Category Archives: Prière et intention

Quel est l’avantage de la correction ?

Question : Si tous les événements sont déjà planifiés, alors à quoi bon changer ? Tout ce qui doit arriver arrivera de toute façon.

Réponse : Non. Le monde n’a pas été créé pour que nous le laissions suivre son cours naturel : « Adviendra que pourra. » Nous ne devrions pas le prendre de cette façon et nous y référer de cette façon.

Question : Ainsi, il y a un scénario, mais il n’est pas prédéterminé ? Ou y a-t-il une sorte de libre arbitre pour les participants à ce spectacle ?

Réponse : Si je pouvais m’élever d’un degré au-dessus de moi-même, je constaterais que tout en moi est déterminé à partir de là : ce que je vois, ce que je ressens, comment je décide d’agir et ce que j’accomplis. Tout existe à ce degré.

Mais je ne le sais pas. Par conséquent, je dois agir conformément à ce supposé degré supérieur, sans le voir, sans le comprendre et sans le connaître, selon la mesure de ma foi en lui et dans la mesure de ma propriété du don sans réserve.

Si j’ai l’intention de donner, d’adhérer au Créateur, de faire ce qu’Il juge nécessaire, alors je m’élève à ce degré, j’effectue tout ce qu’Il a écrit dedans et je révèle que tout est préparé de cette manière ; il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Mais j’ai moi-même pris la décision de me corriger pour pouvoir voir un monde corrigé ; je me le suis représenté devant moi et cela s’est concrétisé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/08/2018

L’importance des amis

Question : Le seul salut pour une personne engagée dans le travail spirituel est-il les amis ?

Réponse : Il y a deux approches ici. Premièrement, je me sauve moi-même afin de les sauver. En effet, grâce à eux, je peux me sortir du flot de l’égoïsme pour me donner à eux. Deuxièmement, je ne peux pas me sauver moi-même, mais eux, ils le peuvent.

Dans les deux cas, l’importance des amis est purement altruiste. Ceci constitue une solidarité. Si c’est le cas, la prière est obtenue pour tous.

Question : Je demande donc à mes amis de me sauver pour que je puisse les sauver plus tard ? C’est-à-dire que je n’ai pas besoin de ma vie…

Réponse : Dans votre propre intérêt, vous ne le feriez pas. Ceci s’appelle au-dessus de la vie et au-dessus de la mort ; c’est derrière l’écran. Lorsque nous nous annulons et avançons vers la connexion, le calcul purement individuel n’existe plus, à la fois psychologiquement et spirituellement.

Question : De ce fait, sans l’aide des amis, je ne peux pas être dans la bonne intention et prier pour eux ? Est-ce que je reçois de la force d’eux afin de leur donner encore plus de force ?

Réponse : Oui. Tout le travail est seulement dans un groupe d’amis. Vous comprenez qu’ils sont vous. C’est votre « moi » spirituel, votre véritable réalisation.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 06/06/2018

Peut-on retarder la mort ?

laitman_559Question : Pourquoi un événement naturel comme la mort crée-t-il instinctivement de la peur ? Quelle est sa racine spirituelle ?

Réponse : C’est la perte, la disparition, l’annihilation, il ne reste plus rien. Une personne, en tant qu’égoïste, est vraiment désolée de la perdre, même si la vie est principalement pleine de souffrances.

De même, si nous comptions la quantité de plaisir obtenue au cours de notre vie par rapport à la souffrance, alors bien sûr, cela ne vaut pas la peine de vivre. Néanmoins, notre corps animal est vraiment mis à l’épreuve par cela.

Question : Comment pouvons-nous utiliser correctement la peur de la mort ?

Réponse : Pour le moment, nous devons avoir peur de la mort, de sorte que, comme indiqué dans la Kabbale, cela nous pousse à la possibilité de choisir la vie réelle. Par conséquent, pour atteindre la vie éternelle et parfaite, nous avons besoin de la peur de la mort.

Question : Est-il possible de demander au Créateur de retarder la mort afin de pouvoir atteindre davantage de spiritualité ?

Réponse : C’est une question incorrecte. Essayez d’atteindre la spiritualité au lieu de différer la mort.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

Que devrions-nous demander au Créateur ?

Question : S’il n’y a rien hormis Lui, pourquoi le Créateur ne comble-t-il pas le manque de quelque chose ? Par exemple, Il n’aide pas une personne atteinte d’une maladie incurable.

Réponse : Il est celui qui envoie la maladie ! Tout est fait par le Créateur.

Chaque jour, de l’aube au crépuscule, Il apporte divers problèmes et nous faisons des efforts pour essayer des les fuir.

Nous comprenons qu’il est impossible de s’échapper, mais en attendant, nous continuons à L’appeler et essayons de découvrir où Il se cache derrière tout cela. C’est le but des coups que nous recevons. Il nous envoie des problèmes pour attirer notre attention.

Question : Cela signifie-t-il que cela n’a aucun sens de Lui demander de changer tout cela ?

Réponse : Non, nous n’avons qu’une seule chose à demander : la révélation de Son Unicité au monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

En nous changeant nous-mêmes, nous changeons notre monde

Question : Si tout est simplement à l’intérieur de moi, y a-t-il une autre force qui peut m’affecter ?

Réponse : De l’extérieur, le Créateur vous touche avec Sa lumière seulement, et dans cette Lumière, comme sur un écran blanc, vous décrivez votre monde avec vos propres attributs.

Ce monde que vous décrivez involontairement, vous pouvez maintenant le corriger avec votre volonté et le représenter de manière différente. Par conséquent, toutes sortes de problèmes vous sont présentés sur cet écran afin que vous puissiez vous corriger et voir le monde comme étant bon.

Question : Si le Créateur est aussi à l’intérieur de moi, cela signifie-t-il qu’il y a quelqu’un d’autre qui est en dehors de moi ?

Réponse : Non, vous l’imaginez de cette façon. Nous devons trouver une relation très simple : dans la mesure où nous nous changeons nous-mêmes, nous changeons notre monde.

Chacun de nous ressent ce monde à sa manière. Il y a certains points en lui que nous pouvons comparer, mais il y en a que nous ne pouvons même pas exprimer.

Pour cette raison, notre tâche consiste à établir des contacts les uns avec les autres afin de créer une image complète du monde composé de plusieurs milliards de personnes. Ensuite, dans notre connexion, nous verrons le monde de l’infini.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/08/2018

D’où viennent nos pensées ?

Question : Pourquoi le Créateur me donne-t-Il la sensation que mes pensées et mes désirs sont miens ?

Réponse : Il le fait pour que vous révéliez qu’Il est la source de toutes vos pensées et de tous vos désirs, à la fois bons et mauvais, de toutes vos actions, de tout ce qui vous arrive, autour de vous et en dehors de vous.

Tout en faisant l’expérience de différentes pensées, vous les considérez comme les vôtres, mais elles ne vous appartiennent pas.

Souvent, une personne se surprend à réaliser que ce ne sont pas ses pensées. Mais d’où viennent-elles ? Ont-elles plané quelque part dans les nuages et atterri ainsi dans sa tête ? Ou elle dit : « Non, je ne pensais pas cela. Oh, je ne voulais pas dire cela. »

D’une certaine manière, elle se contrôle et voit que quelque chose ne va pas chez elle. Ce sont des problèmes de notre individualité et de la manière dont nous nous positionnons.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

Comment ressentez-vous le Créateur comme étant votre partenaire ?

Question : Comment puis-je ressentir que le Créateur est mon partenaire dans le travail spirituel ?

Réponse : Je dois l’accepter a priori, et donc faire appel à Lui. Et alors je verrai qu’Il répond immédiatement à mes demandes. Le Créateur n’est pas une personne vivante, mais un système qui répond à mes demandes quand elles sont correctes.

Elles le sont uniquement si je prends de Lui ce dont le monde a besoin et si je le transmets de façon désintéressée à tout le Kli (âme/récipient) à travers moi-même. Et chacun de nous devrait faire la même chose.

En deux mots, je veux devenir un relai de Lui au monde et du monde à Lui. Pour cela, je dois éprouver toutes les souffrances du monde et les former correctement en moi-même, afin que toutes visent à s’unir à Lui.

Je réenregistre en moi tous les désirs égoïstes du monde, je les enveloppe avec l’intention en faveur du Créateur et je fais appel à Lui. Et ensuite je reçois de Lui certaines propriétés et connaissances, et je peux, en les changeant positivement, les donner au monde de telle sorte que le monde avance un peu plus à travers son égoïsme vers le Créateur.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 06/06/2018

Comment puis-je obtenir les bonnes réponses ?

Question : Comment puis-je poser correctement une question au professeur afin de recevoir les bonnes réponses ?

Réponse : Vous ne pouvez pas, car aucune question ne mérite une réponse et ne devrait pas être accompagnée de celle-ci. On doit tout demander à soi-même ou au Créateur.

Sur certaines questions, vous devriez consulter vos amis pour obtenir la force nécessaire d’avancer ; de la part de l’enseignant, vous obtenez des instructions et du Créateur, la force pour vous développer, vous corriger et avancer.

Par conséquent, plus nous étudions, moins vous recevrez de réponses de ma part.

Remarque : Nous essayons souvent de poser des questions non pas pour nous-mêmes, mais pour les débutants.

Mon commentaire : Je ressens toujours ce que je dois faire. Par conséquent, si un nouvel étudiant apparaît à votre place, je lui répondrai à son niveau et vous n’en retirerez toujours rien.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 13/06/2018

L’appel de la lumière

Question : Que dois-je faire de mes pensées, puisqu’elles viennent du Créateur ?

Réponse : Tout vient du Créateur : le bon et le mauvais. C’est donné à une personne afin qu’elle analyse et choisisse le bon chemin.

Question : Et si de mauvaises pensées me parvenaient ?

Réponse : Il n’y a pas de mauvaises pensées. Il y a des pensées dirigées vers le but, soit strictement vers lui, soit contre lui. Pourtant, toutes ces pensées et ces désirs sont orientés vers un but, ils proviennent uniquement du but ultime.

La Lumière agit sur vous à partir de là et vous appelle avec des pensées positives ou négatives. Vous devez les analyser et agir en conséquence pour avancer vers le but d’où proviennent ces pensées : à la fois les bonnes et les mauvaises pensées.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/08/2018

Comment un kabbaliste répond-il aux questions ?

Question : Lorsqu’un kabbaliste explique quelque chose, est-ce qu’il revit ces états ? Ou cela arrive-t-il parfois simplement en théorie ?

Réponse : En règle générale, un kabbaliste parle de ce qu’il a déjà atteint. Ou, depuis ce qu’il a déjà atteint, il peut partiellement répondre à la question qui touche à un degré plus élevé que celui auquel il est, mais par analogie, il peut aussi l’expliquer un peu.

Question : Est-ce qu’il revit tout cela dans les sensations ?

Réponse : Bien sûr. Quand on lui pose une question concernant le travail spirituel, il entre immédiatement dans cet état. Il élève le MAN d’une autre personne et il doit lui répondre.

Supposons que vous me posiez une question, je perçois votre désir, MAN, votre demande et l’élève à la source à votre place pour avoir la réponse et vous la donner.

Question : Et si je demande pourquoi une personne naît avec une tête et non trois ?

Réponse : C’est parce que c’est la conséquence d’un Partsouf spirituel.

Question : Mais pour cela, il n’est pas nécessaire de le ressentir dans vos sens ?

Réponse : Non. C’est une structure complète qui vit en moi. Pour cela, je n’ai pas besoin de m’élever et de faire des efforts intérieurs. Ainsi, je réponds simplement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/08/2018