Category Archives: Sagesse de la foule -intelligence collective

Les crises changent la conscience d’une personne

283.01Question : Des millions de personnes comprennent aujourd’hui de quoi vous parlez, mais seuls les politiciens qui établissent des lois peuvent changer l’opinion publique et ils sont choisis par les médias. De plus, les médias sont entre les mains des riches et les riches ne veulent rien changer. Il s’avère que c’est un cercle vicieux. Y a-t-il un moyen de sortir de cette situation ?

Réponse : La nature nous indique la sortie. Cela nous mènera toujours à un big bang, à l’égoïsme, à la frustration. Et alors nous pourrons tout changer. Aucune force basée sur le pouvoir et l’argent ne peut gouverner le monde plus que ce que ne veulent les gens eux-mêmes.

Et les gens commencent progressivement à comprendre que continuer à exister comme cela signifie détruire la nature, eux-mêmes et leurs enfants, et qu’il faut faire quelque chose à ce sujet.

Je crois que nous vivons dans une telle génération et à une époque où les attaques globales et intégrales que le virus mène sur nous changeront rapidement l’opinion de l’humanité sur la façon dont elle devrait regarder le monde, la vie, la nature et elle-même. En fin de compte, tout va changer.

Les crises modifient la conscience d’une personne et il est impossible de se développer plus sans elles.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/05/2020

Gérer le stress, partie n°8

80Les causes du stress

Question : Le stress peut être causé par diverses circonstances. Cependant, la chose la plus terrible pour une personne est le stress causé par le rejet de la société. Pourquoi ?

Réponse : C’est parce qu’une personne se trouve entièrement à l’intérieur de la société. Par conséquent, lorsqu’elle sent que la société la rejette, elle n’a aucune raison de s’accrocher à la vie. Elle ne sait pas où elle existera.

Question : Qu’est-ce qui cause généralement du stress, le fait qu’une personne soit trop satisfaite de la vie ou qu’elle se sente vide ?

Réponse : Le stress est causé par le fait qu’une personne perd son orientation. Peu importe l’état dans lequel on se trouve lorsque l’on perd pieds, on se sent alors stressé.

Question : Ils disent que la solitude cause du stress. Une socialisation excessive peut-elle être stressante ?

Réponse : Oui, bien sûr ! Plus encore que la solitude. La solitude, au contraire, peut suggérer la réflexion et le calme. Cependant, lorsqu’une personne est au milieu du tourbillon bouillonnant des gens, elle est affectée par d’énormes vibrations qui peuvent causer un stress très fort.

Question : Il existe de nombreuses méthodes différentes pour gérer le stress. Comment éviter le stress lié à la prise de conscience de la nature limitée de la vie ?

Réponse : En aucune façon. Une personne devrait simplement réfléchir à la façon dont la vie devrait se terminer, si elle la termine correctement et bien. Dans notre psyché, il y a une condition spéciale qui coupe le moment où une personne se sépare de la vie, et elle accepte de s’en séparer. Elle accepte de s’endormir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 25/06/2020

La plus puissante influence sur une personne

627.1Question : L’environnement nous affecte à travers trois canaux. Le premier, ce sont les médias. Le second, ce sont les exemples des personnes autour de nous. Et le troisième, c’est à travers les pensées et les désirs puisque nous sommes dans le même système, sur le même globe et que tous sont interconnectés.

Lequel de ces facteurs est le plus influent ?

Réponse : Le facteur d’influence le plus fort sur une personne est la société environnante, ses exemples et ses opinions.

Question : Nous, les humains, ne pouvons que changer notre attitude face au monde, mais est-ce suffisant ? Ou devons-nous encore changer le monde ?

Réponse : Nous ne pouvons pas changer le monde nous-mêmes. Nous pouvons progressivement changer notre attitude à son égard, et alors nous verrons un autre monde.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020

Mon environnement d’aujourd’hui est mon futur moi

laitman_600.01Question : On dit que mon environnement d’aujourd’hui est mon futur moi. Êtes-vous d’accord avec ce constat ?

Réponse : Bien sûr. Nous voyons comment l’environnement nous influence.

L’homme naît comme un tout petit animal sauvage, impuissant. Peu à peu, sous l’influence des parents puis d’un cercle plus large, il se développe, à l’école, dans la rue, dans son quartier, etc.

Il regarde beaucoup de programmes à la télévision, sur son ordinateur, et devient finalement la forme que nous voyons dans la société. S’il ne recevait pas cette influence de l’environnement, il ne serait pas du tout apte à vivre dans notre monde.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020

Le mauvais œil est la force de la pensée

laitman_961.1Question : Qu’est-ce que le mauvais œil ? Quel est le mécanisme de son influence ? Comment le contrecarrer ?

Réponse : Le mauvais œil est la force de la pensée. Chacun de nous possède des forces internes, et lorsque nous pensons en mal à quelqu’un, il en résulte que beaucoup de mauvaises pensées à son sujet agissent sur lui. C’est l’impact d’une personne sur une autre ou même sur l’ensemble de la société.

Il y a des gens qui peuvent regarder quelqu’un et disons que sa température augmente. J’ai vu de tels phénomènes à plusieurs reprises.

Nous nous influençons car nous sommes tous dans le même système, dans le même désir. Toute l’humanité est considérée comme une même personne. Par conséquent, notre impact les uns sur les autres n’est pas si improbable. Se trouver dans le système unifié indique déjà la possibilité d’une telle influence.

Question : Ce n’est donc pas quelque chose de surnaturel ?

Réponse : Non, c’est juste que les gens n’ont pas de telles capacités spéciales pour le moment. Autrefois, elles étaient plus prononcées, mais les gens ne les utilisaient pas.

Question : Pouvez-vous les développer en vous-même ?

Réponse : Bien sûr. Mais pour cela, vous devez entrer en reconnaissance, dans certains cercles.

Question : Pouvez-vous résister au mauvais œil ?

Réponse : Cela y est également enseigné.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020

Le cinéma à l’honneur

Mon nouvel article sur le cinéma et les Oscars et César:

Le monde du cinéma est à l’honneur ce week-end avec la 91ème cérémonie des Oscars à Los Angeles, et la 44ème cérémonie des César à Paris. Tout le gotha du show business sera présent et les pronostics vont bon train, les surprises sont néanmoins toujours possibles.

 

Depuis presque 100 ans, le cinéma nous fait rêver. Progressivement il a pris sa place dans la société et de nos jours, il est un élément incontournable de la culture moderne.

L’influence du cinéma est telle qu’il devient une sorte de référence, il s’est toujours inspiré d’histoires vraies pour en faire des causes, des priorités ou des revendications, tout en développement de nouveaux thèmes tels que la science fiction ou les films d’horreur. Le cinéma est un puissant outil pour véhiculer des idées, des valeurs.

Les films veulent, au-delà d’une histoire, encourager des valeurs humaines telles que la justice, la vérité, le respect de la différence, la tolérance, en traitant des sujets de société délicats, tabous etc. Néanmoins, ces valeurs sont traitées d’après l’idéologie de la production qui est relative puisque un de ses critères est la rentabilité du film au box office.

En effet, dès le début du film, on nous impose les gentils et les méchants, ce qui peut conduire à des préjugés et des jugements à l’égard de certains pays, minorités, valeurs etc.

Le septième art est progressivement passé d’un art à une affaire commerciale générée par un système au service du consumérisme.

Un changement des mentalités est donc à envisager. Il serait bon de créer un contenu qui soit utile à la société, c’est-à-dire promouvoir le vivre ensemble et l’épanouissement personnel de chacun à travers la réalisation de son potentiel.

La remise des trophées devrait être selon ces critères et non d’après le succès en salle, ni selon l’avis des critiques.

C’est sur ce point que le cinéma a le plus grand rôle de sa vie à jouer. Si dans tous les films, les valeurs positives étaient constamment mises en avant, alors les mentalités changeraient.

 

 

Nous faisons tous partie d’un seul système commun

Question : Si les autres gens sont comme des animaux selon leurs besoins et leurs intérêts, pourquoi devrais-je essayer de les aborder ? Et comment se fait-il que quelque chose me passionne mais ne les intéresse pas du tout ?

Réponse : Tous les gens sont comme vous. Ils sont tous des éléments nécessaires d’un seul système commun. Chacun a son rôle à jouer. En travaillant sur vous-même, vous devez vous rapprocher de chacun, essayer de leur transmettre les informations les plus importantes et leur donner la possibilité de s’y connecter.

Dans la mesure où nous nous connectons ensemble dans le système de « aime ton prochain comme toi-même », nous élevons notre monde au niveau suivant.

Je ne pense pas qu’il existe des gens, des organisations, des religions ou des méthodes dans le monde qui s’opposeraient à l’appel d’aimer son prochain. Après tout, jour après jour, nous comprenons de plus en plus que le monde est intégral, interconnecté et que nous devons faire quelque chose avec nous-mêmes.

Si nous continuons à être si séparés et déchirés, nous mènerons le monde à la catastrophe. Enfin, si nous essayons de nous connecter les uns aux autres dans un seul organisme vivant, ses cellules commenceront à fonctionner correctement comme dans un système unique ; alors dans cet organisme sain, nous ressentirons la vie supérieure et nous-mêmes existant dans le domaine spirituel.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/04/2018

L’entrée progressive dans la nouvelle société

Le Baal HaSulam, Les Écrits de la Dernière Génération : Il est important de faire une correction telle que personne ne réclamera ses besoins de la société. A la place, il y aura des personnes sélectionnées qui examineront les besoins de chaque personne et fourniront chaque personne. L’opinion publique dénoncera celui qui revendique quelque chose pour lui-même, comme le voleur et le scélérat d’aujourd’hui.

Ainsi, les pensées de chacun seront consacrées au don sans réserve à son prochain, comme la nature de toute édification qui le calcule, avant même que l’on ressente ses propres besoins.

Nous devons avoir foi dans la direction, en ce qu’elle sait tout, comprend tout, est plus intelligente que nous le sommes et qu’elle nous conduit correctement vers le véritable but. La société doit être consciente de cela et l’accepter volontairement.

Lorsqu’un individu est consciemment avisé du mal à l’intérieur de sa propre nature et de la nécessité d’accepter à la place la nature bienveillante du supérieur, alors il sera capable d’échanger toutes les formes d’actions physiques pour l’atteinte spirituel.

Question : Est-ce qu’une seule dizaine dans la société peut être prête pour cela, alors que le reste de la société ne l’est pas ?

Réponse : C’est l’entrée progressive. Le Baal HaSoulam écrit que la société va graduellement, dizaine par dizaine, entrer dans le nouvel état.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 31/07/2017

La coexistence peut-elle naître des cendres de la haine ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-coexistence-peut-elle-naitre-des-cendres-de-la-haine/

Les personnes incompétentes ne sont pas conscientes de leur incompétence

Dr. Michael Laitman

Dans les Nouvelles (Psychologies): «Les gens qui ont une faible intelligence, une qualification moyenne, une vision réduite – précisément en raison de leurs capacités modestes ne peuvent pas comprendre que leurs décisions ont fausses,elles pensent avoir des talents qu’ils n’ont pas. C’est pourquoi ils pensent qu’ils ont raison dans toutes leurs actions et comprennent mieux la situation que lesautres.

«Les gens talentueux sont caractérisés par l’effet inverse: ils comprennent comment les lois de la réalité sont compliquées et que champ de la connaissance est étendu ce qui peuvt être acquis avec le temps, ceciles amène à sous-estimer leurs propres capacités, à sous-estimer leur place dans société.

« Le résultat est que ceux qui ont confiance sont stupides, et ceux qui ont une compréhension doutent et sont indécis. »

Mon commentaire: Le monde va progressivement reconnaître la perfection, précisément dans l’opinion du collectif. La Kabbale enseigne que seule une équipe soudée de 10 spécialistes solidaire est en mesure d’éviter les erreurs et de parvenir à l’opinion correcte.