligne médiane et de toujours pencher vers le bien.

Le coronavirus révèle à chaque personne, à chaque pays et au monde entier la vérité sur nos relations. Cela nous oblige à rester confiné chez nous et à réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit et dans quel but.

Si nous réalisons nous-mêmes que nous pouvons vivre différemment, non pas comme nous le faisions auparavant, mais en harmonie avec la nature, en bonnes relations les uns avec les autres, en s’élevant au-dessus de notre égoïsme, alors nous n’aurons pas à traverser une crise longue et douloureuse. Nous pouvons sortir de cette épidémie très rapidement. Le virus nous montre combien nous avons déséquilibré le monde.

A chaque fois le Créateur arrange une situation qui est plus efficace pour notre correction. Par conséquent, l’épidémie de coronavirus et le confinement sont bénéfiques pour la correction du monde. Le virus nous montre que nous sommes incapables d’être ensemble.

Au lieu de se transmettre des choses bonnes et utiles, nous transmettons la maladie et nous nous condamnons mutuellement à mort. Apprenons de ce fait à nous connecter avec de bonnes connexions afin de nous transmettre mutuellement de bonnes émotions, du plaisir, de la joie, de l’amour, l’unité et la chaleur. C’est ce qui est censé se passer entre les gens.

Examinons pourquoi nous nous transmettons les uns les autres un virus mortel et comment transformer ce mal en bien afin d’avancer vers un nouveau monde. J’espère vraiment que nous comprendrons cela nous-mêmes et que nous pourrons l’expliquer à tout le monde.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah » (Pâque) du 17/03/2020

Exercice psychologique ou Kabbale ?

laitman_614Question : Je rentre récemment d’un voyage en Asie où j’ai étudié un état d’être sans pensées. Dans cet état, j’ai commencé à connaître des gens et j’ai réalisé que j’étais capable de les ressentir, de voir ce qu’ils voulaient et ce que je voulais leur donner.

Lorsque j’ai commencé à pratiquer davantage, j’ai commencé à ressentir ce merveilleux état interne généré entre nous, qui a été transmis à tous ceux qui étaient à proximité. Est-ce de cela que vous parlez lorsque vous parlez de Lumière intérieure ?

Réponse : Non. Ce n’est pas pareil. Vous parlez d’états psychologiques et je parle d’états spirituels.

Premièrement, lorsque vous étudiez la Kabbale, vous verrez que ce n’est pas la même chose.

Deuxièmement, pour ressentir ce que vous vivez, vous n’avez pas besoin de vous élever au-dessus de l’égoïsme, au-dessus de votre nature. Un tel entraînement psychologique vous aide en quelque sorte à ressentir les autres à un niveau plus profond et rien de plus. Ce n’est pas le moyen de sortir de l’égoïsme, et ce n’est pas ce dont parle la Kabbale.

Il existe de nombreuses techniques dans notre monde qui attirent les gens. Je ne vous dis pas d’arrêter de faire ce qui vous intéresse. En même temps, engagez-vous dans la Kabbale et vous verrez quelle technique vous aidera vraiment à sortir de votre égoïsme, de notre nature.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/01/2020

Pourquoi le Créateur nous envoie-t-Il un sentiment d’insatisfaction ?

laitman_962.7Question : Pourquoi, malgré tous les actes de diffusion et la meilleure participation possible au travail dans une dizaine, nous nous sentons néanmoins insatisfaits, et estimons que nous n’agissons pas suffisamment pour la spiritualité, même si nous utilisons tous les moyens disponibles ? Pourquoi le Créateur nous envoie-t-Il ce sentiment ?

Réponse : Le Créateur, malgré nos bons efforts et notre aspiration sincère et précise, nous fait toujours ressentir de l’insatisfaction. Il veut très probablement des aspirations encore plus grandes de notre part.

Contactez le Créateur et demandez-Lui, même s’Il se cache. C’est ainsi qu’Il est appelé (Kel Mistater) : « Celui qui se cache. »

Par conséquent, demandez-Lui : « Que veux-Tu de moi ? Comment puis-je me rapprocher de Toi ? Montre-moi, donne-moi un indice. » Commencez à flirter avec Lui de cette façon. Vous verrez qu’en exprimant vos besoins, vos sensations et vos désirs, vous commencerez à ressentir Sa réponse en eux.

Ne soyez pas timide. Il aime beaucoup de telles conversations. Cette force supérieure est sans forme. Elle est autour de nous. Plus vous éveillez de telles questions et sensations en vous, plus vous Le ressentirez rapidement et subtilement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

La sagesse du roi Salomon : « Deux valent mieux qu’un »

laitman_767.1Commentaire : Le synonyme de l’homme sage est, comme on le dit souvent, le roi Salomon.

C’était la meilleure époque de l’État juif. En son temps, le Temple a été construit. Il a écrit de grands livres. Il se préoccupait de l’éducation, et en général, il y avait une autorité sur toutes les questions.

Il y a des citations qui lui sont attribuées. Elles sont très profondes et en même temps très simples. Commentez-les s’il vous plaît.

« Deux valent mieux qu’un, car ils ont une bonne récompense pour leur labeur. »

« Car s’ils tombent, l’un soulèvera son ami, mais malheur à celui qui tombe et n’a pas quelqu’un pour le relever. »

« De plus, si deux se couchent, ils auront de la chaleur, mais comment un seul aura-t-il de la chaleur ? »

Tout est si simple.

Réponse : Non, ce n’est pas simple. Ce sont de grands faits apparemment simples, mais que le citoyen ordinaire ne peut pas simplement prendre et mettre en œuvre.

Cela fait référence à l’unité interne des gens, au-dessus de la haine, lorsque chacun d’eux est une entité distincte. C’est d’ailleurs un travail énorme d’une personne sur elle-même, selon une technique sérieuse.

Question : Pensez-vous qu’il n’est pas seulement dit : mieux vaut être ensemble et pas seul ?

Réponse : Non, il s’agit du roi Salomon. Dirait-il simplement cela ?

Question : Voulez-vous dire qu’il comprend clairement que les gens ne peuvent pas être ensemble ?

Réponse : Bien sûr. C’est la découverte de la haine interne qui est nécessaire pour découvrir l’étendue de ce que nous devons atteindre pour nous rapprocher les uns des autres, nous réchauffer mutuellement. Ce n’est pas un réchauffement corporel, c’est lorsque vous travaillez sur mon âme et que je travaille sur la vôtre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 05/12/2019

Terminer la correction générale

laitman_294.2Question : S’il ne restait qu’une seule personne au monde qui ne comprenait rien tandis que les autres auraient déjà tout compris, lui expliqueriez-vous la méthode ?

Réponse : Tout d’abord, cela ne pourrait pas arriver. Alors que de plus en plus de personnes dans le monde se corrigent, le champ créé par elles enveloppera le reste, et elles comprendront et valoriseront davantage la spiritualité, l’attribut du don sans réserve, et elles y aspireront davantage également.

C’est pourquoi une situation hypothétique, où toutes les personnes sauf une sont corrigées, est pratiquement impossible.

Cependant, même si nous supposons que cela pouvait arriver, je serais évidemment heureux de venir voir cette personne et d’essayer de la convaincre de terminer la correction générale du monde entier, de tous les temps. Il est possible que j’y arrive.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/01/2020

L’amour sans la haine est-il possible ?

laitman_600.02Question : Je suis sûr que des centaines de milliers de vos étudiants dans le monde vous aiment, et ne ressentent pas de la haine.

Est-ce une exception à la règle lorsque les élèves aiment leur professeur ? Un tel format existe dans le Soufisme où les étudiants aiment les enseignants sans haine.

Réponse : L’amour sans haine est impossible. Si vous ne ressentez que de l’amour, cela signifie que vous n’avez pas encore réalisé que dans cet amour il y a une haine non révélée. Les deux sentiments doivent être ensemble.

Tout comme, disons, il n’existe pas de particule positive sans négative dans la nature ; il y a toujours une particule opposée et elles sont connectées en conséquence. C’est la même chose avec nous. La haine doit se révéler aux côtés de l’amour. Nous construisons l’amour au-dessus de la haine.

De plus, nous n’aurons pas peur de cette haine car elle deviendra un indicateur de notre éloignement et de notre proximité récurrents. Ainsi, nous serons en étroite proximité dynamique les uns avec les autres.

Commentaire : Mais c’est un sacrilège de penser qu’il pourrait même y avoir de la haine envers l’enseignant.

Ma réponse : Je vous assure qu’elle existe. Savez-vous lorsqu’elle apparaîtra ? Au fur et à mesure que vous avancez, vous ressentirez bientôt que vous avez des exigences envers le professeur, que vous n’êtes pas d’accord avec lui, que vous êtes prêt à le secouer littéralement pour obtenir ce dont vous pensez avoir besoin et qu’il ne donne pas. Cela viendra.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

L’avancement inconscient

laitman_528.04Question : Ressentir une descente comme étant une ascension est une grande chose. Il s’avère qu’il n’y a pas de chutes, n’est-ce pas ?

Réponse : Il n’y a pas de descente. Le Créateur veut que l’humanité avance en prenant conscience de ce qui lui arrive. L’ascension est une montée vers l’éternité, vers la perfection, et à chaque instant une personne a la chance de se rapprocher encore plus du spirituel, de la perfection.

Mais le ressent-on ? C’est tout notre travail : ressentir que nous allons vraiment dans ce sens. C’est un problème.

Question : Les étapes de l’élévation spirituelle sont-elles réduites dans notre monde ou commencent-elles après le passage de la Makhsom (Barrière) ?

Réponse : Non. Même maintenant, nous gravissons cette échelle, seulement à l’intérieur de la partie appelée « notre monde ». Il s’agit d’une élévation préparatoire, longue et problématique.

Question : Pourquoi la période préparatoire est-elle si longue ?

Réponse : C’est parce que nous sommes à un niveau spirituellement inanimé. Nous ne pouvons rien faire nous-mêmes, nous n’avons toujours pas les propriétés du don sans réserve et d’unité. Par conséquent, notre montée est très longue. Cela arrive à l’intérieur de nous inconsciemment.

Bien sûr, il s’agit d’une condition indésirable et elle doit passer le plus rapidement possible. Mais lorsque vous dites aux gens que vous devez avancer rapidement, vous rapprocher les uns des autres, vous élever, vous obtenez une réaction de leur part : « Nous avons encore d’autres problèmes et préoccupations. Nous avons encore des choses à faire. » Et c’est là que tout se termine.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

À qui prions-nous ?

Laitman_052Question : Si le Créateur est la loi de la nature, alors à qui ou à quoi prions-nous ? Dois-je comprendre correctement que nous éveillons simplement nos états supérieurs lorsque nous élevons une prière pour les autres ?

Réponse : Nous ne travaillons pas dans le vide. Nous travaillons en fonction de la seule loi de la nature, la relation intégrale entre tous les éléments de la création.

Si nous, qui sommes si séparés et éloignés et qui nous repoussons et désirons nous exploiter, changions notre comportement et nous rapprochions les uns des autres, alors nous nous retrouverions dans un état spirituel et verrons que nous sommes dans un monde complètement différent.

Nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et commencer à nous unir entre nous. La Kabbale parle de cela.

Le chemin qui mène à cela peut être double. L’un est le chemin des souffrances, sur lequel nous continuons de marcher, et l’autre est le chemin de la Lumière, c’est-à-dire l’attraction de la Lumière supérieure et l’entraînement dans de petits groupes, pas toute l’humanité, mais à travers les dizaines.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/12/2019