Category Archives: Similarité avec le Créateur

Qu’est-ce qui est révélé dans le processus de l’atteinte ?

Question : Selon la Kabbale, que révèle-t-on dans le processus de l’atteinte au début et qu’y a-t-il à la fin ?

Réponse : D’abord, on révèle que tout dans le monde est créé pour l’homme afin qu’il comprenne les propriétés du Créateur. Par conséquent, le sens de l’existence est de révéler les actions du Créateur en nous-mêmes.

À la fin, lorsque quelqu’un atteint une correction complète, il révèle que tout ce qui est en lui arrive en harmonie avec le Créateur, en accord absolu avec Lui.

Question : On pense qu’en premier on révèle « Il n’y a rien hormis Lui », et ensuite « Il est le Bien qui fait le Bien ». Pouvons-nous le décomposer en de telles étapes ?

Réponse : Vous pouvez le dire ainsi. Mais à chaque étape, tout est mélangé ensemble.

Question : Dans le livre Shamati, il est écrit : « Le Créateur est mon ombre. » Comment quelqu’un peut-il monter en atteignant le Créateur, en réalisant qu’Il est son ombre ? Est-ce que quelque chose nous empêche de voir cela ?

Réponse : « Le Créateur est mon ombre » signifie que tout est le reflet du Créateur, et l’homme également. Comment le Créateur se déplace par rapport à l’homme, de la même manière l’homme fait ces mouvements.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/02/2018

Créez le Créateur en vous-même

laitman_940Question : Qu’est-ce que cela signifie que nous créons le Créateur ?

Réponse : En réalité, il n’y a pas de Créateur. La mesure dans laquelle je peux ressentir la Lumière supérieure et me corriger pour être similaire à elle est la partie à l’intérieur de moi qui est appelée le Créateur ou Boré (« bo-ré », viens et vois).

La révélation du Créateur se produit lorsque mes propriétés deviennent semblables aux Siennes. S’il n’y a pas actuellement de telles propriétés en moi, alors il n’y a pas de Créateur en moi.

Question : D’une part, vous dites que nous créons le Créateur à l’intérieur de nous. D’autre part, vous dites que le Créateur fait tout : toutes les pensées viennent de Lui et Il contrôle les actions de tout le monde. Il y a une contradiction ici. Comment peut-elle être résolue ?

Réponse : C’est très simple. En fait, le Créateur agit de la même manière que j’agis envers Lui. Il est la force immuable qui remplit tout, préserve tout à l’intérieur de Lui, et se révèle uniquement dans la mesure où je me dirige vers Lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/01/2018

Combien de noms le Créateur a-t-Il ?

Question : Que signifie « les noms du Créateur » ? Combien de noms le Créateur a-t-Il ?

Réponse : Toutes les choses qui existent dans l’univers sont les noms du Créateur parce que tout ce que nous expérimentons vient de Lui. Que nous parlions de couleurs, de sons, de formes, et ainsi de suite, ce sont tous des manifestations du Créateur.

Question : Alors pourquoi est-il écrit dans les livres kabbalistiques que le Créateur a 72 noms ?

Réponse : C’est différent. Selon l’inclination de votre désir à être semblable au Créateur, proportionnellement à cette similitude, vous pouvez commencer à Le ressentir. La plus grande sensation du Créateur s’exprime en 72 noms, ce qui est Sa manifestation générale au niveau élevé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/01/2018

Réponses à vos questions, n°221

Question : Qu’est-ce qu’une âme ?

Réponse : Une âme est un désir qui est similaire au Créateur, ce qui signifie un désir avec une intention de donner sans réserve et d’aimer. L’âme n’existe chez aucune personne ; une âme existe uniquement lorsque nous la créons à partir de notre égoïsme.

Question : Récemment, un désir a surgi en moi de ne prier que pour les actions de miséricorde au moyen de la lecture des Psaumes ; « Mon âme, bénis le Seigneur » (Psaumes 104:1) et « Mon âme, loue le Seigneur ! » (Psaumes 146:1) est tout ce que je peux dire dans la prière. Est-ce correct ?

Réponse : Regardez les psaumes que j’ai raccourcis sur mon compte Twitter.

Le coefficient du don sans réserve

Toute science dans le monde étudie les connexions entre les parties de la réalité, chacune à son niveau de réalité (physiologique, psychologique, biologique et physique) et il y a donc la psychologie, la biologie, la physique, etc.

La sagesse de la Kabbale ne traite pas de ces niveaux, mais du niveau le plus fondamental, qui est le désir contenu dans chaque partie de la création, seulement sous des formes différentes, à des niveaux différents, et à des tailles différentes.

Par conséquent, la Kabbale est considérée comme la science principale. Elle conduit la même recherche scientifique que toute autre science, elle en tire des formules, étudie la création et les actions du Créateur, clarifie notre place dans la création et mesure la création en relation avec le Créateur. Tout cela présuppose une étude scientifique sérieuse. Toutes les autres sciences ne donnent pas de définitions aussi précises.

En fait, la création est très compliquée. Bien qu’il semble qu’elle repose sur une formule très simple : le désir du Créateur de donner sans réserve est égal au désir de recevoir de la créature.

Cependant, ce n’est pas une simple égalité, car elle inclut un coefficient (C) qui devrait égaliser le désir de recevoir et le désir de donner : le désir du Créateur de donner sans réserve est égal à C multiplié par le désir de recevoir de la créature.

Ce coefficient inclut en lui-même une restriction, un écran (Massach) et une Lumière Réfléchie. Nous devons appliquer cette équation tout le temps. Par conséquent, je dois connaître le désir de recevoir, le désir de donner sans réserve, et mon coefficient.

Ainsi j’étudie toujours le désir du Créateur de donner sans réserve. J’aspire à Lui et m’assimile à Lui. Selon ces paramètres, je détermine mon état et ma place dans la création. De cette façon, j’explore toute la création. Sans cela, il est impossible de me positionner correctement par rapport au Créateur, et je dois arriver à L’aimer. Le coefficient est mon intention en vue du don sans réserve. Sans cela, je ne peux pas être en contact avec le Créateur.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, le 01/03/2018

L’égalité dans la spiritualité

Question : L’une des règles importantes de l’atelier est l’égalité : « Dans le cercle, il n’y a pas de participants plus importants ou moins importants. » Comment tout le monde peut-il être égal ?

Réponse : Tout le monde est égal par rapport à l’unité. Le supérieur et l’inférieur ne peuvent pas s’unir. Ils doivent être au même niveau.

Dans la spiritualité, la connexion n’est possible que d’après la similitude entre nous. Parfois, je suis supérieur et vous inférieur et inversement. En conséquence, nous sommes égaux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

Comment devenir le Messie ?

Question de Facebook : Vous prétendez que le Messie est une force et non pas une personne qui le devient.

Réponse : Le Messie (Machia’h) est une force qui, avec les qualités du don sans réserve et de l’amour, nous sort de l’égoïsme.

Une personne qui atteint les qualités du don sans réserve et de l’amour avec l’aide de cette force fait une correction intérieure complète. En atteignant ce niveau, elle peut aussi être appelée un Messie.

Question : Les grands kabbalistes n’étaient-ils pas appelés ainsi, y compris le Ari, à leur époque ?

Réponse : Oui. En d’autres termes, il s’agit d’une personne qui a une force qui l’aide à se corriger complètement. Mais cela ne veut pas dire que, étant donné ceci, elle est maintenant aussi capable de corriger les autres parce que le libre arbitre demeure et chacun doit le mettre en oeuvre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 23/11/2017

Comment atteindre l’égalité ?

Commentaire : Dans notre monde, l’égalité est une chose pour laquelle les gens se sont constamment battus tout au long de l’histoire.

Réponse : Il n’y a pas d’égalité et il ne peut jamais y en avoir. L’égalité ne peut exister que par rapport au Créateur, car pour Lui nous sommes tous égaux, comme les enfants le sont pour leurs parents. Le Créateur est notre racine commune. Et par conséquent, Il nous a créé absolument égaux.

Mais par rapport à l’un et à l’autre, nous sommes tous différents. Nous ne pouvons même pas mesurer le genre de différences entre nous. Il n’y a pas de mesure commune pour nous comparer. C’est seulement lorsque nous nous approchons de l’adhésion au Créateur et que nous nous unissons en Lui que nous devenons tous égaux devant Lui.

Question : Peut-on dire que nous sommes égaux dans notre désir d’adhésion à Lui ?

Réponse : Même dans ce cas, nous ne sommes pas tout à fait égaux, mais nous y arrivons progressivement.

Ce n’est qu’en adhérant à Lui et en devenant Ses « esclaves » que nous acquérons l’égalité parce que, dans l’esclavage, tout le monde est pareil.

Lorsque vous obéissez au système supérieur, y participez correctement, alors cet état en principe s’appelle l’esclavage. Mais cet esclavage est rempli d’un immense sentiment d’inspiration et de joie.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 09/07/2017

Qui lève l’ancre ?

Question : Notre génération est comme un navire prêt à naviguer, mais il a jeté l’ancre. Comment lever cette ancre pour que le bateau quitte le port ?

Réponse : Seule la Lumière supérieure peut le faire ! Nous devons comprendre que la décision est uniquement dans l’influence de la Lumière supérieure sur nous. Seuls des efforts sont nécessaires de notre part afin de faire en sorte que la Lumière nous influence correctement.

Question : Le but de la dernière génération est de parvenir à l’adhésion au Créateur. Sur quels principes la société de la dernière génération sera-t-elle fondée ?

Réponse : Il n’y a qu’un seul principe : « Aime ton prochain comme toi-même. » Tout le reste est une aspiration à l’accomplissement de ce principe.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

Qu’attend de nous le Créateur ?

Question : Existe-t-il des formes supérieures de conscience ?

Réponse : Ce sont les seules formes qui existent. Dans notre monde, la conscience est subordonnée au petit désir égoïste et ne sert que ce désir. La conscience supérieure est celle qui sert le Créateur. Cette conscience provient de l’atteinte du Créateur, en Lui ressemblant, en travaillant avec Lui.

Question : Comment pouvons-nous comprendre ce que le Créateur attend de nous ?

Réponse : Le Créateur veut que nous soyons comme Lui, ainsi nous devons apprendre la méthode qui révèle le Créateur. Dans la mesure où nous l’apprenons, nous L’atteindrons et nous Lui ressemblerons.

Question : Cela signifie-t-il que tant que nous n’atteignons pas le Créateur, nous ne pourrons pas comprendre ce qu’Il veut ?

Réponse : Le Créateur veut que vous ayez du plaisir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/01/2017