Category Archives: Similarité avec le Créateur

Un pont entre deux infinis

laitman_936Rabbi Kalonymus Kalman Halevi Epstein, Maor va Shemesh  (Lumière et Soleil) : L’écriture implique que le but de la création était que nul don sans réserve ne descende sauf par l’intervention d’en-bas et l’élévation de MAN, que l’assemblée d’Israël réveille, et en élevant MAN, tous les mondes s’élèvent ainsi et s’ajoutent au désir d’adhérer à leur racine.

Il s’agit du plaisir principal pour le Créateur, qu’Israël se purifie des profondeurs de la matérialité et aspire à adhérer à Son Créateur.

Il y a la Lumière de Ein Sof (Infini) et le récipient de Ein Sof. Le récipient de Ein Sof est toute l’humanité, et il y a un tuyau entre eux avec une vanne ou un robinet, qui est nous. Plus nous nous unissons fortement, plus nous ouvrons ce robinet, plus grand est le débit de l’abondance supérieure qui atteint le récipient de Ein Sof, toute l’humanité, à travers nous.

Par conséquent, tout dépend de l’assemblée d’Israël, de la connexion des gens en qui les Reshimot (réminiscences) se sont réveillés qui les obligent à aspirer au Créateur, ce qui signifie chercher une connexion spéciale avec Lui. D’autre part, ils peuvent être connectés avec l’ensemble, le grand récipient de toute l’humanité.

Nous devons déterminer une connexion mutuelle à la fois avec le niveau supérieur et le niveau inférieur, dans le but de les connecter à travers nous. Dans la mesure où nous nous unissons dans ce travail, nous atteindrons le don sans réserve.

Dans un premier temps, ce travail nous est représenté comme s’il y avait la Lumière Supérieure au-dessus et un grand récipient en-dessous, et que nous étions au milieu comme un tuyau qui transmet la Lumière. Lorsque nous nous connectons, nous ouvrons le tuyau et la Lumière et l’abondance s’écoulent à travers eux vers l’inférieur, le corrigent, le connectent et le remplissent.

Mais c’est maintenant seulement que nous croyons en cette forme schématique. Plus tard, nous verrons que c’est un peu différent, que le Créateur est déjà dans le grand récipient de l’humanité, et par conséquent nous entrons dans ce récipient afin de rencontrer le Créateur.

C’est par notre connexion que nous Lui permettons de se révéler à l’intérieur des êtres créés, mais Il est déjà en eux. Tout ce travail prend une forme différente. Nous commençons à ressentir que le Créateur et les êtres créés adhèrent comme un seul, et nous sommes seulement à l’extérieur de cette connexion et unité. C’est la deuxième phase du travail, et puis il y a aussi une troisième phase.

En attendant, nous devons nous imaginer ce travail de cette façon, comme si nous étions un tuyau avec un robinet et que, selon notre connexion, nous sommes récompensés avec le transport de la Lumière de l’Environnement vers l’environné, ce qui signifie de lEin Sof de la Lumière vers lEin Sof du récipient.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 25/05/14, Discussion sur l’Importance de l’Unité

Les serviteurs des nations

laitman_937Selon le Livre du Zohar, tout le monde devrait révéler une action ci-bas. Par conséquent Aaron a exécuté une action ci-bas, les sept jours de sainteté cours durant lesquels il n’est pas sorti de la Tente d’Assignation, et puis il offrit un sacrifice le huitième jour pour invoquer l’action d’en haut par laquelle l’unité générale se révèle. Alors tous les mondes que le prêtre (Cohen) éveille reçoivent la bénédiction, et le prêtre lui-même se remplit par la plénitude comme prévu.

Cela concerne la nécessité du don d’Aaron (l’attribut complet du don sans réserve) envers le peuple (les autres attributs) tout comme envers un groupe qui, en se rassemblant, affecte la force qui est au-dessus de lui car Aaron ne peut pas l’influencer.

Il doit effectuer une action ci-bas afin d’unir le peuple et ainsi ils influencent la force supérieure. Puis la force supérieure peut influencer Aaron encore plus, afin qu’il puisse unir la nation encore plus fortement et de ce fait ils influencent encore plus la force supérieure. Il s’agit d’un cycle continu.

Il s’avère qu’Aaron et la nation dépendent l’un de l’autre. La force supérieure répond à la demande de la nation, à son appel, à sa prière (la prière de beaucoup).

Aaron ne peut être qu’un enseignant et élever la prière de la nation vers le haut, mais la nation la fait fonctionner. C’est grâce à la nation qu’Aaron reçoit l’élévation spirituelle et tous les autres s’élèvent à travers lui à leur tour.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 18/12/13

Une mosaïque de désirs

Dr. Michael LaitmanJe n’ai pas besoin de changer mes désirs. Je n’ai pas besoin de les limiter, de les briser ou de les supprimer, mais seulement de les orienter correctement vers le bon objectif.

Il est écrit dans La Torah, « Lévitique », 21:5 : « Ils ne feront point de tonsure à leur tête, ne raseront point l’extrémité de leur barbe, et ne pratiqueront point d’incision sur leur chair. »

Premièrement je choisis deux désirs et je découvre comment je peux les connecter afin qu’ensemble ils atteignent le prochain niveau en s’unissant à ce niveau en un seul tout. Puis au niveau suivant, ils trouveront plus de désirs qui peuvent également se connecter et s’unir en vue d’atteindre une union générale à ce niveau. Cela continue selon une hiérarchie, jusqu’à ce que le seul désir supérieur connecte tous les autres désirs dans une mesure telle que le Créateur peut se révéler.

Bien que les désirs soient connectés et concentrés sur l’unité, ils sont différents. Le résultat est une mosaïque dans laquelle chaque partie complète les autres jusqu’à ce qu’elles atteignent la perfection. D’une part, la perfection se révèle à l’intérieur de cela, mais d’autre part, nous voyons différentes parties, couleurs et formes.

Nous pouvons lire cette mosaïque et comprendre son unité car elle est constituée de nombreuses parties. Si cela était la simple révélation et clarté de l’unité sous la forme d’une seule Lumière blanche, ce serait beaucoup plus difficile pour nous de la saisir. Mais quand une mosaïque de désirs joue tout un arc-en-ciel de couleurs, nous la percevons comme une mélodie.

Question : Cette profusion de couleurs ne change-t-elle pas plus tard en une seule couleur ?

Réponse : Cela se perçoit comme un tout, mais c’est en fait constitué de nombreuses nuances. Sinon, nous ne serions pas capable de sentir quoi que ce soit.

Nous entendons l’harmonie dans la musique, et bien qu’il existe des milliers de sons et de transitions différents, nous la percevons entièrement comme une harmonie générale, comme l’unité. Mais si nous étalons simplement le système de notes (la partition) en ses composants, il semblerait qu’il n’y ait pas d’unité.

C’est pour cette raison en fait que lorsque les gens de différentes nationalités, mentalités et professions se réunissent, ils peuvent atteindre le seul et unique objectif, le seul désir. Plus nous nous élevons vers l’unité, plus nous sentirons la différence entre nous afin que nous puissions l’accomplir.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 23/04/14

Sanctifiez-vous et soyez saints

laitman_534La Torah, « Lévitique », 11:43 – 11:45 : « Ne vous rendez point vous-mêmes abominables par toutes ces créatures rampantes ; ne vous souillez point par elles, vous en contracteriez la souillure. Car Je suis le Seigneur, votre Dieu ; vous devez donc vous sanctifier et rester saints, parce que Je suis Saint, et ne point contaminer vos personnes par tous ces reptiles qui se meuvent sur la terre. Car Je suis le Seigneur, qui vous ai tirés du pays d’Égypte pour être votre Dieu ; et vous serez saints, parce que Je suis Saint. »

Si nous utilisons tous nos désirs correctement en les corrigeant, nous allons atteindre le niveau de sainteté, le don sans réserve complet et l’amour des autres.

La phrase « Car Je suis le Seigneur, qui vous ai fait sortit du pays d’Égypte » se répète souvent dans la Torah, car une personne peut sortir de son ego uniquement sous l’influence de la Lumière Supérieure. Nous avons seulement besoin du désir pour cela.

Tous les chapitres de la Torah nous parlent du service pour le Créateur, des lois spirituelles, de la révélation de l’ego sous toutes ses formes, et sur la correction qui suit. L’ego peut s’exprimer dans n’importe quelle langage : dans la musique, dans les dessins et dans les danses, tout.

La chose principale est que nous devrions le comprendre correctement et le corriger à l’aide de la Lumière Supérieure, et l’utiliser correctement dans l’amour et le don sans réserve. Alors nous serons comme le Créateur : « Car Je suis le Seigneur, votre Dieu ; vous devez donc vous sanctifier et rester saints. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 22/01/14

 

Le grand mystère des lettres

laitman_610_2Question: S’ il vous plaît, pouvez-vous dire en une phrase ce qu’est le grand mystère des lettres?

Réponse: Il n’y a aucun de mystère dans les lettres. Elles sont mystérieuses seulement pour ceux qui ne connaissent rien d’elles. Pour une personne bien informée, les lettres ne sont que des outils pour leur travail.

En créant les propriétés du don, on devient progressivement semblable au Créateur, la force universelle, bienveillante et altruiste de la nature.

La compréhension de la signification des lettres ouvre des possibilités incroyables qui ne doivent pas être surestimées.

De KabTV « une nouvelle vie du 21/12/14

La force du bien et la force du mal, 5ème partie

Dr. Michael LaitmanUne formule pour le bien

Question : Quelle est cette force de réception et cette force du don sans réserve ? Est-ce que ces forces portent différentes énergies ?

Réponse : Ce sont des énergies différentes et l’une ne peut exister sans l’autre. Elles existent toujours ensemble l’une contre l’autre. Mais au niveau minéral, végétal et animal, elles existent automatiquement dans un état d’équilibre dès le début et tout au long du programme de la nature.

Et au niveau humain, nous devons comprendre ce programme et équilibrer ces forces nous-mêmes. A partir de là nous apprenons le programme de la nature, et nous atteignons et comprenons la nature de ce qui est supérieur. A cet effet, ces deux forces nous ont été données pour que nous puissions les apprendre et nous élever au niveau d’Adam, celui qui ressemble à la puissance supérieure.

Question : Quelle est la formule de l’équilibre ?

Réponse : La formule de l’équilibre est l’harmonie entre toutes les parties de la réalité : le minéral, le végétal, l’animal, et surtout au sein de la société humaine. L’harmonie indique que je suis connecté à tout le monde, tous sont interconnectés entre eux et avec moi. Nous sommes comme des frères. Nous ne ressentons pas que quelqu’un est supérieur à n’importe qui d’autre, plus ou moins proche. Ils sont tous plutôt comme un seul homme avec un seul cœur.

Nous devons atteindre un tel niveau. Ensuite, nous vivrons en équilibre entre les deux forces de la réception et du don sans réserve, et vivrons une véritable bonne vie. Et puis nous dirons qu’une seule et unique force existe dans le monde, la force de la bonté, au milieu et en équilibre !

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 03/06/14

Le meilleur endroit sur terre

congrèsQuestion: Un peu plus tôt, vous avez dit qu’il est possible de faire un travail spirituel tout en restant assis derrière l’écran de l’ordinateur. Alors pourquoi êtes-vous en train de dire que quelqu’un qui n’est pas venu à un congrès perd?

Réponse: Je me suis posé une question, « ? Y a t-il des endroits spéciaux, sacrés et uniques dans le monde où la spiritualité se fait sentir plus qu’à d’autres endroits » J’ai répondu qu’il n’existe pas de tels endroits. Tout dans le monde se trouve sous le contrôle d’une force unique, la lumière supérieure, qui se trouve au repos absolu et remplit tout l’espace.

J’ai également dit que si la personne veut avancer, elle doit trouver un bon endroit. Qu’est-ce que cela veut dire? Il y a des endroits où la force supérieure se révèle avec une plus grande ampleur et inversement.

La force existe partout, mais si dans un endroit il y a des groupes de gens qui veulent s’unir et sont capables de faire de ce qu’ils sont et de leur connexion mutuelle un détecteur de cette force. Ils perçoivent, il vit en elle, et ils l’augmentent par leur interaction mutuelle.

Il n’est pas dit que si je vis dans un appartement à côté d’un tel groupe que je sois sous sa bonne influence. Mais si j’entre dans ce groupe et essaie de m’unir à lui, alors je vais être sous l’influence de ce que les amis accumulent entre eux et ensuite je trouverai un bon endroit sur la terre.

Il n’y a rien de sacré dans les zones géographiques, les rochers, les arbres ou autres objets. la sainteté se trouve là où les gens qui se rassemblent veulent ressembler à la puissance supérieure dans leurs propriétés mutuelles. Vous pouvez avancer plus rapidement et plus précisément avec des gens comme eux. C’est l’endroit le plus propice.

Donc, ces gens qui nes otn pas venusn à notre congrès ont beaucoup perdu. Ils ne sont pas inclus dans cette bénédiction, qui était ici au cours de ces jours. C’est dommage, parce qu’ils ne trouveront pas un autre endroit comme ça. Dans la vie, il y a très peu d’endroits avec des telles occasionspour une personne, et il est donc nécessaire d’en profiter.
[139678]
Du camp international d’été en Bulgarie « Jour Deux » 12/07/14, Leçon # 4

Dégager l’encombrement sur le chemin de la Lumière

laitman_750_06Le Baal HaSoulam, « Seules la Bonté et la Miséricorde » : Seules la Bonté et la Miséricorde me suivront toute ma vie. Nous savons que tous les mondes sont comme des pelures d’oignons l’un dans l’autre et que ce monde est à l’intérieur d’eux comme un point. Il s’avère que toutes les lignes et les tuyaux d’abondance passent par ce point, comme les lignes rondes des organes au sommet du point central, du début à la fin, tous se réunissent en un seul point. Il s’agit de la question d’Israël qui apporte l’abondance aux mondes puisque les tuyaux et les lignes en apparence se terminent et sont bouchés dans leur point de rencontre dans ce monde, le monde des écorces, et par conséquent l’abondance pour les mondes qui va du début jusqu’à la fin à travers ce monde est apparemment bloquée.

« Ne te venge pas ni ne garde rancune »

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique », 19:18 : « Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même : Je suis le Seigneur. » Les commandements quant à ce qui devrait être fait doivent être lus à partir de la fin et non à partir du début : « Je suis le Seigneur et je place devant vous et vous donne toutes les épreuves de la vie, afin qu’en les surmontant vous appreniez comment atteindre un état d’amour et de don sans réserve complet. N’acceptez rien comme si c’était le résultat de quelque chose.

Vous devriez comprendre que tous les états dans lesquels vous êtes, peu importe combien terrible cela puisse paraître, viennent uniquement de Moi et vous devez vous construire vous-même vis-à-vis de Moi au-dessus de cela. Par conséquent, il ne peut y avoir de vengeance ni de représailles à l’égard des messagers et des médiateurs par qui Je vous gère. Vous devez tout M’attribuer.

Voyons comment tous les ennuis que Je vous soumets dans la vie vous aident à révéler Mes actions et Mon don sans réserve en eux et vous aident à devenir plus fort et donc à changer vous-même. Voyons comment vous vous concentrez constamment sur Moi par différents ressentiments externes, et comment vous vous corrigez constamment. Ainsi, vous vous transformerez en quelque chose. »

C’est toute l’étude.

Question : Il est dit : « Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple… » Comment puis-je constamment garder cela à l’esprit ? D’où est-ce que cela provient ?

Réponse : C’est la première phase appelée Hafetz Hessed, lorsque je ne veux rien pour moi-même et lorsque j’existe de manière neutre ou peut-être en semblant ne pas exister du tout.

« Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple… » est un état dans lequel une personne ne perçoit ni n’absorbe quoi que ce soit intérieurement. Il s’agit d’une grande correction car intérieurement, elle est une énorme égoïste avec une sensation claire et nette de tout ce qui agit contre elle. Elle ressent comment elle est piquée, poussée et vexée de tous les côtés. Cependant, quand elle s’élève au-dessus de son ego, elle effectue de telles corrections qu’elle en éprouve un plaisir et une joie suprême.

Par conséquent, il est dit à la fin : « Je suis le Seigneur », ce qui signifie l’attribut du plaisir infini.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 09/04/14

Qui est un kabbaliste?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi les kabbalistes affirment que la sagesse de la Kabbale est une science,signifiant que c’est une étude basée sur des faits et des preuves?

Réponse: Un kabbaliste ne modifie pas les conditions extérieures comme un scientifique le fait, mais plutôt change ses attributs internes et étudie le changement de la perception interne du monde.

Un scientifique étudie la nature minérale, végétale, et animale, alors qu’un kabbaliste étudie la nature au niveau d’un être humain, Adam, issu du mot hébreu « Domé » – ressembler au Créateur, car il dit que le Créateur a créé l’homme à son l’image et à Sa ressemblance.

Par conséquent, lorsque nous étudions l’homme comme la sagesse de la Kabbale le suggère, nous étudions le Créateur en l’étudiant sur nous-mêmes, et par conséquent nous changeons jusqu’à ce que nous devenions comme Lui.

Ainsi nous atteignons la pensée, le plan et le but ultime de la création et le monde devient plus clair et gérable …

Page 3 des 771234550Dernière »