Category Archives: Sagesse de la foule -intelligence collective

Apprendre les relations intégrales

528.04La chose la plus importante dans notre travail vis-à-vis de la société est simplement d’éduquer les gens. Les personnes qui seront capables de découvrir des qualités intégrales en elles-mêmes, c’est-à-dire de se connecter dans la dizaine avec les autres afin de sortir de la perception égoïste individuelle du monde pour entrer dans l’interaction intégrale, lorsqu’elles s’élèvent au-dessus de leur égoïsme et commencent à ressentir non pas elles-mêmes, mais leur collectif comme elles-mêmes, et à travers lui à percevoir l’univers entier comme intégral, ces personnes continueront à s’engager dans l’éducation et le management. Nous devons les y préparer.

Mais en principe, toute l’humanité est nécessaire pour cela. Chaque personne aujourd’hui se pose une question sur le sens de l’existence, sur la manière dont nous pouvons restructurer nos vies. La nature elle-même dit que nous devons nous changer en fonction d’elle.

Nous avons terminé la voie du développement égoïste. Depuis quelques décennies, il est en crise et commence à se dévorer lui-même. Comme dans le dicton : la révolution dévore ses enfants. C’est la même chose ici. L’humanité doit commencer à le ressentir.

Je pense que si nous créions réellement de petits groupes expérimentaux qui résoudraient les tâches de gestion et donneraient leurs recommandations sur la base de l’intégralité de la nature, c’est-à-dire de la relation correcte d’une personne avec la nature, alors nous ne pourrions pas faire d’erreurs dans nos décisions et nous ferions d’une société avec de tels managers la société du futur.

Extrait de « La Science du Management » sur KabTV

L’ordre du Créateur pour chaque personne

237Nous devrions essayer de voir le Créateur derrière chaque ami, qui est dissimulé derrière lui. Après tout, le Créateur se dissimule Lui-même de cette manière ; il n’a pas d’image, pas d’occasion de se révéler. C’est pourquoi Il construit une enveloppe si particulière et se projette à travers elle, à travers l’humanité, à travers l’univers, à travers tous les phénomènes de ce monde, à travers la nature minérale, les plantes, les animaux et les personnes.

Le Créateur se trouve derrière chacun d’eux, et par conséquent, grâce à notre attitude envers le monde minéral, végétal, animal et l’humanité, nous pouvons nous rapprocher du Créateur. Il nous suffit de traiter correctement les degrés minéral, végétal et animal, c’est-à-dire de les utiliser uniquement dans la mesure qui est nécessaire à notre existence.

Et à l’égard de l’humanité, nous devons nous comporter selon aimer son prochain comme soi-même, par lequel nous arrivons à l’amour du Créateur. Comme il est écrit : « Aime ton prochain comme toi-même, Je suis le Seigneur. » C’est-à-dire que le Créateur signe comme si c’était son ordre à chaque personne d’atteindre l’amour. Grâce à cela, nous corrigeons notre âme, nous en finissons avec la réalité physique que nous voyons maintenant devant nous, et nous commençons à nous élever vers le monde supérieur.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Avancer en se dépassant » du 15/06/2021

Une pensée peut-elle développer un désir ?

272Question : Nos pensées peuvent-elles développer notre désir, et si oui, comment ?

Réponse : La pensée influence le désir et le désir influence la pensée. Nous le constatons à travers nos luttes quotidiennes.

Si je n’ai qu’un tout petit désir pour quelque chose, mais que je commence à y penser de plus en plus et donc à développer et nourrir constamment ces pensées, il en résulte que mon désir grandit beaucoup plus. Et vice versa, le désir peut influencer nos pensées, et si le désir change, une certaine pensée peut disparaître.

Nos désirs sont la chose principale, tandis que nos pensées nous ont été données afin d’augmenter le désir, de le concentrer, de le formater et de le réaliser.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 03/02/2019

Nourriture céleste et terrestre

276.01Question : Le phénomène de l’intelligence collective existe-t-il dans le monde physique?

Réponse : En fait le monde entier a une sagesse de la foule. Mais les kabbalistes s’élèvent au-dessus d’elle. Ce sont les kabbalistes qui perdent le point commun de la conscience avec les autres parce qu’ils veulent s’élever au-dessus de l’intelligence collective égoïste et entrer dans une autre forme de conscience.

La forme collective de l’intelligence est donnée à tous ceux qui vivent dans ce monde parce qu’ils se nourrissent tous de l’intelligence supérieure. C’est naturel. Après tout, qu’est-ce que notre cerveau ? – seulement un adaptateur de l’intelligence supérieure. Pas plus que ça.

Rien ne se passe dedans. C’est un énorme système qui nous connecte à ce qui se passe au-dessus de nous.

Des « Rencontres avec la Kabbale » de la KabTV 29/3/19

Comment trouver le véritable amour ?

622.01Commentaire: Anna vous écrit: «N’y a-t-il pas d’amour dans ce monde? Si ce n’est pas là, que dites-vous, à quoi ce monde tient-il? J’ai 22 ans, je veux rencontrer et l’aimer. Je ne veux pas seulement des amis, ni une famille ni des enfants, mais que tout soit imprégné d’amour. C’est possible, non? Comment en êtes-vous arrivé là?  »

Ma réponse: Je ne pense pas que cela soit possible.

Ce n’est que si elle commence à s’élever à l’étape suivante du développement où elle ressentira le sens de la vie en s’élevant au niveau du sens de la vie, c’est-à-dire au-dessus de cette vie, d’où vient cette vie. Je le lui souhaite.

Je comprends que cela semble très impoli, mais à ce niveau, nous ne trouverons aucune justification à nos rêves, impulsions par nous-mêmes. Rien. Nous devons reformer les jeunes, mais eux-mêmes changent leur vie. Ils sont beaucoup plus intelligents aujourd’hui.

Question: Que doivent-ils apprendre, à quoi doivent-ils arriver?

Réponse: Qu’il n’y a pas d’amour dans le sens dont ils rêvent.

C’est leur reflet du plus grand amour, qui attire une personne vers le sens de la vie. Il y a un sentiment, une attraction, une connexion et un épanouissement complètement différents. Il faut y arriver, c’est éternel, parfait.

Commentaire: Tant de romans, de séries télévisées et d’autres choses diffusent à une personne cette image de cet « amour ».

Ma réponse: Cela ne fait que désorienter les gens! Toutes les raisons d’une personne doivent être vers la direction spirituelle, et là, elle trouvera la réponse à tout.

Et d’un point de vue biologique, vous devez trouver un partenaire qui vous convient, fonder une famille, prendre soin d’elle. Comme c’était le cas dans toutes les familles traditionnelles jusqu’au 20e siècle, ou, disons, jusqu’au 18e siècle.

En effet, les parents ont cherché que le mari et la femme se ressemblent, soit, ils ont trouvé un couple dans leur environnement immédiat, du même village, du même quartier, des mêmes cercles. Et il y avait des familles fortes parce qu’elles cherchaient quelqu’un qui leur ressemblait.

Question: Quels conseils donneriez-vous à cette fille Anna?

Réponse: Je souhaite qu’elle cherche un mari qui lui conviendrait non par amour, mais par aspiration, par goûts, à l’image de ses parents. Elle a besoin de connaître sa mère et de voir si elle lui ressemble. Autrement dit, cette Anna ressemble-t-elle à la mère du garçon? Et si elle a l’air similaire, c’est déjà la garantie d’une famille forte. Un homme devrait voir sa femme comme faisant partie de sa mère.

Question: Est-elle dedans?

Réponse: Peu importe ce qu’elle voit en lui. L’essentiel est que lorsqu’il verra en elle une partie de sa mère, il la traitera déjà avec respect, avec amour, avec crainte, comme un enfant avec une mère.

Question: Et alors peut-on même appeler cela de l’amour?

Réponse: Bien sûr. Qu’est-ce que l’amour sinon les attachements et les habitudes? Comme le disait mon professeur: «L’amour est une bête qu’il faut beaucoup nourrir de concessions. Et quand elle grandit, alors ça peut être appelé amour. »

Tiré de « nouvelles avec Michael Laitman » de KabTV 22/02/21

Sensations spirituelles

592.01Remarque: Ces dernières années, des scientifiques du monde entier ont activement étudié le phénomène des sensations spirituelles.

Du point de vue des neurosciences, il est lié à l’activité du lobe pariétal inférieur du cerveau. Tous les sous-groupes testés ont un signe similaire de cette sensation, lorsque dans la conscience d’une personne, la frontière entre sa personnalité et le reste du monde environnant est floue et qu’un sentiment de connexion avec quelque chose de beaucoup plus grand qu’elle-même apparaît.

Ma réponse: C’est exact. Sur le plan de notre psychologie matérielle, c’est exactement ce qui se passe.

Question: Comment pouvons-nous évoquer des sensations spirituelles, quelque chose qui est défini dans le monde matériel comme l’illumination?

Réponse: Les vraies sensations spirituelles ne dépendent pas d’efforts mentaux, physiques ou moraux. Ils ne dépendent que des interactions de la personne avec son entourage lorsque, par l’influence positive directe sur les autres, elle parvient à la révélation de l‘union avec la force supérieure de la gouvernance, mais seulement dans la mesure où elle est capable de s’élever au-dessus de son ego.

Question: Le cerveau est-il activé de quelque manière que ce soit?

Réponse: Non. Cela peut être une personne très simple ou un grand sage, peu importe.

D la «Kabbale Expresse» de KabTV le 16/02/21

Sortir de ce monde

622.01Question: Pour explorer la réalité spirituelle, avez-vous commencé à comprendre les processus physiques, leur signification et leurs sources, à un niveau complètement différent?

Réponse: Vous commencez à comprendre les sources kabbalistiques. J’ai aussi compris les sources physiques de cette façon, car j’ai un esprit sain. Je ne suis pas Einstein, bien sûr, mais j’ai mon bac et un doctorat et j’ai fait différentes recherches intéressantes au cours de mes études. Mais cela n’a rien à voir avec la sagesse de la Kabbale.

Lorsque vous commencez à étudier la sagesse de la Kabbale, un changement se produit en vous.

Lorsqu’elle étudie la science ordinaire, une personne atteint et absorbe différents faits qui s’accumulent simplement en elle. Mais quand on étudie la sagesse de la Kabbale, l’absorption de la connaissance kabbalistique change une personne.

Question: Cela signifie-t-il qu’une personne a une analyse différente, par exemple, sa perspective de l’histoire humaine pourrait-elle changer?

Réponse: Même le point de vue d’une personne ordinaire sur l’histoire humaine peut changer quand elle l’étudie. Mais dans la spiritualité, c’est la personne elle-même qui change. À partir de là, on commence à percevoir, ressentir et absorber tout ce qui existe en soi selon son nouveau niveau. Au lieu de la propriété de réception, il acquiert la propriété du don sans réserve.

Dans cette nouvelle propriété du don sans réserve, qui se manifeste de plus en plus en elle, elle commence à voir le monde d’une manière différente: de bout en bout, au-dessus du temps, de l’espace et du mouvement. Elle commence à regarder le monde précisément du point de vue d’une compacité toujours plus grande, de la dépendance mutuelle de tous les éléments de la création, jusqu’à ce qu’elle passe de la matière à sa qualité intérieure et sort de ce monde.

Extrait des «Fondamentaux de Kabbale» de KabTV 20/01/19

Entrer en contact avec la Kabbale

281.02Question: Pourquoi est ce que les gens qui entrent en contact avec la Kabbale, ne serait-ce qu’un peu, commencent à changer positivement en quelques mois? Ils sortent de la dépression, interagissent mieux avec le monde qui les entoure, font la paix avec leurs ennemis, etc.

Réponse: Le fait est que cela leur donne de l’espoir, leur montre la lumière au bout du tunnel, que la vie a un sens, a une continuité.

Autrement dit, ils révèlent une vue d’ensemble, un panel de la nature entière de l’interaction humaine et de la façon dont tout s’élève à une autre dimension.

De l’émission KabTv le monde intégral du 13/7/2018

 

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Deux façons de prendre des décisions

294.2Question : Si une société ou même un petit groupe veut trouver une solution, ils ne se tromperont jamais en s’unissant pour un objectif plus élevé. La solution commune sera-t-elle plus correcte que les solutions individuelles de chaque personne ?

Réponse : Naturellement. Mais ne confondez pas deux voies : arriver à une décision commune à travers de nombreux égos réunis, et arriver à une décision commune en s’élevant au-dessus de soi, dans la foi au-dessus de la raison.

Il est propre à la sagesse de la foule que, dans certaines conditions, elle trouve quelque chose en commun parmi toutes les opinions, ce qui se révèle être plus proche de la vérité.

Mais pour unir un grand nombre de personnes, chacun doit annuler son égoïsme au nom d’un but plus élevé.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020