Category Archives: Similarité avec le Créateur

Où trouvons-nous la connexion entre nous ?

congrès, groupeQuestion : Durant les ateliers nous avons atteint un tel lien dans nos dizaines qu’une question se pose : que peut-on faire ? Que pouvons-nous ajouter ?

Réponse : Je pense qu’il nous est impossible d’être plus proches de notre propre gré. Nous avons connu la limite du rapprochement de notre propre chef et maintenant nous avons besoin d’y attirer le Créateur.

Nous sommes passés par une étape de sensations et avons compris ce que cela signifie que d’être un tout à un certain degré, et maintenant nous avons besoin d’apprendre ce qu’est la force supérieure, nous devons essayer de ressentir, d’entrer et de nous fondre dans toute la dizaine de sorte qu’elle régnera sur nous. Lorsque nous y plongeons totalement, nous allons y trouver la connexion entre nous.

Question : Qu’est-ce que cela signifie d’attirer la force supérieure ? Est-ce en pensée ou en action ?

Réponse : Nous, collectivement, devons nous imaginer comme existant dans la propriété du don complet qui nous dirige, nous enveloppe et nous régit. En me rapprochant de mon ami et en désirant m’inclure en lui, je me prépare pour que le Créateur vienne à moi. Cela doit être clair dans la sensation, pas dans les actions.

Extrait du congrès de Saint-Pétersbourg, Leçon n°5, le 21/09/2014

Se préparer à la nouvelle année

congrès, groupeLa première chose que vous devez bien comprendre, c’est que tout le mal de l’égoïsme ne se révèle que contre l’unité. C’est uniquement cela qui est appelé le mauvais penchant dans l’homme.

Deuxièmement, tout ce mal est déjà en nous et ne fait que sortir. Donc, ne vous inquiétez pas, d’énormes gisements d’égoïsme sont encore cachés en nous.

D’autre part, nous devons bénir toutes les mauvaises révélations, comme pour les bonnes. Après tout, cela signifie que ce mal était d’abord caché en nous et nous devons être heureux qu’il soit apparu parce que dans ce cas, il peut être corrigé. Comme il est dit, « Regardez-les et les transformer en un tas d’os. »

Si nous pleurons ensemble sur notre mal, alors il est bénéfique. Si nous demandons correctement « pardon » pour cela, nous arrivons alors à sa correction, qui est, de s’élever au prochain degré nous allons chez , le début de la nouvelle année. Nous proclamons le Créateur comme le plus élevé, comme le champion, comme la cause de tout ce qui se passe dans le monde.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 07/09/14, Shamati 23

Parvenir à un accord avec le Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion : Que devrait faire une personne si elle essaie de participer à tout, mais qu’elle ne peut pas toujours être avec le groupe physiquement ?

Réponse : Si une personne veut être avec le groupe, mais ne peut pas le faire, ce n’est pas de sa faute.

Supposons que je sois appelé à servir dans l’armée tandis que le groupe tient un congrès. Il n’y a rien que je puisse faire à ce sujet.

Lorsqu’une autre force me domine, ce qui bien sûr est également arrangé par le Créateur, je ne peux rien faire à ce sujet, j’obéirai. La providence supérieure opère sur moi de cette façon, contre moi.

Si je lui obéis, je ne perds rien si je ne participe pas à la convention. Mais c’est uniquement vrai si j’ai réellement tout fait pour être là, mais en raison des circonstances, je ne peux pas, parce que le Créateur m’entoure de tous les côtés.

En même temps, une personne doit dire : « Je n’accepte pas cela, mais je serai toujours connecté aux amis autant que je le peux. Je me soumets aux circonstances que Tu m’as imposées, ce qui signifie : être dans cet état est la meilleure chose pour moi. »

Nous devons être d’accord avec le Créateur ! Mais seulement après une clarification sérieuse, et non en recherchant différentes excuses pour se justifier.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°2 du 25/08/14

L’unité n’est pas déterminée par un ordre venu d’en haut

Dr. Michael LaitmanQuestion : Lors de la récente attaque de missile et de l’opération militaire « Bordure protectrice », il y avait un sentiment général d’unité parmi le peuple en Israël. Mais comment pouvons-nous le conserver ? Après tout, lorsque l’opération militaire s’est terminée, le sentiment a commencé à disparaître de nouveau. Même le Premier ministre a dit que cela aurait été mieux si nous avions continué à vivre dans une telle unité.

Réponse : Mais le gouvernement ne peut rien faire ici. L’unité n’est pas déterminée par un ordre d’en haut. Le gouvernement détermine seulement les lois, les cadres et les limites et ne peut pas invoquer la compassion, l’amour, la chaleur, l’unité ou la connexion au sein du peuple.

Ce n’est pas le travail du gouvernement. Le gouvernement peut fournir les moyens, les ressources et le pouvoir, mais il ne peut pas s’y engager. Se soucier de la garantie mutuelle est l’obligation de la société, des citoyens.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 27/08/14

L’enseignant est une sorte de transmetteur d’énergie spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment une femme peut-elle commencer à aimer l’enseignant spirituel ?

Réponse : Je pense que c’est beaucoup plus facile pour une femme que pour un homme car elle ne ressent pas de résistance interne ou de conflit avec l’enseignant. Aimer le professeur, c’est aimer la source de votre existence spirituelle. En fait, l’enseignant est une sorte d’émetteur d’énergie spirituelle, mais pour vous, il est la source. C’est comme les parents qui sont la source pour leur bébé parce que tout ce que le bébé reçoit, il l’obtient d’eux.

Cela ne fait aucune différence que ce soit un homme ou une femme vis-à-vis de l’enseignant. Il était un temps où une femme était le leader pendant de nombreuses années de la nation israélienne, son chef spirituel, l’enseignant, et cela a en fait été des années où toute la nation était à un niveau spirituel. Cela indique que les gens sont simplement détachés de leur emballage externe. Aujourd’hui, c’est très difficile à l’imaginer.

Dans le passé, beaucoup de prophètes étaient des femmes : Deborah, Houlda et d’autres. Un prophète est une personne qui est en connexion directe avec le Créateur. Quelle différence cela fait-il que ce soit un homme ou une femme ? Nous ne devrions pas considérer l’enseignant comme un homme, mais comme la source du pouvoir, de l’information et du remplissage, comme un Partsouf supérieur. Cela viendra progressivement.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°3 du 25/08/14

Le congrès de St Pétersbourg: Faire une alliance

congrès, groupeNous faisons une alliance au congrès parce que sans alliance, nous ne pouvons pas atteindre la volonté commune où nous révélons le Créateur. Ce n’est pas un caprice, mais une condition essentielle nécessaire pour le travail spirituel.

Conformément à la loi de l’équivalence de forme, un récipient (Kli) qui découvre un certain attribut doit ressembler à cet attribut dans notre monde aussi. Prenez la physique, la chimie, la physiologie, ou ce que vous voulez, par exemple, c’est la même chose à tous les niveaux.

Ainsi, nous devrions atteindre l’attribut pour ressembler et devenir égal au Créateur, et il est atteint dans l’union entre nous quand nous nous élevons au-dessus de l’ego. C’est ce à quoi nous devrions aspirer. Cette acceptation du chemin, l’intention, et la réalisation de cet état ​​est appelé une alliance. Bien que nous ne l’ayons pas encore atteint, nous nous y engageons.

Nous pouvons en parler aux gens à l’avance. Nous ne cachons rien, et c’est la raison pour laquelle nous tenons le congrès qui doit tous nous amener à l’union maximale et à l’unité et même, espérons-le, au premier niveau de ressembleance et être égal au Créateur, qui signifie sa révélation .

Du congrès de Sotchi 25/08/14, Leçon 4

Semblable à la lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce que cela signifie d’être semblable à la Lumière ?

Réponse : La Lumière est la caractéristique du don sans réserve qui se réalise en nous sous une seule forme, la connexion mutuelle. Alors, que dois-je donner sans réserve, offrir, et à qui ? Comment ? Qu’est-ce que j’ai ? Supposons que je vous donne mon café ou une tranche de pain…

Non. Mon don n’est pas d’offrir quelque chose d’extérieur ; je me donne plutôt. Cela signifie que j’adhère à vous, à vos désirs, vos aspirations et vos souhaits ardents. Avec cela, je deviens une aide complète pour vous. Nous produisons la caractéristique du don sans réserve de cette façon, ou même une caractéristique plus élevée, l’amour. C’est ainsi que notre similitude et équivalence avec le Créateur se réalise. Comme Il se trouve en nous, Il veut être découvert. C’est aussi ce que nous voulons en ce qui concerne chaque ami.

Il est donc impossible de devenir semblable au Créateur avant que vous ne vous transformiez pour être comme Lui, avec l’aide du don sans réserve plus élevé envers vos amis, ou au moins envers l’un d’entre eux ; ce n’est pas important. Lorsque vous ne travaillez pas pour votre propre bien, alors vous êtes complètement indifférent au reste du monde, vous ne le ressentez pas et il n’a pas de goût. Et si vous pouvez vous connecter avec lui, vous devenez semblable au Créateur.

L’ensemble du monde extérieur est la révélation du Créateur sous une forme qui est notre opposé. Dès le moment où nous attirons ce monde à nous et adhérons à lui, avec de l’amour pour tout le monde, pour nos ennemis, pour nos adversaires, pour les masses de millions de personnes qui sont complètement sans importance pour nous, peu à peu, dans des cercles, nous développons une relation identique avec le Créateur. Le Créateur se trouve en eux, et nous Le découvrons en eux. C’est ce qu’on appelle : « Je réside parmi mon peuple. » (Rois II, 04:13)

Du congrès de Sotchi, Leçon n°2 du 25/08/14

Commencer la correction du monde

congrès, groupeQuestion : Pourquoi insistez-vous sur la diffusion de la Kabbale parmi les Juifs et impliquez-vous vos élèves non-juifs dans ce travail ?

Réponse (je réponds au nom d’un non-Juif) : Parce que grâce à la diffusion de la Kabbale parmi les Juifs (en leur expliquant leur mission et la cause de l’antisémitisme), nous, les nations du monde, obligeons les Juifs à commencer la correction du monde. Seuls les Juifs peuvent commencer la correction du monde, ce qui signifie son union, simplement parce qu’ils en sont les parties brisées (depuis la destruction du Temple, il y a 2000 ans). Mais dès qu’ils commencent la correction (union) sous notre influence, tous nous les rejoignons et agissons ensemble.

Les désirs de la Lumière

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique » (Metsora), 14:36 : … après quoi, le Cohen viendra visiter cette maison.

Une personne qui s’élève au niveau d’un Cohen (prêtre) et qui est capable de corriger ses désirs, ne vérifie plus son corps et ses vêtements car ces désirs ont déjà été purifiés et elle est dans un état ​​corrigé en eux, mais la maison est ses désirs externes.

Plus un désir est externe, plus il est facile à corriger. Toutefois, d’un autre côté, plus il est facile de le corriger, plus il apparaît comme une interruption.

Ici, il y a une relation inverse : il est plus facile de corriger 1000 kg que 100 kg, et il est plus facile de corriger 100 kilogrammes que 10 kilogrammes. Ainsi, dans l’ensemble, ces valeurs sont interdépendantes.

Cela signifie que les désirs de la Lumière sont partout, comme les bactéries, par exemple. Il y en a tellement que vous avez besoin de vous en protéger. Il existe de si terribles désirs à l’intérieur de vous, comme les virus, et vous devez les corriger. Il s’agit d’un autre type de travail, qui est plus interne. Mais il y a moins de tels désirs.

Ce sont les briques par lesquelles nous devons nous construire plus tard.

Il y a des milliards de virus et de bactéries différents dans notre monde qui nous attaquent constamment. Ils maintiennent un équilibre général : l’homéostasie. Il est impossible de vivre sans eux.

Bien sûr, nous pouvons rejeter cela, mais si nous voulons trouver un sens à la vie et comprendre qui nous sommes et ce que nous sommes, nous ne pouvons pas le faire sans connaître les attributs internes d’une personne.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 05/03/14

Le Créateur m’a-t-il abandonné, ou est-ce moi?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Le Baal HaSoulam a dit qu’une personne doit agir de manière pratique dans le but d’éveiller un amour pour le Créateur en elle, mais pourquoi est-il si difficile de le faire ? Pourquoi y a-t-il une telle résistance intérieure ?

Réponse : Le fait est que dès le moment où vous tombez, non seulement vous cessez de ressentir l’amour pour Lui, mais vous perdez aussi la connexion au Créateur, et il vous semble ainsi que le Créateur vous a quitté.

La vérité est que Son amour est absolu et infini, mais la dissimulation de la part de votre ego augmente chaque jour et à chaque instant, de sorte que vous ne ressentiez pas l’amour en vous. Il se trouve que vous oubliez que c’est un résultat de votre refroidissement interne, et vous pensez que c’est le Créateur qui vous a quitté.

Par conséquent, vous criez : « Pourquoi m’as-tu abandonné! » Mais en fait, personne ne vous a abandonné. Au contraire, le Créateur vous a donné une chance de Le découvrir encore plus, par vous-même. C’est la différence entre la religion et la sagesse de la Kabbale. Une personne religieuse prie le Créateur en lui demandant de tout faire pour elle, tandis qu’un kabbaliste prie le Créateur de lui donner le pouvoir et les moyens par lesquels il peut corriger quelque chose.

Question : Est-ce que l’idée d’éveiller l’amour pour le Créateur signifie éveiller l’amour des amis à l’intérieur de moi ?

Réponse : Il est impossible de faire autrement. C’est uniquement à travers l’amour des amis que vous pouvez atteindre l’amour du Créateur. Comme il est écrit : « De l’amour des créatures à l’amour de Dieu. »

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 19/08/14, Écrits du Baal HaSoulam