Category Archives: Prière et intention

Comment peut-on faire la bonne demande au Créateur ?

Question : Comment puis-je demander correctement si je réalise que la demande efface la sensation de la situation dans laquelle je me trouve ? Est-ce que je n’évite pas ce que le Créateur m’a envoyé ?

Réponse : Non. Souvent, lorsque vous demandez, vous commencez à comprendre que votre demande est anormale et faible et que vous devriez demander autre chose, énonçant différemment votre demande. Cela n’a pas d’importance.

Vous devriez comprendre que nous existons dans un système rigide. Vous n’envoyez pas simplement une lettre quelque part et c’est terminé. Vous travaillez constamment dans ce système ; par conséquent, votre prière change en cours de route, elle est reformulée.

Le système réagit à sa manière. Par exemple, lorsque je commence à vous dire quelque chose, ma pensée change. Je commence à découvrir d’autres options pour les questions, différentes réponses, des manières de les exprimer, etc. Il s’agit de l’interaction avec le système dans lequel j’existe et je ne peux pas quitter cette matrice.

Extrait de la leçon de kabbale en russe, le 04/11/2018

Demander ou remercier ?

624.02Question : Est-il logique de ne pas demander au Créateur, mais simplement de Le remercier ? Ou est-ce que l’on a juste besoin de la demande ?

Réponse : Notre prière au Créateur comprend deux parties : une demande et un remerciement. Il est préférable de commencer par remercier, car cela nous prépare à savoir quelle attitude adopter avec la force supérieure. Et puis vient la demande.

Question : Comment pouvons-nous remercier correctement ?

Réponse : Faites-le du cœur. Dites merci comme vous le ressentez. Il n’y a pas de canons ou de règles. Le désir est dans le cœur.

Extrait de la leçon de kabbale en russe, le 04/11/2018

Une bénédiction pour la famille ?

Question : Puis-je demander au Créateur une bénédiction pour ma famille et mes amis qui ne s’intéressent pas à la Kabbale ?

Réponse : Vous pouvez demander, mais je ne sais pas ce qui en résultera. Je ne pense pas qu’il en sortira quelque chose de spécial, car la demande devrait être une demande pour la correction et vous demandez l’amélioration d’une situation, mais l’amélioration est impossible sans correction.

Question : Puis-je demander au Créateur de m’envoyer la Lumière pour corriger mon égoïsme ?

Réponse : Oui, c’est possible, mais votre demande devrait être aussi désintéressée que possible.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/11/2018

Le Créateur répondra et je comprendrai

Laitman_112Question : Comment les nouveaux étudiants peuvent-ils poser les bonnes questions ? Comment demande-t-on correctement ?

Réponse : N’essayez pas d’être malin. Essayez d’agir avec votre cœur. Demandez comme vous le ressentez.

Comme un enfant qui pleure et sa mère comprend pourquoi et ce dont il a besoin, vous devriez faire pareil; si vous demandez ce qui est dans votre cœur, sans trop y penser, tout ira bien. Alors, le Créateur vous donnera une réponse et je vous comprendrai également.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/11/2018

Écoutez les paroles du Créateur

Question : Vous dites souvent : « Le Créateur a dit. » Que voulez-vous dire ? À qui a-t-Il parlé ? Quand a-t-Il parlé ?

Réponse : Naturellement, le Créateur n’a ni bouche ni langue, ni cordes vocales. Nous nous exprimons simplement dans la langage de ce monde.

Le Créateur est une force. Une force pas même au sens physique du mot, mais en pensée. Il n’y a que la pensée. Nous existons constamment à l’intérieur d’elle. Et le fait qu’il nous semble que nous ayons des corps physiques, des caractères et des qualités, il n’y a rien de cela.

Il n’y a que la pensée.

Question : Lorsque j’entends quelque chose de quelqu’un, puis-je dire qu’à travers lui le Créateur me parle ?

Réponse : Oui. C’est une autre affaire. De cette façon, Il communique avec nous.

Mais pour cela, vous devez avoir un modem, un émetteur, en vous ; en écoutant une personne, vous commencez à comprendre ce que le Créateur veut vous dire. Vous devez traduire son discours en langage spirituel. Ainsi, vous entendrez des paroles divines de la part de personnes, même d’un balayeur de rue. Il ne saura pas ce qu’il dit et vous écouterez les paroles du Créateur à travers lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/10/2018

La prière qui ne vient pas du cœur est-elle utile ?

Question : Nous savons qu’une prière correcte est une prière pour les autres. Mais lorsque je n’ai pas la force de vraiment prier, mais malgré cela je fais un effort, une telle prière produit-elle un résultat positif ?

Réponse : En réalité non, car il ne s’agit pas d’une prière, mais d’une demande incorrecte.

Le Créateur est une force générale de la nature qui ne reçoit que les véritables désirs non artificiels de quelqu’un. C’est comme si vous respiriez de l’oignon pour vous faire pleurer. A quoi ça sert ? C’est pareil ici.

Il n’y a pas besoin de faire semblant. Nous devrions étudier la Kabbale en essayant de comprendre notre relation avec la force supérieure, et comment et quoi demander. Nous devons nous assurer que nos demandes suivent néanmoins la voie de notre développement et demander pour nos prochains états, plus élevés.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/11/2018

Une prière pour l’avenir

Question : Comment peut-on demander correctement ? Est-ce une action pratique ?

Réponse : La requête correcte n’est pas les mots que je prononce. Demander correctement signifie créer à l’intérieur de vous une image de la demande correcte, ce qui signifie l’état dans lequel je me trouve et l’état dans lequel je souhaite être.

La différence entre ces états est ma requête. Je demande un changement en moi afin de pouvoir passer de l’état actuel à l’état futur.

Pourquoi je demande pour moi-même ? N’est-ce pas cet égoïsme ? Le fait est que la Kabbale parle de ce type de demande parce que le monde entier est à l’intérieur de moi. Si je me change moi-même, je change le monde.

Comme nous l’étudions dans la perception de la réalité, tout ce que je ressens en dehors de moi est une projection de ce que je dépeins en moi. En dehors de moi, il n’y a que la Lumière supérieure sur laquelle je projette mes qualités intérieures.

Par conséquent, toutes les personnes et la nature minérale, végétale et animale, et l’univers entier en général sont une projection de mes qualités intérieures. Les première, deuxième, troisième et quatrième étapes en moi sont projetées sur la Lumière blanche et c’est ce que je ressens comme « notre monde ». Pour cette raison, je demande ma correction et ainsi je corrige le monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 04/11/2018

Comment l’esprit et la sensation peuvent-ils exister sans un corps ?

Question : Comment l’esprit et la sensation peuvent-ils exister sans un corps physique ? Que ressentira la sensation ? Où est né l’esprit et où réside-t-il ?

Réponse : La sensation n’est pas un corps. Notre corps est juste une substance qui semble exister. Certains mouvements et modifications se reflètent en lui et nous nous sentons vivants.

En réalité, nous existons dans la pensée du Créateur. Rien n’existe en dehors de cette pensée. L’univers entier, tout ce qui existe, n’est qu’une pensée.

Parlez aux astronomes, demandez aux astrophysiciens, et ils diront la même chose. En travaillant avec des corps célestes, ils ressentent qu’il s’agit d’un plan, d’une pensée.

La science de la Kabbale dit la même chose : la matière n’existe pas, nous la ressentons comme une conséquence de la perception de la pensée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

La peur de la réincarnation

Question : Je n’ai pas peur de mourir, mais j’ai peur de renaître. Quelle est l’intention du Créateur ici ?

Réponse : Vous avez peur de naître de nouveau parce que vous savez ce que vous devez encore traverser : la naissance, la crèche, la maternelle, l’école, les maladies, les vaccinations, les problèmes, les insultes, etc.

On dit que les hommes sages se sont assis et ont réfléchi : « Qui est le plus heureux : quelqu’un qui est né ou celui qui va naître ? » Et ils ont décidé que celui qui va naître est plus heureux. Mais si vous êtes né, alors remplissez votre mission et ne renaissez plus jamais.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

Vers une origine unique

Question : Auparavant, les gens croyaient en une multitude de divinités, nous en sommes maintenant au monothéisme et c’est toujours pareil, même avec la compréhension de l’existence d’une force supérieure, chacun prie toujours pour soi. Il semble y avoir deux forces : le bien et le mal ?

Réponse : Le problème est que nous ne les attribuons pas à une seule force, étant issues de la même source, une racine singulière.

Ce serait beaucoup plus facile pour nous si seulement nous comprenions que cela provient d’une source unique. Nous pourrions alors discerner : comment puis-je me changer pour être connecté à la racine et non à la force positive ou négative ? Je ne trouverai jamais la paix entre elles.

Je ne peux pas appartenir à la ligne droite ou celle de gauche, à un parti ou à un mouvement quelconque, à rien du tout ! Nous voyons que le communisme a échoué, de même que le capitalisme, le fascisme et le féodalisme, sans parler de la démocratie. Les lignes droite et gauche existent uniquement dans le but de forcer une personne à atteindre la ligne médiane et à y trouver le Créateur. Ces deux lignes de direction viennent de Lui, et c’est seulement de cette manière qu’une personne les liera et construira ainsi le Créateur en elle-même.

De ces deux lignes, bonne et mauvaise, de la compréhension et de l’incompréhension, de la prise de conscience et de la confusion, etc., je dois construire l’image du Créateur qui existe en dehors de moi.

Je ne connais pas le Créateur, mais je peux construire Son image afin qu’Il soit en moi en complète adhésion. Cela devient donc mon image, mon état final.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/10/2018