Category Archives: Science

Tout est prédéterminé

laitman_746_01Aux Nouvelles (du Wall Street Journal): « Certains facteurs continuent d’être découverts, le nombre de planètes possibles est de zéro, et continue. En d’autres termes, les chances de trouver la vie sur une la planète n’existent pas y compris celle-ci. Les probabilités disent que même nous ne devrions pas être ici.

« Aujourd’hui, il y a plus de 200 paramètres connus nécessaires pour que sur une planète la vie puisse exister: chacun doit parfaitement correspondre, ou tout s’écroule. Sans une planète massive comme Jupiter à proximité, dont la gravité éloigne les astéroïdes, ils auraient été mille fois plus nombreux a avoir frappé la surface de la Terre. Les chances de vie dans l’univers sont tout simplement étonnantes.

« Pourtant, nous sommes ici, non seulement existant, mais nous en parlons aussi. Comment peut-on l’expliquer? Est-ce quechacun de ces nombreux paramètres a été parfait par accident? … Par exemple, les astrophysiciens savent maintenant que les valeurs des quatre forces fondamentales-gravité, la force électromagnétique, et les forces nucléaires «fortes» et «faibles» ont été déterminées moins d’un million de secondes après le big bang. Changer une quelconque valeur et l’univers n’aurait pas pu exister.  »

Mon commentaire: L’existence d’une intelligence supérieure avec le plan de la création, la prédestination, et le système de contrôle de la création ne nie pas l’existence du libre arbitre dans les êtres créés. La Kabbale révèle la nature du Créateur et tout ce qui a été créé par Lui afin de permettre à chaque personne d’atteindre le sommet de la connaissance, l’éternité et la perfection de l’existence.

L’exercice mental qui remplace l’exercice physique

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (DailyMail): « Une nouvelle recherche suggère que juste penser faire de l’exercice peut avoir les mêmes effets qu’aller effectivement à la salle de gym, disent les chercheurs.

« Une étude récente publiée dans le Journal of Neurophysiology constate qu’imaginer faire de l’exercice peut simplement tonifier les muscles, retarder l’atrophie, et même rendre vos muscles plus forts.

« Les chercheurs de l’Université de l’Ohio, selon le Réseau Nouvelles Breitbart, ont mené une expérience utilisant deux ensembles de« personnes en bonne santé. »

« Les chercheurs ont platré les poignets de l’un des groupe et leur a donné des instructions de rester assis 11 minutes, cinq jours par semaine, pendant quatre semaines, et« de s’imaginer  mentalement  de fortes contractions musculaires, »- ou s’imaginer faire de l’exercice .

« L’autre groupe n’a reçu aucune instruction.

« Les résultats ont montré que le corps et l’esprit sont plus étroitement liés que nous le pensions.

«À la fin des quatre semaines, les participants qui ont fait l’exercice mental» étaient deux fois plus forts que ceux qui n’en avaient pas fait, rapporte Breitbart.

« En outre, les participants avaient un cerveau plus fort parce que les exercices créés une circulation neuromusculaire plus forte. »

« Les scientifiques connaissent depuis longtemps que les connexions entre le cortex du cerveau et sa capacité à contrôler et coordonner le mouvement des muscles, selon Heritage College d’ostéopathie de l’Université de l’Ohio.

« Cependant, l’étude de l’Université est le premier à prouver que l’imagination peut retarder ou arrêter l’atrophie musculaire. »

Mon commentaire: Peu à peu, nous découvrons de plus en plus la plus grande influence de la pensée, de l’imagination, et l’intention sur le monde, au point où nous nous rendrons compte que seule la pensée touche le monde et que les actions ne sont pour compléter les idées.

Une intelligence intégrale

laitman_940Question: Une étude a été menée auprès de personnes qui ont été divisées en groupes de cinq. Certains de ces groupes étaient composés de personnes avec un haut degré d’intelligence, et le reste des groupes étaient des gens d’un niveau moyen, mais avec une forte capacité d’empathie et de connexion à d’autres personnes.

Tous ont reçu la même tâche. Étonnamment, dans les groupes ayant un potentiel émotionnel, les résultats étaient plus élevés que dans les groupes avec une grande intelligence. Comment est-ce possible que’avec un lien émotionnel nous travaillons avec une intelligence supérieure?

Réponse:  Notre matière est le désir de recevoir et ce qui se passe en son sein est appelé émoition, nous nous basons sur le désir, l’émotion, et avec nos sentiments nous sommes prêts à absorber plus, à se sentir plus profondément et largement, donc cela nécessite que notre intellect se développe.

Supposons qu’il me manque le sens de l’ouïe. Mon cerveau n’a pas besoin d’absorber les sons, de les identifier, ni de connecter en une seule image, de créer toutes sortes de sons, et d’apprendre avec eux une partie de la réalité. Par conséquent, ma capacité intellectuelle est réduite.

Dans l’étude que vous avez susmentionné, dans le groupe qui était mieux connecté, il y a euune atteinte d’un sentiment général plus élevé et plus profond. Les membres de ce groupe ont développé une intelligence de groupe supérieure avec leur connexion. Afin qu’ils puissent résoudre les problèmes et mieux comprendre la situation que les gens ayant une intelligence séparée qui n’étaient pas unis.

Il s’ensuit que la chose principale n’est pas le nombre de participants et non les réalisations personnelles, mais la puissance de connexion. Plus précisément c’est ce qui éveille l’esprit à une nouvelle forme et à une nouvelle intensité du développement. L’esprit devient intégral Parce qu’il absorbe toutes sortes de sentiments des personnes qui veulent se connecter à une émotion partagée, elle doit également être partagée.

Donc, une seule image est créée à partir d’eux, « comme une personne avec un seul cœur » et une intelligence. C’est un niveau qualitatif absolument différent par rapport aux gens doués d’intelligence séparée avec des diplômes scientifiques. Ils peuvent être de grands psychologues, mais s’il n’y a aucun lien entre eux, ils ne sont pas prêts à atteindre une telle qualité.

Question: De mon expérience, je sais que si différentes composantes s’unissent, le résultat sera une somme donnée. Alors qu’ici je sens qu’il existe un autre composant qui est inconnu. Quelle est cette composante?

Réponse: Ce est la composante intégrale. Nous ne relions pas des unités pour construire une dizaine, mais de la dizaine nous construisons un seul ensemble.

De « une nouvelle vie » de KabTV 26/01/14

La sagesse de la Kabbale et les sciences corporelles

laitman_283_02Question : Quelle est la différence entre la sagesse de la Kabbale et les autres sciences ?

Réponse : Vous atteignez et vous fondez toutes les autres sciences par vos cinq sens fictifs, alors que vous atteignez et établissez la sagesse de la Kabbale par un nouveau sens, que vous recevez de l’En-Haut et par lequel vous explorez le monde supérieur (car tout existe seulement par rapport à l’être créé).

La différence entre la sagesse de notre monde (qui comprend toutes les sciences qui ont déjà été révélées par nous et celles qui doivent encore l’être) et la sagesse de la Kabbale est que dans la science de la Kabbale, vous avez un sens du don sans réserve et vous pouvez vous contrôler et vous explorer vous-même, le monde spirituel, la piété, et ce monde.

D’autre part, dans la science conventionnelle qui étudie ce monde, il n’y a pas de perspective externe, pas de point de vue objectif à partir duquel vous pouvez observer le monde et vous-même, et voir ce qui est juste et ce qui est faux et combien tout est subjectif. Bien sûr, tout est absolument subjectif par rapport à vos sens. Si vous aviez des sens supplémentaires ou un sixième doigt, vous découvririez quelque chose de nouveau.

Cela signifie que les sciences de ce monde et les études dans ce monde qui utilisent les cinq sens d’une personne sont très limitées et sont uniquement destinées à amener une personne à un tel développement de son ego, de son désir de recevoir, qu’elle devrait comprendre et se rendre compte qu’elle ne peut pas avancer plus loin dans le sens de la réception qu’elle a maintenant.

Question : Donc, c’est quoi le sixième sens qu’une personne acquiert lorsqu’elle étudie la Kabbale ?

Réponse : Le sixième sens est cet attribut du don sans réserve. Si la Lumière brille sur vous et vous influence, elle vous donne ses attributs et ensuite votre recevez l’attribut du don sans réserve, que nous appelons simplement le sixième sens. Ce n’est pas simplement un autre sens additionnel à vos sens corporels.

La Lumière vous donne un attribut supplémentaire dans lequel vous pouvez voir et sentir ce qui est externe au désir de recevoir, ce qui est extérieur à vous.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 14/12/14, Écrits du Baal HaSoulam

Un corps sain reflète une âme équilibrée

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quel est l’avis de la Kabbale sur la santé ?

Réponse : Tous les types de science de la santé comme la physiologie, l’éthique, la morale et la psychologie sont l’essence même du système équilibré appelé l’être humain. Toutes ces disciplines sont interconnectées.

Sur la base de nos expériences de la vie, nous savons comment la psychologie influe sur la physiologie et vice versa. Si nous prenons soin de notre « moi », le plus haut niveau de l’humain en nous, nous influençons le plus bas niveau des sous-systèmes.

Par conséquent, la Kabbale nous dit que d’abord et avant tout l’âme doit être corrigée. Tel est l’équilibre de soi nécessaire pour s’équilibrer avec le reste du monde et être en harmonie et en homéostasie avec lui. Ainsi, les systèmes physiologiques les plus bas s’équilibreront en raison de l’influence du système supérieur et arriveront progressivement à rentrer dans l’ordre.

Ceci est le remède, selon la Kabbale. Le même point de vue existe dans les pratiques de guérison orientales. Elles affirment que l’être humain est un micro-monde, et en tant que tel il doit être en équilibre interne complet à tous les niveaux ainsi qu’en équilibre externe avec le monde.

Pour atteindre cet équilibre, nous devons avoir une éducation et des sociétés correctes, qui sont la coquille dans laquelle nous existons et avec laquelle nous devons interagir tout en étant pleinement intégré. Cela va naturellement équilibrer notre intériorité.

C’est pourquoi le traitement d’une personne ne devrait pas provenir de l’élimination de toutes sortes de symptômes, mais seulement à partir des niveaux supérieurs qui, selon la hiérarchie, amèneront l’ensemble du système à l’équilibre de haut en bas.

Nous n’avons pas besoin de nous plonger dans les propriétés physiologiques du corps ; nous devons mettre l’âme en équilibre. Le corps va alors se conformer et retrouvera la santé de façon totalement autonome.

Le traitement des organes distincts d’un corps n’apporte aucun résultat puisque nous avons aucune idée de la manière même dont ils sont liés. C’est comme fixer une chose, mais en rompant une autre. Chaque médicament lui-même est un poison, et ce n’est pas pour rien si le symbole de la médecine est un serpent venimeux.

Nous voyons que la prise de médicaments ne conduit pas à une guérison complète et une personne reste toujours malade. L’âme d’une personne doit être équilibrée pour qu’elle soit en bonne santé. Comme dit le proverbe, « un esprit sain dans un corps sain ».

Commentaire : Tout comme dans la médecine traditionnelle chinoise, un médecin recevra son paiement pour une personne étant en parfaite santé, et pas seulement pour le traitement des organes distincts.

Réponse : Oui, mais ce sera un médecin complètement différent. Ce ne sera pas un médecin-kabbaliste, mais ce sera un instructeur qui réglera correctement une personne dans l’homéostasie avec l’environnement.

De KabTV, « Histoires Courtes » du 23/10/14

Les enfants de l’univers, 4ème Partie

Dr. Michael LaitmanLes personnes qui étudient les lois de l’univers estiment que l’univers entier est un programme, une pensée. La caractéristique la plus importante de ce système est qu’il est unifié. Toutes ses parties sont interconnectées. Cela est vrai même dans le cadre de nos esprits cartésiens actuels.

Chaque partie du système provenant du Big Bang continue de se développer dans des directions différentes, donnant ainsi naissance à une multiplicité de phénomènes. Cependant, l’ensemble de ses éléments a agi en conformité avec les lois du système.

Il n’y a pas de chose telle qu’une coïncidence. L’anarchie, qui est si typique dans la société humaine, est impossible dans la structure de l’univers. Tout ce qui existe a des causes et des conséquences. Cela signifie que, conformément à la loi de l’interaction entre de nombreux éléments et forces, les répercutions du Big Bang constituent un système fermé unifié.

Ce n’est pas un hasard si dans les anciens temps, les gens savaient comment prédire leur destin, prévoyaient les événements de grande envergure qui ont eu lieu sur la surface de la Terre, ont prédit la météo et d’autres phénomènes qui ont eu lieu sous la terre et dans les airs simplement en regardant les étoiles. Cela signifie que les expériences sur des milliers d’années d’exploration du ciel, de la nature, du climat et de l’homme leur ont permis de tracer les connexions qui existaient entre tous les éléments. Ils ont réussi à créer divers tableaux qui reflètent de nombreux domaines de connaissance tels que l’astrologie, l’astronomie, et bien d’autres sciences.

À long terme, nous sommes tous à la recherche de la connexion car, consciemment ou inconsciemment, nous reconnaissons que tout ce qui existe constitue un système global unifié.

Nous admettons que la progression de l’univers est non seulement de donner naissance ou de propager des particules de matière qui existent encore aujourd’hui. Pour être franc, c’est notre perception subjective, alors que la question la plus importante est complètement négligée : en est-il vraiment ainsi ou est-ce quelque chose que nous imaginons dans nos organes de perception ?

Nous devons juger conformément à ce que nos yeux voient. Ainsi, les particules qui se diffusent ont commencé à se rassembler en grappes. Avec le temps, l’énergie initiale a généré divers types de formation de caillots et d’objets. Cela n’a pas d’importance si c’étaient des nuages de gaz, des étoiles ou du matériau planétaire, etc… Toutes ces particules se sont rapprochées par une force de concentration et d’attraction entre les substances. En d’autres termes, d’une part le procédé de diffusion d’éléments se poursuit, mais d’autre part, ils se rassemblent et se lient ensemble.

La tendance à la diffusion est destinée à remplir l’univers. Le Big Bang a créé l’endroit, à savoir, l’espace que nous considérons sans fin (même si rien ne justifie ce fait). C’est comme si nous regardions à l’intérieur d’un trou noir et affirmions qu’il est sans fond. La question demeure : est-ce que notre univers s’étend vraiment ou est-ce que le modèle de l’inflation reflète uniquement notre perception de celui-ci ? Nous devrions toujours garder cette nuance à l’esprit.

Le problème est que lorsque nous prenons des mesures de l’univers, nous n’ajoutons pas l’avertissement que nous le faisons uniquement en conformité avec notre perception humaine.

Ainsi, il y a une tendance à remplir l’espace dans lequel les particules ont été créées par l’énergie éclatée selon le programme universel de base. Comme on le voit, le processus de création de la matière concerne les particules, les morceaux de matière, se collectant dans des blocs plus grands et prenant diverses formes (à la fois positives et négatives) en se rapprochant ou en se déconnectant, et en s’éloignant les uns des autres.

Il va sans dire que nous utilisons tout simplement les termes qui font partie de notre lexique courant. À présent, ce processus démontre une dynamique rapide qui se poursuit à une vitesse qui est bien au-delà de notre compréhension.

Du programme « Une Nouvelle Vie » du 02/03/14

Les enfants de l’univers, 5ème Partie

Dr. Michael LaitmanNous rencontrons beaucoup de surprises lorsque nous étudions les caractéristiques physiques de l’univers. Si nous avons d’abord supposé que la radiation et les particules ne pouvaient pas pénétrer les solides, nous savons maintenant qu’il n’en est pas ainsi.

Le microcosme a ouvert une image vraiment incroyable devant nous. Beaucoup de choses ont changé dans notre compréhension de l’univers et de la place de l’homme en son sein.

Qui plus est, tout cela est dû au fait que nous avons refusé de suivre une approche idéologique générale, en reconnaissant que nous ne comprenons pas, ne ressentons et ne connaissons pas du tout la création et que nous devons l’étudier depuis le début. Ainsi la science s’est éloignée de la religion et a quitté ses limites, ce qui fut très utile.

Cette lutte a duré pendant des siècles et jusqu’à ce jour, les échos de l’église et les objections des autres institutions religieuses envers une grande variété d’approches scientifiques se font encore entendre. Bien que cette étude n’allait pas avec leur foi, les croyances de base ont été acceptées car elles ont aidé à contrôler les gens et les choses. Notre connaissance de l’univers est très limitée, et récemment nous sommes arrivés à la conclusion que notre vision de la réalité est partielle et fragmentée. Même si nous étions capable de la saisir dans son ensemble, les données de la recherche indiqueraient qu’il peut y avoir des univers parallèles. Nous voyons simplement que sans hypothèses, nos formules ne concordent pas, et nous devons ainsi prendre en compte cette possibilité.

Ensuite, il y a les questions sur la connexion entre les univers, et sur le passage de l’un à l’autre à un niveau supérieur qui nous entoure, mais qui n’est pas accessible à notre perception. Autrement nos données actuelles ne s’alignent pas.

Bien sûr, nous sommes à la recherche d’une vie intelligente sur d’autres planètes. À mon avis, il n’y en a pas, et notre pauvre planète est la seule où vivent des êtres intelligents, polluant et ruinant la nature minérale, végétale et animée.

Quelle merveilleuse planète se serait si elle était simplement recouverte de plantes. Nous pourrions aussi ajouter quelques animaux, mais quelques personnes c’est déjà trop.

Sérieusement et d’une manière générale, la vie sur cette planète est en effet un phénomène rare. Pour que la vie apparaisse ici, il dut y avoir des combinaisons très spécifiques de différents paramètres et des forces de la nature qui ont permis à des particules de se connecter en de nouvelles formes, et d’acquérir des attributs uniques et nouveaux de procréation dans le processus d’évolution biologique. Ceci est un tout nouveau niveau comparé au reste de l’univers.

Du programme « Une Nouvelle Vie », le 02/03/14

Ebola est le l’image miroir de l’état de la société

Dr laitmanQuestion : Le comportement du virus Ebola, son agressivité, sa cruauté, la possibilité de s’installer à l’intérieur d’une personne et de la tuer à l’intérieur, reflète la société humaine contemporaine comme dans un miroir. Il semble que la propagation du virus mortel à travers les continents est une conséquence de l’augmentation de la violence parmi les gens ?

Réponse : Bien sûr, ces choses sont liées. En perturbant l’équilibre sur le plan humain, nous le projetons à des niveaux inférieurs, entraînant un déséquilibre dans le corps.

Il semble seulement que notre corps existe séparément. Mais en fait, il flotte en général dans la soupe générale, et son état interne est le même que dans la soupe extérieure. Nous existons à l’intérieur d’un système qui ne nous perçoit pas comme des corps distincts.

Commentaire : Aucune frontière ne peut arrêter le virus Ebola. Si maintenant l’épidémie est apparue au Libéria et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, cela ne signifie pas qu’il y restera. Il comprend que toute l’humanité est un seul corps, mais nous ne comprenons pas ce fait.

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu qu’elle s’est réveillée trop tard pour lutter contre le virus, seulement après qu’il soit allé au-delà des frontières de l’Afrique et tout d’un coup il est devenu un problème mondial. Alors qu’il faisait rage en Afrique, personne n’était inquiet, mais dès qu’il est venu aux États-Unis et en Espagne, alors les gens ont commencé à crier et il s’est fait remarqué. Il se trouve que l’épidémie se trouve déjà à une échelle catastrophique.

Réponse : Nous pensons que l’épidémie est née en Afrique en raison du faible niveau de vie. Mais la raison est que nous négligeons ces pays, ne traitons pas avec eux, et ne les acceptons pas comme faisant partie de notre famille. Notre négligence conduit à une épidémie là-bas, et de ce fait elle viendra à nous.

Question : Donc, il se trouve que l’endroit faible, ce que nous négligeons dans notre société humaine, devient une concentration commode de l’infection où elle peut pénétrer et commencer à se propager dans tout le corps ? Comme si nous blessions notre orteil aboutissant à une inflammation, et que nous n’y prêterions pas attention jusqu’à ce que cela se propage davantage ?

Réponse : Nous pouvons même faire un calcul purement pragmatique, combien cela nous coûtera maintenant pour combattre l’épidémie du virus Ebola, par rapport à ce que nous avons dépensé pour la mise en place d’une balance minimum et l’élévation des pays africains au niveau de tous les autres.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 19/10/14

La racine du virus Ebola : ma santé n’est pas entre mes mains

Dr LaitmanNous produisons nous-mêmes des phénomènes tels que le virus Ebola ; nous causons nous-mêmes de telles épidémies, de telles pointes de déséquilibres. Il a été dit beaucoup de choses à ce sujet dans le cadre de pratiques de guérison ancienne, y compris ceux de l’Est.

La médecine moderne a évolué au cours des siècles passés et avant cela, un vrai médecin ne se limitait pas qu’à donner des remèdes.

De nombreux sages et guérisseurs anciens ont souligné l’importance de l’équilibre mental d’une personne, qui a un effet sur l’équilibre du corps, sur sa santé.

Cependant, les temps étaient alors différents, nous n’étions pas encore à ce point interconnectés les uns aux autres et ainsi chaque personne individuellement pouvait déterminer l’état de sa santé, en prenant soin de l’équilibre de son système interne avec la nature, avec l’environnement. Par conséquent, un docteur pouvait la traiter avec des teintures et d’autres substances naturelles, qui avaient un impact réel.

Aujourd’hui, ils sont impuissants parce que nous avons été empoisonnés par l’environnement et sommes à un niveau de développement de l’égoïsme complètement différent. Mais par le passé, les remèdes naturels, comprenant les éléments de la nature minérale, végétale et animée, faisaient leur travail, ainsi que les mesures pour maintenir ou rétablir l’équilibre du patient avec l’environnement sur ​​le plan humain.

De nos jours, ce facteur dépend à peine de la personne elle-même. Les liens étroits du « village global », l’interconnexion universelle, ne lui permettent pas de s’équilibrer et de vraiment se guérir juste par des moyens naturels. Dans un monde globalisé, l’équilibre ne dépend pas d’une seule personne, mais de la société.

Par conséquent, je recommande aux organisations internationales telles que l’ONU, l’UNESCO, l’OMS et d’autres de s’occuper de ce problème. Mais ils devraient s’en occuper correctement, en comprennant que depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours, tout ne dépend finalement que de l’équilibre entre les gens, lequel se « propage » vers le bas à partir de ce degré, vers les niveaux inférieurs de la nature et de nos êtres.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 19/10/14

Les gouvernements sont des systèmes de force essayant de maintenir leur force

Dr. Michael LaitmanAvis (Noam Chomsky, linguiste américain, philosophe, chercheur en sciences cognitives, professeur émérite au MIT, auteur de plus de 100 livres): «Les gouvernements sont des systèmes de puissance. … Ainsi, par exemple, si vous lisez les journaux de la technologie vous apprenez que dans les laboratoires de robotique depuis quelques années il y a  des efforts pour développer des petits drones, ce qu’ils appellent «drones volant sur mesure », qui peuvent s’immiscer dans la maison d’une personne et être presque invisible et procéder à une surveillance constante. Vous pouvez être sûr que l’armée est très intéressée, et les systèmes de renseignement ainsi, et sera bientôt utilisé. …

« Bien sûr, ils ont toujours joué la carte de la sécurité. Mais je pense qu’il faut être très prudent au sujet de ces allégations. Chaque gouvernement plaide la sécurité pour presque tout ce qu’il fait, car la chose est prévisible, il ne nécessite presque pas d’information. Si après l’événement le système de force prétend la sécurité, cela ne signifie pas qu’il est en fait un principe qui fonctionne. Et si vous regardez le dossier, vous découvrirez que la sécurité est généralement un prétexte et la sécurité n’est pas la priorité élevée des gouvernements. Si j’entends par là la sécurité de la population – la sécurité du système de pouvoir lui-même et les intérêts nationaux qu’il représente, oui, c’est un sujet de préoccupation « .

Mon commentaire: L’état ne peut pas être mieux que les gens, et le gouvernement est toujours pire qu’eux, parce que le chemin vers le sommet n’est possible que grâce à  un énorme égoïsme. Seuls les changements d’en bas sont en mesure de forcer les autorités elles-mêmes et la société à changer, car ils impliquent la force supérieure.

Dans le même développement égoïste,aucun changement pour un meilleur gouvernement ne peut avoir lieu parce que l’égoïsme ne peut pas se changer en mieux; il nécessite l’influence de la lumière supérieure.

 

Page 3 des 2012345Dernière »