Category Archives: Prière et intention

Quel est le secret de la Kabbale ?

Question : Si aujourd’hui la Kabbale est ouverte à tous, alors quel est son secret ?

Réponse : Il n’y a pas de secrets dans la Kabbale et n’y en a jamais eu. Tout le problème est que la société ne sait pas l’accepter correctement, la goûter et s’en servir comme il se doit pour son développement. Il n’y a rien d’autre.

Par exemple, il est écrit dans Le Livre du Zohar que des dix disciples du grand Kabbaliste Rabbi Shimon, seul Rabbi Aba pouvait écrire correctement pour qu’il se révèle à qui le veut tout en restant caché.

Et la mesure de la dissimulation doit être si spéciale que lorsque vous lisez le texte kabbalistique, il se révèle à vous et peut-être pas à autrui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/12/2017

Comment devenir le Messie ?

Question de Facebook : Vous prétendez que le Messie est une force et non pas une personne qui le devient.

Réponse : Le Messie (Machia’h) est une force qui, avec les qualités du don sans réserve et de l’amour, nous sort de l’égoïsme.

Une personne qui atteint les qualités du don sans réserve et de l’amour avec l’aide de cette force fait une correction intérieure complète. En atteignant ce niveau, elle peut aussi être appelée un Messie.

Question : Les grands kabbalistes n’étaient-ils pas appelés ainsi, y compris le Ari, à leur époque ?

Réponse : Oui. En d’autres termes, il s’agit d’une personne qui a une force qui l’aide à se corriger complètement. Mais cela ne veut pas dire que, étant donné ceci, elle est maintenant aussi capable de corriger les autres parce que le libre arbitre demeure et chacun doit le mettre en oeuvre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 23/11/2017

Pour ceux qui prient

Question de Facebook : Selon vous, il n’y a pas de Dieu. Si Dieu n’existe pas, à qui et pour quelle raison les gens prient-ils ?

Réponse : Un dieu que nous pouvons imaginer et nous représenter n’existe pas. Dieu est la force du don sans réserve et de l’amour qui existe autour de nous, mais nous ne le ressentons pas. Nous devons le découvrir en nous dans la mesure où nous devenons égaux avec ses caractéristiques, alors Dieu existera pour nous.

Question : Qu’est-ce que la prière pour vous ?

Réponse : La prière est une requête au Créateur pour qu’Il vous corrige et vous rende semblable à Lui-même, c’est-à-dire en donnant sans réserve et en aimant.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 23/11/2017

Apprécier les gens d’après leurs caractéristiques spirituelles

Question : Pourquoi les intellectuels, les meneurs de la génération, haïssent-ils le plus les gens ?

Réponse : C’est parce qu’ils sont aussi des égoïstes non corrigés. Ceux qui atteignent des niveaux élevés dans les domaines sociaux, politiques, économiques et même scientifiques, sont des gens avec un très grand égoïsme unilatéral. Il est naturel qu’ils perçoivent tous les autres comme leurs concurrents potentiels et qu’ils soupçonnent qu’on veuille leur nuire.

Il est impossible d’en vouloir aux gens qui n’apprennent pas la sagesse de la Kabbale, comme on le ferait avec les kabbalistes. Plusieurs fois j’ai entendu : « C’est un grand acteur ! » Mais en ce qui concerne ses caractéristiques spirituelles, il peut être la pire et la plus basse personne. On se trompe si on lui colle immédiatement une étiquette de perfection.

Les qualités spirituelles sont dans l’amour des autres et tout ce qui est connecté à l’amour des autres.

J’existe parce que je n’existe pas !

Nous existons à l’intérieur du Créateur, qui détermine entièrement pour nous notre sensation de la vie et de l’existence. Même si nous louons ou maudissons le Créateur, cela aussi est fait par Lui. Tout est contrôlé par le Créateur, et il n’y a pas de réalité en dehors de Lui. Dans la mesure où je m’annule devant le Créateur, je me construis et j’atteins mon essence.

Le Créateur a fabriqué une barrière, une dissimulation. Par conséquent, lorsqu’Il est complètement caché de la création, il me semble que j’existe. Mais si j’entreprends la dissimulation moi-même, alors dans cette mesure je suis capable de révéler la force supérieure et de comprendre que je n’existe pas vraiment : je ne suis que l’ombre du Créateur.

Comprendre qu’il n’y a rien hormis le Créateur est la façon dont une personne se construit. Et nous voyons une sorte de paradoxe dans le fait que nous existons dans « Rien hormis Lui ». J’existe spécifiquement parce que je n’existe pas ! Mon « Moi », mon égoïsme, créé par le Créateur, n’existe pas. Plus j’annule mon égoïsme, plus j’existe dans cette auto-annulation.

Il n’y a pas de contradiction : en comprenant qu’il n’y a rien hormis le Créateur, nous devenons grand et égal à Lui, Son partenaire, en adhérant à Lui face à face. Tout cela est dû à Sa création d’une dissimulation et à notre transformation de cette dissimulation en Lumière.

Extrait de la 2ème partie de la leçon de Kabbale, Préparation au Congrès Mondial, du 14/01/2018

Étudiant et enseignant : la connexion à travers les mondes

Question : Un élève reste-t-il connecté à son professeur après la mort de ce dernier ?

Réponse : La connexion subsiste. Si l’étudiant est au niveau de l’atteinte, il comprend et maintient cette connexion. Selon le niveau auquel il se trouve, il n’y a pratiquement aucune différence dans le fait que l’enseignant soit physiquement à ses côtés ou non.

Mais si c’est un enseignant ordinaire, comme un physicien ou un mathématicien, il n’y a absolument aucune connexion. Et ici cependant, la connexion continue et n’est pas diminuée par la mort de l’enseignant. Au contraire, elle s’accroît même en force et est plus constante, pure, claire et brillante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La transmission d’informations spirituelles

Question : Est-il correct de dire que le Créateur enseigne à un élève à travers l’enseignant ?

Réponse : Bien sûr. Cela s’est passé de cette façon en commençant par le premier kabbaliste Adam à travers la série de kabbalistes décrits dans la Torah : Noé et tous ses fils, qui ne sont pas vraiment ses fils, mais ses disciples, jusqu’à Abraham.

Et plus loin, depuis Abraham à travers d’autres kabbalistes : Isaac, Jacob, etc, qui sont appelés ses enfants et petits-enfants. Mais dans la Kabbale, les relations familiales signifient les âmes liées par la transmission d’informations spirituelles.

Lorsqu’il est écrit dans la Torah qu’une personne a donné naissance à quelqu’un, cela fait référence à des objets spirituels (Partsoufim) qui se donnent naissance les uns aux autres, se multiplient et se développent.

Question : Donc, Isaac n’est pas le fils d’Abraham, mais son disciple ?

Réponse : Bien sûr. Il aurait pu avoir 20 femmes et 100 enfants, et alors ? Ce sont les disciples qui sont décrits dans la Torah.

Question : Lorsqu’il est écrit « la famille d’Abraham », que signifie le terme « famille » ?

Réponse : Il s’agit d’un état spirituel : le désir d’Abraham, appelé Sarah, de qui l’âme appelée Isaac, la ligne gauche, est né.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La foi au-dessus de la raison est l’atteinte

Question : D’une part, vous parlez de la foi au-dessus de la raison. D’autre part, dans la Kabbale il n’y a pas de foi du tout, seulement l’atteinte. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : La foi au-dessus de la raison est l’atteinte. La foi est la qualité du don sans réserve, la qualité de Bina. Le don sans réserve au-dessus de l’égoïsme s’appelle la foi au-dessus de la raison. En remplissant cette condition, un individu découvre le monde supérieur.

Ce qui a déjà été fait dans notre monde pour mal interpréter la compréhension de la foi ne peut pas être changé. Dans notre monde, tout est corrompu.

Seul l’individu qui a atteint le niveau de la qualité du don sans réserve peut affirmer avoir la foi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

Comment l’écran apparaît-il ?

Question : À quel moment le « déclic » se produit-il où nous obtenons une restriction de l’égoïsme et gagnons un écran ?

Réponse : Cela arrive presque imperceptiblement parce que toutes les actions spirituelles commencent avec de très petits détails, quantités et oppositions. Une personne commence soudain à réaliser qu’elle n’avait aucun lien avec cela, mais maintenant un sentiment, une sensation sont apparus et sont entrés dans ses sensations.

Question : Qu’est-ce qu’une restriction et un écran ?

Réponse : L’écran et la restriction sont les deux la conséquence d’une sensation de la force supérieure apparaissant à l’intérieur d’une personne. Cela se manifeste comme existant en elle, et une personne agit d’une certaine manière sur cette base. Elle comprend où se restreindre, pourquoi et pour quelle raison. La restriction et l’écran apparaissent en elle de façon naturelle.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 16/08/2017

Un kabbaliste peut-il résister aux mauvaises pensées ?

Question : Un kabbaliste contrôle les pensées qui lui viennent avec l’aide de l’écran. Peut-il mettre en place une barrière aux mauvaises pensées ?

Réponse : Seulement avec l’aide de la Lumière supérieure, jamais par lui-même. Où pourrait-il obtenir une telle force ? Tous les mauvais désirs égoïstes qui existent en lui, lui sont envoyés d’en haut. La Lumière supérieure les révèle et attend qu’une personne s’en rende compte et demande que la Lumière les corrige.

En général, il n’y a rien de mauvais dans le monde. Les désirs égoïstes qui existent dans l’homme se révèlent comme tels en lui.

Il n’y a rien de nouveau dans le monde. Tout ce qui arrive et qui arrivera est déjà en nous, et nous ne pouvons pas y échapper. Ainsi, nous devons passer par là. Comme dit le proverbe : « Ce qui était sera. » Et nous devons être prêts à tout justifier à chaque instant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Page 2 des 1261234550Dernière »