Category Archives: Prière et intention

J’existe parce que je n’existe pas !

Nous existons à l’intérieur du Créateur, qui détermine entièrement pour nous notre sensation de la vie et de l’existence. Même si nous louons ou maudissons le Créateur, cela aussi est fait par Lui. Tout est contrôlé par le Créateur, et il n’y a pas de réalité en dehors de Lui. Dans la mesure où je m’annule devant le Créateur, je me construis et j’atteins mon essence.

Le Créateur a fabriqué une barrière, une dissimulation. Par conséquent, lorsqu’Il est complètement caché de la création, il me semble que j’existe. Mais si j’entreprends la dissimulation moi-même, alors dans cette mesure je suis capable de révéler la force supérieure et de comprendre que je n’existe pas vraiment : je ne suis que l’ombre du Créateur.

Comprendre qu’il n’y a rien hormis le Créateur est la façon dont une personne se construit. Et nous voyons une sorte de paradoxe dans le fait que nous existons dans « Rien hormis Lui ». J’existe spécifiquement parce que je n’existe pas ! Mon « Moi », mon égoïsme, créé par le Créateur, n’existe pas. Plus j’annule mon égoïsme, plus j’existe dans cette auto-annulation.

Il n’y a pas de contradiction : en comprenant qu’il n’y a rien hormis le Créateur, nous devenons grand et égal à Lui, Son partenaire, en adhérant à Lui face à face. Tout cela est dû à Sa création d’une dissimulation et à notre transformation de cette dissimulation en Lumière.

Extrait de la 2ème partie de la leçon de Kabbale, Préparation au Congrès Mondial, du 14/01/2018

Étudiant et enseignant : la connexion à travers les mondes

Question : Un élève reste-t-il connecté à son professeur après la mort de ce dernier ?

Réponse : La connexion subsiste. Si l’étudiant est au niveau de l’atteinte, il comprend et maintient cette connexion. Selon le niveau auquel il se trouve, il n’y a pratiquement aucune différence dans le fait que l’enseignant soit physiquement à ses côtés ou non.

Mais si c’est un enseignant ordinaire, comme un physicien ou un mathématicien, il n’y a absolument aucune connexion. Et ici cependant, la connexion continue et n’est pas diminuée par la mort de l’enseignant. Au contraire, elle s’accroît même en force et est plus constante, pure, claire et brillante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La transmission d’informations spirituelles

Question : Est-il correct de dire que le Créateur enseigne à un élève à travers l’enseignant ?

Réponse : Bien sûr. Cela s’est passé de cette façon en commençant par le premier kabbaliste Adam à travers la série de kabbalistes décrits dans la Torah : Noé et tous ses fils, qui ne sont pas vraiment ses fils, mais ses disciples, jusqu’à Abraham.

Et plus loin, depuis Abraham à travers d’autres kabbalistes : Isaac, Jacob, etc, qui sont appelés ses enfants et petits-enfants. Mais dans la Kabbale, les relations familiales signifient les âmes liées par la transmission d’informations spirituelles.

Lorsqu’il est écrit dans la Torah qu’une personne a donné naissance à quelqu’un, cela fait référence à des objets spirituels (Partsoufim) qui se donnent naissance les uns aux autres, se multiplient et se développent.

Question : Donc, Isaac n’est pas le fils d’Abraham, mais son disciple ?

Réponse : Bien sûr. Il aurait pu avoir 20 femmes et 100 enfants, et alors ? Ce sont les disciples qui sont décrits dans la Torah.

Question : Lorsqu’il est écrit « la famille d’Abraham », que signifie le terme « famille » ?

Réponse : Il s’agit d’un état spirituel : le désir d’Abraham, appelé Sarah, de qui l’âme appelée Isaac, la ligne gauche, est né.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La foi au-dessus de la raison est l’atteinte

Question : D’une part, vous parlez de la foi au-dessus de la raison. D’autre part, dans la Kabbale il n’y a pas de foi du tout, seulement l’atteinte. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : La foi au-dessus de la raison est l’atteinte. La foi est la qualité du don sans réserve, la qualité de Bina. Le don sans réserve au-dessus de l’égoïsme s’appelle la foi au-dessus de la raison. En remplissant cette condition, un individu découvre le monde supérieur.

Ce qui a déjà été fait dans notre monde pour mal interpréter la compréhension de la foi ne peut pas être changé. Dans notre monde, tout est corrompu.

Seul l’individu qui a atteint le niveau de la qualité du don sans réserve peut affirmer avoir la foi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

Comment l’écran apparaît-il ?

Question : À quel moment le « déclic » se produit-il où nous obtenons une restriction de l’égoïsme et gagnons un écran ?

Réponse : Cela arrive presque imperceptiblement parce que toutes les actions spirituelles commencent avec de très petits détails, quantités et oppositions. Une personne commence soudain à réaliser qu’elle n’avait aucun lien avec cela, mais maintenant un sentiment, une sensation sont apparus et sont entrés dans ses sensations.

Question : Qu’est-ce qu’une restriction et un écran ?

Réponse : L’écran et la restriction sont les deux la conséquence d’une sensation de la force supérieure apparaissant à l’intérieur d’une personne. Cela se manifeste comme existant en elle, et une personne agit d’une certaine manière sur cette base. Elle comprend où se restreindre, pourquoi et pour quelle raison. La restriction et l’écran apparaissent en elle de façon naturelle.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 16/08/2017

Un kabbaliste peut-il résister aux mauvaises pensées ?

Question : Un kabbaliste contrôle les pensées qui lui viennent avec l’aide de l’écran. Peut-il mettre en place une barrière aux mauvaises pensées ?

Réponse : Seulement avec l’aide de la Lumière supérieure, jamais par lui-même. Où pourrait-il obtenir une telle force ? Tous les mauvais désirs égoïstes qui existent en lui, lui sont envoyés d’en haut. La Lumière supérieure les révèle et attend qu’une personne s’en rende compte et demande que la Lumière les corrige.

En général, il n’y a rien de mauvais dans le monde. Les désirs égoïstes qui existent dans l’homme se révèlent comme tels en lui.

Il n’y a rien de nouveau dans le monde. Tout ce qui arrive et qui arrivera est déjà en nous, et nous ne pouvons pas y échapper. Ainsi, nous devons passer par là. Comme dit le proverbe : « Ce qui était sera. » Et nous devons être prêts à tout justifier à chaque instant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Les désirs et la Lumière

Question : Nous disons que la Lumière, qui illumine nos désirs, nous dépeint une image de ce monde dans nos désirs égoïstes. Si je traverse le Machsom (la barrière psychologique entre notre monde et le monde spirituel), est-ce que je ressentirai cette Lumière sans l’égoïsme ?

Réponse : Vous ne ressentez pas la Lumière, mais le désir de donner sans réserve que cette Lumière vous montre. Cependant, ce n’est pas à l’intérieur de qualités égoïstes, mais dans des qualités altruistes.

Nous n’atteignons pas la Lumière. Nous atteignons uniquement les désirs qui sont ses dérivés.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Obtenez une nouvelle vision

Question : Comment un kabbaliste utilise-t-il l’organe du sixième sens pour analyser ses actions et ses désirs ?

Réponse : Lorsque la Lumière supérieure révèle en vous la propriété du don sans réserve (Bina), qui n’existait pas en vous auparavant, et que vous devenez une personne qui donne et qui comprend, qui voit tout dans la Lumière réfléchie, alors vous obtenez une vision complètement différente. Vous acquérez simultanément une nouvelle dimension au-dessus de la notre qui est matérielle, et tout devient clair.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Mes vœux du Nouvel An pour mes étudiants

Nous avons commencé une année merveilleuse, une année d’éveil humain. Je vous demande de vous préparer à être des profs. Cela dépend de vous.

Vous regarderez devant vous, vous apprendrez comment approcher les gens correctement, comment leur expliquer correctement ce à quoi la nature nous conduit, ce que nous devons faire pour profiter de ce moment, de cette situation correctement, pour atteindre le prochain niveau supérieur et éternel de la nature.

En quittant le cadre de la vie matérielle, nous allons commencer à ressentir une vie éternelle et parfaite et à exister sur un plan spirituel où nos vies ne sont plus évaluées selon l’état que notre corps ressent.

Nous devons atteindre cet état et expliquer à tous les gens que la sagesse de la Kabbale nous y conduit. Atteignons cet état ensemble. Nous n’avons pas besoin de changer quoi que ce soit ou de nous limiter de quelque façon que ce soit. Nous n’avons besoin que d’une seule chose : établir les bonnes relations entre nous et ensuite, à l’intérieur d’elles, précisément dans les espaces entre nous, nous commencerons à découvrir l’état supérieur.

Je vous souhaite la prospérité et l’immense amour mutuel afin que nous puissions répandre notre chaleur à travers le monde, et le monde entier se rassemblera autour de nous, et nous nous élèverons tous ensemble, comme sur un tapis volant, au niveau suivant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/12/2017

Ne vous déconnectez pas du Créateur

Question : Comment un kabbaliste analyse-t-il ce qui a été vécu ?

Réponse : Le kabbaliste devrait justifier tout ce qui lui est arrivé durant ses années de vie. Tout cela a été fait par le Créateur, il n’y a rien hormis Lui, et Il est seulement le bien qui fait le bien.

A partir de ce moment, il doit essayer d’être connecté au Créateur dans toutes ses actions, et dans tout ce qui lui arrive, le meilleur, le pire, peu importe quoi ; il ne se sépare pas du Créateur.

Se déconnecter du Créateur est la plus grande punition de l’homme dans le monde !

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017