Category Archives: Prière et intention

Tout d’abord l’unité et ensuite l’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion: S’il y a des étapes dans le développement de l’ego humain, sont elles les étapes du développement de l’ego du groupe ?

Réponse: Le mouvement est seulement en avant. Il n’y a pas d’autre mouvement, non pas dans la nature ni chez une personne.

Donc, ne pensez pas à l’ego et vous n’avez pas à penser à l’ego du groupe. Il est nécessaire d’aspirer seulement à progresser vers l’unité du groupe. Ensuite, d’une manière naturelle, vous traverserez cet égoïsme de groupe. De très gros problèmes apparaîtront parmi vous en vous unissant, en comprenant, en général, dans la façon de supporter l’ami qui est à côté de moi et ainsi de suite.

Mais en tout cas, le grand désir ne doit être que vers l’avant. Vous n’avez pas besoin de penser à  » comment allons-nous découvrir notre ego aussi rapidement que possible.  » Vous ne devriez penser qu’à des découvertes positives et non les négatives.

Le fait est que tout de Malkhout est latent en nous, tout l’énorme ego, l’énorme intention pour le bien de mon moi bien-aimé. Mais nous commençons à aspirer à l’unité et en aucune façon à rien d’autre !

Quand je languis pour le côté droit tout le temps, alors mon ego se développe du côté gauche dans une forme différente parallèle. Et ainsi, il s’ensuit que pour le moment je m’élève à un niveau particulier, immédiatement une intention négative  » en ma faveur » apparaît simultanément . En fin de compte, j’inclus la composante négative au sein de la composante positive et donc je crée mon Kli.

De la composante positive j’ai un  » écran » (Massakh) et à partir de la négative,  j’ai un désir intérieur que je transforme en positif  et de cette façon je grandis tout le temps.

Il est dit: «Celui qui est plus grand que son ami, son désir est plus grand.  » Par conséquent, mon principal fondement ( 1 ) doit aspirer à l’unité qui pousse (Σ) tout le temps. Et l’ego, qui est l’intention en ma faveur, sera toujours secondaire (2) et il ne disparaîtra pas, ne vous inquiétez pas à ce sujet.

Vous demandez: « Comment dans un groupe peut-on découvrir tout son ego ?  » Vous découvrirez l’ensemble de l’ego du groupe lorsque vous atteignez la ligne supérieure, la fin de la correction. Mais en dépit de tout cela, vous pourrez avancer vers la ligne supérieure uniquement avec la  » ligne médiane  » en ce que vous aspirez toujours, tout d’abord à droite, seulement pour l’unité. Et la «ligne de gauche» apparaît inévitablement en vous.

First Unity Then Ego

Du congrès virtuel de Moscou  «Unité sans frontières « , deuxième jour 14/12/13 , Leçon 2

Existez dans deux mondes

Dr. Michael LaitmanL’âme est le seul et unique récipient (Kli) dans lequel nous nous sentons comme un tout unique. Dans le monde spirituel, personne ne se sent séparément parce que nous ressentons tous l’unité, sentons le résultat de la somme de la connexion.

En cela nous nous perdons individuellement, chacun de nous se trouve précisément dans l’unité totale et c’est un sentiment indescriptible. Il n’est pas nécessaire d’avoir peur de vous perdre, car ici nous acquérons une existence éternelle et parfaite et non une existence misérable, égoïste, temporelle et perdue.

Qui plus est, du monde éternel, glorieux et infini, nous voyons notre cocon et ceux qui existent encore à l’intérieur, comme dans un rêve, comme des aveugles qui tentent d’exploiter tout le monde à leur détriment et sans le comprendre. Chacun veut tirer la couverture à soi et pense qu’avec cela il va obtenir quelque chose de bien, mais ne gagnera à la fin toutes ses tentatives que de la souffrance.

Alors, comment est-il possible de sortir de ce cocon ? Nous le faisons uniquement par l’intermédiaire du groupe. De quelle manière est-il possible de commencer à faire quelque chose en lui ? Pour cela, un état ​​très intéressant nous est donné, l’existence dans les corps. Par conséquent, notre sentiment intérieur peut être à la fois dans le cocon, dans notre corps égoïste et à l’extérieur du cocon, à l’extérieur de notre corps, dans un état altruiste.

Les gens qui existent déjà avec des sentiments en dehors du cocon égoïste peuvent encore vivre physiquement dans notre monde, parce que notre corps n’a aucun lien avec le monde spirituel. Il s’agit simplement d’ une entité physiologique, une composante imaginaire qui nous est dépeinte comme existante, mais essentiellement cette entité est totalement imaginaire et n’existe pas. Les physiciens ont en également déjà parlé et pas seulement les kabbalistes, la science se rapproche progressivement de ce fait.

En d’autres termes, les kabbalistes peuvent exister simultanément dans le monde supérieur dans une forme spirituelle et dans le monde matériel dans le corps physique, ramenant l’image matérielle qui apparaît dans notre monde qui nous laisse leurs impressions, pour enseigner leurs sensations, les perceptions et l’expérience qu’ils ont reçu en sortant de notre monde vers le monde supérieur. Ils nous disent comment ils ont travaillé dans un groupe, uni avec lui, ont appris les principes fondamentaux des états du groupe et avec son aide progressivement sont passés dans le monde supérieur.

Nous devons utiliser leurs conseils, les recommandations et les instructions à suivre  comme suivre des guides qui montrent la voie. Donc, nous les appelons aussi des révolutionnaires, des pionniers et nous les suivons. S’ils n’avaientpas cela, nous ne saurions pas comment organiser un groupe sous une forme précise dans notre monde. Mais même si le groupe est organisé dans la bonne forme, ce n’est toujours pas assez.

De plus, nous devons être impliqués dans l’étude du monde supérieur et  ​des lois de la coopération réciproque de l’amour et du don absolu qui existent, avec un don au dessus de la réception avec un dépassement constant de notre mauvais penchant. D’autre part, nous devons aussi être impliqués dans la diffusion externe afin que tout le reste des parties de la seule âme collective nous suivent jusqu’à ce que nous atteignions l’adhésion complète, nous réunissons, nous connectons, jusqu’à ce que nous atteignons un tel état qui sera tout à fait semblable au Créateur dans toutes les caractéristiques.

Du congrès virtuel de Moscou  «Unité sans frontières « , deuxième jour 14/12/13 , Leçon 4

Sous une couverture

Dr. Michael LatimanQuestion: Pourquoi la lumière environnante est attirée quand je donne des cadeaux aux amis?

Réponse: Parce que je donne un cadeau à un ami pas parce que je veux le tromper, le séduire et obtenir certains avantages terrestres simples de lui, mais seulement pour le bien de l’objectif spirituel.

Under One Blanket

Le point dans le cœur est important pour moi et je travaille à partir de là son désir de recevoir pour satisfaire son désir de recevoir, c’est-à-dire, je lui donne un cadeau. Mais je le fais parce que c’est important pour moi d’atteindre le Créateur, Il est la cause de tout (n°1). Pour cela, je mets en oeuvre mon ego (n°2) et donne un présent à l’ego de mon ami (n°3).

Je peux influencer son ego avec un cadeau, mais j’influence son point dans le cœur par la Lumière qui ramène vers le bien (n°4). Je ne peux pas influencer son point dans le cœur, c’est une étincelle d’en haut, une partie de la divinité d’en haut. Mais la lumière environnante n’influence que parce qu’en commençant ma première action je fais ce calcul que l’atteinte du Créateur est plus importante pour moi que de satisfaire mon égoïsme. C’est pourquoi je fais toutes ces étapes, même si je préférerai rester allongé sur mon canapé et ne rien faire.

Mon ami commence à se demander : Pourquoi je fais cela pour lui ? Si nous étudions ensemble, je pourrais lui dire directement que l’intention du don est pour notre avancement spirituel, car je lui apporte un cadeau pour acheter un ami et avec son aide révéler le Créateur. Et quand l’ami est réveillé par mes mots, mes cadeaux et la lumière environnante, il fera également le calcul qu’il est le plus important d’atteindre le Créateur (n°5).

Après beaucoup de ces cadeaux ( un n’est pas suffisant) , « j’achète  » l’ami. Dans la vie ordinaire , sans l’ajout de l’importance du Créateur, nous «soudoyons» une personne et son égoïsme en lui donnant des cadeaux. En conséquence, elle commence à me montrer aussi des avantages, pour m’aider, comme d’habitude :  » Vous me donnez, je vous donne. » Ou nous avons des intérêts communs et nous aidons les uns les autres réalisent nos désirs égoïstes : aller à la pêche ou jouer au football ensemble.

Toutefois, ce régime est très spécial parce que moi, par le Créateur, commence à influencer l’ami, son point dans le cœur. De là, son point dans le cœur se réveille et il est obligé de faire les mêmes actions envers moi. Il doit le faire ! De son point dans le cœur, son égoïsme est influencé (n°6) et avec lui, il me donne des cadeaux (n°7). Il s’avère qu’il effectue le même cycle d’actions envers moi.

Puisque nous travaillons dans ces « cycles », nous faisons que nos points dans le cœur se rapprochent. Ils commencent à travailler sur la même longueur d’onde, si près qu’ils sont comme sous une couverture (n°8). Et puis, à cause de la lumière environnante, la «couverture» se transforme en un écran (Massakh) (n°9) .

C’est une loi inexorable. Un homme peut pleurer pendant mille ans, mais jusqu’à ce qu’il ait rempli les lois, cela ne fonctionnera pas. Si les exigences de la loi sont remplies, alors le succès est garanti. Ceci est appelé :  » La loi est fixe et ne peut être violée .  »

Nous devons comprendre que nous existons dans la nature dans son système de lois. Nous avons seulement besoin d’apprendre ces lois à fond et savoir où nous avons fait des omissions jusqu’à obtenir le résultat souhaité .

De la préparation pour le cours quotidien de Kabbale 11/12/13

Cherchez la porte

Dr. Michael LaitmanLe travail de l’enseignant spirituel est appelé un  » manteau  » (robe du grand prêtre ). Le Baal HaSoulam dit dans la lettre 26 : C‘est pourquoi ce travail est généralement appelé  » un manteau », car il s’agit d’un manteau ,  » au-delà  » de la conception humaine « , car l’enseignant habille son élève en lui.  » Et dans lequel il y a une combinaison, comme sur les bords du Kli, qui est l’endroit où la saleté est recueillie. Cela signifie que l’ego.

Pendant la période de formation, il est dans un état de « va et vient », comme le sont tous ceux qui cherchent l’ouverture. Cela signifie la sortie au niveau suivant. Et dans la dernière minute de la marche quand il est près de l’ouverture, mais il ne le sait pas car l’ouverture s’ouvre soudain au dernier moment. Quand une personne complète les lignes droites et gauche et la seule chose qui lui reste à faire est de créer la ligne médiane, cette ouverture s’ouvre.

Mais si elle ne l’a pas encore fait, alors quand elle s’approche de l’ouverture, à chaque fois, il se lasse et fait demi-tour. C’est ce qu’on appelle Zahav  (l’or), à partir des mots Ze Hav  donne-moi ceci), ce qui signifie des doutes : pour quoi faire? Pourquoi ? Ce récipeint d’or est le plus précieux de tous les récipients, mais il est construit sur ​​les déceptions et le non-respect de tout ce que nous traversons. Pour le mouvement se fait par envie et le grand désir de Dvékout ( adhésion) à Lui, qui est construit progressivement par de telles manoeuvres, quand une personne atteint presque l’ouverture elle-même, mais ne la voit pas. Et c’est cet endroit dont il est repoussé  car il y a une plus grande saleté, et alors une personne fait demi-tour.

C’est aussi appelé  » une cloche  » ( Paamon ) parce qu’elle n’a pas la force d’ouvrir et fait demi-tour, donc dépense son temps en va -et-vient (Paama) à nouveau, encore et encore, à la recherche de l’ouverture .

En outre, c’est appelé Rimon ( grenade ) parce que la Romemout ( sublime, grandeur) au-dessus de l’intelligence l’entoure de tous les côtés. C’est l’endroit où la plus grande saleté s’est accumulée et une personne ne peut pas surmonter ni sauter au-dessus si elle ne fonctionne pas avec exaltation, au-dessus de l’intellect. Ainsi, encore une fois, c’est appelé Rimon sinon elle tomberait complètement. La seule façon de traverser ceci est avec nos yeux fermés, dans l’exaltation, au-dessus de la raison, par la force que l’on reçoit de l’enseignant, des amis et des livres.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Corrigez le coeur

Venez et voyez les paroles du sage Rabbi Ezra Même dans son livre, Yessod MiIra, (La Fondation de la peur) p. 8b: « Et maintenant, notez et sachez que toutes les Mitsvot qui sont écrites dans la Torah ou les conventions que les pères ont mis en place, bien qu’elles soient pour la plupart en action ou en parole, elles sont toutes dans le but de corriger le coeur … »

Baal HaSoulam, «Introduction au Livre, Panim Meirot ouMasbirot »

Ceux qui s’engagent uniquement dans les vêtements de la Torah se trompent gravement . Et quand la demande du Créateur est abandonnée et que la majorité de la multitude des sages de la Torah ne sait pas son but et qu’ils considèrent la sagesse de la Torah avec son but comme un simple ajout de quelques boutade à des débats talmudiques, même s’ils sont vraiment sacré et précieux, ils n’éclaireront pas nos âmes.

Rav Kook, Igrot (Lettres), Partie 2, n ° 153

Une route pavée de pierre qui font trébucher

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que être sous la direction d’un enseigant spirituel ? Est-ce comme un voyage avec un guide touristique à Londres ou comme lors d’une dangereuse escalade de montagne où vous ne pouvez pas faire un pas à gauche ou à droite sans un guide car vous pourriez tomber ?

Réponse: Dans une excursion à Londres, vous pouvez écouter d’une oreille le guide touristique et en même temps vous promener comme vous le souhaitez . Mais est-ce comme la voie spirituelle, dont vous ne savez rien ?

Vous devez saisir la spiritualité. Le guide vous dit que pour entrer dans la spiritualité, vous devez respecter certaines conditions, mais vous dites que vous n’acceptez pas la moitié de ces conditions, mais continuez à suivre le groupe. Comment est-ce possible ? Pouvez-vous gravir une montagne si vous n’acceptez pas la moitié des instructions du guide ? Vous devez être aussi obéissant comme un bébé et totalement vous annuler dans les bras du guide.

Question: Mais je ne suis pas un bébé, je suis un adulte ! J’ai acquis une grande expérience dans ma vie et j’ai étudié avec d’autres enseignants avant.

Réponse: Vous êtes encore moins qu’un bébé ! Si vous n’avez pas écouté les conseils du guide, vous êtes comme un adulte avec le petit cerveau d’un bébé qui ne laissent pas les autres prendre soin de lui. Il existe des lois strictes ici qui ne peuvent pas être modifiées. Vous ne pouvez pas demander la miséricorde comme au tribunal. Dans la cour, vous pouvez toujours pleurer et demander miséricorde. Mais ici, il n’y a pas de manipulations qui vous aideront : Il y a une loi , « Il a donné une loi qui ne peut être violée .  » Choisissez : l’acceptez-vous ou pas ?

Il y a beaucoup de gens qui escaladent des montagnes et il y a toujours ceux qui trébuchent et tombent dans l’abîme, et retournent sous la domination des forces égoïstes, la Sitra Akhra. Seuls quelques-uns atteignent le palais du roi qui est le sommet de la montagne : ceux qui ont de la patience, ce qui signifie qu’ils essaient aussi dur que possible de suivre le guide, en dépit des pensées qu’ils peuvent avoir et contre leur propre esprit .

Ce sont les petites différences qui déterminent tout où vous rencontrez la résistance de votre esprit et ne pouvez pas surmonter ses exigences et faire le contraire par rapport à ce que l’enseignant ou le Baal HaSoulam demande de vous. C’est parce que vous êtes d’accord avec tout le reste de votre ego, mais ici vous rencontrez ce qui est contre votre ego et c’est ici que vous devez demander de l’aide et vous élever.

Ce sont les points que vous rencontrez et que vous ne pouvez pas surmonter. Ils se connectent et deviennent une ligne, un chemin qui vous amène au palais du Seigneur. Il est impossible d’avancer d’une autre manière. Vous dites :  » Mais je suis d’accord avec tout le reste !  » C’est merveilleux que vous soyez d’accord, mais tout le reste n’a rien à voir avec la spiritualité. La spiritualité est seulement dans les endroits où vous n’êtes pas d’accord !

Vous n’avancez que par les points où vous n’êtes pas d’accord : un point après l’autre. Vous devez être d’accord avec eux, sous l’influence de l’environnement, l’étude, etc, mais votre accord n’a pas à être pragmatique. Si vous acceptez de diffuser comme l’enseignant le demande parce que vous espérez recevoir une récompense, il ne fonctionne plus dans la foi au-dessus de la raison, mais pour une récompense corporelle.

Nous devons être prudents dans l’utilisation des points de friction et non ce qui les rend intéressants. Vous ne pouvez pas accepter de diffuser afin de sentir que vous avez un grand standing devant une couronne ou pour faire de l’argent. Vous devez suivre ces points d’achoppement dans la foi au-dessus de la raison et puis ces points vont se transformer en une ligne.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Une science « sèche » ne remplacera pas l’atteinte du monde supérieur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je n’ai aucun désir de simplifier la sagesse de la Kabbale dans le cadre de diffusion aux masses. Je veux être impliqué dans une science méthodique sèche et la transmettre sous une telle forme. Cela me préoccupe beaucoup. A quoi cela est dû ?

Réponse: Cela est dû au fait que vous ne comprenez pas combien la sagesse de la Kabbale est une science pratique. Tous les calculs et les croquis ne sont bons que quand vous voyez des actions claires et précises derrière eux : Comment l’humanité va s’élever au niveau du Créateur, révéler l’autre monde, la dimension suivante, pour elle-même.

Quand vous commencerez vraiment à voir cela dans la pratique et la sagesse de la Kabbale est une science absolument pratique, alors vous n’aurez pas de contradictions ni d’opposition entre elle et le travail avec les masses. C’est un travail, tout comme prendre soin d’un nouveau-né, quand vous lui donnez et le nettoyer, le nourrissez et le nettoyer après et ce tout le temps. Et vous le faites pendant plusieurs mois, jusqu’à ce qu’il devienne une personne de petite taille.

Initialement, ce travail vous semble être malheureux, désagréable, repoussant et même inutile. Mais cela va passer.

Dans la mesure où vous entrez dans la science de la Kabbale, vous sentirez de plus en plus combien il est impossible d’avancer sans atteinte et tout ce calcul sera vide, il ne remplacera pas la découverte du monde supérieur. Le monde d’en haut ne peut être découvert que lorsque vous agissez dans la participation mutuelle avec les amis et à travers eux avec le Créateur et en même temps l’apportez aux masses de la société.

Du congrès virtuel de Moscou  » unité sans frontières  » 1er jour 13/12/13 , Leçon 1

Où ça fait le plus mal

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le chemin spirituel passe uniquement par les points de friction où je suis en désaccord avec l’enseignant et le groupe. Comment puis-je accepter si je vois que vous avez tort ?

Réponse: Bien sûr, vous voyez que l’enseignant a tort. Vous pensez aussi que le Créateur est mauvais de nous avoir organisé cette vie dure dans ce monde. N’aurait-il pas pu le faire paisible, agréable et serein ?

Ce chemin spirituel est contre votre ego, ce qui signifie contre votre désir et votre esprit. Vous devez constamment vous élever au-dessus des points de friction, qui sont contre vos sentiments et votre esprit, un par un, encore et encore. Ce sont les points qui font le chemin spirituel et qui deviennent une  » porte, une ouverture et l’entrée  » à l’adhésion auCréateur et à sa création : « Il est un et Son nom est un .  »

Cette étape est toujours au-dessus de votre raison, où se trouve la prochaine étape. Tout le reste dans ce que vous vous engagez – les repas agréables ensemble, les amis, les voyages intéressants – n’ont rien à voir avec la spiritualité ! Ce ne sont que des facteurs accompagnants qui sont destinés à mettre en évidence les points de friction qui sont les plus importants.

Where It Hurts Most

D’une part, il existe la vie courante dans le monde et d’autre part, il y a la durée de vie dans le groupe. Tout cela fonctionne très bien de tous les côtés. Mais vous êtes coincé au milieu et ne pouvais pas vous entendre sur certains points et vous pensez  :  » Eh bien tant pis, cela n’a aucun sens, qu’est-ce que ca peut faire si je ne suis pas d’accord ! Je suis d’accord avec tout le reste « .

Dans votre vie quotidienne, vous vous mariez, vous construisez une famille, le travail  et faites tout et vous vivez dans le groupe, travaillez avec vos amis, payez le Maaser et participez à tous les événements. Mais dans certains états, vous êtes soudain coincés et ne pouvez pas accepter ni ne pouvais sauter par-dessus eux. Dans le même temps, cependant, vous prenez le côté droit ou le côté gauche sans aucun problème. Bien sûr, vous n’avez pas de problème, car votre ego est d’accord avec tout ce qui se passe là-bas.

Vous ne devez identifier que le lieu où il peut y avoir une porte, une ouverture et une entrée. C’est là où ça fait le plus mal ! Vous ne voulez pas évoquer ces points car c’est là que vous sentez la vraie friction, comme une injection douloureuse.

Vous êtes avec tout le monde dans vos sentiments et votre esprit ! Vous aimez étudier, discuter de questions spirituelles, vous aimez passer du temps avec les amis, vous leur donnez des cadeaux, vous  » achetez les amis,  » vous les invitez. Mais parfois, il semble que quand il s’agit de certaines questions le groupe prend de mauvaises décisions. Vous n’avez pas d’objection, mais attendez tranquillement jusqu’à ce que les amis puissent enfin grandir et comprendre leurs erreurs et les corriger, ce qui signifie qu’ils seront d’accord avec vous. Vous comprenez qu’il n’y a pas d’alternative et nulle part où aller, puisque vous admettez que c’est un grand groupe intelligent, merveilleux et que rien ne se compare à lui.

C’est une attitude très commune qui est typique de la plupart des étudiants, mais peu à peu, après plusieurs années d’études, vous commencez à sentir et voir ces points de friction dans lesquels vous êtes coincés. C’est là, dans ces points, où l’entrée est sur ​​le point d’ ouvrir. Ce n’est pas une porte, mais un mur, mais en travaillant dans la foi au-dessus de la raison, vous verrez une porte dans ce mur qui va immédiatement s’ouvrir et devenir une ouverture et une entrée.

L’entrée ne peut être que dans ces points de friction et ils sont ce que vous devriez chercher et les différencier de tout le reste ! Tout le reste est sous le contrôle de votre ego. Seuls ces points de friction peuvent être l’ouverture dans une autre dimension de la puissance de la foi.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/12/13 , Écrits du Baal HaSoulam

 

Contrôler l’intention

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si dans ma vie quotidienne un petit désir de diriger mon intention de donner au Créateur apparaît puis disparaît rapidement, que puis-je faire afin de me concentrer sur elle ? Comment puis-je m’aider, dois-je dessiner quelque chose sur ma main, ou faire autre chose ?

Réponse: Vous me rappelez ces années où j’ai appris avec le Rabash. J’ai aussi dessiné un symbole sur ma main pour ne pas oublier l’intention. Lorsque j’étais assis derrière le volant de la voiture, le symbole sur ma main clignotait constamment devant mes yeux, comme pour me rappeler que je devais penser à l’intention dans le but de donner. C’est si peu naturel pour nous qu’elle ne peut pas apparaître dans la tête d’une personne sans une sorte de rappel externe.

Par conséquent faites tout : dessinez quelque chose sur votre main, mettez un réveil et activez des signaux sur votre portable de sorte que toutes les cinq minutes, cela va vous rappeler l’intention. Les actions que vous faites ne sont pas importantes, elles pourraient être très différentes. La chose principale est de ne pas les interrompre, mais plutôt, tout simplement revenir contrôler l’intention.

A un moment donné, vous sentirez une différence entre notre monde et le monde spirituel, parce que l’intention nous différencie du monde spirituel. Dès le moment où certaines inclinaisons apparaissent en vous, vous sentirez immédiatement que vous entrez dans une matrice complètement différente de sensations, vous commencerez à ressentir le monde différemment. Il va soudainement commencer à paraître comme un film, puis une image absolument différente apparaîtra.

Du Congrès Virtuel de Moscou «Unité Sans Frontières « , 1er Jour, Leçon n°1, le 13/12/13

Le groupe comme une enveloppe du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si le monde extérieur est le reflet de mon monde intérieur, est -ce à dire que le groupe kabbalistique est aussi une partie de la réflexion de l’âme, de l’état intérieur ? Si oui, pourquoi exactement il est important de travailler dans un groupe ? Et quelle est l’importance du monde extérieur dans tout cela ?

Réponse: L’importance du monde extérieur est secondaire par rapport au groupe. Parce que vous avez un groupe, vos réflexions apparaissent, le travail commun est fait avec vous. Vous travaillez avec des gens, vous les influencer réciproquement et vous sentez comment le Créateur les met en face de vous. Il se pourrait que vous ne sachiez pas exactement pourquoi Il vous a mis ainsi en  face d’eux et eux contre vous. Mais au moins c’est le résultat de votre interaction avec le Créateur.

En quoi est l’unicité, la spécificité de notre monde ? Illustrons cela dans une esquisse. Il y a le Créateur , il y a ce monde, en son sein est un groupe et il ya moi. En principe, je dois trouver le Créateur. Je dois être en contact avec Lui, je dois être comme Lui, pour être équivalent à Lui. Par conséquent, je m’appelle Adam, du mot  » Domé  » (semblable ). Je dois atteindre le Créateur.

Et donc ce monde a été créé de telle sorte que par une immense quantité de personnes, le groupe, je peux trouver le Créateur. Aujourd’hui, je ne Le vois pas et ne Le découvre pas parce que je suis opposé à Lui : j’ai « moins » et avec Lui il est le « plus », nous ne comprenons pas et ne sentons pas l’autre. Il se sent bien et me comprend, vous voyez, Il a créé tout cela, alors que je ne comprends pas et je ne Le sens pas.

Alors, comment puis-je Le trouver ? De quelle manière alambiquée que je peux passer du «moins» au «plus» ?

Pour cela, il m’a été donné « information » intéressante appelée «ce monde» et le «groupe». Si je me dirige pour m’adapter à eux, en allant à l’extérieur de moi-même pour eux, avec ce la, je dirige mes désirs, les surveille, supervise spécifiquement mes intentions à leur égard, j’aborde le Créateur de cette manière.

J’ai seulement besoin d’être sûr que je vais à l’extérieur de moi-même et entre dans ce monde, que je me consacre à des amis, je suis préoccupé par eux.

Mais comment est-il possible d’atteindre cela ? Comment surveiller mon départ de l’intention  » pour moi-même  » à l’intention  » pour l’amour du Créateur »?

Par conséquent, il est dit : Faites tout non pas pour le bien du Créateur, mais pour l’amour de ce monde. Donc spécifiquement à ce point, je m’approche du Créateur. Mais essentiellement, Il est dissimulé derrière les amis et dès le moment où je me positionne correctement par rapport à ce monde, je vais immédiatement Le découvrir.

Mon intégration dans ce monde en 125 niveaux est absolument identique à l’approche du Créateur en 125 niveaux. Dès le moment où je m’élève au premier niveau de connexion à ce monde, je vais tout de suite commencer à découvrir le Créateur. Il se révélera à moi dans notre monde ! Il ne peut pas se révèler dans n’importe où de lui-même.

The Group As An Envelope Of The Creator

Par conséquent, il est dit:  » De l’amour des créations à l’amour du Créateur.  » Ce n’est pas un type de maladie de bienfaisance. C’est parce que le Créateur est situé derrière ce monde et est lié à lui spécifiquement avec une connexion de ce genre. Il s’ensuit que par le travail en groupe, j’efface les frontières qui existaient entre le Créateur et ce monde.

Pourquoi ? Il en est ainsi pour que je Le  trouve indépendamment etavance indépendamment, je vais  » adhérer  » à Lui. Ce n’est que pour cela qu’il m’a été donné l’enveloppe externe du Créateur, qui est appelé «ce monde» et le «groupe».

De là, les mots sont compris, que l’ami doit être aussi important pour moi que le Créateur. Le groupe doit être important à mes yeux au même degré qu’Il est. En d’autres termes, tout ce qui est en dehors de moi, je dois l’attribuer au Créateur

Du congrès virtuel de Moscou «Unité sans frontières  » deuxième jour 14/12/13 , Leçon 2