Category Archives: Questions & Réponses

Je suis encore jeune

630.2Question : Bientôt vous aurez 75 ans. Vous êtes une personne très joyeuse, positive et agréable en permanence. On peut voir que vous avez une bonne énergie interne. Avez-vous des conseils pour vous réveiller en étant joyeux et de bonne humeur ?

Réponse : Je ne peux pas donner de conseils car j’ai un travail particulier. Je me réveille à une heure et demie du matin et à partir de trois heures du matin, je donne officiellement des cours par Internet à des milliers d’étudiants dans le monde entier.

Question : Pourquoi cela se passe-t-il la nuit ?

Réponse : Pour que personne ne vienne interférer et distraire les gens des cours. De plus, il ne fait pas nuit partout. Mes étudiants vivent littéralement sur tous les continents et ils se connectent tous à nous. C’est peut-être pratique pour certains et pas très pratique pour d’autres. Mais il a été établi de cette manière de génération en génération que la Kabbale soit enseignée la nuit.

Question : Quand vous reposez-vous ? Le sommeil est un besoin physiologique et vous en avez besoin.

Réponse : Après la leçon, de six à sept heures du matin, je dors pendant environ une heure, parfois même une heure et demie. Ensuite, je me couche entre huit et neuf heures du soir. Après de nombreuses années, je me suis adapté à cet horaire et je ne peux pas faire autrement.

Commentaire : Votre exemple montre que si quelqu’un s’engage à faire quelque chose et comprend pourquoi il le fait, il peut s’adapter à n’importe quel rythme de sommeil. Et sa santé ne décline pas et il reste en excellente forme physique et mentale.

Ma Réponse : Je suis encore jeune. Je n’ai que 75 ans.

Extrait de « Les Rencontres avec la Kabbale » sur KabTV, le 29/07/2021

Un repas : recevoir l’abondance supérieure

506.6Question : Quelle est la racine spirituelle d’un repas ?

Réponse : Un repas est une grande action. Même le fait que les animaux se nourrissent ensemble indique qu’ils se rapprochent et se font confiance.

C’est encore plus vrai pour des personnes qui sont beaucoup plus rusées et éloignées les unes des autres. Lorsqu’elles se mettent à table ensemble, ou que l’une invite l’autre, ou que les deux prennent un repas ensemble, cela indique qu’elles ont l’intention de se rapprocher au moins temporairement.

Par conséquent, pour toutes les nations, toutes les cultures, un repas représente une certaine connexion entre des personnes, quel que soit leur nombre, deux, trois ou même jusqu’à mille. D’autre part, nous savons grâce aux sources kabbalistiques que lorsqu’il s’agit de se rapprocher, de se connecter, de faire quelque chose de joyeux, ou même pas tout à fait joyeux mais surtout solennel et significatif, un repas est toujours organisé.

Dans la Kabbale, un repas représente la réception de l’abondance supérieure du Créateur. Puisqu’Il est la source de tous les êtres vivants, toute consommation de nourriture est associée au fait de se tourner vers le Créateur. De ce fait, avant, pendant et après le repas, il est d’usage de se tourner vers le Créateur avec un appel spécial afin que la connexion même des personnes avec tout ce qui encadre et est inclus dans le repas ait un bon résultat, un succès.

Pour cette raison, nous organisons toujours un repas lorsque nous sommes heureux, même pas très heureux, c’est-à-dire lorsque nous voulons célébrer un état particulier. Cependant, le repas symbolise en général quelque chose de joyeux et d’agréable. Par exemple : un repas en l’honneur de la naissance d’un enfant, de son treizième anniversaire, de fiançailles, d’un mariage, etc.

Généralement, les repas nous accompagnent dans tous les bons moments. Cependant, même si une personne décède, ses proches organisent également un repas. Bien sûr, ce n’est plus solennel ni joyeux, mais il faut tout de même rendre hommage au défunt.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 09/07/2021

La fin du monde arrivera-t-elle?

962.5Commentaire: Igor a écrit un commentaire sur l’une de vos vidéos sur la dernière génération: «Vous avez trouvé un nom terrible, la dernière génération.  Mais j’aime ce nom.  Oui, nous sommes la dernière génération car la fin du monde approche.  Et j’en suis content.

Ma réponse: Je ne sais pas ce qu’il imagine comme la fin du monde. La dernière génération est la dernière génération de l’égoïsme, la dernière qui existe dans cet égoïsme, dans cette terrible relation entre les gens, etc. Et puis la prochaine génération viendra.  Ce n’est pas la dernière;  c’est la première génération d’un nouveau monde.

Nous sommes toujours la dernière génération.  Nous devons reconnaître le mal de tous nos états passés et simplement jurer que nous ne l’utiliserons plus jamais.

Question: Cette génération devrait prendre connaissance de la nuisance de l’égoïsme?

Réponse: Oui.  À tel point qu’elle n’y reviendra jamais, si bien que cette impression de la reconnaissance du mal y restera et servira de support correct, de terreau pour la faire grandir une nouvelle génération.

Question: Quel est votre travail?  Faire comprendre et accepter cela aux gens?

Réponse: Les informer que nous sommes égoïstes, que nous devons nous élever au-dessus, que nous devons prendre la force positive de la nature comme base de notre existence et non le mal, pas la force négative de la nature.  Et ainsi aller de l’avant.

Question: Quand de telles personnes posent des questions, il est clair où elles mènent, qu’il y aura une apocalypse, la fin du monde, c’est écrit dans de nombreux livres sacrés.  Qu’est-ce que ça veut dire?  Quelle est la fin du monde?

Réponse: La fin du monde signifie la fin de notre existence égoïste.

La nature est éternelle, rien ne se termine, nous ne disparaîtrons pas.  Nous continuerons à grandir encore et encore.  Donc, rien ne nous menace.  Au contraire, nous serons obligés de revenir à ces états pour en tirer la bonne conclusion et vivre correctement.

Tiré de «News avec  Michael Laitman» de KabTV 15/03/21

Nourriture céleste et terrestre

276.01Question : Le phénomène de l’intelligence collective existe-t-il dans le monde physique?

Réponse : En fait le monde entier a une sagesse de la foule. Mais les kabbalistes s’élèvent au-dessus d’elle. Ce sont les kabbalistes qui perdent le point commun de la conscience avec les autres parce qu’ils veulent s’élever au-dessus de l’intelligence collective égoïste et entrer dans une autre forme de conscience.

La forme collective de l’intelligence est donnée à tous ceux qui vivent dans ce monde parce qu’ils se nourrissent tous de l’intelligence supérieure. C’est naturel. Après tout, qu’est-ce que notre cerveau ? – seulement un adaptateur de l’intelligence supérieure. Pas plus que ça.

Rien ne se passe dedans. C’est un énorme système qui nous connecte à ce qui se passe au-dessus de nous.

Des « Rencontres avec la Kabbale » de la KabTV 29/3/19

Les états spirituels peuvent-ils être vus dans la vie de tous les jours?

28.02Commentaire: Toutes les sources kabbalistiques ne parlent que de deux forces, altruiste et égoïste, mais dans des interprétations différentes, à travers différentes histoires allégoriques, qui parlent de leur interaction. Tout est aussi simple que cela – deux forces et c’est tout.

Ma réponse: Non, ce n’est pas facile parce que les deux forces sont en nous, et en nous, nous devons comprendre quand, comment et dans quelle mesure chacune d’elles domine en nous.

Question: Et comment toutes les situations de l’histoire de l’exode d’Egypte peuvent-elles être transférées dans notre vie ordinaire? Puis-je voir comment la puissance de l’égoïsme détruit mes inclinations à l’altruisme, à l’amour?

Réponse: Où le verrez-vous? Toute notre vie présente et future est bâtie sur l’égoïsme, il n’y a rien d’altruiste à ce sujet. Le Créateur est caché. A Sa place Lui, il y a seulement Pharaon.

Question: Mais toutes les histoires bibliques décrivent des états spirituels qu’une personne traverse. Peuvent-elles être considérées comme des manifestations de la vie matérielle à travers des situations extérieures qui entourent une personne?

Réponse: Non. Après tout, nous n’avons pas encore traversé d’états spirituels. Nous sommes toujours dans un état où Pharaon se manifeste progressivement et se manifeste comme un mal pour nous. Cette période est appelée la reconnaissance du mal.

Des «États spirituels» de KabTV 26/03/21

Comment libérer la colère accumulée?

627.1Question: Vous avez tweeté: «Ne remplacez pas la haine par l’amour, vous détruirez l’amour. Il est recommandé de garder toutes les mauvaises choses et d’apprendre à les couvrir par le bien, l’amour. Couvrir signifie maintenir la conformité, être entre eux. Ensuite, vous vous tiendrez sur deux jambes et développerez ces deux qualités sur la ligne médiane. »

Un lecteur demande: «C’est si difficile, mais il faut l’accepter, il n’y a pas d’autre moyen. La seule chose qui compte pour moi, c’est où chasser le mal accumulé? »

Réponse: Il ne devrait pas être rejeté. Le mal accumulé doit être couvert par le bien. C’est pourquoi il existe: pour que le bien grandisse tout le temps. Le bien ne peut pas grandir sans raison. Ce n’est que si le mal grandit que nous élèverons le bien au-dessus de lui par nos efforts.

Question: Comment quelqu’un peut-il accepter le mal?

Réponse: Nous ne devons pas nous en accommoder! Nous devons regarder le monde d’une manière raisonnable. Ce n’est pas facile, c’est très difficile, mais autrement, nous ne parviendrons pas à une vision correcte du monde.

Le monde se compose de deux forces: positive et négative. Par conséquent, nous devons interagir de la bonne manière: amour et haine, bien et mal, moins et plus. Nous devons trouver un équilibre entre eux.

Question: Et qu’est-ce qui permettra cette transition? C’est comme un ballon qui gonfle, gonfle et la colère s’accumule, s’accumule. Comment se déroulera la transition de l’état de colère et de haine à l’état d’amour?

Réponse: Lorsque nous réalisons que nous ne pouvons pas détruire la colère, la haine et toutes nos propriétés et impulsions négatives, mais nous ne pouvons les équilibrer qu’avec des propriétés positives afin qu’elles coexistent.

Question: Un lecteur pose des questions sur un algorithme en plusieurs étapes. Supposons qu’elle soit remplie de colère ou de haine. Que doit-elle faire étape par étape pour atteindre le prochain état?

Réponse: En général, cela devrait être fait en groupe, dans un environnement qui prend en charge cette méthode, sous la direction d’une personne plus expérimentée qui peut vraiment vous indiquer comment le faire.

Mais l’essentiel est que nous ne détruisons pas les propriétés négatives. Nous comprenons qu’elles devraient exister aussi bien dans la nature que dans la nature positive, et ce n’est que dans leur bonne interaction entre elles que nous pouvons créer un monde pratique, nécessaire, agréable et, surtout, fiable qui ne continuera pas de passer de la haine au bien et du bien à la haine, sans savoir ce qui nous attend l’instant suivant.

Question: Nous devons donc faire face à cet état de haine et de colère?

Réponse: Faites-y face de la bonne manière, appréciez-la correctement, comprenez que personne n’est à blâmer, que c’est notre nature qui nous développe de cette manière, et nous devons l’équilibrer avec de bonnes forces. Et pour trouver ces bonnes forces dans la nature, nous devons faire des efforts.

Pour cela, nous avons besoin d’un groupe de soutien qui nous montrera l’exemple et nous soutiendra. Et lorsque chacun soutiendra son ami, nous pourrons appliquer clairement et fidèlement pour une interaction correcte, le juste équilibre entre l’amour et la haine

Tiré de « Nouvelles avec Michael Laitman » de KabTV 03/02/19

L’ouverture de la mer Rouge

709Question: L’ouverture de la mer Rouge est l’un des miracles, un phénomène surnaturel, qui fait débat depuis plus de 3000 ans: est-ce vraiment arrivé?  Comment commenteriez-vous cela?

Réponse: Je dirai que tout phénomène qui peut survenir spirituellement à toute personne au cours de son développement spirituel spécial doit se produire une fois dans notre monde physique.

Tiré des «États spirituels» de KabTV le 02/04/21

La pandémie prendra-t-elle fin ?

627.1Question : Compte tenu de la réalité actuelle, les gens sont très inquiets de savoir quand la pandémie s’arrêtera. Les propos de différentes autorités divergent. Certains pensent que cela se produira en 2021 et au plus tard en 2022. D’autres disent que les conséquences de la pandémie ne passeront jamais, c’est-à-dire que l’humanité ne restera pas la même qu’auparavant.

Quelle est votre opinion sur la date à laquelle la pandémie prendra fin ?

Réponse : Jamais. Jamais, dans le sens où nous ne reviendrons pas à ce qui était. En aucune façon. Nous irons uniquement de l’avant et changerons sous l’ascendance d’influences négatives.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020

Répétabilité des résultats : la loi de l’enregistrement des sensations spirituelles

568.01Question : Quelles sont les principales lois d’enregistrement des sensations spirituelles selon la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Des résultats qui se reproduisent, comme dans toute science, la reproduction d’un résultat pour une personne qui est capable de le vérifier sur elle-même.

La Kabbale, comme toute science, a besoin de vérification. De plus, elle accueille favorablement les tests de vérification qui sont répétés par des kabbalistes renommés et respectés. Ils examinent la recherche et approuvent la publication d’un livre pertinent. Plus tard, d’autres pourront également utiliser ce livre.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Le mauvais œil est la force de la pensée

laitman_961.1Question : Qu’est-ce que le mauvais œil ? Quel est le mécanisme de son influence ? Comment le contrecarrer ?

Réponse : Le mauvais œil est la force de la pensée. Chacun de nous possède des forces internes, et lorsque nous pensons en mal à quelqu’un, il en résulte que beaucoup de mauvaises pensées à son sujet agissent sur lui. C’est l’impact d’une personne sur une autre ou même sur l’ensemble de la société.

Il y a des gens qui peuvent regarder quelqu’un et disons que sa température augmente. J’ai vu de tels phénomènes à plusieurs reprises.

Nous nous influençons car nous sommes tous dans le même système, dans le même désir. Toute l’humanité est considérée comme une même personne. Par conséquent, notre impact les uns sur les autres n’est pas si improbable. Se trouver dans le système unifié indique déjà la possibilité d’une telle influence.

Question : Ce n’est donc pas quelque chose de surnaturel ?

Réponse : Non, c’est juste que les gens n’ont pas de telles capacités spéciales pour le moment. Autrefois, elles étaient plus prononcées, mais les gens ne les utilisaient pas.

Question : Pouvez-vous les développer en vous-même ?

Réponse : Bien sûr. Mais pour cela, vous devez entrer en reconnaissance, dans certains cercles.

Question : Pouvez-vous résister au mauvais œil ?

Réponse : Cela y est également enseigné.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020