Category Archives: Prière et intention

Un désaccord interne avec le professeur conduit à un éloignement externe

dQuestion: En aidant son professeur, un étudiant se connecte au supérieur et reçoit de lui. Et qu’advient-il si pour une raison quelconque l’étudiant est contre la volonté de l’enseignant ? Comment cela affecte leur relation et l’avancement de l’étudiant ?

Réponse: Cela signifie une rupture complète. S’il est évident qu’un étudiant agit contre la volonté de son professeur, comment peut-il agir de cette façon? La principale loi spirituelle est la loi de l’équivalence de forme, alors pour s’unir il faut, au moins, ne pas aller contre, mais être d’accord. Même si vous ne pouvez pas le faire, mais vous n’agissez pas contre.

Si l’étudiant agit contre le désir de son professeur, alors il n’a aucune chance de recevoir quoi que ce soit de lui. Il faut aussi comprendre que l’équivalence et la disparité spirituelles sont beaucoup plus puissantes que dans le monde matériel, et affectent donc le monde matériel. Ainsi, cela va provoquer un énorme écar entre l’élève et son professeur. Il n’a aucune chance de rester auprès de son professeur.

Bien sûr, l’étudiant a toujours une chance de se corriger, parce que professeur le considère comme un petit enfant qui est capable de faire des bêtises. Il peut être en colère contre l’étudiant comme contre un enfant, mais de toute façon il le considère comme son fils, et c’est pour ça qu’il lui pardonne. Cependant, il ne peut pas lui permettre d’agir contre son développement spirituel .

Dans le monde matériel, nous regardons parfois avec condescendance les enfants qui font des bêtises, mais dans le monde spirituel, on ne peut pas supporter cela. En effet, un tel comportement entraîne des violations de l’équivalence de forme – la loi fondamentale de la réalité.

De la leçon sur « le professeur- guide spirituel  »  7/02/2014

Vivre avec des pensées relatives au Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qui maintient un lien avec le Créateur? Que doit-on imaginer dans son esprit?

Réponse: Le maintien d’un lien avec le Créateur veut dire essayer tout le temps de Le voir en tout, en vous et autour de vous.

Question: Comment puis-je maintenir un lien avec le Créateur tout au long de la journée de travail si mon travail est éprouvant mentalement?

Réponse: C’est un problème. Essayez de nettoyer et de vider une petite zone dans l’esprit où vous pensez toujours au Créateur tout le temps, même si vous êtes impliqués dans votre travail, et essayer tout le temps de vivre sur cette toile de fond.

Vers une nouvelle ascension

Dr. Michael LaitmanQuestion: Beaucoup d’amis qui rentrent du congrès sentent une sorte de descente.

Réponse: S’ils ne cherchent pas à poursuivre l’ascension, ils descendront. Cela est naturel et compréhensible.

Il n’y a rien à faire à ce sujet. Nous nous sommes trouvés dans une sorte de mouvement vers l’avant comme ça. Je suppose que la descente est utile et nous fait avancer toujours, mais vous pouvez l’éviter et l’utiliser déjà dès le début comme une sorte de nouvelle ascension. Cela dépend de vous.

Les fils invisibles de la direction supérieure

Dr. Michael LaitmanDe la lettre de Baal HaSoulam (No.18):* La seule correction de l’homme consiste à lier et à diriger tous les instants de sa vie actuels et futurs envers Son grand nom. Tandis que celui qui rejete au moins un instant la présence de Sa face à cause de la difficulté de cet instant, ne fait que manifester sa stupidité à tout le monde.

Il n’a pas besoin des mondes ni des temps puisque la lumière de la face du Créateur n’est pas revêtue d’une alternance des périodes et des temps.

Tandis que celui qui assume le fardeau de la direction supérieure ne trouve aucun souci dans le travail pour le Créateur, de sorte qu’il puisse fusionner avec Lui jour et nuit, que dans la lumière tant dans l’obscurité.

Et le monde matériel qui a est créé transitoire, éphémère et changeant, ne l’arrêtera pas. Puisque Keter, qui est l’Infini, brille pour tous de la même manière. Si l’homme veut atteindre le but, il doit essayer de rattacher chaque instant de sa vie à la direction supérieure qui se soucie de lui. Il n’y a rien hormis cette force supérieure bienvaillante qui fait du bien. Et si l’homme ne peut pas se rallier à cette force unique qui est entièrement bonne, il doit s’annuler.

Ainsi il pourra se relier correctement à elle de tout son coeur et de son âme comme un foetus dans les eaux de la mère, en ressentant que le Créateur l’embrasse de tous les côtés et il ne lui sera pas difficile du tout de se rallier à Sa direction. Cela signifie être au stade de foetus.

Il n’y a que le groupe qui peut inspirer la personne de l’importance du but, la nécessité de se connecter au supérieur comme le foetus adhère à l’utérus de sa mère et accepte le pouvoir supérieur comme étant bienveillant, qui ne nous fait que du bien dans n’importe quelle situation: qu’elle nous parraisse bonne ou mauvaise. Il n’y a pas de bien ni de mal – tout provient de la perfection, du monde de l’Infini. Nous ne sommes pas encore en mesure de le comprendre, mais nous devons travailler dans cette direction.

Pour cette raison il faut rattacher chaque instant de notre vie au Créateur. Et même si cela nous est encore très difficile à faire et parfois même, impossible, cela devrait devenir notre objectif . A chaque instant nous devons nous inclure dans la direction supérieure comme dans l’eau. Le Créateur me manipule comme Il veut et moi, au lieu de perdre mon temps en faisant toutes sortes d’activités inutiles, j’essaie de Le sentir dans chacune de mes pensées, de mes désirs, de mes situations.

C’est le Créateur qui me dirige et qui m’arrange tout. Mais où est-Il, pourquoi je ne Le sens pas diriger mon coeur et mon esprit ? Je veux sentir que je suis une marionnette qui bouge uniquement parce qu’on la tire par ses ficelles qui sont au-dessus. Cela s’appelle l’union avec le Créateur.

Tout d’abord c’est la soumission, après la séparation et enfin l’adoucissement. A travers ses trois étapes nous nous rallions et nous nous rattachons à la force supérieure.

La soumission – c’est l’annulation sans laquelle il est impossible de commencer l’adhésion. Ensuite c’est la séparation entre la lumière l’obscutité, c’est-à-dire je commence à discerner à quel point je suis différent du Créateur et tout le temps j’essaye de me corriger avec l’aide de la lumière. Et enfin c’est l’adoucissement ce qui veut dire que c’est déjà un travail avec l’attribut de don.

Du cours quotidien de Kabbale du 21.2.2014

L’instant entre le passé et le futur

Dr. Michael LaitmanDe l’article du Rabash « l’allaitement et la conception: On appelle un foetus spirituel un état dans lequel l’homme s’annulle complètement. Et bien que son coeur lui dise que ce n’est qu’à ce moment là qu’il est prêt à s’annuller et qu’après il changera d’avis – il ne faut pas se préoccuper du lendemain ! D’autant plus que ce lendemain peut arriver non pas le jour suivant, mais déjà aujourd’hui à cette heure même.

Il n’y a que l’instant présent qui compte. Et ce qui arrivera après – on l’ignore. Mais notre décision actuelle définit ce qui se passera après.

Bien que ceci ne soit pas garanti non plus, puisque personne ne sait la formule suivant laquelle se développent les événements sur l’axe chronologique.

Pour cela chaque personne ne doit se préoccuper que de l’instant actuel!

Puisque la correction ne s’effectue pas dans le passé ni dans le futur, mais uniquement au présent, la chose essentielle pour la correction est de s’accrocher à l’instant présent.

Comme les sages ont dit : « Si l’homme a de la nourriture pour aujourd’hui et qu’il se préoccupe de ce qu’il va manger demain – cela témoigne de manque de foi.

Du cours quotidien de Kabbale du14.2.2014

Un débat passionné

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment le groupe aide-t-il l’individu à voir l’unicité de la force supérieure s’il y a beaucoup d’opinions dans le groupe et que tout le monde comprend le professeur différemment, et qu’il est difficile de parvenir à un accord, même sur les valeurs principales ?

Réponse : Vous avez tous entendu parler du Talmud, mais seulement certains savent que c’est un livre kabbalistique qui explique en détail les différentes lois qu’une personne doit garder afin d’atteindre l’adhésion avec le Créateur. Ce livre a été écrit par de grands kabbalistes, et tout est dans la forme de débats et de discussions. On dit une chose, et l’autre dit quelque chose d’autre, comme si dix personnes s’étaient rassemblées dans une pièce et qu’elles débattaient en permanence les unes avec les autres.

Cependant, une personne qui connaît le matériau comprend qu’ils parlent tous de la même chose et qu’ils ont tous atteint la spiritualité. Pourtant, chacun exprime sa propre nature. Dans notre nature, il y a au moins dix positions à partir desquelles on peut regarder la même chose et ainsi voir le même concept à sa propre manière individuelle. Ce n’est pas seulement un débat sur qui a raison, mais sur l’incorporation mutuelle, une combinaison de tous les points de vue. Ainsi, ils deviennent de plus connectés à la suite de cette étude, même s’il semble qu’ils débattent les uns avec les autres. En raison de cette connexion, ils atteignent l’unité.

Bien sûr, vous aurez toujours l’impression d’être différents les uns des autres dans le groupe. Si vous acceptez cette impression, cela signifie que vous ne pensez pas et ne ressentez pas ce dont vous argumentez avec exactitude puisque chaque personne est différente. Ce n’est pas par hasard qu’il est dit : « Tout comme leurs visages diffèrent, ainsi leurs opinions divergent. » Il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet.

Cependant, est-il souhaitable que tout le monde pense de la même façon ? Qu’est-ce qui va travailler sur eux ? Ils seront comme des vis ou des pierres identiques et non des êtres humains. Chaque personne doit être unique. En fait, plus une personne est développée, plus elle est différente des autres. Nous devons nous connecter au-dessus de toutes les différences car c’est réellement grâce à notre connexion au-dessus des différences que nous atteignons l’unité. C’est la façon dont chacun exprime une qualité caractéristique, et quand elles sont toutes incorporées mutuellement, nous établissons le un général et collectif. Ce « un » n’existe pas en soi ; nous devons le construire. C’est la raison de la brisure. Il n’y avait pas de sentiment de un dans le monde de Ein Sof (L’Infini). Il n’y avait personne qui pouvait ressentir ce un. Toutefois, lorsque les mondes sont descendus après la brisure et sont tombés dans ce monde, chacun s’est avéré être différent. Nous pouvons remercier le fait d’être tous différents, mais nous nous connectons au-dessus de nos différences, nous commençons à établir le concept de l’un, qui n’existe pas par lui-même.

Ainsi, il est naturel, correct et bien qu’il y ait des débats dans le groupe. La question est de savoir comment nous les percevons et comment nous les utilisons afin d’atteindre l’unité entre nous. Dans notre unité, nous découvrons le caractère unique de la force supérieure qui est Un.

De la préparation de cours quotidien de Kabbale du 14/02/14

Le point par lequel le Créateur s’approche de nous

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment une personne peut-elle clarifier que le Créateur l’aide vraiment ?

Réponse : Une personne découvre que le Créateur l’aide dans chaque état ​​où elle se trouve, à la fois le bon et le mauvais. Bien sûr, elle ne comprend pas cela immédiatement. Mais ce qui est important, c’est qu’elle découvre que le Créateur fait aussi partie de ses clarifications et de ses décisions, de toutes ses pensées et de toutes ses erreurs apparentes. Tout cela a été préparé et organisé d’En Haut.

Il y a un point de quelque chose venant de rien que le Créateur a créé. Rien d’autre que cela n’a été créé, et maintenant le Créateur Se révèle en ce qui concerne le point ex nihilo.

Il s’avère que le Créateur doit Se consacrer au point ex nihilo afin qu’il soit comme lui, qu’il atteigne la même compréhension, la même reconnaissance et la même sensation, ce qui signifie qu’il va Le connaître entièrement. Dans la mesure où ce point révèle le plan du Créateur, il monte tous les 125 niveaux.

Ce travail est accompli par l’incorporation d’une personne dans le groupe, et le principal résultat de ce travail est l’atteinte de l’unicité de la Force Supérieure qui a préparé tout notre chemin et ce que nous ressentons le long de ce chemin. Ce sont toutes les phases de l’atteinte spirituelle, toutes les manières d’atteindre la profondeur de la pensée de la création.

Nous révélons la pensée de la création dans chaque phase. C’est le point principal à partir duquel le Créateur nous approche. Une personne peut aussi révéler les états qui ont précédé sa création dans la pensée de la création.

De la préparation de cours quotidien de Kabbale du 20/02/14

Je veux être comme le supérieur!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment GE de l’inférieur se connecte à l’AHP du supérieur?

Réponse: C’est quand ils sont au même niveau, l’un dans l’autre. AHP du supérieur descend aux GE de l’inférieur et y pénètrent. Lorsque l’inférieur veut se connecter au supérieur, il doit faire entrer l’AHP du supérieur dans ses GE .

Une fois l’AHP du supérieur est dans GE de l’inférieur et une autre fois, GE de l’inférieur est dans AHP du supérieur, tout dépend de qui contrôle l’état et qui le détermine. Si je suis le supérieur, je descends aux GE de l’inférieur, et donc je veux y entrer et savoir ce qui leur arrive et sentir ses manques. Donc , je descends en eux et je suis dans son intériorité.

Si l’inférieur veut adhérer à moi avec sa partie supérieure , ses GE , il entre dans mes AHP. Tout dépend du type de travail entre le haut et le bas auquel nous nous référons.

Ils adhèrent toujours à l’autre par l’équivalence de forme , mais cette équivalence peuvent provenir du supérieur par rapport à l’inférieur ou de l’inférieur par rapport au supérieur. La partie supérieure se diminue, veut sentir exactement ce que veut l’inférieur, et il entre ainsi dans la partie inférieure . L’inférieur dit   » Le supérieur est si grand ! Je veux être comme lui , et je me m’annule totalement juste pour être en lui! Je suis prêt à noyer dans le supérieur pour qu’il m’avale !  » Cela signifie que GE de l’inférieur entre dans AHP du supérieur.

Si l’inférieur se connecte au supérieur de cette façon , le supérieur monte et prend l’inférieur avec lui. C’est parce qu’ils deviennent un tout  et la Lumière Supérieure qui fonctionne à ce niveau agit sur les deux .

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 18/02/14 , le Talmud Esser Sefirot

Aimer, pardonner et comprendre

congrès, groupeQuestion : Pendant le congrès, nous avons appris à nous ressentir les uns les autres d’une meilleure façon, pour sentir les désirs des amis. Dans le même temps, notre sensibilité envers toutes les autres personnes que nous rencontrons dans la vie quotidienne est devenue plus aiguë aussi.

Réponse : Cela devient tout simplement de plus en plus claire qui ils sont. Après tout, quand on regarde les petits enfants, nous les comprenons. De même, en ce moment, quand nous regardons les masses, nous comprenons ce qu’ils sont réellement : rien, essentiellement des enfants.

Question : Qu’est-ce qui devrait se produire à l’intérieur de nous lorsque nous allons parmi eux pour diffuser ?

Réponse : Rien. Aimez, pardonnez et comprenez-les. Ce sont des gens ordinaires avec toutes leurs faiblesses, leurs pensées et leurs désirs, tout ce qui a été instillé en eux par le programme de la nature. De quelle autre manière pourriez-vous vous comporter avec eux ? La nature les fait fonctionner intérieurement et comme des poupées mécaniques, ils sont en train d’exécuter leur programme.

Ainsi, votre travail consiste à les traiter calmement et fermement, de la même manière qu’ils se traitent les uns les autres, à l’exception d’une manière bienveillante.

Question : Tout en conservant une connexion avec le groupe et le Créateur ?

Réponse : Le groupe et le Créateur, c’est quelque chose de complètement différent. Cela appartient au monde supérieur, alors que 99 % de la population appartient au monde animal. Donc, interagissez avec eux à ce niveau.

Question : Mais quand vous voyez que la majorité des gens souffrent, cela crée un sentiment de culpabilité et de responsabilité envers eux.

Réponse : Le sentiment de responsabilité surgit parce que nous pouvons, grâce à notre degré spirituel, améliorer leur condition, et s’il y a un sentiment de culpabilité, cela signifie que nous blâmons le Créateur

Un salaire spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous êtes malade, mais vous continuez à donner des leçons pendant trois heures. Comment faites-vous ? Quand j’ai de la fièvre, je reste à la maison et je n’assiste pas aux cours.

Réponse: Mais vous allez travailler?

Commentaire: Quand j’ai de la fièvre, je ne peux pas bouger .

Réponse: Et si dans ce cas on va vous renvoyer et votre famille restera sans revenu ? Vous voyez c’est déjà une question: comment pouvez-vous rester à la maison ?

Et moi – j’ai la même question. Après tout, moi aussi je travaille et je reçois mon salaire – un salaire spirituel. On me paie avec la possibilité de donner sans réserve, c’est pour cela que je me réveille pour la leçon. En fin de compte, un homme fait le calcul : qu’est-ce qui est le plus important pour lui? Et agit en conséquence …

De la leçon sur «Introduction au Livre du Zohar  » 20/02/2014